Difficultés à prendre conscience de mon image - 29122011

Liloups.
Abonné
J'ai pris 25 kgs en moins de deux ans (deux grossesses rapprochées avec diabète gestationnel, et je me suis lâchée ...). Avant, j'etais plutôt mince : 1m70 pour 60 kilos et je ne m'étais jamais souciée de mon poids. Personne ne m'a réellement alertée de ma prise de poids conséquente, ni le personnel médical, ni mon entourage. Bref, j'ai mis deux ans à me rendre compte que j'étais devenue grosse et que c'était bien installé. Au quotidien, je ne m'en rendais pas vraiment compte, seulement quand je me voyais en photo et là, j'avais une sorte de dégoût rapide, où il fallait vite passer à autre chose mais c'est tout. Personne dans mon entourage ne m'a réellement ouvert les yeux et je leur en veux un peu. Est ce que certain(e)s d'entre vous sont passé(e)s par la ? Pensez vous qu'il soit préférable que l'entourage proche en parle ou non ? Merci de partager vos expériences !

Commentaires

petitsel.
Abonné

Coucou Liloups...

comme toi j'ai pris du poids, pas aussi rapidement mais tout autant... on me faisait des remarques quand après un régime (je les ai tous essayés) je perdais un peu en me disant "c'est bien"... mais jamais personne ne m'a dit "attention à ta santé hein quand même " ou "tu es sure que tu devrais faire du sport avec ce surpoids" et... et à un moment, je mettais des tailles 46 (je fais 1,63m alors bonjour la cata), je ne m'habillais plus avec des vêtements qui me plaisaient mais seulement ceux qui m'allaient, je les portais comme une punition... des fois en me préparant pour aller à des soirées je fondais en larmes tellement je me trouvais grosse...

et quand par miracle j'ai perdu 20 kg très vite (séparation bénéfique, lachage d'un job ultra stressant aux 4 coins de l'europe suite à un burn out) alors là les commentaires positifs sont arrivés très très vite...

ce n'est vraiment pas facile de dire aux gens attention... j'essaie de le faire et ce n'est pas toujours facile. j'ai une amie qui a énormément pris du poids pendant sa grossesse et encore plus après... un jour je lui ai proposéun café pour discuter et je lui ai simplement dit que je m'inquiétais pour elle, qu'elle s'en rendait surement compte et qu'elle 'navait pas besoin que je lui dise, mais que je sais aussi à quel point ce mal être affecte le moral, la vie de couple, et que vu que j'étais passée par là j'étais disponible pour en discuter, ou si elle avait un coup de barre, et quej'étais la preuve vivante que rien n'était irréversible...

Pour répondre à ta question, je pense que c'est bien que l'entourage en parle si il y a réellement de matière à en discuter, parce que bon si c'est pour s'entendre dire "bah pourquoi tu ne fais pas un régime ?" ça ne sera pas trop constructif, et voir même augemntera le sentiment d'isolement que l'on peut avoir...

Pour la petite histoire, hier j'ai vu des photos de 2005-2006 quand j'étais à mon poids maxi, et je me reconnaissais à peine... qu'est ce que j'étais malheureuse à cette époque...

aujourd'hui même si j'ai qq kilos (trop de kilos) en trop, je les ai beaucoup mieux acceptés, déjà parce que j'ai le choix dans les fringues que je peux porter (je ne peux pas encore TOUT porter genre la robe en maille moulante NON mais le look mad men à fond !! vive les formes !!), et cette acceptation je la vis, je la porte en moi... et les accpeter nos formes c'est déjà se débarrasser de la moitié de ce qui nous plombe...

en conclusion difficile d'en vouloir aux autres, mais moi j'en ai parlé à mes amis, je leur ai demandé "pourquoi" et leur réponse a été "bah on t'as toujours vue faire des efforts (= des régimes débiles) alors on savait pas quoi dire d'autre"...  il m'arrive d'être ces autres, et vraiment OUI ce n'est pas facile de dire quoi que ce soit... accepter la personne comme elle est c'est aussi une très belle preuve d'amitié

et même si des fois bon quand même on a l'impression que ça arrange bien tout le monde qu'on soit la "grosse de service", c'est uniquement nous qui nous donnons ce rôle... le premier pas c'est la propre stime que l'on a de soi, et c'est le plus difficile

 

(désolée post bien long et décousu...)

Liloups.
Abonné

Merci Petitsel de ta réponse !

Effectivement, je suis d'accord avec toi, difficile d'en "vouloir" aux amis de ne pas m'avoir alertée sur ma prise de poids, le mot était mal choisi et j'aurais plutôt du parler de regrets et d'incompréhension. Mais contrairement à toi, je n'ai jamais fait de régime, donc mes amis n'auraient pas pu me dire qu'ils me voyaient faire des "efforts" ....puisque je n'en fesais pas !!!

De plus, à vrai dire, en dehors de ces moments où il m'était difficile de me regarder en photo, je me sentais parfaitement bien. Certes, mon corps avait changé après les deux grossesses, mais je ne pensais pas chaque jour, chaque heure que c'en était arrivé là ! De ce fait, je n'avais pas perdu confiance en moi, ni mon estime. J'ai toujours été féminine (tout à fait ok avec le look madmen !!) et je n'avais pas l'impression d'être la grosse de service et je n'ai pas eu de sentiment d'isolement.

Donc oui, tu as raison, mes amis m'ont accepté comme je suis et pour cela je les en remercie. Mais l'amitié n'implique-t-elle pas un partage, une aide quand l'autre se perd et qu'il ne voit pas quel chemin prendre ? A titre d'exemple, même si la comparaison est excessive, si tu vois un de tes amis qui sombre petit à petit dans l'alcoolisme, tu feras certainement quelque chose pour lui ? Tout au moins, tu évoqueras peut-être le sujet avec lui...

Tout cela pour dire que le sujet du poids et de la corpulence est réellement tabou,  et provoque au choix des réactions excessives, ou une absence de réaction. Evidemment, je n'existe pas uniquement par le regard des autres mais cela m'aide à me construire ! D'où ma sensation de regret car de ce point de vue là, ni mes amis ni mon entourage proche ne m'ont aidé à me construire...

C'est pourquoi je pense évoquer le sujet avec mes amis. Cela me turlupine. J'imagine déjà leurs têtes gênées car de toute évidence la société manque de bienveillance à l'égard de ceux qui ne sont pas dans les normes sociétales. Etre passée par LC m'a fait prendre conscience de cela.

Le travail n'est pas fini, mais nous sommes sur la bonne voie ! (même si des fois je me fais peur, j'ai l'impression d'être en pleine évangelisation !)

Merci de ton aide et une fois de plus de ton écoute si précieuse.

Liloups

Haut de page 
X