Expériences sur ma faim et questions - le 06/11/2014

Evaiana.
Abonné

Bonjour à tous/toutes,

J'ai besoin de partager mon expérience de ces 2 dernières semaines, parce que mon entourage ne me comprends pas (mon chéri surtout mais il a alerté mes parents) et pense que je vais tomber malade.

Depuis le début du programme, j'étais persuadée de ne manger que quand j'avais une bonne faim.

J'ai sauté l'étape où on saute un ou plusieurs repas pour attendre la grande faim parce qu'avec mon passé de boulimique hyperphage ça me semblait insurmontable.

Les semaines passant et me sentant de plus en plus à l'aise, je me suis dis il y a 2 semaines donc "et si je sautais le repas du midi pour voir?". Je précise que je n'ai aucun mal à sauter le petit déjeuner bizarrement depuis toujours, sauf à boire mon café car j'ai besoin de certains petits rituels le matin pour me mettre en train (prendre ma douche, mon café, etc...).

J'ai donc sauté le repas du midi. Sans peine. Grosse surprise pour moi. Pas de tremblements, pas d'hypoglycémie, et surtout une bonne faim le soir, avec un plaisir décuplé, ce qui me fait dire que je ne savais pas ce que c'était que la bonne faim réellement. Je pense que je mangeais avec une petite faim (ce qui était déjà une victoire en soi parce qu'avant la simple idée d'avoir faim me déclenchait des crises monstrueuses).

L'avantage que j'ai, c'est de travailler seule au bureau (pas de collègues) donc je peux pratiquer la RPC à loisir, méditer et manger à l'heure qui me convient. Le top.

J'ai continué sur cette lancée, en apportant toujours mon repas au cas où, mais je le ramène chaque fois le soir maintenant en rentrant chez moi.

Mon ami commence à s'inquiéter, pourtant il me soutiens à fond dans ma démarche Linecoaching, m'a connu grosse et me trouve belle. Il sait que je dois perdre du poids surtout pour raisons de santé (opération du dos pour une scoliose sévère il y a 10 ans, je faisais 40 kilos de moins, j'avais pour consigne de ne pas prendre plus de 5 kilos même enceinte) mais ne me mets aucune pression.

Il a peut être peur que je devienne une autre personne en maigrissant, je ne sais pas, je fais ce que je peux pour le rassurer. Il a aussi lui quelques "soucis" avec la nourriture, pas gros du tout mais ne supporte pas d'avoir faim (il a connu la famine étant enfant, dans un contexte très difficile), y'a peut être un peu de ça aussi.

Bref, tout ce roman pour dire que du coup il me mets le doute, est-ce que je ne serais pas en effet tombée dans une sorte de régime en sautant mon repas du midi?

Pourtant je me sens tellement mieux! Je ne pense pas avoir maigri, j'ai un peu dégonflé du ventre, qui était tout le temps douloureux et là il ne l'est plus, j'ai beaucoup plus d'énergie et ai réclamé à mon kiné un programme de sport complet à la maison pour me défouler (d'habitude faignasse pour le sport, il m'a regardé avec des yeux oO !) que je pratique avec beaucoup de plaisir. Je n'y vois que du positif, et en plus j'ai toujours à manger à portée de main au cas où je ressentirais le besoin de manger.

Désolée pour le pâté, je réfléchis à tout ça en même temps que j'écris, j'ai conscience d'avoir les réponses dans beaucoup de mes questions en fait, mais ça m'intéresse d'avoir votre avis et votre partage d'expérience si vous vous retrouvez dans un cas similaire. 

Pour ceux et celles qui auront eu le courage de tout lire, merci beaucoup et au plaisir de vous lire. 

Commentaires

izabelle
Animatrice forum

en effet je crois que tu connais déjà la réponse!!!!

puisque tu te sens tellement mieux,  c'est bien que c'est le bon chemin

si tu te sentais faible, obsédée par la perte de poids, ça serait entièrement différent

là au contraire  tu gagnes en joie de vivre, en énergie....

 

de plus, ça ne sera pas forcément tout le temps que tu auras un petit appétit

tu pourras aussi par la suite  organiser différement tes repas pour manger en plusieurs fois

mais en fait je connais plein de gens qui ne prennent qu'un repas par jour, qui ne demandent rien à personne et s'en portent très bien

 

je pense que si ça angoisse ton ami, ne lui décris pas trop ce que tu manges, fais-lui comprendre que tu manges à ta faim

et puis ne parle pas trop de ça avec lui

si vous mangez ensemble le soir,  eh bien il te voit manger de bon appétit, ça devrait le rassurer!!!

et ne parle pas du midi simplement

 

ensuite c'est effectivement normal qu'il puisse s'inquiéter d'un changement, mais là  y'a rien à faire pour ça,   il verra bien que la perte de poids ne te "change "  pas, que tu resteras la même dans l'essentiel, c'est à dire toi

c'est juste de la graisse qui s'en va, après tout....

oui tu pourras devenir plus vivante, plus consciente, plus réactive même peut-être

mais aussi plus zen, moins susceptible, plus indépendante

ce ne sont que des choses qui peuvent faire du bien à un couple avec une bonne assise

(par contre, à un couple co-dépendant, oui, ça peut le briser)

 

certains hommes peuvent aussi avoir peur que leur femme délestée de leurs kilos  soit soudain  "happée" par des hommes

moi je vois bien que mon chéri s'inquiète un chouilla là-dessus

tant que j'étais ronde et donc pas trop dans la norme sociale, il n'avait pas trop de concurrence

et maintenant bon....  y'en a peut-être un qui me tourne un peu autour, je vois bien que ça l'inquiète

mais notre couple est heureusement très solide, ça ne fait donc que rajouter un peu de "sel"

 

je pense que ça va aller bien pour vous deux

garde un peu ton jardin secret  et partage avec ton chéri les moments conviviaux du soir,  il devrait vite cesser de s'inquiéter

 

 

et pour toi,  sois bien rassurée,  si tu le SENS  au plus profond de toi, c'est bien que c'est ce qu'il te faut

il faut justement apprendre à te faire confiance

 

sentir la différence entre rechercher la bonne faim = la vie

ou la restriction = le controle

 

je pense qu'on sent bien la différence, et donc bien sûr si on est dans le premier cas, c'est super!!!

Evaiana.
Abonné

Merci pour ta réponse Izabelle. smiley

Le fait de poser ça par écrit hier m'a permis d'y réfléchir plus posément aussi, et mes réfléxions vont dans le même sens que les tiennes.

Et oui, c'est clair qu'il me voit manger de bon appétit le soir! ^^

Ca va se tasser je pense. Faut dire qu'on est dans une situation délicate, où il va devoir partir quelques temps travailler à 300km de chez nous, et il exprime son inquiétude par ce biais. Mais on s'aime, ça ira je le sais, nous avons prévu de nous marier dans un an il n'y a pas de raison! 

Enfin je suis à 100% dans le "sentir la différence et rechercher la bonne faim = la vie". C'est exactement ça!

A travers ce que tu dis de ton couple aussi, c'est marrant comme les hommes peuvent aussi se sentir en insécurité face à la "concurrence", derrière leurs airs de ne pas l'être (du moins, dans mon entourage la plupart des hommes sont du type "je suis un mec, je pleure pas, je suis fort" laugh).

Quoi qu'il en soit, en étant ici, on est sur la bonne voie vers le mieux-être, la sérénité face à soi-même et à la vie. heart

Bonne journée à toi, et n'hésitez pas les autres à partager vos expériences ici ou ailleurs, je vous lis très régulièrement. 

Sealine.
Abonné

Bonjour Evaiana, j'ai lu avec attention ton message, très intéressant et la réponse d'izabelle l'est tout autant !

pour ma part, je n'en suis qu'au début de la méthode, à lire la partie reconnaitre sa faim. comme toi, je me demande si c'est vraiment ça ou pas, car je suis capable de sauter les repas sans pb et de passer à table ensuite sans forcément avoir super faim (mais je me goinfre quand même....).

je n'ai pas les mêmes sensations que décrites avec l'outil "je reconnais les signaux de faim". moi, j'ai le ventre qui brule (mais qui brule aussi 20 min après avoir mangé une banane....) et si j'ai vraiment la dalle, limite nauséeuse.

je ne sais pas trop donc où j'en suis (petite faim ? bonne faim ? grande faim ? rien de tout ça ?). je ne sens pas le serrement de gorge ou le creux dans l'estomac....

frown

marieal.
Inscrit

sealine, tu vas avoir dans ton parcours des étapes spécifiques pour apprendre à reconnaitre la faim, ne t'inquiète pas...moi j'ai du les refaire quelques fois avant de me rendre compte que mon seul vrai signal de grande faim était initialement un mal de crâne carabiné! depuis étant plus à l'écoute de mes sensations , je me rends compte que je suis irritable, que j'ai quelques nausées, etc...mais il m'a fallu du temps pour y arriver

pour l'instant fais ce que tu as l'habitude de faire, note tout dans ton carnet sans trop changer tes habitudes, et tu rentreras dans les exercices après...

patience....c'est le principe de la méthode, dis toi que si tu maigris dans 1 mois au lieu de dès demain, cette perte là sera durable au contraire des régimes que tu as fait jusqu'à maintenant.

Sealine.
Abonné

Merci smiley

Haut de page 
X