Méthode adaptée à tous ? - 20022015

Delphine94.
Abonné

Bonjour

 

je voudrais savoir si parmi vous, il y a des personnes qui, comme moi, qui n'ont JAMAIS fait de régime, n'ont eu aucun problème de poids pendant la majeure partie de leur vie, et sont confrontées à une prise de poids depuis quelques années ?

 

C'est mon cas, et du coup je ne me retrouve pas bien dans les témoignages : je n'ai jamais fait de régime, je n'ai pas subi les dégats de la restriction cognitive durant mon enfance/adolescence/début de vie d'adulte...

Il est vrai que les 10 kilos que j'ai pris l'année de mes 38 ans sont devenus une obsession, je ne m'accepte pas du tout comme ça. J'ai vécu 3/4 de ma vie en étant très mince sans aucun effort et mon corps a totalement changé (suite à une grossesse enchainée avec un traitement hormonal)

Est-ce que d'autres ont le même type de parcours, et ont réussi à mincir avec Linecoaching ?

merci pour vos témoignages

Commentaires

izabelle
Animatrice forum

coucou Delphine

chaque problématique est différente et pourtant pour moi je pense que c'est une méthode adaptée à tous, puisqu'on apprend à écouter son corps  et à remettre au "travail"  le système de régulation de notre corps

dans ton cas, tu avais une bonne base avant cet épisode, cela sera donc "théoriquement" plus facile de la retrouver

je connais des personnes qui ont été régulés pendant longtemps et qui suite à des grossesses ont été dans ton cas, n'ont pas fait de régime non plus

mais le fait d'avoir des enfants réveillent des problématiques émotionnelles particulières

 

dans mon cas je n'ai jamais fait de régime non plus,  j'ai baigné dans la restriction tout en ne la reprennant jamais à mon compte, mais mangeuse émotionnelle depuis mes 8-9 ans

un autre parcours encore......

 

je pense que la méthode est adaptée à toi et te permettra de retrouver ton fonctionnement d'avant, mais peut-être pas au même poids exactement que quand tu étais jeune fille car le poids d'équilibre peut monter un peu avec le temps et les grossesses

capuccino
Marraine

Delphine,

Bien que n'étant pas concernée par le sujet, je me permets de t'apporter un brin de réponse.

Tu as été une mangeuse régulée jusqu'au moment où tu as suivi un traitement hormonal qui t'a fait prendre 10 kilos qui aujourd'hui t'obsèdent.

La prise de poids quelle qu'en soit la cause est liée à un déséquilibre de la balance énergétique (à un moment donné tu as mangé plus que tes besoins). Il n'y a pas d'autre possibilité. En ce qui concerne le pourquoi, on sait que certains médicament modifient artificellement la sensation de faim et donc on aura vraiment plus faim, mais il n'ya pas d'augmentation des besoins énergétiques, et on prend du poids.

Il y a des paramètres qu'on ne connait pas chez toi, comment as-tu stocké tes kilos en trop (hypertrophie = augmentationde la taille des cellules graisseuses ou hyperlasie= multiplication de ces cellules graisseuses). Il y a probablement un peu des deux mais dans quelles proportions ? Mystère. On sait que malheureusement certaines personnes dès qu'elles prennent un kilo, c'est sous forme d'hyperplasie et donc elle ne le reperdront pas.

Oui le corps change pour différentes raisons, oui le set-point peut bouger à la hausse, oui la nature est injuste mais aujourd'hui nous ne savons pas faire autrement.

Ce sur quoi tu peux travailler aujourd'hui ce sont des sensations alimentaires pour revenir à tes besoins et ren que tes besoins. Tu n'étais pas une mangeuse émotionnelle mais aujourd'hui ces 10 kilos te prennent la tête et peuvent malgré tout être responsables d'EME. Il te faut aussi travailler là-dessus pour mettre toutes les chances de ton côté.

Une fois toutes ces choses réglées, tu arriveras à TON poids d'équilibre et se posera peut-être à toi un choix si le poids atteint ne te convient pas. Où tu acceptes ce poids, que tu seras capable de mainteneir le plus longtemsp possible sans bataille, sans stress, naturellement, où tu ne l'acceptes pas et aujourd'hui, iln'y a pas d'autres solution pour descendre en-dessous de son poids d'équilibre que de faire un régime, quel qu'il soit, quel que soit son nom...Et là tu cours le risque de ne pas tenir sur le long terme, mais ça personne ne le sait à l'avance (les études les plus  indiquent quand même que seuls 5% des gens ayant fait des régimes maintiennt le poids perdu à 5 ans, quant aux autres, ils y ont gagné un bonus).

Quelquefois, il vaut mieux essayer de faire du mieux qu'on peut avec le corps qui est le notre plutôt que courir après des chimères. Quelle est cette douleur insupportable qui t'habite face à ces 10 kilos en plus ? Quelles images négatives est-ce que ça te renvoie de toi ? Ne serait-ce une piste à explorer parallèlement au travail sur les SA ?

Je comprends vraiment ta douleur qui ne dépend jamais du nombre de kilos en trop mais bien de comment les autres, nous-même nous considérons. Suis-je vraiment différente à l'intérieur avec ce poids en plus, est-ce que j'étais plus intelligente, plus professionnelle, plus, plus plus avec 10 kilos en moins ?

Tu as eu la chance de connaître une vie de mangeuse régulée. Aujourd'hui ces kilos occupent ton esprit en permanence, penses-tu contiuer à vivre ainsi jusqu'à la fin de tes jours ? Lorsqu'on est obsédé par quelque chose toute notre énergie est mobilisée dans ce sens et on ne voit plus que ça. On espère, attend que les choses changent pour vivre pleinement, il est trop difficile de courir deux lièvres à la fois. Alors on veut d'abord régler son problème et ensuite on vivra enfin...Et quelquefois, on reste sur le quai et on regarde le train de sa vie passer sans jamais monter dedans. On loupe tellement d'occasions de monter dans ce fichu train et on se dit, allez, la prochaine fois, je monte et on ne monte pas, parcequ'on encore une bonne raison de ne pas le faire, et un jour on se réveille...Le temps a passé un peu sans nous.

Mais ceci est une autre histoire, tu as encore du travail à faire que je te souhaite fructif.

Delphine94.
Abonné

Merci Izabelle pour ta réponse.

"mais le fait d'avoir des enfants réveillent des problématiques émotionnelles particulières" : tu touches très juste !!

Je pense effectivement que dans mon cas, avoir des enfants touche mes limites... et que peut-être j'ai maintenant du mal à me réguler car manger me donne l'illusion de me protéger, pour garder un endroit à moi !!

 

Je rebondis aussi sur ta phrase "j'ai baigné dans la restriction tout en ne la reprennant jamais à mon compte" : je n'ai jamais eu de problèmes de poids enfant, mais j'étais la seule de la famille... et pendant que moi je mangeais librement, je voyais les autres (parents, soeur) au régime... 

 

Tout ça fait réfléchir en effet !!

izabelle
Animatrice forum

pour ma soeur c'était pareil

pendant que moi j'étais déjà ronde pendant l'adolescente, avec mère au régime permanent (depuis qu'elle avait eu des enfants),  eh bien ma soeur était mince, régulée, aucun souci

et puis elle a eu un enfant.....  deux enfants

et c'est alors que le poids l'a rattrapé, si bien qu'elle s'est beaucoup éloignée de ses sensations,  et le coté émotionnel est devenu sur-prégnant

en fait, avoir des envies de manger émotionnelle, c'est normal, classique, tout le monde en a,    elle en avait aussi, mais régulait naturellement en suivant la régulation naturelle de son corps

elle était très à l'aise avec sa faim, ce qui me sidérait à l'époque

mais une fois les enfants là,   y'a eu d'autres émotions à gérer, sans doute que ça l'a submergée car elle est devenue une vraie mangeuse émotionnelle, mais impossible de réguler vu la quantité....

 

elle suit la méthode aujourd'hui et ça lui apporte beaucoup,  déjà elle a stoppé la prise de poids dans la périodes difficiles, stressantes, et puis elle a perdu déjà 5-6 kilos, un peu lentement, mais c'est l'occasion de travailler sur le fait de n'être jamais centré sur soi

je pense que les enfants jouent pour beaucoup, on se décentre énormément de soi-même quand on a des enfants, et donc aussi de ses sensations alimentaires

 

de mon côté bien qu'ayant déjà des troubles alimentaires avant,  j'ai pris 10 kilos dans la première année de vie de ma fille

le poids des responsabilités, l'angoisse, l'angoisse.....   et puis les nuits sans sommeil

Delphine94.
Abonné

ah oui nos histoires se ressemblent, de manière symétriques !!

Je me retrouve totalement dans la situation de ta soeur (et je me souviens que ma soeur était sidérée par ma régulation naturelle !)

Actuellement, je n'ai aucun aliment tabou par exemple, je ne m'interdis rien. Par contre, j'ai parfaitement conscience que je mange sans faim. je me vois faire... Chez moi, c'est totalement lié à la fatigue (nerveuse et physique) : dès que je me sens affaiblie, submergée, j'ai l'illusion que je serai plus forte en mangeant... Ah ah ah, ça je suis devenue forte oui, mais pas du tout comme je le voulais :-D :-D

"le poids des responsabilités, l'angoisse, l'angoisse.....   et puis les nuits sans sommeil"... je vois bien oui !!! Quel cataclysme quand même de devenir parent !!!

izabelle
Animatrice forum

ah oui ça change la vie....

tant mieux si tu n'as pas de tabou

et pour te donner l'expérience de ma soeur, elle a plus de facilités que moi sur beaucoup d'apprentissages du site : la faim, sauter des repas quand on n'a pas faim

mais en effet c'est surtout la fatigue, le sentiment d'être submergée qui est le quotidien d'une maman qui travaille avec deux enfants en bas âge

le programme est tout à fait adapté pour ça, il y a même une étape spéciale  "fin de journée"  qui est essentielle pour aider sur ce plan là

mais je te laisse découvrir...

Haut de page 
X