Binôme bypassée ? - 05082014

Vatsyayana.
Abonné

Bonsoir,

Habitant en Angleterre, je n'espère pas trouver un binôme dans ma ville pour partager restos, séances de sport, shopping, etc... Dommage d'ailleurs ! Mais bref...

Ayant été bypassée il y a 3 ans (en France à Chartres), l'approche du programme n'est pas forcément la même que pour des personnes dans des situations différentes, alors si jamais il y avait des bypassées/sleevées ici, j'aimerais bien que l'on puisse partager notre expérience.

Débutante ou expérimentée, peu importe.

Moi je suis inscrite depuis une dizaine de jours seulement.

Pour résumer mon parcours : j'ai 32 ans, 20 ans de régimes derrière moi, le poids a monté régulièrement, j'ai atteint 130 kg. J'ai fini par me faire bypasser et je fais aujourd'hui 75 kg. Ca pourrait sembler une belle victoire mais il n'en est rien, je sens l'épée de Damoclès au dessus de ma tête, j'ai déjà repris 10 kg et je suis toujours aussi malade dans ma tête, si ce n'est pire.

La nourriture est une obsession, je mange tout le temps et jusqu'au dégoût, tant qu'il n'y a pas de douleurs, je continues. Et dès que ça va mieux, que ce soit au bout de 5 minutes, 1 h ou 2 h, je me remets à manger. A ce rythme, je n'ai quasiment plus l'impression d'être bypassée, je mange des quantités hallucinantes, plus que mon homme aux repas et en plus je grignotte sans arrêt entre alors que lui pas du tout.

Ma plus grande crainte, c'est de ne pas parvenir à ne manger que par faim. Je pense retrouver les signaux de la faim sans trop de problèmes et même avec un peu d'exercice, à sentir ma satiété, mais de là à les écouter. Quand une envie de manger se pointera et que je n'aurai pas faim, j'ai peur de ne pas parvenir à me contenir.

En dehors de ça, je suis complètement convaincue par la méthode mise au point par les Dr Zermati et Apfeldorfer et surtout par leur philosophie, je me retrouve en tous points dans cette méthode. Mais j'avoue avoir peur d'être tombée dans des troubles du comportement alimentaire trop sévères pour pouvoir m'en sortir.

Petit coup de déprime en ce moment, je l'avoue. Je suis beaucoup plus positive d'ordinaire. Bon, après, c'est pas un mal d'exprimer ses craintes plutôt que de tout garder à l'intérieur.

S'il n'y a pas de bypassées en ce moment, je pense qu'une binôme toujours en obésité morbide est ce qui me correspondrait le mieux car on se comprendrait je pense... mon comportement est celui que j'avais lorsque mon IMC était de 48, même si aujourd'hui je fais 75 kg.

Voilà, sur ce, bonne soirée !

Commentaires

Nathalice.
Marraine

Bonsoir Vatsyayana,

Je suis nouvelle et by passée comme toi mais depuis 2006. J'ai perdu 50 kgs et à ce  jour j'en ai repris 20 kgs.

Si tu cherches toujours  un binome, réponds moi.

J'habite à NONANCOURT (27) et je ne suis qu'à +- 30 kms de CHARTRES.

A bientôt te lire.

smiley

capuccino
Marraine

Bonjour et bienvenue sur LC.

Dans le cadres des obésités dites "morbides" (je hais ce mot si violent qui ne veut rien dire) le bypass peut sembler être la seule solution pour perdre du poids. mon propos ce soir, n'est pas de débattre sur la véracité de cela ou pas mais de revenir sur ce qu'on sait aujourd'hui à propos des bypass.

Cette intervention agit sur 2 tableaux pour permettre la perte de poids : la réduction de l'estomac (la poche gastrique utilisable est de la taille d'un demi à un pot à yaourt et la malabosrption digestive (on va courcircuiter environ 1,5m d'intestin grêle ce qui empêchera la digestion totales des aliments et donc le passage dans le sang de la totalité des nutriments avalés.

Il est reconnu aujourd'hui, qu'au bout de 18 mois-2ans (cette phase est appelée par les chirurgiens eux-même "la lune de miel), la malbsorption se ralentit pouvant entrainer une reprise de poids d'à peu près 10 % du poids perdu et considérée comme faisant partie du processus normal.

Même si les patients sont prévenus de ce phénomène, psychologiquement c'est souvent un choc après cette période bénie de l'amaigrissement. L'angoisse de revivre à nouveau une reprise de poids avec l'incertitude d'en connaître l'importance est souvent l'origine d'une recrudescence des TCA qui étaient en sommeil. Devant cette reprise de poids, les bypassés vont souvent reprendre un comportement bien-connu, le contrôle alimentaire ou restriction cognitive qui va insidieusement reproduire les mêmes angoisses, les mêmes culpabilités que celles qu'elles avaient pû connaitre avant et qui les avaient conduit à l'obésité.

Le poids d'équilibre n'est en aucun cas modifié, le bypass permet même de descendre souvent en-dessous mais le cerveau lui, défend toujours envers et contre tout le set point gravé dans notre disque dur.

Sortir de la restriction cognitive, travailler sur ses SA, ses émotions, le réconfort alimentaire est la meilleure solution pour revenir à un rapport apaisé à l'alimentaion même si celle-ci reste dans vos cas différente d'avant...Il est primordial de développer vos capacités à déguster afin de réussir à trouver le maximum de plaisir alimentaire dans de petites quantités.

Je ne sais pas quelle préparation a été la vôtre avant l'opération, mais aujourd'hui certains chirurgiens bariatriques reconnaissent que la préparation est primordiale et ne doit pas se limiter à un apprentissage du fractionnement alimentaire et d'un peu de diététique. Certains de ces professionnels reconnaissent même qu'une préparation et un suivi basés sur LC et donc du GROS (dont le congrès annuel en décembre portait sur la chirurgie bariatrique) augmentent les chances du maintien du poids dans le temps.

Même si la chirugie permet de modifier les apparences, à l'intérieur on reste la même. Si on était un mangeur émotionnel avant, on reste un mangeur émotionnel après...et c'est souvent ça qui fait rechuter les opérés...

Je suis persuadée que vous avez fait le bon choix en venant ici.

Bon parcours.

Nathalice.
Marraine

Bonsoir Capuccino,

Merci pour ton intervention. J'ai déjà lu quelques posts de toi et c'est très agréable de te lire : ton écriture, le contenu est toujours pertinent, tes connaissances sur le sujet, ton attention à la personne et aussi ton expérience. heart

"Dans le cadres des obésités dites "morbides" (je hais ce mot si violent qui ne veut rien dire)"

Oui c'est un peu violent. Mais quand j'ai décidé de faire l'opération c'était la dernière chance pour moi, je disais "si je ne le fais pas je crêverai de la bouffe" et c'est dans ce sens là  que j'accepte cette expression d'obésité morbide

Sortir de la restriction cognitive, travailler sur ses SA, ses émotions, le réconfort alimentaire est la meilleure solution pour revenir à un rapport apaisé à l'alimentaion même si celle-ci reste dans vos cas différente d'avant...Il est primordial de développer vos capacités à déguster afin de réussir à trouver le maximum de plaisir alimentaire dans de petites quantités.

Oui c'est exactement pour cela que je me suis inscrite sur LC parce qu'effectivement l'opération a réglé le problème des kilos pour un temps (puisque j'en ai repris 20 sur 8 ans et les10 derniers sur une période d'un an suite à des émotions.

Retrouver un rapport apaisé à l'alimentation après l'avoir perdu depuis l'adolescence à cause de la restriction cognitive et aussi à cause du bypass qui me complique encore davantage ce rapport, penses-tu que ce sera possible avec LC ? Entre les quantités "normales" que je devrais manger et les quantités par rapport à mon estomac rétréci, je ne sais plus où se trouve la normalité en ce qui me concerne. C'est pourquoi j'espère beaucoup de LC pour retrouver ce que finalement mon corps a besoin pour sa propre normalité et son bien être et pour retrouver mon set point que je ne connais pas non plus.

La seule préparation que j'ai dû faire avant l'opération a consisté dans un examen pulmonaire, un examen cardiaque, un RDV chez un psy qui donnait son accord. Après l'opération on me conseillait juste un suivi nutritionnel avec une diéticienne et un psy, qui ne connaissaient rien au by pass ; mais mon opération date d'il y a plus de 8 ans  donc j'espère que cela a changé et je pense qu'à cette époque si on m'avait proposé un suivi basé sur LC je n'aurai pas repris ces 20 kgs. J'aurai été suivie et soutenue intelligemment donc efficacement et je ne me serai pas sentie si seule et incomprise.

Si on était un mangeur émotionnel avant, on reste un mangeur émotionnel après...et c'est souvent ça qui fait rechuter les opérés...

Oui je confirme, c'est tout moi ça crying !!! Sauf que je viens de le découvrir et d'en prendre conscience que depuis qques mois et c'est ce qui m'a amené à LC.

Oui j'en suis persuadée aussi et ton message me conforte dans mon idée et je t'en remercie

Crois-tu que sur le site du GROS je pourrai trouver des échanges entre by passées ou bien connaitraîs-tu un autre site d'échanges sérieux, parce qu'en 2006 il n'y avait pas d'anciennes avec qui je  pouvais échanger et c'était encore le début de cette opération ?

Ou est ce que tu connais des by passées inscrites sur LC ? En ce qui concerne VATSYAYANA je ne sais pas si elle est toujours inscrite car son post date du mois d'Août et je n'ai pas eu de réponse.

Dernière question, comment puis-je retrouver tes posts concernant ton parcours, ce que tu as vécu et partagé sur LC, quel âge as-tu si ce n'est pas indiscret ?

Merci d'avance pour tes réponses et d'avoir pris le temps de me lire et de me répondre.

Bon W.E.

 

 

Haut de page 
X