Expérimenter la faim - 11092011

Pomdereinette.
Abonné

Deux jours. Deux jours que je zappe le petit-déjeûner. Ce que je fais sans souci dès lors que je n'ai pas faim devient problématique quand il s'agit d'accepter d'avoir faim.

J'essaye de patienter, de le considérer comme un exercice mais... de vieilles angoisses doivent s'éveiller puisque au repas suivant je ne peux m'empêcher de manger largement au-delà de ma satiété, malgré la collation. Du cup, dîner léger et... réveil affamée )-:

Expérimenter une grande faim ? Déjà la moyenne me met dans une humeur exécrable. Il faudrait que je me fasse ermite, les deux prochains jours ! Dire que j'ai commencé un week-end en croyant que ce serait plus simple à gérer qu'au boulot...

La faim, le jeûne, je connais. J'ai déjà donné. A l'adolescence et plus tard. Mais alors j'étais célibataire. Je me prenais un bon bouquin, et le temps passait. Là, je me vois mal dire à mes loulous "linecoaching me conseille de ne pas manger alors... foutez-moi la paix ! ! " parce que c'est à-peu-près dans cette humeur-là que je vis les choses...

Vous, vous l'avez traversée comment, cette étape-là ?

Commentaires

positivethinker.
Abonné

Salut Isaverte,

Sauter 2 repas peut etre difficile car si on a trop faim on ne peut pas se concentrer. Moi je prepare des exams et a cause de cela je n'arrete pas de remettre a plus tard l'experience de la grande faim dans mon etape (cela necessite que j'attende le soir pour manger) car je ne peux pas me concentrer intellectuellement avec l'estomac dans les talons. Pour faire ca, il faut que ce soit un jour de repos, ou du moins un jour ou je n'ai pas specialement besoin de reflechir (paradoxalement, je peux faire de l'exercice et attendre longtemps apres pour manger).

Il est vrai qu'un programme identique pour tout le monde est limite, car pour moi par exemple, sauter le petit-dejeuner n'est pas un probleme, c'est ce que j'ai fait presque toute ma vie sauf quand j'etais au regime ou souvent on "t'oblige" a en prendre un puisqu'on dit que les gens en surpoids ne prennent pas de petit-dejeuner. Car mon "vice", c'etait d'attendre d'avoir bien faim et de m'empiffrer ensuite de bonnes choses. Mais le programme s'adresse surtout a des personnes qui mangent sans faim, plutot qu'a des personnes qui attendent d'avoir faim pour manger trop ensuite.

Bon courage a toi aussi

080413075303_Rikki.
Abonné

Merci à toutes pour vos réponses : en rentrant du boulot, ça fait du bien de vous lire !

 

Alors, je ne sais pas si j'ai fait "comme il faut", mais voilà ce que j'ai fait : ce matin, j'avais faim au petit déj, ou envie de manger, je ne sais pas, bref, en tout cas pas le temps d'y réfléchir, je suis partie bosser sans manger, mais ça, je le fais assez souvent, donc pas de traumatisme. 

 

A 11 h 30, j'avais bien faim, et une réunion à midi. Je suis allée acheter des trucs au lieu de manger pendant ma demi-heure, puis je suis repassée prendre mes collègues à l'école. Elles en étaient au dessert. On est allées à la réunion, et là, j'ai posé un sandwich bien en évidence sur la table. J'ai pris des notes pendant la réunion, et puis vers 12 h 30 j'ai mangé mon sandwich, plus des petits gâteaux qui étaient là. 

 

Je ne sais pas si j'ai "bien fait" ou pas. J'ai seulement retardé d'une heure par rapport à ma faim de 11 h 30, mais de plus si on considère ma faim de 8 h 00, sauf si ce n'était pas de la faim... je n'ai pas eu le courage de ne carrément pas acheter de sandwich et prendre le risque de me retrouver "sans rien" et enfermée. 

 

Par contre, de manière étonnante, je n'ai pas eu faim à 16 h 30, alors que d'habitude c'est l'heure à laquelle je dévore. Donc, il se passe des trucs. 

 

Demain, je viens d'apprendre qu'il y a un pot le midi... argh !

 

positivethinker.
Abonné

Et bien felicitations Rikki, on dirait que tu fais du chemin !

Qu'est ce qui t'embete dans le pot de midi ? Es tu obligee d'y participer de plus ?

080413075303_Rikki.
Abonné

Ben ce qui m'embête c'est que c'est un pot d'anniversaire de deux collègues, donc oui, je dois y participer. Je participe toujours aux pots, je ne tiens pas à me faire remarquer sur ce coup-là. 

 

Et comme il se doit on a une réunion avant, donc je ne peux pas tricher en allant "manger à l'extérieur" pour en fait ne pas manger ! 

 

Pour couronner le tout, mercredi je dois aller déjeuner... à la maison de retraite ! Ca va être très pénible pour moi, et m'empêcher complètement de faire le truc. J'en ai marre, je suis furieuse, je réalise à quel point je suis prisonnière d'un faisceau de contraintes en fait. Obligée de manger à heures fixes. Toujours sous le regard des autres. 

 

Je n'ai dit à personne que je faisais un régime / programme / truc pour maigrir / rééducation alimentaire. En fait, si, je l'ai dit à une copine, c'est tout. Mais l'une de mes filles et ma mère ont remarqué, alors, j'ai vendu la mèche. Par contre, au boulot, je tiens beaucoup à ce que rien ne se sache. 

Tulipe nl.
Abonné

[quote=positivethinker]

Il est vrai qu'un programme identique pour tout le monde est limite, car pour moi par exemple, sauter le petit-dejeuner n'est pas un probleme, c'est ce que j'ai fait presque toute ma vie sauf quand j'etais au regime ou souvent on "t'oblige" a en prendre un puisqu'on dit que les gens en surpoids ne prennent pas de petit-dejeuner. Car mon "vice", c'etait d'attendre d'avoir bien faim et de m'empiffrer ensuite de bonnes choses. Mais le programme s'adresse surtout a des personnes qui mangent sans faim, plutot qu'a des personnes qui attendent d'avoir faim pour manger trop ensuite.

[/quote]

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi, car d'après ce que j'ai compris, "manger trop " c'est manger sans faim, que ce soit dû à une émotion trop grande, une grosse gourmandise, ou une faim tellement forte qu'on ne contrôle plus les conséquences...

Je crois bien que je suis en partie dans ce cas : je mange très raisonnablement pendant la journée, presque trop peu puisque je m'interdit les en-cas et le déjeuner est plutôt léger donc à 6 heures j'ai déjà très (trop) faim et je dépasse les limites pendant le repas. Cet exercice - si j'ai bien compris - va m'aider à comprendre quelle faim est la bonne, et à l'écouter pour pouvoir trouver la satiété plus facilement. Il faut aussi que le corps re-apprenne à fonctionner de manière naturelle sans qu'on s'en mêle et je crois que c'est à ça que ces outils servent. A faire sauter le barrage ?  

 

 

Rikki, tu as écouté les signaux et c'est déjà une belle victoire non ? Que ce soit "ce qu'il fallait faire" ou pas, je trouve que tu t'en es drôlement bien sortie !

Et puis pour le pot de demain, peut-être que, si tu n'as pas faim tu peux donner le change en mettant un petit morceau sur ton assiette et dire "c'est le deuxième, j'aurais pas du le prendre, plus faim..." ou un truc comme ça. Mais tu crois vraiment qu'ils vont regarder ce que tu fais et ce que tu manges ? Parfois on s'imagine que les autres nous regardent mais c'est notre propre regard qui nous pèse, alors on amplifie l'intérêt que portent les autres à notre appétit... Et puis, si ça se trouve, tu auras vraiment faim, et là pas de soucis ! Mange et écoute ton corps pour ne pas aller au-delà de ce qu'il réclame... 

Peut-être dès ce soir une petite rpc pour comprendre ce qui te fait tant peur dans les situations de demain et après-demain, pour les regarder plus sereinement. 

Et si tout ça devient trop lourd et angoissant, peut-être peux-tu choisir un autre jour. Ce n'est pas un échec que de respecter son propre rythme.

positivethinker.
Abonné

Meme en gardant ce que tu fais pour toi, si quelqu'un te fait remarquer que tu ne manges pas, tu peux simplement repondre "ben non j'ai pas faim aujourd'hui", c'est logique apres tout de pas manger si on a pas faim. Pas besoin de dire que tu suis une methode. Et s'il trouvent cela bizarre, tu peux meme pretendre que t'as eu une petite indigestion la veille au soir et que donc t'as besoin d'un petit repos digestif.

C'est vrai qu'il y a toutes ces contraintes sociales. Moi je ne peux pas faire l'experience de la grande faim necessaire a mon etape, car je prepare des exams et donc je ne peux pas etre affamee et me concentrer en meme temps.

Au pot, tu peux juste boire un verre et 2 cacahuetes histoire de participer ou bien c'est carrement une grosse bouffe qui est prevue ? Personne n'a de reflexion a te faire sur ce qu'il y a (ou pas) dans ton assiette, ce n'est pas leurs oignons, et si tu en prends pleinement conscience, tu sauras surement envoyer promener les gens qui se melent de ce qui ne les regarde pas.

080413075303_Rikki.
Abonné

Vous avez raison : ce qui est essentiel, c'est de trinquer. Personne ne va regarder ce que je mange, par contre, il faut boire à la santé des personnes qui invitent, sinon, c'est juste grossier. 

 

Je vais faire ça. Et on verra où j'en suis côté faim. 

 

Par contre, pour la RPC, j'ai vraiment du mal ! J'en ai fait un peu au début, et là, depuis une quinzaine, j'ai arrêté, j'en avais tellement marre... sad

Tulipe nl.
Abonné

Tu as essayé l'image refuge récemment ? 

Gingko.
Abonné

Bonsoir à toutes, c'est sympa de vous lire. Il est vrai que le programme est le même mais les vécus sont tellement différents! Cela donne une grande richesse lorsqu'on paratage nos expériences. Il faut dire aussi que j'ai eu la chance de recevoir un appel télépjhonique programmé avec ma coach et on a pu ainsi deviser et mettre ensemble un parcours plus pesonnalisé, tenant plus compte de ce que je vis, de ce que je veux vivre!

J'ai aussi participé à un chat avec le Dr Zermatti et cela a été enrichissant. Je coirs d'ailleurs qu'il y en a un demain soir!

Ce que je constate aussi, c'est que j'ai de moins en moins d'EMES et que je peux attendre avant de manger d'avoir faim. Le soir, c'est un peu plus difficile; je n'arrive pas encore à me dire, je vais me coucher sans avoir rien dans l'estomac. J'ai peur d'avoir faim en cours de nuit, mais en fait pourquoi pas, et pourquoi ne pas manger en cours de nuit?

On verra ce soir, pour le moment, j'ai pris juste une peite collation vers 19 heures ( quelques cerises et 2 abricots, trop bons!

Bonne soirée à tous et toutes!

Tulipe nl.
Abonné

J'ai lu ailleurs sur le forum que notre parcours est adapté en fonction de ce qu'on écrit dans les carnets et comptes rendus ! Nous ne faisons pas tous exactement le même parcours, en tous cas certainement pas dans le même ordre. 

Moi je vais très souvent me coucher le ventre presque vide (3 ou 4 heures après mon repas) voir en ayant légèrement faim et la faim ne m'a jamais réveillée ! En revanche ça m'est souvent arrivée de ne pas pouvoir dormir ou très mal après avoir trop mangé et trop tard... à choisir...

080413075303_Rikki.
Abonné

La RPC, j'ai à peu près réussi à en faire, même si ça ne me motive pas beaucoup. Le body scan, j'ai acheté des CD, des bouquins, j'y vois un intérêt, je n'ai pas envie de le faire, mais si je m'y astreins ça peut donner quelque part. Mais l'image refuge : ça ne me dit strictement rien. Je n'ai même pas bien compris ce qu'il fallait faire. 


Parfois, quand je traverse la Seine, je regarde la vue et je me dis "Si je devais choisir une image refuge, ça serait celle-là, c'est tellement beau ici". Mais ça ne va pas plus loin. 

 

REVEAN.
Abonné

Bonsoir,

J'expérimente également l'expérience de la faim, apres un repas festif pris le midi, pas de problème je peux passer le repas du soir, et puis aussi le petit déjeuner mais parfois je mange quand meme deux a trois figues, meme si je n'ai pas faim, mais tellement j'ai la trouille de retrouver mes gros problèmes de constipation générés par mon ancien régime, (fécalome carrément), Si je ne les prends pas le matin avec mon café, j'ai un mini creux dans la matinée et comme j'en ai apporté au bureau, la j'en mange pour calmer ma mini faim mais pour aussi calmer une émotion car parfois au bureau, cest lourd..

 Donc pour contrer cette nouvelle mauvaise habitude, je n'emporte plus de figues au bureau, j'en prends juste deux ou trois avec mon café, est ce que je fais bien ou pas ??,mais parfois en fonction du fait que je mange pas le soir,  j'ai faim au petit déj et la je mange donc deux tranches de pain avec un peu de confiture.

si je n'ai pas mangé le matin ma faim arrive entre 12 h 30 et 13 heures, et la je prends comme ce midi des légumes et un peu de protéines et parfois un yaourt.. et ce soir j'avais un peu faim, j'ai mangé en rentrant quelques bricoles.. et puis encore faim pour le diner vers 20 heures, mais une pettie faim, donc repas léger mais je ne peux pas affirmer que je me suis arreteé car arrivée a satiété, je me suis arretée car il n'y avait plus rien a manger qui' me plaisait.

Du coup j'avoue que je suis perdue, dois je comprendre qu'il faut vraiment sauter les repas ou l'on na pas faim et attendre d'avoir faim pour faire un repas qui convienne, est ce que je dois comprendre que c'est par le fait que je saute des reaps que mon corps puise dans mes réserves et que de fait je maigrirai,

Tout cela est assez compliqué, parfois je pense que je suis arrivée a reconnaitre la faim et puis parfois je me dis que je n'ai pas encore assimilé correctement la méthode et que tout est a reprendre, mais je sais aussi que rien nest gagné d'avance, et que ce nest pas en deux mois que l'on peut effacer au moins 30 ans de régime..

Bonne soirée a toutes et tous;.

Revean

REVEAN.
Abonné

Je reviens vers vous et fais suite a l'image refuge de rikki, je vous donne mon ancienne image qui est tres intime mais jai changé entre deux, en fait quand je faisais dukan , souvent il m'arrivait de me projetet dans une autre maison, ou j'étais seule et tranquille, je buvais un bon verre de vin rouge et je dégustais du fromage en regardant la pluie tomber.et regardait des anglais discuter sous un parapluie,.cette pensée me faisait un bien fou, et en fati représntait tous les interdits que je m'imposais. quand aux anglais je ne peux vous dire ce qu'ils faisaient dans mon image refuge.. la pluie oui.. ca me calme (sauf quand je suis dehors sous la pluie...lol)

a ce jour, commme je mange enfin un peu de fromage et bois un peu de vin.. je dois donc trouver une autre image... je cherche je cherche. et quand au body scan, sans doute est ce tres interessant quand on arrive a la pratiquer, mais ca ne me fait aucun bien car je ne supporte pas quand j'arrive aux endroits de mon corps que je n'aime pas..;et je fais donc le body scan a ma sauce, soit en prenant la douche, je termien toujours par un jet d'eau fraiche et la je prends bien le temps de promener le jet sur chaque partie de mon corps.. mais ca ne dure pas 20 minutes .et mon corps en est tout raffermit et je me sens bien dans ma tete..

voila mon expérience..

REVEAN.
Abonné

merci de lire je regardais et non je regardait.. quelle horreur cette faute..

080413075303_Rikki.
Abonné

Revean, si tu as fait une faute d'orthographe, tu peux modifier ton message. Ca m'arrive souvent, en relisant. 

 

 

Pour ce qui est de l'étape de la faim, ce que j'en ai compris, c'est qu'il ne s'agit pas de s'affamer pour obliger notre corps à puiser dans ses réserves, ce n'est pas du tout le sens de l'exercice. Non, le but serait plutôt de ressentir les différentes manifestations de la faim, de bien savoir les reconnaître et les différencier des autres sensations ou émotions. 

 

Je pense que le but de l'exercice n'est pas tant de nous priver de manger pendant 4 jours (ce qui n'aurait qu'un très faible impact) mais de nous amener à découvrir par nous-mêmes ce que nous ressentons si nous nous privons de manger pendant un temps plus ou moins court, plus ou moins long. 

 

Tulipe nl.
Abonné

C'est ce que j'ai compris aussi, Rikki. Je pense que c' est ça.

Gingko.
Abonné

Bonjour Revean,

Bonjour le autres,

Oui, c'est bizarre ce que l'on éprouve par rapport  à la faim. Moi, aussi, j'ai peur d'avoir faim alors même que je n'ai jamais réellement eu faim! J'ai eu faim, certes, mais avec toujours la possibilité de manger lorsque je le voulais.

Par contre, ce qui a été une grande découverte pour moi, c'est de voir que lorsque j'ai faim, je déguste les aliments et je les savoure, me délecte et arrive ensuite à me dire "c'est assez!" Tout cela est nouveau pour moi qui auparavant mangeais en me disant, tant qu'il y a, allons-y...

Tulipe nl.
Abonné

Bon, alors là c'est mon deuxième jour sans petit déj et je suis dubitative. 

Comme je savais que ça allait bien se passer, j'ai tranquillement bu mon café et ai fait ce que j'avais à faire (entre autre, oh joie! Plombage chez le dentiste) puis grandes courses donc ventre vide au super marché. "Horreur !" allez vous me dire ? He bien non, même pas. Je n'avais envie de rien de particulier donc j'ai été très relaxe dans mes achats (pas de EAE = envie d'acheter emotionnelle). Mais j'ai la tête comme dans du coton. J'ai la vue pas très nette, suis tout mou, fatiguée... Je me dis que je dois avoir super faim parce qu'hier en me couchant je croyais bien déjà déceler un début de faim et au réveil aussi, donc ça semble logique que ce soit ça, mais je n'ai pas vraiment de gargouillis, en tous cas pas longtemps ni souvent... 

Est-ce vous avez déjà eu ça ? Est-ce qu'il se peut que je fasse un "deni de faim" ;-) ? Est ce qu'il faut que j'attende encore d'avoir les sensations que je connais bien au creux de l'estomac ou ce que je ressent est bien le bon signal ? Je sais bien que ça fait partie de l'expérience mais ça me déstabilise completement. Je vais essayer 10 min de rpc voire si ça marche ou si je m'endore... le 2eme ne serait pas très pratique !

Mélanie_D.
Abonné

Bonjour et merci pour vos réponses, mettre un peu de lumière dans tout cela ça aide beaucoup !

Du coup ce matin pas de petit-déj, juste un thé noir, sans sucre et départ au boulot. J'ai eu une grosse faim vers 9h et par curiosité j'ai patienté un peu et la faim a disparu pour réapparaître que pour l'heure du déjeuner (étonnant pour moi). A voir comment vont se passer les journées suivants, mais en tout cas je suis rassurée, j'arrive à ressentir la faim et je n'en ai pas eu peur !

Bonne journée !

cerise59.
Abonné

Bonjour à tous,

C'est vrai que l'expérimentation de la faim me laisse parfois perplexe. Tulipe, je pense que cette sensation de faiblesse est une des manifestations de la faim, même si elle ne se passe pas au niveau de l'estomac.

J'en suis aujourd'hui à mon dernier jour. j'ai donc zappé mon petit déjeuner, mais j'avais mangé léger hier soir. Et là ce matin j'avais très très faim; 1h plus tard, la faim "côté estomac" n'était plus là, mais je ne me sentais pas bien pour autant, pas très dynamique, pas très en forme.

Je suppose que ce sont toutes ces sensations différentes que l'on nous demande d'"expérimenter, mais c'est assez perturbant car elles sont bien au delà du creux à l'estomac habituel.

SEZAMA.
Ancien abonné

Salut

L'expérience de la faim m'a personnellement perturbée, je sais reconnaître les trois mais lors de l'expérience, je basculais sans m'en rendre compte dans la grande et ça m'arrive à chaque fois que je dois attendre ou m'attarder sur ce que je ressens. Conclusion, cette expérience n'est vraiment pas ma tasse de thé. Moi j'en suis à devoir  déguster les trois premières bouchées ce que je n'ai d'ailleurs pas encore commencé parce que je suis perturbée, stressée et très fatiguée en ce moment, donc pas du tout opérationnelle.

Tulipe nl.
Abonné

Je n'ai pas de distinction de grande faim ou autre dans mon exercice. Je dois me contenter de sauter le petit déjeuner et d'écrire quand je remange etc. Est-ce qu'on a des exos différents ou est-ce le prochain ? (Pfff, pas très envie de me sentir encore plus mal que ce matin, toute la journée après j'étais hs...)

 

Edit (lendemain matin): J'ai relu le protocole et repensé à hier, je pense que j'étais en fait très vite dans la grande faim. Du coup j'ai eu besoin d'une collation à 4h (en plus du déjeuner normal et assez léger), ce que je ne fais jamais en temps normal. D'un côté ce n'étais pas une bonne journée du tout à cause de cette fatigue et mal de tête, d'un autre côté je pense avoir un peu laché le besoin de contrôler au profit de l'écoute de mon corps (pas le choix : il criait !). Ce matin j'ai déjà faim et je pense que je vais manger sans trop, je vais reporter plutôt que de sauter le petit déj. D'autant plus que je vais me retouver devant une horde d'ados avec qui je vais devoir me concentrer et échanger et je veux leur donner le meilleur de moi !

Narméa.
Abonné

la grande faim c'est dans les prochains..; mais ne pas avoir peur de ce qu'on ressent est la clé....courage, j'ai détesté cette étape mais elle m'a beaucoup appris: quelle était ma bonne faim et surtout de remarquer que le matin j'avais rarement faim mais surtout soif, et je n'ai plus peur de ne pas manger au petit déjeuner alors qu'avant ça me flanquait des sueurs froides....

Mélanie_D.
Abonné

Bonjour !

2e jour d'expérimentation de la faim et je dois dire que ca se passe plutôt bien, j'arrive à bien la reconnaitre et même pas peur d'elle... Par contre, qu'est-ce que c'est difficile d'arriver à arrêter de manger au moment de sasiété !! bon je me dis que c'est une prochaine étape.

Bonne journée !

REVEAN.
Abonné

BOnjour,

j'arrive a mieux gérer la faim et ne prends plus de petit déjeuner, sauf 3 mini figues.. ce qui m'amène a avoir une sensation de faim normale vers 12 h /13 heures, je ne vais pas plus loin, l'exercice d'une grande faim m'ayant amené a manger comme si je n'avais pas mangé depuis des jours..donc non et les sensations physiques nétaient pas terribles et au bureau, ca ne le fait pas.. donc je mange en plus petites quantités idem le soir, ou alors si j'ai fait un repas festif, je ne mange pas et dans ce cas la j'ai faim au petit déj ou la je prends un peu de pain..ouf je me sens mieux a marcher comme cela;

Pour ma part je suis a létape, du "zappage" du manger sans faim ou avec les EME, j'ai commencé hier, je pratiqune un peu de RPC et ma foi mes prises alimentaires sont moindres, meme si je craque je prends le temps de savourer.. et je me sens mieux dnas ma tete...a quand de sentir bien dans mon corps (allégé) :-)

chouchou.
Abonné

tres curieux cette experience de la faim car finalement je peux "sauter" le petit dejeuner sans aucun probleme, sans avoir besoin de collation dans le matinée, sans avoir à avancer l'heure du dejeuner, sans avoir à manger plus au dejeuner, ni plus vite : grande revelation.

J'arrive même à demander (je déjeune en self) que mon assiette ne soit pas trop remplie et quand "le miracle" (miracle car non reproductible) se produit je peux ne pas finir l'assiette (je ne prends plus d'entrée) ; par contre je ne parviens pas à supprimer le fromage blanc ou le yaourt pour finir sur une note un peu sucrée alors que sincerement je n'ai plus faim (des années et des années d'habitude) : en fait je n'ai pas envie de m'en passer.

je n'ai pas trouvé le moyen de faire avant le déjeuner quelques minutes de respiration car je dispose de peu de temps pour manger et je le garde pour manger doucement

samedi je teste la grande faim (j'en avais l'intention aujourd'hui mais mes voisins chéris m'ont invité à me joindre à eux vers 14h et de plus au restaurant : repas degusté sans regret avec bienveillance à mon égard, de plus je rentrais de la piscine alors ... :)

d'ailleurs apres la piscine, si je n'avais pas croisé mes voisins, je n'avais qu'une petite moyenne faim (premiere surprise car la séance d'aquagym était intense et je ne ressentais pas de signe d'hypoglycémie) ; il me semblait que la natation et le ressenti de bien être m'avaient en quelque sorte nourrie, repoussant le moment où je sentirai la faim, la vraie, celle qui conduirai vers la cuisine.

Et le plus surpris sera mon mari, parti une semaine, qui a fait les courses adaptées à mon "ancienne faim" et qui lorsqu'il rentrera ne retrouvera pas le frigo vide...

 

pour l'instant j'ai laissé tomber la balance mais ce matin en passant mon maillot je me sus sentie un peu plus à l'aise alors je sais que LC sera ma méthode

Merci Messieurs d'avoir publier et surtou créer le site LC  yes
bozz.
Abonné

Mais quelle est cette expérimentation de la faim ?! Un  exercice ?

Je ne le trouve pas . J'ai plein d'exercices de pleine conscience et un récap. des E.M.E. journalièrement pendant une semaine, mais pas d'expérimentation de la faim. Quelqu'un peut me guider ?

chouchou.
Abonné

bonsoir Bozz

j'ai commencé un mois plus tôt ça va venir doucement mais surement, bon courage

bozz.
Abonné

Chouchou,

merci beaucoup pour ta réponse.

Une amie a commencé 1 jour après moi et a cet exercice, bizarre bizarre loll

lorraine
Marraine

Bozz,

Tous les parcours alimentaires ne sont pas identiques.

Je crois que tout le monde passe par les mêmes exercices mais, sûr,  pas dans le même ordre

L'ordre des exercices (ou étapes) est fonction du bilan de départ et donc adapté aux besoins évalués.

Patience, comme te l'as déjà dit Chouchou,  tu vas y passer par l'expérimentation de sauter un repas et de repérer les différentes faims....Ne crois pas que tu vas y échapper cheekywink

Ce sont des étapes que j'ai beaucoup aimé et j'ai été bluffé un peu comme Chouchou.

 

Bonne nuit les filles, à bientôt

mouton.
Abonné

Pour ma part, je viens d'attaquer cet exercice alors que je suis inscrite depuis 10 jours mais quand j'ai rempli mon carnet alimentaire, j'ai indique quasiement à chaque fois que je mangeais sans avoir faim. C'ets surement ce qui explique que ce soit ma deuxième étape avant mêmes les EME.

J'ai donc commence aujourd'hui et chose surprenante j'avais faim des 8h45. Il faut dire que je me suis levee plus tot que d'habitude. Ceci explique donc surement cela. Je pense experimenter la grande faim demain car ce sera plus facile que durant le week-end. Si je deviens hargneuse, autant qu'il y ait le moins de public possible

mouton.
Abonné

en cliquant sur voir mon parcours alimentaire tu verras ton programme. Le mien est :

ETAPE: J'OBSERVE MON COMPORTEMENT ALIMENTAIRE

ETAPE: JE DECOUVRE LA FAIM

ETAPE: JE DECOUVRE LA DEGUSTATION

ETAPE: JE DECOUVRE LA SATIETE

ETAPE: J'APPRENDS A DEGUSTER LES ALIMENTS TRES CALORIQUES

ETAPE: J'APPROFONDIS MES SENSATIONS ET MES EMOTIONS

ETAPE: JE GERE MIEUX MES FINS DE JOURNEE

ETAPE: JE DECOUVRE LA SATISFACTION ALIMENTAIRE

ETAPE: JE STABILISE MON COMPORTEMENT ALIMENTAIRE

lolinettte.
Abonné

Je confirme, ce n'est pas pareil pour tout le monde, moi j'ai 

ETAPE: J'OBSERVE MON COMPORTEMENT ALIMENTAIRE

ETAPE: J'APPROFONDIS MES SENSATIONS ET MES EMOTIONS

ETAPE: JE DECOUVRE LA FAIM

ETAPE: JE DECOUVRE LA DEGUSTATION

ETAPE: JE GERE MIEUX MES FINS DE JOURNEE

ETAPE: J'APPRENDS A DEGUSTER LES ALIMENTS TRES CALORIQUES

ETAPE: JE DECOUVRE LA SATIETE

ETAPE: JE DECOUVRE LA SATISFACTION ALIMENTAIRE

ETAPE: JE STABILISE MON COMPORTEMENT ALIMENTAIRE

 
Et ça m'arrange bien d'avoir eu les EME au début parce que c'est mon GROS GROS GROS pb. Petit à petit, j'ai l'impression d'en faire de - en -. Grâce à LC, je crois à nouveau qu'un jour, je pourrai enfin me sortir définitivement de tous ces pb alimentaires. J'avoue que j'avais perdu l'espoir d'un jour perdre mes kilos en trop.
Mais, là, j'avoue que l'exercice sur la faim est loin d'être ininteressant. J'en suis au tout début, on verra ce que ça donnera dans quelques jours quand j'aurai mon bilan.
 
Bonne soirée à tou(te)s
mouton.
Abonné

ah zut, j'aurais aime appronfondir mes sensations et emotions plutot. Enfin bon, l'essentiel est de bien suivre le parcours jusqu'au bout

Tulipe nl.
Abonné

Moi aussi j'ai le même parcours que toi Mouton et, dans mon cas, je pense que c'est pas mal.

Je pense que les premières étapes m'ont aidées à "entrer" dans la méthode et à lâcher un peu le contrôle en douceur. 

Au début j'étais très motivée et "forte" mais aussi relativement blindée contre les EME. J'en ai eu très peu les premiers mois. Depuis le retour de vacances elles sont réapparues en force et ces étapes arrivent à point nommé.

La dégustation de 3 aliments très caloriques par exemple m'a fait un déclic incroyable. J'ai réalisé quelque chose que je ne croyais pas s'appliquer à moi, une révélation, une clef. A chaque étape je suis bluffée par la justesse de cette méthode.

Merci infiniment très chers docteurs et coach pour votre travail qui est en train de changer ma vie !

lolinettte.
Abonné

C'est vrai que le programme est plus ou moins le meme pour tout le monde mais il s'adapte tellement bien à chacun d'entre nous, c'est vraiment une bonne chose ce qu'ils ont réussi à faire. Encore merci chères docteurs...

Sinon, pour moi, aujourd'hui, je suis censée experimentée une grande faim...

J'avoue que ça m'angoisse d'avance. Je suis pas si c'est psychologique ou pas mais j'ai l'impression d'avoir faim depuis 7h30. Pourtant, hier soir j'ai faim une belle EME. Hier mon homme et mon fils ont voulu manger une pizza. J'ai été en acheté et j'ai avalé la mienne sans vraiment y preter attention. Je n'avais pas trop faim avant de manger donc, j'ai forcément manger + que ma satiété... Je crois qu'au fond c'etait déjà par angoisse de ma grande faim aujourd'hui...

En +, ça commence plutot mal, un collègue vient d'arriver avec les croissants et les pains au chocolat... Vais-je réussir à tenir jusqu'à ce soir??? Eh bien, on verra bien... Au pire, si je n'y arrive pas, je ré-essayerai demain... Restons positive...

Bonne journée à tou(te)s

mouton.
Abonné

pour moi aussi c'est la grande faim aujourd'hui. Je n'ai pas encore faim mais je ne pense qu'a la nourriture depuis hier soir. Ca m'angoisse un peu cette histoire. D'ici une heure j'irais tondre un peu histoire d'accelerer mon envie de manger car ça sera complique pour moi si je me sens mal au moment de recuperer les enfants à 16h15 donc au plus tard 10 minutes avant il faudra que je mange.

lolinettte.
Abonné

C clair c angoissant cette grande faim... Moi, je suis au boulot devant l'ordi toute la journée avec mon collègue a coté gros comme une épingle qui mange des bonbons à longueur de journée, là, il vient de finir un croissant. Je crois qu'à midi, j'irai me ballader un peu en ville histoire de m'occuper et de faire croire a mes collègue que je mange ailleurs... 

La journée risque d'être longue. Je sors à 17h et j'ai 1h de transport pour rentrer chez moi et à 18h30 visite d'un appart (eh oui, on veut déménager...) Je ne sais pas encore quand je mangerai dans tout ça, si je tiens, je mangerai qu'en rentrant ce soir, mon homme voulait emmener les gosses au mac do... Mais si je tiens pas, y a une bonne petite boulangerie juste à coté du boulot... Et c'est plutot cool, je peux m'abcenté 5 min d'ici, on me dit rien...

mouton.
Abonné

je suis a la maison toute la journee. Je suis seule le matin puis je recupere mes filles a midi et je garde la petite l'apres-midi.

mouton.
Abonné

Ca y est j'ai faim, je m'en vais de ce pas tondre mon jardin ce qui devrait remplacer les 20min de marche de mon parcours forme.

Bon courage Lolinettte

lolinettte.
Abonné

Alors voila, il est 13h45, j'ai eu faim  à 7h30 ca a passer un peu, c'est revenu encore + fort vers 12h 12h30. A ce moment là, je me suis dis, faut que je m'occupe. Je suis sorti du boulot, j'ai été faire 2-3magasins (au passage je me suis acheté des livres qui ont l'air bien sympatique) et je viens de revenir au boulot (bon, comme vous remarquerez, je ne travaille pas encore, lol) et à cette heure-ci, j'ai l'impression d'avoir un creu dans l'estomac mais pour l'instant c'est supportable (meme plutot bien) Je suis contente

On verra ce que ça donnera d'ici quelques heures encore.

Et toi Mouton, comment ça se passe? 

Bon courage

mouton.
Abonné

bravo tu as deja tenu bien longtemps.

J'ai à nouveau eu faim à midi, ça a été un peu dfficile de faire manger mes filles sans rien prendre. En plus l'une d'entre elles était assez excitée donc j'ai été moyennement aimable. Je me suis occupée à ranger la cuisine pendant qu'elles mangeaient. Maintenant je suis rentrée de l'école et je garde ma petite dernière qui ne fait plus la sieste alors qu'elle n'a que 2 ans et demi. Je crois qu'on va réviser les dessins animés Barbapapa. J'ai un peu mal au ventre, comme de petites contractions et j'ai une vraie douleur dans le  dos qui vient d'apparaitre(je ne sais pas si ça un rapport).

maligne.
Abonné

Je ne suis pas encore à cette étape, mais j'ai déjà sauté le petit déjeuner pour voir. En fait, je trouve  -relativement - facile de sauter le matin, mais le soir c'est terrible, impossible. Quelqu'un a essayé de se passer d'un repas le soir? Et pourtant c'est ce que prônent les nutritionnistes : matin de riche, soir de mendiant. Déjà je ne pourrais pas me coucher sans un dessert...comment ça se fait que les fins de journée ou les soirs soient sacrés pour la nourriture? Quand j'ai essayé ne serait-ce que de limiter, je me suis réveillée à deux heures du mat, et rien à faire pour dormir tant que je n'avais pas mangé. J'ai trouvé une parade, mais je ne la conseille pas car elle est médicale, et c'est mon médecin qui me l'a proposée : bref, j'arrive à me rendormir sans manger, mais je ne suis pas très fière: ma balance me remercie, mais j'aimerais que mon ventre ne crie pas famine et j'ai l'espoir qu'à la longue cela arrivera, par habitude. Mais enfin, on ne peut pas être sur tous les fronts, et mon front actuel est maigrir. Et de ne pas surcharger mon estomac juste pour le plaisir d'être somnolente le soir...

mouton.
Abonné

les tests de faim commencent le matin, si on n'a rien mange de la journee on doit prendre quelque chose le soir.

lorraine
Marraine

Ahlalala l'expérimentation de la grande faim, je l'appréhendais aussi, et puis une fois que c'etait  fait j'avais compris qu'on en mourrait pas et c'est un constat intéressant. Je n'avais jusque l jamais sauté de repas de propre chef...

J'avais trouvé cette sensation bien désagréable et n'ai aucune envie de la renouveller...frown

Mais ces exercices sont très chouettes car ils nous permettent de mieux faire connaissance avec nous même, nos limites, nos perceptions et y a qu'en le vivant qu'on peut différencier tous ces niveaux de faim (petite, moyenne ou bonne, grande) ...Maintenant j'ai bien compris ce que c'est que la bonne faim, celle où le repas peut être dégusté et qui procure du plaisir

Vous avez beaucoup de courage Lolinette et Mouton car faire ce genre d'exercice avec des gens qui mangent autour de vous complique les choses...yes

Il ne s'agit toutefois pas de se rendre malade et de tomber dans les pommes (la grande faim m'avaient fait tourner la tête), n'oubliez pas qu'à un moment donné vous pouvez prendre une collation.cool

Comme toi Maligne c'est le petit dej que j'arrive le mieux à sauter.....Pour moi "la gestion des fins de journée" reste délicate et sauter un repas du soir c'est tout simplement pas imaginable ! wink

 

Très bonne continuation à bientôt pour d'autres partages expériences

mouton.
Abonné

J'ai finalement tenu presque 6 heures ce qui correspondait au temps que j'avais devant moi. Ca n'a pas ete une partie de plaisir mais pas un truc trop desagreable. En fait ça m'a rappele des souvenirs de rando et j'adore la randonnee. A la fin j'avais mal à la tête et ça tournait un peu. Il a fallu un moment après ma collation pour que tout rentre dans l'ordre, je dirais bien 1 heure avant de me sentir à nouveau bien. Ma collation a correspondu à l'heure du goûter et le soir j'ai eu à nouveau faim pour le repas mais là plus d'attente cheeky

Haut de page 
X