Trop d'attention tue-t-elle l'attention ? - le 13/06/2012

zepretender.
Abonné

Bonjour,

Je viens de passer ma semaine d'exploration et découvre la RPC. Néanmoins, je me familiarise avec les repas plus "cool", plus à l'écoute... et j'ai un souci. Est ce du perfectionnisme, mais j'ai l'impression d'être trop à l'écoute.

Je prends un exemple :

- j'ai faim. C'est confirmé. Ce matin, je n'ai rien mangé mais ça allait car je n'avais pas faim. Il est midi. J'ai faim :)

- je mange tranquillement, seul, lentement, en machant bien, en dégustant (sauf quand c'est à ma cantine, mais passons !)

- à force de trop d'attention, j'ai comme une lourdeur dans le ventre. Comme quand j'ai un peu de stress. J'ai l'impression d'être rassasié, mais ce n'est qu'une impression. 30 minutes après, la faim revient. Ce que je pensais être la satieté n'en es pas une.

A force d'accorder trop d'attention à moi, j'ai l'impression de créer une bulle de stress (?) autour de moi, qui dénature ma perception.

D'autres ont-il ressenti ça ? Que faire ?

Merci

Commentaires

Zéphyr.
Abonné

Salut The Pretender,

J'ai vu plusieurs fois Zermati dire qu'il fallait "un certain détachement" pour respecter ses sensations (et d'ailleurs il recommande d'éviter le perfectionnisme en les respectant "globalement", il dit que la regulation se fait sur plusieurs jours voire plusieurs semaines), bref, ici on nous incite effectivement à la "coolitude" :o) ce qui d'ailleurs m'a bien changé des regimes drastiques où chaque écart se paie, se rattrape, etc.

Autre hypothèse, j'ai remarqué aussi qu'en étant davantage attentive à mes sensations alimentaires, j'ai appris à mieux ressentir le trop plein, je le perçois mieux et du coup je le supporte moins, alors peut-être que ça a amplifié ton impression de lourdeur. Je pense que tu es en train de passer par les extrêmes pour mieux trouver ton bien-être (là je suis pas sûre de bien m'exprimer), et qu'il faut que tu lâches effectivement un petit peu prise par rapport à la satiété.

En fait c'est au niveau du goût et du plaisir gustatif que ça se passe, et peut-être que tu étais arrivé au rassasiement pour un aliment (fin du plaisir pour cet aliment), mais que tu avais encore faim d'autre chose, il aurait fallu que tu changes de plat à ce moment-là et ainsi de suite jusqu'au rassasiement global: la satiété. Oui c'est beau la théorie mais en pratique je reconnais que ça s'est réellement passé comme ça pour moi une fois, une fois où j'en ai réellement eu conscience au fil du repas. Mais je crois que c'est possible d'y arriver!

Voilà pour ma contribution!

A bientôt,

Fabou

positivethinker.
Abonné

Oui moi aussi, je crois etre rassasiee , mais la faim revient 1/2 heure apres, voire 1 heure apres. Apparement, je n'ai besoin que de petites quantites de nourriture mais plusieurs fois par jour (5 ou 6 fois), mais ce n'est pas pratique socialement, et je ne veux pas avoir ma vie qui tourne autour de la nourriture.

Peut-ete que ca passera. Il se peut en effet que ce soit du a un trop plein d'attention, que tu aies tellement peur de trop manger, que tu ne manges pas assez en fait.

Marie-Paule.
Abonné

La coach m'a dit que ça passerait, c'est un passage obligé avant l'apprentissage de l'appétit prévisionnel qui nous permet de gérer les prises alimentaires pour aller d'un repas à l'autre.  En attendant, on mange comme des bébés, à la demande. Chez les enfants il faut environ 4 mois pour apprendre l'appéti prévisionnel (j'ai vu ça écrit par un des docs quelque part sur le forum), mais nous ça met moins de temps.

J'en suis là aussi, heureusement je peux m'organiser, et si je mange trop (invitation, par ex...), j'attends que la faim revienne.  Pour donner un exemple concret, hier j'ai "bien mangé", des pâtes chez des amis + une glace, eh bien j'ai seulement eu vraiment faim vers 14.00 h, j'ai mangé à 16.00 seulement et en petites quantités, et zou, je n'avais de nouveau pas faim pour le repas du soir.  Là, il est 22.30, j'irai bien manger un petit bout... Le chaos complet, mais je me fais une raison, pour le moment... C'est là qu'on se rend compte qu'on mange vraiment, vraiment trop par rapport à nos besoins, pauvre organisme qui a du gérer tout ça tout seul....! Mais c'est fini, maintenant je l'aide (enfin, j'espère...) en le soulageant d'une partie du boulot inutile...

Bonne soirée !

poneyville92.
Abonné

De même, il m'arrive fréquemment surtout le soir, de manger sur une longue durée. Parfois le midi, je remonte mon dessert pour le manger plus tard.

Je mange le plat, je m'arrête, j'attends de voir si j'ai faim pour le dessert. Il arrive que je le prenne (ou pas) 30 minutes après la fin du plat. Quand j'ai posé la question à ma coach de comment le comptabiliser (une fois ou deux), elle m'a dit de le faire en une fois. Que c'était un repas étalé.

Donc oui, je suppose que c'est normal dans un premier temps, pour pouvoir faire l'apprentissage de la faim et de la satiété.

Marjoline.
Abonné

Merci à toutes pour vos réponses et à Zepretender pour la question!

vous m'aidez bien parce que j'en suis par là moi aussi... hier j'ai pas trop mal fonctionné... à la demande! ce matin petit déj léger, j'avais un peu faim... mais avant de vous lire, je viens de manger 1 yaourt car  ma faim me démange (je pense que ce n'est qu'une petite faim mais faim quand même)... je déguste (bon OK c'est un banal yaourt aux fruits donc coté dégustation c'est pas forcément le top...), je croque les fruits... bref, je suis attentive! au milieu du pot... bof! plus de gout... fin de la faim ? je suis sure que si j'arrête là, j'aurai de nouveau faim dans 20 minutes, alors je finis mon yaourt...

ma vie est passionnante n'est-ce pas ?

en tous cas, ça m'aide à réfléchir de vous raconter car moi aussi j'ai du mal avec mes perceptions...sauf quand je fais RPC où j'ai l'impression que les choses se recalent... mais je ne vais pas passer ma journée en rPC... quoique!

 

Marie-Paule.
Abonné

Quand tu penses que tout ça, les "régulés" le font sans y penser, on a vraiment besoin d'une rééducation ! Bon courage !laugh

Zéphyr.
Abonné

Il est vrai que pratiquer la pleine conscience régulièrement permet de se reconnecter à ses pensées et à ses sensations, à ses émotions, et à ne plus les craindre, ce qui fait qu'on les accepte mieux. Parce que, je ne sais pas vous (enfin si je sais!) j'ai du me rendre à l'évidence: souvent ma satiété je n'ai pas ENVIE de la sentir parce que j'ai ENVIE de finir mon plat ou mon repas, et c'est sans doute parce que j'ai peur du MANQUE, de la frustration que je vais ressentir ensuite... Alors que ce manque j'y ai survécu en apprenant à le tolérer grâce à la RPC. La frustration ne dure qu'un temps, puis disparait tout à fait, si si (là j'essaie autant de vous convaincre que de me convaincre moi-même ;o) !).

Bref c'est ce cercle vertueux qui fait que les régulés acceptent bien mieux que nous de s'arrêter quand ils n'ont plus faim, sans se poser de question, parce qu'ils savent que la nourriture n'est pas le seul moyen de vivre ses pensées, émotions pénibles et autres inconforts de la vie.

CQFD ??

;o)

positivethinker.
Abonné

Marjoline, il est possible aussi que ta faim se soit arretee parce que tu n'aimais pas tellement ce yahourt. Peut-etre que tu avais faim mais d'autre chose ? T'es tu imposee un yahourt ou tu avais vraiment envie de manger cela ?

Marjoline.
Abonné

Tu as peut être raison... ça serait donc ça la satieté ??? ...bon... mais les yaourts à la fraise chez moi... ils trouvent rarement preneur... alors j'ai pris l'un des 4 qui restaient ! j'aurai du manger autre chose !cheeky

en tous cas la morale de l'histoire, c'est qu'en partant déjeuner à midi je me suis rendue compte que je commençais tout juste à avoir une petite faim... donc mission accomplie pour la gestion de la faim de ce matin... et pour l'instant aucune EME... juste une petite faim qui me tiraille à l'instant mais le diner n'est pas si loin... je vais essayer de gérer pour avoir une bonne faim!... et pas de yaourt aux fraises!

Sylvie75.
Abonné


Bonjour,

 

3ème jour que je pratique, et je pense aussi que le noeud du problème pour moi, c'est de re-définir la satiété, la perte de signal faim... Pas évident, et moi aussi, je crois que le déjeuner est fini... et 1H après, hop, on remange... J'aime bien la personne qui parle des bébés au dessus... J'aime beaucoup l'idée de redécouvrir les choses avec un oeil neuf de bébé... ne plus rien tenir pour acquis, ça repose, dit la vieille de 47 ans.

Par contre, là où je ne rejoins pas le premier intervenant, c'est qu'il dit le vivre comme quelque chose d'un peu anxiogène, cette nouvelle approche du repas. Pour l'instant  (inch Allah !), je le vis comme un moment de plaisir très simple et très rassurant. Peut-être parce que j'ai autour de moi des gens (mon mari, ma collègue de bureau) qui voit ma mue d'un très bon oeil. Eux qui pratiquent déjà ce que je fais sans trop y réfléchir, finalement.

lorraine
Marraine

Sylvie 75, rassures toi, ressentir la  sasiété et quelque chose de difficile pour tous, encore maintenant j'ai desfois du mal à savoir si j'ai assez mangé....

En fait, je ne suis pas sûre qu'il doit y avoir une sensation bien précise. On pourrait dire que c'est quand il n'y a plus de plaisir à manger. Quand le ventre est plein c'est déjà trop tard ! Ce qui est sûr c'est que plus tu manges lentement en conscience mieux tu arrives à écouter tes sensations alimentaires.

Bonnes expérimentations à toi

Haut de page 
X