Long week-end en perspective - 26042016

Estellka.
Abonné

Bonjour à tous/toutes!

Je viens vers vous aujourd'hui car j'ai besoin de conseils pour le week-end de l'ascension qui arrive.

Je vais aprticiper à un week-end avec un grand groupe de personnes que je connais plus ou moins, et que j'apprécie plus ou moins. Nous nous retrouvons tous les ans à la même époque, et le week-end se déroule toujours de la même manière.

Les repas sont organisés de cette façon:

petit déjeuner : quand on se lève, qqn a acheté des croissants et pains au chocolats, et chacun mange quand il veut puis vaque à ses occupations.

déjeuner : apéro assez long avec une montagne de choses à manger certaines délicieuses comme par exemple du guacamole maison, et d'autres beaucoup plus classiques mais néanmoins riches comme les chips ou les cacahuètes. Puis un buffet sur le pouce, (c'est à dire pas forcément assis, pas vraiment d'organisation) avec salades, charcuteries, pain, fromage, parfois dessert.

Diner: Apéro comme le midi, puis nous dinons tous assis à une table et nous mangeons des plats préparés par l'un d'entre nous. avec souvent entrée et/ou charcuterie, plat bien chargé, fromage et dessert.

Comme vous pouvez le constater, nous souffrons rarement de la famine dans ses moments là.

Ce qui me fait peur ce sont les choses suivantes :

1 - La montangne d'aliments tabous qui va se présenter à moi et que j'ai peur d'engloutir dans sont intégralité. Je crains vraiment de ne pas arriver à déguster les aliments, et du coup à en manger beaucoup trop.

2 - Les horaires très fixes des repas, qui ne me permettrons pas d'attendre ma faim si jamais j'ai trop mangé.

3 - Nous seront tout le temps assis donc pas du tout de sport. je vais essayer de me caler un ou deux créneaux pour marcher un peu, mais ce n'est pas sûr que j'y arrive.

4 - Me retrouver avec des gens que j'apprécie moyennement, du coup ne pas savoir me comporter, ou me sentir mal à l'aise/humiliée/nulle/idiote voire tout en même temps, et par conséquent avoir des EME. Que je ne suis pas sûre de pouvoir gérer (CF le point 1... c'est le serpent qui se mord la queue).

5- Le fait que ça dure 4 jours et que c'est quand-même long 4 jours...

Le seul point positif que je vois (par rapport à la nourriture car en dehors de ça je vais quand-même passer un bon week-end...) c'est que si j'ai des EME, je ne manquerai d'aliments gras, en salé ou en sucré...

Avez-vous des conseils s'il vous plait?frown

Commentaires

Amritaa.
Abonné

Bonjour Estellka

 

Des conseils ? je ne sais pas si j'ai la capacité à faire ça

 

Je suis surprise que tu donnes 4 jours à des gens avec lesquels tu n'as pas grand chose à partager. Pourquoi t'astreindre à y aller si d'avance tu sais que ça sera nul ? Mais je me demande si le problème ça n'est pas toi et ton incapacité à te trouver intéressante, appréciable (apprécier par les autres qui se font chier à t'inviter tous les ans???)

 

Les pièges sont là, c'est certain et alors ? pour 4 jours ça ne va pas changer la face de ta vie. Arrives tu à gérer tout ça en temps ordinaires ? Si tu y arrives est ce parce que tu continues à fonctionner avec les interdits ou parce que c'est devenu naturel ? Si c'est naturel, le fait que ce soit avec ce groupe ne devra rien changer

 

J'ai un petit doute ? Est ce que tu ne remets sur les autres ta capacité ou ton incapacité à faire les choses ? 

 

Ici les aliments tabous n'existent pas, donc tu ne cours aucun danger !! ah oui dis comme ça, juste tu n'as pas envie de me croire et pourtant c'est vrai. T peux très bien rejoindre les autres et ne pas manger si tu n'as pas faim, personne d'autres que toi ne te mets devant une assiette et décide de piquer dns le plat. Donc cest une histoire entre toi et toi, comme mon repas est une histoire entre moi et moi. Inutile de regarder les autres et ce qu'ils font, ce que je fais, ce que je décide de faire, mon autosabotage par exemple ne dépend que de moi et exclusivement de moi. 

 

4 jours dans une vie c'est rien du tout et si tu n'as pas envie d'y aller et bien n'y va pas, ne va pas à l'abattoir si tu n'as pas envie 

 

izabelle
Animatrice forum

est-ce que tu n'en n'avais pas parlé l'année dernière sur le forum déjà?   parce que ça me rappelle un truc

le seul conseil à te donner c'est de te centrer toujours sur le moment présent

faire en sorte que le moment présent soit le plus agréable possible

ça inclue enlever ton attention d'une discussion qui ne t'apporte pas de plaisir voire du déplaisir

prendre du temps pour aller marcher si c'est ton plaisir

déguster les bonnes choses qui te font plaisir au palais

 

ensuite par rapport au fait de se sentir humiliée par ces gens j'imagine que cela n'est pas tout le monde, mais bien sûr ne pas donner le baton pour te faire battre

bref être la plus indépendante possible  et vivre ta vie au moment présent en profitant du "bon"  et en laissant le mauvais

Estellka.
Abonné

amritaa, je crois que tu as mal compris mon message. j'adore ces week-end, si nous nous retrouvons c'est que nous avons des choses à partager (mais je n'en parle pas sur un forum public car je n'ai pas envie que le monde entier ait accès à ma vie privée). Il y a effectivement quelques personnes que j'apprécie moins que d'autres, mais en moyenne, j'aime ces week-end. Je trouve juste que la bouffe est difficile à gérer.

Et les EME, je les gère parfois quand elles ne sont pas trop grosses, mais il m'arrive qu'elle m'envahissent. Dans ces cas-là je n'arrive pas forcément à déguster. De plus, elles sont très nombreuses quand je suis en communauté, plus il y a des gens, plus j'en ai, donc l'une passe, une autre prend le relais. hier par exemple j'étais à une soirée et j'ai beaucoup trop mangé car je n'arrivais plus du tout à faire attention à mes sensations alimentaires, du fait de l'angoisse. Alors que cette angoisse ait une racine sur la perception que j'ai de moi-même peut-être, il n'empêche qu'elle est là, et qu'elle ne sera pas réglée dans une semaine d'où ma demande de conseils. 

Ensuite, oui j'arrive à respecter mes sensations alimentaires de mieux en mieux, mais je pense que les choses ne se déroulent pas comme tu le présente. Ce n'est pas d'un côté je controle, et de l'autre je gère tout naturellement. Entre les deux, il y a des nuances, liées au temps, à mon entraienement, aux circonstances et aux émotions, qui font que parfois j'arrive à écouter mes sensations alimentaires mieux que d'autres. Je ne suis plus dans un focntionnement du tout ou rien comme tu semble le suggérrer, mais bien dans un monde de nuances, d'autant plus difficile à gérer.

Pour terminer ma réponse, je te suis reconnaissante d'avoir pris le temps de me répondre, mais je me suis sentie agressée par ta réponse, même si je pense que ce n'était pas ton intention (vu que tu as pris le temps de me répondre, je suppose que ce n'étiat pas pour m'agresser). J'espère donc que la mienne ne t'a pas agressée en retour, et si c'est le cas, je m'en excuse d'avance.

Isabelle, je te remercie de ces conseils, je vais essayer de les mettre en pratique. Je pense pouvoir m'éclipser de temps en temps pour prtiquer la RPC ou l'image-refuge, mais en plein milieux des repas par exemple c'est plus dur. J'essaye généralement d'éviter les gens toxiques, mais ce n'est pas toujours facile. Par exemple à table, j'essaye de m'installer a côté de qqn que j'apprécie, mais il se peut que plusieurs personnes toxiques s'asseoient dans les alentours immédiats également. Pareils dans les activités, j'essaye en moyenne de me mettre avec les gens que j'apprécie, mais ce n'est pas toujours possible.

Je crois en fait que ce que j'aimerai, c'est d'arriver à me défendre quand je me sens agressée par eux, mais je n'y arrive pas toujours. Au final, je crois que j'ai bien fait d'écrire ce post car ça m'a permi de mettre des mots sur des choses dont je n'avais pas tellement concsience avant. Jespère que cette prise de conscience me permettra de mieux gérer les situations difficiles.

Amritaa.
Abonné

Bonjour Estellka

 

En te lisant je n'avais pas du tout compris que tu aimais ces week end, à la fois pour l'ambiance et pour les dangers qu'ils représentent. D'où mes interrogations insistantes : mais pourquoi y vas tu ??

 

Je n'ai pas voulu t'agresser bien sûr mais je voulais te faire réagir sur tes choix qui me semblaient bien étranges, je ne comprenais pas pourquoi tu te jetais dans la gueule du loup et te positionnais comme victime. C'est vrai que du coup, j'ai un peu appuyé sur ce point là

 

tu m'en vois aujourd'hui vraiment navrée et la prochaine fois sans doute qu'il faudrait que j'appuie un peu moins fort surtout si je me trompe

 

Concernant les grosses EME je ne pourrais pas t'aider, je ne pense pas en faire de cet ordre, donc je ne parlerai pas d'un sujet que je ne connais pas au plus profond de moi

 

La toxicité des autres, on peut se dire aussi que c'est notre vision et que peut être tu peux travailler ça, à savoir ne pas te sentir concernée par leur venin. Là aussi je pense que la relaxation, la pleine conscience on un impact important sur notre vision du monde qui nous entoure. Il exsite des contes passionnants à ce sujet

 

Concernant l'angoisse, les peurs, il est certain qu'on en souffre tous plus ou moins et qu'elle se manifestent de mille façons et qu'elles ne se règlent pas uniquement parce qu'on le veut et là ça mérite vraiment un travail avec une personne référente. Quant à la technique, je dirais peu importe pourvu que tu aies confiance en elle

 

 

 

Estellka.
Abonné

Merci pour ton message et pour tes excuses, qui sont très agréables à entendre.

Les EME j'en fait très peu, mais quand je suis en communauté, là c'est vraiment dur. Jeudi dernier j'étais à une fête avec beaucoup de monde que je ne connaissais pas, impossible de m'arrêter de manger, j'en ai été malade... Donc je m'imagine ça pendant 4 jours....surprise Bon au final, j'ai bien régulé par la suite car j'ai réussi à renouer avec ma faim dès le lendemain, et avec la RPC dès le surlendemain, et du coup j'ai quand-même perdu 800g sur la semaine. Je pense qu'il faut que je me frotte régulièrement à ces situations "de fête" où je suis très angoissée par les gens autour de moi pour arriver petit à petit à les réugler. Mais pour le moment c'est encore difficile.

Je suis d'accord avec toi sur la toxicité des gens, je vais essayer de ne pas me laisser blesser par leurs paroles, ne pas parler aux gens que je n'aime pas (enfin je leur répondrai s'ils m'adressent la parole) et prendre du recul par rapport à ces moments où je suis cernée. Je vais aussi essayer de rester connectée à la RPC, et renforcer mon image-refuge avant de partir, pour être "armée". j'emmène de toute façon mon précieux lecteur MP3 avec les séances enregistrées dessus. j'aimerai arriver à mieux déguster les aliments, mais je crois que j'ai encore beaucoup de chemin à faire par rapport à ça.

De quels contes parles-tu? j'aimerai en lire si tu as des références.

Et pour la personne référente, effectivement je suis suivie, mais c'est long. J'ai déjà fait beaucoup de chemin, mais il me reste encore des choses à régler.

En tout cas merci pour tes conseils! (pour quelqu'un qui n'était pas sûre de pouvoir en donner) je reviendrai vous raconter commen ça s'edst passé.

Estellka.
Abonné

Coucou tout le monde, me revoilà après ce long week-end, comme vous pouvez le constater j'ai survécu.

Alors le week-end en lui-même s'est très bien passé, j'ai réussi à éviter les personnes toxiques, et à ne pas me laisser blesser par leurs remarques quand je ne pouvais pas les éviter. Quand elles me parlaient je me disais dans ma tête "mais qu'est-ce qu'elle est conne" et je répondais en fonction. De manière ferme mais pas agressive si je trouvais qu'elle s'imissait trop dans mon intimité, ou alors je répondais simplement à ce qu'elle me demandait, de manière neutre. Du coup j'ai beaucoup mieux profité des personnes présentes et des activités que nous avons partagées.

En revanche, coté alimentation, je n'ai pas du tout réussi à gérer mes envies de manger, je n'arrivais pas du tout à déguster, ni à m'arrêter de manger, ce qui m'a rendue malade (envie de vomir, ballonements, hémorroïdes...). Le tout avec beaucoup de honte et de culpabilité, et de regret de gober tout rond toutes ces bonnes choses sans arriver à les déguster. Bref c'était pas le top, mais ce sont des situations vriament très angoissantes pour moi et je pense qu'il faut que je m'entraine encore. Je pense que d'avoir changé de positionnement par rapport aux autres va m'aider à diminuer les angoisses et à me focaliser sur mes sensations alimentaires, et j'arriverai ainsi à progresser dans ces situations.

Le point positif, c'est que j'ai réussi à tout de suite renouer avec mes sensations alimentaires en retrouvant mon quotidien, j'ai tout de suite renoué avec la faim et la dégustation, et aujourd'hui tout est rentré dans l'ordre.

donc voilà c'est en demi-teinte, pas vraiment une réussite, mais de gros progrès tout de même, ce qui me donne bon espoir pour la suite.

Merci Isabelle et amritaa pour vos conseils!

izabelle
Animatrice forum

bravo de constater tes progrès, ils sont bien réels!   ces situations étaient assez angoissantes  d'où le repli sur la nourriture, mais en effet tu as commencé à bien détricoter tout cela  et changer totament ton positionnement

tes progrès sont énormes à l'intérieur, maintenant tu peux continuer au quotidient à trouver un nouveau positionnement à "l'autre" et surtout bien sûr à toi-même  yes

Amritaa.
Abonné

Bonjour Estellka

 

Contente d'avoir de tes nouvelles et de savoir que globalement tu estimes avoir réussi cette traversée. Il est super important de voir autant nos réussites que nos échecs. Donc c'est un super bon point et je suis contente de voir que tu parais vraiment mieux maintenant

 

Il te reste sans doute à vraiment apprendre à te détacher du discours des autres et ça c'est pas simple (pour personne) et je pense que seule tu auras beaucoup de mal avec ça. Il existe des techniques comme la pleine conscience, l'EMDR, le TIPI, la cohérence cardiaque, et sur du plus long terme sans doute le yoga bien sûr, le QI GONG etc etc qui nous apprenne à nous relier à notre belle conscience et à nous libérer de nos conditionnements passés. Tu vois pour être honnête, traiter l'autre de conne, ne va pas t'aider sur le long terme. C'est peut être bien maintenant mais cette notion de jugement n'est pas un bien pour toi, pour ton évolution, pour ton chemin. Cette personne te juge, donc tu la juges, le résultat est que personne n'avance

 

C'est pas facile à entendre, facile pour personne, mais ce que l'autre te renvoie est ce que tu dois travailler en ce moment, je t'assure que pour tout le monde c'est très inconfortable, mais si ça se produit et reproduit et re reproduit c'est qu'il faut y aller. Régulièrement je traverse ça, dans différents domaines et je sais que c'est compliqué et que si je veux y aller avec mon mental, je n'irai nulle part.

ladyl56.
Abonné
Et pourtant tu te juges ! Au moins ton apparence physique. Ma prof de Qi Gong de taille normale à un beau petit ventre tout rond et ça n'a pas l'air de la gêner. Méditons pour accepter.
Amritaa.
Abonné

C'est vrai LadyL, je juge qu'avec ce tour de taille ma santé est en jeu et tu juges le fait que je me juge

Amritaa.
Abonné

Et je n'ai pas un beau petit ventre tout rond.... j'ai du bide, ça c'est clair. A 1m02 de tour de taille pour une nana d'1m63 ça s'appelle pas un beau petit ventre tout rond, ça s'appelle du bon gros gras il me semble et ça oui je juge que ça n'est pas acceptable. Je pense ne pas être la seule à penser ça, sinon il y a beaucoup de personne ici qui ne serait pas là

 

Qu'en penses tu ? Mais il est sans doute préférable de  parler de mon tour de taille et de moi ailleurs qu'ici non ?

ladyl56.
Abonné
Je crois que c'est nouveau (encore une mode de plus) de dire que la graisse abdominale serait la plus dangereuse. Je n'en sais rien je ne suis pas docteur mais je sais que je suis en surpoids, voire peut-être même obèse, et pourtant je suis en bonne santé. 11/7 de tension, 70 de rythme cardiaque, toutes les analyses dans la moyenne, je fait pourtant 96 de tour de taille et 112 de hanches. Mais je fais 3 séances de gym/semaine, du Qi Gong, je vais bientôt recommencer mes marches dans la mer et les balades à bicyclette !!! Je dors 8 à 9 heures par nuit sans apnées, je "vais" tous les jours, jamais mal à la tête ni aux dents, ni au dos, ... Médicalement je n'ai pas besoin de maigrir c'est esthétique. Je me réjouis d'être en bonne santé et si je peux maigrir ce sera un plus. Comme moi tu n'aimes pas les médecins, mais peut-être pourrais-tu faire des examens pour être fixée. Sans jugement.
Haut de page 
X