Je pars sur un échec - 28032013

Votre coach
Votre coach

Je pars bientôt, je ne sais pas quand d'ailleurs, manque de visibilité du site.

Mais je sais que début avril, mon compte s'arrête après 6 mois, à ma demande bien sûr.

J'ai grossi, et je le vis bien sûr comme un échec. J'ai besoin d'étudier seule le livre "Manger en pleine conscience" de Jan Chozen Bays, qui m'aide déjà beaucoup depuis 6 jours, puisque je remaigris en toute quiétude.

Je suis arrivée, je pesais 100K, je suis descendue à 97, puis remontée à 106, bref, l'affreux yoyo habituel sur 6 mois. Là je fais 104.

Donc on ne peut pas dire que LC m'a aidée à court terme. Les exercices ne m'ont pas parus adaptés à mon cas : mon problème essentiel tournant autour des EME, j'ai trouvé que très peu d'exercices y étaient consacrés. Et je trouve aussi que c'est bizarre de faire semblant de penser qu'en 4 jours, avec un exercice, on peut évoluer définitivement.

Quant au forum, je le trouve gravement déficient.

Je me console avec mon livre du moment "Manger en pleine conscience" de Jan Chozen Bays (préface de GA) que j'ai trouvé ici et dont les exercices, surtout la notation (physique ou mentale) des 7 faims 3 fois par repas, me changent la vie.

Donc la route est encore devant moi, et longue, mais enfin agréable. Je vais essayer de maigrir par moi-même, à mon rythme, et peut-être alors reviendrai-je "faire ma maline" ici. :)

En tout cas, bonne chance à toutes et à tous ! Merci aux docteurs pour leur démarche. Ce qui est un échec à six mois peut bien évidemment se tranformer en succès sur une plus longue période, c'est juste que j'ai l'impression que le site ne m'apportera pas davantage à ce stade.

 

Commentaires

lula00.
Abonné

Bonjour Sylvie75,

 

On sent de la colère contre toi quand tu parles d'échec, des exercices proposés mais aussi du forum de LC.

Je crois, pour avoir pris du poids depuis mes débuts, qu'on ne peut pas tout faire reposer sur LC. Les exercices sur les EME dont traitent LC ne peuvent se substituer à une prise en charge individuelle, singulière  quand les compulsions sont très importantes pour comprendre pourquoi elles surviennent, comment elles se rattachent à notre propre vécu etc...

LC, les coachs, le forum ne peuvent et ne doivent pas répondre à tes questions, il importe que toi seule trouve un bout de chemin qui t'appartienne. Pour le dire un peu vite et sans doute mal, les bouquins, LC ou toutes autres techniques de développement personnel ne peuvent pas être efficaces si on les prend comme des modes d'emploi pour régler un problème. C'est un cheminement!

Bonne route à toi.

Laureline.
Abonné

Bonsoir Sylvie,

J'aimais bien lire tes messages et je vais regretter ta plume !

Bonne chance à toi aussi, je te souhaite de te construire la route qui te conviendra au mieux.

Laureline

izabelle
Animatrice forum

pour connaître un peu Sylvie, je ne pense pas qu'il s'agisse de colère (mais seule elle pourra le dire), plutôt une sorte de lucidité   et surtout un besoin de chercher découvrir, expérimenter, encore et encore, de s'ouvrir des horizons

c'est un peu aussi le principe du site, découvrir par l'expérience et je pense en effet qu'il est très bien d'être acteur de son chemin

dans les échanges que l'on peut avoir sur le forum, cela nous permet aussi d'avancer, en tous cas pour moi, par le partage des expériences de chacun

et en parallèle nos recherches personnelles

je suis sûre que Sylvie reviendra faire sa "maline" très bientôt!   avec tout ce qu'elle aura découvert, appris

mais à un moment peut-être, oui, il faut avoir cette solitude, pour certains, qui permet de se concentrer sur son chemin

 

il faut le temps de digérer aussi tous ces apprentissages et le travail sur les EME ne se fait pas en un jour il est vrai

pour ma part, cela m'a pris plus d'un an pour en sortir réellement, sans avoir besoin d'être ultra-vigilante on va dire.....

 

je pense que c'est une assez bonne idée, dans le futur, de différencier encore plus les parcours, avec plus d'approndissement sur la partie émotionnelle pour les filles comme nous!! laugh

Sylvie75.
Abonné

Ben oui, Izabelle a raison comme d'habitude.

Je ne me cache pas derrière mon petit doigt, c'est tout. Aucune colère là dedans, il n'y a que l'hypocrisie qui me mette en colère. :p

Et oui, à un ou deux ans, mon pronostic est plutôt optimiste. C'est compliqué hein ? Et long !

[quote=Lula]Les exercices sur les EME dont traitent LC ne peuvent se substituer à une prise en charge individuelle, singulière  quand les compulsions sont très importantes pour comprendre pourquoi elles surviennent, comment elles se rattachent à notre propre vécu etc...[/quote]

Tu me fais penser que je ne sais pas dans quel sens mes compulsions sont importantes : en quantité, en fréquence, ou... importantes tout court, genre, j'en ai besoin, c'est vital... J'vas laisser ça mijoter. Mais il est certain qu'elles sont importantes, 30 kilos superflus me le disent.

lula00.
Abonné

Tout ce que je peux dire  de ce que je viens de lire, c'est que je n'aime pas les "malignes", qui font croire qu'elles font de l'esprit...

doveline.
Abonné

 

Comme c'est bien dit Izabelle !

Ne t'inquiète pas Sylvie.

Comme toi j'ai eu des moments de découragement (et j'en ai encore souvent... le site et les consultations m'aident énormément... merci à vous)... comme toi j'étais même à presque 32 kg du poids IMC normal maximum pour 1,60 m (64 kg)... ça va faire bientôt 18 mois... le 18 avril exactement... que je travaille la méthode avec la thérapie AZ, LC et en consultations individuelles ... en parallèle d'une psychothérapie... et ça fait seulement huit mois que ma courbe de poids redescend (89,6 kg)... mais avec la méthode cette fois... après avoir presque ré-atteint mon poids maximum (95,7kg)... j'ai donc repris du poids dans un premier temps... en apprenant à lâcher la restriction cognitive... comme habituellement après les régimes... mais cette fois j'ai observé tout ce qui se passait en moi.

J'avoue que cette reprise de poids (6,5 kg) après le xième régime... en apprenant la méthode a été difficile à vivre pour moi... mais finalement je me demande si cette reprise de poids... très décourageante au début je l'avoue... ne correspond pas... au temps nécessaire à l'apprentissage de la sortie de la restriction cognitive... à ma périménaopause...  à la gestion "alimentaire" de mes émotions liées à ma situation professionnelle (CDDs, recherches d'emploi, chômage, etc...) pendant toute cette période et encore actuellement... si en définitive cette reprise de poids n'a pas été une étape nécessaire pour mieux comprendre comment je fonctionnais... comment mon corps fonctionnait... comme si je mettais la loupe de la pleine conscience sur ce qui se passait en moi depuis plus de 30 ans.

Sortir de la restriction cognitive et des compulsions qui l'accompagnent... ressentir son comportement alimentaire... identifier et comprendre ce qui provoque nos EMEs... apprendre à débrayer ce reflexe conditionné... émotions/manger pour calmer nos émotions ou même les étouffer... pour le remplacer par... observer nos émotions/les pensées et les sensations physiques qui les accompagnent... les accepter... et ne pas y répondre instantanément par une prise alimentaire... prend du temps... beaucoup de temps à notre goût... mais la clé de la réussite n'est-elle pas dans l'atteinte d'une succession de petits états d'équilibre ?... GA m'a dit une fois en consultation que nous étions tous des "équilibristes"... j'avoue que cette idée fait encore son chemin en moi.

Après tout... très souvent nous n'avons pas pris tous ces kilos en quelques mois... plus de 25 ans pour ce qui me concerne... ne faut-il pas laisser le temps à notre corps pour retrouver ou trouver... un nouvel état d'équilibre... plus serein avec notre rapport avec la nourriture.

Ne te décourage pas Sylvie... prend le temps qu'il te faut... tu pourras toujours revenir si tu le souhaites.

Bon courage à toi.

Belle journée à toutes et à tous

doveline

Sylvie75.
Abonné

Et qu'est ce qui te fait croire Lula, que j'ai envie que tu m'aimes ? Rien ne t'oblige à fréquenter ce fil. Finalement, c'est bien ce que je pensais. Tu m'attribuais de la colère sur le ton de la psychologue que tu n'es pas "On sent de la colère contre toi", tandis que c'est toi qui ressens de la colère contre moi, parce que j'ai échoué et que je ne me terre pas comme un lapin. Et si tu as senti de l'ironie agressive contre toi dans mon dernier message, c'est que tu ne sais pas lire, et si tu n'as pas senti l'ironie tournée contre moi-même dans "faire ma maline", même chose. Get lost. Et cette fois, au cas où ça t'ait échappé, il y a de l'agressivité.

Bon, sinon, pour Izabelle et toutes les dames sympas de ce forum, j'ai perdu 2K cette semaine, en appliquant simplement à chaque repas la notation des 7 faims (évangile selon Ste Chozen Bays), 3 fois par repas. Et pourtant, je me suis payée une EME moyenne jeudi soir... Voili, voilou... Je sais, c'est mal, mais je suis toute guette. :)

[quote=doveline]Sotir de la restriction cognitive et des compulsions qui l'accompagnent...[/quote]

C'est bien ça mon problème. Je pense que ça fait des années que je n'ai plus de restriction cognitive, et la méthode est très très axée là dessus. Cela fait 5 ans que j'ai lu mon premier bouquin de Zermati, et que ça a fait un gros déclic sur cette histoire. Je n'ai pas maigri, mais j'ai éteint le bouton lutte. Or, il me reste les EME, qui n'ont pas pour origine la restriction cognitive, autant que je puisse en juger.

doveline.
Abonné

 

C'est génial Sylvie !

C'est quoi la notation des 7 faims... je ne connais pas encore ?

Belle journée à toi,

doveline

Sylvie75.
Abonné

J'avais fait un fil sur "Manger en pleine conscience" livre de Jan Chozen Bays... mais bon, pas de moteur de recherche, pas moyen de retrouver ce truc... :(

Alors je vais me répéter... :(

Yeux, nez, bouche, estomac, cellules, tête, coeur et... soif. Ces 7 faims (ou ces 7 strates de la faim) se surajoutent en quelque sorte et sont pourtant assez distinctes quand on se concentre dessus. Tout le livre (préfacé par GA) parle de cela et ça me parle beaucoup. Etonnant comme la "faim des cellules" me parle, et pourtant dis comme ça, ça peut faire hurluberlu, j'en ai consience, pourtant j'ai curieusement l'impression de la ressentir très fort parfois. :)

Bref, je ne pars pas seule, j'ai ma "nouvelle bible", lol.

doveline.
Abonné

 

Merci Sylvie pour Tes éclaircissements.

Je n'avais pas lu ton fil sur le livre " Manger en pleine conscience" de Jan Chozen Bay préfacé par GA.

Jje crois que je vais aller me l'acheter pour aller plus loin dans mes découvertes.

Apparement il y deux livres de Jan Chozen Bay avec ce titre... sont-ils identiques ?

//www.amazon.fr/s/?ie=UTF8&keywords=manger+en+pleine+conscience&tag=googhydr0a8-21&index=aps&hvadid=6427073210&hvpos=1t1&hvexid=&hvnetw=s&hvrand=1473754811364753984&hvpone=&hvptwo=&hvqmt=e&hvdev=c&ref=pd_sl_903p9q1vs3_e

Je suppose que c'est le premier avec le CD... que tu as acheté ?

lula00.
Abonné

Et qu'est ce qui te fait croire Lula, que j'ai envie que tu m'aimes ? Rien ne t'oblige à fréquenter ce fil. Finalement, c'est bien ce que je pensais. Tu m'attribuais de la colère sur le ton de la psychologue que tu n'es pas "On sent de la colère contre toi", tandis que c'est toi qui ressens de la colère contre moi, parce que j'ai échoué et que je ne me terre pas comme un lapin. Et si tu as senti de l'ironie agressive contre toi dans mon dernier message, c'est que tu ne sais pas lire, et si tu n'as pas senti l'ironie tournée contre moi-même dans "faire ma maline", même chose. Get lost. Et cette fois, au cas où ça t'ait échappé, il y a de l'agressivité.

 

Je m'en vais de ce pas quitter ce fil...Quand je t'ai répondu, ca partait au départ d'une envie bienveillante mais vu ton ton, et que je ne sais lire parce que je pense que tu es la mieux placée pour en juger hein!!!! je te laisse bouffer tes émotions encore et encore, puisqu'avec  un bouquin tu penses y arriver!!!

 

Ton histoire que je supporte pas ton échec, et puis quoi d'autre encore... ton vécu est ton vécu...Le mien,  à part ce petit réglage pour sortir des régimes est super chouette, et pour rien au monde je voudrais en changer. Donc non, je ne veux pas que tu terres parce que tu dis que tu as échoué. Je te disais tout simplement que pour les compulsions qui ne sont pas dû à la restriction cognitive uniquement, il faut travailler sur soi pour en sortir du rapport à la nourriture, et le développement personnel avec ses bouquins ne remplacent pas une prise en charge individuelle parce que justement chacun est différent...

 

Quand au fait que je ne suis pas pas psychologue, qu'en sais-tu, Madame Irma?

Sylvie75.
Abonné

Si je ne m'abuse Doveline, le premier est l'édition française, qui vient de sortir, et le second, l'édition québequoise, sorti quelques années avant. Il n'y a que l'accent qui change. :) et la préface du Docteur Apfeldorfer, que l'on aime bien ici.

doveline.
Abonné

Merci Sylvie pour ta réponse.

Je vais acheter la version préfacée par GA... en plus il y a le CD.

Belle journée à toutes et à tous,

doveline

izabelle
Animatrice forum

eh bien moi je n'ai plus de restriction cognitive depuis un bon bout de temps, ça doit faire 10 ans, si tant est que j'en ai eu un jour (j'ai jamais réussi à y croire, je crois, à tout ça...)

de mon point vue, je ne trouve pas que le site soit tellement axé là-dessus

peut-être dans les exercices du parcours, lequel il est vrai j'ai terminé depuis longtemps, et je dois bien t'avouer que oui, j'en ai fait certains un peu rapidement....

mais dans l'esprit général du site, moi la mangeuse émotionnelle je m'y suis bien retrouvée..... pas forcément dans les exercices, mais plutôt dans les lectures et cette espèce de réflexion générale

 

j'ai pratiqué un peu les 7 faims la semaine dernière, et puis là je me refais une sessiion de fractionnement (ça ne fera que la 5ème!)

je trouve que l'on progresse bien en panachant ainsi au gré de ses envies.....

bravo à toutes pour vos parcours

lorraine
Marraine

Bonjour tout le monde,

Comme je lis tous les fils de discussion -sans forcément intervenir - je lis aussi celui ci et là je décide de laisser un post :

Ce fil me fait un peu penser (à tort ou  raison bien sûr !)  à certaines réunions d'équipe  que j'anime dans le cadre professionnel : ceux qui parlent "fort", ceux qui parlent "doucement",  ceux qui contestent tout et  rien, ceux qui s'expriment en terme de "on", ceux qui adoptent des postures de "sauveur" ou avocat pour "sauver" ou de défendre des personnes qu'ils considèrent en danger (et qui souvent ne leur ont rien demandé!), les alliances improvisées  pour "aller contre" et j'en passe.....Enjeux de pouvoir, besoin de reconnaissance....

 

Et dans ma fonction, ce qui est primordial pour moi c'est de veiller à ce que chacun puisse être entendu et que la place de chacun au sein de l'équipe soit entendue sans distinction d'ancienneté, d'aisance verbale, de formation, de popularité....Que la dignité de chacun soit respectée.

A lineCoaching pour moi en terme d'expression c'est pareil;  chacun du côté des LineCoachés/abonnés (et qu'elle que soit l'ancienneté ou la personnalité) a le même droit de parole, notre pensée à chacun d'entre nous  a la même valeur que celle de n'importe qui, surtout quand il s'agit d'exprimer des impressions ou des ressentis.

Ce qui est intéressant ici c'est justement d'avoir cette possibilité de parole propre.

Et ce que j'aime à LC  c'est de pouvoir s'exprimer sans être interrompue pour bien garder sa parole propre et pas teintée des points de vue ou avis d'Autres. Et j'espère bien que cette possibilité là persistera, qu'il ne devienne pas nécessaire sans arrêt de choisir ses mots parce avec la crainte d'être mal interprétée et pour "servir" celui qui interprète "mal"...

 

J'en profite pour te dire au-revoir Sylvie puisque tu as fait le choix de partir bientôt et te dis  peut être à un de ces jours  si tes pas te re-guident par ici. Bonne route à toi

 

Bon WE à toutes et tous

Fabienne

doveline.
Abonné

 

Merci pour beaucoup pour l'info Lorraine.

Je vais acheter celui avec le CD... et la préface de GA... tant qu'à faire !

Belle journée à toutes et à tous,

doveline

Sylvie75.
Abonné

[quote=Izabelle]j'ai pratiqué un peu les 7 faims la semaine dernière, et puis là je me refais une sessiion de fractionnement (ça ne fera que la 5ème!)[/quote]

C'est dans le bouquin ça, le fractionnement ? Je lis doucement, suis pas pressée. Sur le fractionnement, ils en parlaient brièvement dans le docu sur la chirurgie bariatrique, pour dire que, quand les patientes devaient perdre du poids avant de se faire opérer, c'est la méthode qui leur réussissait.

liegama.
Ancien abonné

Je reviens sur le forum après un break d'une semaine dû à de nombreuses activités professionnelles qui m'ont accaparés hors de chez moi. Mais je pense que j'avais besoin de cette pause, car je ne m'étais pas rendue compte que j'avais commencé à "refaire de la méthode un régime". 

Izabelle merci de dire que tu te refais une session de fractionnement car je pense que je vais en refaire une aussi. C'était il y a deux exos pour moi et puis je câle toujours sur l'exo du moment  : le rassasiement gustatif avec aliment gras, salé. 

Je suis au début du livre de Chozen mais j'ai pas acheté la dernière version (je sais pas ce que j'ai fait mais sur amazon j'ai pas trouvé cette version avec la préface de GA). 

J'aime bien tout ce qu'elle dit mais pour moi ça m'aide pas avec mes EME du moment.

Comme j'étais heureuse il y a quelques semaines de découvrir la cause d'une EME, grâce à l'EME-zen. J'ai cru que j'étais "arrivée", que j'avais compris comment "arrêter" les EME. 

En fait j'ai identifié une cause, parmis tant d'autres, de mes EME. 

En ce moment, j'ai des EME hyper automatiques, durant les repas, où j'ai fort besoin de me "remplir", mais j'ai pas encore réussi à "sortir de la transe" pour faire l'EME-zen et identifier la cause. Du coup je sens que je prends du poids et ça me stresse. 

Sylvie je te souhaite tout le meilleur pour ta continuation hors du site, j'aimais beaucoup te lire, et j'ai bien appris des choses de ton partage alors merci. 

Ziguele.
Abonné

Dommage de n'avoir pas pu profiter plus efficacement du programme...

Merci pour les info sur le livre dont tu parles. Je ne le connaissais pas. Je l'ai acheté et ai trouvé plein d'éléments qui vont m'aider à pratiquer la pleine conscience. C'est une "discipline" que j'ignorais complètement mais qui est super intéressante et que j'ai découverte grâce à LC. Je vais approfondir le sujet pour pratiquer aussi dans d'autres domaines de la vie que l'alimentation.

Bonne chance pour la suite...

Amicalement

Ziguele

Keytniss.
Abonné

Bonne route à toi ! Je lisais avec intérêt tes interventions... Merci pour le partage... et bon cheminement....

Sylvie75.
Abonné

Une des idées les plus fortes de nos médecins, je ne sais s'ils l'ont inventée ou s'ils en sont plutôt les principaux importateurs en France, mais ce qui est sûr, c'est que je l'ai découverte grâce à eux, c'est cette idée que la faim agit comme un thermostat stable qui nous ramène toujours vers notre poids d'équillibre, et que c'est donc le meilleur indicateur à suivre.

Compter les calories et dire "Avec n calories par jour, je vais maigrir, car je prendrai sur mes réserves" me saute maintenant (depuis dix ans) aux yeux comme une très très grosse ineptie de raisonnement. Au contraire, manger à ma faim (biologique, celle de l'estomac, celle du corps) me ramène vers mon poids d'équilibre, qui est le poids dans lequel mon corps se sent bien. Mon corps est donc le seul expert, faisons confiance à la nature, à quelques millénaires d'évolution... C'est autrement solide que les calembredaines dont nous bercent les journaux féminins et malheureusement, encore toute une partie des médecins ! Que l'on prenne les régimes ou la chirurgie bariatrique, c'est frappant à quel point tout le monde cherche à court-circuiter notre faim et notre ressenti (by pass signifiant justement court-circuit), nous privant ainsi de notre seul, de notre meilleur atout. Même si bien sûr, sur le fond, je ne mets pas les chirurgiens de la bariatrie dans le même tonneau que les Diafoirus des régimes amaigrissants. Ce sont d'honnêtes médecins qui tentent la chirurgie de la dernière chance pour aider des gens dans le désespoir. Et jusqu'à un certain point, cela marche.

Merci donc à GA et JPZ (duo gagnant dans le désordre) d'être des avant-gardistes, des précurseurs, et je suis fière d'être de leurs patientes, dans le monde virtuel ou dans le monde réel.

harmony.
Abonné

Tu as raison, LC met à notre des disposition des outils que nous devons, u fil des jours et des semaines nous approprier. Selon les une ou les autres c'est plus ou moins long. Je pense que ça dépend aussi du temps personnel dont nous disposons chacun pour nous concentrer sur nos ressenti, nos sensations, nos envies, nos déceptions bref toutes nos émotions et sensations. En ce qui me concerne, quand mon emploi du temps est rempli, overbooké, il ne laisse aucune place à la pause quotidienne qui permet de s'ocuuper de soi, de s'interroger, de s'écouter. je passe des semaines comme ça et la pleine conscience est alors étouffée; j'avance très lentemen dans cuaque étape parce que je ne prends pas le temps de l'intégrer. C'est souvent à la lecture de voos expériences que je m'interroge de nuveau et que je prends un nouveau souffle. Il n'appartient néanmoins qu'à moi de prendre mes choix en main. Je crois que nous sommes vraiment acteurs de notre chemin. Alors bonne route sylvie75! Je souhaite que nous ayons le plaisir de te lire à nouveau!

harmony

izabelle
Animatrice forum

 

[quote=Sylvie75]

C'est dans le bouquin ça, le fractionnement ? 

[/quote]

ah non c'est pas dans le bouquin le fractionnement

je me suis peut-être mal exprimée, mais je refais le fractionnement de LC..

ça ne sera que la 5ème fois, seulement c'est la première fois que je l'aborde en n'ayant plus aucune EME

du coup, je vois que oui, je mangeais encore trop......

et qu'il y a des peurs qui se réveillent, là, dans ces fins de repas que je confondais encore avec de la faim.....

mais je vous en reparlerai à la fin de la semaine...

izabelle
Animatrice forum

[quote=liegama]

Comme j'étais heureuse il y a quelques semaines de découvrir la cause d'une EME, grâce à l'EME-zen. J'ai cru que j'étais "arrivée", que j'avais compris comment "arrêter" les EME. 

En fait j'ai identifié une cause, parmis tant d'autres, de mes EME. 

[/quote]

mais oui ça c'est tout à fait vrai

les EME sont provoquées par la lutte contre nos ressentis, cette envie de faire disparaître  "l'indésirable"

 

alors au début, on arrive à ré-intégrer des émotions et des ressentis,  et puis peu à peu, il y en a d'autres qui viennent, se réveillent, se re-pointent dans notre vie....   et donc à chaque fois une autre cause d'EME  parce que le réflexe d'engloutir ce ressenti a été pris il y a bien longtemps

c'est en s'efforçant à cette prise de conscience très régulièrement, de ce qui nous gêne, du ressenti intérieur que nous n'acceptons pas, que les EME finissent vraiment par lâcher du terrain

parfois en cours de route, il nous faut revoir notre façon d'envisager le monde

mes échanges avec toi Liegama m'ont beaucoup aidé à sortir de cette idée de "maitrise", de contrôle,   et depuis je dois dire que j'ai vu un net progrès, justement dans l'acceptation

au lieu de "prendre les armes" à chaque ressenti négatif, je travaille à lui laisser sa place

 

mais oui tout ceci est progressif

Sylvie75.
Abonné
  • Tu t'écoutes trop !

  • Tu te regardes le nombril !

  • C'est des bêtises, il faut faire aller !

 

Combien de fois as-tu entendu cette phrase, cette idée, ce dur rappel à l'ordre ?

Dans ton enfance, ton adolescence, à l'âge adulte ou maintenant que tu vieillis ?

De la part d'un membre de la famille ayant autorité, ou d'un autre bien intentionné, mal intentionné, ou d'un thérapeute, médecin de famille ou autre ?

Ou de ton conjoint, d'un ami, d'un collègue, d'un professeur, d'un voisin ?

 

Peux-tu dégager une tendance ? Sont-ce davantage des hommes ou des femmes ? Sont-ils connectés entre eux ? Sont-ils davantage du milieu familial ou non ?

 

Imagine maintenant que, tous ensemble, au delà des époques et des personnes, ils t'admonestent ainsi, ils te harcèlent moralement tous en même temps, dans un flot de ces reproches. Que ressens-tu ? De la honte, de la culpabilité, une impression d'être inférieure, indécente ?

 

Connecte-toi à ces sentiments négatifs.

 

Evoluent-ils ensuite ? Passes-tu de la honte à la colère ? T'imagines-tu en train de te défendre, de te fâcher, de te rebeller ? Ou bien te voies-tu fuir, disparaître sous terre ?

 

Dans tous les cas, tu es vulnérable.

Il ne fait pas toujours bon être toi, être une femme, trop grosse, trop bavarde, asociale en même temps. Du coup, tu te dis qu'il ne fait pas bon te fréquenter et tu te focalises exclusivement sur les remarques désagréables que tu as pu essuyer au cours de ton existence.

 

Tu te sens vulnérable. Certains boivent pour chasser cette sensation, d'autres se droguent, d'autres s'anesthésient avec le jeu à outrance, les achats compulsif et j'en passe.

Toi, ta came, c'est manger. Tu es une mangeuse émotionnelle.

 

Toutes ces outrances, à court ou long terme, ne font qu'accroître ton sentiment de honte, de rejet, de ne pas être à sa place dans ce monde, dans ce travail, dans cette famille, dans cette vie, de ne pas mériter l'amour, d'ailleurs personne (ou presque) ne t'aime, la preuve, ou bien l'on t'aime par nécessité, par habitude, par confort, par intermittence, par hasard. Heureusement, parfois, fort rarement, une exception croise ta route, et t'aime sans que tu en doutes, sans retenue et sans condition, et pour toujours.

 

En quoi cette vulnérabilité, si tu prends justement le temps de t'y connecter en profondeur, est-elle insupportable ? Comment la ressens-tu dans ton corps ? Cela te fatigue, te vide, te tue parfois. Oui, tu la ressens comme mortifère, cette vulnérabilité. Pourtant elle ne te tue pas, elle ne t'a jamais tué. Alors tu vas l'accepter quand elle se pointe, et ralentir, ne plus te précipiter sur l'éteignoir.

Emman.
Abonné

Sylvie, j'ai vu ce message il y a quelques jours et je le recherchais.

Je ne sais trop comment dire.

J'ai l'impression de vivre un peu la même chose. A la fois, oui cette méthode, on y croit, elle est novatrice, cela marche quand "on s'y met". Mais je n'imaginais pas, avant de venir ici, à la lecture de tous les livres que j'ai dévorés, que ce serait aussi compliqué pour moi de la mettre en oeuvre.

Je me suis inscrite il y a bientôt deux ans. J'ai fait une pause de quelques mois. Et je suis revenue. Et depuis je m'interroge. J'ai tenté de reprendre le programme, que j'ai suivi quotidiennement sans relâche pendant 6 mois. Là je n'y arrive plus. Je n'ai plus envie de faire des exercices. Je n'ai pas perdu 1 gramme. Enfin si, je perds 1, 2 kilos, et je les reprends dans la foulée.

Je viens assez peu sur les forums. 

Alors pourquoi je reste au final ?

Je ne voulais pas partir sur un échec. Mais je comprends aussi que tu ne baisses pas les bras et je ne le ferais pas non plus en fait si j'arrêtais mon abonnement.

Je suis encore en questionnement.

Bises ! Et bonne continuation.
Emmanuelle.

Emman.
Abonné

Sylvie, j'ai vu ce message il y a quelques jours et je le recherchais.

Je ne sais trop comment dire.

J'ai l'impression de vivre un peu la même chose. A la fois, oui cette méthode, on y croit, elle est novatrice, cela marche quand "on s'y met". Mais je n'imaginais pas, avant de venir ici, à la lecture de tous les livres que j'ai dévorés, que ce serait aussi compliqué pour moi de la mettre en oeuvre.

Je me suis inscrite il y a bientôt deux ans. J'ai fait une pause de quelques mois. Et je suis revenue. Et depuis je m'interroge. J'ai tenté de reprendre le programme, que j'ai suivi quotidiennement sans relâche pendant 6 mois. Là je n'y arrive plus. Je n'ai plus envie de faire des exercices. Je n'ai pas perdu 1 gramme. Enfin si, je perds 1, 2 kilos, et je les reprends dans la foulée.

Je viens assez peu sur les forums. 

Alors pourquoi je reste au final ?

Je ne voulais pas partir sur un échec. Mais je comprends aussi que tu ne baisses pas les bras et je ne le ferais pas non plus en fait si j'arrêtais mon abonnement.

Je suis encore en questionnement.

Bises ! Et bonne continuation.
Emmanuelle.

liegama.
Ancien abonné

Merci Izabelle pour cette réponse qui m'aide. Je sens que j'intègre un peu plus le "rendre les armes". En ce moment je réalise beaucoup de choses vis à vis de la relation toxique que j'ai avec ma mère entre autres. Ces choses me font ressentir des émotions extrêmement pénibles, d'angoisse, de tristesse immense, voir d'apathie et j'apprends à ne pas trop lutter. Je commence à me rendre compte que c'est la lutte qui m'épuise et pas l'émotion elle même. 

izabelle
Animatrice forum

courage à toi Liegama

c'est vrai que c'est la lutte qui épuise

ce matin, j'étais en proie à des émotions bien pénibles, bien costauds

dans la voiture, avec les beach boys à fond la caisse (mes armes anti-lutte, la musique), j'ai finalement réussi à véritablement accueillir ces peines et ces ressentis

et finalement en arrêtant de lutter, je me suis fait cette réflexion  "finalement c'est facile, je n'ai qu'à accepter que ce soit là, c'est plus facile que de lutter en ruminant contre la terre entière"

un peu dur à expliquer, mais c'est ce que j'ai vécu

et c'est vrai, ensuite, ça passe beaucoup plus vite

Bliss.
Abonné
Bonne route sylvie c'est chouette de savoir que tu pars avec une nouvelle bible sous le bras qui te convient;) J'ai la bible aussi entamée chapitre un puis délaissée......pas le bon moment pour moi.
Rikki.
Ancien abonné

Coucou Sylvie ! 

 

Tu pars sur un échec, je reviens sur un échec, nous nous croisons ici et ailleurs, je te souhaite très sincèrement de réussir, ta quête est bien partie et ta sincérité est vraiment remarquable. 

 

Merci d'être une "vraie personne" et d'avoir une pensée aussi nuancée. 

 

Bonne route et à bientôt. 

 

Rikki

Frunobulax.
Abonné

Sylvie, j'espère que tu n'es pas encore partie. Je te souhaite plein de courage, tes posts montrent que tu as déjà conscience de beaucoup de choses, tu y arriveras.

6 mois, ça me paraît un peu court pour tester cette méthode. Je veux dire, 3 ou 6 mois ici peuvent suffire si on continue plus tard le cheminement en "solo".

Chez moi, la rééducation après des années de yoyo et de boulimie a pris environ 3 ans et je m'amuse à me remémorer la "lune de miel" de ma découverte de la méthode il y a 6 ans : persuadée déjà à l'époque du bien-fondé de cette approche, je me suis aveuglément jetée dedans, ai perdu 2 kg les 2 premières semaines, tout baignait, et puis mes compulsions sont revenues, mes kilos aussi (+5). J'avais alors compris que des années de conditionnement n'allaient pas s'envoler du jour au lendemain, et que j'allais devoir être patiente. Le résultat en vaut la peine.

Alors de nouveau, courage ! Tu as l'air de vouloir t'accrocher, il n'y a pas de raison !

Haut de page 
X