Je grossis - 16042013

Babachou.
Abonné
Bonjour à tout le monde. A mon inscription, je m'étais dit ... Tu ne fais pas la méthode pour perdre du poids (j'ai un poids correct), mais bien pour apprendre à écouter ses sensations alimentaires et ne plus se réfugier dans la boulimie qui me tue petit à petit. Sauf qu'après quelques jours, les mauvaises habitudes ne s'oublient pas (je le sais pourtant) mais je suis monté sur la balance. AU SECOURS .... Mon poids augmente mais si vite .... Moi qui me bat depuis une quinzaine d'année pour ne pas grossir,cette épreuve m'angoisse, me fait paniquer, me paralyse, toutes ces peurs qui remontent ..... Je les ressens, mon cœur s'accélère, je suis crispée, je radote des pensées négatives .... Mais je ne comprend pas pourquoi ces peurs existent. Comment faire, comment ne pas retomber dans le cercle vicieux de la restriction ???? J'ai peur !!!! Merci pour vos conseils vos retours

Commentaires

nouvomoi.
Abonné

Bonjour Babachou

Je pense qu'il faut vraiment du temps. C'est sûr, c'est déstabilisant, parce qu'n régime restrictif, dans la plupart des cas fonctionne tout de suite, dès les 1ers jours, on pert 1 kg, puis 2 etc ... Mais ensiute, on reprend tous les kg perdus, ça, tu connais !

Là, avec LC, dès les 1ers jours, on ne perd rien du tout, et quelque fois, on grossit.

J'ai commencé le programme il y a presque 1 mois, mais j'avais déjà expérimenté la méthode, plus ou moins, et de différentes façons, mais malgré cela, quelque fois, je me dis : là, je sais que j'ai faim, mais je ne vais PAS manger, en cachette, pour perdre du poids.

Je mange lentement, ça j'y arrive bien (mais d'après d'autres témoignages sur le forum, pour certain, manger lentement, c'est galère !), du coup, je mange beaucoup moins, ça satisfait mes envies de "manger moins pour maigrir à tout prix", et en même temps, je déguste, je me soigne, je me fais du bien et du coup, ça satisfait le côté "j'ai besoin de manger parce que je ne vais pas bien" (ça me nourrit autant physiologiquement que affectivement)

Bon courage et à bientôt smiley

Minoque.
Ancien abonné

Bonjour à vous !

Je me sens comme Baboucha et c'est angoissant de prendre du poids en commençant, c'est déstabilisant et inquiétant... Je ressens la même chose ça va vite : j'ai pris 2kgs en 8 jours.. et ce après un bon moment où je me sentais stable, je suis à mon plus haut poids, je me sens mal physiquement et psychologiquement...

J'ai commencé LC un we et je me suis dit "tiens et si tu attendais d'avoir faim pour ton p'tit dèj ..", en fait à 14h j'ai craqué toujours pas faim mais envie de mes tartines grillées...

Je n'ai presque jamais faim, la satiété reste mon inconnue et je m'autorise..

Si le "je m'autorise" a eu sur moi un effet euphorisant au début et m'a donné quelques victoires (pas sur le poids, que j'ai déja raconté), là je vois qu'il y a malentendu... J'avais envie de ne plus être au "régime" y compris celui de ma faim, j'avais un désir de manger, j'avais envie de manger à chaque EME et non plus d'utiliser d'autres petits  trucs comme le chewing gum, utilisé aussi pour mon arrête du tabac (sans nicotine).... 

En gros ;-) je sais pourquoi j'ai grossi, sans compter que mon plaisir naturel de rester devant l'ordinateur plutôt que de bouger a été encouragé par le programme LC...

Bon, je me dis maintenant que je vais reprendre la maîtrise de mon "je m'autorise..." dans le respect de ma faim en cherchant le chemin de la satiété...  Ne pas chercher à être trop bonne élève, ne pas passer des heures ici à lire et à comprendre, pour privilégier l'activité "physique" avec pleine conscience.

A suivre...

Bonne route à tous !

melimelo.
Abonné

Bonjour BABCHOU :-D

Erff comment dire je crois que tu t'es pris les pieds dans le tapis :-D

Tu as deux objectifs :

1. maigrir

2. changer ton comportement alimentaire

 

Or le prioritaire ici est le point 2.. Le point 1 découlera naturellement.

Là ce qui t'arrive c'est le stresseur poids.

En fait tu es monté sur ta balance et là émotion en pleine tête tu as grossi tu es une grosse dinde ou que sais je ce que tu t'es dit.. Alors que bon 3 mins avant de monter sur ta balance tout allait bien dans ta vie ;-)

Du coup gros stress.. Et là perte de la connexion avec ton ressenti alimentaire, si ça se trouve tu as mêem plongé dans le chocolat pour te réconforter de ce résultat sur la balance... Et là on peut le dire mauvais réfléxe qu'il faut apprendre à changer petit à petit.

Voilà ce que tu aurais pu faire ;-)

Tu montes sur ta balance : tu vois un chiffres, bon il est plus haut

Scéance de rpc pour te connecter à ta déception... Et ensuite on se focalise sur le vrai objectif : changer son comportement alimentare.

Et là petit point :

Est ce que j'écoute bien mes sensations ?

Est ce que j'ai toujorus faim avant de manger ?

Est ce que je savoure bien chaque bouchée en machant et écoutant les bruits des aliments ?

ESt-ce que je déguste bien ?

Ou en suis-je dans le rassiement et la satiété ?

Ai-je fait des eme ?

ai-je des aliments tabous ?

 

Maintenant par rapport à ton stress et ta peur de grossir. Je vois deux axes sur lesquels il te fatu travailler ;-)

1. Bien déguster les aliments quand on a faim...

Car quand on déguste tu as besoin de moins de nourriture. Quand on fait des crises d'hyperphagies.. on se bourre, on n'a pas faim on ne déguste pas. Quand on déguste on prend du plaisir. En revanche il faut arriver à s'arreter avant le trop plein ;-D sinon on est physiquement mal et après par effet de ricochet petit yoyo dans la tête

 

2. Faire des scéances de rpc (respiration en pleine conscience) surtout quand tu sens monter le stress et les angoisses.

L'idée est de te connecter à tes peurs tes angoisses, tes émotions.. plutot que de manger pour les faire disparaitre.

Tu verras à force de les accueil elles vont disparaitres plus facilement toute seule, et surtout se répéter moins souvent :-D

Ecouter ces moments car tu verras en toi tes vrais angoisses rejaillir.. Et ces sur celles là qu'il faudra travailler

Plein de courage

Minoque.
Ancien abonné

Excuse moi Babachou ! En te relisant j' ai vu que j'avais transformé ton pseudo... :-) Désolée...

izabelle
Animatrice forum

coucou

ce qui arrive parfois quand on commence ce programme, c'est qu'on réintroduit trop vite des aliments que l'on n'avait plus l'habitude de consommer, et justement, on en mange de trop grandes quantités

il y a une étape dans le parcours qui nous apprend à consommer des aliments très caloriques, car ils sont très vite rassasiants

en attendant, au début, mieux vaut manger "comme avant", mais bien sûr en respectant la faim et le plus possible la satiété

bien sûr ça fait du remue ménage et le démarrage n'a rien d'évident, beaucoup de peurs se réveillent..... il faut pouvoir les accueillir, les vivre, et se concentrer sur une chose : la faim

même après un excès, si on attend d'avoir faim à nouveau pour manger, on ne prend pas de poids

le tout est de reconnaitre la vraie faim des fringales émotionnelles, mais.....  pour ça, oui, il faut du temps......

 

alors penser à déguster, manger des aliments habituels que votre corps connait, et attendre la faim le plus, plus plus possible.....  ensuite...... se détendre, faire confiance à son corps, et se laisser le temps, bien sûr.....

 

courage à vous

Babachou.
Abonné

Merci les filles pour vos réponses.

Qu'il est bon de se savoir soutenue et vos conseils sont concrets et reboostants.

Je vais vous relire encore et encore et tâcher de faire au mieux.

Merci encore

yes

Noelle
Marraine

Bonsoir

 

je vous signale le

Chat du 10 Avril 2013 avec Gérard Apfeldorfer,

ou vous trouvez ses réponses  a deux questions portant sur ce thème

Bon courage, le démarrage n'est pas toujours simple!

oiseau_a_bulles.
Abonné

Coucou les filles! Moi aussi, je grossis depuis le début de Linecoahing (il y a 5 ou 6 semaines). J'ai pris 3 kgs alors que mon objectif était d'en perdre 6. Autant dire que j'ai les boules! Mais vraiment les boules!

Je crois c'est vrai que j'ai rétintroduit trop vite certains aliments mais pourtant, je ne me suis pas enfilée le paquet de gateaux au chocolat, au contraire, je fais l'expérience de la modération et de la dégustation. J'ai beaucoup moins de compulsions, je mange moins en quantité, même si j'ai des mal à gérer les fins de journée. Et c'est bizare, je ne sens pas ce poids dans mon corps. pourtant normalement, 3 kgs, je le sens! 

Je pense qu'effectivement, j'ai fait moins de sport que d'habitude, surtout dans ces 10 derniers jours, mais quand même! Je trouve que l'addition est un peu salée. En plus, gros chagrin, j'avais écrit un premier email à mon coach après avoir pris déjà 1,5 kgs, et je n'ai jamais eu de réponse... rien! quedal! Alors franchement, ce matin, je me dis que c'est quand même un peu injuste et ça me saoûle. Je sens que je veux rester dans cette méthode, et je ne veux pas en faire une affaire d'Etat (= tomber dans les EME), mais c'est limite. Et si je continue à grossir et que les coachs ne me répondent pas, alors là, je ne sais pas ce qui se passera. je me dirais sans doute très vite que la méthode n'est pas faite pour moi. 

Gros snif! 

Merci d'avance pour vos réponses! J'en ai grand besoin!

 

Mathilde

izabelle
Animatrice forum

coucou oiseauabulles, je te conseille de réécrire au coach parce que là, j'imagine que le message a du se perdre en route.....

ensuite pour ta prise de poids c'est sûr que ce n'est pas facile

c'est vrai qu'il ne faut pas ré-introduire les aliments que l'on n'avait pas l'habitude de manger, surtout les très caloriques, avant d'avoir fait l'étape consacrée dans le programme, car souvent une très petite quantité nous suffit

ensuite je ne sais pas quoi te dire d'autre, sinon mon soutien et aussi de recontacter le coach

courage à toi

Courtepatte.
Abonné

Coucou Oiseau_a_bulles (quel beau pseudo!)

Imagine que tu as un chien et que jusqu'à présent, tu t'es toujours promenée avec lui en le tenant très serré avec une laisse bien solide; dès qu'il voulait faire une cabriole, hop! un coup de laisse.

Un jour, tu trouves que cette méthode est vraiment pénible, que les promenades ne sont amusantes ni pour toi, ni pour ton chien dans ces conditions. Tu expliques donc au chien: "Ca va être mieux pour nous deux, je vais t'apprendre à marcher sans laisse, mais il faudra évidemment revenir près de moi quand je t'appelle et ne rien faire de dangereux".

Comment crois-tu que le chien va réagir dans les premières heures de cette nouvelle méthode? Il va s'en donner à coeur joie, bien entendu! Courir partout, faire mille cabrioles, ne rien écouter, japper comme un fou, bref, se lâcher un peu.

Quand il sera un peu défoulé et calmé, tu pourras alors commencer à le rééduquer.

Mais tu peux aussi t'effrayer de sa réaction, le rattraper de force et le museler à nouveau.

Je crois que notre corps est pareil à ce chien. Et que nous avons le choix entre directement le museler à nouveau, ou respirer un grand coup, nous décider pour la confiance, et lui parler avec bienveillance: "OK, je comprends qu'après tant d'années de contrôle, tu as envie de te défouler un peu, je te dois bien ça. Mais souviens-toi qu'il n'y aura plus jamais de laisse, que tu as donc toute une vie maintenant pour profiter des bonnes choses, et que tu peux te détendre et savourer de tout avec lenteur et délectation". Je suis certaine que les choses rentrent alors assez vite dans l'ordre et que le corps, rassuré, retrouve son équilibre.

Je me souviens de périodes dans LC où je travaillais avec, posé sur mon bureau, mon chocolat préféré. Juste pour me rassurer. Il m'est arrivé souvent de ne pas le manger, car je n'avais plus faim. Mais le voir là, à portée de main, savoir que oui, c'était permis, me rassurait assez pour me permettre de penser à autre chose qu'à la nourriture.

Alors courage!

Votre coach
Votre coach

Bonjour Oiseau_a_bulles,

Nous n'avons pas reçu votre message dans la messagerie "votre coach". Lorsque vous souhaitez envoyer un message, pour être certain que les coachs les reçoivent, ne changez pas le nom du destinataire, mais laissez bien "votre coach". Ainsi nous sommes certains de lire vos messages.

Nous vous avons renvoyé un message depuis la messagerie des coachs. Nous attendons de vos nouvelles.

L'équipe des coachs

oiseau_a_bulles.
Abonné

Coucou les filles! 

Un grand grand merci pour vos réponses, j'aime bien l'exemple du chien. Effectivement, après avoir écrit ce message, en allant à mon boulot, je me disais que peut-être c'était ça le problème même si, dans les faits, je ne pense pas avoir mangé davantage, j'ai relâché la pression : des petits gateaux, moins de sport, mais sans aller voir derrière. 

Je pense aussi que cela (aller vers mes aliments préférés dès le début) m'a évité de faire face à mes compulsions, or l'intérêt des compulsions au début est sans doute d'aller voir derrière l'émotion qui s'y cache, y faire face et puis passer à autre chose... C'est un sacré chemin linecoaching!

Pour info, j'ai eu un petit message de ma coach donc tout va bien!

 

Merci encore et bon chemin à vous, 

 

Mathilde

Manue76.
Abonné

Laisse ton estomac te dire s'il a faim et quand il a faim, apprécie ce que tu manges. Mange doucement et arrête toi toutes les 3 bouchées afin d'éviter de trop manger. En cours de repas, repère si tu as toujours faim. Arrête toi avant d'être trop remplie.

Bon courage.

florilège.
Abonné

Courtepatte, tu parles d'or! Elle est rigolote ta métaphore du toutou!

hélas, en ce qui me concerne, ça gambade par monts et par vaux . Je bloque sur l'étape de la dégustation depuis trois semaines... Alors que j'adhère complètement à l'exercice! Je n'ai gardé que l'injonction: "mangez seulement ce qui vous fait envie" , et je n'écoute plus rien d'autre! Pas de satisfaction, pas de dégustation, et renoncement complet à la respi de pleine conscience!

l'horreur

 

florilège.
Abonné

je vais aller pleurer un petit coup avnt de me coucher...

Noelle
Marraine

Bonjour Blorilège

 

Bon, as tu bien dormi quand même?? 3 semaines, là c'est dur!!

mais peut etre peux tu

1- voir la question avec ta coach,

 

2- bidouiller des reponses (oh lala, c'est vraiment tres tres  mal...shame on me...mais j'avoue, j'ai fait ce truc  dejà quand vraiment ça me bloquait, sur l'aliment sale  ou sucre, je ne sais plus) et passer a autre chose, parce que que tu y reviendras,

 et poser une question dans le chat, il y en a toutes les semaines

en tout cas, ce que je peux te dire, c'est que toutes les etapes que j'ai trouvé difficiles m'ont au final beaucoup aidées, quand je les ai dépassées

 

bon courage

izabelle
Animatrice forum

la dégustation est difficile parce qu'elle remet en cause le fait de manger par compulsions....

ça peut faire peur de manger par plaisir, en dégustant et en se contentant de petites quantités

beaucoup de personnes ont bloqué ici  pour ces raisons-là

ce que je te conseille c'est de prendre conscience de ces peurs qui t'empêchent d'appliquer cette étape, faire un petit break, et puis y revenir un peu plus tard, tranquillement, avec tes peurs en bandoulière,  par petites touches,   discrètement...

courage à toi

Courtepatte.
Abonné

[quote=florilège]

je vais aller pleurer un petit coup avnt de me coucher...

[/quote]

Bonne idée, pleurer fait dépenser des calories wink

(Mauvaise) blague à part, Florilège, ça me semble vraiment normal que ce soit difficile. Zermati et Apfeldorfer n'ont jamais dit que c'était FACILE, ils ont dit que c'était SIMPLE: en effet, c'est simple à comprendre, c'est lumineux. Mais ce n'est pas facile à appliquer du tout. Pense au sport: faire du vélo, par exemple, c'est simple en théorie: tu t'assieds bien droit, tu mets les pieds sur les pédales et tu tournes. Mais ce n'est pas facile: il en faut de l'entrainement avant de se passer des stabilisateurs et de pouvoir faire tout ce qu'on veut.

Est-il possible que ton blocage face à la dégustation soit dû à une peur inconsciente de devoir te contenter de peu? Je m'explique: depuis les mois que je suis sur LC, un de mes plus grands désespoirs est d'avoir si peu faim. Hier soir par exemple, j'avais un peu grignoté dans l'après-midi, et du coup pas faim pour le dîner. Mais j'aimais bien ce qui était prévu au menu et je n'ai pas pu m'empêcher de manger sans faim. Pour plein de choses, c'est dur pour moi de me dire au bout de cinq ou six bouchées: c'est bon, je n'ai plus faim. Et en plus, j'ai tout le temps plein de restes, je prévois systématiquement trop!

A la longue, le plaisir de la qualité va compenser la perte de quantité, j'en suis sûre. Mais pas en quelques jours ni même quelques semaines...

florilège.
Abonné

Merci de vos réponses les filles: c'est vrai que je souffre de ce paradoxe: c'est si simple de ne manger que ce qu'on veut, mais si peu! Et il est vrai aussi que les compulsions ont littéralement explosé depuis le début de cet exercice: peur ou déplaisir du peu, envie d'avoir beaucoup, satisfaction que je crois liée à la quantité et non à la qualité, mais justement, pas de satisfaction, donc vacillement de mes croyances, etc.

je continue à pleurer; mais je prends rv avec ma psy préférée, elle va peut-être m'aider à mettre le doigt sur ce qui bloque.

florilège.
Abonné

cortepatte, tu décris exactement ce qui m'arrive à chaque repas!

Courtepatte.
Abonné

Mais moi qui suis ici depuis un peu plus longtemps que toi, je te le promets: avec le temps, tu auras plusieurs fois des expériences merveilleuses où tu passeras à table avec une bonne faim et tu te trouveras face à un repas qui te tente un maximum. C'est tellement meilleur de manger quand on a vraiment faim qu'après on ne veut plus qu'une chose: avoir faim avant de manger.

Alors on ne réussit pas tout de suite, mais petit à petit le corps apprend et finit par "faire le difficile". Il m'arrive maintenant, pas à tous les coups, mais de temps en temps, de pouvoir être assise à table avec d'autres sans manger et sans en éprouver la moindre frustration. Impensable avant mon inscription sur LC... sauf quand je terminais une gastro!!!

Je trouve que LC me prouve vraiment que la connaissance, c'est deux niveaux: comprendre avec le cerveau (là je vais assez vite) puis laisser le corps expérimenter et "comprendre" à son tour - et cette deuxième phase est très très très lente chez moi. Pas grave, je me plais tellement bien avec vous toutes et tous!

izabelle
Animatrice forum

moi aussi Courtepatte,  je dois dire que ça prend du temps, mais ça s'intègre peu à peu

aujourd'hui manger une petite quantité parce que je suis vite à satiété  ne me cause plus de frustration,  alors que c'était le cas au début

ne pas manger si je n'ai pas faim, non plus.....

ces phases d'expérience sont en effet très importantes pour intégrer ceci dans son corps au quotidien...

Haut de page 
X