Impossible d'arrêter avant le trop-plein - 17022015

Elda.
Abonné

Bonjour tout le monde !

J'aurais besoin d'un coup de main, sioû plaît...

Cela fait 10 jours de mon dernier message à mon coach sur le sujet, et toujours pas de réponse. Je commence vraiment à trouver le temps long ! Est-ce normal, pour un coach, un délai aussi long ?

Les choses évoluent, pour moi. En ce moment, je maitrise bien la RPC et assez bien l'attente de la faim pour manger. J'ai pratiquement cessé le grignotage, et pour moi, c'est déjà un succès. Mais je suis incapable de respecter ma satiété (et donc je ne perds pas de poids, j'ai même repris un peu):

- je mange ce dont j'ai envie, et souvent ne sont pas des aliments sains et peu caloriques.

- mais surtout je mange trop, beaucoup trop. Je sens parfaitement bien que je ne respecte pas ma satiété, si tant est que je la détecte. Je dépasse, amplement, en en ayant parfaitement conscience, le moment où je n'ai plus faim, ni parfois même envie de manger. Je n'arrive pas à contrôler ça. Je n'arrive pas à m'arrêter avant de me sentir "le ventre plein", trop plein. Bien évidemment, cela va de pair avec des sentiments d'incompétence et de culpabilité. Il m'en faut toujours "encore un peu", encore un peu". Par exemple (mais ce n'est qu'un exemple parmi beaucoup d'autres) il m'est très difficile de ne pas prendre de dessert, de ne pas terminer le repas sur une note sucrée, même si je me suis empiffrée avant et que je suis bien consciente de ne plus avoir du tout faim.

J'ai besoin de votre aide et de vos conseils, je me sens seule face à tout ça. Ça vous est arrivé aussi ? Comment avez-vous résolu ça ?

Merci d'avance !

Commentaires

capuccino
Marraine

 

Bonjour Elda,

Tout d'abord en ce qui concerne le message à ta coach, à mon avis, il a du y avoir une erreur quelque part et elle n'a pas du le recevoir (mauvaise adresse, fausse manipulation...). D'habitude, le délai est de 48 heures...Je te conseille de lui en renvoyer en en allant dans ton programme sur l'icone "contacter un coach".

Voilà 7 semaines à peu près que tu suis le programme et tu as déjà bien progressé en reconnaissant ta faim, en étant à son écoute et ça ce n'est pas rien car c'est le point d'ancrage de la méthode. Tu es préssée de voir un résultat sur la balance alors maintenant tu te mets la pression pour reconnaître ton rassasiement qui est est beaucoup plus subtil à percevoir que la faim. Il demande encore plus de travail et de souplesse que la recherche de la faim, parce que ce n'est pas quelque chose d'une précision absolue. Il faut y aller par étape, retouches pour y arriver.

Dans ton programme tu as unl'exercice destiné à t'aider à reconnaître la rassasiement, l'as-tu fait ?

Je te sens tellement impatiente à perdre du poids..que tu voudrais réussir à tout faire, tout de suite, parfaitement...N'oublies pas que tu es en phasede "rééducation" des sensations alimentaires et que rien n'est gravé dans la pierre, il te faut juste apprendre à te redécouvrir et ça ça prend du temps. Du coup afin d'y arriver au mieux, tu accentues ton stress tu te provoques des EME de fin de repas et tu ne peux plus t'arrêter de manger.

Et si tu essayais de faire dans "là peu près" avec ce rassasiement ?

Et si tu essayais 3 respirations en pleine conscience en cours de repas pour savoir ce que tu ressens ?

Et si comme quand tu étais petite, tu gardais une petite place pour le dessert à chaque repas ?

Contôle et perte de contrôle vont de paire !!! Tu veux contrôler ton rassaisement et tu perds le contrôle en ne pouvant plus d'arrêter de manger...

As-tu essayé de repérer la taille des portions qui globalement te conviennes dans la composition de tes repas pour être rassasiée ? Par exemple un plat-légumes et un dessert te suffisent amplement et à l'intérieur de ça quelle est la taille de ton plat, de ton dessert ou alors il te faut manger plus ou moins...

C'est par apprentissage (le cerveau enregistrera les informations) que nous sommes capable de savoir que si en dessert on mange une part de forêt noire, on n'aura de la place que pour 1/2 steak et quelques bouchées de pommes de terre. C'est aussi par apprentissage qu'on saura qu'en mangeant nos oeufs mayonnaise on pourra aussi manger une part de fromage et un fruit pour calmer notre faim...

Tout ça pour te dire qu'il faut du temps, de la bienveillance, de la souplesse et de l'acceptation. Accepter de vivre l'inconfort de ne pas perdre de poids tout de suite et continuer à travailler sur ton comportement alimentaires, tes émotions...et vivre ce qui est important pour toi malgré tout. Les choses vont se mettre en place, laisse-toi du temps, notre corps n'est pas une machine...si quelqufois il peut nous laisser croire qu'il plie sous la containte, la révolte n'en est que violente et douloureuse...

izabelle
Animatrice forum

coucou Elda

je rejoins Cappucino, tes progrès sont déjà importants

 

ce qui t'arrive en fin de repas, ce sont tout simplement des envies de manger sans faim

c'est à dire que tu n'as plus faim, tu le sens (déjà c'est bien!!!!)  mais tu ne peux  "t'empecher" d'arreter de manger

la culpabilité qui s'ensuit provoque à son tour des EME etc......

 

bien sûr ça m'est arrivé!

pour toi la clé se trouve dans ce mot :   empiffrée....

peut-être c'est ça qu'il faut changer

que ta nourriture soit un plaisir, un bonheur, une dégustation

 

qu'apporter de la nourriture à ton corps quand il en a besoin, quand tu as faim,  soit un bonheur, un plaisir  et non pas une urgence

il y a un livre qui me vient à l'esprit  c'est  "manger en paix", comme je l'ai lu il y a longtemps je ne me souviens plus vraiment ce qu'il  y a dedans, mais je pense que c'est le chemin vers lequel tu dois te diriger

 

et te donner le temps pour cela

si déjà tu respectes ta faim,   tu peux dépasser ta satiété régulièrement

ne te mets surtout pas la pression sur la satiété, y'a rien de pire pour déclencher des EME justement

 

concentre-toi sur la faim  et sur le fait de profiter de ton repas en prenant ton temps

Lua Nova.
Abonné

Je me retrouve tout à fait dans le message d'Elda!

Merci les marraines, j'essaierai d'appliquer vos conseils.

jessica.pl.
Abonné

Hello tout le monde,

Elda, as-tu progressé sur cette difficulté?

Il s'avère que j'ai la même, j'essaie d'attendre le retour de la bonne faim pour compenser. J'ai lu ailleurs sur le forum une "astuce" : manger le meilleur au début. Je pense essayer ça sur chaque unité alimentaire : manger le meilleur. Je me rends compte que je fais partie de celles qui garde la meilleure bouchée pour la fin, du coup ça contribue à ce que quoiqu'il arrive je souhaite aller au bout de mon plat pour avoir "la meilleure bouchée", je vais essayer de changer ça.

FRED73
Marraine
C'est vrai que je me rends compte que quand j'ai faim, ça devient une urgence de la calmer et je n'arrive pas à prendre le temps de déguster. Je suis contente d'avoir faim mais je n'aime pas que cet état dure trop longtemps parce que c'estpnconfortable, alors je veux vite me débarrasser de cet inconfort. Ensuite comme je suis frustrée d'avoir manger trop vite, je mange encore alors que je n'ai plus faim !
izabelle
Animatrice forum

oui la faim est un inconfort physique, enfin une "tension"

pour ma part, depuis peu, je m'aperçois que j'ai de moins en moins besoin de la "calmer" en vitesse

par ex  hier j'avais faim à 12h,  concours de circonstances j'étais bloquée et on devait déjeuenr vers 14h

j'aurais pu m'éclipser, chercher un petit truc à manger pour "tenir"

mais en fait non, ce ventre qui dire ce n'était pas si dramatique, j'avais l'imrpession que ce n'était pas si important que ça, que ça attendrait bien le repas....

 

quand on sait qu'il y a qq mois, je mangeais DES  la moindre petite faim, que je tolérais difficilement....

 

et maitnenant je prends presque un plaisir physique avec la bonne faim

bon la bonne simplement,  parce que la grande je ne l'aime pas, ça devient franchement désagréable

d'ailleurs je pense que le corps nous guide, et c'est désagréable pour qu'on n'y aille pas

mais la bonne faim, j'ai du vraiment l'apprivoiser pour qu'elle devienne "agréable"

 

ce qui était dur, c'était que j'étouffais  toute sensation de mon corps,  donc là c'est une vraie sensation, puissante, vivante

alors s'autoriser à la ressentir pleinement, ça prend du temps

le défi de la bonne faim m'a beaucoup aidée pour ça, car il faut faire, refaire, re-refaire avant de pouvoir progresser  (c'est comme faire ses gammes)

 

 

Jessica : attendre le retour de la bonne faim, c 'est bien plus que "compenser",  en fait, moi je ne fais QUE ça maintenant

parce qu'avec la bonne faim, la satiété c'est tellement, tellement telllement plus facile..... 

on la sent très bien

et puis si parfois je mange au delà, peu importe, je ré-attends à nouveau la bonne faim......    bon il est vrai que ça peut décaler un peu les repas, mais franchement, on a une marge de manoeuvre, c'est bien aussi cette liberté....  (je dis ça, mais à nouveau il y a qq mois, si je n'avais pas faim  "à l'heure"  c'était un drame)

Colombie.
Abonné

Bonjour,

Je me retrouves dans les difficultés d'Elda.

Avant Linecoaching, j'avais des EME surtout en soirée voire la nuit quand je n'arrivais pas à dormir ou me rendormir.

Maintenat, les EME sont plus en fin de repas que j'arrive pas à arrêter, ajoutant des aliments non prévus et facilement disponibles.

Je suis au stade de la pleine conscience: apprendre à gérer les EME. j'ai encore du travail. Lire les conseils et astuces découverts dans les forums me fait aussi progrsser, au moins essayer des nouveaux trucs.

Merci à toutes et à la marraine.

izabelle
Animatrice forum

moi aussi Colombie, quand mes EME de fin de journée se sont "arretées"  (alleluia!!!)  j'ai commencé à avoir des EME de fin de repas

ce qui faisait que du coup je ne maigrissais pas plus  !!!  angry

alors pour te rassurer c'est une phase, ensuite ça devient plus facile

l'EME-Zen est très efficace pour les EME de fin de repas je trouve car ce sont souvent des "petites" émotions alimentaires (genre difficulté à laisser, frustration)

ça tombe bien donc que tu sois dans cette étape là, mais tu as raison de participer au forum, car c'est un peu compliqué à maitriser cet outil de pleine conscience, il faut vraiment l'utiliser en pleine conscience et pas en "controle"  sinon ça fait plutôt l'effet inverse....

raclette.
Ancien abonné

Hello tout le monde. Je me retrouve tout a fait dans ce fil: les Eme de fin de repas. Je ne mange pas souvent entre les repas, par contre c'est super dur de m'arrêter de manger au repas. Pour les repas habituels, j'ai trouvé le truc de me servir une petite assiette et de ne pas me resservir: je dois me motiver avant de commencer a manger sinon c'est comme un automatisme , je me ressers sans y penser.. Bon habituellement je gère plus ou moins, en me laissant une place pour une petite douceur après et je quitte la table assez vite pour m'occuper les mains a autre chose..

 La ou c'est la cata, c'est lors de repas conviviaux avec du monde et des plats froids et buffets a disposition: la je ne gère plus rien : animation, convivialité , vin et tentations devant les yeux.. je n'arrive bien sûr  pas a faire de la Rpc, je ne me concentre pas sur ce que je mange, j'ai envie de tout gouter. J'ai vraiment l'impression d'avoir faim, mais un moment après le repas, je constate que j'ai l'estomac lourd et que zut, j'ai encore trop mangé. .sad Pour le moment, ça reste une situation super dangereuse pour moi. Je croyaias avoir fait des progrès,  mais encore aujourd'hui,  je suis tombée en plein dans ce piege : reunion familiale ou chacun a amené plats froids, vins et gateaux. C'etait sympa, mais je n'ai pas reussi a m'arreter de manger; je n'ai pas repéré ma satiété,  donc trop mangé de ces délicieux gâteaux. ..jusqu'à l'écoeurement. ..

Bon , j'attendrai ma bonne faim demain..... quoi que... dejeuner en famille pour la fete des mères! va falloir respirer avant que l'on passe a table !

raclette.
Ancien abonné

Hello tout le monde. Je me retrouve tout a fait dans ce fil: les Eme de fin de repas. Je ne mange pas souvent entre les repas, par contre c'est super dur de m'arrêter de manger au repas. Pour les repas habituels, j'ai trouvé le truc de me servir une petite assiette et de ne pas me resservir: je dois me motiver avant de commencer a manger sinon c'est comme un automatisme , je me ressers sans y penser.. Bon habituellement je gère plus ou moins, en me laissant une place pour une petite douceur après et je quitte la table assez vite pour m'occuper les mains a autre chose..

 La ou c'est la cata, c'est lors de repas conviviaux avec du monde et des plats froids et buffets a disposition: la je ne gère plus rien : animation, convivialité , vin et tentations devant les yeux.. je n'arrive bien sûr  pas a faire de la Rpc, je ne me concentre pas sur ce que je mange, j'ai envie de tout gouter. J'ai vraiment l'impression d'avoir faim, mais un moment après le repas, je constate que j'ai l'estomac lourd et que zut, j'ai encore trop mangé. .sad Pour le moment, ça reste une situation super dangereuse pour moi. Je croyaias avoir fait des progrès,  mais encore aujourd'hui,  je suis tombée en plein dans ce piege : reunion familiale ou chacun a amené plats froids, vins et gateaux. C'etait sympa, mais je n'ai pas reussi a m'arreter de manger; je n'ai pas repéré ma satiété,  donc trop mangé de ces délicieux gâteaux. ..jusqu'à l'écoeurement. ..

Bon , j'attendrai ma bonne faim demain..... quoi que... dejeuner en famille pour la fete des mères! va falloir respirer avant que l'on passe a table !

izabelle
Animatrice forum

ne t'en fais pas raclette, ça va venir !!!

c'est normalq ue ça soit plus dur en société, il faut le temps que tout ceci devienne plus automatique

l'important c'est que au quotidient tu t'attaches à resssentir la faim et la satiété et la suivre au mieux

et pendant les fêtes, profite juste du momeent présent

tu verras qu'à un moment donné, ça se calera tout seul, tu vas te suprendre toi-même

gentedame.
Abonné

je me reconnais dans ce que tu décris Raclette et, comme toi, je fais cet effort de ne prendre qu'un peu pour garder une petite place pour un dessert ( car j'ai du mal àm'en passer). Où en es-tu dans le programme ? As-tu passé l'étape sur la satiété ? moi pas encore, c'est pour cela que je sais que je dois encore beaucoup apprendre ;)

Par aileurs ne pas culpabiliser est la clé, les repas familiaux n'ont pas lieu tous les jours , heureusement. Cette méthode est faite pour ne pas se prendre la t^te avec les écarts alors ...restons zen ! ;)

narimene.
Abonné

bonjour

enfin je trouve un cas pareil au mien, je ne peu pas m'arreter sauf si je  goute à tout ou je termine tout mon repas.

le probleme c que g pas trouvé à qui parler pour trouver une solution, g l'impression qu'il y a une faille dans ce programme et je veux bien que les coachs la prennent en consideration,

merci bcp d'avoir parler de ce probleme et j'espere qu'on trouvera une solution avant de devenir des obeises.

ALARTE AUX COACHS.

narimene.
Abonné

bonjour

enfin je trouve un cas pareil au mien, je ne peu pas m'arreter sauf si je  goute à tout ou je termine tout mon repas.

le probleme c que g pas trouvé à qui parler pour trouver une solution, g l'impression qu'il y a une faille dans ce programme et je veux bien que les coachs la prennent en consideration,

merci bcp d'avoir parler de ce probleme et j'espere qu'on trouvera une solution avant de devenir des obeises.

ALARTE AUX COACHS.

narimene.
Abonné

bonjour

enfin je trouve un cas pareil au mien, je ne peu pas m'arreter sauf si je  goute à tout ou je termine tout mon repas.

le probleme c que g pas trouvé à qui parler pour trouver une solution, g l'impression qu'il y a une faille dans ce programme et je veux bien que les coachs la prennent en consideration,

merci bcp d'avoir parler de ce probleme et j'espere qu'on trouvera une solution avant de devenir des obeises.

ALARTE AUX COACHS.

narimene.
Abonné

bonjour

enfin je trouve un cas pareil au mien, je ne peu pas m'arreter sauf si je  goute à tout ou je termine tout mon repas.

le probleme c que g pas trouvé à qui parler pour trouver une solution, g l'impression qu'il y a une faille dans ce programme et je veux bien que les coachs la prennent en consideration,

merci bcp d'avoir parler de ce probleme et j'espere qu'on trouvera une solution avant de devenir des obeises.

ALERTE AUX COACHS

Haut de page 
X