Chat du 31 octobre 2016 avec Gérard Apfeldorfer

31/10/2016 (18:32) Rym Bonjour, belle compulsion hier, ça faisait longtemps . Réveil " gueule de bois", humeur dépressive. J essaie de me dire que mon corps m envoie un signal et qu'il faut que je sois plus à son écoute, plus facile à dire qu'à faire. Ce chat tombe bien . . Je viens ici me ressourcer. Bonsoir Rym, Les compulsions, ça va, ça vient. Il est certain que vous en ferez encore. Et ce qui serait bien, c'est que chaque compulsion puisse vous enseigner quelque chose. Ce qui la fait démarrer, ce qui fait qu'après avoir commencé, ça ne s'arrête pas, ce que vous vous dites dans votre tête et qui entretient le mouvement. Les conséquences de la compulsion qui préparent le terrain pour la suivante. Il y a toujours quelque chose à apprendre.
31/10/2016 (18:34) Rym Autre question. J ai un ventre de femme enceinte depuis quelques jours, c'est très inconfortable. Cela signifie t il que je bois trop? À partir de quand est- on potomane? S agit il d air ou d'eau? Je prends une tisane le soir pour me calmer . Je ne sais pas, rym. De l'eau, ou bien de l'air? L'aérophagie est assez courante en cas d'anxiété chez certaines personnes. Le ventre gonfle et sonne creux. C'est pénible, mais pas dangereux. L'eau bue, en revanche, ne séjourne pas dans l'estomac et est très vite absorbée, puis excrétée par les reins. Ca ne donne donc pas de ballonnements. La potomanie consiste à boire des liquides bien au-delà de sa soif, parfois avec l'idée que cela pourrait faire maigrir (on "élimine") ce qui est idiot, puisqu'on urine de l'eau, jamais de la graisse. Le problème, c'est que boire beaucoup d'eau fait fonctionner les reins de façon outrancière, ce qui donne soif. Si bien que qui a trop bu d'eau en boira encore plus. Cela peut parfois monter jusqu'à 12 litres par jour chez certaines personnes. La potomanie altère les reins, à force.
31/10/2016 (18:39) Kakie J'ai toujours le même problème : en fin de soirée j'ai une boule à l'estomac et il n'y a que la nourriture pour me calmer et arriver à m'endormir.J'ai beau essayer la pleine conscience ou Jacobson je n'arrive à me calmer qu'avec la nourriture surtout celle qui fait bien grossir Kakie, vous êtes donc prise par l'anxiété en fin de soirée, et vous avez trouvé un truc pour diminuer cette anxiété, qui consiste à manger des aliments à haute densité énergétique, que vous aimez, qui sont les seuls à avoir un effet calmant. C'est somme toute un bon système, puisque dans l'ensemble, si on ne culpabilise pas de manger, si on ne crée pas un cercle vicieux, cela calme effectivement les émotions. Mais bien sûr, si on culpabilise et si on panique à l'idée de grossir, ces nouvelles émotions interfèrent avec le réconfort et on continue à manger sans plus pouvoir s'arrêter. La première chose à faire est de savoir ce qui vous crée de l'anxiété. Si vous ne le savez pas, si les choses sont floues, je vous propose la chose suivante: vous faites une séance de pleine conscience, et vous évoquez en vous ce moment de la journée. Vous repérez les pensées qui apparaissent dans votre champ mental et vous les notez dans un coin de votre tête. Vous notez aussi les émotions qui apparaissent. Un peu plus tard, vous écrivez tout cela sur une feuille de papier. Je ne sais pas ce que vous allez trouver. Plein de pensées sans queue ni tête? Un seul problème qui vous tourmente encore et encore? Peut-être avez-vous des scénarios anticipatoires qui démarrent avec une pensée automatique du genre "et si...". Et si il se passait ceci ou cela? Il ne s'agit pas, dans un premier temps, de calmer à tout prix quelque chose, mais plutôt d'observer ce qui se passe dans votre mental, les pensées, les scénarios qui vous angoissent. D'observer comment ça se déroule dans votre tête, comment vous générez cette anxiété, qu'il faut ensuite calmer avec de la nourriture. Je vous rappelle aussi que nous proposons sur le site l'EME-zen, qui consiste à manger pour calmer ses émotions, les aliments que l'on désire, sur un mode de dégustation, sans culpabilité, jusqu'à ce qu'on ait récupéré le calme, puis d'attendre le retour de la faim pour manger à nouveau. L'EME-zen permet de manger bien moins pour obtenir le calme émotionnel que si on culpabilise et qu'on amène à toute vitesse. Pour pratiquer l'EME-zen, il faut: savoir déguster, avoir dédiabolisé ses aliments préférés hautement caloriques, savoir reconnaître la faim. Si vous êtes en début de programme, c'est difficile. Alors, patience!
31/10/2016 (18:42) Independance day Bonjour Docteur, je deviens de plus en plus exigente pour la nourriture, je voulais savoir: le bio ça n'existe pas? quand on pense à toute cette population qu'il faut nourrir, faut bien des pesticides , de l'engrais... Est ce que c'est nécessaire de payer autant ? Bonsoir Independence day, Vous avez bien raison de devenir difficile. Mieux vaut manger des aliments de haute qualité, forcément plus chers, mais en moindres quantités, ce qui fait qu'on ne dépense pas plus. Des aliments préparés avec amour par vous-même, par des artisans, ou des industriels sérieux (eh oui, en particulier en France, nous avons une industrie agro-alimentaire qui produit des aliments dont certains sont très bons à tous points de vue!) Dans le bio, il me semble qu'il y a de très bonnes choses, des produits de très bonne qualité. Et il y a aussi du moins bon, du raté. Donc, personnellement je n'ai pas de religion en la matière. Je suis pour la bonne qualité, qu'elle soit bio ou faite industriellement. Alors, faites des essais, goûtez, faites-vous une idée sur un produit. Et s'il tient ses promesses, mettez-le sur la liste de vos produits habituels. Et dégustez ces bonnes choses. Plus on déguste, moins on mange.
31/10/2016 (18:44) marie43 Je n'ai pas encore compris pourquoi lorsque je me trouve en convivialité, je perds la perception des EME, donc je ne fais pas de RPC et je ne prends conscience qu'après coup que j'ai mangé, trop mangé. C'et vrai que la plupart du temps, ces repas dits conviviaux ne sont pas pour moi une détente mais c'est peut être un autre débat. Bonsoir Marie, Ces repas conviviaux sont donc, pour vous, difficiles. Générateurs d'émotions pénibles. Vous êtes donc sans doute à ce moment-là dans une envie de manger d'ordre émotionnel. Et donc, vous mangez pour calmer vos émotions, pour vous donner une contenance, pour tenter de faire bonne figure. La trop grande proximité affective peut aussi être un facteur générateur d'émotions difficiles et pousser à plonger le nez dans son assiette pour s'isoler, et là aussi manger pour calmer des émotions. Donc, en résumé, rien d'étonnant dans ces situations. Que faire, alors? Il va falloir travailler à augmenter votre tolérance émotionnelle. Les exercices de pleine conscience (PCS) ne sont pas à faire en situation d'EME. Il s'agit, à froid, de s'entraîner à devenir spectateur de son monde mental, de ses sensations, de ses pensées et de ses émotions. On peut aussi, lorsqu'on a déjà une certaine expérience de la PCS, évoquer des moments difficiles (par exemple: je suis en train de manger avec telle personne) et observer ce qui se passe dans son monde mental, les pensées, les émotions, tout en respirant en PCS. Il s'agit donc d'un travail de préparation. Vous serez ensuite mieux préparée, mieux armée, lorsque la situation se reproduira, ou une situation du même genre.
31/10/2016 (18:29) G. Apfeldorfer Bienvenue pour ce tchat pré-Toussaint. Qu'est-ce qu'on mange à la Toussaint? Je vous conseille les coquilles St Jacques (c'est la saison). Le poisson idéal, c'est le St Pierre, mais c'est cher. Et question fromages, on n'a que l'embarras du choix: Saint-Nectaire, Saint-Marcellin, Saint-Félicien, Saint-Môret, Saint-Agur... Bon, soyons sérieux! J'attends vos questions. Pour le moment, il n'y en a qu'une poignée. Alors n'hésitez pas.
31/10/2016 (18:45) Nicole41 Je débute demain.Ou se trouve le carnet minceur à compléter sur le site?Merci,j'attends beaucoup de vous Bonsoir Nicola, C'est bien, ça, de débuter demain. Bienvenue parmi nous! Voilà quelques conseils: faites les exercices de chaque étape aussi consciencieusement que possible, sans vous mettre gaz pression, sans vous presser. Faites "bien". Chaque étape va vous permettre d'avancer. Alors, ne cherchez pas à aller plus vite que la musique. Lorsque vous aurez fait suffisamment de progrès dans les domaines où vous en avez besoin (la reconnaissance des sensations alimentaires, la dédiabolisation des aliments riches, les problèmes émotionnels) alors le poids pourra commencer à descendre. La carnet minceur? On a ça, sur Linecoaching? Je ne vois pas de quoi vous parlez. Mais vous pouvez poser la question à votre coach, qui se fera un plaisir de vous répondre.
31/10/2016 (18:46) G. Apfeldorfer Et voilà, j'ai tout fini! Alors maintenant, faut que vous posiez de nouvelles questions si vous voulez que je reste en ligne!
31/10/2016 (18:53) Rym À vouloir manger trop sain, trop bio, dietetiquement bien, j'en ai oublie de me faire plaisir... Merci pour vos réponses? Rym, oui, le perfectionnisme alimentaire, ce n'est pas une bonne idée. Mieux vaut compter sur la dégustation lente, qui oblige à ne manger que des bonnes choses, et sur nos appétits spécifiques, qui font que nous trouvons bons au goût,, plaisants à manger, les aliments que notre corps ou bien notre mental réclame.
31/10/2016 (18:55) CJM Bonsoir, j'ai commencé aujourd'hui et j'ai juste une petite question sur les exercices de pleines consciences. Ceux ci debutent ils plus tard dans le programme ? Bienvenue, CJM! Oui, les exercices de pleine conscience ne sont pas présents immédiatement. Mais ils arrivent à une vitesse différente, en fonction de ce que vous avez répondu dans le questionnaire de départ.
31/10/2016 (18:57) Rym Je crois que mon compagnon me " gave " avec son obsession de la musculation , culturisme et ses exigences envers moi... Rym, à chacun des petits dadas. Votre ami, c'est la muscu. Personne n'est parfait, hein? Mais faudrait pas qu'il cherche à vous imposer ses propres idées. Il faudrait que vous puissiez obtenir le respect de vos idées, de vos points de vue, de votre façon de faire.
31/10/2016 (18:58) Nicole41 J'aimerais assister aux journées Thérapie.Dates Merci Bonsoir Nicole. Les journées de thérapie IRL sont annoncées sur le site, et il se peut (c'est très probable) que vous receviez aussi des courriels d'information. Mais je n'ai pas les dates. Désolé.
31/10/2016 (19:02) G. Apfeldorfer La réponse est oui. Mais quelle est la question?
31/10/2016 (19:07) CJM comme j'ai débuté aujourd'hui , j'essai de faire correctement les exercices et donc ressentir la faim avant de manger . Je m'aperçois qu'aujourd'hui , je n'ai quasiment rien manger (par rapport aux autres jours ) et que j'ai complètement décalé mes prises de repas. Par contre aucune frustration , car j'ai mangé ce que j'avais envie et que de bonnes emotions au moments des repas car j'essai de prendre du plaisir a chaque bouché . Est ce normal de manger peut? CJM, oui c'est normal de manger parfois peu. Et parfois beaucoup. Vous avez donc fait l'expérience d'une journée où, en prêtant attention à vos sensations alimentaires, peu s'est avéré suffisant. Demain, en sera-t-il de même ou bien aurez-vous plus d'appétit? Vous verrez... Car il est normal que l'appétit soit fluctuant d'un jour à l'autre et qu'on ne mange pas tous les jours de la même façon. Cela aboutit à une moyenne sur une semaine à 10 jours, et c'est cela qui compte. Normalement, cela se fait tout seul, sans contrôle volontaire. Quand on a une bonne régulation, s'entend.
31/10/2016 (19:21) louise.parr Bonjour! Je me demandais si notre corps nous poussait spontanément à manger les nutriments dont on a besoin. Mes envies varient d'un repas à l'autre mais j'ai tendance à manger la même sélection de plats préférés, avec des compositions très différentes d'un plat à l'autre et ça me satisfait mais c'est un peu toujours la même chose (j'ai 2-3 salades composées que j'adore faire, 1 ou 2 manière de cuisiner les pâtes, 1 ou 2 manière de manger le riz, 1 ou 2 fruits favoris etc.). Je peux manger mes plats préférés plusieurs fois par semaine et varier beaucoup moins souvent (ex: je vais manger du maïs une fois par mois, choisir un nouveau fruit de temps en temps mais pas souvent etc.) et j'ai peur de finir par avoir des carences. J'ai l'impression que mon corps me guide mais je ne suis pas sûre si c'est vraiment qu'il me dit "j'ai besoin de manger ça" ou si ce sont des EME (ex: si j'ai très très envie de manger ma pizza favorite, ou une salade, grecque, ou du chocolat à la fin du repas etc.). J'imagine que les aliments réconforts ne sont pas forcément juste des trucs très énergétiques comme du chocolat ou des frites mais que ça peut être des choses qu'on aime encore plus comme une salade ou un yaourt aromatisé? Comment s'assurer qu'on mange varié sans rationnaliser son alimentation? Bonsoir Louise, Manger, c'est l'angoisse, hein? Bon, comme je l'ai dit, nous avons donc des appétits spécifiques (AS) qui nous font trouver délicieux les aliments riches en nutriments dont nous sommes carencés. Le problème, c'est que de nos jours, la plupart du temps, nous sommes faiblement carencés. Nous avons pour la plupart une alimentation suffisamment variée. Si bien que les AS ne sont pas très nets. De plus, ces AS n'existent pas pour tous les nutriments. Pas d'AS pour la vitamine C par exemple. Fort heureusement, nous avons aussi des traditions alimentaires qui nous conduisent à manger régulièrement ceci ou cela (des fruits, certains plats...) parce que c'est la tradition. Par exemple, on mange traditionnellement un plat riche en protéines par jour, ce qui correspond à nos besoins. Les traditions alimentaires françaises sont assez bonnes dans l'ensemble, quoique meilleures dans certaines régions que dans d'autres. Le sud a de meilleures traditions alimentaires que le nord, question santé. Les traditions ont du bon et suppléent à l'insuffisance des AS. Si nous changeons brutalement nos habitudes, alors les AS devient plus nets. c'est souvent le cas lorsqu'on va à l'étranger ou pour les femmes, lorsqu'elles sont enceintes. Reste la question des envies de manger d'ordre émotionnel: ai-je envie de pizza à cause des anchois et de leurs oméga 3, ou ai-je envie de pizza parce que ça me réconforte d'en manger? Question oiseuse, si vous voulez mon avis. J'ai envie de pizza, alors je la mange en la dégustant, jusqu'à ce que je n'en ai plus envie, quelle que soit la raison qui m'a fait en avoir envie. Et désolé de vous contredire, mais les aliments qui réconfortent le mieux sont dans l'immense majorité des cas des aliments à haute densité énergétique. La salade, ça marche pas vraiment, comparé au chocolat.
31/10/2016 (19:11) G. Apfeldorfer Chômage technique. Bon, j'attends 5 minutes, puis je pars dîner, si pas de question.
31/10/2016 (19:21) CJM merci docteur , je dois quitter le chat et merci pour vos reponses Bon appétit!
31/10/2016 (19:24) G. Apfeldorfer Et ben voilà. Je m'arrête là. je vous souhaite à toutes et tous un bon appétit pour le dîner, et à la revoyure.
Haut de page 
X