Chat du 7 novembre 2012 avec JP Zermati

07/11/2012 (18:31) JPZ Bonjour tout le monde...
07/11/2012 (18:32) Marilyne Bonjour. Je mange tous les jours au restaurant à midi. Attendre un plat quand j'ai faim => je craque sur le pain .. quel conseil pouvez vous me donner ? Bonjour Marilyne, Peut-être, ne supportez-vous pas très bien la sensation de faim. L'intolérance à la faim est une difficulté qui est prise en compte dans notre programme et pour laquelle nous avons développé des exercices spécifiques. En particulier, je vous invite à vous intéresser à l'expérience faim retardée qui pourra beaucoup vous aider. Bon courage. JP
07/11/2012 (18:35) tupenses Bonjour, Est-il vrai que la cigarette brûle des calories ? Si oui combien, cette question m'aidera sans doute à comprendre cette non perte de poids. Bonsoir tupenses, Effectivement la nicotine augmente le métabolisme. Variable en fonction de la dose. C'est pourquoi le poids moyens des fumeurs est légèrement inférieur à celui des non-fumeurs. Il y a donc, à l'arrête du tabac, un petit phénomène de rattrapage inéluctables. Quand la prise de poids est importante, il s'agit plutôt d'une compensation alimentaire.
07/11/2012 (18:38) charlotte25 bonsoir, jevoudrais savoir pourqyoi on fait parfois de "l'auto-sabotage" ? Quand j'ai avancé dans mon programme (ou même avant dans les régimes), quand je constate que j'ai perdu du poids, après je fais un peu n'importe quoi et je reprends la moitié de ce que j'ai perdu... Que peux-t-on faire pour ne plus avoir ce comportement? merci Bonsoir charlotte25, Il ne s'agit pas d'auto-sabotage volontaire. Mais bien plus souvent d'EME. Dans les régimes, les compulsions sont en partie dues aux restrictions. Il est possible que la perte de poids en elle-même soit la source d'un stress : peur de maigrir, peur de regrossir...
07/11/2012 (18:40) Marie-G. Bonjour. Voici quasi 2 mois que je fais une pause sur le suivi en ligne, par contre j'intègre ce que j'ai appris, je l'éprouve, ce vois ce que je sais faire toute seule etc... Et il y a du mieux ! Je chute et me redresse, j'ai dérapé - grave !!! - et suis arrivée à cet endroit : la conscience. Alleluia ! La conscience de ce que je fais, de moi-même en train de me goinfrer, de mon corps se déformant, du train qui part sans moi. Je suis passée de l'autre côté du miroir, j'ai l'impression d'être devenue adulte... Bravo MArie-G, Il est parfois utile de ralentir le travail pour "digérer" les acquis. Il est facile d?accéder à la connaissance intellectuelle des principes du programme. C'est une autre histoire d'accéder à ce qu'on appelle la connaissance sensible. La seule qui compte et qui prend forcément du temps. Continuez à avancer à votre rythme.
07/11/2012 (18:43) rory24 Re bonsoir doc, concerant l'image du corps, j'ai beaucoup de mal à accepter mon ventre mou alors que je le rève plat comme une limande ;-). QUestion saugrenue peut-être : savez vous d'où peut venir une telle obsession? Une difficulté à accepter ses imperfections ? Les critères de la mode ? J'avoue que je ne peux pas vous répondre comme ça.
07/11/2012 (18:43) Clémentine M je me rends compte en avançant que je remue des problématiques peut être plus lourdes que ce que je pensais... en fait depuis que j'ai commencé environ 1 an j'ai accéléré le yo yo de façon totalement hallucinante... d'abord en mois je suis le programme, je me contrôle, je perds sur 2 ou 3 mois, je relâche tout, je refais n'importe quoi, je reprends, Puis maintenant en semaines voire en jours... je perds sur une semaine je reprends la semaine d'après... bref je me sens un peu perdue... puis-je continuer LC ou bien mon "cas" relève-t-il d'un accompagnement plus important...??? Bonjour Clémentine M, Vous alternez des périodes d'apaisement avec des périodes de turbulences émotionnelles. Il est difficile de vous en donner une explication pertinente sans en savoir davantage. Certaines de vos problématiques sont sans doute du ressort d'un travail sur le comportement alimentaire et de l'impulsivité alimentaire. Mais vous évoquez la possibilité de difficultés psychologiques qui pourraient expliquer votre instabilité émotionnelle. Il vous faut distinguer les causes de vos émotions et la façon dont réagissez à vos émotions. Peut-être les "problématiques lourdes" dont vous parlez nécessitent-elles un travail spécifique. Mais la façon dont réagissez à vos émotions seront sans doute améliorée par le travail sur LC. Je vous suggère de prendre contact avec votre coach pour faire la part des choses et trouver la meilleure solution. Bon courage.
07/11/2012 (18:45) COLOMBELLE boujour ; de part mon métier je sais que suivant les circonstances je ne peux pas toujours déjeuner dans de bonnes conditions ni parfois même déjeuner du tout ; du coup et pour éviter de ne rien prendre jusqu au soir et me 'jeter' sur le diner , j ai l habitude de petit déjeuner correctement , certains matins , on ne peut pas dire que j ai faim ; je mange quand même ; la vie que l on mène rend difficile la gestion de la prise alimentaire au moment des besoins réels ; j ai du mal à gérer ; quels conseils me donnez vous , ? merci d avance Bonjour COLOMBELLE, Il n'est pas toujours facile de maitriser l'organisation de son temps et de ses repas. Il faut donc faire au mieux de ce qui est possible. Dans le premier temps du programme, il est important d'apprendre à se connaître. A découvrir la réalité de ses besoins. Pourriez-vous prévoir de petites collations que vous pourriez consommer au cours de la journée pour calmer votre faim. Par la suite, il sera plus facile de savoir anticiper, sans excès, en prévision de journées un peu difficiles. La quantité de nourriture que vous consommez au cours de la journée doit vous permettre d'avoir faim pour le dîner. Il faudra procéder par tâtonnement. Bon courage. JP
07/11/2012 (18:46) tupenses Merci, si je comprends bien la cigarette augmente le métabolisme, mais en même temps c'est un super anti-stress compte tenu de ma prise de poids importante + de 10kg, il y a eu la conjugaison des deux. Cela m'éclaire beaucoup. A l'arrêt du tabac, beaucoup de gens se mettent à fumer du chocolat.
07/11/2012 (18:51) tupenses Allez-vous programmer un groupe de thérapie prochainement ? Nous n'avons pas encore programmer de dates. Sans doute, en janvier.
07/11/2012 (18:52) tupenses Je sourie, pour moi ce n'était pas le chocolat, mais le saucisson!!!!! Ah oui, on peut aussi fumer du saucisson !
07/11/2012 (18:55) madel bonjour - quand je suis seule je n'ai aucune mal à gérer mais là je suis partie 8 jours et nous étions 10 à chaque déjeuner et j'ai tout laché - je n'ai pas réussi à me contrôler - avez vous un conseil - sauf celui de vivre en ermite svp Dommage, vous m'avez retirer ma première idée. Blague à part, il est normal de manger plus lors de repas festifs. Mais il est possible que le fait de trop manger déclenche chez vous des EME. Il suffit de veiller à sortir de table confortablement, à déguster ce que l'on mange et, ensuite, à laisser travailler sa régulation qui se chargera de refaire venir la faim quand tout aura été digéré.
07/11/2012 (18:58) Clémentine M enchantée de découvrir une auter "fumeuse "de saucisson... ;-) même si pour moi ce n'est pas lié à l'arrêt du tabac... je fume du saucisson depuis mon enfance !!! Et j'en fume beaucoup trop !!! Nous allons vous faire travailler sur al dégustation des aliments réconfortants et l?acceptation de vos émotions. Vous verrez, ça réduit la quantité de saucisson.
07/11/2012 (19:00) rory24 je vis seule, et la plupart du temps j'avoue ne pas avoir envie de cuisiner, j'achète du vite préparé, vite mangé. Pensez vous que c'est parce que je désire me calmer rapidement avec la nourriture? C'est possible. Dans ce cas, il s'agirait plutôt d'EME. C'est peut-être tout simplement qu'on cuisine moins quand on mange seule. Mais ce n'est pas une raison pour ne pas manger de bonnes choses et prendre le temps de les déguster.
07/11/2012 (19:02) rory24 et si oui, des astuces pour ré-introduire des notions de "slow food" ;-)? La dégustation, la dégustation, la dégustation. Changer son attitude vis-à-vis de soi-même : se faire du bien pour pouvoir s'aimer.
07/11/2012 (19:02) Clémentine M J'arrive un peu en retard et c'est mon premier chat donc je ne connais pas forcément les règles... Merci pour la première réponse, un rendez vous téléphonique avec ma coach est cours de calage... En fait les périodes d'apaisement de turbulences émotionnelles et les problématiques plus lourdes ne me semblent pas être la cause de mon comportement alimentaire. Enf fait c'est directement la sensation de frustration que je n'arrive pas à gérer... tout contrôle, toute attitude de contrôle induit chez moi immédiatement un retour de bâton... Avez-vous des difficultés à supporter toutes formes de frustration ou seulement celles en rapport avec l?alimentation ? C'est souvent le cas des personnes qui ont été maltraitées par un long parcours de régimes.
07/11/2012 (19:04) madel je le faisais le soir je ne mangeais et m'arrêtais dès que je n'avais plus faim - j'aurai bien sauté le diner mais mes amis n'aurient pas compris Pour une soirée, il est difficile de ne pas passer se mettre à table. Mais pour un séjour prolongé... On ne peut pas tous avoir les mêmes besoins. Vos amis pourraient sans doute le comprendre.
07/11/2012 (19:06) Clémentine M c'est exactement ça :-) je crois que ma mère m'a maltraité (en tout bein tout honneur... et avec beaucoup d'amour...) avec des régimes toutes mon enfance, adolescence... etc... et elle continue !!! enfin elle essaie ! Alors il faut que vous avanciez lentement dans le programme en vous imprégnant bien de son esprit. Il s'agit d'une découverte de soi et non de restriction. Toute expérience qui réveilleraient de mauvais souvenirs doit vous faire redoubler de prudence.
07/11/2012 (19:08) Clémentine M Quand je prends la peine (oui j'admets que c'est bien l'expression prendre la peine... :-) à court terme même si c'est pour aller vers prendre du plaisir à lmong terme...) donc quand je prends la peine de faire l'effort... de déguster mon aliment réconfortant je reconnais qu'effectivement je n'en n'ai pas besoin de beaucoup... faut juste que j'accepte de me mettre en mode PC et dégustation... Bravo Clémentine M, Je conçois que ce soit difficile et que cela demande des efforts. C'est à ce moment qu'il faut rassembler ses forces et son courage et prendre le temps d'observer ce qu'on veut calmer. Avant de le calmer sereinement avec une bonne dégustation.
07/11/2012 (19:09) Clémentine M merci de votre bienveillance c'est tellement réconfortant... là tout de suite en vous lisant je"chougne" un peu mais ça fait du bien... merci :-) C'est avec la bienveillance que l'on tire meilleure de soi-même. L'intransigeance ne fait que nous mettre des freins et user nos forces.
07/11/2012 (19:12) madel oui mais pendant les compétitions c'est aussi un moyen de décharger le stress (bénéfique) lors des compets en partangeant des repas conviviaux - je vais y réfléchir sérieusement car je fais cela toutes les 6 semaines, je vais bien finir par trouver le moyen - j'ai déjà réussi à ne pas sauter sur le pain pour patienter... Et à ne pas boire d'alcool .... je vais bien y arriver Madel, Je comprends bien ces repas de fin de compets. Mais rien ne vous empêche d'y participer en introduisant un peu de PC. Observer les manifestations physiques de votre de stress et prenez le temps de les calmer avec une bonne dégustation entre amis.
07/11/2012 (19:15) rory24 quand et/ou comment savoir qu'on est prêt à quitter le programme? car toutes les bonnes choses, y compris les meilleurs ont une fin... En effet, il faut bien finir par se dire au revoir. C'est ce que nous espérons. Je dirais quand le poids est stable, que vous avez l'impression de respecter globalement vos sensations alimentaires et que vous avez fait la paix avec votre corps. Mais rien n'empêche de revenir nous voir de temps en temps.
07/11/2012 (19:16) madel merci - j'ai déjà fait quelques progrés depuis que je suis votre programme - alors j'y crois et je suis beaucoup plus cool vis à vis de la nourriture - je ne me prend plus la tête et j'ai appris à bien déguster - mais quelquefois la gourmandise, et dieu sait que je suis gourmande et épicurienne, reprend le dessus LOL Laissez donc vivre votre gourmandise. La gourmandise, c'est la recherche du plaisir maximum. Il faut quand même avoir un peu faim !
07/11/2012 (19:16) rory24 pour reformuler ma question : quels indices pourrront m'indiquer que je peux voler de mes propres ailes concernant mon comportement alimentaire? Ma réponse vous convient-elle ?
07/11/2012 (19:20) madel tout à fait - j'ai appris, après de très très graves ennuis à vivre intensément......... mais quelques kg en moins me permettraient de vivre encore plus intensément.......... LOL Alors prenez bien soin de vous
07/11/2012 (19:20) rory24 oui réponse adéquate merci ;-)
07/11/2012 (19:24) rory24 manger un aliment tabou en présence d'autres personnes et régulièrement, aide -t-il à le dé-tabouiser? Mieux vaut avoir préalablement appris à le manger et avoir travaillé sur le rassasiement. C'est un très bon exercice d'affirmation de soi.
07/11/2012 (19:30) Clémentine M Nous sommes quand même dans une belle relation avec ma mère, enfin je veux dire par là qu'il y a beaucoup d'amour, beaucoup d'échanges (assez superficiels mais existants elle est une grand-mère présente et attentive...). On m'a souvent dit que les problèmes de poids sont liés à la relation à la mère... mais je ne voudrais pas avoir la sensation de décider de manière facile ah oui tient c'est sa faute... aujourd'hui je voudrais essayer de régler cela mais je ne veux pas pour autant "régler de comptes" je sais qu'elle a fait ce qu'elle a fait dit ce qu'elle a dit... en pensant à bien je n'ai pas envie de me fâcher mais pensez vous qu'il faut que j'arrive à lui dire cela, essayer de le lui faire comprendre...??? Est ce que cela me libérerai peut être... Ne vous inquiétez pas si vous ne me répondez pas là je fais mûrir cela et ça y est mon rendez vous avec ma coach est fixé donc je pourrai lui en parler aussi... :-) Attention à ne pas tomber dans les stéréotypes. Les mères ont le dos large mais tout de même. La plupart des parents qui ont mis leurs enfants au régime, l'on fait en croyant bien faire et avec les encouragements de leur médecin. Les dangers des régimes ne sont connus que depuis très peu de temps. Il ne faut quand même pas blâmer ces pauvres mères. En tout cas, pas toutes !
07/11/2012 (19:30) JPZ Merci à toutes pour votre participation en pleine vacances scolaires. Bonne fin de semaine.
Haut de page 
X