Chat du 14 mars 2017 avec Gérard Apfeldorfer

14/03/2017 (18:05) aomame Bonjour Docteur. Je reprends le programme après plusieurs années. J'ai repris du poids et perdu quelques liens avec mes sensations alimentaires à cause de depression, problèmes hormonaux et neurologiques. Je reprends donc le progranne mais cette fois-ci en étant enceinte de bientôt 3 mois. Je voulais savoir si la grossesse engendrait une dépense énergétique supérieure ? Depuis quelques jours où les nausées importantes ont commencé à diminuer , j'ai un appétit d'ogre (il est vrai que je viens de passer 2 mois à ne presque rien pouvoir manger, à avoir des vertiges et des étourdissements parce que je n'arrivais pas à m'alimenter correctement.) Je vous remercie d'avance pour votre réponse et vous souhaite une bonne soirée. Bonjour aomame et bienvenue à nouveau. Comme vous avez rencontré différents problèmes psychologiques et émotionnels qui vous ont conduit à manger pour calmer vos émotions, je vous conseille de ne pas négliger la pratique de la pleine conscience, et le travail sur les pensées automatiques. Concernant votre grossesse, bien évidemment, le foetus a besoin de nutriments et d'énergie pour se construire, qu'il prend à sa mère, et celle-ci a donc des besoins alimentaires augmentés. Dans le début de la grossesse, jusqu'au 6ème mois, cela ne représente toutefois pas grand chose en quantité. Il est normal que votre appétit ait des fluctuations durant la grossesse et se révèle capricieux: appétit coupé dans les périodes nauséeuses, mais appétit augmenté ensuite. Votre préférences alimentaires se modifient aussi et vous pouvez avoir ce que la tradition nomme des "envies", qui correspondent à des besoins en nutriments spécifiques. Il faut donc répondre favorablement à ses désirs alimentaires et manger selon sa faim et son rassasiement. Je rappelle que normalement, c'est la grossesse qui grossit, et non pas la mère. Cette grossesse (le bébé, le placenta, la poche des eaux, l'utérus) pèse environ 10 à 12 kilos en fin de grossesse. Et il faut bien avoir mangé suffisamment pour fabriquer tout cela! Vous pouvez donc faire le programme normalement, en vous centrant sur vos sensations alimentaires et en y répondant. Bonne grossesse!
14/03/2017 (18:08) Cactus1234 Bonjour. J'ai toujours besoin de finir mes repas salés par quelque chose de sucré, je n'arrive quasiment pas à m'en passer. Je constate cependant que c'est souvent au moment du dessert que je "dérape" et finis pas trop manger, sans parvenir à m'arrêter..Si je comprends bien, comme je n'ai généralement plus faim avant le dessert, je devrais me contenter d'une petite quantité juste pour me faire plaisir. Je n'y arrive cependant pas...avez-vous des conseils? Bonsoir cactus, Ce que vous dites évoque fortement la restriction cognitive. C'est parce que vous culpabilisez de manger des desserts que vous ne parvenez pas à vous arrêter. Les exercices du programme vont vous apprendre à banaliser ces aliments, à les considérer comme n'importe quel aliment, à disposition en permanence, de telle sorte que la seule question qu'on se pose vis-à-vis d'eux n'est plus "y ai-je droit?", mais "est-ce que j'en veux maintenant, ou plus tard?" Peu à peu, vous arriverez, si vous aimez beaucoup les desserts, à diminuer les quantités consommées d'autres plats du repas, "pour garder de la place pour le dessert". Bon appétit!
14/03/2017 (18:12) SANDRINE82 Bonjour docteur, je trouve qu'il y a une zone floue dans la sensation de satiété, une zone où j'éprouve encore du plaisir à manger où je ne me sens pas lourde après la prise alimentaire et pourtant qui me coupe la faim pendant plus longtemps que le repas suivant. J'ai même eu l'impression que mon seuil de satiété était atteint lorsque j'avais encore un peu faim... Bonsoir sandrine, Tout d'abord, entendons-nous bien: il convient de distinguer 3 sortes de choses. Tout d'abord, le rassasiement gustatif, qui consiste, pour un aliment déterminé, en une baisse du plaisir gustatif qu'il apporte. On n'a plus envie de manger tel aliment. Ce rassasiement gustatif est très net pour les aliments riches (chocolat, gâteaux, foie gras, charcuteries...) mais quasi inexistant pour les aliments à faible densité énergétique (fruits et légumes). Arrivé au rassasiement gustatif, on n'a donc plus envie de ce qu'on mange, mais on peut avoir encore faim et envie d'un autre aliment. Et c'est bien comme ça que se déroule le repas, n'est-ce pas? Puis vient un moment, où on n'a plus envie de rien: c'est le rassasiement global. On n'a plus faim, et on entre dans la satiété, qui est l'absence de faim, le désintérêt pour toute nourriture. Alors, de quoi parlez-vous au juste? S'il s'agit du rassasiement gustatif, c'est une sensation en bouche assez précise pour les aliments riches. S'il s'agit du rassasiement global, c'est une sensation corporelle de confort, de bien-être, et donc effectivement plus floue. Quant à la satiété, c'est en quelque sorte une absence de sensation de faim, donc peu définissable. Ceci dit, il n'est pas grave de se tromper (un peu) sur les moment où il convient de s'arrêter de manger. Si on mange trop par rapport à sa faim, on aura moins faim par la suite, et vice-versa. On peut tout à fait décider de dépasser son seuil de rassasiement, par exemple pour des raisons sociales (festivités...) ou juste parce que l'aliment qu'on mange sort de l'ordinaire. Comme on peut manger aussi, dans l'autre sens, de façon insuffisante et rester sur sa faim, sans en mourir. Tout se régule par la suite, à l'échelle de la semaine. Si à l'heure du repas suivant, vous n'avez toujours pas faim, eh bien ma foi, pourquoi manger? De plus, il ne faut pas oublier que nos rythmes alimentaires, et nos sensations de faim et de rassasiement, sont modelées par des apprentissages. Ce qui veut dire que si on est déréglé du point de vue de ses sensations alimentaires, il faut un peu de temps pour que tout se remette en place et que la faim et le rassasiement viennent au bon moment.
14/03/2017 (18:15) carojl Bonjour. Je suis très contente de ce nouveau programme. Je démarre depuis 1 semiane. Toutefois, je suis étonnée de ne pas avoir encore perdu un gramme.. J'ai quand même essayé d'écouter ma faim. Donc normalement je mange moins qu'avant. Pour la satiété c'est autre chose. Je suis en phase découverte et je remplis mon premier carnet. Je voudrais connaitre les moyennes sur les inscrits : à partir de quand commence t on à avoir au moins quelques kgs de moins ? Merci pour votre réponse. Bonsoir carojl et bienvenue dans le programme. Il est tout à fait normal de ne pas se mettre à fondre comme une motte de beurre au soleil dès qu'on a démarré le programme. Il s'agit de nouveaux apprentissages, sur les sensations alimentaires, sur les problèmes émotionnels, et votre comportement alimentaire évolue peu à peu. Les effets des exercices sont en quelque sorte cumulatifs. Laissez du temps au temps, mesurez votre évolution non pas en kilos, mais en modifications de votre comportement alimentaire. Bonne route à vous!
14/03/2017 (18:18) Je suis au début du programme et expérimente la re Je suis au début du programme. Lorsque j'expérimente la respiration en pleine conscience, je ressens instantanément une grande fatigue et une envie de dormir. Qu'en pensez-vous? Que faire? Bonjour et bienvenue dans le programme Linecoaching, Les exercices de pleine conscience vous permettent de mieux prendre conscience de ce qui se trouve dans le moment présent, pour vous: les sensations physiques, les pensées qui traversent votre esprit, les émotions. Si vous ressentez de la fatigue et une envie de dormir, c'est bien cela qui est présent, dont vous ne preniez peut-être pas conscience le reste du temps. Peut-être luttez-vous pour continuer ce que vous avez à faire, malgré votre fatigue ou votre envie de dormir? Mais comme aurait pu le dire Monsieur de la Police, lorsqu'on est fatigué, on se repose, lorsqu'on a sommeil, on pique un somme. Puis éventuellement, on reprend un exercice de pleine conscience et on voit ce qui se présente alors.
14/03/2017 (18:21) aomame Bonsoir Docteur, je souhaite vous poser une question concernant mes problèmes de santé. J'ai fait il y a quelques mois plusieurs malaises vagaux à cause de problèmes neurologiques ( yeux-nystagmus-, cristaux dans les oreilles,acouphènes, recherche toujours en cours par mon ORL) et aussi des malaises vagaux à cause de crise d'hypoglycémie. Depuis je suis perturbée, anxieuse. Quand je me sens "partir" je ne sais pas si j'ai faim ou si ce sont mes troubles orl qui me perturbent. Il faut dire que je suis aussi enceinte de bientôt 3 mois et que les fortes nausées ne m'aident pas pour m'alimenter correctement. Je developpe une grande anxiété face à ce corps qui "m'intrigue". Qu'en pensez-vous ? Je vous remercie d'avance. Les malaises vagaux sont dus le plus souvent à un stress, qui entraîne une chute de la tension artérielle et un manque de sang pour le cerveau, avec une perte de connaissance. Cela semble impressionnant, mais ce n'est pas grave: on s'allonge, on surélève les jambes, et cela pesse. L'hypoglycémie est différente et sans rapport. Il s'agit d'une baisse du glucose dans le sang, et là, le cerveau manque de carburant. Il se peut parfois que l'on perde aussi connaissance et donc, cela peut ressembler. Dans le cas d'une hypoglycémie, la solution consiste à manger la valeur de 2 sucres, ou de boire une boisson sucrée, ce qui fait passer le malaise. Lorsqu'on a un doute, ai-je faim ou s'agit-il d'une hypoglycémie, on mange là aussi la valeur de 2 sucres et si les sensations persistent, c'est sans doute que l'on a faim.
14/03/2017 (18:27) isayes depuis enfant les repas ont toujours été tres rapides (5 minutes ) comment arriver a changer une habitude aussi ancrée Bonjour isayes, les habitudes, ça se change. Qu'est-ce qu'une habitude, sinon un comportement automatisé? Il convient donc de faire le comportement à changer sur un mode conscient, en pensant à ce que l'on fait, jusqu'à ce que se crée une nouvelle habitude. Les exercices de dégustation du programme, qui consistent à manger en pleine conscience, vont vous y aider.
14/03/2017 (18:28) isayes comment vraiment determiner mon poids de forme Nous ne parlons pas de "poids de forme", mais de "poids d'équilibre" qui est le poids pour lequel votre corps est réglé. Ce poids d'équilibre est celui qu'on fait lorsqu'on mange en écoutant, en moyenne sur la semaine, ses sensations alimentaires. Le poids se stabilise alors à ce poids d'équilibre, de lui-même. On suit le programme LC, on maigrit, et un beau jour, on ne maigrit plus et on reste à ce poids. Et donc, on ne choisit pas son poids d'équilibre. C'est notre organisme qui le fait pour nous.
14/03/2017 (17:59) G. Apfeldorfer Bonjour à toutes et tous! Bienvenue dans cette foire aux questions, où vous pouvez poser toutes les questions qui vous tracassent. Qui sait? Peut-être parviendrai-je à vous répondre?
14/03/2017 (18:12) tiralarc Bonsoir Oui bonsoir, mais quelle est la question?
14/03/2017 (18:32) tiralarc Je n'ai pas bien saisi la notion d'UA.Si je fais mon traditionnel gloubiboulga le matin (fromage blanc avoine fruit graine) ça compte 1UA ? L'unité alimentaire correspond à un aliment ou plat. Votre mélange compte donc pour 1 UA.
14/03/2017 (18:34) Rym Bonsoir, je note un phénomène inattendu depuis mes progrès et mon alimentation plus intuitive. Et bien je dors MIEUX. Et je me réveille tôt ! Les compulsions en soirée faisaient que les réveils etaient douloureux psychologiquement et physiquement . Alors merci Linecoaching/ nightcoaching qui rend mes journées et nuits belles. Merci rym pour ces bonnes nouvelles!
14/03/2017 (18:38) tiralarc Est-ce un problème d'avoir envie de goût dans la bouche sans avoir faim et de consommer des thés aromatisés et du café pour tromper un "ennui" Eh bien, est-ce un problème? Non, ce n'est pas un problème, puisque thé et café (sans sucre) n'apportent pas de calories. Mais c'est un symptôme: vous ne savez pas vivre votre ennui. Qu'est-ce que l'ennui? Un vide, dit-on le plus souvent. Un vide de l'esprit. Mais est-ce si sûr? Dans bien des cas, on a l'impression d'un vide de l'esprit parce qu'on s'empêche de penser. On craint certaines pensées désagréables, et du coup, on fait barrage. Mais on ne peut pas faire barrage pour certaines pensées et laisser passer les autres. C'est tout ou rien. Du coup, voilà ce vide, que l'on a soi-même créé. On craignait certaines pensées et maintenant on craint le vide. Les exercices de pleine conscience vous apprennent à accueillir toute pensée qui se présente, quelle qu'elle soit. Il n'y a pas de "mauvaise pensée". Les pensées nous rendent visite et passent si on ne fait rien pour les retenir. La pleine conscience: on est en position d'observateur de son activité mentale, on assiste au spectacle du défilement de ses pensées. Et on ne s'ennuie pas!
14/03/2017 (18:40) aomame merci docteur pour votre réponse sur les malaises vagaux. Pensez-vous que les exercices de pleine conscience pourraient m'aider à gérer mon stress ? Oui, bien sûr. Le promoteur de la pleine conscience, Jon Kabbat Zinn, a mis au point sa méthode (dérivée d'exercices bouddhistes) et l'a utilisé dans le centre anti-stress qu'il avait créé! Avec des résultats vérifiés scientifiquement.
14/03/2017 (18:32) tiralarc Mélanger pleins de truc genre fruits graines céréales dans du fromage blanc c'est 1UA? Oui, un plat ou un aliment. Là, c'est une forme de plat.
14/03/2017 (18:41) koalanne Bonsoir,j ai beaucoup de mal à ne pas manger de féculents ou du pain à chaque repas.est ce que ce sera un problème pour parvenir à mon poids d équilibre? Bonsoir koalanne, Je ne vois vraiment pas pourquoi manger du pain ou des pommes de terre serait un problème. Il convient que vous mangiez ce dont vous avez envie, dans des quantités qui sont déterminées par votre niveau de faim et votre sensation de rassasiement. Idéalement, il convient de manger sur un mode de dégustation. Le bon pain, c'est délicieux. J'ai un boulanger qui en fait au levain, et je le mange comme un gâteau.
14/03/2017 (18:42) G. Apfeldorfer Et voilà, j'ai répondu à toutes les questions! Quelques unes encore? Sinon, je vais m'embêter (et peut-être grignoter).
14/03/2017 (18:46) isayes bonjour, j en suis qu au debut de cette methode et d apres ce que vous developpez, ce que je percevais comme indice s ou symptomes de faim n en sont pas . Par contre j ai l impression que ces symptomes ne sont pas non plus les resultantes d emotions particulieres. elees reviennent plutot cicliquement aux memes heures mais sans raison speciale; que faire? J'ai bien de la peine à vous répondre, isayes, puisque je ne sais pas de quels signaux vous parlez. ce que je peux vous dire, c'est que les exercices du programme vont vous permettre de mieux identifier les signaux de faim, tout d'abord, puis de rassasiement, ensuite.
14/03/2017 (18:50) tiralarc J'adore faire les exercices de pleine conscience ça me relax énormément mais j'ai l'impression de ne pas savoir me concentrer plus de quelques secondes je me rappelle à l'ordre ce ne sont pas forcément des pensées negatives ou positives mais plutôt du logistique fais je bien les exercices ou cela va venir à la longue.j'ai l'image de l'élève qui regarde par la fenetre près du radiateur Lorsqu'on fait de la pleine conscience, il ne s'agit pas d'avoir telle ou telle sorte de pensées, mais d'accueillir ce qui vient. Si ce sont des pensées triviales, par exemple sur ce qu'on a à faire tout à l'heure, on accueille ces pensées. Sans jugement. Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise pensée. Quant à la concentration, elle découle de la pratique. C'est vrai que nous autres, occidentaux suroccupés, nous avons du mal à conserver notre attention sur quelque chose. En fait, la pleine conscience est un entrainement de l'attention.
14/03/2017 (18:54) Bluebeth Bonsoir docteur. Actuellement enceinte de près de 5 mois, je suis désemparée. Ancienne dans le programme j'ai connu des magnifiques hauts et bien tristes bas. À ce stade de ma grossesse, j'ai déjà pris 10kg et je suis effarée. Depuis le début de cet heureux évènement, je suis retombée dans l'enfer du contrôle et de la restriction congnitive. En rajoutant à ma prise de poids conséquente des problèmes de peau et de digestion propres à mon état, tout me pousse à craindre tout ce que j'aime manger. Et la pleine conscience, je n'y arrive pas. Comment sortir de ce cercle vicieux qui me mine le moral et les articulations, et m'empêche de vivre avec bonheur cette si belle période ? Quel dommage, effectivement, de ne pas parvenir à profiter de ce moment extraordinaire qu'est votre grossesse. Alors, mon conseil: ne vous mettez pas martel en tête avec votre poids. Laissez dire votre entourage, ou votre médecin. Profitez! Et mangez ce dont vous avez envie, en le dégustant. Et si cela est possible, en écoutant votre rassasiement. Ne vous privez surtout pas, puisque cela ne fait qu'aggraver les choses. Si possible, ensuite, attendez la faim pour manger à nouveau. Voilà, décontractez-vous!
14/03/2017 (18:56) koalanne ?!est ce juste parce que j aime ,ce qui est le cas(oui,un bon pain au levain!),le pain ou la semoule et les pâtes que je ressens l envie d en manger très régulièrement ,ou est ce que ce pourrait ?tre le signe d un déséquilibre,d un"appel"aux glucided envoyé par mon cerveau et que je pourrai modifier??euh ma question est un peu tordue!!? Mais non koalanne, c'est normal d'aimer le pain et les féculents. ce n'est pas un déséquilibre du cerveau!
14/03/2017 (18:57) isayes signaux comme salivation , sensation de vide du ventre remplir que j analysais comme de la faim mais que si je comprens votre explication n en est pas vraiment La sensation de vide du ventre est l'un des signaux de la faim, de même que la salivation. Mais ces signaux ne sont pas suffisants pour dire qu'on a faim. par exemple on peut saliver pour d'autres raisons que la faim. Mais ne vous inquiétez pas, des exercices sur la faim sont prévus, dès le début du programme. Pour bientôt donc.
14/03/2017 (18:58) isayes derniere question pour aujourd hui , comment se fait il qu en mangeant en faisant attention a s arreter a la saciete saciété , j ai plus de mal a dormir? Ah, je ne sais pas, isayes. Il y a tant de choses qui peuvent perturber le sommeil.
14/03/2017 (18:59) teresa bonsoir docteur, j'ai enfin trouvé "3 minutes à méditer" seule version dans les rayons à la gare. Déjà un défi : le lire, appliquer et, peut-être ajouter un jour la 4ème minute !! J'ai commencé dans le train. Merci en tout cas und bonne soirée à tout le monde. Vous avez aussi à disposition des exercices de pleine conscience sur Linecoaching. Bonsoir teresa.
14/03/2017 (19:00) Bluebeth Merci infiniment docteur pour votre réponse si réconfortante qui m'en mets les larmes aux yeux. Je vais essayer de ne plus écouter les autres (notamment mes médecins qui m'angoissent au plus haut point) pour mieux écouter moi et surtout mon corps ! Merci et bonne soirée ! Nous sommes avez vous, Bluebeth.
14/03/2017 (19:01) G. Apfeldorfer Nous arrivons au terme du chat. La queue du chat. Bon appétit à toutes et tous et à la prochaine fois.
Haut de page 
X