respecter la non faim le soir - le 19/09/2014

Cornucopia.
Abonné

Bonsoir,

Je pratique depuis le mois de mai et j'ai découvert beaucoup de MOI .

Une des évidences est que je mangeais souvent sans avoir faim(pas très original !!!).

Autant j 'arrive à ne pas manger le matin ou le midi lorsque la faim n'est pas là (j attends son heure) autant le soir  à l'heure du diner  je ressens souvent très bien le manque d 'appétit ( je n'ai pas faim du tout )  mais je mange quand même ...comme si j'avais peur de mal dormir ...de me réveiller pendant la nuit parce que j 'ai faim ...j ai peur  de quoi véritablement ?????....

Et du coup je mange  sans faim et forcément ça m 'agace !!!

Quelqu'un a-t-il déjà éprouvé ces sensations ou quelqu'un a -t-il trouvé une solution ???? 

Commentaires

Noelle
Marraine

et bien, peut etre as tu ds EME le soir ?

il y a une etape specifique sur les fins de journées , qui sont, encore pour moi des moments particuliers, ou les tensions de la journée peuvent entrainer des EME

la RPC aide VRAIMENT a mieux vivre ses émotions!

mais aussi les petits moments de mini scan tout au long de la journée, les pauses, les respirations qui evitent l'accumulation des tensions

bon courage

 

 

izabelle
Animatrice forum

eh bien oui moi aussi j'ai beaucoup de mal à ne pas manger le soir,  à  "l'heure du diner"

c'est une habitude très ancrée, et bien sûr u'il y a des peurs derrière

mais il faut y aller en douceur.....

 

déjà te dire que tu n'as pas faim   "pour l'instant"  mais que si tu as faim dans la soirée, tu pourras manger  (donc veiller à garder de quoi, sinon c'est stressant)

ensuite essayer à chaque fois

 

pour ma part ça m'a pris assez longtemps avant d'y arriver   et je sens que peu à peu ça vient

 

nos habitudes sont tellement ancrées, il faut de la patience

à chaque fois que je n'ai pas faim le soir, je fais le test, parfois c'st dur et je mange qd même et puis parfois   je choisis de me centrer sur mon estomac  et de ressentir  sa "paix" quand il n'a pas faim

 

je continue ma soirée comme si de rien n'était,  tout est pareil.....

bien sûr si j'ai un soupçon de faim  j'ai tendance à crier  "ça y est, à l'abbbboooordaaage!!!!"   et donc manger encore un peu tôt, avant la "bonne" faim

mais ça progresse peu à peu

 

donc ne t'en fais pas,  nos réflexes ont la vie dure, mais en faisant de petits essais par ci par là, on finit par se détacher peu à peu de toutes ces peurs

Pascaline.
Abonné
Ça m'agace un peu mais de moins en moins quand je n'ai pas faim le soir. Et pourtant des fois j'ai faim. Il y a des jours mon déjeuner est exactement le même des autres jours et pourtant le soir, soit j'ai faim ou pas ou peu. Est-ce a cause des jours précédents où on a mangé plus que la satiété? Est-ce parce qu'on a dépensé plus d'énergie? 
Moi et l'appétit prévisionnel, on ne se comprend pas trop!
Mais, oui, comme dit Isabelle, nos habitudes sont tellement ancrées, il faut de la patience.
 
Courage!
 
Xx
cocode.
Abonné

Bon, moi c'est un peu le problème inverse que je rencontre. Cela fait deux soirs que je ne ressens pas de faim. Le temps passe et je ne ressens pas grand chose. Du coup, je ne mange pas (mais j'ai fait une RPC).

Tout irait bien si je n'avais pas cette exaltation-euphorie qui me rappelle mon passé d'anorexique. J'ai peur de passer à côté de mes sensations par rappel de comportements malsains passés. Dois-je me forcer à manger ?

En fait si je m'écoute bien en pleine conscience, j'ai une toute petite faim. Mais j'ai envie de maigrir du coup, je me dis que cela ne vaut pas le coup de manger pour une aussi petite faim... En plus d'avoir envie de maigrir, j'ai surtout envie d'apprendre à écouter mes sensations. Je suis partagée entre ces deux envies et j'ai peur que ce soit la première qui me motive plus que la deuxième.

Qu'en pensez-vous ?

Bon entretemps, je suis allée manger quelques bouchées de lentilles qui me tentaient. J'ai pu identifier ma sensation de faim : de la joie, de l'exaltation, c'était dans la liste, ouf, je suis normale, cela fait partie des signaux possibles. Je suis contente d'avoir un peu mangé, et de n'avoir vraiment plus faim du tout du coup. D'autres ressentent aussi de l'exaltation quand elles ont faim ?

izabelle
Animatrice forum

manger peu quand on a une petite faim, ça me semble tout à fait bien !!!!!

 

oui moi aussi, je dirais de l'excitation plutôt, mais ça doit être proche

 

tu as bien fait de t'écouter en pleine conscience,  c'est ça qui t'a permis de te diriger selon ton corps au lieu de te perdre dans les interrogations de ta tête

c'est bien!

dansezen.
Abonné

Ah merci pour ce fil, je suis en plein dedans en ce moment dans le programme. 

C'est vrai Izabelle, les habitudes sont  bien ancrés pour le dîner, d'autant que c'est le seul moment de la journée où je me  etrouve en famille, tranquillement autour d'un bon petit repas que j'ai préparé avec amour pour toute la famille.

J'ai déjà expérimenté que si je ne mange pas, tout le monde autour de moi s'en fout ou presque. Eux s'ils ont faim, ils mangent, choississent ce qu'il y a à manger, en garde pour le déssert etc.

Moi je les regarde et je me sens comme une peuchère...

Ils leur arrivent même de me féliciter. c'est bien maman, t'as pas faim, alors tu ne manges pas. 

ou mais pourquoi tu prends du fromage, t'as dis que tu n'avais pas faim ?

Normal pour eux. Pour moi à l'intérieur ce n'est que grognement, frustrations, tristesse et j'en passe.

Bon, comme c'était trop dur pour moi, donc j'expérimente "ma"RPC avant le repas et bien des fois dans la journée.

Ca marche,c'est moins violent le soir à table autour d'un bon plat quej'ai concocté avec amour.

Je mange,  une soupe (excellente soupe de panais et courgette au fromage de chèvre) et puis je la déguste lentement, le temps d'un repas et c'est tout. (je vous dis pas comme je cogite dans ma tête entre les discussions des uns et des autres, ce n'est pas évident).

Bon je ne vais pas vous détailler ici tous mes repas du soir, mais je fais en sorte qu'ils soient uniques, en petite quantité dans mon assiette, bons, voire savoureux. je mets la quantité de ma faim dans mon assiette.

OUI, je l'avoue, c'est une très petite faim que j'ai le soir, alors, je m'autorise à dépasser un peu pour garder un certain plaisir du dépassement.

Oui pour moi, c'est lapeur de MANQUER

Bonne journée !

cocode.
Abonné

Merci Izabelle,

C'est exactement pour cela que je suis là ;-)

Noelle
Marraine

et bien, en ce qui me concerne, j'aimerai bien arriver a avoir faim au petit dejeuner, au moins de temps en temps!  et comme je n'ai pas faim avant 11h30, voire midi une heure, j'aimerai arriver a manger moins le soir pour retrouver ce plaisir du petit dej

si vous avez des idées....

izabelle
Animatrice forum

eh bien Noelle  manger très peu le soir j'imagine,  en tous cas moins que maintenant?

je ne me souviens plus de ton appétit , mais je crois me souvenir qu'il est  petit?

tu as essayé de couper ton repas en petits cubes dégustés un à un?

ça permet de pouvoir mieux profiter d'un tout petit repas je trouve

lylyoz
Marraine

Bonjour,

 

Je me retrouve complètement dans cette problématique Cornucopia. Je suis détendu et à l'aise pour sauter le dej, décaler le midi mais alors le soir il y a une résistance très forte je ne peux définitivement pas sauter le repas même si je n'ai pas faim.

Impossible de me raisonner, j'ai essayé à de multiples reprises mais cela génère une pensée obsessionelle et me voilà entrain de prier que la faim arrive et dépitée la voyant en sommeil je m'en vais manger malgré tout.

Je sais aussi que dans ma famille le repas du soir était sacré c'était le  moment de la journée où on se retrouvait. Jje pense que c'est aussi une façon de partir à la recherche de ce plaisir même si je ne vis plus dans ce contexte (un peu comme les madeleine de proust).

Je suppose que l'étape les fins de journée va être une clé.

izabelle
Animatrice forum

tu sais moi aussi lyloz

le soir jusqu'à présent je n'ai jamais réussi

ou plutôt ma plus grande réussite à été de  "décaler"

 

sauf si bien sûr j'ai eu une grosse EME l'après-m,  alors là aucun mal pour moi à ne pas diner

mais ne pas avoir faim le soir simplement parce que j'ai trop mangé à midi, c'est assez dur à gérer pour moi

 

parfois, pour ne pas me mettre trop de pression, eh bien je mange une salade

c'est vrai que c'est débile dans la mesure où je n'ai pas faim,  mais je sais que je ne surchargerai pas trop  et que mon envie  "sociale"  de diner sera satisfaite

hier je l'ai fait avec une soupe, un tout petit bol,  mais au moins j'ai eu l'impression de "diner",   truc qui est plus psychologique qu'autre chose

 

je pense bien qu'un jour j'y arriverai car je note certains progrès (déjà la possibilité de décaler)  mais il est sûr qu'il s'agit pour moi de qqchse de difficile

 

je pense que bcp ont été élevés dans cette sacraclisation du "diner"

perso je ne le reproduis pas chez moi, chacun mange quand il a faim, s'il a faim, et je vois que ma fille s'en porte très bien, car cela n'empêche nullement les échanges

Nasha1965.
Ancien abonné

Bonjour à toutes et tous !

 

Pour moi, c'est le premier jour où je travaille sur la faim ! j'ai déjà l'habitude depuis un mois de ne plus déjeuner, j'arrive à avoir faim vers 12h30 ou 13h00. Mais le soir, je verrais ce soir ? car jusqu'ici je mangeais tout le temps ! J'ai peur que le fait de ne pas manger me renvoie à mon enfance où ma mère me privait de manger (souvent le soir) parceque je m'étais mal conduite.... Je vais le noter et en parler avec ma psychologue. Je suis contente car à ma séance d'hier, celle-ci m'a proposé de travailler sur le programme avec elle car elle trouve que c'est un bon programme qui m'apporte beaucoup, au vu de mes changements depuis début octobre que je le fais vraiment. Deux jours sans EME, une vraie victoire ! Par contre aujourd'hui, je suis très contrariée par problèmes perso et là dur, dur, je ne cesse de faire de la RPC. Ce qui heureusement m'aide et du coup une EME avec prise alimentaire modérée ! J'ai lutté depuis le début de l'après-midi mais voyant que cela ne passait pas, j'ai écrit sur un cahier pour en parler avec psychologue puis je suis venue sur le site et cela m'a beaucoup aidée à passer à autre chose ! Encore merci à LC et à tous !

 

Natachasmiley

izabelle
Animatrice forum

super Natacha que tu puisses bosser avec ta psy sur le programme

j'espère que ta source de contrariétés va bientôt se tarir !

doremi.
Abonné

Depuis quelques mois, je n'arrivais plus à sauter le dîner si je n'avais pas faim.

Ce fichu sacro saint dîner !  Du coup je suis sûre que mes kilos repris viennent de là.

Et après on se sent mal dans sa tête et dans son estomac.

Je suis donc de retour depuis quelques jours . Et hier soir, pas faim du tout, ballonnée , ( une semaine d'agapes...), une envie impérieuse de finir de la brioche que j'adore, j'ai tenu bon, et je n'ai rien avalé.

Ce matin ,toujours pas faim, ce qui n'est pas étonnant, vu les réserves ingurgitées, je n'ai toujours pas touché la brioche, et curieusement, je n'y pense plus.

C'est une grande victoire pour moi, car quand j'avais arrêté LC , je n'avais presque plus aucun problème pour respecter  mes sensations.

Mais avec le temps , les mauvaises habitudes ont pointées le bout de leur nez.

Je suis super contente et pleine d'espoir !

Bonne journée !

Chléa.
Abonné

Bouh ...pas faim ce soir

Privée de diner

Je deteste ça

J'adore le diner du soir,normalement c'est promesse  d'un bon repas..et j'aime bien les bons repas

J'ai du trop manger ce midi (bon repas ceci dit ) 

Il est vrai que de nouveau en arret de travail, je n'ai souvent faim qu'aux alentours de 15H (parce que je mange trop le soir probablement ) 

Quand je bosse, c'est assez différent : je ne fais plus de petit dej depuis LC, mais un dej et un diner, oui, voire même une collation entre les 2

En fait je me suis decouverte petite mangeuse..et ça m'agace toujours autant

Bref j'ai bien mangé ce midi ( pas pantagruelique non plus : un plat / un dessert / un verre de vin ) et du coup j'ai pas faim ce soir

Je sens un début de commencement de minie sensation qui pointe le bout de son nez,mais vraiment minie....

Bon ben voilà, j'avais juste besoin de le poser là 

izabelle
Animatrice forum

oui je te comprends c'est difficile d'avoir un petit appétit et des habitudes moins "petites"

la dégustation est vraiment une arme implacable dans ces cas là

moi aussi toujours beaucoup de mal sur le soir

enfin ces-temps-ci  j'ai très faim le soir, vite rassasiée, mais une bonne faim quand même

Haydie.
Abonné

Bonjour,

ça fait moins d'un mois que je suis sur LC et j'en suis justement à l'étape de découvrir la faim. Et moi aussi je me rends compte que le plus difficile c'est le soir. A peine rentrée, j'ai envie de grignoter, de manger quelque chose, un bout de chocolat ou alors du pain avec du fromage. Même si mon compagnon est déjà en train de préparer le repas, même si je sais que le dîner ne va pas tarder, même si je me mets à cuisiner quand je rentre... C'est très difficile de ne pas grignoter !

Je ne sais pas si c'est ce qu'on appelle "EME" puisque je n'en suis pas encore là. Ce que je ressens quand je rentre chez moi, c'est de la détente, de l'envie de confort, de réconfort. Et hop, je grignote ! Ce que j'ai du mal à comprendre c'est que ça ne change pas même si la journée s'est bien passée et n'a pas été pénible du tout....

J'ai hâte de savoir comment passer cette mauvaise habitude !!

izabelle
Animatrice forum

oui ce sont des EME que l'on appelle  "de fin de journée"

avant j'avais TOUT LE TEMPS ça

et plus maintenant

je te rassure, il y a une étape dans le programme qui y est totalement consacrée, c 'est l'étape des "fins de journée"  pour moi cela  a été souverain...

en attendant de la faire, n'hésite pas, en rentrant chez toi,  à faire une activité de détente, qui te permet de te recentrer sans avoir besoin de manger : dessin, musique, relaxation, douche, lecture....    une sorte de "sas" de décompression

capuccino
Marraine

Bonjour Haydie,

Tu as très bien analysé ce qui t'arrive, tu as besoin, en rentrant chez toi tu as besoin de te réconforter.

Il est normal de vouloir se réconforter avec la nourriture, ce qui n'est pas normal c'est de ne pas y arriver. Et toi éprouves-tu le réconfort recherché lorsque tu grignotes ? Le réconfort ça peut-être en lien avec ce qui s'est passé juste avant ou bien avant ou alors en vue de ce qui va se passer après.

Cela peut-être aussi en lien avec ce palsir de rentrer chez soi, on est bien et on aimerait que ce soit encore mieux donc on pense qu'en mangeant un petit truc sympa, ce serait el top...et hop on grignote. 

C'est normal qu'il n'y ait aucun rapport avec le repas en cours de préparation, de la faim puisqu'on n'est pas sur ce registre là. 

La faim, c'est le registre énergétique (le corps a besoin de faire le plein de carburant pour contiuer à bien fonctionner).

Le grignotage, c'est le registre de l'émotionnel (le corps a besoin de rétablir son équilibre émotionnel qui est menacé).

As-tu commencé à faire de la RPC ? La PC aide de être dans le moment présent, elle peut t'aider à être dans le ressenti de l'émotion ce qui en nécessite pas de retrouver la cause de ce qui se passe. Quelques respriations pourront t'aider à définir l'inconfort que tu ressens et de chosir que ce tu veux faire de cet inconfort : es-tu capable de vivre avec un peu plus longtemps ou dois-tu te calmer ? Si u choisis de te calmer en mangeant, il est important de le faire  en toute conscience, en chosisisant vraiment ce qui te fait plaisir, en étant très attentive à l'odeur, à la saveur...en fait en te servant de la dégustation...

Ne t'inquiète pas, tout aura bientôt accès à tous ces outils qui t'aideront à mieux gérer tes fins de journée. En attendant, quelques respirations en PC, t'assoir et être vraiment attentive à ce que tu manges, chosir ce que tu aimes vraiment pour te réconforter devrait t'aider. Et surtout essayer d'arrêter de manger dès que le réconfort est obtenu, même en plein milieu d'une tranche de pain, d'un gâteau sec...et puis après au moment du repas il te suffira d'adapter le contenu de ton repas à ta faim (ce que tu as mangé a du déjà diminué ta faim) pour qu'il n'y ai pas d'impact sur ton poids.

Enjoylife.
Abonné

Ben voilà un post qui peut m'intéresser moi aussi!
Tu sais Izabelle, quand tu as des enfants, petits comme c'est mon cas, tu ne peux pas te permettre de t'adonner à ce genre d'activité le soir ou alors, après que tout le monde soit couché, mais dans ce cas, la plupart du temps, le mal est déjà fait!...

C'est pour moi ce manque d'autonomie, cette impossibilité de me consacrer à des activités qui me détendraient qui me poussent je crois au grignotage ou même à manger au dîner alors que je n'ai pas faim... certaines disent qu'il ne faut pas s'arrêter et je pense qu'elles ont raison dans le fond... attendre plus tard pour se reposer... mais c'est très dur...

Bref, vivement que j'en arrive à cette partie du programme...

souriresourire
Abonné

je me retrouve tout à fait dans ce que dit Haydie. c'est en rentrant chez moi que je ressens le besoin de manger. A l'exterieur c'est très rare. une façon pour moi de décompresser de la journée et de me donner de l'energie pour tout le travail qu'il reste à faire à la maison.

Haydie.
Abonné

Merci beaucoup pour vos conseils !

Izabelle, je comprends tout à fait le besoin du "sas" de décompression ! Mais je crains que le grignotage en fasse partie pour moi pour le moment...

capuccino, oui, je ressens du réconfort quand je grignote. Mais je n'arrive plus à m'arrêter ensuite, c'est là-dessus qu'il faudrait que je travaille : déguster un morceau de chocolat, et m'arrêter là. Heureusement c'est prévu dans la suite du programme !

Et puis effectivement je pourrais trouver autre chose à faire en rentrant, à la place de me jeter sur de la nourriture... De la RPC c'est une bonne idée mais c'est presque trop "brutal" comme transition. Je veux dire, arrivée du boulot avec plein de choses en tête, je ne me vois pas rentrer, m'installer sur le canapé et faire de la RPC directement... J'adore lire mais je n'ai pas envie d'absorber du contenu intellectuel dans ces moments là, juste envie de me détendre. Le dessin ne me tente pas, la musique non plus... ...

Je pourrais peut-être danser ? J'adore danser ! ^^
Est-ce qu'il y en a parmi vous qui dansent quand elles rentrent le soir ? wink

ch@rlotte.
Abonné

Une petite idée comme sas de décompression : faire le tour de ses petites plantes si on en a, que ça soit dehors ou dedans. Moi, ça me fait beaucoup bien, car je pense "tiens, celle-là a soif", "tiens, celle-là a bien poussée", "celle-ci a besoin d'engrais", etc. Bref, ça me change la tête ! Je vous le conseille yes

izabelle
Animatrice forum

[quote=Enjoylife]


Tu sais Izabelle, quand tu as des enfants, petits comme c'est mon cas, tu ne peux pas te permettre de t'adonner à ce genre d'activité le soir ou alors, après que tout le monde soit couché, mais dans ce cas, la plupart du temps, le mal est déjà fait!...

[/quote]

si tu peux.....

il suffit souvent de qq minutes, alors  théoriquement tu dois pouvoir les trouver

bien sûr ça serait plus sympa de se prendre un bain d'une demi-heure, mais toute maman sait que c'est impossible

en revanche, tes enfants doivent pouvoir se passer de toi 5 minutes je pense

un petit dessin animé et c'est parti   ;-)

et si tu n'es pas seule à les gérer, alors là encore mieux,  les confier au papa, évidemment, ça c's tla version "luxe" ;-)

izabelle
Animatrice forum

[quote=Haydie]


Izabelle, je comprends tout à fait le besoin du "sas" de décompression ! Mais je crains que le grignotage en fasse partie pour moi pour le moment...

[/quote]

oui grignoter est une façon de se "recentrer"

autant en trouver une autre

la danse est une très bonne idée!

izabelle
Animatrice forum

[quote=ch@rlotte]

Une petite idée comme sas de décompression : faire le tour de ses petites plantes si on en a, que ça soit dehors ou dedans. Moi, ça me fait beaucoup bien, car je pense "tiens, celle-là a soif", "tiens, celle-là a bien poussée", "celle-ci a besoin d'engrais", etc. Bref, ça me change la tête ! Je vous le conseille yes

[/quote]

bonne idée

moi j'ai tellement à faire au jardin, à la serre et au potager  que ça me provoque plutôt des émotions de submersions (genre il faudrait que j'y travaille à temps plein pour faire tout ce qu'il y a à fairel!!!!) mais sinon c'est vrai que mettre les mains dans la terre ça change pas mal les idées

 

moi il y a la musique !!   soit en écouter, soit en jouer

parfois je prends la guitare, je gratte un morceau en chantant, ça y est j'ai fait mon sas.....

 

sinon si je suis vraiment stressée, le mieux c'est la douche écosssaise

 

et un sas génial que je peux faire des fois en été, c'est la piscine...

izabelle
Animatrice forum

je viens de me faire un mini-sas de décompression

 

j'ai eu une journée hyper stressante, à la fois physiquement au début  (manutentionné une demi-tonne à moi tout seule de paillis forestier sur mon talus en pente (et boueux))

et j'en ai encore le triple à faire dans les jours à venir  (enfin ça attendra la semaine prochaine)

 

ensutie j'enchaine sur une réunion très intéressante mais très stressante dans la mesure où l'avenir d'un enfant est en jeu, et qu'il ya beauocup de souffrance psychique

 

ensutie je rentre, crise majeur avec ma fille qui a eu une journée horrible

heureusement elle a pris son autonomie de ce coté là, la bonne surprise du jour c'est qu'elle a réussi à dédramatiser toute seule à l'aide de ses barbies  (barbie-psy apparemment)

 

et pour finir je n'ai pas faim, car à midi, pour me réconforter de mes efforts physiques (et douleurs) j'ai trop mangé bien sûr

 

 

je viens de me prendre une douche écossaise,  et franchement ce n'est qu'au bout de la moitié que je me suis aperçue que je ressassais en boucle la réunion, comme si mon esprit cherchait encore les solutions, vérifiait que je n'avais pas dit de conneries

alors j'ai recentré mon attention sur la sensation de l'eau, chaude, froide, chaude, froids

franchement ça fait du bien

 

je vais tenter, je dis bien TENTER   d'attendre la bonne faim ce soir

c'est très dur pour moi, je ne l'ai JAMAIS fait

au mieux dans ces cas là   dès que j'avais la petite faim, je mangeais

là j'ai la petite faim, il est 21h, et c'est duuuuuuuuuur

envie de diner pour que ça soit "reglé"

 

mais bon j'ai envie de me pousse un peu plus loin ce soir, sans doute parce que les derniers jours ont été si durs que ça va me permettre j'imagine un nouveau bond en avant

 

 

puisque j'y suis en direct,  ce que je ressens c'est :

- de la peur, de l'inconnu je pense

- cette idée que je dois diner avant la "soirée" avec mon homme  est comme un réflexe, d'ailleurs j'écris ici au lieu d'aller le rejoindre....

donc c'est comme si le fait de diner plus tard prenait sur mes heures de détente.....

 

bon je vais continuer à observer tout ça

Kaylee
Marraine

En vrac, je réagis aux posts ci-dessus - j'ai "la chance" de vivre seule, donc si je n'ai pas faim le soir, je n'ai aucune obligation sociale ou conviviale de manger. En général, je me pose la question vers 18 h, style "voyons, qu'as-tu envie de manger ce soir, as-tu faim ?" Et souvent, je cale sur la réponse parce que je n'ai pas faim. Les premières fois que j'ai enfin pu accepter sans culpabiliser ma "non-faim" du soir, parce qu'après des années pendant lesquelles autant les diététiciens que les magazines féminins serinent qu'il ne faut surtout pas sauter un repas sinon on stocke au repas d'après, je craignais que la faim me réveille vers 1 h du matin. Donc lorsque je n'ai pas faim et que je saute le dîner, je me fais plaisir avec un grand bol de thé rooibos aux épices vers 20 h.

izabelle et ses douches écossaises... au début de mon inscription, j'ai fait le défi de terminer ma douche à l'eau fraîche, ça me convient très bien et je n'ai pas arrêté, même au plus gros de l'hiver. Je diminue petit à petit l'eau chaude à la fin du rinçage.  Je me retrouve avec la chair de poule partout, le souffle me manque, je reste une bonne minute sous l'eau froide, et le bien-être ressenti vaut vraiment la peine d'essayer. Idéal pour provoquer une crise de larmes qui ne veut pas sortir.

Je pense aux barbies de la fille d'izabelle, elle doit très certainement parler à ses poupées, non ? A l'abri des oreilles d'adultes, elle leur raconte sans doute ce qu'elle a sur le coeur. Ou sa journée.

doremi.
Abonné

La douche écossaise !!!

Depuis que j'ai 20 ans, je termine  toujours,  toujours  sans excepton,  ma douche que j'aime très chaude sinon j'ai froid, par une douche glacée (sans transition).  Cela me permet de ne pas grelotter en sortant de la douche.  Et après, j'ai bien chaud !

Chléa.
Abonné
@Kaylie : ben bravo parce que moi, si je suis chez moi, j'ai beaucoup de mal à ne pas manger le soir, bien que je n'ais pas non plus de contraintes particulieres ( mon fils est grand et il sait se faire à manger) J'essaie donc de m'organiser en fonction, pour avoir bien faim le soir En revanche, si je ne suis pas chez moi et que je rentre tard, ça ne me dérange pas du tout de ne pas manger le soir... Va comprendre
izabelle
Animatrice forum

moi non plus je n'ai pas de contraintes bien que je ne vive pas seule, mais on est très libres vis à vis de ça à la maison

j'ai épousé un homme qui était célibataire endurci avant de me connaitre, et à qui ça serait faire violence que de lui demander d'avoir faim  "au moment des repas"

moi ça me convient, j'aime la liberté en la matière, mais pour ma part j'essaie d'avoir faim au moment des repas pour manger avec ma fille

mais bon, parfois elle a faim plus tard, je suis souple aussi

 

bref, on est très libre pour les horaires

et bien ça ne m'empeche pas tout de même à avoir du mal à décaler repas du midi comem du soir (aucun souci pour petit dej)

le midi pas de problème, je ne me coupe jamais l'appétit le matin (pas d'EME le matin, ou alors c'est que c'est grave!)

mais le soir c'st plus compliqué

 

or hier soir j'y suis arrivée, oui, pour la première fois

 

j'ai eu la bonne faim à 22h15, au moment de me coucher

je me suis "contentée" d'un bol de ce qui trainait sur le plan de travail (lentilles + riz) et d'un yaourt

sentiment "bizarre" de ne pas faire un vrai repas, comme si j'avais été "spoilée"

mais bon je suis restée avec cette bizarrerie-là

et mon estomac, qui lui était RA-VI 

 

 

y'a un début à tout, contente d'avoir enfin pu décaler mon diner en fonction de ma BONNE faim (et ne pas me jeter sur un vrai repas complet dès qu'une mini-faim apparait)

izabelle
Animatrice forum

PS : pour ma fille et les Barbies, encore mieux que ça!!!

 

elle a fait de la "défusion" avec ses barbies, mettant en scène une barbie "nulle" pour dédramatiser

comme je lui ai dit le soir, j'étais extrêmement fière qu'elle ait été capable de se réapprioprier ces outils toute seule quand je ne suis pas là (j'étais en réunion)

d'habitude je l'aurais retrouvé sans dessus dessous,  en super dramatisation, pleurs, etc...

et là, elle s'est fait sa dédramatisation toute seule, elle avait juste besoin d'un gros calin, mais elle avait déjà acccueilli tous les ressentis difficiles de la journée et dédramatiser

je me suis félicitée que ma réunion se soit tellement éternisée, car ça a été l'occasion pour ma fille de voir qu'elle avait développé de nouvelles ressources, et assez rare pour le coup.....

Haut de page 
X