Attendre d'avoir à nouveau faim pour manger... - 21112011

Lisette.
Abonné

Il y a dans ce concept quelque chose qui m'échappe. Je le comprends bien intellectuellement : si on mange trop à un repas, on aura faim plus tard pour le suivant donc il suffit d'attendre la faim pour manger à nouveau.

Ce qui me turlupine, c'est que je me rends compte que si mon diner est léger ou copieux, j'ai pareillement faim au petit déjeuner (que je saute régulièrement parce que j'ai l'impression que la faim est tolérable et que ça peut m'aider à manger moins), et que si je déjeune lourd ou léger, à 19h, je "crève" toujours de faim. Et pourtant, si je comptais les calories, je sais que c'est beaucoup ce que j'ai mangé et que je ne devrais même plus avoir faim de la journée après un tel déjeuner !

Comment expliquer ceci? Est ce une limite de la méthode quand on est un ventre sur patte comme moi? Est ce que j'ai loupé un truc à savoir?

Merci  :)

Commentaires

Lia.
Abonné

Il ya différentes étapes dans le programme dont une sur les différentes faim, petite , bonne faim et grande faim. Quand tu la feras tu pourras expérimenter ces différences justement. Et ensuite manger en fonction de ta faim et voir toutes les nuances.

capuccino
Marraine

Coucou Lisette,

Et si au cours du programme tu découvrais que ce que tu prends pour de la faim...et bien ce n'est pas de la faim ?

- Que quelquefois on a "faim" le matin et on mange pour se donner du courage d'affronter la journée qui débute, le stress du travail qui nous attend, pour avoir le courage d'affronter et supporter les collègues qu'on aime pas...

- Que quelquefois le soir on a très très "faim" et on mange pour se récompenser d'avoir bien travaillé, d'avoir fait face àn toutes nos occupations ou pour se donner le courage de finir "sereinement" cette journée interminable pendant laquelle on a pas eu 5 mn pour soi...

en clair on découvre que quelquefois on se trompe de signal et on y apporte de la nourriture en réponse alors que ce n'est pas ce que notre organisme nous demande ou alors on ne s'autorise pas d'y répondre de manière appropriée (s'assoir 10 mn sur le canapé et écouter un peu de musique alors que le repas n'est pas prêt (pas bien!)), alors on mange pour appaiser nos tensions (bien!).

Voilà bien des choses qui nous perturbent et dont LC nous fait prendre conscience.

Bedaseca.
Abonné

Parfois on pense avoir fait parce que c'est l'heure de manger. D'une certaine manière on se conditionne. C'est aussi ce cycle qu'il faut enrayer même si ce n'est pas facile. Un autre problème peut aussi être que plus tu remplis ton estomac plus il grandit et donc ton sentiment de satiété est faussé: tu n'as l'impression de ne plus avoir faim quand ton estomac est plein et ce n'est pas bon.

Es-tu déjà arrivé à la phase de la découverte des différentes faims? Cela peut t'aider à mieux te comprendre et à réaliser, peu à peu, ce qu'est la bonne faim, celle que tu dois satisfaire pour te trouver en harmonie avec tes besoins réels. Il faut arriver à distinger l'envie de manger et le besoin de manger.

Ce n'est pas facile même pour moi et pourtant peu à peu je me sens mieux et petit à petit je vois mon poids baisser mais c'est lent et c'est probalement mieux ainsi.

Haut de page 
X