Aller au contenu principal
Accueil forum       Retour à liste des sujets

respecter la non faim le soir

Se réconcilier avec ses sensations alimentaires Trouver et aimer la bonne faim
19 Sep 2014 à 22h

Bonsoir,

Je pratique depuis le mois de mai et j'ai découvert beaucoup de MOI .

Une des évidences est que je mangeais souvent sans avoir faim(pas très original !!!).

Autant j 'arrive à ne pas manger le matin ou le midi lorsque la faim n'est pas là (j attends son heure) autant le soir  à l'heure du diner  je ressens souvent très bien le manque d 'appétit ( je n'ai pas faim du tout )  mais je mange quand même ...comme si j'avais peur de mal dormir ...de me réveiller pendant la nuit parce que j 'ai faim ...j ai peur  de quoi véritablement ?????....

Et du coup je mange  sans faim et forcément ça m 'agace !!!

Quelqu'un a-t-il déjà éprouvé ces sensations ou quelqu'un a -t-il trouvé une solution ???? 

Voir le dernier message

32 commentaires
@Kaylie : ben bravo parce que moi, si je suis chez moi, j'ai beaucoup de mal à ne pas manger le soir, bien que je n'ais pas non plus de contraintes particulieres ( mon fils est grand et il sait se faire à manger) J'essaie donc de m'organiser en fonction, pour avoir bien faim le soir En revanche, si je ne suis pas chez moi et que je rentre tard, ça ne me dérange pas du tout de ne pas manger le soir... Va comprendre

moi non plus je n'ai pas de contraintes bien que je ne vive pas seule, mais on est très libres vis à vis de ça à la maison

j'ai épousé un homme qui était célibataire endurci avant de me connaitre, et à qui ça serait faire violence que de lui demander d'avoir faim  "au moment des repas"

moi ça me convient, j'aime la liberté en la matière, mais pour ma part j'essaie d'avoir faim au moment des repas pour manger avec ma fille

mais bon, parfois elle a faim plus tard, je suis souple aussi

 

bref, on est très libre pour les horaires

et bien ça ne m'empeche pas tout de même à avoir du mal à décaler repas du midi comem du soir (aucun souci pour petit dej)

le midi pas de problème, je ne me coupe jamais l'appétit le matin (pas d'EME le matin, ou alors c'est que c'est grave!)

mais le soir c'st plus compliqué

 

or hier soir j'y suis arrivée, oui, pour la première fois

 

j'ai eu la bonne faim à 22h15, au moment de me coucher

je me suis "contentée" d'un bol de ce qui trainait sur le plan de travail (lentilles + riz) et d'un yaourt

sentiment "bizarre" de ne pas faire un vrai repas, comme si j'avais été "spoilée"

mais bon je suis restée avec cette bizarrerie-là

et mon estomac, qui lui était RA-VI 

 

 

y'a un début à tout, contente d'avoir enfin pu décaler mon diner en fonction de ma BONNE faim (et ne pas me jeter sur un vrai repas complet dès qu'une mini-faim apparait)

PS : pour ma fille et les Barbies, encore mieux que ça!!!

 

elle a fait de la "défusion" avec ses barbies, mettant en scène une barbie "nulle" pour dédramatiser

comme je lui ai dit le soir, j'étais extrêmement fière qu'elle ait été capable de se réapprioprier ces outils toute seule quand je ne suis pas là (j'étais en réunion)

d'habitude je l'aurais retrouvé sans dessus dessous,  en super dramatisation, pleurs, etc...

et là, elle s'est fait sa dédramatisation toute seule, elle avait juste besoin d'un gros calin, mais elle avait déjà acccueilli tous les ressentis difficiles de la journée et dédramatiser

je me suis félicitée que ma réunion se soit tellement éternisée, car ça a été l'occasion pour ma fille de voir qu'elle avait développé de nouvelles ressources, et assez rare pour le coup.....

Une petite idée comme sas de décompression : faire le tour de ses petites plantes si on en a, que ça soit dehors ou dedans. Moi, ça me fait beaucoup bien, car je pense "tiens, celle-là a soif", "tiens, celle-là a bien poussée", "celle-ci a besoin d'engrais", etc. Bref, ça me change la tête ! Je vous le conseille yes

[quote=ch@rlotte]

Une petite idée comme sas de décompression : faire le tour de ses petites plantes si on en a, que ça soit dehors ou dedans. Moi, ça me fait beaucoup bien, car je pense "tiens, celle-là a soif", "tiens, celle-là a bien poussée", "celle-ci a besoin d'engrais", etc. Bref, ça me change la tête ! Je vous le conseille yes

[/quote]

bonne idée

moi j'ai tellement à faire au jardin, à la serre et au potager  que ça me provoque plutôt des émotions de submersions (genre il faudrait que j'y travaille à temps plein pour faire tout ce qu'il y a à fairel!!!!) mais sinon c'est vrai que mettre les mains dans la terre ça change pas mal les idées

 

moi il y a la musique !!   soit en écouter, soit en jouer

parfois je prends la guitare, je gratte un morceau en chantant, ça y est j'ai fait mon sas.....

 

sinon si je suis vraiment stressée, le mieux c'est la douche écosssaise

 

et un sas génial que je peux faire des fois en été, c'est la piscine...

je viens de me faire un mini-sas de décompression

 

j'ai eu une journée hyper stressante, à la fois physiquement au début  (manutentionné une demi-tonne à moi tout seule de paillis forestier sur mon talus en pente (et boueux))

et j'en ai encore le triple à faire dans les jours à venir  (enfin ça attendra la semaine prochaine)

 

ensutie j'enchaine sur une réunion très intéressante mais très stressante dans la mesure où l'avenir d'un enfant est en jeu, et qu'il ya beauocup de souffrance psychique

 

ensutie je rentre, crise majeur avec ma fille qui a eu une journée horrible

heureusement elle a pris son autonomie de ce coté là, la bonne surprise du jour c'est qu'elle a réussi à dédramatiser toute seule à l'aide de ses barbies  (barbie-psy apparemment)

 

et pour finir je n'ai pas faim, car à midi, pour me réconforter de mes efforts physiques (et douleurs) j'ai trop mangé bien sûr

 

 

je viens de me prendre une douche écossaise,  et franchement ce n'est qu'au bout de la moitié que je me suis aperçue que je ressassais en boucle la réunion, comme si mon esprit cherchait encore les solutions, vérifiait que je n'avais pas dit de conneries

alors j'ai recentré mon attention sur la sensation de l'eau, chaude, froide, chaude, froids

franchement ça fait du bien

 

je vais tenter, je dis bien TENTER   d'attendre la bonne faim ce soir

c'est très dur pour moi, je ne l'ai JAMAIS fait

au mieux dans ces cas là   dès que j'avais la petite faim, je mangeais

là j'ai la petite faim, il est 21h, et c'est duuuuuuuuuur

envie de diner pour que ça soit "reglé"

 

mais bon j'ai envie de me pousse un peu plus loin ce soir, sans doute parce que les derniers jours ont été si durs que ça va me permettre j'imagine un nouveau bond en avant

 

 

puisque j'y suis en direct,  ce que je ressens c'est :

- de la peur, de l'inconnu je pense

- cette idée que je dois diner avant la "soirée" avec mon homme  est comme un réflexe, d'ailleurs j'écris ici au lieu d'aller le rejoindre....

donc c'est comme si le fait de diner plus tard prenait sur mes heures de détente.....

 

bon je vais continuer à observer tout ça

En vrac, je réagis aux posts ci-dessus - j'ai "la chance" de vivre seule, donc si je n'ai pas faim le soir, je n'ai aucune obligation sociale ou conviviale de manger. En général, je me pose la question vers 18 h, style "voyons, qu'as-tu envie de manger ce soir, as-tu faim ?" Et souvent, je cale sur la réponse parce que je n'ai pas faim. Les premières fois que j'ai enfin pu accepter sans culpabiliser ma "non-faim" du soir, parce qu'après des années pendant lesquelles autant les diététiciens que les magazines féminins serinent qu'il ne faut surtout pas sauter un repas sinon on stocke au repas d'après, je craignais que la faim me réveille vers 1 h du matin. Donc lorsque je n'ai pas faim et que je saute le dîner, je me fais plaisir avec un grand bol de thé rooibos aux épices vers 20 h.

izabelle et ses douches écossaises... au début de mon inscription, j'ai fait le défi de terminer ma douche à l'eau fraîche, ça me convient très bien et je n'ai pas arrêté, même au plus gros de l'hiver. Je diminue petit à petit l'eau chaude à la fin du rinçage.  Je me retrouve avec la chair de poule partout, le souffle me manque, je reste une bonne minute sous l'eau froide, et le bien-être ressenti vaut vraiment la peine d'essayer. Idéal pour provoquer une crise de larmes qui ne veut pas sortir.

Je pense aux barbies de la fille d'izabelle, elle doit très certainement parler à ses poupées, non ? A l'abri des oreilles d'adultes, elle leur raconte sans doute ce qu'elle a sur le coeur. Ou sa journée.

La douche écossaise !!!

Depuis que j'ai 20 ans, je termine  toujours,  toujours  sans excepton,  ma douche que j'aime très chaude sinon j'ai froid, par une douche glacée (sans transition).  Cela me permet de ne pas grelotter en sortant de la douche.  Et après, j'ai bien chaud !

Merci beaucoup pour vos conseils !

Izabelle, je comprends tout à fait le besoin du "sas" de décompression ! Mais je crains que le grignotage en fasse partie pour moi pour le moment...

capuccino, oui, je ressens du réconfort quand je grignote. Mais je n'arrive plus à m'arrêter ensuite, c'est là-dessus qu'il faudrait que je travaille : déguster un morceau de chocolat, et m'arrêter là. Heureusement c'est prévu dans la suite du programme !

Et puis effectivement je pourrais trouver autre chose à faire en rentrant, à la place de me jeter sur de la nourriture... De la RPC c'est une bonne idée mais c'est presque trop "brutal" comme transition. Je veux dire, arrivée du boulot avec plein de choses en tête, je ne me vois pas rentrer, m'installer sur le canapé et faire de la RPC directement... J'adore lire mais je n'ai pas envie d'absorber du contenu intellectuel dans ces moments là, juste envie de me détendre. Le dessin ne me tente pas, la musique non plus... ...

Je pourrais peut-être danser ? J'adore danser ! ^^
Est-ce qu'il y en a parmi vous qui dansent quand elles rentrent le soir ? wink

[quote=Haydie]


Izabelle, je comprends tout à fait le besoin du "sas" de décompression ! Mais je crains que le grignotage en fasse partie pour moi pour le moment...

[/quote]

oui grignoter est une façon de se "recentrer"

autant en trouver une autre

la danse est une très bonne idée!