Manque de motivation ?

Delphine94.
Abonné

Bonjour,

 

une question de débutante (j'entame ma 3ème semaine de programme).

 

Au cours du week end, j'ai eu une énorme envie de cake au citron. Je n'avais pas faim, mais j'étais véritablement obsédée par cette envie. Je n'ai pas voulu en prendre à la boulangerie car je le trouve un peu sec  et je suis exigeante en la matière smiley

Il était déjà un peu tard quand je me suis décidée à faire ce fameux cake (17h) , qui a finalement été prêt à 18h30. La faim avait largement eu le temps d'arriver d'ailleurs...

J'ai donc décide de goûter à 18h45, ce qui est une petite révolution pour moi. Mais j'ai vraiment eu très peur d'engloutir trois tranches d'un coup, tellement j'avais attendu et anticipé ce plaisir. 

J'ai décipé de faire 10 mn de RPC, et ça a bien fonctionné. Et j'ai savouré une tranche de cake avec un immense plaisir.

Mais le lendemain (c'est à dire aujourd'hui) est dur à gérer : je suis à nouveau obsédée par ce cake !! J'en avais emporté deux demi tranches au bureau, une pour mon dessert de ce midi, une pour la fin de journée.

Et bien sûr, j'ai tout mangé à 12h30, avec culpabilité et gloutonnerie.... et je n'ai pensé à la RPC qu'après !!!

Bref finalement je me relis et je me dis qu'il n'y a pas de question... Il faudrait que je prenne l'habitude de pratiquer la RPC AVANT de manger.... mais j'ai du mal... je peux me trouver des tas de raisons, mais objectivement, aucune ne tient. Je sens que je suis très réceptive aux exercices de pleine conscience, qu'ils me font du bien... mais je ne parviens pas à les planifier !!!

 

bonne journée

Delphine

Commentaires

capuccino
Marraine

C'est déjà une super avancée d'observer tout ça.

Maintenant, y'a plus qu'à...peut-être essayer la toile de pleine conscience quand une séance formelle est impossible.

repérer ce qui ne va pas : par exemple cette belle EME qui t'attirait irrésistiblement vers cet excellent cake au citron...

Une dose de restriction cognitive (la culpabilité en fait partie et puis l'anticipation du manque à venir peut-être), un zeste d'exposition (les tranches étaient-là à portée de main)..., une louche de culpabilité ammènent à manger trop, trop vite...

Allez courage, tu vas travailler tout ça et bientôt tu te surpendras à pouvoir avoir ce merveilleux cake au citron sous le nez sans y toucher, et même que peut-être, tu t'en lasserras...

Loli2pop.
Abonné

Hello Delphine94,

Respirons un peu ... ce que tu as vécu ... sache-le ....va se reproduire des tas de fois

;)))))))

Puis, un jour tu lâcheras prise, une fois ... tu referas de la gloutonnerie ... puis tu relâcheras pris, qq semaines plus tard ... puis à peu, qd tu auras vu que lâcher prise (notamment avec la culpabilité, mais aussi arrêter la lutte ou la quête du faire parfait tout de suite) ... ben en même temps s'espaceront les compulsions.

Quand on ne lutte plus, on ne se débat plus.

Dans les faits, moi qui suis sujette aux EME très régulièrement ... j'ai beaucoup moins de compulsions depuis que j'accepte de manger sans faim, sans avoir déjà à l'avance l'idée d'une quantité ... j'essaie au maximum de déguster (quitte à succomber, autant que ça plaise !) ... des fois, rapidement, j'm'arrête de manger, réconfortée par une tranche de brioche beurrée même pas une heure après le déjeuner ... puis des fois, une lutte est qd même là, que je n'arrive pas à comprendre et alors y a compulsion ... mais déjà, sur la grande échelle, depuis que je me pardonne de ne pas être parfaite, et bien, je mange beaucoup moins.

Alors oui Delphine94, tu n'as pas à t'auto-bannir parce que tu n'aurais pas "réussi" ... c'est au contraire ces expériences que tu prends pour des échecs qui te font te comprendre.

Donc continue et bienvenue :)

izabelle
Animatrice forum Coach marraines

bravo Delphine pour cette observation, pour avoir pris le temps d'accueillir tes sensations et aussi tes émotions

la culpabilité va passer avec le temps, au fur et à mesure où tu vas faire l'expérience que manger du cake ou autre chose, ça reste un aliment, que ça apporte de l'énergie

si en plus c'est bon, eh bien tant mieux.....

tu as déjà fait l'expérience, avec la RPC, que tu peux en manger des quantités adaptées à ta faim, mais je te rassure dans la suite du programme, il y a carrément des exercices spécifiques pour apprendre à manger ce genre d'aliments qui nous fait peur au début, parce qu'on ne sait pas comment s'arrêter, parce qu'on culpabilise, tout ça.....

comme pour tout, cela vient avec la pratique, au début on a peur, puis on fait, parfois ça coule de source, parfois c'est plus compliqué, mais dans tous les cas on apprend

et on apprend plus vite quand on ne se met pas la pression et qu'on se laisse le droit à ne pas tout savoir d'emblée, d'autant qu'on est là pour apprendre

j'ai l'impression que c'est exactement ton attitude alors tu es bien partie!!!!

c'est normal de faire un peu de résistance à la RPC, après tout ça vient changer pas mal de choses dans notre fonctionnement.....

le plus tu y penseras, ne serait-ce que l'espace d'une minute, le plus ça va devenir naturel et simple de te connecter à toi-même

Delphine94.
Abonné

Merci à toutes pour vos réponses... çe me fait bien avancer dans ma réflexion...

Il est clair que je suis un peu trop perfectionniste, et je comprends bien en vous lisant que les expériences vont enrichir peu à peu ma confiance en moi (hum...). La bienveillance au lieu du contrôle, c'est une grosse révolution !!! Et ça demande du temps.

 

Merci beaucoup vraiment. C'est un réel plaisir d'avoir des réponses aussi personnalisées, que ça soit ici ou lors des messages avec les coachs. C'est une aide précieuse !!

 

Bonne soirée et... à bientôt :-)

souriresourire
Abonné

Bonjour Delphine94, je suis moi aussi à 3 semaines du debut du programme. Je n'ai pas encore le reflexe de la RPC non plus. Ce soir une grosse eme: biscuits, nutella en grosse quantité, une brique entiere de creme anglaise avec du cacao et j'en passe d'autres. Je culpabilise un max car dans les outils "que faire si on craque" le dr Zermati preconise d'attendre que la faim revienne voir de sauter un repas si on a pas faim. Mais une eme le soir ne nous permets pas de nous reguler en sautant le repas suivant car d'ici demain matin j'aurai tout stocké...

Mon temoignage ne t'aidera pas pour gerer ton eme mais des fois un temoignage similaire nous fais se sentir plusieurs dans le même cas et ça peut-être rassurant. Je vais faire un copier collé de mon problème pour poser la question au prochain tcat avec les experts. Bon courage à toi pour la suite

lylyoz
Marraine

@ Souriresourire,

N'hésites pas à sauter le petit déjeuner demain matin. Il est dit que l'équilibre se fait sur 1 semaine.

Et puis si tu souhaites tu as aussi l'aide des coach en attendant le "chat".

capuccino
Marraine

Souriresourire,

Le corps ne sait pas lire l'heure !!! ça c'est la mauvaise nouvelle !

La bonne nouvelle c'est que de ce fait, la régulation s'effectue à la manière d'une vis sans fin, quelle que soit l'heure du "trop manger". Si tu attends que la faim revienne, il est possible que tu n'aies pas faim à l'heure du petit-déjeuner, voire même à l'heure du déjeuner ou alors si la bonne faim est présente à cette heure-là, il est possible que tu soies vite rassasiée.

Quant au stockage la nuit, peut-être fais-tu référence aux croyances qui disent qu'il faut manger peu le soir car le corps "stocke" ?.

Et bien c'est faux et archi-faux car nos organes fonctionnent 24h/24h et donc ils consomment de l'énergie aussi 24h/24h. La nuit est même la période où l'on reste le plus de temps sans manger (souvent entre 10 à 12 heures).

Quant au stockage de l'excès d'énergie en graisse, cela ne se fait pas aussi rapidement que cela et c'est pour ça qu'on peut réguler et c''est pour ça que ça marche même très bien. Aujourd'hui tu manges encore beaucoup lors de tes EME et c'est normal car il faut du temps pour modifier son comportement. Le moyen de limiter la casse au niveau du poids c'est justement d'attendre que la faim revienne pour remanger, signe que l'organisme a utilisé toute l'énergie accumulée lors de l'EME.

Sois sereine,  fais-toi confiance et peu à peu tu deviendras de plus en plus compétente en la matière.

souriresourire
Abonné

merci Lylyoz, je suis ton conseil et ne prends rien pour le petit-dej, en plus effectivement je n'ai pas très faim. merci ;-)

souriresourire
Abonné

merci pour tes explications Capuccino qui feront que je culpabiliserai moins à la prochaine eme en soirée.

izabelle
Animatrice forum Coach marraines

oui sourire, je renchéris....

ça m'arrive d'avoir des EME massives le soir

ensuite j'attends simplement d'avoir faim, la bonne faim, la vraie

généralement le lendemain midi

et je ne prends pas de poids, dans ces cas là, surtout si je continue à m'écouter

par exemple ce matin au petit dej j'avais beaucoup moins faim que d'habitude, et ça correspond au fait que ce week-end j'ai beaucoup mangé

le corps régule sur plusieurs jours c'est pour ça qu'il est précieux d'apprendre à écouter sa faim et de lui faire confiance

Haut de page 
X