Prise de conscience - 10092012

Flopie.
Marraine

Salut à tout(e)s,

Bientôt 1 an de LC et j'avoue ne pas être trés assidue sur la RPC. Loin de me désintéresser comme exercice (j'ai fait pas mal de sohprologie avant et le principe général me plaît beaucoup) mais je n'y arrive pas.

Je viens de prendre conscience que je ne suis pas quelqu'un qui a l'habitude de se poser, au contraire je n'arrive pas à me poser.

Sans cesse en train de courir (au sens propre comme au sens figuré), je ne réussi que trés rarement à calmer la cadence.

Je ressens toujours le besoin d'être en activité mais les rares fois où j'arrive à me poser (pour cuisiner par exemple, rester en silence chez moi sans tout allumer, télé comme radio) je me sens vraiment bien.

Je pense que réussir la RPC pourrait également m'aider dans la vie quotidienne, pour me retrouver un peu (et arrêter de me fatiguer à courir) mais je me demande si avec des habitudes comme les miennes la pratique de la RPC est possible.

Y a-t-il des personnes qui ont réussi à mettre en place une pratique régulière de RPC avec un profil à peu prés équivalent ? Si oui, comment ?! :)

Faut-il non pas se forcer mais se donner un planing de pratique ?

Commentaires

geisha.
Abonné

bonjour Flopie,

As tu déjà essayé de faire quelques minutes de RPC dans les transports, dans les toilettes, dans une file d'attente (au supermarché) , dans ta voiture ...

Dans la semaine, je la fais dans les transports. Même si je suis rarement assise, j'arrive à peu près à me concentrer.

Le week end, j'ai du mal à la faire régulièrement. Alors je la pratique avant de me lever ou au moment de me coucher.

Bon courage

 

Sandrine

Marjoline.
Abonné

Moi j'en fais une séance dans mon lit tous les soirs, en position allongée mais en plaine conscience...

et j'aime bien aussi les étirements en PC dans la salle de bain quand je peux la bloquer 20 minutes de plus...

J'ai aussi à certains moments, où la RPC était plus compliquée pour moi, essyé de marcher en pleine conscience, aller jusqu'au garage en respirant en étant attentive à mes sensations, à mes émotions puis en me recentrant sur la respiration. 2 ou 3 grandes respirations avant de démarrer... puis contact !

lorraine
Marraine

Bonsoir ,

Ca fait plaisir de lire un post sur la pleine conscience. Merci !

 

Tu écris : "Faut-il non pas se forcer mais se donner un planing de pratique ?"

Déjà sans motivation de pratiquer c'est compliqué voire impossible sur le long terme.

Puis au delà de la motivation faire preuve de détermination, c'est à dire pratiquer même les jours où l'envie n'y est pas, se forcer un peu

En principe c'est dans une pratique régulière qu'on voit les bienfaits.

Je n'ai pas de planning figé ça dépend des jours : souvent  le matin quand je suis levée tôt, desfois entre midi desfois le soir vers 18h..Et en plus des séances formelles quotidiennes, je tente la pleine conscience dans tous mes actes...

 

 

 

ccendrine7.
Abonné

Bonjour,

Je suis en début de programme, et je suis à la face de la RPC.

J'avoue avoir du mal à dégager du temps pour faire les exercices. Moi aussi je suis toujours en activité.

J'ai mis les enregistrements sur mon téléphone, je vais essayer de prendre une pause en fin de matinée (faire la porte du bureau) histoire de me dégager 10 minutes. Lorsqu'il s'agira de passer à 20 m cela sera plus difficile.

C'est vrai que j'ai du mal à voir comment faire.

izabelle
Animatrice forum

c'est un effort considérable de se trouver 10 min et sortir du tourbillon de la vie, et c'est ça qui est thérapeutique

j'oublie aussi fréquemment, mais dès que j'arrête, je sens bien la différence sur la journée

il faut se le programmer et s'y tenir, à mon sens, quand on a ce profil (la plupart d'entre nous, non?) 

ceci dit, 5-10 min deux fois par jour c'est déjà bien, même trois minutes, le truc c'est justement d'arriver à vivre ce moment, même s'il dure peu, au lieu de se laisser emporter dans un tourbillon d'activité sans fin

on travaillera mieux d'ailleurs, du moins moi je l'ai observé, donc c'est du temps investi

Haut de page 
X