Mastiquer longuement et respiration

Laetie.
Abonné

Bonjour,

Je rencontre une difficulté pour manger lentement, lors de la mastication j'ai un sentiment d'urgence comme si je n'arrivais pas à respirer sereinement en même temps. C'est comme si la respiration se coupait naturellement et que j'étais obligée de respirer "consciemment" pour pouvoir mâcher lentement.

Avez-vous déjà entendu ce type de problème ?

Merci pour vos conseils

Commentaires

izabelle
Animatrice forum Coach marraines

franchement non

mais je me dis que si tu respires par la bouche en régle générale, alors oui le fait de garder la nourriture plus longtemps en bouche,  t'obligeant à respirer par le nez, produit un changement

peut-être as-tu un problème au niveau du nez?

pour ma part quand je mache lentement, je respire par le nez sans problème

 

si tu arrives à le faire consciemment, du coup c'est pas plus mal, car tu es consciente de ta respiration en même temps que tu manges, ce qui est génial !

par contre si c'est inconfortable, peut-être voir au niveau ORL?

ou bien faire des pauses entre les bouchées?

 

 

je laisse la parole aux autres qui auront peut-être vécu la même chose...

Laetie.
Abonné

Merci Izabelle pour ta réponse

G.Apfeldorfer
Votre coach

Bonjour Laetie,
vous n'êtes pas la seule qui a de la difficulté à manger lentement. Bien des personnes, lorsqu'elles ont un aliment dans la bouche, ressentent comme une urgence à l’avaler.
La plupart du temps, c'est parce que ces personnes ont été conditionnées à manger sur un mode rapide. Par exemple, pendant leur enfance, il fallait se dépêcher de manger le plus possible pendant que la nourriture était là. Il pouvait y avoir une compétition pour les bons morceaux entre les différents frères et sœurs ou avec ses camarades si on vivait dans un internat.
En somme, c'est une affaire de conditionnement et c'est aussi une affaire d'anxiété, de peur de manquer.
Comme le signale Izabelle, cela peut être aussi un problème ORL, mais c'est plus rare.
Alors, que faut-il faire pour se déconditionner ? Eh bien, s'entraîner à la dégustation. C'est-à-dire, laisser la bouchée séjourner dans la bouche tout en observant ce qui s'y passe, et bien sûr, tout en continuant à respirer pendant le même temps. La bouche est un endroit très sensible, et de nombreuses sensations y sont perceptibles, auxquelles habituellement on ne prête que peu d'attention parce que l'on mange distraitement ou à la va-vite.
Je suis sûr que vous allez faire de nombreuses découvertes et avoir beaucoup de surprises en ce qui concerne le goût des choses que vous mangez habituellement.

Haut de page 
X