FRACTIONNEMENT / RELOADED ! - 09092013

Soleluna.
Ancien abonné

Hello,

Aller, je me lance, je tente le fractionnement. Et c'est je crois ce que j'appréhende le plus.

Cela fait 2 ans que je suis sur le site, j'ai même pas fini le parcours (pas bien) et j'ai sauté le fractionnement. J'avais bloqué à l'époque sur l'étape et j'étais en rage. Le sentiment que je me punissais... Vraiment, il ne fallait pas me mettre une troconneuse dans les mains à ce moment là, j'aurais fait un carnage. Ouh!

Depuis quelques temps, depuis la journée de thérapie avec notre docteur Z je crois, j'ai le sentiment de redécouvrir la méthode et de me l'approprier. C'est étrange comme sentiment, comme si j'avais fait le focus alors qu'avant je regardais en gros... Etrange et très agréable :) L'impression de grandir quoi :)

Pour la toute première fois je crois (ah non la deuxième) j'ouvre un post moi-même, dans une étape. (J'avais même pas pris conscience de l'organisation du forum !Une vraie taupe la fille !)

Je crois que j'avais mal abordé le fractionnement, et aussi que je le faisais mal. En refusant de prendre les collations par exemple.
Le post "Fractionner me zenifie" m'a fait du bien, me dis que ça peut être l'occasion de me faire plaisir :)

Je crois que je commets des erreurs euh techniques disons. Je vais donc relater ici mon expérience, quotidiennement (attention, ça risque d'être palpitant), et si vous passez dans le coin chers membres de LC, vos retours sont les bienvenus ! !
Par exemple Izabelle, j'ai lu que la satiété était une absence de signaux, et que c'était pas dans la bouche, ben j'avais pas percuté :) Merci !

Aller, @+ dans le bus

PS: on est lundi, ça me fait rire :) Les bons vieux réflexes, lundi je m'y mets... :) Mais pourquoi pas?

Commentaires

nana51.
Abonné

Bonjour , j'en suis à la découverte de la satiété, et là je trouve cela hyper dur pour moi, 

 à vrai dire j'ai beaucoup de mal à diminuer mes prises alimentaires, je mange trop vite et  " j 'oublie"  que je dois déguster , mastiquer ,éventuellement poser mes couverts, 

 je pratique la RPC , et comme en ce moment c'est houleux en privé comme au travail et également avec ma santé, 

j'ai craquée , je suis en arrêt de travail, j'ai l'impression d'être une plaie béante, tout se barre en mille morceaux 

 grosse grosse envie de pleurer.

izabelle
Animatrice forum

ouh là courage les filles

prenez votre temps, vous pourrez y revenir après, à la satiété, de toute façon c'est un exo que l'on fait plusieurs fois

à chaque fois ça réveille de trucs, des angoisses, et Cie, mais ça fait progresser

quand ç devient trop dur, plutôt que de se perdre dans des EME parce qu'on se met la barre trop haut, faut pas hésiter à faire une pause et revenir aux basiques du programme :  la faim!!!   et la RPC

ensuite quand on se sent en forme, on peut refaire qq jours de satiété

peut-être 7 jours d'un coup c'est beaucoup

 

bref courage, c'est dur, c'est normal, mais vous n'êtes pas tenus de tout intégrer du premier coup, c'est une découverte

mavo.
Marraine
Hello les filles, C'est presque douloureux de vous lire si mal en point... Complètement d'accord avec Iza : pas tout à la fois ! Se mettre en zone d'inconfort, et gratter un peu là où ça démange, c'est a du bon, mais il faut quand même garder de la bienveillance à l'égard de soi-même, ne pas de faire de mal ! Si c'est pas le moment pour fractionner, c'est pas le moment, et puis c'est tout, ça sera mieux le coup suivant... Bon, je n'aide pas beaucoup mais je pense à vous.
Bliss.
Abonné
Je reprend le boulot cette semaine donc j'ai mis de côté le fractionnement. Trop difficile de jongler avec les différences faim les pauses, les trajets à vélo toute la nouveauté à gérer.
lorraine
Marraine

 

Et bien Oui, Bliss, Soleluna, Fred, nana,.....quand c'est pas le moment c'est pas le moment. C'est déjà bien de repérer cela , belle prise de conscience Bravo à vous

Surtout vous respecter et bien prendre soin de vous. Hein, n'oubliez pas Vous y reviendrez peut être une autre fois à ce fractionnement....

Je trouve que vous avez raison de laisser venir vos émotions la colère Soleluna, le chagrin nana...ne rien réprimer...

Merci totom de tes gentils mots pour nous toutes de ce fil, moi aussi j'aime bien te lire....tu es à l'étape fractionnement si j'ai bien compris

Bliss bon courage pour la reprise du boulot, à toi aussi mavo pour cette semaine chargée

Fred je te comprends pour le côté nourriture réconfort, je m'y retrouve bien aussi.....

je pense bien à vous heartj'espère que ta santé ça va aller soleluna.........Courage

 

 

Moi je continue une espèce de fractionnement qui est en fait une tentative de petite réducion de  mes portions, suffisantes à priori aujourd'hui encore puisque  pas besoin de collation cet  aprèm

Vraie bonne faim à 19h.....Fractionnement aucun pour le chocolat du dessert !!! Hum Hum petite EME dirai je

je vais essayer de continuer sur cette voie de mieux écouter et respecter mes sensations,

Suis dans mes livres//peur....Commencé aussi celui de Russ Harris....Bien..........

 

A bientôt sur ce fil ou un autre, bonne nuit à vous, Izabelle, lavieenrose, MONTDOR, fadinarde  et tout le monde

MONTDOR.
Abonné

Bonjour a vous les filles,

Désolee de vous avoir planté depuis des jours mais je me suis absentée.

J'ai terminé mon fractionnement mardi en ayant fait un break d'une journée seulement;

Mon bilan m'indique que cette fois je sais determiner ce que c'est que la satiété alors que les deux premieres fois c'etait : La satiété reste un mystère pour vous" Donc sur ce point c'est tres positif. Je remercie au passage celles qui m'ont aidées sur ce coup pour me décrire leurs sensations de satiété car c'est grace à cela que j'ai pu savoir ce que c'etait. En particulier Totom qui m'a bien expliqué cela et dont je n'avais vraiment aucune idée. Maintenant c'est pas parce que je sais ce que c'est que je la respecte, loin de la... Je deteste ce petit vide qui reste dans l'estomac et qui me fait sortir de table non repue en me disant quesque je pourrais bien encore manger pour boucher le trou... Les causes je les connais : la Restriction cognitive due à des régimes draconiens quand j'etais tres jeune et aussi mon  histoire personnelle dont je vous ai parlé plus haut. Bref y a du travail... Merci pour vos bonnes paroles à ce sujet;

Sinon je me rends compte que à part le soir ou je mange beaucoup trop justement pour ne pas aller au lit avec cette sensation de vide frustrant dans l'estomac, je mange en general selon mes besoins. Pas de pdj le matin en general car exces la veille et si j en prends un c'est que j'ai une bonne faim, pareil pour le midi, j'ai souvent eu besoin d'une collation en ayant reduit celui. Je m'apercois que toutes mes EME sont des EME de fin de repas, à travailler lors de la prochaine etape qui m'attend. Coté poids à l'issue de ette etape, ni pris, ni perdu, un miracle de la regulation, vu que mes EME ont été assez fortes et quasi quotidiennes lors du Fractionnement.

Je dis courage à celles qui ont des soucis de santé, j'ai moi meme été en maladie cette semaine. Deciment c'est une etape qui chamboule pas mal.

A bientot

Fossette.
Abonné

Bonjour à toutes,

J'ai commencé le fractionnement lundi et j'ai découvert ce fil hier et ça m'a fait du bien, car c'était vraiment diffcile émotionnellement ! Beaucoup de frustration, nervosité, colère, envie de pleurer.

Aujourd'hui, je me sens mieux. J'ai moins diminuer les quantités depuis hier soir, pour que ce soit moins dur.

Ca fait du bien de lire que je ne suis pas la seule à avoir du mal avec ce vide dans l'estomac à la fin d'un repas.

Au plaisir de vous lire !

lorraine
Marraine

Ah ça sûr, "le manger moins"  est vraiment un problème pour nous tous en surpoids ...notre caractéristique  étant  de manger trop justement smiley

Bravo Fossette pour avoir réussi à diminuer un peu moins les portions hier...ne pas faire dans le tout ou rien surtout comme on aurait tendance à le faire souvent....genre ou je mange énormément ou je ne mange rien....et ça c'est difficile pour moi compris mais en expérimentant on y arrive smiley

 

Fractionner, On y arrive toujours à un moment ou à un autre (sauf pas toujours aussi vite qu'on le souhaiterait) si on le tente même si c'est plus ou moins suivant les périodes .c'est avec ce postulat  que je m'auto congratule et m' encourage à poursuivre ! wink

Faire preuve de patience et de bienveillance envers soi même sont de mise, toujours et encore (je me le répète à moi même), ne pas se vouloir parfaite.....Et manger en pleine conscience lentement  est vraiment aidant pour bien repérer et respecter sensations de faim et de sasiété, je le vérifie de jour en jour

 

je vais aller manger, mon gratin est prêt...Comme j'avais très faim, j'ai calé avec des figues...mais là il me faut manger encore....

A plus tard, bonne journée

Loli2pop.
Abonné

Bien le bonjour tout le monde,

J'arrive après la bataille ... après le fractionnement, le frationnement reloaded, voire le reloaded des brebis égarées ... mais si quelque âme était encore dans cette démarche qu'il le dise ou se taise à jamais :)

Bref, j'ai fini la dégustation aujourd'hui ... étape où je me suis mortellement encroutée ... 1 mois et demie au lieu de 10 jours, ça veut dire quelque chose ... mais quoi, donc ???!! à creuser avec le recul dans qq jours.

Et demain branle-bas de combat, je commence le fractionnement. Comme j'ai abandonné l'idée (une nouveauté pour moi) d'avoir toutes les conditions nécessaires réunies pour pouvoir entamer la moindre action ... je me suis dit "allez demain c parti" ... même si c vrai, on sera le w-e, je vois mon copain, ya pas le ryhtme plus calé de la semaine de boulot, tout ça, tout ça ... mais bon. Ca me plait d'entamer cette étape de réputée quasi - internationale.

A lire ce fil très complet et riche d'expériences ... je me dis que je dois être complètement insconsciente pour rester si enthousiaste, alors même que je lis vos témoignages limite angoissés ... m'enfin, plus belle sera la chute sans doute pour moi ;) Vive l'empirisme.

Bon après-m',

Loli

lorraine
Marraine

Mais non t'arrives pas après la bataille loli2pop..Tu sais bien ici c'est comme à la cantine c'est  fonctionnement échelonné smileywink

Je continue à penser  fractionnement et c'est avec plaisir que je viendrai écrire et te lire dans ce fil......

D'ailleurs, tiens, je vais aller manger...A plus tard

nana51.
Abonné

je viens d'avoir mon bilan sur la satiété et la diminution des rations, bin c'est pas top apparemment sad

 depuis le début je sais que je ne fais pas comme il faut visiblement j'attend trop longtemps d'avoir faim du coup je n'arrive plus à fractionner, j'ai quasi jamais pris de collation , c'est ballot, c'est peut être ça la solution?

 vraiment j'en sais rien ....indecision

 du coup je le referais une autre fois, là j'ai accepté de faire la dégustation de 3 aliments très caloriques, on verra ...indecision

lorraine
Marraine

De toute façon nana quand on vient à LCc'est parce que le rapport à la nourriture est compliqué pour nous...Donc normal, que tout ne soit pas au top ! Cela ne fait que deux mois que tu es là, ne l'oublie pas smiley

Comment tu fais pour manger ? Tu n'as pas de pauses aux heures traditionnelles (genre 11h30/13h30 et 18h30 20h) pour manger...;Cela nous aide inévitablement à nous poser et à penser à manger en tous les cas à écouter la présence ou l'absence d'une sensationr de faim .

..Comment tu fais pour savoir que tu ne faisais pas bien ? parceque tu ne faisais pas de collation ?

Oui, le fractionnement pour toi ce sera une autre fois..Tu nous raconteras pour la dégustation des aliments caloriques...Pour moi cela avait été plus simple que le fractionnement dont le bilan était mitigé aussi.

Et actuellement, cela n'est pas si simple ...Pas besoin de collation non plus le plus souvent...

Ce matin petite faim, à midi , vraie faim, j'ai mangé en situation de travail dans un FJT, à part le dessert, j'ai laissé dans l'assiette, pas mal....

Rien mangé jusqu'à 19h30, heure à laquelle j'avais très faim, ça trainait pour venir à table. Grrrr....J'ai un peu trop mangé je crois bien, pas vraiment en pleine conscience...Un peu trop de chocolat aussi, journée pleine de tension....

Tu vois, on est au moins 2 avec une humeur couci couça Demain est un autre jour smiley

Bonne soirée

nana51.
Abonné
Merci lorainne, tes paroles me font tellement. De bien. Que j'en. Ai les larmes. Aux. Yeux. Merci. De m avoir. Répondu. Si chaleureusement, en ce moment. Ça. Part dans. Tous. Les sens
izabelle
Animatrice forum

ben oui, moi j'ai du refaire 4 fois le fractionnement avant d'en tirer à peu près des choses utiles

je ne dis pas ça pour te décourager, je suis un "cas"     ;-)

la première fois, tout au plus on en tirer la leçon qu'on peut peut-être manger moins mais que c'est pas gagné.....

 

en effet, la collation est un point fondamental,  il faut la prendre lorsque l'on a faim entre deux repas

c'est dur parce qu'on n'est pas habitué, à savoir doser, à savoir manger "un bout" sans faire un vrai repas...

 

et puis, en général, on pense trop.....

 

en tous cas bravo à toi, tu as fait cette étape,  tu as avancé,  et c'est l'essentiel

ensuite tu pourras y revenir,  où bien juste garder dans un coin de ta tête   que tu peux t'arrêter en restant légère  et que tu pourras manger en cas de faim par la suite.....

 

tout ça, ça prend du temps à se mettre en place, à se faire confiance, à s'écouter....

on est avec toi!!

nana51.
Abonné

merci yzabelle, je vais laisser passer un peu de temps et la refaire , peut être , peut être pas, ce qui me renforce ce sont vos commentaires bienveillants et plein de conseil pratique, j'avance , je le sais , maintenant, je m'observe le plus possible

le plus dur effectivement ce sont les collations , je ne mange jamais entre les repas, je sais que je fais un blocage , j'ai lu  tellement de trucs sérieux , farfelus, dangereux ? sans doute? ,  je pensais avant de venir sur ce site , que la règle d'or pour ne pas grossir c'était de ne jamais manger entre les repas, comme je me trompais....indecision

Minoque.
Ancien abonné

Coucou les "fractionneuses" :-) Je n'avais pas aimé ni cet exo, ni le premier de LC sur la faim...

Voilà donc mon dernier ou avant dernier jour ici (?) et du coup je reprends mon parcours toute seule avec mes p'tits bilans et c'est sympa, suis plus dans cette impatience de quitter, je me sens prête et organisée c'est dingue, ça me surprend moi même ;-) ... Alors je sors des carnets vierges pour après, je relis mes bilans et je revisite les exos et là je me suis dis que j'allais refaire tranquille le fractionnement sans LC, car ça me semble être l'exercice idéal à mon cas ;-)

En effet, je me suis rendue compte que j'avais une moyenne de 8 unités alimentaires par jour (je ne parle pas des quantités mais bien des Unités Alimentaires :-)  évidement je ne les comptais jamais en faisant LC (j'étais pas sur ww :-) mais là j'ai compté pour voir car dans leur "bla bla" LC ils disent au moment où ils présentent la satiété je crois ou juste avant, qu'entre tant et tant d'UA on est petit, moyen ou gros mangeur, bref suis une "moyenne" mangeuse et ça ne m'étonne pas (!) mais comme j'ai compté aujourd'hui, c'est cette régularité chez moi de 8 UA par jour (en moyenne...) qui m'épate totalement... S'cusez moi suis longue et c'est p'têtre pénible à lire (?)  mais je raconte car en plus de m'éclaircir les idées, cette histoire peut peut-être percuter la vôtre...

Bref, je me suis dit que du coup ça va être simple mon fractionnement, inutile de me casser la tête je vais simplement réduire mon nombre de plats par repas et non la quantité de mes plats (pour voir si je peux vivre avec moins de 8 UA par jour en moyenne en vivant aussi bien...) et je fais l'exo tout normalement.

Là je crois que je touche un aspect de ma "personnalité" alimentaire que je ne percevais pas... je suis attachée à un nombre de plats par jour (en gros..), je verrais si finalement je peux réduire ce chiffre, en toute conscience en suivant ma faim et ma satiété... Hi hi je découvre de plus en plus de chose sur moi, ça aide fort y compris pour faire cet exo de fractionnement, alors mon conseil est de ne lésiner pas sur vos observations dans tout les sens ;-) !  Comme je sais faire / EME (EME zen automatique et point barre pas de "réfléchissement" :-) sur ce point) je sais que je dois travailler le reste faim + satiété, et le fractionnement ça fait bien travailler les deux conjointement,  je réalise là ;-) !

Eh ben je penserai à vous en faisant et je viendrai en visiteuse vous lire et m'imprégner de vos témoignages anciens et nouveaux, merci à vous ! Mais non je ne regrette pas LC, ce que j'aime là c'est la saveur de la liberté de faire pour soi en choisissant son cadre, c'est un plaisir qui m'apporte beaucoup et qui est très important pour moi..

Alors, bon fractionnement à vous ! Dernier conseil, là c'est la pédago qui parle, c'est pas "moralo", c'est juste une question de bien avancer dans l'apprentissage:-) Bref, pour apprendre (quoique ce soit d'ailleurs) c'est mieux de ne  pas enchaîner les séries d'exercices car c'est bien de faire des vraies pauses pour observer et digérer ses échecs, ses stagnations et aussi ses avancées...  Bref, je voulais dire qu'après 7 jours de fractionnement une pause semble salutaire, en plus ça colle bien avec la bienveillance et l'esprit de LC.

Bon comme d'habitude, je sens des lancés de tartes à la crème sur la prof ha ha ha, ça c'est mon côté parano et réaliste aussi, en plus je vous comprends... je partage cette impression que je suis insupportable mais maintenant avec LC et toutes les techniques de défusion,  je repère cette chose et ça me fait rire... j'y ai associé le lancé de tartes à la crème :-)

Bises à vous tou(te)s en ce samedi de l'ici et maintenant.

Monia

lorraine
Marraine

Coucou monia et tout le monde,

"je partage cette impression que je suis insupportable"

Ah bon, t'es  insupportable, ...jamais repéré .....

Je me suis juste demander en te lisant si tu n'avais fêté ton départ de LC en buvant du champagne.mdr.winkwinkwink (affirmation de toi que je ne te connais pas mais no souci smiley)

 

""je sais que je dois travailler le reste faim + satiété, et le fractionnement ça fait bien travailler les deux conjointement,  je réalise là ;-) !"

Oui, bien dit, et plus encore je trouve..;Moi qui en suis aussi à mon Xième exercice, j'y travaille même la dégustation et la pleine conscience, le respect de la faim ! ......peut être même que cela ne s'appelle plus fractionnement wink

(Monia 8 unités par jour ou par repas ?)

En ce jour,

Pas de petit dej à 8h, pas faim, à 10 h je prépare un crumble pour ce soir et commence à picorer, après m'être engueulée, en fait je réalise que j'ai faim.  Je mange avec plaisir un biscuit.

A midi, miniscule faim, je mange un peu.....aussi par peur d'avoir faim au cinéma 2 heures plus tard........

Là, je n'ai pas faim...Peut être parce que j'ai gôuté mes petites préparations, tapenade, houmous...pour voir si c'est bon  avant de les présenter à mes invités......

Jusqu'aux dernières nouvelles, les repas conviviaux reste un de mes points faibles ......Nul n'est parfait (j'essaie de m'en persuader, j'y arrive un peu maintenant)  et on n'est pas encore dans le futur ! smiley

A demain, bon samedi soir

PS: Merci pour toute votre bienveillance , cela compense celle que je ne sais pas trop me donner en ce moment

Minoque.
Ancien abonné

:-) C'est mon état naturel, euh même pas pensé à "fêter" mon départ smiley !  Plein de bienveillance à toi, tu te débrouilles comme une chef, sois fière de toi ! Et merci...

Noelle
Marraine

 

Lorraine, je cite :

PS: Merci pour toute votre bienveillance , cela compense celle que je ne sais pas trop me donner en ce moment

[/quote]

juste un petit messsage pour te dire que tes interventions sont super et que c'est bien dommage que tu ne te donnes pas de bienveillance en ce moment!!

Bon week end, Lorraine

izabelle
Animatrice forum

t'es fortiche Lorraine

sois fière de toi....  c'est encore mieux quand c'est imparfait...

et profite de la convivialité!!!

miam miam le crumble dessert préféré de ma fille

mavo.
Marraine
De quoi parle-t-on sur ce fil, déjà ? De fractio-quoi ? Ah ouais, le fractionnement... Complètement lâché de mon côté. Grand retour de l'essoreuse au niveau du boulot (= je pars le matin, je reviens le soir, je ne sais pas ce qui s'est passé entre les deux et je suis juste crevée). Pas trop la tête à fractionner, quoi... En fait, du fractionnement, j'aimerais passer à une habitude générale de "moins manger". En fait il faudrait que je sois en fractionnement perpétuel, c'est sans doute ce qui conviendrait à mon petit appétit. Et qui me ferait perdre encore qq kg accrochés. Yakafokon...
FRED73
Marraine
Je suis tout à fait dans le même cas que toi Mavo. Le boulot m'épuise ( prof des écoles en petite section) et je mange trop pour me réconforter de cet épuisement et pour tenir. Supporter l'inconfort me permettrais sûrement de manger moins. J'y travaille.
Fossette.
Abonné

Bonjour à toutes,

Je suis dans mon 7ième jour de fractionnement, j'aurai mon bilan ce soir. J'ai perdu 1 kilo durant cet exercice.

Je compte continuer une semaine de plus, pour mieux intégrer et continuer à m'observer.

Merci à toutes pour ce fil, découvert mercredi et qui m'a bien aidée.

Déjà, j'ai appris que ce n'était pas la peine de faire les exercices trop parfaitement. J'avais déjà lu ça sous la plume des Docs A et Z. Vouloir trop bien faire est contre-productif et j'ai commencé à sentir que c'est vrai dans mon expérience.

J'ai lâché et accepté de prendre des collations. Il me reste à tester pour trouver la bonne quantité (ni trop peu-ce qui a plus souvent été le cas, car je voulais être sûre d'avoir faim au dîner pour manger des trucs sympas- ni trop).

Au fait Nana51, j'ai mis des années à me rendre compte que mon père nous disait toujours qu'il ne mangeait jamais entre les repas... oui mais il était obèse, donc ça n'a pas de rapport.

Et comme avec tous les exercices, je dois me souvenir que j'expérimente, que j'observe. Je n'ai pas à "réussir" quelque chose, mais à découvrir, apprendre. C'est important pour moi cette idée de faire une expérience, sinon, je me laisse prendre par la peur et les émotions négatives. 

Ce qui m'amène à la suite : j'ai perdu 6 kilos depuis mon inscription à LC. En fait, c'est un poids que j'avais déjà perdu, puis repris il y a 4 ans. Je suis à 2-3 kilos en dessous du poids le plus bas que j'ai réussi à tenir sur 2-3 ans, sans me priver (je ne parle pas de poids beaucoup plus bas, mais qui n'ont tenu que quelques semaines ou mois). Ce n'est donc pas un poids connu pour moi. 

Je sens par moment la peau sur mes os du dos et mon ventre qui se resserre, notamment au niveau des flancs. Et cette sensation de ventre vide avec laquelle je ne me sens pas à l'aise et que j'ai souvent confondu avec la faim. Ces sensations sont dûes à la perte de poids, mais sans doute beaucoup au fait de manger moins en ce moment (fractionnement), c'est flou pour moi. 

Je pense que c'est le fait de ne pas avoir réussi à gérer ces sensations qui m'a fait regrossir il y a 4 ans (peur, manger plus pour ne pas ressentir le vide). J'aimerais le vivre plus sereinement cette fois et notamment sur le mode curiosité/observation et expérimentation bienveillante. 

Est-ce que vous pouvez me partager votre expérience par rapport à ces sensations de vide de l'estomac, de resserrement du ventre... ?

Merci d'avance.

ps : je m'en vais prendre une petite collation afin de ne pas arriver morte de faim et irritable au dîner :)

lorraine
Marraine

 

Bonsoir tout le monde,

Mavo écrit : "En fait, du fractionnement, j'aimerais passer à une habitude générale de "moins manger". En fait il faudrait que je sois en fractionnement perpétuel, c'est sans doute ce qui conviendrait à mon petit appétit. Et qui me ferait perdre encore qq kg accrochés. "

Me concernant c'est exactement cela que je retente de retrouver...Je voudrais que l'expérimentation devienne habitude J'ai perdu 1 kg d'ailleurs en respectant mieux mes sensations alimentaires Mais à suivre...C'est pour cela que je reste sur ce fil.....

J'y étais arrivée (10 kgs perdus en 7 mois) et ces derniers mois, y a 2-3 kilos qui s'accrochent, c'est aussi comme pour toi mavo et fred le côté lessivant du boulot qui m'incite à plus me réconforter avec la nourriture, d'être moins systématiquement dans la pleine conscience..

 

Hier : soirée très sympa, j'ai mangé plus que ma faim bien sûr, j'ai bu aussi .....me suis régalée, mes invités aussi...Iza, dans le crumble, je mets des carambars (les vrais au caramel) en fin de cuisson, ma fille adore ce petit plus, Tu connais ?

Ce matin pas faim, à 13 h, très peu faim, mes chéris (qui avaient aussi beaucoup mangé hier) ont mangé avec appétit le repas de midi...moi j'ai à peine picoré..."Mais tu ne manges rien m'a dit mon chéri" -Avant LC, j'aurai mangé comme eux-

Faim à 18h, très faim à 19 heures j'ai mangé un bol de velouté de courgettes + gruyère râpé + un petit bout de pain et un peu de chocolat...

Là, Je n'ai pas de sensation de ventre vide, mais pas non plus de ventre plein loin de là ...Ca je ne le supporte plus, alors qu'avant LC, je ne me sentais bien qu'avec un ventre bien plein..

fossette demande : "Est-ce que vous pouvez me partager votre expérience par rapport à ces sensations de vide de l'estomac, de resserrement du ventre... ?"

Je n'ai pas de sensation de vide dans l'estomac ou de resserrement du ventre sauf qand j'ai faim....

Ou alors desfois,  j'ai des sensations bizarres "petits creux" ou spasmes quand  je mange trop épicé, ou quand je bois trop de café....que j'aimerai calmer avec de la nourriture, mais je ne le fais pas car je sais que ce n'est pas de la faim.....

Quand je suis perturbée émotionnellement, je le ressens plus dans ma gorge, mon coeur qui palpite, je me sens nerveuse, je serre mes mains, les ressassement qui reviennent....Quand je m'ennuie, et que je tourne un peu en rond, je me dis très vite à moi même "que pourrai je bien faire pour m'occuper"......

Voilà pour ma réponse. Tu en auras probablement d'autres...... Bonne continuation à toi et on se retrouvera sur ce fil smiley

Bonne fin de dimanche à toutes. Demain je reviens . Bises

Bliss.
Abonné
J'ai fini mon carnet repère et reprend le fractionnement. Hier soir raclette à la maison avec des invités. J'ai acheté selon les emballages pour 12 personnes de fromage (ce sont de bons mangeurs tout minces). J'e me suis mis en bout de table loin du four avec mes 3 tranchettes de fromage et 2 pommes de terre moyenne, une tranche fine de jambon cru et des oignons (j'adore les oignons sur la raclette). Bref j'ai dégusté lentement et savouré mes raclettes. Très difficile sur le fromage fondu de ne pas avaler tout rond et de mâcher soigneusement. J'ai repris une 4ème tranchette à la fin sans sensations nettes. Cette 4ème devait être une EME de "tentation" de fin de repas. Et aussi du plaisir à être avec d'autres et de la frustration à voir notamment ma copine, 1m80 et 58 kilos se bâfrer de raclettes. Bref au final tout a été mangé!!!!!!! nous n'étions que 4 adultes et 3 enfants qui ont peu mangé et se sont fait ensuite des coupes de glaces. Je suis donc une petite mangeuse. Ou en tous cas fort moyenne. Le pire c'est que la nuit a été très agitée je me suis réveillée plusieurs fois assoiffée et mal au ventre à me faire des tisanes. Et ce matin pas faim du tout. Le fromage (ici cru) me convient de moins en moins, Ca ne me fait pas du tout avec du chèvre. Mais bon la raclette de chèvre je n'en trouve pas facilement. Bref ce jour je reprend le fractionnement. Je vais emporter des petites collations de mon gout au travail.
Totom.
Abonné

Je pense pour ma part que le fractionnement c'est la CLE du programme, on peut appeler ça : manger moins tout simplement.

Pour moi c'est une évidence apprendre à manger moins, apprendre à vivre légère ..avec ce fameux creux à l'estomac qui n'en est pas un au final  ...

Il faut qu'on réussisse à se sentir bien et épanouïe avec cette sensation de non remplie, de petit creux ...

La vrai faim, c'est celle qui commence à faire mal, le petit creux ne fait pas mal, il indispose car on n'a pas l'habitude ...

C'est ainsi que je ressens les choses ...mais ce n'est pas ainsi que je mange .... j'essaie de m'y ateler ...

MONTDOR.
Abonné

Bonjour les files,

Pour en revenir à ce fameux petit creux dans l'estomac : Totom pourquoi dis tu que cela n'en est pas un final, c'est quoi au juste stp? Cette petite place que l'on décide de laisser vaccante quand on mange à satiété, combien de temps après le repas ne sentez vous plus ce "vide" que personellement je vis comme une frustration?

En ce qui me concerne il me faut entre 45 min et 1 heure pour ne plus le ressentir comme une faim seulement partiellement comblée, au dela de ce laps de temps je ressens que la quantité de nourriture que j'ai mangée était finalement suffisante et je ne ressens plus le besoin de compléter le repas, je n'y pense plus. Mais je n'ai pas toujours la patience d'attendre aussi longtemps....

Combien de temps en général après ce repas à satiété avez vous à nouveau une bonne faim? Car si délai n'avoisine pas plus de 2 ou 3 heures, cela ne signifie t-il pas que le repas n'a pas été assez copieux? Personnellement entre le repas de midi et du soir,  je reste en général au moins 7 heures sans manger voir plus sans que cela m'incommode et pourtant je ne mange pas énormément à midi mais au repas du soir je mange toujours au dela de ma faim. Merci pour vos commentaires et partages d'expériences

Bon Lundi et vivement le week end.

pleinedespoir.
Abonné

Hello Bliss,

oui la raclette chèvre si jamais on la trouve à la  fermière où chez des fromagers un peu spécialisé ( genre Fragnières à Orbe et Moudon) et sans doute au stand des marchés à Genève mais bon .. c'est pas  évident de tomber dessus..le fractionnement je sais pas  si c'est ma prochaine étape mais j'en ai tellement entendu parler que je me réjouis....

Totom.
Abonné

Montdor, je dis que ça n'en est pas un car il finit par partir ..le vrai creux (selon mon ressenti), c'est celui qui ne part pas, et qui s'amplifie  assez rapidement.

Il faut tâtonner , et c'est ce à quoi sert le fractionnement :découvrir ce qui va nous permettre de manger au repas suivant avec une bonne faim,ou si on préfère goûter, tâtonner pour trouver ce qu'on doit manger pour faire une collation ...

je suis comme toi, j'aime me sentir repue, j'aime de pas avoir faim pendant plusieurs heures ...mais ce n'est pas la bonne solution car je dépasse tellement ma faim que j'ai rarement faim le soir ..

j'essaie de trouver ce qui me convient pour ne pas trop me sentir frustrée, tout en ayant faim suffisamment aux repas ..car oui, comme toi, le p'tit creux de fin de repas est frustrant et je ne tiens pas sur la longueur 

FRED73
Marraine
Pour l'instant, je préfère manger encore un peu trop au repas et attendre la bonne faim avant de remanger quitte à sauter le repas suivant. En tout cas j'ai plus de facilité à faire comme cela maintenant. Par exemple, dimanche on recevait des gens pour manger, mon mari et moi avions préparé une entrée, un plat et un dessert supers bons. J'ai trop mangé mais le soir je n'ai pas pris de repas et ça ne m'a pas dérangé de préparer à manger pour mes enfants. Mon mari a aussi mangé plus tard. J'ai réussi à regarder mes enfants puis mon mari manger sans avoir envie de manger moi aussi. Je me dis donc que pour l'instant j'en suis là : je mange toujours trop pendant les repas mais je ne recommence à manger que quand j'ai faim. Ce qui est quand même une grande avancée pour moi puisqu'avant de faire LC,j'aurais été incapable de voir manger des gens sans les accompagner.
Loli2pop.
Abonné

Hello la compagnie,

Bon, ben Loli, elle fait genre elle commence le fractionnement über reloaded le samedi, pis en fait, elle fait le silence radio de la mort le w-e :)

J'ai pensé au fractionnement samedi matin ... mais l'idée de fractionner (j'ai failli écrire "me restreindre", c dire si d'autres étapes sont à franchir pour moi !) m'est parue désagréable alors qu'avec mon copain on prévoyait un p'iit déj au lit. Pis du coup, en bon mode "tout ou rien", je me suis dit "lundi je commence" !

Nous sommes donc lundi ... et lundi, c encore autre chose. Bien que n'ayant pas super faim ... et qu'attendre 1h de plus m'aurait amenée à la bonne faim, j'ai qd même petit déjeuné ... et je prévoyais dans mon fractionnement de manger un croissant que j'aurais chauffé au four et c tout. Mais en fait, j'ai découvert (et ça qq fois, que j'observe ce phénomène) que le lundi est une journée où je dois rassembler toutes les ressources inimaginables pour me mettre en marche et me motiver pour le boulot ... du coup, pour me "donner du courage" j'ai aussi pris la 2 UA habituelle : le verre de jus d'oranges.

Pour ce midi, j'ai mangé le sandwich au fromage préparé rapido ce matin et laissé de côté pour le moment la pomme qui fera offiice de collation si creux dans l'après-m'. A cette heure (1h30 après le dèj)  je sens bien un creux mais ne sais pas si c de la faim ou non. C'est vrai que mon dèj me paraît léger au vu des mes repas habituels et qu'en plus j'avai bien faim en attaquant le repas. Donc bon, à mon avis, dans pas longtemps, j'vais croquer la pomme. Affaire à suivre ...

Fred > je comprends complètement ton fonctionnement ... depuis le début, et peut-être est-ce dû au programme prévu dans cet ordre mais comme j'ai du mal à identifier la satiété, je mange quasiment toujours au-delà de ma faim ... par contre, c assez naturellement que j'attends le retour de la faim pour ajuster. Ayant perdu presque 10 kgs depuis le début de LC, j'me dis qu'ils savent de quoi ils parlents les docs :) Mais bon, du coup, c vrai que le fractionnement va nous aider à affiner la perception de la satiété ... non ?

Bon franctionnement à celles qui y sont aussi.

You you .... > Bliss est de la partie et avec un démarrage aujourd'hui aussi !!

liegama.
Ancien abonné

J'ai l'impression d'être partie 2 minutes et pourtant il s'en est passé des choses. Je viens de lire presque tous les posts de ce fil, fort intéressant car je me disais que j'allais revenir à certains exercices dont le fractionnement. J'ai un peu laissé tombé toute l'attention forte que je portais à chaque repas depuis 3 semaines avec l'ouverture de mon magasin bio qui m'accapare énormément. Je fais des journées de 5h du mat à 23h tous les jours et suis assez fatiguée. Mais la nouveauté c'est que je compense pas en mangeant. Je sais pas pourquoi et que je maigris toujours en mangeant ce que je veux. 

Le fractionnement j'avais pas aimé la première fois que je l'ai fait, j'avais tout vécu en mode "régime", happée par la peur de manquer.

Diminuer de "force" les quantités était difficile mais m'a permis de voir, en l'expérimentant à quel point peu de nourriture me suffisait et que je mangeais souvent avec la tête. 

Je ne mange plus au delà de ma satiété car je n'aime plus du tout, mais alors du tout, la sensation d'être pleine. Je ne sors pas de table en ayant encore un creux, comme je l'avais fait lors de l'exercice du fractionnement car je n'aime pas non plus cette sensation et surtout car elle signifie que j'ai faim dans les 3h qui suivent et aujourd'hui avec le magasin je n'ai pas 5 mn pour faire une pause collation en milieu d'après midi. Alors je mange jusqu'à satiété qui me tienne jusqu'au repas suivant. 

En ce moment ça donne un peu ça : 

matin : un grand verre de jus vert à la centrifugeuse (je sais pas pourquoi mais j'ai que envie de ça et tous les matin ça me clarifie l'esprit) - concombre, céleri, fenouil, pomme citron

dans la mâtinée je bois un smoothie vert (j'ajoute d'autres trucs vert à mon jus vert que je mixe, genre épinard, banane, pomme, et graines de chia). Ce truc me donne une énergie qui me permet de tenir la distance sur mes journées de folie où je suis debout tout le temps. 

vers 13h : sandwiche sur le pouce (dont je laisse quasi tout le temps la moitié car plus faim)

20H30 : une soupe + tranche de pain + fromage de brebis ou morceau de tofu ou bout de poulet ou parfois comme vendredi dernier 2 grosses boules de glaces en guise de dinner ou 2 ou 3 tranches de pain avec du nutella bio ou rien quand je suis trop crevée pour manger. 

C'est le nouveau truc, parfois je suis trop crevée pour manger, ça ne m'arrivait jamais avant mais maintenant quand je rentre à 22H et que j'ai beau avoir faim je préfère me coucher car je sais que je dormirai mieux sans manger et que j'ai plus besoin de sommeil que de manger.

Alors je vais essayer sur cette semaine de voir ce que ça donnerait si je recommençais à fractionner mes diners où j'ai l'impression qu'il y a parfois de la marge. Le pdj et le dej j'ai déjà pas beaucoup donc je préfère garder mes quantités.

izabelle
Animatrice forum

bon courage Liegama !!!   j'ai pensé à toi pour l'ouverture!!!

 

pour réagir à ce qui a été dit plus haut,  pour ma part, oui c'est un peu dur  de sentir  cette "légèreté" de fin de repas

ça ne correspond pas vraiment à un "creux"  mais simplement  à une sorte de légèreté,  donc de vie, d'appétit

j'ai tellement été habitué à calmer tout ce que je ressens  que cette vie-là,  le corps qui vit, qui est léger   et non pas  "lesté", ce n'est pas évident, ça fait un peu peur....

mais franchement le fait de savoir que je peux prendre une collation si j'ai faim dans le cours de la journée est la clé  pour "tolérer"  de mieux en mieux cette légèreté

ensuite, on en prend l'habitude je pense....

 

personnellement mon petit dej  me fait tenir  4-5h   et mon déjeuner en général  6-7h, sauf si je mange trop, dans ce cas ça me fait tenir plutot  10-11h (pas pratique)

Loli2pop.
Abonné

Mais cette connaissance de vous-même m'épate... aussi bien de connaître la durée sans faim après les différents repas !

Fossette.
Abonné

Bonjour à toutes,

MONTDOR : d'ordinaire, je respecte à peu près ma satiété le midi, par contre, moi aussi le soir je mange toujours trop. Je déjeune vers 12-13h et je peux attendre facilement jusqu'à 21h pour manger le soir.

Par contre, cette semaine, avec le fractionnement, j'ai dû parfois faire des collations l'après midi et le soir, il fallait que je mange vers 19-20h. Pour le vide après le repas, il me fallait facilement 1h après le repas pour ne plus ressentir aussi intensément cette frustration, agitation, voire colère.

Bonne soirée.

MONTDOR.
Abonné

Merci à toutes pour vos reponses, on avance on avance sur cette traque à la satiété, on affine son portrait... Il semblerait en effet que le fameux petit creux disparait au bout d'une heure après le repas dit "à satiété"... Super Bonne nouvelle donc mais encore faut il etre capable de patienter une heure sans grapiller un truc pour combler ce foutu creux qui rend nerveux et frustré, voir plus (colère tu disais Fossette..) , ce que je suis entrain d'experimenter en ce moment meme. Non je ne fractionne plus mais je suis à l'etape sur les EME ou je choisis de succomber ou non à une envie de manger. Il m'a fallut une bonne heure après mon repas pris à 15h pour finalement sentir que je n'avais pas besoin de manger plus. Autant vous dire que pendant cette heure la j avais tres envie de prendre un gros carré de choco noisettes dans le dernier tiroir de mon bureau mais je ne l'ai pas fait...J'ai bien fait d'attendre car maintenant je me sens à satiété. Je suppose que c'est comme tout : plus on pratique, plus on devient bon... Enfin j'espere ... Il paraitrait meme qu'avec de la pratique, on appelle ce p....n de creux LEGERETE et qu'on l'apprécie... nan tu rigoles!! si si !! et meme que certaines après l'avoir apprivoisé ne supportent plus du tout de terminer le repas avec le ventre plein... Alors là .... cela me laisse admirative, reveuse et perplexe, c'est de la science fiction pour moi rien que de l'imaginer.... combien de temps vous a t'il fallut pour arriver à cet état pour celles qui connaissent çà? En fait quand j'y pense je crois que c'est la perspective du repas suivant pris avec une bonne faim et donc dans la joie de passer à table, qui doit motiver pas mal, non? Car s'il est vrai qu'une fois qu'on a fait bombance sans frein, genre" j'ai bien mangé, j'ai bien bu, j'ai la peau du ventre bien tendue, merci petit Jesus..." et bien le probleme c'est qu'apres on ne ressent pas de bonne faim pendant longtemps, voir 1 ou 2 jours après, ce qui est fréquent chez moi et çà c'est meme plus frustrant encore....et çà m'énerve encore plus...! Oui tiens il faut essayer de se dire çà quand on est sur le point de lacher les chiens.... mais quand la paté est délicieuse.....c''est dur d'y renoncer...

izabelle
Animatrice forum

j'ai peut-être de la chance (ou pas)  mais moi je n'ai jamais passé un jour sans avoir faim

les pires bombances que j'ai fait,  c'est environ 20h après que j'avais faim, soit le lendemain à midi, en général.....

bon, ensuite, j'avais moins faim à chaque repas, aussi....

 

oui le "creux", moi je l'appelle légereté maintenant, et c'est clair que ce n'est pas du tout difficile

pour ma part, ça disparait plutôt très vite, genre 10 min, mais il est vrai aussi que je prends une boisson chaude doudou  après chaque repas.... ça doit jouer....

quand mon diner est fini,  je bois encore mon café de céréales  et le déjeuner, c'est café!!!!  

 

généralement quand j'ai du mal à m'arrêter le soir, c'est uniquement parce que j'ai des EME

 

or les EME peuvent être déclenchées par des trucs tout anodins  comme "avoir peur de ne pas avoir s'arrêter"   ou encore  "avoir peur de savoir s'arrêter et alors devenir une autre, une de ces filles qui picorent....   ;-)"

oh oui on est compliqué.....

l'avantage c'est qu'on n'est pas obligé de se prendre la tête, il suffit d'attendre d'avoir faim pour le repas suivant

 

certes c'est plus facile quand c'est à des heures pratiques,  mais en effet avec le temps ça devient automatique

 

par contre, on ne peut pas donner de délais,  ça varie tellement d'une personne à l'autre

liegama.
Ancien abonné

Montdor je confirme que le chemin pour ma part a été long, suis inscrite sur le site depuis mai 2012 et j'ai commencé à voir des résultats sur mon poids depuis quelques semaines seulement. C'est également récent que je ne supporte plus d'avoir trop mangé mais ça c'est fait très très très graduellement cette histoire. L'an dernier à la même époque j'étais empêtrée dans des EME que je n'identifiais pas vraiment clairement et je vivais toute la méthode comme une sorte de régime vu toute l'attention que me demandais chaque repas et en plus je prenais du poids; Durant des mois je n'arrivais pas à m'arrêter, la satiété je ne la ressentais jamais, ou je croyais la ressentir quand je pensais que c'était la sensation d'être pleine. Pour ma part c'est les exercices sur le rassasiement gustatif qui ont été les plus difficiles mais les plus bénéfiques. Je me suis rendue compte que j'étais en restriction et c'est essentiellement cette restriction qui chez moi entraînait les EME et l'impossibilité d'arrêter de manger. Je ne suis pas encore pleinement sereine mais je continue d'avancer et de m'autoriser absolument tout, y compris des repas où je mange trop. Mais la différence avec avant c'est que je ne me punis plus ensuite, je constate juste que je n'aime pas la sensation de trop plein, la perte d'énergie, l'envie légère de dormir due à la digestion. C'est l'accumulation de fois où j'ai respecté ma faim et ma satiété qui m'ont permis de découvrir le plaisir de se sentir légère, l'esprit alerte pleine d'énergie. Et c'est plus cela (combinait avec la certitude que je peux manger ce que je veux quand je veux) qui me donnent envie de continuer à respecter ma satiété la majorité du temps. 

Une autre raison qui me pousse à respecter ma satiété est que j'aime manger et j'aime prendre plusieurs repas par jour. Mais si je mange trop à midi ou le matin et bien je n'ai plus faim avant longtemps et je me sens alors privée des autres repas que je me vois sauter pour respecter ma faim. J'ai fait ça durant des mois et le sentiment de privation était difficile. A un moment, plus ou moins consciemment j'ai pesé le pour et le contre : soit le plaisir de manger sur le moment versus le plaisir de manger quand je veux et d'avoir plusieurs repas. Et c'est le second qui l'a emporté. 

Enfin je confirme que c'est la pratique qui fait toute la différence. Durant la journée de thérapie intensive du 20 avril dernier j'ai compris que le programme de 6 mois n'était que le manuel d'emploi et qu'il était nécessaire d'avoir au moins la même durée sinon le double en pratique pour pouvoir juger de résultats. Pour la grande impatiente que je suis, prendre conscience qu'une semaine ou 10 jours d'exercice ne me permettrait pas de modifier mon comportement a été à la fois rude et salutaire. 

lorraine
Marraine

Salut les filles,

Dites donc que de monde, smileyc'est génial de vous lire...

Bon, ce matin à 7h30 bonne faim (c'est rare) mais je n'ai mangé que mon yaourt confiture doudou habituel , Yess, je n'ai pas craqué pour une tartine, et j'ai quitté la table avec le ventre léger. Oui, le terme de légèreté me convient bien......(ça me fait penser que quand je mange trop j'utilise l'expression " je me sens lourde"......ce qui n'arrive vraiment plus souvent....)

A 12 h 30 : très faim pour manger une portion moyenne de pâtes bolognaise et parmesan râpé (en temps ordinaire j'en aurai repris pour me caler plus) et juste 4 carrés (et pas 8 comme avant les fractionnements)  de chocolat avec le café qui effectivement donne une sensation de remplir...

Vraie faim à 17 h 30 : une pomme, je suis un peu calée

La faim n'est pas calmée : comme je vais partir au yoga, je mange un velouté de courgettes avec un peu de crème et cela me rassasie et calme la faim à 18h30

20h30 gros creux qui devient douloureux + gargouillis pendant les dernières miutes de la séance...21h envie de pain + fromage, pour prévenir d'un goingrage, je mange d'abord haricots verts et carottes en pleine conscience  dont j'avais bien envie aussi  , je finis par 4 carrés de chocolat, plus pour le plaisir du sucré que vraiment de la faim...

 

Alors aujourd'hui, dans le fractionnement, j'y étais...! Ca ne m'a pas gênée, j'ai même été fière de moi.....

D'habitude entre le petit dej et le repas de midi = 6/7h avant la faim puis 7/8 avant le repas du soir

Moi aussi, j'aime manger, m'asseoir à table, pour pauser, me poser...J'aime trois fois par jour, ne fut ce que pour être avec mes chéris Je ne sais pas "juste" les regarder manger ! ....Et je me dis, oui, garder 3 repas quitte à ne manger que très peu...A suivre

Bonne nuit à demain

Loli2pop.
Abonné

Hello hello à tous,

C'est chouette ce fil de discussion regorge d'expériences et d'idées qui font réfléchir ... vu que j' suis assez pourrite en auto-analyse, c'n'est pas du luxe !!! :) je me questionne et je sens que je / qu'on met le doigt sur des trucs fondamentaux.

Typiquement ... le creux / la sensation de légèreté de fin de repas ... bon, ben, moi j''n'en suis pas encore à ce niveau de précision dans mon exo de fractionnement ... pour le moment, à Day 1, je me fais aucune illusion sur le fait qu'il faudra laisser reposer à l'issue de cette première activité, y revenir plus tard, y rerevenir ... mais au moins, qd se pointera cette petite légreté dans l'estomac, je saurai où retrouver des pistes de réflexion :)))

Ma 1ère journée de fractionnement ... a été assez "scolaire". Puisqu'il fallait fractionner, j'ai fractionné.

Au petit dèj, j'n'ai pas changé grand chose à d'habitude à savoir prendre mon café et jus d'oranges à la maison et le croissant avec le café en arrivant au boulot.

Le midi, pause à 13h00, avec une vraie bonne faim, bien agréable. J'ai mangé le sandwich tout simple au Comté que j'avais concocté. La tuile, c que maintenant je fais gaffe au goût des choses, hey hey. Ben du coup, zut, le pain bien que bio, bien qu'aux graines ... ben non, niveau texture, bof bof ... goût sec. Donc, petite frustration gustative ... mais clairement, ça m'avait calée, donc j'ai arrêté.

Vers 16h45 ... j'ai pris une collation, une pomme. Pas vraiment parce que j'avais faim, mais plutôt parce que le boulot était stressant et que j'avais envie de faire une pause, une pause plus longue qu'un café que j'aurais siroté sur le coin du bureau.

Le soir, j'ai dîné quasiment en rentrant ... enfin, pas immédiatement tout de suite.. Je me suis inspirée du sas de décompression décrit par Izabelle dans le fil sur la pleine conscience. Bref, arrivée chez moi vers 19h30, un brin de rangement, démaquillage, douche, passage d'une tenue confortable et je me suis mise aux fourneaux. Là, pas tant parce que j'avais faim mais pour prendre soin de ma pauvre âme épuisée de cette journée ... j'avais envie de manger un truc chaud et bon. Du coup, à 20h00, j'ai dîné de penne, avec une sauce oignons, crème, roquefort, fond de vaux et poivre ... facile et délicieux et bien chaud.

J'n'avais pas vraiment faim, mais j'en ai qd même mangé, un peu, en super dégustation ... et ça m'a réchauffée l'âme.

Et ce matin au réveil, j'avais du coup, bien bien faim.

Bon allez, c parti pour Day 2, compte-rendu demain matin.

Bises et bon fractionnement à tous,

Loli"

mavo.
Marraine

Vraiment super intéressant de vous lire les filles !

Liegama, j'adore ton éclairage : " C'est l'accumulation de fois où j'ai respecté ma faim et ma satiété qui m'ont permis de découvrir le plaisir de se sentir légère, l'esprit alerte pleine d'énergie". Ca me fait comprendre que je 'nai pas accumulé beaucoup d'expérience à ce sujet, et que j'ai encore un bon bout de chemin à faire (même si je suis là depuis... la nuit des temps ! smiley).

Izabelle merci de nous rappeler des occasions d'EME très subtiles, telle que la peur de ne pas arriver à repérer la satiété, et sa copine la peur d'y arriver mais de faire genre la fille au régime... long, il est long, le chemin...

Lorraine bravo pour ta journée fractionnée ! J'en ai fait un peu hier, suffisamment pour avoir une vraie faim dans l'aprem et m'autoriser une collation, ce qui est vraiment très rare chez moi... mlaheureusement du coup, pas très faim pour le diner...

Loli, pas sûre que tu sois vraiment "toute pourrite en auto-analyse" ! smiley Et bravo pour cette première journée qui t'a déjà permis de repérer pas mal de choses !

MONTDOR.
Abonné

[quote=liegama]

Une autre raison qui me pousse à respecter ma satiété est que j'aime manger et j'aime prendre plusieurs repas par jour. Mais si je mange trop à midi ou le matin et bien je n'ai plus faim avant longtemps et je me sens alors privée des autres repas que je me vois sauter pour respecter ma faim. J'ai fait ça durant des mois et le sentiment de privation était difficile. A un moment, plus ou moins consciemment j'ai pesé le pour et le contre : soit le plaisir de manger sur le moment versus le plaisir de manger quand je veux et d'avoir plusieurs repas. Et c'est le second qui l'a emporté. 

Enfin je confirme que c'est la pratique qui fait toute la différence. Durant la journée de thérapie intensive du 20 avril dernier j'ai compris que le programme de 6 mois n'était que le manuel d'emploi et qu'il était nécessaire d'avoir au moins la même durée sinon le double en pratique pour pouvoir juger de résultats. Pour la grande impatiente que je suis, prendre conscience qu'une semaine ou 10 jours d'exercice ne me permettrait pas de modifier mon comportement a été à la fois rude et salutaire. 

[/quote]

Merci Liegama pour ce commentaire et tes explication très détaillées, je me reconnais dans le fait de manger beaucoup à un seul repas par jour, un qui me plait vraiment et avec une bonne faim mais qui me prive ensuite du plaisir de manger aux repas suivants car pas faim. Poutant la plupart du temps je mange quand meme, meme si la faim n'est pas revenue car je ne sais pas encore renoncer au diner, ccette simple idée me rend fébrile et me provoque l'angoisse du vide, que vais je faire si je ne peux pas me réconforter avec de la nourriture ou encore un verre de bon vin avant d'aller au lit? Decidement la restriction cognitive est encore plus présente chez moi que je le pensais...

Je retiens que en effet la pratique et le temps sont fondamentaux dans l'apprivoisement de la satiété.

Merci aussi Izabelle, je retiens le truc de la boisson chaude après le repas qui rend le petit vide moins présent. C'est super que ton petit vide dure seulement 10min!

Merci à toutes Lorraine, Mavo, Fossette, Loli, Totom et celles que j'oublie pardon, pour nous faire progresser en racontant  vos expériences de la satiété qui décidément a bien des visages.

Fossette.
Abonné

Bonjour à toutes,

Hier, j'ai démarré ma 2ième semaine de fractionnement, mais j'ai trop mangé au déjeuner (pas envie de fractionner), et donc, je n'ai remangé qu'à 23h30, avec une petite faim. Je n'ai pas réussi à lâché prise et à sauter le dîner.

Du coup, je ressens de la culpabilité. Ah, c'est insidieux !! Je sais que je ne dois pas dramatiser et que cette culpabilité est contre-productif, mais ça se fait à mon insu !

Bon, je pars déjeuner, avec plutôt une bonne faim et je vais vraiment réduire, en pensant que je peux prendre une collation dans l'après midi si besoin. Mais surtout, j'ai envie d'avoir une bonne faim ce soir, pour pouvoir préparer quelque chose de bon.

A bientôt.

Bliss.
Abonné
J'ai fini mon carnet repère et reprend donc le fractionnement. Ce matin bonne faim donc mangé mais un peu moins que d'habitude. 10h: mangé un pain au choc faim moyenne mélangée à EME le pain était trop pâteux à mon gout et le chocolat très moyen et pourtant j'ai tout fini...........ppppffff difficulté à jeter. 13h15: Bonne faim même un peu forte car j'ai mangé vite du coup. Portion réduite unités réduites et pas mon carré de choc. Je garde le décaf. VU ce que je mange pas d'autre moyen pour moi que de réduire sur les détails, les petits trucs salés ici ou là, jeter quand plus faim etc....déjà depuis quelques jours soit je ne mets plus de sucre dans mes boissons chaudes genre tisane soit j'en mets moitié moins (dans le café). Je ne mange pas de pain et boit pas d'alcool et en général je mange juste une assiette de trucs salés et un bout de fromage. Donc ma foi je vais réduire là dessus. Je pourrai aussi essayer le demi carré de chocolat ? non là je déconne je garde le carré entier. Ce qui me déstabilise beaucoup c'est qu'à plusieurs reprises sur cet exercice je ne mangeais pas assez et du coup après grand faim ou carrément réveil nocturne car pas assez mangé.
MONTDOR.
Abonné

Vous savez pas ce que j'ai fait aujourd'hui?!.... Devinez....

J'ai fractionné dans un resto gastro à midi...!!!!!! Ouais mesdames la grande classe! Alors que j'ai fini cette etape depuis 3 semaines et suis meme pas obligee de faire un compte rendu repas n° 10000 avec compte rendu collation 10000 correspondante etc...

Et vous savez pourquoi? Vous allez jamais me croire : parce que j'en avais envie.

Ben oui c'est la semaine du gout, donc belles promos proposees par des bons restos et sur internet j'ai fait une resa dans un gastro : entree+ plat+ dessert pour EUR 21.00.

Tout etait tres bon, fin et equilibré, tres gouteux, et va savoir pourquoi je me suis dis tiens voyons voir si tu es capable de laisser dans ton assiette quelque chose de tres bon que tu n'as pas l'occasion de manger tous les jours.

Essai fractionnement n°1 sur l'entrée : gagné

Essai fractionnement n°2 sur le plat : gagné

Essai fractionnement n°3 sur le dessert: gagné

Pas de frustration du tout, juste ecouté mes sensations, le dessert je l'ai presque laissé tout entier à mon mari parce que je n'avais plus faim!  Suis pas peu fière, je suis le genre de fille qui ne laisse jamais rien dans son assiette quand c'est bon. JAMAIS

Ca commence à rentrer!! La pratique, encore et encore y a que cà...merci pour vos tuyaux

La cerise sur le gateau, j'ai une besoin d'une petite collation 3 heures plus tard, moi qui n'en prend pas à cette heure, cela prouve que je peux manger moins tout en etant bien, quitte à completer par la suite si j'en ai besoin.

Et du coup, suis ravie car je sais que je vais manger ce soir avec une bonne faim, ce qui ne m'arrive jamais apres un resto...ou je sors gavee comme une oie.

Bonne soiree

 

FRED73
Marraine

Comme je t'envie Montdor ! Félicitation, je rêve de pouvoir faire un jour ce que tu viens de réussir !

Soleluna.
Ancien abonné

Eh mais c'est qu'il y en a du monde dans le train ! Yihaa!!

Ca me fait penser à ce film, vous le connaissez de Wes Anderson ? "A bord du Darjeeling limited" !
Aller, je ne résiste pas à poster la bande annonce (et le recommande vivement à ceux qui l'ont pas vu)
//www.dailymotion.com/video/x5dhkw_a-bord-du-darjeeling-limited-bande_shortfilms

et comme il dit au début : "Moi je trouve que ce voyage est une occasion d'effectuer un changement dans nos vies et je crois qu'on en a besoin" ;)
OU encore "Jveux qu'on dise oui à tout ce qui se présentera, même si c'est choquant et pénible" :)

Bon moi j'ai un peu la tête de Owen Wilson en ce moment, métaphoriquement j'entends, mais je suis toujours là, même si un peu moins active du clavier. Je me remets de mon arrêt difficilement, et passe aussi à l'essoreuse boulot, youpi !
Du coup le fractionnement en standby, mais comme il a été dit, une petite pause ça peut faire du bien et ça veut pas dire que c'est définitif. Et puis je continue de vous lire et m'imprégner de tout ce que vous dites. 

Bonjour à celles avec qui j'ai pas eu l'occasion d'échanger encore !
Coucou à Liegama de retour sur la LC connexion
Big up aux fidèles et assidues
Et Montdor, frimeeeeeeeeeeeuuuuuuuuuuuuseeeeeeeee ! (ah non je suis pas jalouse, hein, qui a dit ça??! ;p

des bises

ps: quoi je fais une fixette sur l'Inde? mais naaaaaaan

izabelle
Animatrice forum

Fossette, je te conseille d'accueillir cette culpabilité quand tu la ressent

car c'est lutter contre elle qui te fera au final des EME (un comble!!)

en effet, tu ne peux pas la contrôler, comme aucun sentiment ou ressenti

elle n'est pas utile, pas nécessaire, mais il te suffit donc de la "remarquer",  de te dire qu'elle n'est pas utile, et de te concentrer ensuite sur qqchse de présent : respi, musique, sensation....

et pour ne pas lui accorder trop d'importance, à cette culpabilité, tu peux aussi donner un petit nom à ce sentiment, ou bien imaginer une affiche de film....

aujourd'hui dans votre cinéma......   avec en rôle principal  Fossette....

LA COUPABLE......    tadaam.....

 

ça permet d'accueillir ce sentiment sans qu'il vienne  trop nous déranger finalement, c'est un sentiment normal, naturel,   tu n'as qu'à lui accorder qu'un regard neutre (et pourquoi pas bienveillant d'ailleurs...)

lorraine
Marraine

Non, j'connais pas le film....suis allée voir sur la bande annonce...pas réussi à avoir le son...Je ne sais pas si c'est un film dramatique ou comique ! smiley Coucou Solulena, prend bien soin de toi

Bravo, Montdor pour le restau; à mon dernier bon restau il y a quelques mois, je n'avais plus faim au bout de l'entrée, ..J'ai continué à manger la suite (tentation - gourmandise grrrrr) mais sans plaisir ce qui m'avait mise de très mauvaise humeur.......

Fred, tu vas voir plus ça va, plus tu t'entraînes, et plus ça rentre.......smiley

Comme toi, Bliss desfois j'ai vraiment besoin de très peu...Ca dépend des jours.....Alors en essayant de manger très très lentement j'arrive à faire durer le plaisir......Je t'admire sur ta capacité à ne manger qu'un carré de chocolat...J'en suis loin !

 

Ce matin à 6h15 ; mon yaourt confiture....Ma confiture est de moins en moins sucrée mais bonne quand même ! Toujours ça de pris !

Faim à partir de 12h30, repas un quart d'heure plus tard petite/moyenne portion de blanquette de veau avec carottes + 4 carrés de chocolat...je me limite j'aurai pu manger plus de chocolat et même du fromage avant....

Faim à 17h, je ne mange pas, je n'y pense plus...Cela gargouille sérieusement à 18h et là je picore un peu en préparant la quiche....(J'aurai été seule, j'aurai fait un repas de suite à 18h)

A 19h 30, bonne faim, je m'astreins à manger lentement une petite part de tarte +salade....J'avais préparé une crème aussi avec le reste de lait...L'ai mangée debout tout en débarassant, alors que j'avais encore faim, un peu compulsif...N'importe quoi....C'est pas dans grave une autre vie, c'était mon comportement naturel......!! Faut pas que je l'oublie, ne culpabilisons pas Fossette avec tous les progrès réalisés....

Envie de chocolat......

izabelle
Animatrice forum

oui bravo Montdor et bravo à toutes bien sûr

c'est une étape courageuse que le fractionnement....

 

moi j'arrive à prendre un demi-carré de chocolat, oui....   enfin ça dépend de la taille du carré initial aussi, il y a carré et carré....

Haut de page 
X