Chat du 9 août 2017 avec Jean-Philippe Zermati

09/08/2017 (18:30) Salianne Est il possible de ressentir la faim un vide par un serrement de gorge ou gargouilli à l Bonjour Salianne, La faim se manifeste par des signaux très différents selon les stades et les personnes. Le serrement de gorge peut être un signe de faim. Vous trouverez la liste de ces signaux sur le site mais surtout vous pourrez les expérimenter avec les exercices que nous vous proposerons. Bonne continuation JP
09/08/2017 (18:30) MARIE-PASCALE Que faire lors d'émotion qu'on n'arrive pas à supporter autrement qu'en mangeant ? Bonjour Marie-Pascale, Il y a deux attitudes. La première consiste à ne pas lutter contre son envie de manger et d'apprendre à lui répondre avec sérénité. La seconde, qui n'est pas contradictoire, consiste à travailler sur sa tolérance aux émotions. Apprendre à mieux les supporter. Et enfin, si les émotions sont fréquentes et intenses, de travailler sur leurs causes dans le cadre d'une psychothérapie. Bon courage. JP
09/08/2017 (18:30) MARIE-PASCALE Bonjour Docteur, voici encore une question : que faire lorsqu'une dégustation en EME débouche sur une plus grande envie de manger, cercle vicieux avec certains aliments qui me donnent envie de manger plus ? Merci beaucoup et à ce soir ! Dans ce cas, je vous suggère de renforcer votre concentration sur vos sensations alimentaires. Et surtout de ne pas vous laisser distraire par des pensées polluantes, et tout particulièrement les pensées concernant le poids ou la nourriture. Il faut dans ce cas les repérer et les mettre de coté en se reconcentrant sur vos sensations alimentaires.
09/08/2017 (18:30) lolcocotte Bonjour! je viens de commencer le programme et je suis en train de remplir mon premier carnet alimentaire. Ca engendre au final beaucoup de stress pour moi, alors que je m'attendais a être plus apaisée par le programme : en fait j'ai compris le principe de respect de la faim et de la satiété, si bien que chaque fois que je mange sans faim je suis très angoissée a l'idée de grossir encore, et je culpabilise beaucoup de ne pas respecter le principe faim / satiété. La situation se présente très souvent parce que je mange souvent pour accompagner les autres (famille, amis) à se mettre à table, et pour avoir "ma part" du repas, meme quand je n'ai pas faim. A chaque fois je pense à mon carnet alimentaire en me disant que j'ai encore raté, presque comme si je faisais exprès? Bonsoir lolcocotte, J'ai l'impression que plusieurs facteurs se mélangent. La peur de manquer et le perfectionnisme. C'est-à-dire de la peur de mal faire et de grossir ou de ne pas maigrir. Cela vous incite à mettre du contrôle pour lutter contre vos envies de manger et entraine au cours du repas des perte de contrôle. Il faut là encore encore vous concentrer fortement sur vos sensations alimentaires et ne pas vous laisser distraire par les penser de manque ou de perfection. Pour la peur de manquer, elle va progressivement disparaitre au fur et à mesure que vous sortirez de la restriction cognitive. Pour le perfectionnisme, concentrez-vous uniquement sur le fait de faire ou de ne pas faire l'exercice sans vous préoccuper le moins du monde de comment l'exercice a été fait. Bon courage. JP
09/08/2017 (18:37) Macorouge Bonsoir Dr Zermati, qu'est-ce qui différencie le fait d'avoir une EME au cours du repas du fait d'avoir encore envie de manger puisque les signes de la faim ont déjà disparu après les premières bouchées ? Pour ma part j'ai régulièrement des EME de fin de repas mais je les identifie souvent dans l'après-coup, lorsque j'ai du mal à m'arrêter de manger (la machine "s'emballe" en quelque sorte) ; je trouve que les EME en dehors des temps de repas sont beaucoup plus faciles à repérer et le réconfort vient plus facilement. Vous avez complétement raison. Il est plus facile de repérer les EME en dehors des repas. Mais attention, les excès alimentaires au cours des repas ne sont pas toujours des EME. Cela peut résulter d'une défaut d'attention. Ce qui expliquerait que vous n'en preniez conscience qu'après coup. Les EME se caractérisent par un sentiment de perte de contrôle et un fléchissement de l'humeur. On mange pour apaiser une émotion et on obtient en gros le contraire
09/08/2017 (18:32) Sovaz Peut on maigrir en mangeant beaucoup d'aliments gras? Bonjour Sovaz, Bonne question ! O`n peut maigrir en ne mangeant que des pizzas et on peut grossir en ne mangeant que des légumes. Cela ne dépend pas de la nature des aliments et des calories. Mais uniquement de la quantité de calories sous quelque forme que ce soit. Bonne continuation. JP
09/08/2017 (18:38) Sovaz J'ai mangé 2 pains au chocolat et la faim est apparue après 5h. Suite à un buffet à volonté (j'ai mangé trop mais j'ai gardé un bien être gastrique), je sentais que j'avais déjà une petite place après 2h..Est-ce de la faim? pouvez-vous reformuler votre question. Je ne suis pas certain d'avoir compris
09/08/2017 (18:30) JPZ Bonjour tout le monde ! Et bon été à vous
09/08/2017 (18:33) MARIE-PASCALE Bonsoir ! Je vous croyais en vacances !! Ah mais je suis en vacances ! Mais mon ordinateur aussi, il me suit partout. Même sur mes lieux de vacances.
09/08/2017 (18:37) Sovaz Merci pour votre réponse. :)
09/08/2017 (18:43) val75 Bonsoir, comment faire pour respecter sa faim ou sa non faim en situation sociale ? je n'ai pas faim à 12H00, mais à 15H00 c'est l'horreur et je suis en réunion ... Bonsoir Val, Le décalage va progressivement se résorber sous réserve que vous souhaitiez prendre vos repas en société. Cela dépend de la mise en place de l'appétit prévisionnel. Cela ne demande que quelques semaines. Bon courage. JP
09/08/2017 (18:40) MARIE-PASCALE Merci beaucoup de vos réponses, j'y trouve de bonnes pistes. Aujourd'hui j'ai tenté ma première EME-zen et j'ai compris que jusqu'à maintenant, à chaque compulsion, je ne voulais pas me réconforter CONSCIEMMENT par la nourriture, c'était plutôt une lutte contre moi et contre la nourriture. Il m'a été très difficile et surprenant, lors de ce premier exercice, de considérer REELLEMENT la nourriture comme réconfort, comme un gros nounours que j'ai le droit d'étreindre !!! En fait je pense que la notion de RECONFORT réel a manqué terriblement dans ma vie et je ne peux imaginer être vraiment réconfortée, c'est comme une quête impossible, d'oû peut-être les compulsions qui ne finissent pas.En tous les cas, je trouve dans cet exercice un réponse très surprenante !! Bravo marie-Pascale ! Le réconfort alimentaire est un besoin naturel. Il ne faut surtout pas s'y opposer sous peine de compulsion. Les EME ont une fonction régulatrice. Nous en avons besoin pour maintenir à peu de frais notre équilibre psychologique. Sans elles, nous pouvons nous mettre en danger !
09/08/2017 (18:41) MARIE-PASCALE Chic alors, et merci d'être avec nous, même durant vos vacances ! Mon plaisir !
09/08/2017 (18:45) Sovaz Je me demandais si c'était de la faim quand on sent qu'on a une petite place dans l'estomac. Difficile de vous répondre. Il faut que vous fassiez les expériences sur la faim pour apprendre à la reconnaitre et répondre vous-même à cette question
09/08/2017 (18:48) MARIE-PASCALE En faisant attention à la satiété, je suis rassasiée extrêmement vite, du style après 3 bouchées, je réalise la singularité du nombre de bouchées entre des repas normaux et des crises alimentaires où là je ne vais pas me laisser sentir la satiété...Alros je vis en binôme peu de bouchées ou trop de bouchées...Qu'en pensez-vous ? Dans les repas, qui commence généralement avec une sensation de faim, la satiété apparait après quelques bouchées. Entre 3 et 7. On ne s'y arrête pas sous peine de devoir manger toutes les demi-heures. On s'arrête plus loin quand l'envie de manger a disparu. Dans les EME, l'envie est déclenchée par une émotion. C'est une envie de manger sans faim. Il ne peut pas y avoir de satiété. Je rappelle que la satiété est la disparition des signaux de la faim
09/08/2017 (18:49) MARIE-PASCALE je n'arrive pas à comprendre que le réconfort alimentaire est normal, je l'ai toujours considéré comme pathologique C'est précisément ce qui déclenche les compulsions. Il ne faut pas confondre les EME et les compulsions. Seules les EME sont normales et procurent le réconfort
09/08/2017 (18:49) val75 Merci de votre réponse et de vos encouragements. `j'espère vous aider :)
09/08/2017 (18:51) val75 La douleur peut-elle être considérée comme une EME ? j'ai un RGO et parfois je mange du pain pour calmer l'acidité. Il ne s'agit pas d'une EME. ET effectivement, la nourriture peut calmer les brûlures des RGO. Il faut une traitement spécifique à demander à votre médecin
09/08/2017 (18:53) MARIE-PASCALE Que pensez-vous des EME nocturne, ou night eating syndrom ? Quand je ne peux pas m'endormir, je recours à la nourriture et j'ai beaucoup de mal à me sortir de ce cercle vicieux...J'ai un peu honte d'être tellement un "cas" du côté alimentaire, il y a bien longtemps et pour de nombreuses raisons que c'était mal parti, mais j'ai de la patience et je me soigne. Le programme me fait du bien Je suppose que vos insomnies doivent un peu vous stresser. A moins que ce ne soit l'inverse, le stress vous empêche de dormir. Dans les deux, vous ne devrez pas lutter contre vos EME mais apprendre à y répondre avec sérénité pour obtenir le réconfort rechercher et peut-être même le sommeil !
09/08/2017 (18:54) MARIE-PASCALE A propos de la sensation de faim, il m'arrive souvent de passer au-delà (du fait de mon travail par exemple) et ensuite je n'ai plus faim, est-ce que je peux accepter que c'est comme cela ou que dois-je faire ? Vous pouvez manger à partir de la première apparition de la faim. Elle a provisoirement disparu et va revenir, souvent sous une forme différente
09/08/2017 (18:56) Sovaz Cette étape arrive loin chez moi :( J'ai d'abord les pensées automatiques.. Serait-ce possible d'inverser? Là j'en suis à la dégustation, pensées automatiques, se réconforter (ça je l'attend avec impatience) et puis seulement la faim et la satiété.. Pour l'instant, je reconnais la grande faim mais pas la petite.. Dans ce cas, concentrez-vous sur vos envies de manger en apprenant à vous concentrer sur vos sensations alimentaires sans laisser votre attention se faire piéger par vos pensées automatiques. Vous aurez ainsi de bien meilleurs résultats
09/08/2017 (18:57) MARIE-PASCALE Alors lors d'un repas, je dois aller au-delà de ces trois bouchées qui me font déjà arriver à satiété ? oui, bien sûr. On ne peut pas s'arrêter à 3 bouchées. La satiété n?influence pas le déroulement du repas. C'est une simple constatation que l'on fait pendant le repas.
09/08/2017 (18:58) val75 Ok, merci, ç a c'est lorsque je n'ai plus de gaviscon sous la main ... mais je m'aperçois que lorsque j'ai mal quelque part, la première réponse est souvent dans la nourriture. Il faut peut-être aussi apprendre à soigner les douleurs :)
09/08/2017 (19:00) Sovaz Est-ce que la dégustation peut être manger lentement? parce que quand je déguste par exemple une morceau de baguette, je trouve ça infâme à manger quand j'ai retiré tout le goût de l'aliment.. Cela marche bien pour les fruits et les liquides mais le reste, c'est difficile.. eh bien, je dirai que quand tout le goût a disparu il est peut-être temps d'avaler l'aliment ! Au passage, je rappelle que la dégustation ce n'est pas manger lentement mais attentivement.
09/08/2017 (19:03) MARIE-PASCALE Je suis stressée de ne pas pouvoir m'endormir et c'est un moment avec de grandes angoisses. J'ai tenté à l'occasion de procéder à une EME zen et cela m'a plutôt réussi. Mais ce night eating syndrom est un vieux symptome chez moi, et si je suis entre deux phases de sommeil, je suis assez groguie pour ne pas forcément être capable de penser rationnellement et donc de faire les choses en pleine conscience. Selon votre conseil, je vais donc éviter d'y renoncer mais les traverser en EME zen, je crains pourtant toujours la prise de poids par ces prises alimentaires nocturnes Je pense qu'un programme que l?insomnie vous aiderez bien à réduire votre stress. Mais n'ayez pas d'inquiétude, si vous apprenez à bien répondre à vos EME elles n'aurons aucune incidence négative sur votre poids. Elles ne vous empêcheront pas de maigrir. Vous devez rester concentrée et sereine. Et tout ira bien !
09/08/2017 (19:06) Camryn Bonjour ! J'ai lu avec attention tout ce qui s'est dit jusque là, merci ^^ J'ai une question pour ma part. Je suis au début du programme, et je dois faire l'expérience de la petite, moyenne, et grande faim. En lisant le protocole et les conseils, je m'apercois que ce qui est considéré comme moyenne faim me semble à moi comme la grande. J'ai extrèmement peur d'avoir faim car les sensations peuvent être rapidement douloureuses (même si elles se sont calmées ces derniers temps) La contradiction, c'est que je suis capable de rester de longues périodes sans manger (6,7 ou 8h, parfois plus au travail) mais là le fait de devoir consciemment attendre cette faim me panique. Comment puis-je aborder l'exercice ? J'ai très envie d'expérimenter la grande faim, mais j'avoue que ca me fait un peu peur... Bon,soir Camryn, Je vous félicite pour votre courage. Vous trouverez un peu plus loin dans le programme un exercice qui vous permettra de surmonter cette peur. Il est très efficace et traite presque systématiquement la peur d'avoir faim. Quand vous dites que les sensations sont rapidement douloureuses, ne serait-ce pas qu'elles sont rapidement stressantes ?
09/08/2017 (19:08) MARIE-PASCALE Est-ce que tous ces processus de pleine conscience (qui me prennent pas mal de temps et d'énergie pour le moment) peuvent devenir naturels sans qu'on ait besoin de passer sa journée à se centrer ou se recentrer ?!! En fait, j'aimerais bien avoir juste un comportement alimentaire normal ! Les exercices de PC en tant que tels ne deviennent jamais naturels. Car ce sont des exercices. En revanche, l'attention partagée au cours des repas, elle, finira par devenir réflexe. Comme parler pendant qu'on conduit !
09/08/2017 (19:08) MARIE-PASCALE Toutes les nuances que vous exposez me sont extrêmement utiles, j'ai l'impression de pouvoir sortir d'une cage de fer ! Je suis heureux de pouvoir vous aider
09/08/2017 (19:09) Sovaz Que pensez-vous des boissons lights/zéro? Je vais essayer de me mettre à l'eau mais c'est vraiment difficile pour moi alors pour éviter le trop plein de calories, je prends du zéro.. Avez-vous des conseils comme alternative à l'eau pure? Vous pouvez continuer à consommer du light. Mais je vous suggère d'y mettre la même attention que sur les aliments. Restez concentrée sur les sensations que cela procure
09/08/2017 (19:12) val75 il m'arrive d'avoir du mal à arrêter un repas, je ressens la satiété mais je continue quand même, depuis que je suis le programme j'essaie d'identifier mes emotions à ce moment là mais ce n'est pas encore très evident à réaliser. Il ne faut pas essayer de vous arrêter à la satiété. Vous devez seulement rester concentrée sur vos sensations alimentaires et seulement sur elles et le repas s'arrêtera tout seul, progressivement là où il le faut. C'est le corps qui doit contrôler et non la tête sous peine de compulsions
09/08/2017 (19:13) MARIE-PASCALE Vous voulez dire un programme sur l'insomnie ? Oui, il en existe. nous avons développé un que vous pouvez demander à votre coach
09/08/2017 (19:14) MARIE-PASCALE Qu'est ce que vous entendez par *bien répondre aux EME"? Choisir des aliments plaisir et les manger attentivement et sereinement
09/08/2017 (19:15) MARIE-PASCALE Pourquoi ces questions alimentaires sont si troublées dans la gente féminine ? Qu'est-ce qui a dérapé pour que nous en soyions là ? L'impératif de contrôler notre poids dans notre société moderne
09/08/2017 (19:17) Camryn Si, bien sûr, avoir faim me stresse énormément. A une époque les sensations étaient presque de l'ordre d'un coup de poignard dans le ventre. Après 3 ans et demi de psychothérapie, ce n'est plus aussi violent, surtout si je prends le temps de faire de la respiration avant le repas comme depuis que j'ai commencé le programme. J'ai beaucoup de mal à gérer les émotions stressantes/négatives de facon générale. Vous décrivez une situation d'intolérance générale aux situations d'inconfort émotionnel et physique. nous vous proposerons des exercices pour travailler sur cette difficulté en complément de votre psychothérapie
09/08/2017 (19:17) MARIE-PASCALE De mon côté, une dégustation de boisson light m'a été fort utile, Du coup j'ai pu en apprécier le goût et arrêter de la considérer comme "ne compte pas et juste me bourre le ventre"!! Bravo !
09/08/2017 (19:18) Sovaz Les sensations ne sont malheureusement pas aussi bonnes qu'avec du vrai coca/sprite.. mais je vais y faire plus attention Dans ce cas, passez au vrai coca en mettant un maximum d'attention sur les sensations que cela procure. Personnellement, je ne supporte pas non plus le light :)
09/08/2017 (19:20) MARIE-PASCALE Que pensez-vous des groupes Outremangeurs Anonymes qui proposent l'abstinence ? J'ai lu dans votre programme que l'alimentation peut être une dépendance de comportement, c'est bien cela ? Mais pas un produit de dépendance ?J'ai l'impression que l'abstinence en matière d'alimentation est de la restriction cognitive, mais c'est aussi une protection ? Conseillez-vous ces groupes ? vous avez parfaitement raison. L'abstinence est du contrôle. Cela se solde généralement par des pertes de contrôle. On ne traite pas la nourriture comme on traite l'alcool. Ce qui est le modèles des Outremangeurs. Donc, oui, je déconseille.
09/08/2017 (19:22) Sovaz Oui vous avez raison.. j'ai commencé à contrôler mon poids parce que je me trouvais grosse alors que j'étais normale et maintenant, j'ai 30kg à perdre avec une obésité morbide.. maintenant, il devient vraiment important que je perde du poids :( C'est malheureusement une histoire trop banale et qui fait le malheur de beaucoup.
09/08/2017 (19:23) val75 je ne fais pas la différence entre le light et le vrai coca...aie il y a encore du travail de dégustation à faire. Vous verrez qu'ils n'ont pas le même goût ni les mêmes effets sur la faim
09/08/2017 (19:24) Sovaz D'accord, je vais m'autoriser une canette de temps en temps parce que sinon je risque de finir le 1,5l sur la journée.. Bonne idée. Achetez plutôt des canettes et buvez-les en restant concentrée sur vos sensations
09/08/2017 (19:25) MARIE-PASCALE Je suis très touchée par ce que décrit Camryn, ainsi que votre réponse, je me retrouve dans le mot INCONFORT, c'est quelque chose d'indescriptible et finalement assez primaire, cela n'a trait ni aux émotions, ni aux sensations, un grand mélange que je ressens souvent et que je ne sais calmer qu'avec la nourriture, ou très éventuellement avec une approche corporelle telle que des massages Sans être la réponse à tout, la nourriture est une contribution qu'il ne faut pas négliger et apprendre à utiliser
09/08/2017 (19:26) MARIE-PASCALE J'ai aussi fait une dégustation de vrai coca et je n'ai pas fini mon verre car je n'en avais plus envie, mais le goût, les goûts étaient sublimes Ça fait plaisir à lire
09/08/2017 (19:27) val75 et je jeûne est-ce différent de ce que propose les outremangeurs, on voit plein d'articles sur ses vertus le jeûne ne peut pas être une méthode amaigrissante
09/08/2017 (19:28) lolcocotte merci pour votre réponse, je vais tenter de lacher mon perfectionnisme ! je me demande aussi si le fait de commencer le programme dans un cadre pas forcément "normal" (je suis en vacances, puis ensuite je vais déménager à l'étranger) ne va pas fausser les résultats... Vos sensations alimentaires vous suivront partout où vous irez :)
09/08/2017 (19:29) MARIE-PASCALE Merci de votre avis et de l'explication, donc on ne traite pas la nourriture comme on traite l'alcool, cela me fait du bien car j'ai été dans ces groupes mais je n'en pouvais plus ! Ce n'est pas surprenant. Ils sont basés sur le contrôle Ca ne marche pas avec les TCA et le poids
09/08/2017 (19:30) MARIE-PASCALE Est-ce que les dépendances comportementales sont justement ces cercles vicieux ? Exactement !!! C'est la restriction qui entraine le phénomène de dépendance. Ça se traite en sortant de la restriction Pas en supprimant la nourriture
09/08/2017 (19:31) Camryn Mon compagnon avait un peu peur que je commence le programme, il avait peur que ce soit une genre de secte ;p Lui il est dans le mode ou tout (TRES bon mangeur) ou rien (régime méga strict) et ce n'est pas toujours évident... (il me soutient à fond, mais je sais qu'il a eu du mal à me suivre. Et j'ai un peu peur quand je ne finis pas mon assiette et qu'il la finit pour moi que ca se retourne contre lui - qui a aussi des problèmes de poids) Le mieux est que vous lui montriez l'exemple sans chercher à le convaincre
Haut de page 
X