Chat du mercredi 23 mai de 18h30 à 19h30 avec G.Apfeldorfer

23/05/2012 (18:30) G. Apfeldorfer Bonsoir à tout le monde! J'attends e pied ferme vos questions! Vous pouvez me demander tout et n'importe quoi,. La passé, l'avenir... Mais je ne répondrai qu'aux questions auxquelles je suis en fait capable de répondre.
23/05/2012 (18:34) KIKI Bonsoir Dr Apfeldorfer, merci d'être toujours disponible, je suis inscrite depuis quelques mois maintenant, mais certaines choses restent compliquées pour moi même si beaucoup d'entre elles sont beaucoup plus claires. Voilà ma question, je suis mère au foyer et pour moi la famille c'est sacré. Souvent, je n'écoute que mes envies et sensations comme j'ai appris à le faire avec LC, je ne mange pratiquement que "sucré" et riche depuis que j'ai commencé le programme et déjà je me demande si je fais bien de continuer ainsi pour ma santé car je ne mange pratiquement plus de viande, et autre produit salé qui me dégoûte. Ma maman me dit sans arrêt que je mange mal et déséquilibré et que j'aurais des problèmes de santé. D'autre part, j'ai une fille de 13 ans qui est en surpoids croissant depuis l'âge de 8 ans et qui prend exemple sur moi au cours des repas ou collations alors qu'elle n'arrive pas à écouter ses sensations comme j'ai essayé de lui apprendre quand j'ai commencé le programme. Son poids ne cesse de grimper, je suis inquiète pour elle, que faire ? Merci de votre réponse ou suggestion et désolée pour la longueur de ma question. Bonsoir kiki, En ce qui concerne votre alimentation très « sucrée » : sans doute y a-t-il là une forme de rattrapage. Je suppose que par « sucré », vous voulez dire des aliments gras et sucrés, comme du chocolat, des biscuits, pâtisseries, friandises diverses. J'espère que désormais, vous savez les consommer en fonction de votre rassasiement gustatif, sans dépasser celui-ci, et donc en consommant des quantités correspondant à vos besoins. Vous pouvez vous permettre une alimentation déséquilibrée durant quelques mois, sans impact notable sur votre santé. Mais, bien entendu, pas plusieurs années. Habituellement, le goût pour les aliments manquants revient peu à peu, et on les réintroduit donc spontanément. Concernant la viande, certaines personnes constatent, en dégustant, que tout compte fait, elles n'aiment pas ces produits, qu'elles mangeaient sans y prêter attention auparavant. On peut parfaitement être en bonne santé sans consommer de viandes, et cela donne une alimentation plus ou moins végétarienne. Si on aime les laitages, les oeufs ou le poisson, pas de problème de déséquilibre. Si on ne les aime pas non plus, pour éviter un déséquilibre en protéines, on conseille alors de consommer des protéines végétales complémentaires. Les protéines de céréales, blé, avoine, riz, maïs, seigle, sont alors à associer aux légumineuses, lentilles, pois chiches, fèves, haricots, soja, ce qui est le cas dans de nombreux plats traditionnels. En ce qui concerne votre fille, vous avez raison de lui apprendre à écouter ses sensations alimentaires, en mangeant attentivement, lentement, ce qu?elle aime, sans jugement. Peut-être pourriez-vous manger ensemble, en faisant de ces repas une fête, où on partage sa joie de manger ce qu'on aime ?
23/05/2012 (18:40) rory24 Rebonsoir Doc ;-)! Lors de la lecture des archives de précédents chats, j'ai noté une expression que vous avez utilisé: EME-STOP? En quoi consiste cette technique? Merci d'avance de votre réponse! L'EME-stop est l'ancienne dénomination de l'EME-zen. Cela vous éclaire-t-il? Peut-être pas, si vous n'en êtes pas là dans votre parcours. Il s'agit d'une technique utilisant la pleine conscience, afin de passer de l'impulsion à un comportement réfléchi, un choix entre deux réponses adéquates (manger pour se réconforter ou ne pas manger et s'entraîner à rester avec son inconfort). On arrête donc le mouvement impulsif et c'est cela qui est le plus difficile.
23/05/2012 (18:41) liegama C'est la première fois que je participe à un chat et j'aimerai savoir comment il est possible d'envoyer ces questions à l'avance? Oui, c'est tout à fait possible! Mais là, vous n'êtes plus en avance!
23/05/2012 (18:46) forban bonsoir, lors de l'activitée PC a quoi sert le compte rendu? Il est toujours bon de revenir sur ce qu'on a fait, de faire un « debriefing », vous ne trouvez pas ?
23/05/2012 (18:47) rory24 Ok merci pour la réponse !! EME-zen je connais... OK.
23/05/2012 (18:48) MCHope C'est la première fois que je participe à un chat sur LC. Pour l'instant, je ne vois que la question de Kiki et la réponse que Mr Apfeldorfer a donnée. Qu'en est-il de la question que j'ai posée. Vais-je voir la réponse s'afficher plus tard? Veuillez excuser cette question "pratique". Et merci pour le temps que vous consacrez. Voilà, magiquement, votre question apparaît, ainsi que la réponse. Tout vient à temps à qui sait attendre! Les questions n'apparaissent que lorsque les réponses sont rédigées.
23/05/2012 (18:50) rory24 Depuis quelques jours, je découvre le body scan, je ressens des fourmillements dans certaines zones (orteils, plantes du pieds) et aucune sensation "à l'intérieur" (pour le mollet par exemple), à force d'entraînement, mes sensations vont-elles s'affiner... Car c'est bizarre de constater que ce sont toujours les mêmes parties de mon corps qui se font entendre... Oui, on peut ressentir des trucs bizarres, avec le body-scan, qui se modifient avec le temps. Et certaines zones semblent non répondantes, mais elles ne le restent pas forcément. On note alors : « pas de sensation » dans telle zone, et c?est cela qui est à observer, sans jugement.
23/05/2012 (18:51) mariejo Bonsoir, connaitriez-vous un thérapeute dans la région de Strasbourg ? Quand je consulte le site du G.R.O.S, je constate que l'Alsace, comme la cigale, est bien dépourvue...En fait, depuis que je suis inscrite en janvier, j'ai appris et respecte une seule chose : manger uniquement quand j'ai faim (c'est déjà une bonne chose),.Mais la RPC, désolée, c'est trop difficile. Et depuis que j'essaye de pratiquer, je ne me suis jamais autant cassé la gueûle, au sens littéral, je tombe et je m'ammoche, mes lunettes ne me disent pas merci.Pour résumer, je me rends compte que la RPC m'a fait prendre conscience(c'est un mot que vous affectionnez!) que j'avais besoin d'aide et que je ne m'en sortirais pas toute seule (et ce n'est pas qu'une histoire de poids) Bonsoir mariejo, Il est exact que l'est de la France ressemble à un grand désert, en ce qui concerne les thérapies cognitivo-comportementales, et les thérapeutes du GROS (dont la liste se trouve sur gos.org). Désolé de ne pas pouvoir en inventer à la demande ! Ce que vous dites sur vos maladresses depuis que vous pratiquez des exercices de pleine conscience, me semble bien intéressant. Que se passe-t-il là ? Est-ce de prendre davantage conscience de votre corps, de son fonctionnement, d'être dans cette position de spectateur, où on « est » ou on ne « fait » pas ? Est-ce autre chose ? En fait, quels sont les éléments qui vous distraient au point de devenir maladroite ? Alors que la pleine conscience devrait au contraire vous rendre plus adroite, puisqu?on est davantage centré sur le moment présent, et si on agit, sur sa gestualité ? Si j'osais, je vous conseillerais d'explorer cela... en pleine conscience.
23/05/2012 (18:52) forban oui je suis d'accord mais il n'y a que moi pour debriefer! VOUS êtes le meilleur des débriefeurs. Par exemple, personne ne peut dire à votre place si vous avez faim, si vous ressentez telle ou telle émotion, telle ou telle sensation. Comptez sur vous, et sur personne d'autre!
23/05/2012 (18:52) calimero Bonsoir Dr Apfeldorfer, je suis linecoachée depuis un mois et j'ai du mal à lâcher prise avec le désir de maigrir... j'ai l'impression que je ne serais bien dans ma peau que lorsque j'aurais maigri... ainsi, n'ayant pas perdu un gramme depuis un mois : je désespère. Auriez vous un conseil pour que je puisse en finir avec cette obsession qui me bloque, me gâche mon quotidien !? Merci pour votre réponse, merci également pour votre empathie, votre humanité. Monsieur Zermati et vous-même avez une telle générosité d'écoute... Merci à vous d'exister !!!! Calimero Bonsoir calimero, Et merci pour vos compliments, qui font bien plaisir. Question poids (qui ne baisse pas) : depuis combien de temps avez vous ce problème de poids ? 5 ans, 10, 20, 30, davantage ? Combien de temps vous donnez-vous pour résoudre votre problème de poids ? Par « résoudre votre problème de poids », je ne veux pas dire « maigrir », mais aller au fond des choses, retrouver un comportement alimentaire qui soit dépendant de vos sensations alimentaires, du plaisir à manger, du contentement procuré, et indépendant (en majeure partie) de vos réactions émotionnelles, de vos efforts restrictifs. 6 mois vous paraissent-ils raisonnables ? 6 mois pour que quelque chose se passe, et si au bout de ces 6 mois, vous sentez que vous avancez, alors vous continuerez, à vous améliorer, à travailler sur vous-même. Pour vous réconcilier avec votre corps, je vous conseille la pratique assidue du body-scan. Le BS permet de prendre conscience du fait qu'être vivant consiste à être incarné. C'est drôlement bien, d'être vivant. On n'a qu'un corps pour cela, et c'est celui-ci. Merci mon corps. Je ne chipote pas sur la forme de ce corps, dans le moment présent, je le remercie d'être présent à moi, et je fais en sorte d'être présente à lui. Ensuite le BS va vous permettre de mieux ressentir vos sensations physiques, avec plus d'acuité, et donc de mieux ressentir vos émotions, de ne plus avoir peur de celles-ci. Les émotions SONT vos sensations physiques. Elles sont supportables. Dès lors qu'on a compris que, par exemple, la colère était un ensemble de sensations corporelles, cette colère apparaît comme quelque chose que l'on peut supporter, sans avoir besoin de la fuir (dans une conduite alimentaire).
23/05/2012 (18:57) MCHope Comment puis-je limiter mes crises de "grignotages"? En effet, lorsque je veux repérer ma faim et ma satiété, je mange, en effet, assez peu. Mais cela n'empêche pas mes "envies" de manger sans faim. Après une semaine de repérage "faim-satiété", je me retrouve en crise presque constante, comme après une restriction cognitive. Comment expliquer cela et surtout, en sortir? Vous avez des envies de manger d'ordre émotionnel, qui se traduisent par des grignotages, sans rapport avec les besoins de votre corps, signalés par la faim. Il s'agit de besoins d'ordre psychologique et émotionnel, tout aussi impératifs, et même davantage. L'outil de base pour aborder ces difficultés est la pleine conscience. Elle nécessite un apprentissage, une assiduité. Il est important, aussi, de parvenir à identifier les situations qui conduisent aux EME, les émotions et les pensées concernées. Cela représente un long travail. Vous devez donc accepter de progresser. Qui dit « progresser », dit « progressivement ».
23/05/2012 (19:01) MCHope EME, c'est quoi? Envie de manger émotionnelle.
23/05/2012 (19:02) lauranne85 Bonjour, j'ai commencé le programme depuis peu et j'en suis à remplir mon carnet alimentaire sur je découvre la faim... je pense avoir de bonnes habitudes alimentaires et j'ai baucoup de mal à manger aux heures où j'ai faim. je me force à attendre le plus longtemps possible pour manger en famille par exemple parce que j'ai cette habitude et j'ai peur que mes enfants ne comprennent pas pourquoi maman mange à part! J'ai très faim quand je me mets à table et je me jette un peu trop sur la nourriture. Du coup, je mange trop vite et je ne sais pas si je suis rassasiée... C'est très difficile de changer ses habitudes lorsqu'on doit respecter une vie sociale... Bonjour lauranne, Nos exercices vont, dans un premier temps, semer la perturbation dans vos horaires. Il s'agit de reprendre contact avec vos sensations alimentaires, et pour cela de manger bizarrement, à des horaires souvent imprévisibles ! Mais bon, vous serez en apprentissage ! Et c'est ce que vous pouvez expliquer à vos enfants : vous réapprenez à manger. Mais dans un second temps, vous retrouverez votre capacité ou plutôt vous aurez dorénavant la capacité, à avoir faim au bon moment. Nous vous demandons donc de bien vouloir faire cette période d'apprentissage et de travail sur vous-même, même si cela présente quelques difficultés.
23/05/2012 (19:10) Chantal1 Bonsoir, je viens de terminer le programme et j'ai perdu 5 kg, donc, sans faire régime mais en suivant vos conseils et les exercices, super mais...puisqu'évidemment, il y a un mais, lors du dernier exercice,, travail de 10 jours pour faire un bilan plus global, je me suis lachée, comme si je voulais vous montrer qui j'étais en réalité, donc apéro, cacahuètes, vraiment, mes émotions m'ont débordées comme si je vous en voulais de finir ce programme, alors que je sais ue je peux continuer... et j'ai pris du poids bien sûr, bon pas terrible en tout cas merci merci, Bonjour chantal, vous pouvez faire des folies, puis revenir à votre faim, et tout rentre dans l'ordre en quelques jours ! Elle est pas belle, la vie !
23/05/2012 (19:11) forban depuis un mois je vais plusieurs fois par jour sur le site et je crois tellement en votre méthode que cela devient pour moi une obession. est ce grave doc ? Pas d'obsession. On se calme! Reportez vore attention sur vous-même. C'est vous qui êtes au centre!
23/05/2012 (19:14) rory24 Lors de certaines séances de body scan, j'ai des pensées négatives sur certaines zones de mon corps, qui sont, oh surprise, celles qui me complexent, que je veux modifier, comme les ventre, les cuisses, le dos. Je les ai laissées venir puis repartir, noté dans mon carnet, comment puis-je les désactiver? car je constate qu'elles ne reviennent pas à chaque séance mais souvent tout de même Bravo, rory ! Ces jugements sur certaines parties du corps, ou sur la forme globale, sont ce qu'on appelle des pensées automatiques. C'est très bien de les laisser aller et venir, puis vous quitter quand elles le veulent bien. On ne peut pas les « désactiver », car justement elles sont automatiques. Mais on peut s'en distancier, ne pas les prendre pour argent comptant, les traiter comme un désagrément qui ne nous influence pas.
23/05/2012 (19:15) Heliade Bonjour Si nous qui avons des problèmes de poids nous remplissons souvent pour éviter de penser à nos émotions, quel est le processus suivi par ceux qui ont le problème inverse, c?est-à-dire ceux que les émotions empêchent de manger (les chanceux !) ? Oui, heliade, vous avez raison, et en fait, la réaction normale aux émotions intenses est de ne pas manger, d'avoir l'appétit coupé. Manger face aux émotions est un mécanisme de défense, qu'on parvient à mettre en place lorsque l'émotion est « moyenne », mais dans les cas de très fortes émotions (peurs intenses, deuil...) on ne mange pas car on ne parvient pas à utiliser son mécanisme de défense ; puis un peu plus tard, on mange beaucoup, sur le mode d'une EME.
23/05/2012 (19:15) MCHope Merci pour cette précision. Alors, je suppose que vous n'avez pas reçu la question posée en avance. Je la réitère. J'ai fait le premier exercice qui consiste à repérer la faim et surtout la satiété. Ce qui n'est pas facile, déjà. Mais en fait, j'ai constaté que je mangeais très peu en faisant cela. Cependant, après cette période, je me suis mise à avoir envie de manger tout et n'importe quoi sans faim. Et plus moyen de freiner. Comment cela peut-il arriver alors que je respectais bien ma faim et ma satiété et surtout, comment agir face à cette attitude? Il me semble avoir répondu : Vous avez des envies de manger d'ordre émotionnel, qui se traduisent par des grignotages, sans rapport avec les besoins de votre corps, signalés par la faim. Il s'agit de besoins d'ordre psychologique et émotionnel, tout aussi impératifs, et même davantage. Ou bien vous êtes dans la restriction et vous avez envie de ce que vous vous interdisez, ou vous êtes interdit dans le passé, ou qui vous fait culpabiliser. L'outil de base pour aborder les difficultés émotionnelles est la pleine conscience. Pour la restriction cognitive, les exercices de réintroduction des aliments riches que vous allez faire vont vous en sortir. Bientôt!
23/05/2012 (19:15) liegama bonjour j'ai eu peur j'arrivais pas à me connecter. Je viens de m'inscrire il y a deux jours et pour l'instant je suis terrifiée, j'ai lu vos livres ainsi que ceux de Zermati mais j'arrive pas à croire que ça puisse marcher pour moi. Je suis actuellement en pleine restriction cognitive, toujours au régime, inscrite sur le site de Weight watchers et incapable de savoir ce qui me fait plaisir de manger. est-ce que durant la première semaine je dois changer mon alimentation? Bonjour liegama, Surtout, ne cherchez pas à bousculer votre comportement alimentaire ! Contentez-vous de faire les exercices demandés, avec assiduité, avec sérieux. Et ainsi, vous avancerez sans risque, lentement, progressivement. Surtout, pas de zèle, comme disait Monsieur de Talleyrand, à ses collaborateurs.
23/05/2012 (19:16) lauranne85 J'ai confiance en ce programme et je suis très motivée donc, je vais essayer de m'appliquer. Merci pour vos bons conseils. A bientôt, lauranne, je suis avec vous!
23/05/2012 (19:17) liegama Quand est-ce que l'outil body scan devient disponible dans le programme? Ah, ça dépend! Tout le monde ne suit pas le même programme, en fait. Vous devriez le voir dans les parties grisées.
23/05/2012 (19:18) MCHope merci Dr Apfeldorfer pour votre patience à nous répondre. Ladite patience qui n'est malheureusement pas ma qualité première, mais que j'essaie également d'acquérir par cette étude sur mon comportement alimentaire. Et merci pour cette précision qui sera mon maître mot:: "qui dit progresser, dit progressivement". Bonne route, McHope !
23/05/2012 (19:23) rory24 Lorsque j'ai rempli mon carnet EME, je me suis rendue compte que je prennnais souvent un petit quelques chose avant d'aller me coucher, une envie émotionnelle donc à laquelle j'ai du mal à dire non... Dois-je pratiquer un espace de respiration à ce moment-là? En voilà une idée qu'elle est bonne ! Et après ce moment de respiration, demandez-vous si vous voulez manger ce petit quelque chose, ou bien non. Si vous choisissez oui, mangez-le de bon coeur, et sans doute aurez-vous légèrement moins faim le lendemain matin. Si vous vous dites que, non tout compte fait, dites-vous que vous pouvez changer d'avis quand vous voulez.
23/05/2012 (19:28) Heliade Mais alors pourquoi sommes-nous "déréglés"? Qu'est-ce qui cloche ? Quelle question difficile. Surtout en fin de tchat. désolé, la réponse sera pour une prochaine fois.
23/05/2012 (19:28) liegama merci beaucoup de vos réponses, je suis rassurée je vais prendre une étape après l'autre. Pas de quoi, liegama, tout le plaisir est pour moi.
23/05/2012 (19:29) G. Apfeldorfer Notre tchat se termine. Je crois que ce soir, je vais manger du risotto. Avec des crevettes. Je vais me régaler, sûrement. J'espère que vous aussi. Plus le plaisir est grand, plus petite est la quantité nécessaire. le contentement est nourrissant. Voilà le secret (une partie du secret). Bonne soirée!
Haut de page 
X