Chat du 31 juillet 2017 avec Gérard Apfeldorfer

31/07/2017 (18:50) ischmitt Le programme line coaching est-il compatible avec le traitement d'un diabète de type 2 par insulinothérapie Bonsoir ischmitt, Notre programme est contre-indiqué aux personnes diabétiques traitées par sulfamides hypoglycémiants. Les exercices d'exposition à la sensation de faim risqueraient d'entrainer des malaises hypoglycémiques. En revanche, il est adapté aux personnes diabétiques traitées par d'autres médicaments, y compris l'insuline. Cela nécessite cependant que vous sachiez correctement adapter vos doses d'insuline à vos prises alimentaires. Si votre médecin vous prescrit un traitement standard quotidien que vous ne pouvez pas modifier, avec des compositions de repas standards elles aussi, alors, vous ne pouvez pas évoluer vers une alimentation de type intuitif, fondée sur l'écoute des sensations alimentaires. Dans le doute sur la nature de vos traitements nous vous invitons à recueillir ces informations auprès de votre médecin traitant. Et éventuellement, de discuter de possibilités de modifier la stratégie thérapeutique, si c'est possible selon lui, si vous êtes dans ce cas de figure.
31/07/2017 (18:48) Choucathou Bonjour Dr Apfeldorfer? Je viens de prendre conscience de la cause d'un GROS blocage à maigrir. Il me semble que ça va me permettre d'ouvrir les portes que je croyais fermées pour moi. voilà: j'ia peur de mourir à cause de mon obésité morbide (IMC 41) du coup j'en fais des EME, suivies d'EME etc etc. Je n'arrive pas à attendre la faim après une compulsion car l'émotion (peur) est toujours là. C'est un cercle vicieux. Comment dénouer ça? merci de vos conseils Bonsoir Choucathou, La peur est en effet une émotion puissante, et vous cherchez à l'éviter en mangeant, ce qui donne des compulsions. C'est paradoxal: votre peur de mourir vous fait grossir, ce qui renforce votre peur. Voilà donc comment on meurt de peur! Je vous propose deux abords du problème, complémentaires: - Tout d'abord, que vous puissiez relativiser cette peur. Oui, c'est vrai, vous allez mourir. Tout comme moi, tout comme tout le monde. Mais quand? Ca, personne ne le sait. Votre obésité morbide diminue votre espérance de vie de quelques années, sur un plan statistique. Concernant l'obésité morbide, on considère que cela pourrait diminuer votre espérance de vie d'environ 10 ans. Comme l'espérance de vie moyenne pour les femmes est de 85 ans environ actuellement, cela vous donne une espérance de vie de 75 ans. Bon, donc 75 ans, ce n'est pas si catastrophique, comme EV, non? Et avec Linecoaching, vous devriez pouvoir augmenter cette EV à terme, non? - La peur est une émotion que vous cherchez à éviter par les compulsions. Il va vous falloir travailler sur cette peur. Tout d'abord, faites la liste des pensées automatiques en relation avec cette peur, comme "je vais mourir", et autres. Utilisez les techniques de défusion proposées sur le site. Ensuite, vous pouvez aussi travailler avec la pleine conscience. Après une période d'apprentissage des techniques de pleine conscience, vous pouvez effectuer des méditations sur la peur de la façon suivante: après quelques minutes de pleine conscience sur la respiration, évoquez une situation concrète dans laquelle vous aviez ressenti votre peur de mourir, tout en continuant à centrer votre attention sur la respiration, en même temps. Il s'agit peu à peu de s'habituer aux images et aux discours intérieurs qui apparaissent, liés à cette peur. Donc, il s'agit de s'habituer à voisiner avec les pensées de mort. Ce qui la sagesse pour tout un chacun, non?
31/07/2017 (18:57) Mamylo J'ai encore du mal à ne pas terminer mon assiette complètement mais je suis rassasiee . Je n'ai plus le besoin d'ajouter un dessert et SI le repas au boulot ne me donne pas de bonnes sensations gustatives je prends du chocolat noir et hop je suis partie jusqu'au dîner .... Suis je sur la bonne voie svp? J'ai encore beaucoup d'angoisses de ne pas réussir - SI cette méthode ne marche pas... Il ne restera que la sleeve et je n'ai pas vraiment envie de recourir à l'ablation d'un organe sain. Tout ceci est bien compliqué . Bonne journée Bonsoir Mamylo, Oui, il me semble que vous êtes sur la bonne voie. Vous repérez désormais vos sensations de rassasiement, vous renoncez à un plat supplémentaire (le dessert) si vous n'avez plus assez faim, et vous n'hésitez pas à vous faire plaisir avec du chocolat pour vous réconforter en fin de repas. Peut-être mangez-vous encore un peu trop? Si le poids ne descend pas, alors c'est sûrement le cas. Si le poids descend, alors c'est que vous êtes dans les clous. L'angoisse de réussir ne vous aide pas, je crois. Cela vous met la pression et vous conduit à vouloir tout faire à la perfection. Ce qui génère des émotions qui peuvent éventuellement vous faire manger davantage. Alors, détendez-vous! Vous avez tout votre temps, pas de baïonnette dans le dos. On n'avance que rarement en ligne droite. On fait des tours et des détours. On chute et on se relève. Mais peu à peu, on avance malgré vents et marées!
31/07/2017 (18:58) Koala75019 Bonjour Docteur, ma question est la suivante. Durant un repas, comment faut-il faire pour distinguer de l'envie de manger par faim de l'envie de manger par EME? Merci Il faut en premier lieu savoir identifier la faim biologique. La faim se manifeste par de nombreux signaux, variables d'une personne à l'autre: une petite faim est juste le sentiment qu'on peut manger avec un peu de plaisir. Certains appellent cela la gourmandise. La faim moyenne se manifeste par la gorge serrée, un creux ou un vide à l?estomac, des gargouillis dans l'intestin. Un peu plus tard, la grande faim: une tête lourde ou mal à la tête, de la fatigue, une sensation de faiblesse ou malaise, une difficulté de concentration. On peut aussi de sentir irritable, agressif, anxieux. Quand ce n'est pas de la faim, ce sont des envies de manger émotionnelles. Il n'y a pas d'autre envie de manger que ces deux là.
31/07/2017 (18:59) XENA7587 Bravo pour la nouvelle présentation des chats et forums.tellement plus lisible Merci xena. Je vais transmettre aux informaticiens.
31/07/2017 (18:45) G. Apfeldorfer Bonsoir et bienvenue dans cette foire aux questions. Il n'y a pas de question saugrenue. Toutes les interrogations sont bienvenues. Mais il faut que je vous le dise, tout de même: je n'ai pas réponse à tout.
31/07/2017 (19:05) Emilie Bonjour Docteur, pensez-vous que l'hypnose puisse aider les EME? Bonsoir Emilie. Personnellement, je ne suis pas trop favorable à l'hypnose, qui pour moi, est une technique d'influence. Somme toute, vous acceptez de déléguer les responsabilités de votre mental et de vos conduites à votre hypnotiseur, qui se substitue à vous-même. Ne vaut-il pas mieux faire le boulot soi-même? Apprendre à reconnaître ses émotions, à les vivre, sans les éviter? Bon, mais en fait, tout dépend de ce que recouvre le terme d'hypnose. Dans certains cas, il s'agit de rendre désirables les légumes et dégoûtants les produits gras et sucrés. Vous vous doutez que je ne sois pas d'accord! Dans d'autres cas, l'hypnose s'apparente à une forme de psychothérapie, où on explore les vécus intérieurs, où on suggère d'autres choix comportementaux, d'autres points de vue. Mais alors, cela se différencie-t-il vraiment d'autres approches psychothérapeutiques? Sur le plan scientifique, l'hypnose en tant que telle ne donne pas de résultats probants dans la durée, pour les articles que j'ai vus. Les résultats sont temporaires. Mais c'est peut-être est-ce là un point de vue partial, et d'autres médecins vous diront le contraire.
31/07/2017 (18:59) Koala75019 Rebonsoir, lors d'un repas comment distinguer l'envie de manger par faim de l'envie de manger par eme? Merci Déjà répondu. Du calme!
31/07/2017 (19:06) Choucathou Merci pour votre réponse Dr Apfeldorfer De rien.
31/07/2017 (19:06) Koala75019 Pardon je n'avais pas vu la réponse. Un bug technique sûrement. Merci Pas grave.
31/07/2017 (19:07) G. Apfeldorfer Panne sèche. Par ici les questions!
31/07/2017 (19:20) Koala75019 Aussi, pour ma part j'ai remarqué grâce au LC que lors de repas conviviaux lje mangeais plus que ma faim pour faire plaisir à lla personne qui a fait le repas. Je considère que c'est lui faire honneur. Tout comme aller au restaurant avec des amis, où je me rends compte que so je mange an ma faim je mange peu et donc j'ai peur qu'ils pensent que je m'ennuie ou autre. Je sais aussi qu'en général j'accorde beaucoup d'importance à ce que peuvent dire les gens de moi. Dois je faire une psychothérapie à part pour régler cela? Ou le programme va déjà y aider? Merci Koala, pas besoin de psychothérapie pour ce genre de problème. Juste un peu de réflexion. Je pense que vous raisonnez avec des concepts d'un autre temps. Autrefois, quand la nourriture était rare, précieuse et difficile à obtenir, alors recevoir c'était donner beaucoup, et un bon hôte se devrait de faire honneur au repas, et à son hôte. Il y a encore beaucoup de gens qui voient les choses ainsi. Mais on est au XXIème siècle! Bien recevoir, aujourd'hui, ce n'est pas donner beaucoup en quantité, mais donner des choses délicieuses. Et être un hôte qui a du savoir-vivre, c'est complimenter ses hôtes avec des compliments détaillés, qui montrent que vous avez été sensible à la qualité de la nourriture (vous avez remarqué, le mot hôte d'applique à celui qui reçoit et celui qui est reçu. Ca ne rend pas les choses très claires). Bon, alors, si vous êtes en présence de personnes qui fonctionnent avec des critères sociaux obsolètes, ne vous croyez pas obligée de manger une bouchée de plus pour avoir leur approbation. Apprenez plutôt à dire que vous avez apprécié, en détaillant longuement ce que vous avez apprécié.
31/07/2017 (19:23) Mariadeline Bonjour Docteur, Je mange beaucoup lorsque je suis à table. Je mange jusqu'à ce que le plat soit vide, sauf lorsque je m'interdis de le faire. Sans doute une EME de remplissage. Comment puis-je ressentir le réconfort rapidement? Avant que le plat ne soit vide? Bonsoir Mariadeline, Le programme va vous apprendre à déguster. Ca, c'est la première chose qui est indispensable. Il va vous apprendre à ne plus craindre de manquer, ou d'avoir faim plus tard: ces émotions alimentaires peuvent vous conduire à manger plus et générer de la culpabilité, ce qui enclenche le cercle vicieux. Deuxième chose. Après, ça devrait aller mieux.
31/07/2017 (19:23) Emilie Merci pour votre réponse De rien.
31/07/2017 (19:35) Choucathou beaucoup de gens en vacances? Si j'en crois la télévision, oui.
31/07/2017 (19:25) Choucathou Dr Apfeldorfer je vous ai vu intevieuwé dans un reportage sur la chirurgie bariatrique. Pensez-vous que LC puisse être compatible avec cette chirurgie avant ou après? Oui, LC est compatible. Mieux vaut commencer LC avant la chirurgie, et poursuivre après. Dans certains cas bien précis, mes collègues et moi adressons certains patients, à un certain stade de leur évolution, au chirurgien bariatique.
31/07/2017 (19:26) Emilie Question/ remarque sport : sur le site, il n'est pas possible de renseigner ses propres séances de sport (ex. un footing), en dehors de ce qui est suggéré par le programme? Oui, c'est vrai. Mais considérez que si vous faites du sport en dehors du programme, c'est très bien et remplace le sport du programme.
31/07/2017 (19:26) Mariadeline Bonjour, Je viens d'envoyer une question. je ne la vois pas. Est-ce que le chat est encore ouvert? Ca arrive. C'est arrivé. Patience!
31/07/2017 (19:37) Callina Bonsoir Dr Apfeldorfer! Par esprit d'autonomie, J'ai décidé de ne plus participer aux chats, ni de suivre le programme, pensant que j'en savais bien assez... Mais voilà, je ne cesse de grossir. Je pratique la pleine conscience, je vomis souvent le surplus de mon bol alimentaire et bien souvent, je ne finis pas mon assiette Callina, vous êtes une récalcitrante, une vieille de la vieille. Et si vous faisiez le programme, le plus bêtement que vous pouvez?
31/07/2017 (19:32) Koala75019 Merci Docteur Apfeldorfer. Votre réponse m'a fait rire je ne m'y attendais pas :) c'est vrai que j'ai un côté un peu vieux jeu. :) Faut croire, hein?
31/07/2017 (19:30) Nofuture Bonsoir Docteur, je suis depuis peu le programme et j'en suis aux activités concernant la faim. Je me suis rendue compte que le fait de penser à l'heure du repas ou à un aliment en particulier me donnait faim, en est-ce vraiment une ou est-ce une faim psychologique ? Elle n'est certes pas très intense mais c'est tout de même perturbant... Bienvenue dans le programme Linecoaching, nofuture. C'est vrai, penser à de la nourriture peut réveiller la faim, dans certains cas. Soit parce qu'on n'avait pas pris conscience qu'on avait faim, tant on était occupé par autre chose. Ou bien parce qu'on est en restriction cognitive et qu'on cherche à masquer sa faim pour ne pas craquer. Le programme devrait faire disparaître le second cas, mais le premier est assez normal.
31/07/2017 (19:33) Choucathou merci pour votre réponse. je ne susi pas prête à cela car j'ai peur de l'opération et du post op et je ne veux pas maigrir autant que ça mais que la moitié seulement, je n'aimerais pas être mince mais bien ronde :-) Prenez votre temps, choucathou. D'autant plus que la chirurgie est définitive.
31/07/2017 (19:35) Choucathou je reviens avec la sleeve :) quels sont vos critères pour envoyer vos patients voir un chirurgien? Les critères: une nécessité impérative de perdre du poids, surtout pour des raisons de santé, un poids d'équilibre parfois dans certains cas déjà atteint et très élevé. Et parfois, une incapacité à faire un travail psychologique et comportemental.
31/07/2017 (19:40) Mariadeline Merci pour votre réponse. J'essaye de déguster. Quand je trouve le plat bon, j'ai terriblement envie d'en reprendre, je n'arrive pas à m'arrêter. Je n'arrive à ressentir ni satiété, ni réconfort. J'imagine que les exercices du programme vont m'aider, auriez-vous un conseil en attendant que j'arrive à ces étapes du programme ( j'ai commencé il y a deux semaines )? Mariadeline, vous êtes très clairement en restriction cognitive. Comme les bonnes choses sont "interdites", quand vous commencez, impossible de vous arrêter. le programme est conçu pour vous sortir de là. Mon conseil: appliquez-vous à aller lentement, (mais sûrement), à prendre votre temps, en acceptant que vous vous engagez dans une grande aventure, pleine de péripéties et de rebondissements.
31/07/2017 (19:40) Koala75019 Mais vous quand partez vous en vacance? ;) Demain.
31/07/2017 (19:40) Nofuture Merci pour votre réponse, je pense être plutôt dans second cas, ayant déjà fait des régimes hypocaloriques... Oui.
31/07/2017 (19:43) Koala75019 Alors bonne vacance docteur ! À bientôt et merci encore ! Bonnes vacances à toutes celles qui prennent des vacances. Bonne rentrée à toutes celles qui rentrent. Bon moral à toutes celles qui ne prennent pas de vacances. Et à la revoyure!
Haut de page 
X