FRACTIONNEMENT / RELOADED ! - 09092013

Soleluna.
Ancien abonné

Hello,

Aller, je me lance, je tente le fractionnement. Et c'est je crois ce que j'appréhende le plus.

Cela fait 2 ans que je suis sur le site, j'ai même pas fini le parcours (pas bien) et j'ai sauté le fractionnement. J'avais bloqué à l'époque sur l'étape et j'étais en rage. Le sentiment que je me punissais... Vraiment, il ne fallait pas me mettre une troconneuse dans les mains à ce moment là, j'aurais fait un carnage. Ouh!

Depuis quelques temps, depuis la journée de thérapie avec notre docteur Z je crois, j'ai le sentiment de redécouvrir la méthode et de me l'approprier. C'est étrange comme sentiment, comme si j'avais fait le focus alors qu'avant je regardais en gros... Etrange et très agréable :) L'impression de grandir quoi :)

Pour la toute première fois je crois (ah non la deuxième) j'ouvre un post moi-même, dans une étape. (J'avais même pas pris conscience de l'organisation du forum !Une vraie taupe la fille !)

Je crois que j'avais mal abordé le fractionnement, et aussi que je le faisais mal. En refusant de prendre les collations par exemple.
Le post "Fractionner me zenifie" m'a fait du bien, me dis que ça peut être l'occasion de me faire plaisir :)

Je crois que je commets des erreurs euh techniques disons. Je vais donc relater ici mon expérience, quotidiennement (attention, ça risque d'être palpitant), et si vous passez dans le coin chers membres de LC, vos retours sont les bienvenus ! !
Par exemple Izabelle, j'ai lu que la satiété était une absence de signaux, et que c'était pas dans la bouche, ben j'avais pas percuté :) Merci !

Aller, @+ dans le bus

PS: on est lundi, ça me fait rire :) Les bons vieux réflexes, lundi je m'y mets... :) Mais pourquoi pas?

Commentaires

liegama.
Ancien abonné

Merci pour l'extrait Soleluna, ça m'a bien fait rire. J'espère que tu te remets de ta mono, ça doit être costaud quand même tu dois te sentir hyper fatiguée (enfin c'est ce qu'on dit). 

Alors aujourd'hui j'ai rien fractionné, je survis difficilement à ma journée, toujours le dos en compote et toujours 15h de boulot/jour. Faut que je trouve un moyen de ralentir le rythme. En plus j'ai pas de nourriture que j'aime à disposition et ça j'aime pas; J'ai toujours de la soupe dans mon congélateur, et une salade complète ou autre dans mon frigo mais en ce moment pas le temps du tout de cuisiner et du coup le soir c'est une tartine de pain ou rien et après plusieurs jours ainsi je commence à me sentir frustrée. 

Fossette.
Abonné

 

Bonsoir à toutes. Merci Isabelle pour ce rappel pertinent ! Bravo Montdor pour tes progrès ! Fractionnement difficile aujourd'hui. J'avais très faim en allant à la cantine ce midi. J'ai réduit mes quantitéz et ça m'a bien énervée. J'ai bu un coca light en fin de repas pour mieux supporter la sensation de vide, qui est partie en une petite heure. L'après midi, j'ai eu besoin d'une collation, mais je l'ai mal dosée, elle était trop petite (je dois encore tatonner) et je suis arrivée au diner avec une grande faim et irritable. Après le repas, j'ai eu l'impression de ne pas avoir assez mangé. Larmes aux yeiux de frustration, d'énervement. J'ai bu une tisane pour m'aider. La soirée à venir m'a semblée vide et sans attrait. Intéressant, cela aurait-il un lien avec le fait  de ne pas finir le ventre plein ? Je me sens triste maintenant, envie de rien. Isabelle : c'est le moment de me souvenir de ce que tu m'as dit au sujet de la culpabilité et d'accueillir ces émotions. Je  vais aller faire un exercice de PC et/ou de la méditation. Bonne soirée.

 

 

 

 

                                                                                                                                                                                                         ,

Lavienrose.
Abonné
Je n'ai pas eu le temps de tout lire, mais j'ai vu qu'il y d'autres voyageuses dans le train de fractionnement... C'est magnifique. J'ai décroché durant 3 jours et après pas le temps d'aller sur internet .... Et voilà comment je me trouve imparfaite c.-à-d. Parfaite...;-) Une coach m'a expliqué que le fractionnement servait à nous réguler servait pour l'appétit prévisionnel. Je dis ça car j'ai lu que certaines n'arrivaient pas à fractionner et mangeaient aux repas ou pas si excès le repas d'avant...... Ben c'est parfait!! Je m'aperçois que je n'arrive pas à gérer l'imprévu!!! J'ai décroché sur le fractionnement car j'ai eu 2 imprévus qui m'ont empêchée de préparer mes repas et collations. J'ai besoin de savoir que mon repas suivant sera goûteux sinon je mange ce qu'il me tombe sous les yeux, sans motivation pour cuisiner. Si je ne prépare pas mes collations deviennent du grignotage avec que des sucreries et que mes repas ressemblent à ceux d'un snack ;-) Je n'arrive pas encore à cuisiner avec une bonne faim.... Ça génère avant même de commencer une EME qui me fait compulser. C'est pourquoi j'ai besoin d'anticiper. De plus quand je ne recherche pas des idées de bons plats, j'en perds le fil et du coup je n'arrive plus à faire un plat goûteux à l'improviste c.-à-d. sans y avoir réfléchi... Mais je dois lâcher prise car ça ressemble aussi à ma vie en générale de ces derniers mois: programmer!!!! Bon courage à toutes et bon appétit
MONTDOR.
Abonné
Merci les filles. J'ai posé beaucoup de questions sur la satiété sur ce fil et vous m'avez toutes aidée avec des réponses très précises et vos expériences personnelles qui m'ont bien éclairée. j'ai juste eu envie d'appliquer tout cela pour voir si moi aussi je pouvais être capable de sortir sans frustration d'une très bonne table légère et non remplie, pour reprendre votre terme, avec la perspective que je pourrai dîner ce soir avec une bonne faim, ce que j'ai fait. Par contre devinez qui zappe le dîner de ce soir parce qu'il a trop bâfrer à midi?... C'est mon régulé de mari, qui non seulement a mangé tous ses plats mais aussi une partie des miens et presque tout mon dessert... Ah ha il est comme qui dirait en pleine zone d'inconfort car il n'arrive pas a digérer tout ça et n envisage pas de manger quoi que ce soit avant demain midi....Ca me fait rire parce qu'il n'a jamais fait de régime de sa vie et LC pour lui c'est du chinois ! Et oui une fois n'est pas coutume Melle Soleluna ce soir je frime! Car en fait Fred et Fossette qui peinent avec le fractionnement comme je l'ai fait, il y a peu de temps, figurez vous que samedi soir j'étais invitée chez mon meilleur ami qui m'a cuisiné plusieurs de mes plats préférés, dont le fameux mont d'or au four qui me vaut mon pseudo, car on ne s était pas vu depuis longtemps et la j'ai fait tout ce qu'il ne fallait pas faire....Vous voyez bien ce que je veux dire....résultat pas eu faim pendant plus de 24h après ça.....mais je n'ai pas supprimé mes repas suivants pour autant à part le pdj du dimanche, quelques EME de culpabilité par dessus tout ça, genre Ascenseur pour l'échafaud avec Mme Mont-d'or dans le rôle titre (pour rester dans le cinéma) Et la je me suis dit y a vraiment encore beaucoup de boulot!!! T'es pas sortie de la restriction cognitive ! Et pourtant aujourd'hui j'ai réussi ce repas sans préméditation et facilement alors Fred Fossette et toutes les autres vous pouvez aussi! Bien sur une hirondelle ne fait pas le printemps et un gastro fractionné ne fait pas de moi une régulée mais avec de la pratique, du temps et des bons tuyaux échangés, bien sur qu'on peut toutes y arriver.bonne nuit
izabelle
Animatrice forum

oui, c'est vraiment une "expérience" ce fractionnement,  et c'est normal que ça réveille des émotions, des ressentis, qui ne sont pas toujours parmi les plus agréables......

la frustration......

le vide.....

la peur......

c'est un programme plutôt alléchant non?    sad

 

si on le vit comme une expérience, de se confronter à ces ressentis désagréables, on en tire le maximum

parce qu'on apprend à "vivre" ces moments désagréables, en pleine conscience,  et on sait aussi que l'on peut doser.....  et que bien sûr ce n'est pas à vie, c'est juste un exercice qui nous confronte à tout ça

au début, la confrontation sera très pénible, on se crispe, on lutte....  et puis on apprend à se détendre, à savoir que la collation est là, de toute façon, en cas de faim,  et que la peur, la frustration, le vide, c'est juste un ressenti temporaire

 

et c'est bien de s'y confronter parce que ce sont des ressentis qui sont très humains et qu'on ressent régulièrement....   donc le plus on les a apprivoisés,  le plus on peut les tolérer quand ils se pointent  (et donc bye bye les EME)

lorraine
Marraine

Si seulement tu pouvais avoir raison Izabelle sur l'adieu des EME quand ils sont apprivoisés....Chez moi y a comme du naturel qui revient au galop ou alors quand ça flanche  c'est peut être tout simplement pour me  remettre en mémoire les  progrès réalisés !......? winksmiley

 

Merci lavienrose d'avoir rappelé que le fractionnement sert pour l'appétit prévisionnel; j'avais bien réussi à une période et puis ça a glissé un chouya avec le retour des eme justement. ...

Aujourd'hui :

très faim ce matin à 6 h , déjà à 5h j'étais réveillée par la faim. Extrêmement rarirrissime !!! J'ai mangé  plus que d'hab

A midi 30 petite/ moyenne faim , j'aurai pu manger un peu moins (genre deux cuillères à soupe) si la gourmandise ne l'avait pas emportée

A 19h 30 idem petite/moyenne faim et pas vraiment de fractionnement mais idem ça va....

 

On verra demain matin...J'aimerai bien n'avoir besoin que de mon yaourt !

Bonne soirée

Bliss.
Abonné
Pas le temps de tout lire non plus! ach je travaille l'imperfection en plus........ Je fractionne autant que je peux. Hier matin petit déj ok diminué légèrement. Vers 10h30 petite faim mais mélangée à mes émotions de frustrations-contrariétés (scooter toujours pas là et déplacements longs toute la journée avec mon casque à la main et mon sac de sport hyper lourd). Je me suis posée tranquillement à déguster un vrai café et un verre d'eau après avoir mangé quelques amandes. Midi: bien faim, restau chinois avec une copine, restau moche et pas bon, comme j'avais très faim j'ai mangé un rouleau de printemps, un peu de riz (même pas gouteux rien sec) et un peu de poulet. Laissé quasiement 2/3 de l'assiette. Par contre rien osé dire.......là il y a du boulot pour apprendre à m'exprimer sachant que le message est potentiellement mal pris. Mais bon si personne ne leur dit que c'est pas bon et qu'on ne reviendra pas? 16h30: avant le cinéma (le majordome super!) faim et il dure 2h30. Envie de sushis mais pas trouvé. Me suis rabattue sur un mini sandwich. Pas fameux mais très faim. 21h: retour maison petite faim, quelques bouchées de gigot d'agneau, un peu de gratin de choux fleur et une patate douce. Bonne journée de fractionnement au niveau des quantités mais au niveau du gout de ce que j'ai mangé bof bof bof!!!!!! C'est vraiment meilleur à la maison il n'y a pas à tortiller ou alors bon en ville mais cher. Ce midi je mange chez des amis ou tout est toujours délicieux et parfumé. Je vais emmener des petites collations maison.
Soleluna.
Ancien abonné

[quote=izabelle] si on le vit comme une expérience, de se confronter à ces ressentis désagréables, on en tire le maximum

parce qu'on apprend à "vivre" ces moments désagréables, en pleine conscience, et on sait aussi que l'on peut doser..... et que bien sûr ce n'est pas à vie, c'est juste un exercice qui nous confronte à tout ça

au début, la confrontation sera très pénible, on se crispe, on lutte.... et puis on apprend à se détendre, à savoir que la collation est là, de toute façon, en cas de faim, et que la peur, la frustration, le vide, c'est juste un ressenti temporaire [/quote]

I Say YEAH!! :) Merci Izabelle !

@Montdor: je plaisantais hein! je suis assez "blageuse", mais c'est vrai qu'on ne se connaît pas, et que par écrit, ça passe pas toujours. :)

@ à toutes : belle journée, et voici un petit mantra tout doux :) Lokah samasta sukhino bhavantu (may the whole world be happy)

//www.youtube.com/watch?v=LBGq_TE85_I

izabelle
Animatrice forum

ce qu'il y a, c'est que   peur-manque et frustration  sont des ressentis contre lesquels on se crispe bien naturellement....

on n'est pas programmé pour aimer ça

mais le fait d'en faire l'expérience en pleine conscience nous permet au moins de dédramatiser  et donc de ne pas produire  plus d'EME que la moyenne.....

je trouve que ce qui aide, c'est de le dire mentalement,  enfin pour moi qui ait tendance à n'être que visuelle, le fait de l'énoncer me permet de prendre plus conscience de ces ressentis et donc d'arrêter de lutter

typiquement ça peut donner, en fin de repas  "léger"

"j'ai peur de manquer"  ou   "j'ai peur de maigrir et de mourrir"   ou bien  "j'ai peur d'avoir faim dans l'après-m, de manger trop et de me sentir en échec"

bref, lui donner des mots à ce ressenti,  pour l'apprivoiser

 

tant qu'on fait  la "forte", genre j'y arrive les doigts dans le nez,  on est souvent en train de lutter contre ces trucs-là.....   et se créer donc des EME pour plus tard

 

c'est normal d'avoir peur d'avoir faim,  c'est normal de se sentir frustré, c'est normal d'avoir peur du manque, c'est juste humain

on peut juste le nommer et puis diriger son acte en fonction de ce qu'on a choisi :  par exemple ici dans le fractionnement choisir d'expérimenter ces ressentis-là,  mais sans jouer sur sa santé, puisque bien évidemment  on mangera  si on a faim dans l'après-midi

et au moment de la collation, pareil, il peut y avoir toutes sortes de ressentis, genre :

"j'ai peur de manger trop",  j'ai peur de me gacher l'appétit,  je me sens nulle de manger entre les repas, je me sens nulle de devoir penser à tout ça,   j'ai peur de grossir si je mange du camembert.....

bref, il y en a des pelletées, de ressentis négatifs, que l'on rencontre au long de cet exercice......

 

mais en pleine conscience, on apprend à les supporter

ensuite, comme ce n'est qu'un exercice,  à terme on ne se confrontera pas tout le temps à ces ressentis là,  puisque de toute façon ils seront toujours pénibles  et on aura toujours le réflexe, humain,  de les éviter

 

mais.....   comme on aura appris, dans nos tripes, qu'on peut vivre ça  sans que ça soit  "dramatique",   eh bien  on ne sera plus chamboulée  au moindre manque ou frustration  (genre un truc moyen qu'on a mangé)

 

courage à vous, j'ai même fractionné hier, moi,  par solidarité sans doute!!!   ;-)

mavo.
Marraine

C'est une super idée, de verbaliser mentalement la peur de manquer, la peur de trop manger, la peur de ne pas assez manger...

C'est idiot, je n'y ai jamais pensé... Je mange trop sans penser à grand chose, à vrai dire. Mais si je me force à penser à ces peurs, peut-être que je les apprivoiserais... A tester !

Fossette.
Abonné

Hello à toutes,

Hier le fractionnement a été moins difficile, car j'ai moins diminuer. J'ai quand même eu besoin d'une collation dans l'après midi. Après dîner, où j'avais mangé une très bonne tarte, je suis sortie en ayant assez mangé, le ventre léger et sans émotions désagréables.

Aujourd'hui, j'ai sauté le petit déjeuner. Je trouve que j'ai trop mangé à midi (et pourtant, je sens que je vais avoir besoin d'une collation avant le dîner de ce soir à 21h). J'ai trop attendu avant de manger, il faut que je fasse attention à ça, car faim trop longtemps = excès ensuite souvent.

Pareil avec le fait de trop fractionner ou pas assez (voir pas du tout), il y a un effet de balancier dans l'autre sens. Que ce soit par culpabilité ou pour compenser un manque...

A suivre...

Bonne fin de journée.

lorraine
Marraine

"je trouve que ce qui aide, c'est de le dire mentalement,  enfin pour moi qui ait tendance à n'être que visuelle, le fait de l'énoncer me permet de prendre plus conscience de ces ressentis et donc d'arrêter de lutter"

Totalement d'accord +++++  Izabelle ; je le fais aussi

C'est utile non  seulement pour les émotions connues au moment du fractionnement mais pour toutes les émotions; là, en l'occurence celles qui nous donnent envie de manger....C'est ce qu'on appelle communément être dans  l'introspection (ou vivre en pleine conscience).

Se poser/pauser (arrêter momentanément "l'agir") pour repérer les émotions (voir qu'il y en a) , les identifier (les reconnaître)  et les nommer (les verbaliser mentalement) . Justement ne plus éviter nos émotions et faire comme si elles n'existaient pas ....

Cet exercice ou réflexe  permet de mettre de la distance entre nous et nos émotions donc de les relativiser, La mise en mots qui intervient entre notre ressenti "négatif"  et l'acte de manger compulsif nous aide à être plus actrice (mode "être") et moins se laisser dominer par nos automatismes (mode "faire"). C'est un aspect fondamental dans la perpective d'un changement de comportement alimentaire.

Dans certains  exercices de pleine conscience /méditation cette observation et analyse de nos états émotionnels  sont préconisées....C'est un travail pour approfondir  la connaissance de soi même

 

Aujourd''hui :

petite faim ce matin yaourt confiture (ah non ! compote de figues!) habituel et café

midi 3O moyenne faim : grosse écoute (c'était long pour trouver !) de mes envies, je n'avais rien préparé de spécial....Finalement j'ai ouvert une boite de sardines (des Co....très bonne marque), n'en ai mangé que 2 sur 3 car plus faim de cela...Puis j'ai ouvert une boite de purée de marrons ...(Je sais c'est la pleine saison mais faut les éplucher, trop de boulot ! wink), envie de marrons depuis quelques jours....

Alors, drôle d'association me direz vous...En fait, je n'ai rien associé, mangé séparément (l'équivalent d'un petit ramequin), juste volonté toujours et encore de ne manger que ce que j'ai envie pour retirer un max de plaisir....Sortie de table plutôt légère mais rassasiée

Puis chocolat blanc 4 carrés

Pas de collation, retour de la faim à 18 h

En préparant le repas, j'ai grignoté de la betterave....puis repas normal...fractionné pas sûr mais....j'ai encore un peu de place pour le dessert....Je vais prendre un peu de compote de figues....Allez pour changer ! wink....et tisane "joie de vivre" rien que pour son nom !

 

Bonne soirée

liegama.
Ancien abonné

Alors moi aujourd'hui j'ai trop mal fractionné. Ce matin j'ai voulu essayer de diminuer mon pdj, résultat comme levée à 4H45 j'ai eu faim à 6h du mat après avoir bouger des caisses et des cartons pendant deux heures. J'ai mangé la moitié de mon pdj : un yaourt soja, graines de lin, compote de pomme et pollen. Mais j'avais oublié de préparer une collation, résultat j'ai mangé du pain 4 fois entre 8h du matin et 13H et ensuite j'ai eu le sentiment d'avoir faim tout le temps le reste de la journée. Bien frustrant.

A midi fractionnement sur un dahl de pois chiche (la fameuse recette de Solaluna que j'addooooorrreee!!!) et riz basmati. résultat faim 2h plus tard et là c'était le début de la fin jusqu'à un bon goinfrage ce soir avec testage de pleins de produits de mon magasin en guise de diner avec grande faim  : 1 petite quiche légumes sans gluten, 2 boules de glaces sans laitages, au sirop d'agave et d'érable, 3 poignées de mélange de noix au sucre d'érable, 1 grappe de raisin. J'ai pas eu l'impression de trop manger car j'avais tellement faim. 

Je reessaye le fractionnement mais dimanche quand je serai plus au calme, mon problème c'est que j'arrive pas à prendre la collation au calme car au magasin pas un instant à moi et du coup je fini en ayant trop trop faim. 

MONTDOR.
Abonné

Bonjour à toutes.

Soleluna, pas de souci, c'est bien comme cela que je l'avais pris, je suis tres blagueuse moi aussi.

Izabelle et Lorraine, merci pour le conseil de la verbalisation des ressentis. Je suis dans l'etape de l'indentification des raisons des EME et pour l'instant je caffouille. Je continue de fractionner regulierement au pdj ou au dejeuner car il est vrai que si on s'observe bien on se rend compte que tres souvent on a pas besoin de tout ce qu'on choisit d'habitude pour garnir notre assiette et qu'on peut etre aussi  bien avec moins. Mais le soir venu, c'est beaucoup plus difficile, avec cet exercice l'EME est presque toujours de la partie en fin de repas ou apres le repas et comme pour Mavo, ma tete est vide quand je mange sous le coup d'une EME. Non je ne pense à rien, je mange et c'est tout, je me dis juste de quoi d'autre j'aurais envie maintenant quand j'en ai assez de ce que je suis entrain de manger et hop je passse à l'aliment suivant, comme un robot je dirais.

Mercredi j'ai eu une longue et dure journée, le soir une fois que tout le monde etait au lit et que j'etais enfin au calme, j'ai grignoté parce que j'en avais besoin et sur le coup cela m'a vraiment fait du bien et appaisée car j'ai vraiment choisi de la faire, j'ai ressenti du bien etre et j'ai dormi comme un bébé. Mais le lendemain matin je me suis reveillee avec une culpabilité taux maximum et une grosse angoisse dans la poitrine. J'ai tente le coup de la defusion facon Izabelle, le remix d'ascenceur pour l'echaffaud, moi les mains ligotées dans mon dos, la tete et les epaules basses, entrain de gravir les marches d'un echaffaud en bois au sommet duquel tronait une guillotine (ben oui quoi quand on fait dans le dramatique on y va a fond ou pas). Arrivée en haut, un bourreau cagoulé m'attendait et sans plus de cérémonie m'a allongée sous la lame et le couperet est tombé immediatement: coupable coupable coupable! Bon ça c'est fait et j'ai pu passer à autre chose, mon angoisse avait disparu meme si  la culpabilité faisait un peu de resistance. J'ai attendu d'avoir faim pour manger, vers 14h, une petite soupe, des tomates cerises et un morceau de pain et le soir j'avais cuisiné ma soupe repas curry-coco-poulet toujours plébiscitée par la famille, moi aussi je suis fan de cuisine indienne. Il y a beaucoup d'ingrédients et de travail de taillage des legumes, il faut du temps pour la faire et j'aurais bien voulu l'apprécier cette soupe mais ce ne fut pas possible à cause des enfants survoltés, on a mangé tard car mon mari est rentré tard du burreau, du stress encore du stress, bref un coup pour rien car quand tout le monde fut couché, j'ai re-mangé ma soupe tout seule debout dans la cuisine et la pareil je ne me suis rien dit du tout, tete vide. Bon si çà m'arrive aujourd'hui je vais essayer de penser à formuler verbalement mes ressentis car je ne comprends pas trop comment je fonctionne et pourquoi je fais çà.

Bonne journée

izabelle
Animatrice forum

bien sûr ta tête est vide car le but de l'EME c'est bien de vider la tête qui cogite un peu trop....

 

très bien ta défusion, mais attention.....    elle n'est pas destinée à faire disparaitre ta culpabilité, juste à la dédramatiser afin de la rendre plus supportable....   

c'est vraiment important de ne pas chercher à faire disparaitre le ressenti problématique.....   je dis ça, parce que tu disais qu'elle faisait  "de la résistance".....   il n'y  a pas de combat à mener, là

avec la défusion, on évite  la "sur-infection"  en qq sorte, avec l'angoisse de la culpabilité, ou la peur de la peur

mais l'émotion ou le ressenti de base, difficile,   il reste là.....  et le but c'est justement  d'accepter qu'il reste là,  comme un caillou dans la chaussure, en qq sorte, mais auquel on ne prête que l'attention qu'il mérite (pas beaucoup)

 

on peut très vite prendre l'habitude d'utiliser la défusion pour faire disparaitre les ressentis,   et c'est vraiment  un gros gros piège, car on reste dans cette logique de  faire disparaitre  ce qui "coince",  dans ce message qu'on se lance à soi-même qu'on ne peut rien supporter d'autre comme état intérieur qu'un état agréable et calme.....

le but de la défusion est vraiment de nous permettre de nous sentir coupable, angoissé, honteux, rejeté, etc....   sans frémir....  parce que c'est passager, que ce ne sont que des ressentis et que ça fait partie de la vie  (comme le dirait Véronique Sanson)

 

alors la frontière est mince, et nous, les controleurs émotionnels,  on se jette au début sur la défusion comme un outil à dézinguer les ressentis, mais  il faut vraiment faire gaffe car en restant dans cette logique, on reste vraiment dans la logique des EME (qui sont d'autres outils à dézinguer les ressentis)

 

bon fractionnement à toutes pour aujourd'hui!!!!

moi je ne vais pas fractionner, mais  juste  faire  "une petite place  "   en fin de repas   sur le défi de Noelle

Secotyne.
Abonné

Hello,

voici mes premiers jours de fractionnement et un premier constat : depuis que je diminue les quantités, je reprends un petit déj'. Et puis un petit déj sur le pouce, debout dans la cuisine, sans vraiment en profiter (mais en ayant faim) parce que je ne l'ai pas anticipé et que je suis en retard (je suis en retard tous les matins, c'est la norme).

C'est juste un constat. Pour le moment, c'est comme ça. Le petit déjeuner, je l'ai retiré depuis que je fais LC parce que je me suis aperçue qu'il n'était pas indispensable, ça ne fait donc pas si longtemps mais J'AIME ce moment ! Oui, j'aime le petit déj.

Noelle
Marraine

si tu aimes le petit dej, tu pourras surement , quand tu auras trouve ton equilibre avec l'appetit prévisionnel, n et re prendre ce petit dej avec une bonne faim,

 Bon courage pour le fractionnement

Bliss.
Abonné
Hier soir j'ai bien fractionné et ensuite très bien dormi mais réveil surper tôt j'avais super faim. Donc petit déj après 5h je ne sais plus exactement. Pas vraiment diminué vu ma faim. 10H30 bien faim une demi banane et des amandes et un café (je diminue de plus en plus le sucre un peu chaque jour j'espère arriver à m'en passer complètement). 14H bien faim à nouveau. Bol de potage, tofu émincé au gingembre (laissé de côté un quart puis finalement jeté) patate douce. Pas de pain ni fromage ni dessert. Un carré de chocolat et un café décaféiné. Et ce matin grosse erreur de monter sur la balance (merci la collègue qui m'a dit que j'avais grossi). Et le chiffre vu....une pure horreur, on va dire que c'est une blague hein? ou alors des kilos de muscles, et plein d'eau aussi!
Fossette.
Abonné

Secotyne : ce serait pas un surnom qu'on te donnait enfant ? ;) il me semble que l'on me donnait le même !

MONTDOR.
Abonné
Merci isabelle je crois en effet que je glisse vers ce piège la avec la defusion...Ai retenté le coup de la verbalisation toute a l heure en pleine EME après une grosse crise avec ma fille, je n y arrive pas encore, j ai continue à manger même si je verbalisais mes ressentis entre 2 bouchées....maintenant la culpabilité est de retour ainsi que le ballonnement...je m'imagine telle une grosse montgolfière gonflée non a l hélium mais à la culpabilité qui s envole dans le ciel , tiens comme la méchante tante de Harry dans un épisode de Harry Potter....bon we la toutes
mavo.
Marraine

Je ne fractionne pas ces jours-ci mais je vous lis !

Merci Izabelle et Lorraine pour vos mots sur la verbalisation, c'st vraiment une piste nouvelle pour moi. Et complètement en phase avec le risque d'utiliser la défusion comme une ultime façon de "dézinguer les ressentis", c'est un truc qui m'arrive assez souvent...

Bliss, des pensées de réconfort pour toi...

Bliss.
Abonné
A 17h faim, j'ai mangé quelques grains de raisins je les ai trouvé extrêmement sucrés. Puis ce soir marmite de légumes mélangés un steack de soja. Mon tchaï au lait ce soir et un carré de chocolat. Mon mari pris au dépourvu de me sentir mal de ma pesée a évoqué la possibilité que ce soit mon carré de chocolat du soir qui soit plus qu'un carré. Réaction affreuse de ma part je lui fait la gueule depuis. Jamais il ne m'a dit un truc pareil en 10 ans. Ca plus la collègue. Comme si je passais mon temps à boulotter en secret.............. Pour le coup je me suis dit que j'allais tout bonnement arrêter de manger du chocolat et me remettre à un bon vieux régime et reprendre tout le poids perdu pour lui prouver que c'est des conneries l'idée que le chocolat ou tout autre aliment serait mauvais. Bref le fractionnement me met les nerfs en boule je crois.
lorraine
Marraine

Bon aujourd'hui drôle de journée alimentaire....

Ce matin yaourt compote café, j'ai mangé un peu plus de compote que d'hab car faim, mais je n'étaisp as très plaeine, y avait cette petite place

A 11h30, je bois une flûte de champagne ramenée par une collègue et  mange sans faim quelques rondelles de pomme séchée.....

A 14h15, comme un ressenti de faim, j'achète une part de pizza, vraiment pas besoin de plus; je mange un bonbon au caramel pour le plaisir du sucré en guise de dessert

A 19 h sortie de réunion,  une petite faim qui se pointe...Pas envie de cuisiner...Je propose "un chinois" à mes chéris, j'ai comme une envie de citronnelle....Je me régale de seiche aux légumes, laisse une bonne part de riz....Rassasiée mais pas pleine....Génial...Et, quand même je me laisse gagner par une envie de sucré et là je ne contrôle plus ma main attirée par l'assiette de fruits confits (gingembre et kumquats) bien garnie ....Mari et enfant bien sûr s'arrêtent bien avant moi....J'arrive à ne pas tout manger en plaçant l'assiette en bout de table. OUF !

Et là, y a plus vraiment de place jolie EME de tentation gourmandise....Si j'avais du courage, je ferai le défi "me passer de dessert"......! Pas contente de moi .....Bon, allez, y a pas mort d'homme, J'attendrai d'avoir à nouveau bien faim avant de  remanger .....

Possible que demain, j'aille voir "du côté laisser une petite place" défi mis en place par noelle car c'est vrai je suis plus dans cette démarche là, mais rienne m'empêche de revenir par ici.....smiley

Bonne continuation à nous toutes ici ou ailleurs smiley

izabelle
Animatrice forum

oui Bliss, cela exacerbe ta sensibilité, et alors les nerfs à vif, ça donne ça....

même top pour moi mercredi soir..... moi mon chéri m'a sorti un lieu commun...  et paf au quart de tour.....

1 journée de boudage, d'incompréhension, mais au final je crois que ça a permis au moins de parler de l'hypersensibilité et de voir qu'il était réceptif à mieux comprendre en quoi c'était lié à la sur-alimentation

 

Montdor, mais félicite-toi d'avoir verbaliser entre deux bouchées!!!!   c'est bien!!!

n'attend pas que ça t'empeche de manger, ce n'est pas le but,  car c'est progressif.....   en verbalisant,   tu commences à inverser le processus de la fuite et de l'évitement....  ça n'empêche de te réconforter quand même

mais tu n'évites plus le ressenti.... peut-être tu as encore du mal à  le cerner pour de vrai,  comme c'est souvent le cas quand les enfants sont en jeu  (on refoule beaucoup, dans notre role de super maman)

mais l'essentiel c'est d'avoir  commencé à mettre des mots, plus tu le feras, plus ça s'éclaircira

parce que ça veut dire que tu n'as plus peur-honte de ressentir ça, enfin si encore un peu, mais de moins en moins....

et quand tu en auras parfaitement conscience,  tu seras capable de choisir la nourriture ou bien de rester comme ça, simplement, mal.....  inconfortable.....   (parce que les enfants..... pfff....)

pour avoir mis des mots : bravo!!!!!

tu sais, ça ne se fait pas du jour au lendemain....  donc sois fière de toi et continue

MONTDOR.
Abonné

Merci Izabelle, ca m'aide bien tout ce que tu me dis et m encourage car bien entendu on aimerait que les resultats soient immediats car on a toujours tendance à croire qu on peut effacer de nombreuses années, voir toute une vie, de restriction cognitive ou de troubles du comportement alimentaire en quelques moi s de LC....Pour l'instant j'en suis surtout à la culpablité et la honte et donc loin des felicitations mais depuis cette exercice sur les EME je me rend compte qu'elles augmentent alors qu j'etais plutot tranquille avec ça depuis longtemps, je pense donc qu'il y a quelque chose à creuser de ce coté

Bliss, moi c'est quand mon mari commence ses phrases par : "oh toi depuis que tu fais ton regime......" en parlant parle de LC, que je saute au plafond!!!  Je lui reponds comme d'hab " C"est PAS un regime!" Et quand il commence a commenter la methode sur un ton incredule, je lui reponds qu'il n'a pas a s"occuper de ca, que c'est mon probleme et pas le sien, que je sais ce que je fais et que je n'ai pas besoin des conseils de quelqu'un qui n'y connait rien en la matiere (un gars qui a toujours ete mince et régulé..pfff). Oui je sais je ne suis pas reputée pour ma diplomatie....mais je m'en fous en general

Bon ta balance elle te dit quoi au juste? Elle te dira pas forcement la meme chose un autre jour et meme si cela se confirme sur plusieurs pesées ce chiffre catastrophique, c'est contrariant oui, mais c'est pas la fin du monde, ca veut dire que pendant une periode tu as mange plus que tes besoins, que celle a qui cela n est pas arrive ce genre de mauvaise surprise leve le doigt.!.... Ok personne.... Apres une petite enquete retrospective tu vas finir pas trouver ce qui s'est passé et tu vas rectifier le tir, au final tu vas progresser Bliss. Tiens nous au courant

Bliss.
Abonné
J'ai pu reprendre le truc avec mon mari et c'est un gros malentendu. En fait il est assez désespéré de voir ce que je mange (peu) tout le sport que je fais la rpc tout ca....et que je ne maigris pas. Donc il a incriminé des 2 carrés de chocolat noir journaliers. Et moi il ne faut pas toucher à mon chocolat! Je ne pense pas re grossir parce que je mange trop. J'ai repris le travail , beaucoup de fatigue et de doutes et moins le temps de cuisiner des supers bons trucs et moins de sport que cet été. L'un dans l'autre je suis une petite mangeuse avec un métabolisme déglingué par 20 ans de régimes. Bref je continue le fractionnement et hier soir petite assiette de restes salés et pas de thé tchaï ni chocolat pour mon dessert. Pour voir ce qui se passe. Et bien c'est une légère frustration, comme s'il manquait ce gout fort et sucré et amer et puissant en bouche. Ce matin levée tôt, cauchemard. Et là j'observe la faim s'installer , les glouglous dans le ventre, la salivation, gorge un peu serrée, estomac qui se manifeste. Dur de fractionner sur le petit déj qui n'est pas un gros repas!
Secotyne.
Abonné

Et oui Fossette, bien vu, c'est le surnom que me donnait un oncle qui me trouvait particulièrement pot de colle auprès de ma mère lorsque j'étais gamine. Apparemment j'étais toujours fourrée dans ses jupes...

Secotyne.
Abonné

Le fractionnement avait assez bien commencé; j'en étais étonnée. Et puis finalement, cela fait 3 jours que non seulement je ne fractionne plus, mais qu'en plus je laisse libre-court à des EME que je maîtrisais plutôt correctement ces derniers temps.

Bien entendu, j'ai plein de bonnes excuses pour ne pas fractionner ;-)

Est ce plus dur aussi pour vous le week-end ? Personnellement, en semaine, dans le cadre professionnel avec un rythme, des horaires, la cantine et même des gens autour de soi, je trouve plus facile de se raisonner, de respecter certains exercices et de limiter les EME.

Le week-end et sa "liberté" me contrarient davantage en quelque sorte. IL y a plus de tentations, plus d'envie de se faire plaisir en se disant justement que c'est le week-end etc.

Pour Bliss : j'ai lu tes derniers posts avec attention, bon courage !!

pleinedespoir.
Abonné

Hello Bliss,

C'est vrai que vu ce que tu manges moi je m'étonne aussi que tu ne maigrisses pas .. moi j'ai l'impresssion de dévorer par rapport à toi .. donc y a vraiement des questions de métabolisme, de fonctionement de tyroïde ou de rétention d'eau comme tu le mentionnes.. c'set dur ces trucs vraiment ... moi j'ai aussi l'impression de manger raisonnablement et pas au delà de ma faim et pourtant .. bon c'set vrai que je me pèse plus car ça me décourage complètemement et mes vêtement sne me serrent pas au contraire .. j'ai peut-être reposé la moindre, mais pas à la mesure de mes efforts...

Accepter ce qui est .. on en revient toujours là....

Fossette.
Abonné

Bonjour à toutes,

J'ai terminé ma 2ième semaine de fractionnement. Bon sur la faim, je diminuais beaucoup moins.

Je compte refaire cet exercice, mais de manière plus souple : sur un repas ou sur une journée.

Bonne continuation !

Bliss.
Abonné
Ce matin petit déj emporté et mangé en arrivant au travail: un demi soyasun, quelques grains de raisin blanc, une poignée de céréales et quelques amandes. Très bon mais un peu juste en quantité. Difficile le fractionnement sur le petit déj. 11h30: très faim après avoir bu un décaféiné ( demi sucre). je m'achète une banane mangée un peu vite. 13H retour maison très faim. demi tomate en salade. Morceau de tofu mariné (laissé un tiers) petites pommes de terre poëllées avec plein d'herbes délicieuces. Un thé fumé avec un carré de chocolat. Fractionnement pas top là mais franchement faim et ensuite fitness.
Secotyne.
Abonné

Autre constat sur le fractionnement : il m'est plus simple de sauter un repas que de diminuer mes quantités.

En effet, une fois à table, il m'est plus dur de lutter contre la tentation et j'ai envie de poursuivre mon repas.

FRED73
Marraine
J'ai exactement le même problème. C'est le principe du tout ou rien. Est ce du au perfectionnisme ? Et c'est vrai que bien souvent je préfère ne pas commencer à manger par peur de ne pas réussir à m'arreter de manger à satiété.
Secotyne.
Abonné

Voilà, c'est exactement le principe du tout ou rien. Tu as bien résumé. Enfin, si le fractionnement était simple, je pense qu'on le saurait...

Clarisse_and_me.
Abonné

Salut Secotyne,
Je reviens sur ce que tu écrivais au sujet de la différence semaine/week-end.  N'est-ce pas aussi du tout ou rien ?  Le relâchment du WE est peut-être un signe de trop de contrôle la semaine ?

Je te partage ça parce que c'est mon cas.

Secotyne.
Abonné

Salut Clarisse, à ta question "Le relâchement du WE est peut-être un signe de trop de contrôle la semaine ?", je m'interroge.

Il faudrait que je m'observe différemment durant la semaine. A priori, je répondrai que c'est surtout parce que le cadre n'est pas le même en semaine qu'il m'est plus facile de limiter les excès, mais ta question me fait réfléchir. Je ne peux nier que je suis toujours au moins un peu dans le contrôle.

A voir... Merci de ta remarque.

 

NB : fractionnement hier -> échec. Je me remets en selle aujourd'hui. Encore.

Bliss.
Abonné
Vendredi fractionnement: Matin: bien faim mangé sans penser au fractionnement.... midi: des boulettes de viandes, purée très peu (fractionnement facile car gout très bof) des légumes mélangés (laissé la moitié). pas de dessert ni fromage ou café. Ca allait bien je me sentais légère et très à l'écoute de mon corps et des douleurs de mon dos. 16h: un bon thé au lait comme j'aime, lapsang souchong. Petite faim mais pas envie de ces grosses tartes qui me faisaient de l'oeil. 19h: grosse faim. Un peu de soupe, un morceau de cabillaud et sauce, un peu de boulgour, bref un peu de tout mais moins. 2 chocolats fabuleux en dessert (ca y est la petite boite est finie). Hier j'ai constaté que la faim est vraiment plus ou moins supportable selon les douleurs, le bruit environnant, la quantité de travail que j'ai etc......hier ca a bien été . Donc diminuer me sensibilité à ces aspects extérieurs ou augmenter mon seuil de tolérance me permet de manger moins. Le truc c'est de bine gérer ensuite les sensations de faim. Le soir j'avais déjà bien faim à 18h quand j^'ai fini j'ai même hésité à manger un truc et en fait je voulais rentrer pas trop tard......finalement ca c'est bien goupillé. Mon mari rentré tôt s'était lui fait une grosse collation et du coup n'a pas mangé le soir , il fait du fractionnement naturellement ce qui m'agace. Enfin tant mieux pour lui!
izabelle
Animatrice forum

bravo Bliss

la faim est une stimulation comme une autre, ça vient de l'intérieur

quand on est déjà un peu submergé par tout le reste,  elle peut être  "la goutte d'eau"  et devenir intolérable  (illusion bien sûr)

j'ai remarqué moi aussi que lorsque je me sens submergée, la faim, les bruits, tout....  est beaucoup moins tolérable

 

à nous d'augmenter peu à peu notre seuil de tolérance de stimulation (interne + externe)  grâce  à la pleine conscience en effet

pointvirgule.
Abonné

je suis repartie ds étape du fractionnement que je n'avais pas réussi à vivre et à faire sereinement et correctement...

donc une tartine en moins ce matin, dej normal et quantité moindre ce soir et finalement pas besoin de collation ...

a suivre....

bon rétablissement à toi iza , j'espère que yu vas mieux!yes

Lavienrose.
Abonné
Bon j'ai un peu lâché l'affaire mais je m'aperçois que le fractionnement ne représente en somme que le fait de manger à ma faim. J'ai eu ces derniers temps beaucoup trop d' eme et la depuis deux jours j'ai essayé de me motiver pour casser ce cercle vicieux Hier soir je me suis gavée de nut et de pain en me disant que demain tout irait mieux..... Aujourd'hui j'ai respecté ma faim en essayant de fractionner Premier repas à 13h d'une salade d'endive tomate thon et un bout de pain, ça m'a fait un bien fou de manger des crudités À 16h une orange et ce soir au resto du boulot un plat avec un peu de ratatouille frites et viande...... À 22h15 un petit réconfort avant de quitter le boulot:3 carrés de chocolat lindt au sel de guerande et caramel Je suis rentrée du boulot à 23h30.......Ben je suis au lit et je n'ai pas d'eme!!!! Je sais que je ne me relèverai pas pour manger. Je vais profiter du fait que fillette soit en vacances c.-à-d. pas d'angoisse d'anticipation sur un lever trop tôt, pour me recaler et me reposer. Je suis heureuse et je pèse mes mots de ne pas avoir d'eme ce soir C'est ma victoire du jour.
MONTDOR.
Abonné

Bravo LaVienRose, je me joins a toi car pour la premiere fois depuis une semaine pas d'EME hier soir pour moi non plus. Je ne me souvenais meme plus de l'effet que cela fait... CA FAIT DU BIEN

pointvirgule.
Abonné

bravo a vs 2!!

ai réussi a fractionner ce matin et midi mais je ne sais pas si j'ai assez mangé!??

à suivre....belle journée

pointvirgule.
Abonné

me suis autorisé une colaltion du coup pas envahi par la grande faim ce soir...juste qq EME, quelques pensées chocolateuses sans lendemain.... d'ailleurs je n'ai pas de chocolat, ah ah!!!

fractionnement réussi ce soir, j'ai réduit de moitié ttes mes portions... comme un vague sentiment de manque mais pourtant plus faim : enfin je crois... vraiment compliquée cette étape!

pointvirgule.
Abonné

 

sadouh la !! ca yoyote oups! pardon

pointvirgule.
Abonné

 

 

pointvirgule.
Abonné

me suis autorisé une collation du coup pas envahi par la grande faim ce soir...juste qq EME, quelques pensées chocolateuses sans lendemain.... d'ailleurs je n'ai pas de chocolat, ah ah!!!

fractionnement réussi ce soir, j'ai réduit de moitié ttes mes portions... comme un vague sentiment de manque mais pourtant plus faim : enfin je crois... vraiment compliquée cette étape!

pointvirgule.
Abonné

 

 

izabelle
Animatrice forum

bravo à vous toutes!

Loli2pop.
Abonné

faut que je fractionne, faut que je fractionne ... mpfffff cro cro dur.

En tout cas, vous lire me remet cette étape en tête. Rooo la la et quand je vois que certaines le font sur 2 semaines ou d'autres pour la 4ème fois ...

pointvirgule.
Abonné

pour moi c'est la 2è et a mon avis pas la dernière!!??

mais je commence à penser que c'est cpt L ETAPE primordiale pr moi car je sens bien que je suis dans la peur de manquer et la peur d'avoir faim et l'incapacité/difficulté à différer dc en plein ds le mile là!!

dur, dur.... mission accomplie ce matin cependant , c'est deja ça!! courage

Haut de page 
X