De la difficulté de tirer du positif des témoignages des autres... - 22082013

pleinedespoir.
Abonné

Je me découvre une vraie difficulté à me sentir concernée par les réussites des autres... genre " j'ai perdu 5 kilos en 3 mois" oui ben... tant mieux pour la personne, mais moi je n'y arrive pas et ça ne fonctionne pas comme cela pour moi.Donc les témoignages positifs de victoire ne me donnent absolument  pas la pêche! Entendons- nous , je suis ravie pour ces personnes, mais cela me ramène à mon incapacité à maigrir et ça me fout le cafard... bon c'est juste pour dire .. je sais  pas si y en a d'autres qui ressentent ceci...

Commentaires

Noelle
Marraine

Peut etre te retrouves tu plus dans les difficultes des autres? moi, ça m'aide parfois, ça met des mots sur ce que je n'arrive pas a exprimer mais que je sens confusément, et ça me permet de me dire" non jeff t'es pas tout seul" (bon, ça c'est probablement generationnel, c'est une vieille chanson de Jacques Brel, que j'adorais)

quant aux victoires, et bien il m'est arrivé aussi de les craindre pour moi, du genre quand  j'ai maigri, ou lala, est ce que je vais reprendre;   mais ça passe, au final

il faut dire aussi que j'ai decouvert  certaines de mes pensées automatiques (je suis nulle, je n'y arriverai jamais, maigrir c'est pas pour moi) et la possibilité de défusionner, cad les laisser vivre en tant que pensées , sans les combattre (pas si simple) et sans les suivre

bonne journée

Minoque.
Ancien abonné

Pleinedespoir derrière ta carapace de papillon t'es trop sensible ma belle ! Trop à te comparer aux autres, genre c'est pas juste... Centre toi sur toi et ta vie qui sont toutes les deux super enviables aussi, si, si :-) Tu serais pas un peu en mode lutte ? Un peu de Yoga peut être ou un bon massage aussi plutôt qu'une tartelette aux fraises ? Pleinedespoir reste le ;-) Laisse le temps au temps comme disait Esméralda38 dans son blog... Noëlle je ne sais pas si les difficultés perso sont mesurables, c'est tellement perso à vivre :-) Bises à toutes les deux...

pleinedespoir.
Abonné

Oui Noëlle c'est  exactement ça ... "mais non Jeff t'es pas tout seul "..Nous devons être de la même génération et avoir les mêmes goûts musicaux..

Oui je découvre à cet égard que j'ai reçu tant de messages négatifs dans mon enfance... "tu n'y arriveras jamais" "tu as plus de peine que les autres " " tu es plus lente" "tu n'es pas jolie" "tu es grosse les autres sont minces"que quand les autres y arrivent, ben pour moi c'et normal puisqu'ils y sont toujours arrivés et pas moi... oui mais moi je suis pas les autres.. une méchante petite voix me dit "oui oui c'est aux autres que cela arrive mais pas à toi"Pourtant j'ai réalisé plein de choses dans ma vie prof et privée qui sont de vrais succès, mais il y a toujours le poison du  doute...et quand j'y arrive... l'étonnement...

Ahhh les blessures de l'enfance...

merci noëlle de ton message...

mavo.
Marraine
Ben non, pleinedespoir, t'es pas toute seule !!! Le doute, le "pas juste", l'envie parfois... je connais tout ça. Même quand je perds un kilo, je ne me réjouis pas, je me dis que je vais le reprendre, que de toute façon, sur la durée, je reprendrai tout, que je n'arriverai jamais à atteindre vraiment un poids qui me convienne, que les autres y arrivent mieux que moi, que je suis vraiment super lente à la détente, que c'est bien gentil de prétendre que j'arrive à me supporter à ce poids mais en vrai, au fond, je me mens à moi-même.... Etc... Etc... Pas la peine que je continue, n'est-ce pas ?!? J'essaie juste de laisser ces pensées glisser. En fait, c'est faux. Le plus souvent, ces ressentis là sont très profonds et tellement tout au fond que j'en prends pas vraiment conscience. Parce qu'ils ne sont pas jolis jolis... Quand j'envie la réussite de quelqu'un, ou bien quand dans le fond je ne me fais pas du tout confiance et je ne crois pas une seconde que cette fois-ci, je ne vais pas tout reprendre, eh bien je n'en suis pas très fière... Donc je n'y pense pas longtemps. Mais voilà précisément le genre de ressentis qui me fera faire une EME de fin de repas. Alors un grand merci pour ton fil, pleinedespoir, parce qu'il m'a permis de mettre le doigt dessus !
liegama.
Ancien abonné

Pleinedespoir je te comprends, moi durant toute l'année dernière (plus d'un an que je suis inscrite) je voyais les autres maigrir, genre c'est facile alors que moi je prenais du poids et je comprenais pas où ça bloquais. Le succès des autres était à la fois source de fascination, me donner envie d'y croire mais une grande partie de moi était accrochée comme une moule à son rocher à ses convictions : je peux pas y arriver, je maigrirais jamais, je suis faite pour être ronde, c'est ainsi, j'ai les cuisses de ma mère etc...

Depuis peu j'essaye une nouvelle méthode qui m'a toujours fait doucement rigoler : le faire semblant. Je fais semblant que je suis déjà mince. C'est pas toujours évident, il y a maintes fois où mes pensées automatiques me rattrapent mais je sens déjà un micro changement, je sens que la graine d'une nouvelle croyance est plantée, je me dis que je peux y arriver. En fait j'ai noté que tout ce que j'ai entrepris dans ma vie et que j'ai réussi je les fais avec cette même méthode mais naturellement. Toutes mes études, mes jobs, mes réussites, je les visualisaient avant et ensuite j'agissais dans le sens, je me répétais, tu y arrives, tu y es, tu peux le faire etc... mais bizarrement pour ce qui est du poids, impossible jusqu'ici d'appliquer la même chose. 

Depuis 15 jours que j'essaye, je commence à peine à m'alléger et c'est la première fois depuis plus d'un an et ce en mangeant plus de choses "grasses/sucrée" qu'avant. Alors je sais pas combien de temps ça va durer mais je m'y donne à fond. Le truc drôle c'est qu'en faisant semblant d'être mince, j'ai adapté plus ou moins mon comportement, je me suis remise à mettre des vêtements que je ne mettais pas avant au quotidien et j'ai reçu pleins de compliments, les gens me disent belle et pétillante et je m'autorise à croire à ses compliments. 

Bref tout ça pour dire que chacun son chemin, sa vitesse d'avancée et que quand on a le cafard des fois c'est bien de se remémorer où on était il y a 6 mois, 1 an pour avoir une vision plus claire de nos avancées.

pleinedespoir.
Abonné

Bravo Liegama.. c'est une méthode que j'ai jamais essayée mais ça doit être efficace! bon moi l'autre jour c'est plutôt le contraire qui m'est arrivé : j'ai croisé mon regard dans un miroir en ville et j'étais  habillée en très clair et je me suis dit .. "mais t'es vraiemen obèse ma pauvre!"et alors là ...cata.. me suis  sentie mal jusqu'à mon retour à la maison....puis je me suis regardée et c'était très différent.... ouf.....mais je vais essayer ce que tu dis

Haut de page 
X