Chat avec Jean-Philippe Zermati le mercredi 08 janvier 2014

08/01/2014 (18:51) Karine19 Quand on écoute la radio pendant le repas, est-ce que c'est "pratiquer une autre activité" ? Bonjour Karine, L'esprit de cette recommandation est de favoriser l'attention portée aux sensations alimentaires. Une émission de musique est peu captivante. Une émission d'information peut l'être beaucoup plus et détourner l'attention des sensations alimentaires et empêcher la perception des sensations de rassasiement. A très bientôt. JP
08/01/2014 (19:25) octobrerouge bonjour, je sors d'un régime hypocalorique en ayant perdu des kilos mais hélas également une bonne partie de mes sensations alimentaires. je peine à retrouver ce que vous appelez la satiété, même s'il arrive que j'éprouve à nouveau du plaisir à manger. existe-t-il des indicateurs physiques de la satiété? je me sens un peu dissociée physiquement : du plaisir au niveau de la bouche mais une petite faim persistance au niveau de l'estomac. Cette petite faim perisistante est-elle normale? merci de votre réponse. Bonjour octobrerouge, Il est naturel après un régime prolongé de constater de fortes perturbations des sensations alimentaires. La satiété se définit comme la disparition de la faim. C'est donc une sorte de non sensation qui se traduit par la disparition des sensations de faim. Les expériences sensorielles proposées dans le programme vous permettront de retrouver progressivement l'ensemble de vos sensations. La priorité doit être accordée à la recherche de la sensation de faim. La réapparition de la satiété se produit souvent ultérieurement. Bon courage. JP
08/01/2014 (19:26) mamirabelle Mon plus gros problème, je pense, par rapport à la nourriture, c'est le soir: j'ai des envies irrépressibles de chocolat ou de sucreries et quand je commence... Bonjour mamirabelle, La fin de journée est effectivement pour beaucoup de personnes le moment de tous les dangers. A ce moment se conjuguent les effets de la restriction, de la fatigue et ud stress de la journée. Tout est réuni pour favoriser l'apparition des envies de manger émotionnelles et des compulsions. Notre programme est essentiellement consacré au traitement de la restriction cognitive et de l?impulsivité alimentaire. Nous avons également prévu une étape spécifique sur les difficultés de fin de journée. Bon courage. JP
08/01/2014 (19:26) Kardofette J'ai beaucoup de difficultés après une compulsion ou une boulimie à relativiser en me disant que je mangerai quand j'aurai à nouveau faim. J'ai toujours honte, peur que quelqu'un s'aperçoive de ce qui s'est passé, et je gère assez mal l'inconfort physique qui s'en suit (en général, je me couche et je deviens inactive pour le restant de la journée ce qui n'aide en rien à ma sensation d'être une "merde" (je ne sais pas comment le dire autrement). Bref, je n'arrive pas à dédramatiser. Des conseils? Merci beaucoup. Bonjour Kardofette, Lorsque vous sentez surgir une forte envie de manger émotionnelle, il est inutile et contre-productif de lutter contre cette envie. Cela ne fait au contraire qu'en augmenter l'intensité. Mieux vaut, en effet, accepter de la calmer en mangeant. Si vous y réfléchissez, vous réaliserez que vous n'êtes pas à quelques barres de chocolat de plus de moins. Cela ne changera rien à votre poids ou à vos troubles alimentaires. Mais pour obtenir cet effet apaisant, il ne faut pas que la consommation de l'aliment s'effectue sur le mode compulsif mais sur le mode de la dégustation. Vous verrez que les quantités consommées en seront réduites d'autant. Il sera plus facile par la suite de réguler ces consommations et d'attendre le retour de votre faim. Progressivement, le travail sur les envies de manger émotionnelles vous amènera à améliorer considérablement ce type de comportement. Bon courage. JP
08/01/2014 (19:26) Tag Bonjour docteur, le soir si je mange normalement j'ai froid et je n'arrive pas à m'endormir tellement je suis gelée (malgré un température de 19° dans ma chambre, une bonne couette et plusieurs couches de vêtements chauds), si je mange largement au delà de ma faim, j'ai le ventre bien rempli, bien chaud et je m'endors facilement. Du coup j'ai tendance à trop manger le soir ... juste pour avoir chaud et pour pouvoir dormir correctement. Des idées pour lutter contre ce phénomène. Bonjour Tag, Effectivement, le fait de manger augmente la température corporelle. C'est ce qu'on appelle l'effet thermodynamique des aliments. Cet effet est accentué par la consommation d'aliments chauds. Toutefois, il semble dans votre cas que ce phénomène soit un peu exagéré. Il pourrait être intéressant de faire vérifier vos dosages thyroïdiens. Si malgré tout, ces dosages étaient normaux, nous pourrions nous orienter vers des processus d'avantage émotionnels. Tenez-moi au courant. JP
08/01/2014 (19:26) Mattea Je démarrre le programme ces jours-ci; ma question est toute bête: pourquoi ai-je tant de difficultés à manger lentement et à déguster mes aliments? C'est idiot, mais lorsque je mange lentement et sans rien faire d'autre, j'ai l'impression de perdre mon temps... J'ai vraiment du mal à me "mettre sur pause" pour manger. Voilà, merci de m'éclairer! Bonjour Mattea, Manger lentement, attentivement et sans votre activité n'est pas si facile que cela en a l'air. Manger peut être en soi un événement stressant après plusieurs années de restriction. Ou encore, le fait de manger sans autre activité, "en se posant", peut être l'occasion d'être envahie par des pensées et des émotions pénibles. Manger devient alors une corvée dont on essaye de se libérer le plus rapidement possible. Il est important de comprendre en quoi le fait de manger sans rien faire vous est personnellement si pénible. Cela vous aidera à travailler sur vos difficultés spécifiques. Bon courage. JP
08/01/2014 (18:51) anny78 Bonsoir docteur , tout d'abord recevez mes meilleurs voeux pour cette nouvelle Année 2014 , j'ai toujours le souci du mal à reconnaitre la faim ! j'ai écouté les conseils et lu beaucoup sur le forum mais le résultat attendu n'est toujours pas là , es - ce que cela peux prendre beaucoup de temps ? Merci de me lire Bonjour Anny, Avez-vous effectué les expériences sur la faim ? Elles sont généralement suffisantes pour vous aider à retrouver cette sensation. Dans le cas inverse, il peut être important de rechercher des causes moins fréquentes : manque d'attention à soi, absence de perception des sensations corporelles, dégout de soi... Les exercices de PC, notamment le body-scan, pourrait sensiblement vous aider. Je vous suggère éventuellement d'en discuter avec votre coach. Bon courage. JP
08/01/2014 (19:26) Moutchou Bonjour, Depuis 8 jours, je suis beaucoup plus à l'écoute de mes besoins alimentaires et pratique régulièrement la pleine conscience. Mais, j'ai vraiment des difficultés car lorsque j'ai des EME (du moins, je pense que c'est cela), j'ai très mal à l'estomac (acidité gastrique) que je ne peux calmer qu'en mangeant. Je me demande s'il s'agit d'EME ou si je n'ai pas un problème d'estomac. Il arrive que ces douleurs se passent sans manger mais longtemps après le début de la crise et il faut vraiement que je reste longtemps en pleine conscience. Ces crises ne commencent qu'après le repas de 12 H (environ 1 h après) alors que j'ai bien mangé au petit déjeuner et au déjeuner. Ces crises commencent en début d'après midi et durent jusqu'au coucher. Comment faire, je ne peux pas vivre toujours au calme, pleine conscience, etc... J'ai vraiment beaucoup de difficultés à faire passer ces crises. Je vous remercie pour vos précieux conseils. Cordialement Moutchou Bonjour Moutchou, Je crois, comme vous, qu'il est d'abord important d'éliminer un problème médical au niveau de l'estomac. Ce problème peut avoir une origine émotionnelle ou somatique, il n'en reste pas moins qu'il peut créer des lésions au niveau de l'estomac. Je vous invite donc À consulter en premier lieu votre médecin traitant pour faire avec lui un bilan. Tenez-moi au courant. À très bientôt. JP
08/01/2014 (18:51) joyce1303 Bonjour, je suis Joyce 1303. Je viens de commencer le programme aujourd'hui. Mon problème de poids est du à une addiction au sucré (gâteaux-bonbons-chocolat...) Cette addiction est ancienne. Mes écarts sont toujours dus au sucré, j'ai un petit appétit en général mais ne peux pas me contrôler pour les douceurs et ce à n'importe quel moment de la journée? Peut on se débarrasser de cette addiction ? Merci Bonjour joyce1303, Les addictions alimentaires sont en réalité des addictions comportementales. Il ne s'agit pas d'addictions à des substances. On devient simplement dépendant du soulagement que cela procure. Ces comportements addictifs sont l'expression d'une intolérance émotionnelle et sont majorés par les processus de restriction cognitive. Notre programme vous permettra de travailler et de progresser dans ces deux domaines. Il est parfaitement possible de se débarrasser de ce type de comportement. Bon courage. JP
08/01/2014 (19:26) CATHY QUE FAIRE QUAND LES ENFANTS SONT TURBULENTS A ATABLE ET QUE JE VEUX MANGER EN PLEINE CONSCIENCE ? Bonjour Cathy, Dans ce cas, je vous suggère de ne pas hésiter à faire manger les enfants avant vous. Vous pourrez ainsi participer à leur échanges et parfaitement vous consacrer à leur bien-être et ensuite consommer votre propre repas dans de meilleures conditions. A bientôt. JP
08/01/2014 (19:26) elfemere Bonjour, je viens de m'inscrire sur Linecoaching après avoir tenté de suivre la méthode avec "Maigrir sans régime". Pensez-vous que je puisse réussir cette fois ? En effet, auparavant, je suivais les conseils quelques jours, puis je craquais une seule fois, et tout tombait aux oubliettes jusqu'à ce que je trouve une "bonne" raison de retenter. En fait, j'ai du mal à voir la différence entre le début d'un régime et le début de cette méthode avec toutes ses conséquences sur le moral et cela m'angoisse. Merci d'avance pour votre réponse. Bonjour elfemere, Je ne suis pas sûr de savoir réellement de quelle méthode vous parlez. Bien des sites et des personnes se prévalent de pouvoir faire maigrir sans régime. A ma connaissance, il n'en existe qu'un seul qui tienne ces promesses, c'est le nôtre. Toutefois, il est parfaitement possible de transformer le travail sur les sensations alimentaires en une forme de régime. Au lieu d'exercer un contrôle strict sur le contenu de son assiette - il est interdit de manger des frites ou de manger du chocolat -, on peut tenter d'exercer un contrôle sur ses sensations - il est interdit de manger sans faim-. Dans ce cas, toute transgression de la règle pourra entraîner une compulsion avec son cortège de reproches et de culpabilité. Il est nécessaire intégrer la notion que le respect des sensations alimentaires doit s'effectuer de façon globale et non de manière stricte. Bon courage. JP
08/01/2014 (19:26) victory Bonsoir, est-ce que l'on atteint plus vite son poids d'équilibre en respectant à la fois sa faim et sa satiété qu'en ne respectant que la faim ? Vous dites que si on mange au delà de sa satiété mais que l'on remange uniquement quand la faim réapparaît, cela compense l'excès. Mais je pense que cela ralentit quand même la perte de poids vers le fameux set point. Merci par avance pour votre réponse. Bonjour victory, Vous avez effectivement raison. C'est une très bonne remarque. Respecter uniquement la faim protègent le poids et l'empêche de monter. Toutefois, dépasser régulièrement la satiété peut empêcher de maigrir et de progresser vers son set-point. À très bientôt. JP
08/01/2014 (19:26) victory Re-bonsoir, le corps est un peu comme "Fort Knox" au niveau de ses réserves. Est-il possible qu'il refuse de "lâcher" ses réserves et que l'on ne puisse atteindre son set point ? Le set point est une fourchette de poids qui comprend plus ou moins de réserves ? Si oui, notre set point est à combien de kilos plus ou moins ? Par avance, merci pour vos réponses. Bonjour victory, Il est toujours possible d'atteindre le set-point. Notre corps est précisément programmé pour que nos sensations de faim nous ramènent et nous maintiennent à notre set-point. Cependant, en fonction de notre génétique et de notre parcours physiologique le niveau du set-point peut changer au cours de la vie. Malheureusement, il va généralement en s'élevant. Le set-point n'est effectivement pas un poids précis mais un intervalle de poids. Il est difficile de dire quelle est la dimension de cet intervalle. Probablement pas très large. À très bientôt. JP
08/01/2014 (19:26) Nadleo Bonjour, voila je me rends compte qu'il y a des jours où j'arrive à surmonter les EME, et des jours où je n'y arrive pas. Est ce normal ? Comment éviter de se démoraliser à chaque fois qu'on n'y est pas arrivé ? On a l'impression de devoir à chaque fois repartir à zéro et à chaque fois c'est de plus en plus difficile de se remotiver.... Merci. Bonjour Nadleo, Il n'est pas possible de faire disparaître les EME du jour au lendemain. Cela suppose un travail particulier et régulier dans lequel nous vous accompagnons tout au long de notre programme. Les EME sont des réflexes conditionnés qui sont susceptibles d'être déconditionnés. Mais cela prend du temps. Vouloir les faire disparaitre du jour au lendemain reviendrait à rencontrer un professeur de piano le lundi et lui demander de vous apprendre à jouer un concerto pour le mardi. Tout cela prend aussi du temps et s'accompagne de nombreuses fausses notes. Cette évolution est inhérente au processus d'apprentissage. Le fait de trébucher ne signifie que l'on désapprend. Quand on n'y arrive pas, il ne faut pas se dire qu'on va arrêter mais qu'on va insister. Bon courage. JP
08/01/2014 (19:26) MEKTOUB bonjour : je démarre le programme et étant attentive à ma satiété je termine mon repas sans prendre de dessert, mais le mange plus tard quand je ressens à nouveau la faim. Est-ce que je ne risque pas de grignoter plus souvent. Le grignotage n'est-il pas à éviter ou est-ce une idée reçue. Agnès Bonjour Agnés, Vous êtes parfaitement dans l'esprit du programme. Je vous rappelle que le grignotage consiste à manger SANS faim. Manger entre les repas tout en ayant faim est une collation qui conduit à un fractionnement de l'alimentation et n'entraine aucune conséquence négative sur le poids. A très bientôt. JP
08/01/2014 (19:27) valerie70 Bonjour docteur Zermati,j'ai débuté le programme fin novembre et, si mon parcours est cahotique (ce qui est naturel je pense), il y a une chose sur laquelle je n'ai encore aucune prise:les repas en famille.Invariablement, je mange trop rapidement sans déguster et toujours au-delà de ma faim, même si c'est modérément.J'ai vu que j'allais plus tard aborder la question de la satiété, mais n'existe-t-il pas certains trucs, car le sentiment d'échec dans ce cas est très pénible (je précise que le matin, déjeunant en général seule, j'arrive plutôt bien à tenir compte de mes sensations).Merci de votre réponse ainsi qu'à l'équipe pour votre travail qui permet de respirer enfin et d'avancer.Une très heureuse année à tous et toutes. Bonjour Valerie, Il est normal que vous commenciez à progresser dans les situations les plus faciles. Se concentrer sur ses sensations lors de situations conviviales et beaucoup plus difficile et demande beaucoup plus d'entraînement. Cela suppose de développer ce qu'on appelle l'attention partagée. Il s'agit du type d'attention qu'on utilise pour la conduite automobile. On regarde à la fois la route et le tableau de bord. C'est à dire ce qu'il se passe à l'extérieur et à l'intérieur de la voiture. Autrement dit, avec de l'entraînement, il est tout à fait possible de suivre une conversation et de bosser et en même temps ses sensations. Il n'y a nullement d'échec dans ce processus d'apprentissage. Peut être, faudrait-il que vous ne soyez pas si sévère avec vous-même et que vous acceptiez de ne pas obtenir trop rapidement des résultats trop parfaits. Bon courage. JP
08/01/2014 (18:35) poca J'ai commencé le programme hier et je crains déjà de ne m'autodiscipliner que le temps du programme parce qu'il faut rendre des comptes ( honnêtement, sinon, cela ne sert à rien). C'est un peu comme aller se faire peser chez W W : on y va autant pour perdre du poids que pour être félicité ! Bonjour Poca, L'échec des régimes est principalement du à l'effort de contrôle qu'il réclame. Il est impossible de se contrôler de manière permanente. Le revers du contrôle est toujours la perte de contrôle. C'est pourquoi notre programme n'est pas basé sur le développement du contrôle mais sur celui de l'écoute de ses sensations alimentaires. L'apprentissage de l'écoute mais ces sites effectivement des efforts au début mais n'en nécessite plus par la suite. L'écoute se fait de manière naturelle. Il n'y a plus besoin de surveillance extérieure ni de rendre de comptes à qui que ce soit. Bon courage. JP
08/01/2014 (19:27) sylvas Bonjour M. Zermati, je porte un stérilet Mirena (contenant donc de la progestérone) depuis 3 mois. Or, je me sens perpétuellement gonflée (ventre et seins) et j'ai pris 3 kilos. Pourriez-vous me dire si cela peut être un effet de ce stérilet ? Merci. Bonjour sylves, Je ne peux malheureusement pas vous répondre précisément sur ce point. Ces effets secondaires ne me semblent pas improbables mais mieux vaudrait en parler avec votre gynécologue. À très bientôt. JP
08/01/2014 (19:27) Mattea Est-ce que goûter les plats que je cuisine lorsque je prépare les repas pour ma famille constitue une prise alimentaire à consigner sur mon carnet (phase d'observation début du programme)? Merci! Bonjour Mattea, Il faut différencier le fait goûter les plats pour en rectifier l'assaisonnement ou le fait de grignoter au cours de la préparation du repas. Ces grignotages peuvent être consécutifs à des j'en ai déjà eu processus de restriction ou a des émotions. Dans ce cas, il s'agit effectivement d'une prise alimentaire. À très bientôt. JP
08/01/2014 (19:12) hel86 je mange beaucoup de sucre sans faim , je n arrive pas à me défaire de cette habitude alors même qu elle ne me donne pas de plaisir.Comment modifier cela? Les envies de manger des aliments sucrés sans faim sont toujours consécutive À des facteurs émotionnels ou à des processus de restriction. C'est sûr c'est sur ces deux points que notre programme va vous faire travailler. Bon courage. JP
08/01/2014 (19:05) fathy bonjour. aprés un début de tporture par "dukan" j'ai vite compris que ce n'est pas mon truc! je pense que chaque personnalité a son mode de fonctionnement. Chez vous je cherche la "paix alimentaire": d'abord parceque je suis une pacifiste et qu'en outre je suis adepte des forces de l'esprit! j'ai donc commence à observer mes comportements alimentaires .combien de temps pensez-vous qu'il soit nécessaire de le faire avant de constater un résultat et dois-je me peser régulierement et à quel rythme? merci Bonsoir fathy, Les premiers résultats sur le comportement alimentaire sont très rapides. Les résultats sur le poids sont très variables d'une personne À l'autre. Je vous suggère de ne pas vous poser plus d'une fois tous les 15 jours. À très bientôt. JP
08/01/2014 (19:08) massilia j'ai commencé le programme depuis 10 jours et j'ai l'impression de manger plus avec une grande culpabilité. Je suis obsédée par mon corps et par mes kilos en trop. Je n'arrive pas à me dire que c'est mieux qu'un énième régime. Bonsoir Massilia, Le fait de noter ce que l'on mange pas souvent un effet miroir. C'est parfois très désagréable. Le carnet ne crée pas la culpabilité il ne fait que la refléter. L'ambition de notre programme au-delà de la perte de poids est aussi de vous apprendre à manger avec sérénité. Ne perdez pas courage. Je pense qu'au fond de vous, vous savez que les régimes ne sont pas la bonne solution. JP
08/01/2014 (19:17) pureutopie Bonsoir docteur, meilleurs voeux pour 2014!! J'ai arrêté lc pendant plusieurs semaines, parce que le moral et la motivation n'y étaient plus. Depuis lundi je recommence à faire attention à ma faim, et une séance de rpc par jour. Bien sur j'ai repris 2.5kg mais je ne trouve pas cela trop catastrophique. Par contre je devrais commencer l'étape de la découverte de la satiété, mais je ne me sens pas assez forte pour l'attaquer. A quelle étape pensez-vous qu'il serait souhaitable que je reparte afin de mettre toutes les chances de mon côté et me reblinder mon moral pour vaincre mes kilos? Merci Bonsoir pureutopie, Peut-être pourriez-vous reprendre les étapes de dégustation. Vous concentrer sur la faim et sur la dégustation est une bonne façon de reprendre le programme. Je vous invite également à vous concentrer sur les exercices de conscience. JP
08/01/2014 (18:44) Gastibelza Bonsoir Dr Zermati, jje voulais vous demander conseil car je me rends compte que j'ai peur de maigrir. J'ai fait l'exercice de lettre à un proche et je crois être prête mais dès que je perds un peu de poids je m'affole et j'ai des EME plus fréquentes. Aussi j'ai très peur d'avoir la peau qui pend si je maigris car j'ai environ 50 kilos à perdre, et de devoir être opérée et d'avoir des cicatrices. C'est une vraie angoisse pour moi.Merci de vos conseils. Bonjour Gastibelza, Il ne faut pas mettre la charrue avant les b?ufs. Comme on dit aussi : «À chaque jour suffit sa peine ». Je vous invite À concentrer votre attention sur votre travail actuel. C'est à dire le travail sur le comportement alimentaires. Il sera bien temps de se préoccuper d'une opération et des éventuelles cicatrices quand le moment se présentera. Il n'est pas anormal d'avoir des inquiétudes. Mais ces inquiétudes ne doivent pas conduire À manger ou l'inertie. Tenez-moi au courant. À très bientôt. JP
08/01/2014 (18:32) JPZ Bienvenu sur notre chat du mercredi et excellente nouvelle année à vous tous. Je vous souhaite le meilleur et la réalisation de (presque) tous vos v?ux.
08/01/2014 (18:37) jean-baptiste Faut-il se forcer/attendre d'avoir encore plus faim pour mieux connaitre ses sensations alimentaires? Bonsoir Jean-Baptiste, Il y a une étape sur la sensation de faim qui vous permettra d'en découvrir toutes les facettes. Effectivement, il est intéressant est important de savoir reconnaître une grande faim. Mais ce n'est pas la faim il faut rechercher. Nous vous apprendrons à découvrir et respecter ce que nous appelons la bonne faim qui ne doit être ni trop forte ni trop faible. À très bientôt. JP
08/01/2014 (18:39) lustree Bonjour, J'ai commencé hier mais je pars en vacances samedi. Cen'est pas grave si pendant 8 jours je ne partcipe pas au programme? Bonjour lustree, Vous n'avez pas besoin d'être connectée à votre ordinateur pour commencer à observer vos sensations alimentaires et pour essayer de commencer à les respecter. Faites au mieux et revenez sur le programme dès que vous le pourrez. Bonnes vacances. JP
08/01/2014 (19:20) Nadia1963nc Bonjour. J'ai tous les soirs envie de manger vers 0h30, avant de me coucher. Je ne sais si c'est de la faim (si c'en est elle n'est pas très grande) ou de l'envie (EME parce que j'ai peur de manquer de nourriture jusqu'au lendemain ?). En tous cas j'ai toujours besoin de me nourrir même peu avant d'aller me coucher. Je mange pourtant vers 19h00/20h00 tous les soirs. J'ai l'impression que si je ne me nourris pas je n'arriverai pas à dormir et cela m'énerve. C'est un cercle vicieux. Dois je manger avant de m'endormir ? Ce qui est sûr c'est que même une petite quantité de nourriture m'apaise et je peux enfin dormir. Bonsoir Nadia, Je crois que ce que vous décrivez correspond bien à des EME. Il me semble nécessaire que vous effectuiez l'étape "découverte de la faim" pour apprendre à bien différencier la faim des émotions. À très bientôt. JP
08/01/2014 (18:49) jean-baptiste Je suis célibataire. Selon votre expérience, le programme marche-t'il mieux pour les célibataires ou pour les personnes en couple? Les célibataires ont souvent la chance d'avoir moins de contraintes familiales. Ils ont moins l'obligation de se plier aux horaires de repas traditionnels.
08/01/2014 (18:48) yolande83 J'ai commencé le programme depuis peu. Le matin je n'ai pas toujours faim, plutôt dans la matinée. Je prends alors un en cas mais il y a les contraintes sociales et familiales qui conduisent à se mettre à table et à manger "sans faim". Comment gérer ? Bonjour Yolande, Le début du programme s'accompagne souvent d'un décalage avec les convenances sociales ou familiales. Mais rassurez-vous, nous allons travailler ce que nous appelons l'appétit prévisionnel. Ce qui vous permettra assez rapidement de concilier vos besoins personnels avec votre vie familiale ou sociale. Il faut donc momentanément accepter cet inconvénient qui pour le moment vous évite de grossir et qui va finir par disparaître. Bon courage. JP
08/01/2014 (18:55) cathou Comment éviter les pulsions de grignotages, car même si je n'ai ^pas faim , j'ai envie de chocolat , j'ai beau analyser mon état et mes sensations, je n'ai pas d'émotion particulière , juste envie de grignoter , et c'est parfois impossible de dire non; j'ai du mal à croire que je n'aurai plus ces pulsions meme si j'analyse mon état de faim , même si je respire quelques minutes, c'est plus fort que moi; que me conseillez vous? Bonsoir, Les envies de manger sans faim peuvent aussi bien être liées À des émotions qu'à des processus de restriction. Les émotions ne sont pas toujours faciles À détecter. Notre programme va vous permettre de travailler À la fois sur les envies de manger émotionnelles et sur les processus de réception. Ce travail ne se limite pas À l'apprentissage de techniques de respiration. Vous en découvrirez progressivement toute la complexité. Bon courage. JP
08/01/2014 (18:51) katdich Bonjour, je viens de m'inscrire mais dois-je établir une liste d'aliments pour commencer. Merci de vos conseils Bonsoir, Nous vous conseillons effectivement de vous en tenir À votre répertoire d'aliments habituels avant de commencer la diversification. Celle-ci nécessite que vous ayez déjà retrouvé vos sensations alimentaires. À très bientôt. JP
08/01/2014 (19:22) Gastibelza J'ai commencé puis arrêté le programme il y a 1 an et demi, et j'ai décidé de reprendre au 1er janvier (bonne résolution). j'ai constaté que je reprends à l'endroit où j'avais arrêté. Est-ce bien ou faudrait-il reprendre au début ? Merci Le début du programme est essentiellement consacré À la perception des sensations alimentaires. Si vous êtes sûre de bien détecter vos sensations vous pouvez reprendre où vous en étiez. Dans le cas contraire, mieux vaut reprendre au début du programme.
08/01/2014 (19:00) Mattea Peut-on manger vite et bien? Merci! La question n'est pas de manger vite ou lentement. Mais de manger attentivement en restant conscient des sensations que l'on éprouve. Déguster vite est un peu antinomique malgré tout. Mais après tout, pourquoi pas, il existe certainement des virtuoses.
08/01/2014 (18:58) NAMACH bonsoir Dr Zermati,je suis contente de pouvoir vous demander que faire quand on mange en regardant la télé sans avoir l'impression d'avoir des EME d'un coup ça me prend ,j'ai envie de manger sans penser Bonsoir namach, Je pourrais vous dire qu'il faut mieux éviter de manger en regardant la télévision. Mais je m'en abstiendrai. Ce que vous décrivez ressemble comme deux gouttes d'eau à des EME. Je vous invite à suivre les recommandations du programme pour progresser plus rapidement. À très bientôt. JP
08/01/2014 (19:02) Sabriina Bonsoir, je lis bien votre réponse sur les addictions mais on entend souvent (tv, radio,...) qu'il existe une addiction aux sucres ou que dans les chips (par exemple) les producteurs ajoutent des substances qui font qu'on veut toujours en manger plus... Ce serait faux? Merci pour votre réponse! Bonsoir Sabrina, Si les médias ne faisait que rapporter les bonnes informations il y a longtemps que nous serions tous minces. Les études scientifiques sérieuses sur les addictions alimentaires aboutissent toutes aux mêmes conclusions. Et les addictions alimentaires sont seulement comportementales. JP
08/01/2014 (19:24) Sophie47 Bonnsoir ,j'ai commencé depuis peu. Je me pose la question si cette fois-ci, la perte de piods va marcher j'ai peur de l'echec car cela fais tellement longtemps que j'essaie de perdre du poids que ça me stress d'autant plus!! Qu'en pensez-vous??? Si j'associe le parcour et alimentaire et forme puis-je y arriver??Aussi comment éviter de penser sans cesse à la nourriture?Merci de votre écoute et de votre réponse Bonsoir Sophie, La peur de l'échec ne doit pas empêcher d'entreprendre. Je vous rappelle que notre programme a pour ambition de vous ramener à votre poids d'équilibre. Ils accompagnent le retraitement sur le processus de réception et sur les facteurs émotionnels. Je vous invite à vous offrir cette nouvelle chance. JP
08/01/2014 (19:03) Gastibelza Cela fait une semaine que je n'ai pas craqué, ou presque. Aujourd'hui j'ai acheté des glaces mais je "tiens" depuis le début de l'après midi : j'ai fait 40 min de body scan cet après-midi avec le CD de B. Giraudeau (Jon Kabat Zinn), et presque 10 min de respiration tout à l'heure. Mais je suis en train de me dire que je vais attendre d'avoir fin et manger de la glace à la place du dîner. S'il vous plaît dites-moi que ce n'est pas grave :) C'est sans aucune difficulté que je vous dis que ce n'est pas grave. Je serai heureux que vous mangiez cette glace sereinement et à ma santé. Profitez-en bien.
08/01/2014 (19:10) NAMACH merci j'essaieje n'arrive pas à trouver lquelle est cette émotion alors que je suis occupée C'est peut-être parce que vous êtes trop occupée. Les émotions qui provoquent des envies de manger ne sont pas toujours négatives ni même très conscientes. Elles peuvent parfois être positives et inconscientes. Si vous décidez de répondre À cette envie de manger il faut le faire en mangeant attentivement sur le mode de la dégustation.
08/01/2014 (19:08) Gastibelza Merciiii ! à votre santé alors !
08/01/2014 (19:31) daliard Danielle. Punition ou ruse pour me faire plaisir : en passant devant une patisserie je prend un sachet de viennoiserie de la veille en pensant à mon mari. En sortant j''n mange deux que j'avais destiné à mon mari. Et je culpabilise l'estomac plus que rempli Effectivement, on a bien l'impression que vous cherchez un prétexte pour entrer dans cette pâtisserie. Peut-être devriez-vous admettre que c'est essentiellement pour vous que vous le faites. Il est important que vous prenez conscience de ce que vous ressentez réellement si vous voulez pouvoir Y apporter les réponses appropriées. Si vous décidez de manger ces viennoiseries, pourquoi choisir des viennoiseries rassies de la veille. Autant en choisir des fraîches et les manger en pleine conscience sur le mode de la dégustation.
08/01/2014 (19:14) cathou merci; mais qu'entendez vous par processus de restriction ? je ne me restreind pas puisque je craque avec ces grignotages... Le terme que nous utilisons est celui de restriction cognitive. La restriction ne s'observe pas dans l'assiette mais dans la tête. Manger avec mauvaise conscience en pensant du mal des aliments que l'on consomme est déjà de la restriction.
08/01/2014 (19:15) cathou le grignotage entre les repas ne peut donc pas etre une dégustation ? Si absolument. Il est parfaitement possible de manger entre les repas sur le mode de la dégustation. Par ailleurs, ce qui définit les grignotages est le fait de manger sans faim. Sinon on parle de collation.
08/01/2014 (19:18) cathou donc chocolat oui en dégustation et avec bonne conscience ! merci à vous pour vos conseils N'oubliez pas de le déguster à ma santé !
08/01/2014 (19:20) cathou ;)
08/01/2014 (19:34) Je reviens sur l'addiction au sucré. C'est peut êt Joyce1303 je reviens sur le sucré. Hormis l'émotionnel c'est le goût sucré que j'aime et ce depuis toute petite. Je pourrais faire un repas uniquement de desserts, j'aime vraiment tout ce qui est douceurs. Comment ne plus aimer ce que l'on préfère ? Je me nourris évidemment de repas classiques mais sans plaisir ce qui me conduit quand je le peux à poser sur un plateau n'importe quoi. Je n'aime pas réellement pas manger. Mon vrai plaisir est dans le sucre ? Pouvez vous changer quelque chose dans cette anarchie alimentaire ? Merci Il ne s'agit pas de renoncer au goût du sucré. Mais d'apprendre à le manger de manière non compulsive. Dans un premier temps, je vous invite à consommer vos aliments sucrés en essayant de respecter au mieux vos sensations de faim et de satiété. Le besoin de diversifier ne pourra se manifester que par la suite. Il est tout à fait possible d'améliorer cette situation.
08/01/2014 (19:35) JPZ Je vous remercie tous et toutes de votre participation. Et je vous présente une nouvelle fois mes meilleurs v?ux pour cette nouvelle année.
Haut de page 
X