grosse eme - 01022014

hlne85.
Abonné
Bonjour après une journée seule enfermée dans mon petit appartement à cause de problème de santé... et le fait d'être seule un samedi soir je viens de craquer... une grosse eme sans faim... jai l'impression que je n'arriverai pas à m'en debarasser... Je ne comprends pas pourquoi je fais ça puisque après je me sens tellement mal... Auriez vous des conseils ??

Commentaires

Violette28.
Abonné

Bonsoir hlne85,

tu as des eme, j'en ai aussi. Je te fais partager mon expérience, qui j'espère, te sera utile.

D'abord, ne pas te torturer en te demandant "mais pourquoi je fais ça?", ce qui augmente ton sentiment de culpabilté. Quand tu avanceras dans le programme, tu finiras surement par découvrir ce qui te fait manger (l'ennui, la solitude...).

Ensuite, attends que ta faim revienne.

Lundi, j'ai fait une belle eme de décompression (j'ai décompressé du we où je n'ai pas réussi à avoir une seule minute à moi), et j'ai mangé sans faim de midi jusqu'à 16h (euh... pas non stop non plus, mais j'ai passé mon temps à grignoter). Une fois l'eme passée, j'ai attendu la faim, qui n'est jamais venue, donc je n'ai pas mangé le soir.

Du coup, tout ce que j'ai pris en trop dans l'après midi est presque passé inaperçu en terme de prises alimentaires si je regarde l'ensemble de ma journée.

Je te souhaite bon courage, et surtout, ne t'inquiète pas d'avoir craqué!!

hlne85.
Abonné
Merci pour la réponse ça fait chaud au coeur de voir que l'on est pas seule à se battre contre ça. Le soucis c'est que j'ai l'impression de déjà connaître les émotions qui me poussent à manger mais ça ne m'empêche pas pour autant d'avoir des eme. Je suis actuellement en train de remplir le carnet des eme j'espère à la suite de ça trouver des pistes pour ne pas manger quand ses émotions se présentent...
Patience
Marraine

Bonjour hlne85,

Je suis d'accord : attends la prochaine faim.
Ce qui est fait est fait. Et cela n'enlève rien à ta valeur. Ce n'est pas parce que tu as fais une nouvelle EME que tu es forcément nulle et que tu n'y arriveras forcément jamais.

Personnellement, apprivoiser mes EME prend du temps. C'est un long chemin. Et j'ai l'impression que j'en aurai toujours. Par contre, j'apprends progressivement à ne pas manger en cas d'EME ; ou alors à manger, mais moins et mieux.

Courage, courage... C'est un peu comme apprendre à faire du vélo : on se prend des gamelles, mais on finit par trouver notre équilibre !

Au plaisir de te lire

izabelle
Animatrice forum

hello hlne

moi aussi j'ai souvent eu cette réaction :   "mais pourquoi!!!!"  trémolo désespéré

 

et pourtant ça revient occasionnellement

chaque EME est là  pour nous éviter de "ressentir"  quelque chose, en nous-mêmes,  qui est trop douloureux, ou trop menaçant

par exemple le sentiment de solitude

mais parfois d'autres qui sont un peu "cachés derrière"  qui nous angoissent bien plus, et c'est ceux-là qui provoquent des EME surtout,  par exmple   la peur de mourrir,  le sentiment d'impuissance, d'échec,  ou toute sorte de truc comme ça,  ou alors des histoires, des souvenirs, des mémoires

bref,  toutes sortes d'histoires qu'on se raconte dans notre tête  et surtout contre lesquels on "lutte"

d'abord en grognant, en ruminant des pensées, puis on sort l'artillerie lourde!!!   chocolat, pain, et autres gateaux  ou douceurs salées.....

 

après c'est clair que l'état intérieur pénible, il a laissé la place à notre culpabilité, notre sentiment d'être vraiment qq'un de bizarre et la honte bien sûr......

 

contre les  EME, ce n'est pas une bataille qu'il faut mener,  ce ne sont que des "signaux"

je veux dire, est--ce qu'on va se battre contre des feux rouges ou des panneaux stop???

l'EME est le signal qu'il y a un état intérieur, en toi,  qui est difficile à vivre

simplement.....

pas besoin de se fouetter pour ça

des millions de personnes vivent la même chose

 

alors toi, peu à peu,  tu vas apprendre à pouvoir te dire  qq minutes : tiens j'ai un état intérieur désagréable....   et le laisser exister, t'autoriser à le ressentir un petit peu

ensuite les états intérieurs  "autorisés"  sont de plus en plus nombreux  et donc on a de moins en moins d'EME

ça ne veut pas dire que ça y est, on a gagné, on est les plus forts

 

par ex,  moi je n'ai plus DU TOUT d'EME  de 17-19h  comme j'ai eu toute ma vie

mais la semaine dernière, j'ai eu des EME à 21h,  parce des histoires très pénibles de mon enfance remontaient à ma conscience et que je ne savais pas gérer, mettre des mots....

bon, ben voilà, quoi.....   un nouvel état intérieur à accepter, autoriser,  laisser être, laisser vivre

 

j'espère t'avoir éclairée sur le processus

bonne semaine à toi!

Haut de page 
X