J'avance mais je ne maigris pas... - 31052013

fadinarde.
Abonné
... Bien au contraire! J'en suis à plus ou moins 9 mois de LC. Cette semaine (je rentre demain) je suis en vacances à Nice avec ma sœur et une amie. Nous avons loué un appartement ce qui nous a permis de majoritairement manger du cuisiné maison. Durant ce séjour, malgré quelques grosses frictions relationnelles (amie de ma sœur complètement immature et égoïste) je n'ai jamais été, spontanément, aussi bien connectée à mes sensations. J'ai quotidiennement utilisé l'outil d'appétit prévisionnel pour arriver aux repas avec l'envie de manger. J'ai souvent arrêté de manger le repas principal pour me garder une place pour le dessert. Une fois j'ai jeté la moitié de de mon sandwich pour pouvoir manger le flan du dessert qui me faisait de l'œil. J'ai souvent eu les réflexions de ma sœur, qui me connait bien, et qui me disait: mais tu fais quoi, à manger si lentement, à réfléchir entre chaque sushi, à arrêter de manger dix minutes avant tout le monde... Je n'ai d'ailleurs eu aucun gros problème de digestion, c'est aussi un signe que j'ai été assez raisonnable avec mes besoins alimentaires. Pourtant j'ai grossi... Je ne me suis pas pesée, mais je n'ai pas besoin de le faire, je connais mon corps et la façon dont il remplit mes habits, ainsi que les sensations de mon corps dans la vie de tous les jours (ventre qui me dérange avec la ceinture du pantalon, cuisses qui s'entrechoquent...) Pourquoi j'ai grossi alors que je n'ai jamais aussi bien écouté mon corps? Vous avez vécu des expériences similaires?

Commentaires

fadinarde.
Abonné
Et j'ai oublié de dire que j'ai aussi refait l'expérience de la perte de goût quand la faim n'est pas là: à Nice j'ai trouvé une magnifique boulangerie qui fait des tartelettes au citron incroyable. Le premier jour je m'en suis acheté une de taille normale, qui devait être mon dessert de midi. Mais comme le pan bagna était absolument t immangeable, elle quasiment fait office de plat principal, et je dois dire que son goût m'a propulsée très très haut dans le ciel des plaisirs gourmands. Le jour d'après j'en ai achetée une de taille réduite, ainsi qu'un mini éclair, et que là encore, le plaisir a été total. Aujourd'hui par contre j'en ai rachetée une petite, et je l'ai mangée sans faim, j'en étais consciente. Mais voilà, peut-être une façon de faire une réserve de ce petit bonheur avant de rentrer en Suisse. Et bien je n'ai eu absolument aucun plaisir à la manger... CQFD!!
Violette28.
Abonné

Bonjour Fadinarde,

quelle belle expérience tu as vécu avec cette tartelette au citron!! Je n'ai encore jamais vécu de telle expérience, et mes aliments "réconfort" ne me réconfortent plus du tout, je suis un peu dépitée....

Je t'avoue ne pas avoir de réponse à ta question, mais je voulais te féliciter d'arriver à être à l'écoute de tes sensations, car moi, je n'y arrive pas beaucoup...

J'espère que d'autres ici pourront t'apporter des petits bouts de réponses!!

pleinedespoir.
Abonné

Bonjour Fadinarde,

Merci de ton post qui est super et qui retrace exactemenmt ce que je vis.... je grossis alors que je mange peu et que j'écoute mes sensations et fais mes exercices.. j'écrivais ailleurs qeu ça me fout les larmes aux yeux... il me semble que  quand même sur la balance le résultat n'est pas le même si on calme sa faim avec des pommes qu'avec des tartelettes au citron.. enrésumé c'est  là où j'en suis actuellement dans ma réflexion.... j'ai essayé cette semaine de baser mon alimentation sur ce qui me fait plaisir: résultat plus 600gr. cqfd.

Bon retour en Suisse où il fait moche à pleurer et à bientôt sur LC

Noelle
Marraine

Bonjour Pleine d'espoir

 

Je crois que tu pourrrais contacter ta coach afin de voir plus precisement avec elle ce qui se passe  et  ou tu en es, et les details de ta situation personnelle

qu'en dis tu? 

en tout cas, courage, tiens bon, on est nombreux/ses a connaitre des periodes difficiles, de decouragement ou quasi decouragement, mais ça vaut le coup au final

fadinarde.
Abonné

Merci de vos réponses, même si vous n'avez pas de pistes à m'apporter, c'est agréable de partager nos expériences! Je ne cherchais pas vraiment de réponses précises d'ailleurs.... Quand je me décide à lancer une discussion c'est d'abord un moyen de poser les choses par écrit, ça m'aide à prendre du recul. Mais ce partage d'expériences est vraiment pour moi le vrai pilier de cette méthode. La raison pour laquelle je continue à payer un abonnement, parce que le parcours je l'ai terminé, et j'ai de la peine à refaire des exercices déjà faits. (c'est un tort, je sais....)

Je crois que pour essayer de renverser un peu la vapeur, je vais commencer par arrêter de tout m'autoriser, parce que j'ai des eme et je ne suis pas souvent une bonne dégustatrice, donc faut pas trop que je me lâche du style "oh ben je peux cuisiner au beurre, parce que de toute de façon mon corps me diras quand arrêter de manger pour ne pas grossir"...

De toute façon j'aime bien la cuisine assez légère. Et comme je n'ai jamais fait de régime j'ai beaucoup de plaisir à manger des choses simples, comme des légumes justes revenus (vapeur je peux pas.. sad) et un bout de poulet ou veau juste grillé. Ou même sans viande, parce que plus le temps passe et moins j'aime ça. En tout cas la viande rouge!

Et puis il ne faut pas non plus que j'achète plein de cochonneries. Je ne pense pas avoir d'aliment tabou. Mais j'ai par exemple un plaisir fou à manger un bon cupcake ou dessert partagé avec des amis, par contre si j'ai dans mes placard des biscuits, par exemple, je suis capable de me lâcher lors d'eme...

A ce propos je vais essayer de me remettre à la rpc, et si la météo le permet je vais retourner marcher plus souvent, c'est bon pour les muscles, mais aussi pour vider la tête, ça me sera utile pour diminuer les eme...

 

Bon voilà, drôle de programme. C'est pas hyper évident, parce que j'ai bâclé le parcours alimentaire en voulant perdre vite du poids, me disant qu'il suffisait de suivre le programme pour maigrir, et comme TOUS je comprends mon erreur! Seul le temps permet d'acquérir les automatismes menant à ne alimentation régulée. Mais du coup je ne sais pas trop par où commencer pour retravailler mes lacunes.... On va voir si comme ça j'y arrive...

A bientôt peut-être sur ce fil pour échanger nos expériences!

fadinarde.
Abonné

Violette, je ne sais pas depuis combien de temps tu es sur LC... Mais tu sais, même si j'ai été bien connectée cette semaine, rien n'est gagné, je suis en vacances et ça aide pour la zénitude... Ceci dit il ne faut jamais perdre espoir, parce que les plus grands pas se font quand on s'y attend le moins, et parfois juste quand on arrête de penser et qu'on vit.... Merci de ton gentil mot en tout cas, et à bientôt!

fadinarde.
Abonné

Pleinedespoir, c'est bien d'être pleine d'espoir!!! C'est l'essence même de la vie, non? Pensez qu'aujourd'hui est mieux que hier et que demain sera encore mieux qu'aujourd'hui... Pour ça j'ai reçu une belle leçon de vie de ma maman qui continuait à trouver la vie belle et à avoir envie de croire que les miracles pouvaient se produire, même du fond du lit d'hôpital qui a hébergé ses dernières semaines d'agonie...

Step by step on devrait y arriver ;o)

Noelle
Marraine

bonjour Fadinarde

 

Moi non plus je ne savais plus vraiment comment poursuivre quand j'ai fini le programme, et j'en ai parlé a ma coach pour réorienter mon approche de LC

Peut etre pourrais tu le faire également, ça permet de bien faire le point

bonne journée

Courtepatte.
Abonné

Juste une petite question: serait-il possible que votre corps "fasse de la résistance" parce que pendant une assez longue période, vous n'avez pas été à son écoute?

Si vous changez brusquement de comportement avec un animal ou avec un enfant, sa première réaction va être la méfiance (un animal adopté à la société protectrice des animaux après avoir été malmené, par exemple, n'arrive jamais à se sentir immédiatement bien dans un nouveau foyer, et garde longtemps des réflexes du genre "panique" face à certains gestes, comme une main qui se lève).

Je pense que c'est pareil avec nos organismes: ils n'arrivent pas à croire tout de suite qu'on a enfin et définitivement cessé de les malmener, et il leur faut un temps d'adaptation --> pas de perte de poids, au contraire même parfois, tendance à stocker pour se prémunir contre le "retour de bâton" qui ne saurait tarder...

J'espère que tu ne te laisseras pas décourager, Fadinarde, car vraiment, tu m'as l'air d'avoir super bien progressé sur la route de Linecoaching, je t'admire!

cath40.
Abonné

[quote=fadinarde]... . J'ai quotidiennement utilisé l'outil d'appétit prévisionnel pour arriver aux repas avec l'envie de manger. [/quote]

Bonjour Fadinarde,

Tu dis vouloir arriver aux repas avec l'envie de manger mais tu ne parles pas de ta faim. Où en es-tu avec cette fameuse faim?

Si tu respectes tes sensations le résultat ne devrait pas tarder. 

Bonne journée.

capuccino
Marraine

Bonjour,

Je viens me greffer sur votre discussion et apporter peut-être une piste de réflexion.

N'y avait-il pas encore dans ton comportment un zeste de restriction cognitive qui t'as permis d'être à ton poidsd'avant tes vacances  alors que ce n'est pas forcément ton set-point ?

Lors de ta semaine à Nice, très à l'écoute de tes sensations, tu y a répondu au mieux, et si ton set point est au-dessus de ton poids d'avant les vacances alors le but de tes sensations est de t'ammener à ce set point.

Lorsque j'ai commencé LC je faisais environ 4 kilos de moins qu'aujourd'hui alors que j'étais venue sur ce site pour maigrir et perdre les 13 kilos pris de façon anarchique sur les deux dernières années après plus de 30 ans de restriction cognitive.

Aujourd'hui, je ne peux que me rendre à l'évidence, c'est mon poids d'aujourd'hui que je maintiens sans effort, quelles que soient les fiestas faites avec des repas trop riches par rapport à ma faim, quels que soient les endroits où je mange (maison, restau, famille, amis, boulot). La régulation se fait d'elle -même dans mes choix  alimentaires dans les jours qui suivent (moins de gras, moins de sucre, repas limités à un ou deux laitages...). Le poids que je fais aujourd'hui ne me convient nullement mais quoi que je fasse, mon organisme se débrouille pour m'y ramener irrémédiablement. Cela fait un an que j'y suis et que j'y reste.

Pour ce qui est de la manière de cuisiner, j'avais moi aussi cette théorie au début du programme du "sans limite", sans limite de gras, sans limite de sucre...Aujourd'hui je suis revenue instinctivement à remodifier ma manière de cuisiner et à cuisiner comme je l'ai fait pendant plus de 30 ans, peu de matières grasses pour la cuisson, peu de sucre dans certains produits (par exemple je trouve les comptes sans sucre meilleures que celle sucrées industriellement. Par contre, je ne peux plus manger de viande hachée à 5% de MG ou de fromage blanc à 0 %)...

fadinarde.
Abonné

Je pense que ta théorie est bonne, Courtepatte, mais je ne pense pas qu'elle s'applique à mon cas, dans le sens où je n'ai jamais fait de régime, et que je suis, je pense, relativement régulée depuis toujours. Mais ces dernières années je me suis laissée déborder par les émotions, il faut dire que j'ai eu à gérer le deuil de ma mère morte il y a bientôt 3 ans, suivi 6 semaines plus tard de la rupture avec l'homme qui partageait ma vie. Ça a fait beaucoup à gérer, et je pense avoir fait un joli chemin dans la sagesse et la sérenité de ce côté-là.

Je pesais 57 kilos (pour 1m68) à 20 ans, j'en ai maintenant 32 et je suis entre 60 et 62 kg depuis 6 ou 7 ans, sans rien faire de particulier. Ce qui me fait dire que je suis plutôt régulée, et j'ai une alimentation faite maison, plutôt saine.

C'est vrai qu'il m'arrive de m'énerver de ne pas perdre de poids, parce que je stocke beaucoup dans les fesses et les cuisses, et que cela rend le shopping pantalon infernal. Mais je n'ai pas à me plaindre. Pourtant je me plains! On est tous à la recherche d'un idéal physique... Mais je sais bien que je dois accepter les quelques kilos qui m'indisposent, parce qu'ils font partie de moi.

Avec LC j'ai complétement cessé d'avoir des compulsion sur la bouffe en fin de soirée, ces compulsions qui m'obligeaient à me relever de mon lit pour aller dévaliser le frigo. J'ai aussi compris qu'en mageant un peu moins je n'ai plus de problèmes digestifs. Des petits pas, et pourtant ça change ma vie de ne presque plus souffrirde ce côté-là!

Il faudrait que je recommence à travailler sur mes eme, qui sont un de mes gros problèmes, et que je fasse plus d'exercice physique, parce que tout est plus joli quand c'est ferme!!

Sinon je dois accepter que j'arrive à faire un poids tout à fait convenable malgré quelques eccès, et donc arrêter de creuser le côté émotionnel... 

Je pars dans tous les sens il me semble..... désolée!

fadinarde.
Abonné

Tu as raison de te greffer, Cappuccino!

Et je te rejoins tout à fait: je suis comme toi, probablement tout tout près de mon set point, parce que je fais le même poid depuis plusieurs années sans efforts, même si j'ai parfois de la peine à être copine avec mon corps!

fadinarde.
Abonné

Ma faim je sais la reconnaître, car j'ai jamais imposé de régime à mon organisme. Par contre il est vrai que je ne la respecte pas toujours, soit parce que je me laisse envahir par des eme, ou lorsque, parfois, la situation de vie "m'oblige" à passer à table...

Quand j'ai dit vouloir arriver aux repas avec l'envie de manger, je voulais dire "avec un bon appétit" pour pouvoir profiter du repas!

Mais ta remarque était pertinente, Cath! Merci!

pleinedespoir.
Abonné

hey Fadinarde et les autres mincelettes!

Tu veux perdre du poids avev le poids de reine que tu as ??? glups! mais... t'es belle comme un coeur et j'ai envie de dire qu'il faut pas maigrir.... tu sais que avec l'âge les femmes plus rondes s'en sortent mieux avec les hormones que le maigrichonnes?? et en plus un étude américaine très séerieuse est en train de montrer que les hommes et femmes autour avec indice de masse corporelle autour de 27 sont en meilleure santé et plus longtemps que ceux qui sont en desous de 25 donc... pas d equoi se culpabiliser. bien sûr se sentir vraiment  bien est encore un autre chemin..

Courage et à bientôt

pleinedespoir.
Abonné

Hello Noelle,

J'ai contacté ma coach mais  n'a pas  encore répondu... we oblige je pense! et puis c'est moi qu'il faut que je recontacte.... suis un ambivalente par rapport à tout cela ... parfois j'ai envie de me foutre la paix avec cela .... ce combat difficile depuistant d'années....

Merci de ton message

fadinarde.
Abonné

wink

Je ne voue pas du tout un culte à la maigreur, au contraire!!! Mais disons que sur un poids comme le mien 2 kilos font une différence énorme, en tout cas sur mon bien-être! (tu sais, juste un peu moins de bide qui retombe sur la ceinture du genrelaugh

Je sais bien que je suis ingrate de me plaindre de mon poids.... Par contre, même si j'ai un organisme plutôt sympa, j'ai quand-même eu plein de périodes de compulsions, et ça c'est important que j'y travaille parce que je paie très cher chaque abus de nourriture, mes intestins me font payer cher!!

Courage à vous toutes en tout cas, et merci pour ton gentil message, Pleinedespoir!

kiss

curuni.
Abonné

Coucou Fadinarde,

comme je te comprends.... Je me bats moi aussi pour perdre 4-5 kgs.... Et je suis d'accord avec toi : 2 kgs font une différence énorme sur le mental et un peu sur le physique (un peu moins de ventre par exemple, une robe qui serrait et qui passe bien...)

Pareil que toi aussi pour les intestins pas contents du tout après une EME...

Pour ma part, je pense que la différence se fera sur la réduction des craquages (encore 3 jours d'affilée la semaine passée) et sur le suivi rigoureux du programme sport.

Peut-être que si tu es à ton set point, tu peux simplement affiner ta silhouette avec la gym et, même en restant au même poids, être satisfaite de ton corps ?

Un mois pile avant les vacances pour moi, je sens que les EME liées à l'angoisse du maillot ne vont faire qu'augmenter....

Bon courage à toi et bonne journée à toutes !

pleinedespoir.
Abonné

Merci Fadinarde,

Pleinedespoir est un peu un clin d'oeil parce que je suis plutôt assez pessimiste de nature mais avec humour et dérision... je ne crois  plus à grand chose sauf aux capacités incroyables de l'humain à trouver en lui des ressources...notamment lors de deuils éprouvants ou d'accidents de la vie. Suis en pensée avec toi par rapport à ta maman et je crois que 3 ans ce n'est pas beaucoup pour parcourir le long chemin du deuil, prends ton temps (si je peux me permettre). Moi je me suis mal entourée lors de la mort de ma mère et j'en ai bcp souffert avec des bobettes qui me disaient de tourner la page deux semaines après le décès ... el elles étaient psy.. en plus  bouark! j'ai viré tout ce beau monde lors des décès suivants ( mon père ,ma tante que j'adorais) et ça va bcp mieux...

Biz

fadinarde.
Abonné

Tu as raison, Pleinedespoir, on ne fait pas le deuil d'une maman en 3 ans, je pense que la blessure c'est pour la vie. Mais c'est quand-même suffisant pour que la douleur ne soit plus aussi vive. Et comme tu le dis si bien, c'est incroyable les ressources que l'on peut avoir en nous, mais il faut vivre des épreuves pour s'en rendre compte...

Je te souhaite une douce et agréable continuation! Et à bientôt par-ici!

fadinarde.
Abonné

Curuni, c'est exactement ce que je fais: je me remets au sport. Je ne suis pas très sportive, mais j'adore nager (tranquillement, mais je considère que c'est bien aussi wink) et puis je marche beaucoup. Je viens d'ailleurs d'aller marcher 5km avec ma soeur, sous les derniers rayons de soleil. C'est difficile de prendre l'initiative d'y aller (telleemnt plus reposant de se poser devant la télé!) mais une fois que c'est fait on se sent vidé des mauvaises énergies, c'est certainement excellent aussi pour contrôler mes émotions!!

Bonne soirée!

curuni.
Abonné

Coucou Fadinarde,

la natation c'est un sport hyper complet donc bravo à toi ! Oui c'est plus tentant de rester sur le canapé mais avec le soleil la motivation devrait revenir plus facilement ! D'accord avec toi aussi sur la gestion des émotions grâce au sport, oui ça vide la tête ! Et puis devant la télé tu peux faire de la gym wink

Bonne journée à toi !

Haut de page 
X