Chat du 19 décembre 2012 avec Jean-Philippe Zermati

19/12/2012 (18:31) JPZ Bonjour et bienvenu à ce chat de veille de Noël.
19/12/2012 (18:31) JoD7 Bonjour Docteur, je viens de faire la séance de dégustation de la pomme en votre compagnie virtuelle ... 50 ans de consommation frénétique de pomme et j'ai fini la séance en jetant celle-ci, tellement j'ai trouvé son goût, ou plutôt son "non-goût" inintéressant. Je redoute la même chose avec le pain. L'expérience était frustrante car je me réjouissais d'avance de déguster une belle pomme ! Bonjour JoD7, Ce sont les surprises de la dégustation. Il y a en a des bonnes et des mauvaises. Elle nous apprend qu'il ne faut pas manger avec ses a priori mais avec tous ses sens. Peut-être n'était-ce pas une bonne pomme. Peut-être ne saviez-vous pas que vous n'aimiez pas tant que ça ce genre de pomme. Etc. Ne vous désespérez pas car vous aurez aussi beaucoup de bonnes surprises. A très bientôt. Et bonne dégustation. JP
19/12/2012 (18:34) Ann Re-bonjour Dr Zermati, Et quand on a un problème de santé (exemple dans mon cas des douleurs aux genoux dus à de l'arthrose), est ce qu'il n'est pas dans ce cas indiqué de faire quand même un régime pour perdre les kilos en trop, et puis en même temps ou après faire les exercices préconisés ici ? Bonjour Ann, Eh bien non... Je sais que c'est tentant. Mais ces kilos à perdre, il ne faudra pas les reprendre. Et pour cela, la manière dont on les a perdu est très importante. Maigrir de façon artificielle puis ensuite retrouver un comportement naturel est très difficile. Mieux d'emblée prendre les bonnes habitudes. Bon courage. JP
19/12/2012 (18:38) melodynelson Bonjour Mr Zermati, après un peu + de 15 jours dans votre programme et avec 1,2 kilos en + suite à l'abandon de la chrononutrition j'ai du mal à m'arrêter de manger même si je n'ai plus faim et à faire face à mes EME; j'en suis à 6 jours de pratique quotidienne de la RPC, je doute, je bute, je n'arrive pas à m'asseoir avec mes aliments compulsifs pour les déguster( comme conseillé par ma coach au téléphone), je dois manger à même les paquets, debout et vite, très vite, seule, cachée, comme une voleuse; ça m'épuise. Merci pour vos conseils. Bonjour Melodynelson, Vous décrivez que vous êtes encore dans la restriction et l'alimentation émotionnelle. Ce qui est bien naturelle en sortant d'un régime. Il est également bien naturel de douter en début de programme. Mais la meilleure manière de lever vos doutes est de continuer à vous investir dans le programme. Lorsque vous consommez vos aliments tabous, vous le faites donc sur le mode de la compulsion. Pour le moment, je vous invite à dédramatiser ces compulsions. Vous n'êtes pas à une barre de chocolat de plus ou de moins. Essayez d'en profiter du mieux que vous pouvez. Puis dites-vous qu'il suffit d'attendre le retour de votre faim pour annuler cette consommation. Il faut que vous avanciez encore dans le programme. A la fois sur le plan du travail émotionnel et des sensations pour que votre situation s'améliore. Je vous souhaite bon courage. JP
19/12/2012 (18:39) Marie1923 bonsoir tout le monde, bonsoir docteur Bonsoir Marie
19/12/2012 (18:41) Marie1923 J'ai une petite question car j'ai un doute. J'apprécie, de temps en temps, d'accompagner mon café avec 1 ou 2 carrés de chocolat. Est-il question d'EME là ? (sachant que quand j'ai une EME, je ne me contente pas d'1 ou 2 carrés...) Bonsoir Marie, C'est sans aucun doute une envie de manger émotionnelle. Mais elle n'est pas compulsive. Elle est d'intensité réduite, n'entraine aucune pensée ou émotion négative et sera inconsciemment compensée par les mécanisme de la régulation. Donc savourez en toute bonne conscience. JP
19/12/2012 (18:42) sasa1985 Bonsoir Dr Zermati, votre méthode m'aide au quotidien et m'a permis de découvrir la PC... Je vous remercie... Je suis boulimique depuis une dizaine d'années, avec des moments plus difficile que d'autres... Aujourd'hui, je peux "tenir" environ 3 semaines sans gavage alimentaire tout en me respectant et en me faisant plaisir... Mais, il y a des jours, comme hier, où je me lâche complètement (comme si c'était quelqu'un d'autre qui prenait possession de mon corps et de mon esprit :( et je ne sais plus rien faire ni contrôler! et donc avaler une quantité inimaginable de nourriture et avoir le ventre complètement distendu! Cela peut aussi continuer le jour qui suit, comme c'est le cas aujourd'hui... Je pense que c'est le stress des fêtes... Pensez-vous que quelqu'un qui a eu et qui a toujours un TCA peut un jour définitivement s'en sortir et être complètement apaisée dans sa relation avec la nourriture? Merci de votre réponse Bonjour sasa1985, Je suis convaincu que les troubles alimentaires peuvent complétement guérir ou s'améliorer de telle manière qu'ils n'occasionnent plus aucune gène. Mais il faut bien distinguer deux aspects : le pourquoi de vos émotions et la façon dont vous y réagissez. Il s'agit de deux problèmes relativement indépendants qui nécessitent parfois un travail complémentaire. Il faut donc garder l'espoir. A très bientôt.` JP
19/12/2012 (18:44) sasa1985 Bonsoir Docteur, votre programme m'aide au quotidien mais j'ai encore régulièrement des crises de boulimie où j'ai l'impression que la nourriture est un anesthésiant! hier et aujourd'hui, j'ai mangé en énorme quantité sans rien respecter : ni mes sensations ni mon corps! je me sens très très mal :( et désespérée... est-ce que vous pensez que l'on peut un jour se sortir d'un trouble tel que le mien et retrouver un rapport sain avec la nourriture?? Merci à vous Bonjour sasa 1985, Je vous ai répondu dans un autre mail. Je vous disais toutes les raisons qu'il y a de ne pas désespérer. Et surtout, il faut accepter que la guérison prenne du temps et se fasse avec des hauts et des bas. On n'apprend à faire du vélo sans faire de chute ou à jouer du piano sans faire de fausse note. Courage. JP
19/12/2012 (18:48) Marie1923 Merci pour votre réponse docteur, en effet, je me suis interrogée tout à l'heure et je n'ai pas ressenti d'émotion particulière, du genre de celles qui déclenchent mes EME, juste une gourmandise. Mais comme j'en suis à la phase "gérer mes EME", je dois donc renseigner mon carnet en comptant cela comme une EME ? (Au passage, merci beaucoup d'avoir mis en place ce programme sur le net, je me sens tellement mieux depuis que j'ai commencé) Merci Marie, Nous allons faire un bout de chemin ensemble. A très bientôt. JP
19/12/2012 (18:48) aomame Bonsoir Docteur, je ne me sens pas digne d'intérêt. Je n'ai que peu d'amis proches et ai l'impression que le sgens autour de moi ont une vie enrichie, avec beaccoup d'amis et qu'ils sont appréciés(merci Face....!). Ce sentiment me provoque des EME puisque je me demande pour quelles raisons je ne suis pas comme "eux" . Comment faire pour ne pas "penser" à ça (je ne trouve pas le mot just? Bonjour Aoname, Vous avez des pensées et des émotions très douloureuses. C'est pour y échapper que vous utilisez la nourriture. Je vous invite à ne pas tenter de débattre avec votre esprit qui risque de toujours avoir le dernier mot et qui vous tend un piège. En revanche, vous pouvez vous demander si cette façon de penser vous est utile et vous conduit à vous diriger vers la vie riche que vous souhaiteriez vivre. Ne sont-ce pas ces pensées qui déclenchent des EME et qui confirment que vous n'êtes pas digne d'intérêt. Vous en trainant ainsi dans un pénible cercle vicieux. Je vous suggère donc de plus chercher à échapper à ces pensées mais de les observer pour apprendre à vous en distancier. Vous pouvez pour cela utiliser les exercices de PC sur les pensées. Ces pensées ne disparaitront peut-être pas mais elles n'auront plus le même impact sur votre comportement alimentaire. Peut-être que vous pouvez aussi essayer de mettre ces pensées de côté et vous rapprocher des gens avec lesquels vous souhaiteriez nouer des relations. N'hésitez pas à revenir vers moi. Bon courage. JP
19/12/2012 (18:52) Mila Bonsoir, Après 3 semaine de programme, je mange moins par compulsion, car j'applique beaucoup les exercice de PC, et parce que je prête une attention différente au stress et au émotions, du j'essais telllement plus qu'auparavant. Par contre j'ai un problème avec les fins de repas: je perçois bien que je n'ai plus faim, mais soit je mange encore "un tout peu"+"un tout petit peu" du plat ou bien le fromage ou le dessert sont irresistibles. Pour autant ce n'est pas systématique. comment mieux vivre ces fins de repas "compulsive"? Merci de votre réponse Bonjour Mila, Bravo, vous avez déjà très bien progressé. Pour le moment, dans cette phase du programme, Il ne faut pas accorder une trop grande importance à ces fins de repas légèrement excessives. La suite vous permettra d'y travailler. Pour le moment, le plus efficace est de les dédramatiser et de bien respecter le retour de votre faim. Vous pouvez aussi, dés à présent, essayé de vous garder une petite place pour le fromage ou le dessert. A très bientôt. JP
19/12/2012 (18:56) melodynelson Bonsoir,Merci pour votre réponse à la question que j'avais posté. Au bout de 3 semaines et après compulsions sur complusions lundi, je commence à me calmer et à m'apaiser, j'ai acheté aussi votre livre "maigrir sans régime" pour m'investir du mieux possible dans votre programme; bouger à nouveau me fait du bien et quant au séance de RPC; je n'en mesure pas encore les effets. Comme dit Ann il est en effet très tentant de faire attention à ce que l'on mange en replongeant dans tel ou tel programme alimentaire; c'est ce qui est difficile pour moi: manger finalement ce dont j'ai envie et du coup être livrée à l'anarchie alimentaire. Je n'arrive pas à croire que si on mange plutôt gras le soir on va l'éliminer car on avait faim...Du coup je me "force" à nouveau à manger light le soir, vu que j'ai repris du poids. Ma ligne de conduite est floue... Après les différents régimes, votre poids est un peu comme une boussole qui a perdu le nord. Et il est bien naturel que vous ayez du mal à vous sortir de tous les messages de restriction. On n'en sort pas si vite après des années de conditionnement. Mais le mieux est de vous laisser par le programme et d'en constater les effets par vous-même, une fois que vous aurez trouvé vos repères.
19/12/2012 (18:57) sasa1985 Merci Docteur :) votre réponse me met un peu de baume au coeur... Et comme le dit un de vos confrères le Dr Perroud : "Le traitement de la boulimie est un marathon et pas un sprint!" Je vous souhaite d'agréables fêtes de fin d'année et vous remercie! Mon ami Alain Perroud a parlé très justement. Bonnes fêtes à vous aussi.
19/12/2012 (19:01) aomame Bonsoir, voilà ma fille vient d'avoir un choc allergique et hier soir j'ai euune EME puisuqe je contrôle ma nourriture (sur l'aspect santé , pas de laitages, peu de gluten...) et j'ai peur dorénavant d'avoir des aliments contenant des oeufs puisque ma fille y est allergique. Mias bien sûr mon EME s'est basée sur les crèpes ! Que faire face à ces différents contrôles ? Bonjour Aoname, Malheureusement, les aliments déclenchant doivent être contrôlés sous peine de provoquer de graves conséquences pour la santé. Il faut savoir que ces allergies sont souvent provisoires et peuvent disparaitre avec le temps. Mais les enfants qui en subissent les désagréments comprennent très bien ces restrictions. Ils collaborent sans grandes difficultés. Quant aux intolérances au laitages ou au gluten, il faut souvent prendre le soin de les vérifier sur le plan biologique. Le diagnostic est souvent abusif. Quand il est juste, il faut avoir composer avec. Car ces intolérances ne nécessitent pas toujours une exclusion totale. Par ailleurs, ces intolérances peuvent aussi évoluer avec le temps. Bon courage. JP
19/12/2012 (19:05) Mila Peux-ton faire les séance de body scan autrement que assis sur une chaise? (j'avoue que assise 1/1 heure, parfois c'est long, et la sensation contaignante que d'ailleurs je n'arrive pas à définir. Peut être l'impression d'avoir perdu du temps, ou d'avoir ôser en prendre: le temps pour soi c'est du luxe par les temps qui court...). Peut on varier les séances en marchant ou assis en tailleur, ou allongée, Bonsoir Mila, Il est tout à fait possible de pratiquer le BS en position allongée. C'est même le plus souvent la position recommandée. Mais nous avons une préférence pour la position assise qui permet de travailler en se concentrant sur ses sensations d'inconfort physique. Ce qui permet ensuite de plus facilement transposer aux inconforts émotionnels. Dans votre cas, les sensations d'inconfort que vous détectez mériteraient toutes votre attention. Elles sont un excellent matériau de travail. Mais bien sûr, vous pouvez quand même varier les plaisirs. Bon courage.
19/12/2012 (19:10) Ann bonjour,j'aimerai savoir si le fait de manger sans faim (par exemple en rentrant du travail) ou de manger un produit particulier comme par exemple un excès de chocolat pour avoir pour cause uniquement une habitude de faire cela, c'est à dire sans que ce soit la faim ni une EME ? Quel est votre avis ? Merci d'avance pour votre réponse. Bonjour Ann, L'envie de manger ne peut être déclenchée que de deux façons : par la faim ou les émotions. Manger par "habitude" doit plutôt vous faire rechercher une émotion. Mais ces émotions peuvent être ordinaires et tout à fait indolores. L'émotion qui déclenche le plus souvent des EME est l'ennui. Bon courage. JP
19/12/2012 (19:14) melodynelson J'ai une autre question: je comprends que le chemin va être long; que se passera t-il au bout des 3 mois de programme que j'ai souscrit et une fois toutes les étapes passées? merci Au bout des 3 mois, si le programme vous a convaincu, vous pourrez choisir de le poursuivre et de continuer à travailler sur vos émotions, vos sensations et ben d'autres problématiques qui y sont abordé. Dans la mesure où vous sentez qu'elles vous concernent. Une fois toutes les étapes passées, nous espérons que vous aurez atteint votre objectif ou que, tout du moins, nous vous vous aurons fourni les moyens d'y parvenir. Entre-temps, il est possible que vous ayez formulé vos objectifs de façon différente.
19/12/2012 (19:14) aomame ce qui est assz surprenant, c'est que je préfère des aliments sans gluten( au gout bien entendu ) aux références standarts . Par exemple je préfère les sablés au chocolat noir à la farine de riz que les pépito chocolat noir mais j'ai l'impression que si je les achète c'est que forcèememnt mon moi intérieur ^^ me pousse à être au régime . C'ets pareil pour le lait de soaj et le tofu en galettes (comme si je n'acceptais pas dans ma période de liberté de manger ou d'accpeter que mon coprs apprécie et préfère des aliments saisnet diététiques! J'ai gouté ces aliments à cause des allergies alimentaire de ma fille. Qu'en pensez-vous ? Ils sont plus chers mais me procure plus de plaisir par exemple ces biscuits aux chocolats sont beaucoup plus intenses en chocolat et beaucoup plus craquants ! Bonsoir aoname, il est possible après plusieurs années de restriction que vous supportiez très mal les moindres contraintes alimentaires. Un peu comme si vous aviez été traumatisée par les régimes ou la restriction. Il faut que progressiez très lentement dans un esprit de découverte de vous-même et d'attention à soi. Soyez prudente quand vous détectez chez vus des pensées de restriction. Elles pourront facilement déclencher des EME. Apprenez à manger sans tenir compte des a priori qui accompagnent les aliments en vous servant de vos sensations et de la PC. Bon courage. JP
19/12/2012 (19:18) tupenses Plus de 6 mois que je suis le programme. Pas un gramme de perdu. Est-ce normal ? Je continue la RPC mais dois-je accepter que je n'aurais aucune perte de poids. Ce qui me navre c'est que je ne comprends pas pourquoi. J e voudrais vraiment comprendre pour accepter cet échec. L'absence de perte de poids peut être due au fait que vous ne respectiez pas encore vos sensations alimentaires suffisamment bien. Ou que vous butiez sur des objectifs physiologiques. On peut très bien ne pas perdre de poids, alors qu'on a fait tout ce qu'il fallait pour cela. Dans ce cas, il ne s'agit aucunement d'un échec.
19/12/2012 (19:26) melodynelson Merci à vous pour ces éclairages. J'ai une dernière question (ah les débutantes!..): vous êtes medecin nutritionniste, donc vous avez appris et enseigné à votre tour le fait de "manger mieux" et la seule chose que je n'arrive pas à comprendre c'est qu'il n'y ait aucun conseil en alimentation sur ce site; manger moins gras a quand même des répercussions sur la balance, non? Si vous me dîtes que j'ai la tête dure ce ne sera qu'un juste retour des choses; mais quand même je poses cette question très sérieusement; sur quelles études vous basez-vous quand vous affirmez que la faim est un" bouclier anti-kilos" (bon ce n'est pas vous qui avez dit ça, c'est moi qui me permets d'interpréter... Comme vous dites, vous avez la tête dure. Mais on a l'habitude. Nous avons quantité d'étude qui confirment ce que nous disons. Vous pouvez les trouver sur le site. Elles ne sont d'ailleurs plus du tout contestées par les nutritionnistes. Aujourd'hui tout le monde est à peu près d'accord pour attribuer la prise de poids à un excès de calories quelle que soit leur nature. Bref, même la salade peut vous faire grossir, quand vous la mangez sans faim, à la fin du repas.
19/12/2012 (19:29) Mila A l'approche des fêtes, je tente une définition d'une EME sans compulsion: c'est donc déguster avec gourmandise, sans excés, et sans culpabiliser, de quelque qu'aliment que ce soit, quand l'envie se présente, et sans conséquence car la faim régulera la prochaine prise alimentaire. Ouf! je ne sais pas si je suis dans le vrai, mais je vous souhaite à tous et toutes bcps de plaisir gustatifs et de chaleur humaines pour ces fêtes. Je met la balance au placard pour 10 jours, compte bien cuisiner, régaler ma p tite familles et qqs amis, continuer le programme en //: quel challenge; j'ai le trac mais on verra bien... A bientôt Merci de votre soutien et de vos conseils C'est presque parfait. Mais c'est tout de même un excès puisque consommé sans faim. Seulement la régulation fera ensuite son travail. Et cet excès n'entrainera pas de prise de poids. Très bonne fêtes.
19/12/2012 (19:30) JPZ Je vous souhaite à tous de très bonnes fêtes. J'espère que vous profiterez de toutes les bonnes choses qu'on y prépare et que vous saurez les manger avec sérénité et dégustation.
Haut de page 
X