X

foutu pour foutu

petiteisa
Portrait de petiteisa
coaché
L'utilisateur est Offline. Vue la dernière fois à 3 heures 48 min. Hors ligne
Novice
Novice
A lire
A lire
A rejoint: 19/02/2017

Bonjour

jai une^petite question

comment vous gerer le foutu pour foutu ?

c est plus fortque moi je n arrive pas a resister

merci

Titeraphy
Portrait de Titeraphy
coaché
L'utilisateur est Offline. Vue la dernière fois à 8 heures 59 min. Hors ligne
Très actif
Très actif
En or
En or
A rejoint: 04/02/2016

Hello ^^

Personnellement j'essaie de ne plus rentrer dans le "foutu pour foutu", même lorsque je fais des craquages, je me demande toujours si j'ai "encore un peu de place".

Si tu es déjà dedans, essaye de faire une pause, l-ve toi de table, sors de la cuisine, sors de la pièce, sors de chez toi, va faire une autre activité, va prendre une douche, te laver les mains. casse le rythme quoi. Le "foutu pour foutu" j'ai l'impression que c'est comme une vague, si elle passe elle emporte tout. Alors que si tu la casses la vague, elle se brise et elle ne redémarre pas forcément, ou alors moins fort et pas tout de suite.

Le "brise-lame" ca peut etre la pleine conscience ou la respiration aussi, moi je médite par exemple :)

Et pour "l'après", essaye de ne pas culpabiliser, dis toi que personne n'est parfait et qu'on n'est pas wonder woman, c'est normal de craquer et de manger des choses qu'on aime.

J'essaye de dédramatiser pour ma part et je ne repense pas à tout ce que j'ai mangé, je repars de zéro mentalement et surtout, j'attends d'avoir de nouveau faim plus tard pour manger (parfois c'est bien plus tard hein, genre une joruéne entière bah c'est pas grave, j'attends autant que je peux et que c'est socialement correct si je ne suis pas seule).

J'espère avoir pu t'aider :)

En apprentissage de la bienveillance envers soi-même :)

izabelle
Portrait de izabelle
coach
L'utilisateur est Offline. Vue la dernière fois à 16 heures 1 min. Hors ligne
Très actif
Très actif
En or
En or
A rejoint: 22/03/2012

ce qui nous entraine dans le foutu pour foutu, c'est souvent  l'idée qu'il faut faire parfaitement

alors quand il y a un petit truc qui cloche,  cela devient dur à tolérer, on se sent dans l'incertitude, j'ai "mal" fait, etc

c'est là le point de départ

de mon côté ce qui m'aide le plus c'est penser   tout comme un processus

par exemple si j'ai du mal avec la satiété, car j'ai pris des habitudes desastreuses depuis mon enfance,   j'essaie de voir mes progrès comme un processus,  pas un acquis

le but pour moi n'est plus de faire "parfaitement",  mais de me confronter aux choses, de les vivre

ainsi  quand j'ai dépassé la satiété, me voilà confronté à autre chose : la peur essentiellement

la sensation d'être nulle ou l'incertitude  (aurais-je faim ce soir du coup,   vais-je maigrir?)

j'essaie simplement de me confronter à ces sentiment au lieu de les refouler

et quand je fais ça, cela entraîne beaucoup moins de compulsions

 

le plus dur c'est de se confronter à son sentiment d'incompétence,  moi c'était terrible pour moi et en effet ça déclenchait le "foutu pour foutu et je referai mieux demain"

aujourd'hui j'apprends plus à l'accueillir, à le sentir dans mon corps ce qui me permet totalement de le dédramatiser

et sachant que j'ai  "mal" fait, que j'ai l'incertitude  et la sensation de ne pas maitriser les choses qui me rend visite, j'essaie de leur dire  : salut les copines!

cette dédramatisation permet de ne pas avoir besoin d'encore et encore de nourriture pour "oublier"  tout ça

juste le sentir et savoir que c'est normal, c'est la vie, c'est un processus

petiteisa
Portrait de petiteisa
coaché
L'utilisateur est Offline. Vue la dernière fois à 3 heures 48 min. Hors ligne
Novice
Novice
A lire
A lire
A rejoint: 19/02/2017

je te remercie je suis pareil egalement, je vais essayer de depasser ce sentiment