Chat du mercredi 13 juin de 18h30 à 19h30 avec JP Zermati

13/06/2012 (18:30) JPZ Bonjour à tout le monde pour notre chat du mercredi...
13/06/2012 (18:31) gribouillette bonjour,peut on manger que du chocolat et des fruits longtemps et ne pas prendre de poids?mais peut on en perdre? Bonjour Gribouillette, On peut maigrir ou grossir en mangeant tous types d'aliments. Le Pr. Mark Haub en a fait l'expérience. Il a perdu 12 kg en 10 semaines en se nourrissant exclusivement de chips, tacos, brownies et autres réjouissances. Le problème ne vient pas de la composition des aliments mais du fait qu'ils soient consommer avec ou sans faim. Bonne journée. JP
13/06/2012 (18:34) vivelavie Bonsoir, vous dites que manger à son exacte faim empêche de grossir. OK. Mais alors si le corps a exactement ce qui lui faut, par quel mécanisme maigrira-t-il? Bonjour vivelavie, La faim ne sert pas à rester au poids où l'on se trouve. Elle sert à revenir et se maintenir à son poids d'équilibre. Donc si vous êtes au-dessus de votre poids d'équilibre, respecter votre faim vous fera maigrir. Elle vous fera grossir si vous êtes au-dessous. La plupart des gens mange plus que leur faim et se trouve donc au-dessus de leur poids d'équilibre. Bonne journée. JP
13/06/2012 (18:38) Juliaan Cher Docteur, le soir mes sensations sont plus diffuses, je n'ai pas de grande faim comme à la pause déjeuner, mais j'ai besoin de faire quelques collations. Vers 16 heures, 18 heures et 20 heures. Je mange en fractionné en quelques sortes. Cela me convient bien, car depuis 4 mois mon poids est stable et grâce à votre programme je ne suis plus en restriction cognitive. Sauf le soir où je me dis que je dois faire un repas léger. Mais dans la réalité j'ai besoin de manger plusieurs petits repas. Et du coup j'ai l'impression que je mange trop ou pas dans les normes. Bonsoir Juliaan, Je vous rappelle que les collations motivées par la faim ne peuvent vous empêcher de maigrir. Ce n'est pas du grignotage qui se définit comme un manière de manger sans faim et qui fait grossir. Donc si cette façon de vous nourrir vous convient, pourquoi ne pas la conserver ? Bonnes collations. JP
13/06/2012 (18:41) tupenses je fais pour l'instant la respiration1 fois par jour, mais parfois les pulsions alimentaires arrivent, je n'en ai même pas conscience ! que faire Bonsoir tupenses, la respiration est l'un des exercices de PC qui vous permettra de progresser sur votre comportement alimentaire et la gestion des émotions. Mais ce n'est pas celui qu'il faut utiliser dans les situations de crises lors des EME. Dans ce cas, je vous conseille d'utiliser l'outil EME-zen qui est plus adapté. Par ailleurs, après une compulsion, ne dramatisez pas et attendez tranquillement que votre faim revienne. Bon courage. JP
13/06/2012 (18:48) Babachou Bonjour docteur. Un premier merci avant de commencer pour nous permettre de nous retrouver et se mettre en harmonie avec nous meme et la nourriture . Ma question : je crois calmer mes EME avec des substitut tels que les chewing gum ou boisson light. c'est pour le moment le seul calmant que j'ai trouvé en attendant de reussir pleinement la RPC. Dois je absolument l'éviter ? merci Bonjour Babachou, Merci pour ces gentils compliments. Non bien sûr, vous pouvez vous servir de ces subterfuges en attendant de mettre en place des solutions plus solides. Il est vrai que l'apprentissage de la PC nécessite un certain temps. Autant ne pas prendre de poids en attendant. Bonne soirée.
13/06/2012 (18:51) marlene karypidis Bonjour ou plutot re!cela peut etre dangereux si l'on ne prend en considération que le fait de manger à sa faim en ne mangeant que des aliments réputés pour etre pas très bons pour la santé en grande quantité ! Rebonjour Marlène, Manger toujours le même type d'aliments est bien sûr déconseillé pour la santé. Nous sommes bien conscient de la nécessité de diversifier son alimentation. Mais nous obtiendrons cette diversification grâce au travail sur les sensations alimentaires. Le corps sait très bien réclamer ce dont il a besoin. Bonne soirée. JP
13/06/2012 (18:53) rory24 Bonsoir, je voudrai commencer par vous remercier par les changements amorcées dans ma vie grâve à vous. Du fait du travail sur les EME, j'accepte de plus en plus confort et inconfort sans à chaque fois passer par la case nourriture. Je me rends compte que je suis capable de vivre bien plus de choses que je ne l'imaginais... Merci rory24, Je suis très heureux pour vous de ces améliorations. On a bien souvent peur de ce qu'on ne connait pas. A force d'éviter ses émotions, on oublie à quoi elles ressemblent vraiment. On peut les supporter ! JP
13/06/2012 (18:55) nikita nikita bonjour,n'aimant pas trop la viande,je prends quelques fois de la poudre de proteine de soja,est ce correct? C'est correct si vous adorez ça. Dans le cas contraire, vous trouverez suffisamment de protéines dans les ?ufs, le poisson, les laitages, les légumineuses... On peut très bien vivre en se passant de viandes et de poudre de protéine de soja.
13/06/2012 (18:57) tupenses C'est à nouveau tupenses, les pulsions alimentaires du soir je les associe au même mécanisme que la cigarette est-ce possible, j'ai arrêté de fumer et j'ai pris plus de 10kg et impossible de les perdre cela fait 10 ans ! L'envie de fumer et l'envie de fumer ressortent du même mécanisme d'évitement émotionnel. C'est pourquoi beaucoup se mettent à manger quand ils s'arrêtent de fumer. Ou pourquoi beaucoup de remettent à fumer quand ils s'arrêtent de manger.
13/06/2012 (18:58) Charlotte03 Pfff, encore une EME à l'instant... dès que je suis fatiguée, c'est le même schéma qui se reproduit. Même si j'ai l'impression de réduire un peu les quantités d'aliments ingurgités, c'est décourageant. Guérit-on vraiment de la compulsion ? Merci... Pfff, ben oui ! Pour le moment, essayez de les dédramatiser et de vous reconnecter ensuite à votre faim du mieux que vous pouvez. Pendant que vous attendez la faim, vous brulez les calories de la compulsion. On peut même maigrir en faisant des compulsions.
13/06/2012 (18:59) rory24 J'en suis à l'étape du carnet de la faim, j'ai du mal à percevoir la petite faim, j'identifie clairement les signes de la grande faim. Comment travailler sur les degrès des signaux de faim car la grande est assez inconfortable. L'étape de la faim vous permettra d'apprendre à reconnaitre les signaux de petite faim. En attendant, vous pouvez utiliser le body-scan qui vous permettra de développer vos capacités à détecter vos sensations physiques.
13/06/2012 (19:00) tupenses Merci je vais reprendre cet outil EME-zen, que j'avais zappé !
13/06/2012 (19:02) gribouillette chacun a un poids d'equilibre ,mais comment le reconnaitre? changet-il enormement avec l'age?si l'on pense a toutes les variations dans la durée de vie ,comment s'y retrouver? merci Le poids d'équilibre est le poids que le corps maintient quand on lui apporte l'énergie dont il a besoin. C'est-à-dire quand on mange selon sa faim et sa satiété. Ainsi même quand le poids d'équilibre est modifié, ce sont toujours la faim et la satiété qui nous disent où il se trouve.
13/06/2012 (19:05) blondellvl bonjour, la difficulté que je rencontre est surtout lorsque je suis seule, j'ai alors tendance à manger sans avoir rien cuisiner et sans compter et fatalement à m'arrêter trop tard. En ce moment puisque c'est de nouveau le début, je suis plutôt à l'écoute mais qu'en sera -t-il dans 3 mois? Bonjour blondellvl, Nous considérons que le programme est une totale réussite quand vous serez passé du stade consciemment compétente au stade inconsciemment compétente. C'est-à-dire quand le maintien d'un comportement alimentaire normal se fera sans effort avec seulement une attention insouciante. Cela nécessite un apprentissage basé sur la répétition de nombreux exercices. Bon courage.
13/06/2012 (19:06) guigui91 Désolée, mais je ne peux participer au tchat de groupe car je travaille jusqu'à 21h00. Mais, je fais des éfforts, je suis allée à un mariage ce week-end et je me suis pesée ce matin, les deux kilos que j'avais perdu, sont repris. Est-ce normale? Bonjour Guigui91, Manger au-delà de sa faim fait grossir. C'est généralement ce qui se passe lors d'un mariage. Ces kg repartent dans les jours ou la semaine qui suit. Lors d'un mariage, il est normal de dépasser sa satiété. Mais il importe de rester attentif à ses sensations alimentaires et de manger de telle sorte qu'on puisse sortir de table confortablement. La régulation fera ensuite son travail et les choses rentreront dans l'ordre. Mieux vaut éviter de se peser dès le lendemain. Bonne journée. JP
13/06/2012 (19:06) Fabou Bonjour Dr Zermati. Grâve à vous j'ai réalisé l'importance du plasir ds 1 comportement alimentaire normal, le paradoxe de l'utilité du plaisir, ce qui va totalement à l'encontre de mon éducation! Avez-vous constaté que cette relation défaillante au plaisir (méfiance, gêne, culpabilité etc) a un lien de cause à effet avec les TCA, et que ça se généralise aux autres domaines de la vie? Est-ce que les thérapies comportementales peuvent réellement corriger ce genre de pbm? Merci ! Bonjour Fabou, ON se méfie bien trop du plaisir. On est souvent enclin à penser que le plaisir mène à la débauche. Mais la physiologie est tout autre. Elle propose le plaisir comme une récompense aux comportement qui font du bien au corps afin de renforcer ces comportements. Sans le plaisir, personne ne se donnerait la peine d'attendre la faim. Et nous ne saurions pas non plus quand nous arrêter de manger. Cette défiance à l'égard du plaisir peut effectivement conduire à des TCA sévères et à des dysfonctionnements dans bien d'autres domaines. Il est largement de se réconcilier avec le plaisir et de de découvrir que c'est un puissant moteur de l'action. A très bientôt. JP
13/06/2012 (19:06) jenny Bonjour, je viens de démarrer et je m'aperçois qu'il me semble plutôt facile de reconnaître la faim en revanche quand la faim arrive, j'ai du mal à m'autoriser à manger au point de me sentir mal ou alors je mange "en dehors de mon corps", je m'aperçois que manger (même au bon moment) est une sorte d'interdit que je n'arrive pas à "faires sauter", comment puis-je remédier à cela ? Bonjour jenny, Il semble que manger soit devenu une vraie complication pour vous. Ce ne sont même plus certains aliments qui sont un problème, c'est le fait même de manger. Dans l'idéal, le mieux serait de ne pas manger du tout. C'est une situation bien douloureuse. Notre programme vous aidera à en sortir. Dès le début vous pourrez travailler sur votre sensation de faim et vous réconcilier avec elle. La faim est une amie et une alliée qui vous protège de grossir et vous aide à maigrir. Bon courage. JP
13/06/2012 (19:09) rory24 Lorsque je note mes prises alimentaires (carnet de la faim ou carnet découverte), dois-je y noter les moments où je prends un chewong gum ou un bonbon sans sucre, sorte de leurre à moi-même (qui ne trompre personne mais apaise sur le moment) En réalité, ces produits sans sucre ne sont pas sans calories. Elles en apportent peu, mais en grandes quantités, ce n'est pas complétement insignifiant. Mieux vaut les noter, elles vous rappelleront qu'elles sont là pour calmer des émotions qui valent la peine, elles, d'être observées.
13/06/2012 (19:13) Juliaan Cher Docteur, en travaillant sur mes sensations je me découvre des manières de manger qui n'avaient rien à voir avec ce que je m'imposais en restriction cognitive. En réalité j'ai régulièrement besoin de manger, mais des petites quantités. Je ne suis pas une grande mangeuse, mais j'adore savourer plein de petites choses. Au restaurant, je préfère manger deux entrées à un grand plat. Je me sens bien avec cette manière de faire. Il paraît qu'en Asie les gens font plusieurs petits repas. Je me sens un peu isolée dans cette manière de faire dans notre société avec ces 3 sacrés repas. Pouvez-vous me rassurer sur ma façon de fonctionner. J'arrive à la fin du programme et je me sens tellement mieux. J'ai juste encore besoin de prends confiance en moi ou de me faire confiance , et j'avoue que c'est le plus difficile avec tous ces conseils ambiants qui nous entourent. Merci Qui mieux que vous peut savoir de quoi votre corps a besoin. Le nombre des repas quotidien n'a aucun fondement physiologique. Il est uniquement établi en fonction de l'organisation du travail et des habitudes culturels. Il est exacte qu'en Asie du Sud-est, on pratique facilement 10 à 12 prises alimentaires. Oubliez ces fichus 3 repas et faites-vous confiance.
13/06/2012 (19:15) jenny bonsoir, j'ai toujours été au régime et je n'arrive pas à me débarrasser de certaines croyances: "pour perdre du poids, il ne faut pas manger" le fait de manger simplement (même avec faim) est déjà culpabilisant alors j'ai du mal à me l'autoriser "c'est un peu tout ou rien" comment arriver à dépasser cela ( il m'arrive de me sentir mal parceque lorsque la faim est là je culpabilise d'avoir envie de manger et j'attends trop). Bonsoir jenny, Vous avez une forte restriction cognitive. Il vous faudra un peu de temps pour en sortir. Il est vrai qu'on en sort pas du jour au lendemain. Mais plus que de longues explications, ce sont les expériences alimentaires qui modifieront votre façon de penser les aliments et de retrouver la sérénité. Tenez-moi au courant. JP
13/06/2012 (19:17) rory24 Je sens d'avance que la réponse à ma question va être une réponse de normand. ;-) Peut-on déterminer scientifiquement (avec l'aide de tests et/ou d'un professionnel de santé) son poids d'équilibre? La réponse est non. Reconnaissez que ce n'est pas une réponse de normand. On ne peut pas le savoir d'avance. Le seul moyen de le savoir est d'apprendre à reconnaitre ses sensations alimentaires et de les respecter.
13/06/2012 (19:17) gribouillette La LC est elle efficace si la prise de poids est du à la menopause? fatigue ,mauvais sommeil , manque d'energie... Cette approche est juste quel que soit les motifs de la prise de poids. Elle conduit toujours à retrouver son poids d'équilibre. Sa limite est le poids d'équilibre, il n'est pas possible de passer au-dessous durablement car il faudrait pour cela supporter la faim. LE problème est qu'une fois qu'on a grossi, on ne peut plus savoir avec certitude où se trouve le poids d'équilibre. Toutes les prises de poids ne sont pas réversibles en totalité.
13/06/2012 (19:17) patutiki Inscrite à la mi-avril, j'ai très vite décroché ... faute de comprendre par où commencer le programme ... dans quel sens ... et pourtant j'ai beaucoup lu et suis convaincue par vos idées... Je suis déçue de ce coaching... Bonjour Patutiki, Le programme se déroule de façon assez linéaire. Il suffit de se laisser guider. Cependant, il est vrai qu'il est aussi très riche et comprend beaucoup d'informations. Si vous avez du mal à vous y retrouver, n'oubliez pas que vous pouvez à tout moment solliciter notre équipes de coachs qui répondront à vos questions et vous aideront à avancer. Ne vous découragez pas et n'hésitez pas à profiter de l'aide qui vous est proposée. Bon courage. JP
13/06/2012 (19:18) gribouillette bonjour, on connait aujourd'hui l'importance de la prise de poids à cause d'un mauvais sommeil ,beaucoup d'articles en parlent.je suis etonnée de ne pas trouver ce sujet dans le site; Bonjour Gribouillette, Vous avez raison, c'est effectivement un grand sujet d'actualité. Vous pourrez trouver des informations sur ce thème dans la rubrique Poids et Santé. Bonne journée. JP
13/06/2012 (19:18) izabelle bonjour en ce moment je progresse sur l evitement j accueille mieux mes ressentis avec la pc. Cependant je suis perplexe sur ce qu'il se passe apres... Apres une journee bien chargee emotionnellt quand ces emotions finissent par se dissiper j ai des eme tres tres fortes et je me demande alors ce que je peux bien chercher a eviter a ce moment la ou tt va mieux.. le souvenir des ces moments difficiles? Bonjour Izabelle, Bravo pour vos progrès sur l'acceptation des émotions. Mais les émotions sont parfois des choses un peu sournoises. Elles vous jouent des tours en fin de journée. Je pense qu'en rentrant chez vous vous, vous éprouvez une fatigue émotionnelle, normale après une journée bien remplie. Cette fatigue pourrait lentement se dissiper, mais vous éprouvez peut-être le besoin de l'aider à s?en aller plus vite en consommant des aliments réconfortants. A moins que vous preniez des forces avant d'entamer une deuxième journée. Comme beaucoup de mère de famille, si tel est votre cas. Il est possible qu'à ce moment, cette consommation ne soit pas totalement sereine et soit teintée de quelques reproches. Il n'en faut pas plus pour fabriquer une compulsion. Quand vous rentrez chez vous, si vous avez un peu faim et besoin de réconfort, je vous propose de prendre le temps de faire une vraie dégustation d'un aliment réconfortant. A très bientôt. JP
13/06/2012 (19:18) KATRINE BONJOUR je suis le programme depuis depuis 3 semaines et je suis toujours en phase de familiarisation et d'apprivoisement des techniques. En ce qui oconcerne le carnet découvertes et la transcription des prises alimentaires; comment faut-il prendre en compte les édulcorants? par ex. un café avec édulcorant est-il considéré comme boisdson sucrée? Bonjour Katrine, Les boissons édulcorées ne sont pas à prendre en compte. Elles n'apportent pas de calories et n'interviennent pas dans le bilan énergétique. Bonne journée. JP
13/06/2012 (19:18) Isaline25 Bonjour Dr. Merci encore pour votre programme qui m'apporte beaucoup ! J'ai pratiquement évincé tout mes TCA, et je revis. Je suis plus sereine face à la nourriture, et je perd du poids, bref le bonheur. par contre, j'ai un souci qui me bouffe la vie : je suis obsédée par ma balance. Je me pèse le soir et le matin, et je suis très angoissée si jamais je ne le fais pas. Auriez vous un conseil pour stopper cette situation qui me poursuit depuis mon adolescence ? Bonjour Isaline25, Bravo pour tous ces beaux progrès. Toutefois, vous avez encore besoin de travailler sur le stresseur poids. La peur de regrossir pourrait de nouveau déclencher des EME. Cela reste votre talon d'Achille. Je vous suggère dans un premier temps de réduire progressivement les pesées et d'essayer d'utiliser la PC pour accueillir les émotions, sensations et pensées que vous éprouver quand vous ne vous pesez pas. Dans un second temps, je vous suggère de travailler sur votre stresseur poids. En quoi la perte de poids est-elle si importante à vos yeux ? En quoi la prise de poids est-elle si terrifiante ? Bon courage. JP
13/06/2012 (19:19) tamar Bonsoir docteur. Contrairement à beaucoup de personnes qui se sont découvertes petites mangeuses, je m'aperçois au contraire qu'il me faut une bonne quantité de nourriture pour ne pas avoir continuellement faim, et je parle d'une faim sérieuse, physique. Je me demande simplement si c'est là le mécanisme par lequel un set point plus élevé que la moyenne se maintient. Bonjour Tamar, Le set-point est indépendant des besoins énergétiques. C'est un peut comme les voitures. Il ne faut pas se fier au gabarit pour savoir ce qu'elles consomment. Aujourd'hui, il existe de grosses voitures qui ne consomment rien. Et de petites voitures qui consomment beaucoup. C'est seulement une question de performance du moteur. On peut donc être maigre avec de gros besoins et gros avec e petits besoins. Ou inversement. Bonne journée. JP
13/06/2012 (19:22) Tulipe nl Je voudrais ajouter à mon message précédent que bien que j'aie trop mangé au repas (vers 18h30, nous mangeons très tôt aux Pays-Bas) je vois la faim toujours ré-apparaître au moment de me coucher (vers 23h30). Le repas suivant, le petit déjeuner, est donc pour moi au bon moment. Ce qui me rends confuse aussi c'est que j'ai cru comprendre que si j'attends d'avoir faim avant de remanger, ça compense l'excès fait juste avant. Dans mon cas il est vrai que je n'ai pas pris de poids mais depuis que je "mange trop" au repas du soir je n'en ai certainement pas perdu. Non pas que ça m'obsède, mais je me sert de mon poids comme d'un point de repère... hmmm... je devrais surement arrêter ça aussi... en fait de poser une question je suis presque en train de faire un monologue... Vous faites la question... et la réponse. J'ajouterai seulement que le programme vous apprendra aussi à vous arrêter sans avoir trop manger. Vous devez quitter la table sans sensation d'inconfort.
13/06/2012 (19:23) jenny oui c'est difficile parceque il me semble plutôt facile de reconnaître la faim, je ne me sens pas frustrée et j'ai passé (je pense) plusieurs jours en mangeant "normalement " et la balance ne suit pas. Jenny, soyez patiente. Votre corps a besoin de temps. Et votre marge de progrès est encore très importante.
13/06/2012 (19:25) rory24 comment faire pour accepter de se révéler être une petite mangeuse alors que toute sa vie on engloutissait et finissait les assiettes?! Il est vrai qu'on a mange avec une conception de soi en tant que mangeur et que la révision de ce concept de soi n'est pas facile à opérer. Avoir de petits besoins n'est pas une situation très simple sur le plan social mais elle n'a pas non plus que des inconvénients.
13/06/2012 (19:25) vivelavie Comme signe de faim vous mentionnez le creux de l'estomac... c'est une sensation que je n'ai jamais sauf quand je fais une diète complète et encore, au bout de 3 jours. Sinon je tombe dans les symptômes de la grosse faim: fatigue, mal de tête... Du coup si j'écoute les infos de mon corps, ce serait plutôt des envies? Et je sens quand l'envie est "rassasiée"...Y a t il d'autres critères pertinents pour la sensation de faim Il semble que vous ne détectiez pas les signaux précoces de la faim. Mais seulement les signaux tardifs. Par conséquent, il est difficile de savoir ce qui déclenche vos envies de manger. Je vous suggère de vous entrainer au body-scan pour développer vos capacités à détecter vos sensations physiques. Vous pouvez faire l'expérience de la faim en pratiquant des pause toutes les 2 heures pour examiner vos sensations physiques. Les autres signaux de faim ne sont pas très spécifiques : sécheresse de la bouche, salivation, serrement de gorge, gargouillis... La détection des signaux de faim peut prendre un certain temps et nécessite quelques tâtonnements. Bon courage. JP
13/06/2012 (19:25) BLUES 13 kilos perdus avec la chrononutriton mais bien consciente que c'est grâce au bilan calorique bas, je risque de grossir en écoutant ma faim alors que je cherche juste à stabiliser la perte. J'ai rarement faim faim ... Bonjour Blues, Il est toujours possible de perdre du poids avec un régime et même beaucoup. Mais le seul poids que l'on puisse maintenir est le set-point. Celui qui correspond à une alimentation contrôlée par la faim. Comme vous avez rarement faim, il est possible que vous mangiez encore plus que vos besoins. Soyons donc optimistes. Et osons penser que vous avez encore une marge de perte de poids tout en revenant à une alimentation intuitive. Bon courage.
13/06/2012 (19:25) gribouillette il y a des souvenirs que nous avons occultés , tellement fort et bien, avec une belle reussite inconsciente.nous sentons qu'ils sont là , mais impossible de s'en approcher: pensez-vous qu'ils jouent dans la non perte de poids.. Parfois sûrement. Toutefois, il n'est pas si impossible de s'en approcher. Ce n'est pas parce que nous avons rangé certains souvenirs bien au fond d'un tiroir qu'il est devenu impossible de les rouvrir. JP
13/06/2012 (19:25) iloredo Bonjour! je voudrais savoir comment faire pour "se réparer" quand on a trop mangé, sans faire attention à ses sensations? Je me dis toujours "tu vois t'es nulle t'arrive à rien", et je sais que ça me fait du mal sans me faire progresser, au contraire. Alors que se dire? Comment se réparer? Bonjour iloredo, Vous êtes bien intransigeante avec vous. Il est normal de trop manger dans de nombreuses occasions, notamment festives, aliments très savoureux, besoin de réconfort... Ces excès ne conduisent à des prises de poids que s'ils ne sont pas compensés par le travail de la régulation. Il est important de les dédramatiser et de vous reconnecter ensuite à votre faim du mieux que vous pouvez. Parallèlement, vous pourrez poursuivre votre travail sur les sensations alimentaires et apprendre à y prêter plus d'attention. Ce travail se fait sur la longueur. Vous avancerez plus vite en développant plus de bienveillance à votre égard. Bon courage. JP
13/06/2012 (19:26) andromaque56 bonjour, je commence le programme depuis une semaine, hier j'ai été invité à un apéritif et je devais me rendre par la suite chez une autre personnepour le dessert.Je n'ai pas assez mangé en fait, sur le coup j'ai été rassassié avec deux parts de gateaux, mais par la suite l'après midi je n'ai fait que manger des petites quantités et souvent, cela m'a perturbé, je n'aime pas trop ça, j'ai été habitué à manger 3 FOIS PAR JOUR, dans mes précédents régimes notamment WW, et cela me rassure de ne pas avoir faim. Qu'en pensez vous? Bonjour Andromaqe, Vos anciens comportements de restriction ont fait naître chez vous une peur d'avoir faim. S'obliger à ne manger que 3 fois par jour et à ne pas manger entre les repas aboutit irrémédiablement à cette peur. Durant le programme, vous allez vous réconcilier avec votre faim et vous en faire une amie et une alliée. N'oubliez pas que quand la faim est là, vous ne pouvez pas grossir et vous vous dirigez vers votre set-point. Bon courage. JP
13/06/2012 (19:26) Trèfle J'ai démarré le programme il y a 1 mois. Quand j'ai visité votre site j'ai pensé que cette démarche était exactement ce qu'il me fallait. Maintenant je ne sais plus ... Plus j'observe mon comportement alimentaire pire il est! Certes j'ai remisé mon pèse personne au placard, je ne prends plus l'ascenceur, je fais des séances de respiration en pleine conscience ... mais je suis découragée et fatiguée de ne pas avancer sur l'alimentation. Bonjour Trèfle, Une observation trop anxieuse du comportement alimentaire peut provoquer une augmentation des EME. Notamment, chez les personnes un peu perfectionniste qui redoutent de ne pas suivre le programme comme il le faudrait. Seriez-vous dans ce cas ? JP
13/06/2012 (19:28) marily le poids d'équilibre pourrait-il être synonime de surpoids, car poids idéal est parfois assez bas par rapport à notre ressenti. Malheureusement, oui. Le poids d'équilibre peut parfois être un surpoids. Ce n'est pas toujours un poids de santé, ni même un poids de forme.
13/06/2012 (19:29) marlene karypidis depuis plus de 6 mois la RPC est bien intégrée dans mon quotidien grace à Jon Kabat Zinn ! De ce fait je peux gérer au mieux ce qui se présente aussi je suis très confiante dans le résultat aussi bien physique que psychique Votre méthode est vraiment ce qu'il me fallait pour avancer. Merci à vous. Bonne continuation.
13/06/2012 (19:30) jenny merci !
13/06/2012 (19:32) Tulipe nl Bonsoir Docteur. Je suis dans la phase où je dois découvrir ma faim et remplir le carnet de la faim. Je crois comprendre que c'est pour cerner ce qui me pousse à trop manger. Mon problème est surtout celui de manger au delà de ma satiété le soir. Pendant la journée je gère relativement bien mes repas (moment et quantité) en fonction de mes sensations, mais le soir je vais toujours trop loin. Je ne mange en général qu'un plat unique (viande, légumes féculents) mais rarement une entréeet/ou un dessert. A vrai dire ça ne me manque pas. En revanche je me ressert à chaque fois du plat, sachant que c'est trop ! En dehors des repas je n'ai presque pas d'EME. Et quand c'était le cas c'était presque à chaque fois le soir. Est-ce que je mange trop au repas pour éviter une EME après ? Est-ce que l'analyse du carnet peut m'aider à comprendre et changer ? Vos excès du soir peuvent différentes explications. Peut-être des EME, peut-être des difficultés à reconnaitre le rassasiement, peut-être un manque d'attention... Le carnet pourra sans doute nous apporter des informations. Si ce n'est le cas, nous les trouverons de toutes façons en cours de route. Bonne soirée.
13/06/2012 (19:36) Sandrine_Novembre Bonsoir Docteur, Lors des jours de fêtes, je pourrais me passer de dîner le soir. Or, si j'arrive à vivre avec les autres EME, pour une raison que j'ignore, celles provoquées par cette absence de dîner, après une journée de fête, me fait tourner en rond. Je regarde l'heure, je fais une RPC, je vaque à mes occupations obligatoires, mais je n'arrive pas à me dire d'attendre le lendemain pour manger (alors qu'un soir classique, je pourrais très bien le faire). L'ennui est que si je cède (et je cède) à mon mécontentement, je culpabilise les quelques jours qui suivent, me demandant si quand je mange, j'ai réellement faim ou si je joue de mes sensations. Auriez-vous un conseil à me donner, une marche à trouver qui me fait défaut, afin que je puisse vivre ces fins de réjouissance sereinement et surtout sans gavage ? D'avance merci ! Sandrine Apparament ces fins de réjouissance ne sont pas forcément des moments faciles pour vous. Je crois que l'EME-zen serait un bon outil pour affronter cette difficulté. Cela vous permettrait de mieux reconnaitre l'émotion qui se présente et de faire le choix de rester avec pour travailler sur la tolérance émotionnelle ou de travailler sur le réconfort alimentaire. Si vous choisissez le réconfort, vous pourrez ainsi manger sans déclencher une compulsion. A très bientôt. JP
13/06/2012 (19:37) JPZ Bonne soirée à tout le monde et merci pour cette forte participation.
Haut de page 
X