Messages à Rikki - 23032013

Courtepatte.
Abonné

Rikki n'a plus accès au site pour le moment, alors j'ouvre ce fil "rouge" accessible même aux non-membres et où elle pourra au moins venir nous lire pour que tous ceux et toutes celles qui ont envie de lui faire un petit coucou puissent le faire.

Son message à elle: "je vous embrasse toutes, les copines, et je vous souhaite bonne route!".

Bonne route à toi aussi Rikki, tes interventions vont me manquer!

Commentaires

odile59.
Abonné

Hello Rikki, smiley

merci beaucoup de ton sympathique message.

Pour l'instant, ma route se présente un peu plus facile, moins d'EME et une meilleure compréhension. J'en suis ravie.

Je te souhaite bonne continuation sur ton chemin, Rikki, et je t'embrasse.

Fais nous signe !!   -  Bon week-end et à bientôt.

 

Hello Courtepatte, smiley

merci de ce fil "rouge" - quelle bonne idée !!  -  Bon week-end pour toi aussi et à bientôt. 

teresa  :-)  

izabelle
Animatrice forum

Bonne continuation à toi Rikki, et j'espère que tout ira bien pour toi!

Rikki.
Ancien abonné

Me voilà. 

 

L'oreille basse, la colère au ventre, me voilà. 

 

J'ai changé de pseudo car j'ai eu trop de fierté pour aller mendier une "réintégration" et mon ancien pseudo est bloqué. 

 

J'ai eu le temps de revivre en entier le sentiment total d'abandon qui me poursuit depuis l'enfance et de méditer sur la bienveillance tarifée. 

 

En gros, voici ce qui s'est passé : quand j'étais sage et que je maigrissais vite et qu'on voulait me montrer, LC m'a offert plein de mois gratuits. Du coup, quand mon abonnement s'est terminé, il ne s'est plus renouvelé automatiquement. Ce qui fait que je n'ai rien reçu : pas une relance, pas une explication, rien. Un matin, je suis arrivée, au bout du rouleau, pour répondre à ma coach que oui, j'allais très mal et que oui, j'avais besoin d'aide, et là j'ai trouvé porte close. 

 

J'ai parfaitement conscience du fait qu'aucune personne n'a jamais pris la décision de m'exclure d'ici. C'est un processus automatique extrêmement mal géré — comme beaucoup de choses sur ce site, d'ailleurs, dont l'informatique est un peu défectueuse, il n'est que de voir l'impossibilité dans laquelle est la maintenance d'empêcher les boîtes aux lettres des adhérentes d'être envahies de notifications automatiques — mais simple. Il y a eu interruption dans la succession des mois, à cause des mois gratuits, donc mon abonnement a été résilié. Pouf, pouf, intervention humaine = zéro. 

 

Seulement, voilà : j'avais envoyé deux ou trois jours avant un véritable message de détresse à ma coach. J'allais mal et je l'ai dit. C'est en me connectant pour relire ma réponse et donner la plage horaire enfin trouvée pour un appel téléphonique que j'ai pris la porte au nez. Et là, le sentiment d'abandon : bingo ! 

 

Bon, tout ça m'a coûté la reprise de 6 ou 7 kg, en direct-live. Disons que j'avais déjà commencé à reprendre mes kilos et que ce petit événement a été un accélérateur. 

 

Quelle est la morale de tout ça ? On peut en voir plusieurs. 

 

- l'informatique déshumanise les relations, y compris commerciales

- le système informatique mérite VRAIMENT d'être amélioré, car le bug est quand même d'importance

- il est délicat de travailler avec une population essentiellement féminine et constituée uniquement de personnes fragilisées par leur surpoids, qu'on fait en plus travailler sur leurs émotions

- au-delà du problème technique, se pose le problème humain. Une vraie personne a reçu un appel de détresse et n'a pas jugé utile de suivre le dossier suffisamment pour se rendre compte de ce qui s'était passé. Là, on touche vraiment à la limite du système. 

 

Par ailleurs, quand j'ai eu des contacts individualisés avec ma (mes ?) coach(s), j'ai souvent été surprise par le fait que cette personne semblait n'avoir aucune connaissance de mon parcours ni de mon dossier. Je peux peut-être en conclure que les coachs sont débordées ou que la politique de la maison est de ne pas conserver de dossiers sur les gens. Je n'en sais rien, en fait. 

 

Ce que je sais, c'est que je suis bien enquiquinée. Je suis en colère mais comme d'habitude je suis la seule à payer les conséquences de ma propre colère. Je continue à réagir comme la petite fille que je ne suis plus : "Tu ne m'aimes pas assez ? Ben puisque c'est comme ça je vais me faire du mal. Tiens, bien fait !"

 

Je doute que cette réaction infantile soit pertinente. Il se trouve que c'est la mienne et je n'en suis pas fière. 

izabelle
Animatrice forum

je suis contente de te re-lire Rikki même si bien sûr je suis désolée de ce que tu nous racontes

je crois que cette réaction est surtout.... humaine, on l'a tous eu à un moment ou à un autre

l'avantage que tu as, c'est vraiment d'en avoir conscience, ce qui est le premier pas pour sortir de ce schéma

ce que l'on vit de difficile ici nous permet de retravailler ces schémas

pour ma part combien de fois je me suis sentie rejetée, incomprise, non reconnue ou je ne sais pas quoi encore

tout ce que j'ai toujours connu dans ma vie

combien de fois j'ai failli quitter ce forum en me drappant dans ma fierté

et pourtant à la fin de mon premier abonnement, j'ai été si malheureuse de quitter le forum que j'ai rempilé à peine deux jours après....

je me suis aperçue que mon besoin d'échange était le plus fort

donc peu à peu lorsque des ressentis désagréables liés au forum ou aux tchats ressurgissaient, je les accueillais, un peu comme tu le fais maintenant en analysant tout cela...  je dois dire que peu à peu ces ressentis n'ont plus été des obstacles à pouvoir vivre mon besoin d'échange et que si une fois ou l'autre j'ai un peu de vague à l'âme, la plupart du temps je suis contente de pouvoir échanger et ne pas être toute seule dans mon coin

 

voilà, non ce n'était pas pour parler de moi, mais juste pour te féliciter de ton analyse sur ce que tu ressens, car c'est ça qui va te permettre de dépasser d'anciens obstacles en toi-même, obtacles à mener ta barque tel que TOI tu l'entends

 

je t'envoie plein d'ondes positives pour ce redémarrage!

Mandala.
Abonné

 

Rassure-toi Rikki, j'aurais eu la même réaction que toi si ça m'était arrivé ... sauf que je n'aurais sûrement pas eu le courage de venir décrire ici toutes les émotions que tu as traversé. Un grand bravo pour cette honneteté, d'avoir osé te positionner ici de façon vulnérable (la vulnérabilité... sujet un peu "à la mode" en ce moment sur le forum). Et comme tu le dis, quitte à ce que toutes ces émotions soient là, autant en faire une base de travail. Bravo.

J'espère que des mesures seront prises pour régler les dysfonctionnements que tu mentionnes. Mais il doit s'agir d'une conjonction de malchance, parce que personnellement j'ai eu ma coach la semaine dernière au téléphone et j'ai été ravie.

Je te souhaite que ta colère va laisser complètement place à des émotions et comportements constructifs et positifs qui te ramèneront vers la perte de poids !

Re-bienvenue et tout cas !

Lavienrose.
Abonné
Bonjour, Je n'ai pas suivi les déboires de Rikki. Je lis que tu es bien déçue, et que tu t'en punies. J'espère que tu vas trouver TA solution. Jevoulais revenir sur les dernières phrases de Mandala. La colère, emotion que je connais bien maintenant et que j'apprends à gérer correctement. La colère est saine et constructive elle permet de nous respecter. C'est à force de ne pas la ressentir qu'elle devient destructrice. La colère saine est positive et ne dure que qques minutes comme toute émotion d'ailleurs. Rikki tu as le droit de dire ton mécontentement de dire ce que cela t'as fait et surtout tu te dois de dire quels sont les besoins non combles 1- décrire la situation " quand tu m'as fait...." 2- décrire les ressentis " j'ai ressenti......" 3- dire ses besoins non combles " j'aurais eu besoin de....." C est en nommant ses besoins non comblés qu'on peut faire ses demandes. Rikki persévère tu y arrives.
Daan.
Abonné

Mais aussi Rikki, c'est vrai qu'il y a quand même une partie crispante dans ce site.

 

Croyez-vous vraiment que la coach s'appelle Marie, hein ? Moi aussi elle (il y a sans doute plusieurs marie d'ailleurs) m'a appelé, et m'a souhaité une bonne journée à 20H00 parce que j'habite à l'autre bout de la planète et qu'elle n'en savait rien).

Nous sommes face à une machine les filles :-) !!!

oxalis.
Abonné

bonjour à toi Rikiki, et bravo d'avoir reagit.

une remise en cause de notre surpoid nous renvoie forcement  dans une regression emotionnelle et je suis tres triste pour toi que l' opportunitè de travailler sur ce qui se presentait t'ai au contraire relancee dans l'abandon. Mais peut etre pourrais tu te servir  de cette collère qui est saine juste et legitime ,pour te  faire entendre du systeme et te sentir

entendue et respectee adulte.   merci à toi pour ton témoignage qui n'est pas infantil.

courage!

Rikki.
Ancien abonné

Voilà, c'est exactement ça. 

 

"J'habite à l'autre bout de la planète et elle n'en sait rien". 

"Elle me téléphone plusieurs fois et manifestement soit n'a pas pris de notes, soit ne les a pas relues". 

 

Cette impression finalement qu'on n'est pas vraiment prises en compte, qu'on ne nous connaît pas du tout, qu'on nous dit la même chose à toutes, quoi qu'on fasse et quoi qu'il se passe, renforce un peu nos sentiments d'abandon. 

Quelques jours après mon retour ici, j'ai été spontanément contactée par la fameuse coach. Je me suis dit "Chouette, finalement, elle veut me suivre moi moi moi toute seule parce que je suis la plus importante à ses yeux c'est donc la bonne mère aimante je ne suis pas un numéro je suis une personne youpi youpi"

Et puis, c'était juste, je ne l'ai pas compris sur le coup, pour enlever mon témoignage du "livre d'or", parce que vous comprenez bien que du coup mes mésaventures faisaient désordre dans un lieu aussi exposé. 

 

Tout ça me fait comprendre que LC ne sera certainement pas la bonne mère, le bon coach, le psy efficace, l'amie aidante dont je crois avoir besoin. Si je fais un parcours, il va falloir que je le fasse toute seule, et que j'utilise les moyens mis à ma disposition en échange de mes sous — forum, site, coach, etc. — pour ce qu'ils sont, à savoir des moyens, et pas des relations humaines quelles qu'elles soient. 

 

Du coup, ça me libère aussi, je n'ai pas besoin d'être "la bonne fille" puisque LC n'est pas "la bonne mère", et la relation reste ce qu'elle est : une relation stricte de client à fournisseur de service. C'est sans doute plus sain. 

izabelle
Animatrice forum

oui, parce qu'à mon avis, ce qui est décrit plus haut, la personne qui relit ses notes avant de vous parler, qui vous situe parfaitement, qui sait où vous habitez, c'est un lien thérapeutique qui peut s'établir avec un psy que l'on voit genre toutes les semaines.....

et qui coûte un peu plus cher qu'un coaching à 19 euros par mois.....

t'imagine si la coach a  des centaines de personnes qui lui envoient des messages, plus les rdv téléphonique, je veux dire à un moment, ça doit exploser du ciboulot, c'est impossible de retenir tout ça, toutes ces histoires de vie, toutes ces personnes

je dis ça parce que je suis psy, et au bout de 20 patients en traitement en simultané  j'ai vraiment atteint ma limite.... ensuite je me mélange, sauf en relisant mes notes en effet, quand j'arrive à les relire du moins, mais l'essentiel ne se note pas, je trouve....

ce n'est pas le même travail je pense, et même si la ou les coachs sont des psys de formation, sur le site elles ne peuvent pas faire un travail de psy  et établir une relation de psy-patient avec les abonnés

alors on est obligé d'être un peu autonome, moi ça m'a toujours convenu car j'aime tellement être libre   même si j'ai un peu essayé de faire ma bonne élève au début,  aussi  smiley

même face à l'ordinateur qui m'a fait des bugs, et du coup ça ma fait marré moi-même de mon attitude de bonne élève complètement inutile...

 

je trouve que c'est quand même un excellent rapport qualité prix, et la coach vraiment méritante de mon point de vue

c'est bien Rikki que tu aies eu toutes ces prises de conscience,  je te sens plus libre en effet

Rikki.
Ancien abonné

Il n'empêche que, quoi qu'on fasse et quoi qu'il se passe, l'erreur est toujours de notre côté. 

 

On n'a pas bien compris, pas pris assez de distance, pas adopté la bonne attitude, on ne s'est pas mis à leur place...

 

Je continue ma comparaison avec les parents : maman est occupée, elle n'a pas que ça à faire, elle n'a pas le temps de se préoccuper de toi en ce moment, c'est à toi de te prendre en main. Et si tu fais trop de bêtises, attention ! Là, ça sera papa ! Car la coach est bien entendu une femme, celle qui est l'oreille quotidienne de nos petits bobos, mais n'a pas non plus une grande marge de manœuvre ni la capacité de sortir du discours tout prêt... tandis que les médecins, eux, ont une vraie liberté de parole, cela rend d'ailleurs leur prose agréable à lire, j'apprécie beaucoup l'humour du Dr Apfeldorfer. 

 

Continuons à filer la métaphore : j'ai toujours été une enfant rebelle, puis une ado encore plus rebelle. En tant qu'ado, je voyais tous les défauts de mes parents, j'analysais leur mode de fonctionnement sans aucune pitié et je les "perçais à jour". Ce qui ne me rendait nullement plus autonome et moins dépendante d'eux ! 

 

Je me rebelle contre les "mauvais parents" que sont papa et maman LC, qui ne s'occupent pas assez de moi, ne m'aiment pas assez, bou hou hou. Mais en même temps, si j'ai un minimum d'honnêteté intellectuelle (et je m'enorgueillis d'en avoir, justement), je dois bien admettre que papa et maman ont raison et que seule l'autonomie me permettra de grandir. 

 

Là où ça "coince", c'est quand je change d'un seul coup de rôle et au lieu d'être fifille à papa-maman, je me vois en tant que cliente d'une société commerciale. Là, je retrouve mes réflexes de consommatrice avertie, et je peux dire qu'objectivement je n'ai pas un service commercial qui me convient. Non, je ne demande pas un psy, mais un coach n'est pas quelqu'un qui vous laisse vous dépatouiller tout seul, ce n'est pas son boulot. Ou alors, on n'appelle pas ça "coach", c'est de la publicité mensongère. 

Rikki.
Ancien abonné

Je tiens à préciser que je suis bien d'accord avec toi pour dire que la jeune femme que j'ai au téléphone est tout à fait patiente, charmante et attentive, qu'elle fait effectivement de son mieux, et que je ne la tiens certainement pas pour personnellement responsable ni de mes névroses, ni de mon sentiment diffus d'insatisfaction ! 

izabelle
Animatrice forum

oui c'est sûr, mais peut-être qu'il n'y pas "d'erreur"  ni d'un côté ni de l'autre

enfin bon, peu importe

moi je trouve que le terme coaching convient bien à cette relation assez distante où on se dépatouille, comme tu dis

c'est un peu comme ça que je l'entendais à la base, rapport au prix je veux dire

mais je comprends que l'on puisse avoir des attentes plus élevées

Haut de page 
X