Problème d'image

fourire.
Ancien abonné

Bonjour à toutes et à tous,

voilà, j'ai fait un peu le tour des forums et je n'ai pas vu exactement le probléme que je rencontre concernant l'image de mon corps...

C'est à dire qu'aprés avoir expérimenté tout un tas de régimes au cours de ma vie, parcours yoyo classique oscillant entre 65 et 95 kilos pour arrondir, je n'ai pas en tête une véritable image de mon corps puisque je n'ai jamais vraiment gardé un poids stable plus de quelques mois.... Sur les photos, je n'ai jamais la même apparence, et dans le miroir, je ne sais que constater l'augmentation ou la réduction de mes rondeurs localisées. Mais il me manque une image globale de moi-même à laquelle je pourrais m'identifier durablement. La plupart du temps je me trouve trop grosse mais lors de mon dernier régime (Dukan il y a 2 ans, perte : 28 kg en 5 mois, poids atteint : 66 kg pour  1m63), j'ai eu soudain la peur de maigrir davantage : je ne me reconnaissais plus, des perceptions de mon corps qui m'étaient devenues étrangères comme sentir certains os saillir de ma peau m'ont parfois fait peur... Pourtant, j'étais satisfaite du chiffre obtenu sur la balance.

Je ne sais pas vraiment comment l'exprimer mais je n'ai jamais vraiment pris conscience de mon corps... C'est comme si je n'étais qu'une tête pensante, avec une bouche que je remplie en fonction de mes émotions. Parfois je prend consciece de certaines parties de mon corps lorsqu'elles sont douloureuses par exemple mais toujours comme si elles étaient distinctes du reste de mon corps.

J'aimerais vraiment percevoir mon corps dans sa globalité pour pouvoir enfin m'identifier à lui et en prendre soin.

Est-ce que ce que je dis vous semble clair ? Est-ce que certaines ou certains d'entre vous ressentent des choses similaires ? Avez-vous des suggestions à me faire pour parvenir à mon but ?

Commentaires

Noelle
Marraine

je crois que le parcours forme, avec ses differents exercices peut justement te permettre de prendre conscience de ton corps

pour ma part, j'aime beaucoup les etirements en pleine conscience, que tu trouveras dans la pleine conscience

en bougeant, on devient plus consciente de son corps,

par ailleurs, certaines LC parlent du role que peuvent jouer les massages, les soins du corps pour prendre conscience de leur corps

si ça te tente, tu peux essayer?

Nasha1965.
Ancien abonné

Bonsoir Fourire,

En te lisant je me reconnais tout à fait ! Je pense que pour pour beaucoup, c'est comme ça ! Ce qui m'aide à mieux percevoir mon corps et à me réconccillier avec lui, c'est le body-scan. Je ne sais pas si tu en es arrivé là ou pas ? Mais cela devrait t'aider en plus du sport et des massages.

Je te souhaite bon courage, c'est bien que tu oses poser des questions comme celles-là.

Bonne soirée à toi.

Natacha

Abeilles.
Ancien abonné

Bonjour Fourire,

J'ai longtemps été comme toi, je me voyais comme un tout petit moi qui pilotait mon corps depuis l'intérieur de mon crâne comme un vaisseau spatial. Avec les yeux comme des hublots pour regarder dehors... 

Actuellement j'arrive à l'habiter un peu plus même si j'ai parfois l'impression que mon moi intérieur ne touche pas encore les bords (genre poupée russe, je suis à environ 5 cm à l'intérieur ^^).

J'ai fait tout un chemin ces dernières années alors je ne sais pas vraiment ce qui m'a permis de "redescendre" mais ce qui me vient à l'esprit c'est surtout la respiration abdominale (inspirer en gonflant le ventre, expirer en creusant le ventre), ça t'oblige à sentir ton corps réellement (et ça détent/relaxe à fond)... les exercices de relaxation/visualisation permettent cela aussi mais sont plus difficile à faire seule (si comme moi tes pensées prennent le large en t'emmenant avec elles!)

Je ne sais pas si ça peut t'aider, mais je suis de tout coeur avec toi ^^

fourire.
Ancien abonné

Merci Noelle, Natacha et Abeilles,

Vous m'apportez chacune un éclairage personnel sur ma problématique...Cela fait du bien de se sentir soutenue sur un sujet aussi intime... J'avais peur de ne pas pouvoir m'exprimer suffisament clairement pour me faire comprendre...

Je vais donc me lancer sérieusement dans les étirements en pleine coscience, le body scan (déjà essayé mais pas suffisamment exploité), et la respiration abdominale. Je ne suis pas prête pour les massages et autres soins...

Abeilles, j'aime ton image de vaisseau spatial et de poupées russes, ça me parle.wink

Je vous ferai part de mes experiences et des retentissements sur la perception de mon corps mais ça prendra du temps...

Je bouge déjà en pratiquant la marche et la randonnée mais pas autant que je le voudrais. Je souhaite également reprendre des séances régulières de sport avec la xbox et la kinect. Est-ce que quelqu'un connaît ? J'ai déjà pratiqué durant mon dernier régime. C'est plutôt attrayant car c'est ludique et grâce à la caméra, on aperçoit son corps en action. Mais je ne l'ai jamais pratiqué avec cette approche. Je vais me concentrer plus sur la perception de mon corps que sur la performance sportive.

Cependant, je compte toujours sur ceux et celles qui liront ce post pour continuer à me faire part de leurs experience et leurs conseils sur le sujet.

Merci d'avance.

@trés bientôt.

Emeline

charlotte57.
Abonné

Hello Fourire,

Il y a un dossier sur les distorsions de la perception de son corps : en gros (hihihihi) on ne se voit pas "si grosse" que ça (oups !). voici les liens qui pourront t'intéresser (il y a aussi un forum sur ce point) : //www.linecoaching.com/content/je-ne-me-vois-pas-grosse-et-cest-grave (ça c'est mon article de blog).

Faire du sport permet de prendre conscience de ton corps - mais pas que (moi je trouve que mon corps est plutôt efficace côté sport et endurance... mais bon d'aspect extérieur on ne miserait pas sur moi hihihi).

La marche dans l'eau (quand c'est possible) ou l'aquagym sont de bonnes pistes : la résistance de l'eau te donne des "limites" extérieures à ton corps (encore faut-il pouvoir se mettre en maillot de bain et affronter le regard des autres).

Le Body Scan semble être un bon moyen (euh moi je m'endors, mais c'est aussi utile). 

Si tu n'oses pas te faire masser (moi j'adore et je m'en fiche un peu de la masseuse - d'ailleurs je pense que c'est plus sympa d'avoir de la matière à masser plutôt qu'un sac d'os) masse-toi toi même : le dimanche soir je me fais un petit peeling maison (à base de marc de café si si c'est top) puis je me tartine d'huile sèche et devant ma glace je masse mon bidon, mes poignées d'amour et mes fesses dodues. Ce n'est pas ça qui effacera mes rondeurs, mais ça fait du bien à ma peau et au moral (choisis une huile au parfum agréable ou une crème). 

Sinon partie moins fun, je sens les limites de mon corps quand je fais du shopping GRRRRRrrrrr : les cuisses ne passent souvent pas dans les pantalons re-GRrrrrrrrr

fourire.
Ancien abonné

Bonjour Charlotte,

Je te remercie pour tes conseils... J'avais déjà lu les références que tu cites mais il ne s'agit pas précisément des problèmes que je rencontrent. J'ai conscience d'être grosse et,  parfois je l'accepte, parfois c'est plus difficile notamment lorsque je dois renouveler ma garde-robe quand tout est devenu trop serré.

Mais mon souci ce n'est pas la distorsion de la perception de mon corps mais la non perception de mon corps dans sa globalité. Je n'arrive pas à me concevoir comme un tout... Je savais que ça pouvait pauser des problèmes de compréhension mais c'est bien aussi car cela me permet de formuler véritablement ce que je ressens et  d'avancer dans ce travail sur moi.

Merci encore de votre aide, vos réactions me touchent...smiley

Abeilles.
Ancien abonné

Re Bonjour Fourire,

Juste pour compléter un peu concernant les massages et autres soins, je dois avouer que pour moi ça ne marche pas des masses: j'ai l'impression d'entretenir le vaisseau (pour reprendre la métaphore wink) mais ça ne me fait pas me sentir plus dans mon corps pour autant. Je pense vraiment que c'est de l'intérieur qu'on le réinvestit. Pareil pour toutes les observations extérieures: tu peux le connaitre sous tout ses faces, si t'es pas dedans, t'es pas dedans... (je sais pas si c'est très clair lol!)

Par contre un truc qui peux marcher, c'est passer par le souffle, un peu comme la respiration dont je t'ai parlé: imagine que quand tu inspire, ton souffle passe te prendre dans ta tête et t'améne dans ton corps... Un truc bizarre mais qui marche pour moi: tu poses ta main sur une partie de ton corps (n'importe laquelle) et tu essaye de "respirer" sous ta main, de venir pousser ta main avec ton souffle (j'avais prévenu que c'était bizarre ^^).

En tout cas, bonne route sur ce chemin!

fourire.
Ancien abonné

OUI Abeilles c'est tout à fait ça !!! yes Tout est trés clair !!!

Ca doit se passer de l'interieur... Je vais commencer par du body scan, respiration et étirements en pleine conscience, puisque ce sont des outils qui sont à notre disposition. 

Je sais que ce n'est pas en quelques séances que la situation évoluera mais je vais y travailler trés sèrieusement et je sais également que cela aura d'autres conséquences positives pour la suite.

@bientôt 

calico.
Abonné

Hello Fourire,

Oh quelle belle question et quelle foultitude de chouettes réponses.

J'abonde dans le sens d'Abeilles. Je pense également pour l'avoir ressenti, que c'est de l'intérieur que devrait venir le changement. Et que le body scan peut y contribuer. C'est durant un body scan que j'ai pu expérimenter le "truc" d'Abeilles. le machin un peu gaga où tu "respires" dans ta main, sous ta main ou à travers tes membres, bref, quand tu tentes d'expliquer cela à des non initiés, tu passes gentiment pour un illuminé. Mais ç'est puissant et notre esprit est cap' de visualiser des trucs assez dingues. Suffit de demander et il fait.

Et en sentant le souffle qui nous traverse en un point donné ou qui passe d'un point à un autre, on sent ses limites, on se découvre.

Je te souhaite de belles découvertes.

Bonne soirée.

izabelle
Animatrice forum Coach marraines

tu as très bien exprimé ce que tu ressentais Fourire

et c'est justement la clé du problème

le fait d'être plus ou moins déconnecté de son corps et de n'investir que sa tête

 

du coup c'est vraiment vraiment important de revenir au corps

le bodyscan et les étirements en pleine conscience me semblent en effet tout à fait conseillé

mais également la dégustation, en mettant ta conscience dans ta bouche, dans tes papilles plus précisément

et n'importe quelle autre activité, en mettant ta conscience dans ton corps

 

de mon coté régulièrement en cours de journée, je reporte ma conscience sur mon corps, mais en effet sur ce que je ressens de l'intérieur

j'ai aussi pris en main ma posture avec un kiné ostéo

du coup, avec qq'un qui me guide c'est aussi plus facile

j'ai fini par éliminer le gluten qui m'inflammait l'estomac et genait ma posture, provoquant des maux de dos

c'est qqchse que je n'aurais jamais imaginer pouvoir faire (j'adore le pain)

mais le fait de mettre son attention dans le corps permet vraiment d'avoir de plus en plus "envie" de prendre soin de lui, de le considérer comme un outil indispensable

d'avoir du plaisir à sentir comme il fonctionne bien

et de mon coté, ne plus le considérer comme une "chose" que je ne comprends pas, qui me fait souffrir et qui m'attire des moqueries ou du désamour

aujourd'hui mon corps j'y fais attention en mettant ma conscience en lui

dès que ma tête se met à "mouliner"   je lache et je reviens dans mon corps

je fais mes abdos de posture dans le but de pouvoir reprendre ensuite le sport sans me blesser

je vais chez l'ostéo une fois par moi et je ne manquerai ça pour rien au monde!!!!!

 

bref rien à voir avec avant, je me mets même à manger des aliments  "santé"  pour le simple plaisir !!!!!

 

 

donc je ne saurai que t'encourager à persévérer dans cette voie

moi aussi j'étais très éloignée de mon corps, on peut même dire que je le fuyais

en le réinvestissant peu à peu, c'est aussi beaucoup plus facile de l'écouter,  ce n'est pas de l'effort, mais du plaisir

et ça, ça change tout

Patience
Marraine

Bonjour fourire,

Elle est intéressante, ton interrogation sur la non-conscience du corps...

Je me rappelle avoir pris conscience que je ne percevais pas mon corps, un soir où je prenais ma douche. En 5 mn, l'affaire était bouclée, j'étais propre, séchée, "pyjama-isée" ! Puis j'ai passé 15 mn à nettoyer mon visage avec savon moussant, lotion démaquillante, et patati et patata.

Sauf que mon corps, eh bien je l'avais lavé vite fait et vite caché dans une enveloppe en pilou pilou ! Bref !...

Personnellement, j'ai repris conscience de mon corps, de sa présence, de son existence à travers :
- la vue et un miroir de plain pied. Je prends le temps de le regarder, avec le plus de neutralité possible, sans m'auto-flageller à tout va...
- le toucher et une bonne huile hydratante. En sortant de la douche, je prends le temps de m'hydrater et donc de me toucher. Les yeux fermés, je fais le tour de mes contours, de mes formes et de la "texture" de ma peau...
- la pleine conscience, que je complète avec la sophrologie. Elles m'aident à ressentir ce qui se passe à l'intérieur de mon corps : douleurs (ou pas !), engourdissements (ou pas !), température, circulation sanguine, mouvements, recherche d'équilibre...

Progressivement, tout cela m'amène en ce moment à vouloir de nouveau mouvoir mon corps avec la marche et la reprise tout en douceur de la course à pied.
Et également, plus je prends conscience que mon corps existe et que c'est lui qui me fait exister (à travers sa physiologie et les sensations qu'il me procure), plus je le considère avec importance, et plus je cherche à le respecter en respectant ma faim, ma non-faim, mon rassasiement.

J'espère que je t'amène de nouvelles pistes !

Au plaisir de te lire

fourire.
Ancien abonné

Merci Calico, Izabelle et Patience,

Je m'efforce de mettre en pratique certains des conseils postés ici. Pour l'instant, pas de révélation... Mais c'est un travail qui demande du temps.

Cependant, le fait que cette discussion reste animée m'apporte beaucoup de réconfort. Je n'avais jamais exprimé ce problème à qui que ce soit jusque là et je vois que cela fait echo à certaines d'entre vous.

Ca fait chaud au coeur. heart

Je n'aurais d'ailleurs pas pu l'exprimer autrement que par écrit car pour bien expliquer ce qu je ressens, il faut une certaine élaboration, une formulation d'idées trés abstraites qui ne sont pas à la portée de ceux qui ne vivent pas des choses similaires... Si j'avais essayé de l'expliquer à quelqu'un de mon entourage au décours d'une conversation anodine, peut-être m'aurait-on prise pour une folle ou on n'aurait peut-être pas pris en compte ce qui est un véritable problème dans mon existence en le minimisant, en disant que "c'est dans la tête tout ça"...

Mais oui c'est dans la tête et c'est véritablement handicapant dans certains aspaets de la vie.

Alors merci encore à toutes, je relis régulièrement vos réponses pour m'en imprégner car certains mots que vous utilisez me parlent et m'aident à  avancer.

@bientôt

papaye971
Ancien abonné

Salut, je poste ici un message relatif aussi à l'image du corps... je n'ai pas tout à fait le meme problème... quoique...

En fait, je me vois d'une façon dans le miroir, je m'apprécie... d'ailleurs...

Et là je viens de voir des photos de ma rando de dimanche sur facebook prise par un type de l'association... et là je me dis, Je suis aussi grosse que ça? le problème c'est que ça génére de la pression à DEVOIR maigrir, et donc ça diminue la bienveillance que j'ai à mon égard...

Oui il faut que je maigrisse, NON je ne veux pas de pression...

Et en écrivant ce post, je réalise que finalement, mon problème rejoint celui de sourire: à force de régime, et de reprises de poids, je ne suis pas vriament consciente de l'image de mon corps.

Haut de page 
X