Vous avez commencé en février - mars 2013 ? - 05022013

izabelle
Animatrice forum

Bonjour et bienvenue dans le programme Linecoaching!

Vous venez de commencer le programme et vous aimeriez échanger avec d'autres utilisateurs, venez vous présenter à eux dans ce forum! 

Tisser des liens, échanger sur des difficultés communes ou différentes permet d'obtenir un soutien non négligeable, de se sentir moins seul, d'obtenir de l'information et de prendre conscience de ses progrès au fil de l'eau.

Cette rubrique est l'opportunité pour chacun de se présenter, et de trouver du soutien au sein de la communauté parmi les nouveaux venus, mais aussi nos membres les plus anciens.

Vous allez suivre des cheminements proches, n'hésitez pas à échangez entre vous. Nous savons combien durant les premiers mois ce soutien aide à progresser et à maintenir la motivation !

N'oubliez pas d'aller aussi chercher un(e) ami(e) aidant sur la rubrique du forum "trouvez un binome".

Et pour toute question pratique sur le programme, contactez votre coach via la messagerie, en cliquant en bas de chaque page de votre parcours alimentaire sur « contacter un coach »!

Bon coaching et bon démarrage dans la méthode !

Commentaires

lorraine
Marraine

Bonsoir les filles,

 

 Pour la rpc, oui il faut pratiquer pour en voir les bienfaits...

Cathy, alb C'est normal de penser à mille choses, c'est le boulot du cerveau; bon, desfois les pensées sont moins nombreuses, mais desfois encore  plus nombeuses....En fait aucune séance ne ressemble à une autre. Ce qui est indiqué : dès qu'on se rend compte qu'on part en voyage avec ses pensées, revenir à la respiration

Cathy, Avoir confiance en soi c'est croire en ses capacités de réussite, quelque soit cette réussite....Je me suis rendue compte aussi que si on est persuadée que les choses s'apprennent (et ne sont pas innées magiquement) la confiance s'étaye car petit à petit on progresse...Super, que tu aies confiance au diagnostic de tes collègues

Et puis, à mon avis, si tu chantes (dans une chorale ?) c'est que tu te débrouilles vraiment bien moi je ne risque pas d'être "embauchée"  pour chanterwink

Le perfectionnisme est une plaie pour nombreux d'entre nous....J'ai constaté que quand la confiance en soi s'affine, lorsque l'on s'aime mieux, on met la barre moins haute  et on n'attend plus la perfection (outil émotionnel de  LC sur lequel j'ai bien buté mais qui m'a bien aidée "faire intentionnellement des choses imparfaites et évaluer le résultat")

Domi Le passé "lourd" que nous trimballons parfois gagne à être regardé de près, en tous les cas c'est le choix que j'ai fait. On y découvre rien de monstrueux, que "du très humain"  : cela fait partie de notre histoire et c'est ce qui fait que nous sommes devenus ce que nous sommes et ça c'est quand même pas rien....Si on est fortiche en EME carabinées , les aspects pas résolus de notre vie et qui nous pèsent peuvent en être à l'origine me semble-il

Cassymoi, je trouve super que tu aies choisi de mettre la méthode en suspens; tu aurais pu simplement "oublier la méthode" sans même en avoir conscience, actionner  le pilote automatique (par exemple, le mien de pilote est très rapide !)

Bravo Alb pour tes prises de consciences et à l'observation de tes sensations alimentaires, c'est une bonne façon de démarrer le programme , toi qui vient à peine d'arriver.

Océane, j'ai bien aimé le post que Noelle (coucou Noelle) t'a adressé pour te soutenir, très poétique et rigolo, je te souhaite moi aussi bon courage, peut être qu'à cette heure ci tu vas mieux.....

Merci Zerbinetta pour tes encouragements et bravo Thalye pour tes avancées

Bonne soirée et bonne continuation à nous tous

Lorraine

domi 2111.
Abonné

coucou du soir

morte de rire pour la chorale, je chante faux  ! ou je ne m'entends pas chanter aussi

quand au perfectionnisme j'essaye de faire de mon mieux mais j'ai compris depuis longtemps que nul n'est parfait

on fait ce que l'on peut ! LOL

quand à ce que tu me dis,

Domi Le passé "lourd" que nous trimballons parfois gagne à être regardé de près, en tous les cas c'est le choix que j'ai fait. On y découvre rien de monstrueux, que "du très humain"  : cela fait partie de notre histoire et c'est ce qui fait que nous sommes devenus ce que nous sommes et ça c'est quand même pas rien....Si on est fortiche en EME carabinées , les aspects pas résolus de notre vie et qui nous pèsent peuvent en être à l'origine me semble-il

je ne me considérerai pas comme monstrueuse au regard du passé, mais des monstres hélas ont jalonné une partie de ma vie , j'ai vu sur un forum de filles "zermatti"  un aspect de réflexion sur l'enfant que nous étions, et qu'il fallait s'adresser à l'enfant en soi , mais pas certaine que ça fasse partie du programme ici

parler à l'enfant que j'étais , rassurer cet enfant ,et aussi l'ado ...  puis la jeune maman  ... et la femme et épouse ...  un peu pour ça que je crains le body scan 

je n'ai pas pu ce matin ne pas répondre à un post que j'ai vu sur le site du forum dont je parle + haut , sur le ressenti quand on perd un enfant !  on croit qu'on a tourné une page ou qu'on est + sereine, sans doute un peu + avec le temps , mais d'évoquer tout ça me fait monter encore les larmes après 35 ans

la personne "boudhiste" disait on devrait en pareil cas pratiquement sourire , accepter l'inacceptable pour une maman

je peux pas .. la sérénité je l'ai retrouvé , est ce un leurre ? il suffit d'évoquer le sujet pour que les émotions soient à fleur de peau

nul doute que ce passé est la conséquence de mes bouées de sauvetage LOL

je vous embrasse toutes, comme dit ma copine demain sera un autre jour , plus joyeux puisque ma petite fille aura 3 ans mais pas près de nous

et la jeune maman on la laisse se reposer aussi avec son mari ce week end , ils en ont besoin aussi

 

lorraine
Marraine

"je ne me considérerai pas comme monstrueuse au regard du passé,"

petite précision : quand je parlais de monstrueux, je ne pensais à des personnes monstrueuses mais à des choses qu'on verrait /considèrerait comme monstrueuses (situations, évènements, aspects de la personnalité, ressentis etc)

Je t'embrasse aussi Domi

Elora.
Abonné

Bonjour

C'est mon premier jour et premier message sur ce site et je me sens toute timide...


Je suis heureuse de voir qu'il y a des personnes de mon age comme Cathy45; Je constate que nous avons toutes un problème à régler avec notre alimentation, mais que toutes ont l'envie de le régler, et qu''il n'y a rien de mieux qu'un soutien global pour y arriver.

Personnellement, je n'ose en parler à personne, c'est mon secret pour l'instant...

On ne se débarasse pas facilement de tout un passé chargé de kilos (les notres ou ceux de nos proches), mais j'ai beaucoup d'espoir sur cette approche différente.

Et pour vous faire sourire (peut-etre) je viens sur ce site car il y a 6 ans j'avais lu un livre du Dr ZERMATI, et durant les deux semaines de ma lecture j'avais perdu 2 kilos (véridique, sans rien faire...)

En espérant échanger avec d'autres et pourquoi pas un binôme smiley

Elora 

 

P.S. je ne sais pas si j'ai utilisé la bonne methode pour laisser un message. Corrigez moi le cas échéant

azerty.
Abonné

je pense que tu as bien posté ton message, en ferai je autant? sur un autre forum il est parti 3 fois sans que je m'en rende compte, désolant :-(

donc, je me suis inscrite le 12 mars, il est temps que je me présente, j'ai 58 ans et comme bcp d'entre vous j'ai connu régimes et frustration à gogo avant d'en avoir ras le bol des comptages en tous genre, j'ai entendu parler du site et jai franchi le pas car je connaissais le Dr Z, moi aussi j'avais maigri presque sans rien faire, juste en lisant le livre et en essayant d'appliquer les premières règles de base de l'observation de soi...........bref, ça fait longtemps et je repars à zéro et je suis un peu perdue sur ce site immense et très fourni, je lis, je lis, je lis et j'apprécie..........à bientôt........

zerbinetta.
Abonné

Bonsoir, bonsoir,

Je viens de tester le premier bodyscan et si je ne ressens rien de particulier dans le corps, sauf des fourmillements et des pensées du genre "t'as de gros mollets", ce que j'ai ressenti à la fin de la séance était très agréable : une impression d'avoir voyagé hors du temps, une impression de planer dans les nuages...J'ai fait deux ans de yoga et je ressentais parfois cela à la fin d'une séance de "pranayama" (plusieurs minutes de respiration). J'ai l'impression que respirer m'apaise. Je pense que je me stresse trop sur les rpc en me brusquant pour me concentrer mais en y mettant moins de pression et en pratiquant, je me dis que ça pourrait bien m'aider ou au moins me procurer du bien-être...

C'était le mot du soir, bonsoir !

lorraine
Marraine

Bienvenue à vous Elora et Azerty pour entreprendre un travail de changement de  votre comportement alimentaire comme nous tous ici smiley

Bonne découvertes du programme

Zerbinetta tu écris : "J'ai l'impression que respirer m'apaise. Je pense que je me stresse trop sur les rpc en me brusquant pour me concentrer mais en y mettant moins de pression et en pratiquant, je me dis que ça pourrait bien m'aider ou au moins me procurer du bien-être..."

Oui, d'expérience, respirer de manière consciente apaise , calme le stress ressenti. Oui, simplement accueillir les pensées, les émotions, ne pas batailler pour les faire partir. Si elles insistent à rester revenir simplement sur la respiration.

Bonne nuit

cassymoi.
Abonné

Bonjour les filles,

C'est reposée que je vais aborder cette nouvelle semaine (oui avec mon boulot ma semaine commence le dimanche et fini le samedi). 

Hier, j'avais conscience de mes "excès" de la semaine, et encore de l'apres - midi quand avec ma collègue, on s'est enfilé un nid de paques par ennui! Je savais que je n'avais pas faim du tout parce que j'avais déjà forcé le midi avec un mac do (maxi + mc flurry). Bref, au lieu de m'en vouloir, je me suis mise à l'écoute de mon corps. J'avais pass faim non plus le soir. J'ai fait les deux patés de Paques pour mes enfants, laissant le mien au frigo. L'odeur m'a un peu caressé les narines, mais mon estomac disait qu'il n'en voulait pas tout de suite. J'ai attendu un peu avant de leur donner le dessert (du gateau), et je leur ai coupé chacun une part, laissant les deux autres dans le frigo également. J'ai regardé the voice, et vers 22h30 je commençais à avoir faim, mais en meme temps j'étais fatiguée. Je me suis demandé si j'allais manger un morceau de paté ou de gateau avant d'aller me coucher.... puis j'ai finalement décidé de boire le reste de ma bouteille d'eau (suis assoiffée en ce moment) et d'aller me coucher.

Là ça fait une demi heure que je suis levée, et je n'ai pas encore faim... Je suis contente de moi, j'arrive à mes raisonner sans trop d'efforts!

Bon je vais tout de meme boire mon ricorée (que je fais dans du lait), c'est mon seul produit laitier de la journée (je ne mange pas de yaourts, ni autre desserts lactés)

Bon dimanche de Pâques à toutes :)

domi 2111.
Abonné

 

 

 
 

domi 2111.
Abonné

coucou les filles

Lorraine oui je me doute LOL

mais pour moi j'estime que personnes ou ressentis c'était  bien le terme adapté, bon je rentre pas dans tout ça ce matin

LOL je remets  ma valise au grenier, d'ailleurs j'ai une super image de valises au greniers pour moi et des copines

 

Elora est un pseudo que je connais ailleurs ... mais bon pas forcément la même personne 

 

je file car j'ai des invités et avec ce changement d'horaires ça retarde mon boulot

 

bises à chacune, très bonne fête de Pâques à toutes 

lucie45130.
Abonné

Bonjour,

Je suis nouvelle sur LC.

J'ai 29 ans, je suis maman depuis à peine deux mois (d'un petit Malo né prématuré), j'ai pris énormément de poids lors de ma grossesse. Après l'accouchement j'en perdu beaucoup de kilos en une semaine (de l'eau probablement) puis depuis je n'ai plus perdu un gramme ... mais j'avoue ne pas avoir été très raisonnable.

Avant ma grossesse, j'avais déjà quelques kilos en trop (pris suite au décés de mon père en 2002 et jamais re-perdu), à chaque fois que j'ai essayé d'en perdre (pleins de régimes différents testés) je n'ai rien perdu, ou alors perdu mais repris....

J'ai pris conscience après ma grossesse que mon problème ne venait pas des régimes en eux même mais de "ma tête".... A chaque fois que je me dis que je suis trop grosse, ça me donne envie de manger...et à chaque fois que je me pèse et que j'ai un peu perdu de poids, ça me donne aussi envie de manger...je me dis, c'est bon, t'as un peu perdu, tu peux manger plus....bref, poas très cohérent tout ça.

Dés que j'ai le moral un peu das les chaussettes je mange, dés que je m'ennui je mange, dés que je regarde la TV je grignotte, dés que je suis fatiguée, je mange etc....J'adore cuisiner, ce qui n'arrange rien....

Je me suis inscrite ici parce que l'entreprise dans laquelle je tavaille ferme ces portes fin avril et à la suite de mon congés maternité je me retrouverai sans emploi...J'ai peur que ma période de chomage n'aggrave mon cas et que je passe mon temps à manger !

Bref,  je compte beaucoup sur cette méthode pour me réapprendre à écouter mon corps, enfin perdre du poids et être en forme.

oceane.
Abonné

Bonsoir tout le monde et bonnes fêtes de Pâques !

Merci à Noelle et aux autres pour leurs encouragements.  Hier après-midi j'ai été m'aérer la tête dans les magasins ( que de monde ! ) et le soir nous étions de sortie.

Après les excès d'hier, je n'ai pas (petit-)déjeuné mais je me suis lancée dans la cuisson d'une paëlla pour le midi. Il ne me semble pas avoir exagéré.  Demain, je vais profiter pour me concentrer et d'analyser mon comportement de ce we.

J'espère pouvoir faire tranquillement la RPC et me reprendre complètement en main. Je vais relire tout ce qu'il y a à faire pour m'y aider.

Bonne fin de dimanche à tous !

Elora.
Abonné

Bonjour

J'ai commencé hier et je me sens intimidée pour aller écrire sur ce forum

J'ai 51 ans et je crois qu'il est temps de trouver de l'aide pour un comportement alimentaire incohérent. Je me suis inscrite grâce au nom du Dr Zermati. Je l'avais beaucoup apprécié dans une émission télévisée il y a quelques années. Son approche avec la jeune femme qu'il suivait? m'avait particulièrement touchée.

Ensuite, j'avais acheté son livre et, pendant sa lecture (deux semaines), j'avais perdu 2 kgs.... simplement en me demandant si j'avais faim ou pas avant d'avaler un aliment. Cela m'avait semblé si incroyable.

Aujourd'hui je n'ai pas de réel problème de poids, encore une fois à ce jour, mais je vois les kilos qui reviennent à vive allure avec ma gestion calamiteuse de mon alimentation.

J'ai à la fois de l'espoir et de la résignation, car on ne se débarasse pas facilement des kilos du passé (ou de ceux de ses proches), mais il faut de l'optimisme pour réussir, alors j'en ai...

Merci de votre aide et de vos sourires

Je ne sais pas comment on fait pour trouver un binôme (contacter ? être contactée ?) Je n'ose pas vraiment aller vers d'autres personnes.

 

 

azerty.
Abonné

bonsoir élora, bienvenue ici, je suis également un peu perdue question fonctionnement du site mais jelis les témoignages et j'explore........par contre , moi, j'ai un énorme  problème de poids, alors je suis surprise de voir ici qq 'un qui n'en a pas!!!!!! comment dire que l'on a un problème de nourriture s'il n'a aucune répercussion sur la santé , la vie est belle!! faudrait m'expliquer ce qui te dérange dans ta façon de t'alimenter........si je pouvais manger à ma guise sans mettre ma santé en danger je le ferais, mais je ne doit pas tout connaitre, à bientôt

 

ps  je veux bien être ton binôme mais comment ça se passe?

 

lorraine
Marraine

Elora , tu demandes : "Je ne sais pas comment on fait pour trouver un binôme (contacter ? être contactée ?) Je n'ose pas vraiment aller vers d'autres personnes."

 La rubrique juste au dessus de celle ci : "groupes de soutien..."

7 rubriques au dessous de celle ci : "trouver un binôme..."

et partout ailleurs sur le forum dont ici smiley

 

Bienvenue sur LineCoaching Lucie 45130

"J'ai pris conscience après ma grossesse que mon problème ne venait pas des régimes en eux même mais de "ma tête".... A chaque fois que je me dis que je suis trop grosse, ça me donne envie de manger...et à chaque fois que je me pèse et que j'ai un peu perdu de poids, ça me donne aussi envie de manger...je me dis, c'est bon, t'as un peu perdu, tu peux manger plus....bref, poas très cohérent tout ça.

Dés que j'ai le moral un peu das les chaussettes je mange, dés que je m'ennui je mange, dés que je regarde la TV je grignotte, dés que je suis fatiguée, je mange etc....J'adore cuisiner, ce qui n'arrange rien...."

Bienvenue au Club !

Tu es ce qu'on appelle dans le jargon LineCoaching une mangeuse émotionnelle et tu as des envies de manger émotionnelles (EME) c'est à dire tu manges desfois sans faim  comme quasi nous tous ici

Tu trouveras dans le programme tous les outils nécessaires pour travailler sur cet aspect là. Des étapes sont prévues dans ton parcours alimentaire établi suite à ton bilan..

Il y aura des apprentissages aussi, bien sûr, sur le repérage des sensations des différentes  faims etc....

Je te souhaite de belles découvertes

Lyphaé.
Abonné

[quote=azerty]

par contre , moi, j'ai un énorme  problème de poids, alors je suis surprise de voir ici qq 'un qui n'en a pas!!!!!! comment dire que l'on a un problème de nourriture s'il n'a aucune répercussion sur la santé , la vie est belle!! faudrait m'expliquer ce qui te dérange dans ta façon de t'alimenter........si je pouvais manger à ma guise sans mettre ma santé en danger je le ferais, mais je ne doit pas tout connaitre, à bientôt

[/quote]

Coucou Azerty, pour répondre à ta question, je n'ai pas de probèmes de poids non plus, j'ai la chance d'avoir une bonne morphologie ou je ne sais pas trop quoi, ou alors c'est le fait d'être encore jeune mais mes problèmes d'hyperphagie ne m'ont coûté "que" 6-7 kilos (et j'étais très mince à la base, ce qui fait que mon poids est tout à fait raisonnable).

Mais le poids ne fait pas tout. Déjà, on peut être mince et très mal dans son corps. Ensuite, les crises d'hyperphagie, ça peut être un mode de fonctionnement très douloureux : culpabilité, mauvaise estime de soi, etc. En plus, on peut tout à fait être mince et complètement obsédé par la nourriture, ne penser qu'à ça, tout le temps...

Je ne suis pas la seule à avoir un poids normal sur le site et à chercher à retrouver une relation saine et apaisée avec la nourriture... Pas besoin d'être en surpoids pour être mal dans sa peau, mal dans son corps et mal dans sa relation avec la nourriture...

Je ne sais pas si ça t'éclaire mais être mince et en souffrance avec son poids et la nourriture, c'est possible !

azerty.
Abonné

merci de m'éclairer lyphaé, je te crois sur parole mais il n'empêche que ça me fait bizarre, et pourtant ce ne sont pas les  témoignages en ce sens qui manquent sur les médias, j'aimerais en discuter de visu de longues heures pour m'en imprégner et voir la réaction que j'en aurais tant cela m'est étranger, tu comprends ce que  je veux dire, je suis naturellement ouverte aux autres et à  tout ce que je ne connais pas en général, j'ai comme l'impression de m'enrichir!lol! aujourd'hui je suis assez bien dans le programme, je me sens en phase, c'est tout nouveau pourvu que ça dure, je sais que le parcours ne sera pas linéaire mais quelle joie d'avoir découvert ce site et de magnifiques personnes...j'irai voir ton lien plus en détails ce soir ou demain, bonne journée, moi je file voir ma tribu!............

azerty.
Abonné

merci de m'éclairer lyphaé, je te crois sur parole mais il n'empêche que ça me fait bizarre, et pourtant ce ne sont pas les  témoignages en ce sens qui manquent sur les médias, j'aimerais en discuter de visu de longues heures pour m'en imprégner et voir la réaction que j'en aurais tant cela m'est étranger, tu comprends ce que  je veux dire, je suis naturellement ouverte aux autres et à  tout ce que je ne connais pas en général, j'ai comme l'impression de m'enrichir!lol! aujourd'hui je suis assez bien dans le programme, je me sens en phase, c'est tout nouveau pourvu que ça dure, je sais que le parcours ne sera pas linéaire mais quelle joie d'avoir découvert ce site et de magnifiques personnes...j'irai voir ton lien plus en détails ce soir ou demain, bonne journée, moi je file voir ma tribu!............

azerty.
Abonné

merci de m'éclairer lyphaé, je te crois sur parole mais il n'empêche que ça me fait bizarre, et pourtant ce ne sont pas les  témoignages en ce sens qui manquent sur les médias, j'aimerais en discuter de visu de longues heures pour m'en imprégner et voir la réaction que j'en aurais tant cela m'est étranger, tu comprends ce que  je veux dire, je suis naturellement ouverte aux autres et à  tout ce que je ne connais pas en général, j'ai comme l'impression de m'enrichir!lol! aujourd'hui je suis assez bien dans le programme, je me sens en phase, c'est tout nouveau pourvu que ça dure, je sais que le parcours ne sera pas linéaire mais quelle joie d'avoir découvert ce site et de magnifiques personnes...j'irai voir ton lien plus en détails ce soir ou demain, bonne journée, moi je file voir ma tribu!............

azerty.
Abonné

merci de m'éclairer lyphaé, je te crois sur parole mais il n'empêche que ça me fait bizarre, et pourtant ce ne sont pas les  témoignages en ce sens qui manquent sur les médias, j'aimerais en discuter de visu de longues heures pour m'en imprégner et voir la réaction que j'en aurais tant cela m'est étranger, tu comprends ce que  je veux dire, je suis naturellement ouverte aux autres et à  tout ce que je ne connais pas en général, j'ai comme l'impression de m'enrichir!lol! aujourd'hui je suis assez bien dans le programme, je me sens en phase, c'est tout nouveau pourvu que ça dure, je sais que le parcours ne sera pas linéaire mais quelle joie d'avoir découvert ce site et de magnifiques personnes...j'irai voir ton lien plus en détails ce soir ou demain, bonne journée, moi je file voir ma tribu!............

azerty.
Abonné

merci de m'éclairer lyphaé, je te crois sur parole mais il n'empêche que ça me fait bizarre, et pourtant ce ne sont pas les  témoignages en ce sens qui manquent sur les médias, j'aimerais en discuter de visu de longues heures pour m'en imprégner et voir la réaction que j'en aurais tant cela m'est étranger, tu comprends ce que  je veux dire, je suis naturellement ouverte aux autres et à  tout ce que je ne connais pas en général, j'ai comme l'impression de m'enrichir!lol! aujourd'hui je suis assez bien dans le programme, je me sens en phase, c'est tout nouveau pourvu que ça dure, je sais que le parcours ne sera pas linéaire mais quelle joie d'avoir découvert ce site et de magnifiques personnes...j'irai voir ton lien plus en détails ce soir ou demain, bonne journée, moi je file voir ma tribu!............

Violette28.
Abonné

Oui, Azerty, je ressens bien ce que veut dire Lyphaé, et j'avais déjà ressenti ça dans les échanges d'un autre post: "beauté=minceur?" dans le forum vert "mon corps et moi".

Pour mon cas, je sens vraiment que toute la mauvaise estime que j'ai de moi et que je pensais liée à un surpoids vient plutôt d'un "mal-être" qui n'a rien à voir avec le poids à la base: peu de confiance en soi, du mal à s'affirmer....

Je crois qu'on a une grande faculté à se focaliser sur un point qui nous obsède, mais qui n'est pas forcément le problème de départ, plutôt la conséquence. je ne sais pas si je suis très claire....

La preuve pour mon histoire perso: quand j'étais ado, je n'avais aucun problème de poids, je faisais même plutot partie des "maigres". Par contre, je n'ai pas un joli nez (oui, oui, tu peux rire, dit comme ça, ça fait rire): et j'ai accusé ce défaut physique de tous mes autres défauts: timidité, peur d'aller vers les autres, etc... je ne me trouvais pas belle, et je pensais que je ne pouvais pas aller vers les autres en n'étant pas jolie!!! Comme si je n'étais pas "légitime".....

Quelle erreur de penser ainsi! Alors que quand on croise quelqu'un qui semble plein de confiance en soi, cette personne a un charme fou, qu'elle ait du poids en trop, ou un quelconque défaut....

Avez-vous remarqué l'effet "photo"? Quand on se se voit sur une photo assez récente, on se dit: "ohlala, ce gros ventre, ces gros bras, ce gros nez....". Sauf que souvent, quand on regarde des photos qui datent d'il y a plus longtemps, perso, je me dis: franchement, faut pas exagérer, c'était quand même pas si mal!!!

J'ai plein de photos de moi super sympas, malgré tous les défauts physiques que je m'attribue. Et je me dis "comment ai-je pu me gâcher la vie à ce point?"  On dirait qu'on ne supporte pas son image "au temps présent!".

Tout comme mon "petit" surpoids: j'ai du mal à m'habiller joliment, à mettre en valeur ma féminité. Mais à l'époque où j'étais très mince, je me cachais déjà derrière des gros pulls informes et jeans larges (ok, c'était la mode, mais quand même!!).

J'ai croisé dans la rue des femmes bien plus rondes que moi que j'ai trouvé incroyablement jolies et féminines. J'ai fini par comprendre que j'avais plutot un problème avec ma féminité, et que je me trouvais de fausses excuses...

Bon, je crois que je me suis un peu éloignée du sujet, là.... ;-)

En conclusion parfois on se sent mal d'avoir 20 kg en trop, parfois d'avoir un nez de sorcière, ou encore un grain de beauté sur la fesse gauche.... Mais au final, ce que j'aime ici dans LC, c'est qu'on essaie de guérir son "âme", pour être mieux dans sa peau!!!

Je nous souhaite bon courage à toutes!!!

Violette

lorraine
Marraine

Bonjour tout le monde,

 

Violette tu écris : Tout comme mon "petit" surpoids: j'ai du mal à m'habiller joliment, à mettre en valeur ma féminité. Mais à l'époque où j'étais très mince, je me cachais déjà derrière des gros pulls informes et jeans larges (ok, c'était la mode, mais quand même!!).

J'ai croisé dans la rue des femmes bien plus rondes que moi que j'ai trouvé incroyablement jolies et féminines. J'ai fini par comprendre que j'avais plutot un problème avec ma féminité, et que je me trouvais de fausses excuses...

Bon, je crois que je me suis un peu éloignée du sujet, là.... ;-)

Violette, je me joins à toi....

Me concernant, je m'aime mieux maintenant qu'à une période où je faisais 15 kgs (et 20 ans) de moins Pourtant, j'avais une belle silhouette....Le poids, un corps dans les normes à la mode,  ne fait pas tout loin de là, à l'époque, je rasais plus les murs que maintenant et étais bien plus discrète  ...

Ou alors, sans vouloir faire de mauvais jeu de mots, faut voir de quel poids on parle .....Et j'en trimbalais des tonnes de poids (pesants, dans ma tête et mon coeur)   à cette époque. LC donne aussi l'occasion, pour qui le choisit,  de regarder de près toutes " nos lourdeurs" physiques et autres

Je ne trouve pas que tu te sois éloignée du sujet .....smiley

"Mais au final, ce que j'aime ici dans LC, c'est qu'on essaie de guérir son "âme", pour être mieux dans sa peau!!!"

Moi aussi, c'est pour cela que j'aime LC et que je nous encourage à tenir bon, malgré le côté éprouvant de ce changement de comportement alimentaire (et autre souvent !) Nous avons à perdre d'anciennes habitudes (Aïe) mais en gagnons d'autres..."normalement" plus épanouissantes et constructives pour nous.

Et dans ce gain apporté par le suivi LC, il y a aussi "gagner en perte de poids" (expression empruntée à notre cher Gérard Apfeldorfer)....

Il pleut...et ce n'est pas un poisson d'avril ! wink

Elora.
Abonné

Bonjour AZERTY
Merci beaucoup de ta réponse, je serai contente de pouvoir échanger avec toi sur nos avancées et nos progrés bien sur smiley Je ne sais pas s'il y a une fonction "binôme" mais sinon ce n'est pas grâve, je suppose que l'on peut discuter sur le forum.


Je comprends ton questionnement sur ma venue ici sans véritable problème de poids... à ce jour...

J'ai vécu une enfance d'enfant très ronde, avec une maman obèse et à cette époque il n'y avait pas de soutien psychologique ou simplement amical, pour les personnes fortes. J'ai des souvenirs très tristes et la sensation de n'avoir pas eu une vie "normale" pendant l'enfance et le début de l'adolescence. Il y avait très peu de personnes en surpoids et nous étions la cible de toutes les moqueries.

Puis à 26 ans, 78 kgs j'ai décidé d'intervenir et j'ai perdu 15 kgs avec weight watchers, en fait j'ai surtout appris à cuisiner et à manger de tout.

Puis quelques allers-retours et il y a 4 ans, suite à une dépression, plus que 53 kgs... Cette fois, j'enviais les femmes rondes qui souriaient dans la rue. Je les trouvais si belles...

Maintenant ça va beaucoup mieux, mais je reperds le contrôle. J'aimerais retrouver des sentations et sortir de cette boulimie avec laquelle je vis depuis 35 ans.

Voilà un exemple de personne sans problème de poids, mais pas "sans problème" .

 

Et toi raconte moi un peu (ce que tu voudras bien). C'est un peu gênant de se livrer à quelqu'un qu'on ne connaît pas, mais j'espère pouvoir t'apporter autant de soutien que tu voudras


 

lorraine
Marraine

Coucou Azerty, Elora......

//binôme et l'envie d'une relation privilégiée : vous pouvez -aussi, simplement- échanger sur messagerie privée. (cf.en haut à droite à côté de votre avatar et pseudo : mes messages puis écrire un message)

Bises

izabelle
Animatrice forum

oui les troubles du comportement alimentaire  sont en tant que tel  une très grande source de souffrance

quand on n'a pas de souci de poids, cette souffrance est plus "cachée", elle n'en est pas moins réelle pour ceux qui la vivent

c'est bien que l'on puisse s'entraider les uns les autres, et se comprendre

pour ma part, je suis encore un petit peu en surpoids, mais bien mieux dans ma peau il est vrai qu'il y a 15 ans où je pesais pourtant 10 kilos de moins(merci les régimes!)   et d'ailleurs j'ai même beaucoup moins mal au dos qu'à l'époque... quand je pense à mon médecin qui s'acharnait à me faire maigrir, me disant que mes problèmes de dos n'étaient dus qu'au surpoids...

Elora.
Abonné

Bonsoir Izabelle

Merci pour tous tes messages et pour ton commentaire de ce soir.

Il s'agit bien de souffrance "cachée" comme tu l'écris et de souffrance "honteuse". Jamais partagée jusqu'à présent...

Mais la solution est aussi en nous, j'en suis certaine

Merci, merci, merci pour la bienveillance que je découvre sur ces forums.

Bonne soirée

MissP.
Abonné

Bonjour à toutes ....et MEA CULPA !

 

J'ai disparu pendant 2 semaines....en fait, pas vraiment, je recevais les mails, les alerts et je culpabilisais : soit je les effacais directement pour ne rien voir, soit je les parcourais rapidement mais très vite, j'essayais de ne plus y penser...

Qu'est ce qui s'est passé?  Je ne sais pas vraiment : je me suis inscrite le 12/03 et j'ai eu 8 premiers jours plutot positif, je me sentais exaltée et pourtant je me connais et j'avais pas envie de trop vite m'emballer pour que l'espoir ne retombe pas comme un soufflé...et puis après avoir reçu mon bilan, avoir oobserver mon comportement (qui s'était d'ailleurs avérer comme une expérience plutot bonne) ....BOUM : LA GROSSE REGRESSION !!!!  Je viens de passer 2 semaines de goinfrage total, d'hyperphagie démeusurée, de tristesse absolue, de perte de repères, d'angoisses latentes et puis prenantes, de lynchages émotionnel, d'estime de soi bafouée, de culpabilisation étouffante et de détresse épuisante....  Je ne comprends pas ce qui se passe en moi, je n'arrive pas très bien à comprendre ma douleur, à aller voir là où elle se trouve.  Oui, bien sûr j'ai quelques pistes : être maman seule, les avoctas entre le père et moi, avoir recommencer à bosser il y a 3 mois, sentiment d'être responsable d'une merveille de 2 ans qui s'ouvre à la conscience petit à petit et devoir être à la hauteur.... Tout ceci n'est certes pas facile à gérer et plus je grandis (38 ans quand même bientôt), plus je découvre cette blessure et cette difficulté à vivre et être heureuse !  Je n'avais pas idée de l'ampleur car avant je l'occultais tantot  par une relation  destructrice mais passionnelle, tantot par les sorties et un rythme de vie frénétique, tantôt par de l'hypersomnie (j'aodrais dormir des heures et des heures pour ne pas penser) et tantôt bien sûr par cette hyperphagie dévorante !

Mais maintenant que "j'avance', que je grandis, que je me suis sortie de cette relation vampirisante, je découvre la forêt cachée auparavant par ces "arbres" que je m'obsédais à regarder..et dieu que cette forêt m'effraie....Je ne sais pas quoi ni comment faire...

Me voilà donc ici....  Je voulais m'excuser pour cette "absence" et aussi à celles à qui je n'ai pas répondu...  Je vais "essayer" de me remettre en selle tout doucement, de refaire la paix avec moi même....

Mais question pratique : maintenant que j'ai déserté pendant 2 semaines le programme : par où dois je recommencer?

Me conseillez vous l'un ou l'autre forum (sujet) qui pourrait me venir particulièrement en aide vu ma situation?  Un outil? Un défi ? Une attitude ?

Merci de votre bienveillance, votre présence et vos réponses.  J'espère pouvoir doucement revenir à échange apaisé avec vous mais aussi avec moi même....

 

Bonne chance à toutes !!!! 

MissP.
Abonné

Bonjour à toutes ....et MEA CULPA !

 

J'ai disparu pendant 2 semaines....en fait, pas vraiment, je recevais les mails, les alerts et je culpabilisais : soit je les effacais directement pour ne rien voir, soit je les parcourais rapidement mais très vite, j'essayais de ne plus y penser...

Qu'est ce qui s'est passé?  Je ne sais pas vraiment : je me suis inscrite le 12/03 et j'ai eu 8 premiers jours plutot positif, je me sentais exaltée et pourtant je me connais et j'avais pas envie de trop vite m'emballer pour que l'espoir ne retombe pas comme un soufflé...et puis après avoir reçu mon bilan, avoir oobserver mon comportement (qui s'était d'ailleurs avérer comme une expérience plutot bonne) ....BOUM : LA GROSSE REGRESSION !!!!  Je viens de passer 2 semaines de goinfrage total, d'hyperphagie démeusurée, de tristesse absolue, de perte de repères, d'angoisses latentes et puis prenantes, de lynchages émotionnel, d'estime de soi bafouée, de culpabilisation étouffante et de détresse épuisante....  Je ne comprends pas ce qui se passe en moi, je n'arrive pas très bien à comprendre ma douleur, à aller voir là où elle se trouve.  Oui, bien sûr j'ai quelques pistes : être maman seule, les avoctas entre le père et moi, avoir recommencer à bosser il y a 3 mois, sentiment d'être responsable d'une merveille de 2 ans qui s'ouvre à la conscience petit à petit et devoir être à la hauteur.... Tout ceci n'est certes pas facile à gérer et plus je grandis (38 ans quand même bientôt), plus je découvre cette blessure et cette difficulté à vivre et être heureuse !  Je n'avais pas idée de l'ampleur car avant je l'occultais tantot  par une relation  destructrice mais passionnelle, tantot par les sorties et un rythme de vie frénétique, tantôt par de l'hypersomnie (j'aodrais dormir des heures et des heures pour ne pas penser) et tantôt bien sûr par cette hyperphagie dévorante !

Mais maintenant que "j'avance', que je grandis, que je me suis sortie de cette relation vampirisante, je découvre la forêt cachée auparavant par ces "arbres" que je m'obsédais à regarder..et dieu que cette forêt m'effraie....Je ne sais pas quoi ni comment faire...

Me voilà donc ici....  Je voulais m'excuser pour cette "absence" et aussi à celles à qui je n'ai pas répondu...  Je vais "essayer" de me remettre en selle tout doucement, de refaire la paix avec moi même....

Mais question pratique : maintenant que j'ai déserté pendant 2 semaines le programme : par où dois je recommencer?

Me conseillez vous l'un ou l'autre forum (sujet) qui pourrait me venir particulièrement en aide vu ma situation?  Un outil? Un défi ? Une attitude ?

Merci de votre bienveillance, votre présence et vos réponses.  J'espère pouvoir doucement revenir à échange apaisé avec vous mais aussi avec moi même....

 

Bonne chance à toutes !!!! 

Lavienrose.
Abonné

Je te conseille de te remercier de te remercier encore et puis encore de te remercier.

tu réussis à voir une forêt, tu reussis à voir tes anciens comportements, tu réussis à ressentir ce qui est bon pour toi, la preuve tu es revenue.

je sais que les exercices de respiration me font du bien....tous les outils emotionels.

allez courage tu es une bonne personne

 

MissP.
Abonné

Merci Lavienrose!  Je suis d'accord evidemment avec toi : sur un plan rationnel ....  Mais malheureusement, bien souvent, l'émotionnel me submerge je pense et inverse le regard que j'ai sur les choses et donc sur moi même :-(

Je vais essayer de me mettre la barre pas trop haute et commencer par de petites choses à réaliser.  Comment ça se passe pour toi le programme?  Je vois que es ici depuis pas longtemps...

Merci en tous et belle journée !

lorraine
Marraine

Et oui, missPc'est bien le problème : les émotions..smileysadPour nombreux d'entre nous , c'est ce qui nous fait manger au delà de notre faim.

Ne t'inquiète pas, petit à petit, entre autre avec les outils autour de la pleine conscience tu vas apprendre à  " observer" ces émotions et à les apprivoiser

Tu viens à peine d'arriver, prends le temps, oui, ne te mets la barre trop haute, de la douceur avec toi même, je suis d'accord avec lavieenrose, se remercier et être fière de ce qu'on est. et d'être là.

Vouloir changer de comportement et là en l'occurence de comportement alimentaire est une entreprise difficile, éprouvante, longue Tu peux être fière de ton choix, du chemin que tu empruntes, ce n'est pas celui de la facilité. C'est un chemin de l'apprentissage donc forcément ça ne se fait pas en un jour, surtout que nous avons à déconditionner d'anciennes habitudes alimentaires vielles de dizaines d'années souvent   ...On aavance pas à pas, une progression après l'autre....

Je sais, c'est tout un programme que d'être bienveillant (ou gentil ou en empathie ou cool avec soi même) car si on ne l'a pas appris/reçu enfant,à l'âge adulte c'est compliqué et il faut l'apprendresmiley

Déjà des petits trucs que je te conseille :

-si tu sens qu'une émotion forte arrive, assis toi et respire consciemment même que quelques secondes

-octroies toi des pauses/poses dans la journée, obliges toi, et fais un petit état  des lieux sur comment tu te sens

Rien que ces poses/prises de conscience,ça freine ce pilote automatique qui nous conduit telle un robot vers le placard ou le frigo.

Revenir à sa respiration calme le flux des pensées et donc les émotions. J'ai été la première étonnée, c'est vraiment un truc qui a fonctionné pour moi...Par exemple,quand  ma fille m'énervait , au lieu de crier de culpabiliser après et de manger pour calmer cette culpabilité (le soir notamment) , je respirais un coup et la tension redescend

Si tu as envie, tu peux aller voir du côter de la rubrique "pleine conscience" en vert plus bas sur le forum et y lire les fils. Peut être que ça t'aidera; si tu t'y perds surtout tu quittes l'endroit.....wink C'est que ce n'est pas encore le moment pour toi heart

Bon courage

 

A tous ceux et celles de février mars, bonne continuation....

A bientôt du côte de avril-mai pour accueillir les nouveaux si ça vous dit ou ailleurs sur le forum pour partager vo expériences.

Bises

Lorraine

cassymoi.
Abonné

MissP, tu n'es pas seule à avoir déserté... Moi aussi j'ai déserté! J'ai acheté des glaces et je m'en empiffre! Je vais de gateaux en glaces en passant par du chocolat et des viennoiseries!

Comme tu sais certainement, moi aussi j'élève seule mes deux enfants. Bien que je sois plus jeune et mes enfants plus vieux que ta fille, et que j'en sois à ma sixième année de vie telle quelle, ce n'est pas plus simple pour autant!

Ceci dit, comme l'a souligné lavieenrose, tu reviens en ayant conscience de ton découragement, et tu n'essaie plus de te voiler l face en cherchant de fausse excuses... tu commences à accepter les raisons de ton moral à plat!

Etre maman solo est loin d'être simple. Au delà du fait que nos chérubins ne soient pas toujours des anges, il y a le regard des autres qui peut etre pesant. Se sentir jugée non pas sur son poids mais sur sa capacité à élever correctement un enfant sans son père (et pour ma part, le papa a déserté depuis notre séparation!) Et je pense que la théorie de LC disant qu'il vaut mieux faire de son mieux et ne pas chercher la perfection pour éviter la dévalorisation de soi par ce que nous pourrions considérer comme un échec vaut en toute circonstance!

J'ai décidé que j'allais me reprendre... sais pas quand mais je vais me reprendre! c'est dan sma tete, reste à trouver la force de mener les actes à la parole!

Bonne continuation à toi, courage tu vas y arriver... on va y arriver... on va TOUTES y arriver :)

Bonne journée et bon we, moi je retroune bosser!

juliju.
Abonné

Pour Cassymoi et MissP. C'est déjà beaucoup de percevoir que ça ne va pas, de ne pas pour autant tout abandonner!, mais au contraire de venir le verbaliser (et de nous faire confiance, donc merci)!

Alors bravo à vous, et re bienvenues sur les forums!

Bon week-end.

BILOUDE.
Abonné

Bonsoir à toutes,
Le regard des autres?
J'apprends à le considérer autrement.
Les autres sont en fait comme moi plein de mal être. les autres qui me jugent je les plains. Les autres que je ne connais pas restent les autres.
Je ressens de plus en plus que c'est l'énergie qu'on dégage qui est importante.j'ai donc mis de la couleur dans mes vêtements, dans mon humeur.
J'ai pris conscience de ça quand j'ai été maman.Ma joie d'avoir un bébé m.a fait oublié que j'avais plus de 20k en plus...les autres étaient bienveillants car je dégageais du bonheur, j'étais sereine.

Quand j'ai pris conscience que le regard des autres était en fait le regard de mes parents, que j'étais une adulte de surcroît une mère à présent, je n'ai plus voulu chercher à plaire à mes parents et pfff le regard des autres disparaît

MERCI, lavienrose pour ton super témoiniage, tu portes en tout cas très bien ton nom.

je trouve tous ce que tu dis tellement simple et vrai!!!

juliju.
Abonné

[quote=BILOUDE]

Bonsoir à toutes,
Le regard des autres?
J'apprends à le considérer autrement.
Les autres sont en fait comme moi plein de mal être. les autres qui me jugent je les plains. Les autres que je ne connais pas restent les autres.
Je ressens de plus en plus que c'est l'énergie qu'on dégage qui est importante.j'ai donc mis de la couleur dans mes vêtements, dans mon humeur.
J'ai pris conscience de ça quand j'ai été maman.Ma joie d'avoir un bébé m.a fait oublié que j'avais plus de 20k en plus...les autres étaient bienveillants car je dégageais du bonheur, j'étais sereine.

Quand j'ai pris conscience que le regard des autres était en fait le regard de mes parents, que j'étais une adulte de surcroît une mère à présent, je n'ai plus voulu chercher à plaire à mes parents et pfff le regard des autres disparaît

MERCI, lavienrose pour ton super témoiniage, tu portes en tout cas très bien ton nom.

je trouve tous ce que tu dis tellement simple et vrai!!!

[/quote]

juliju.
Abonné

[quote=BILOUDE]

Bonsoir à toutes,
Le regard des autres?
J'apprends à le considérer autrement.
Les autres sont en fait comme moi plein de mal être. les autres qui me jugent je les plains. Les autres que je ne connais pas restent les autres.
Je ressens de plus en plus que c'est l'énergie qu'on dégage qui est importante.j'ai donc mis de la couleur dans mes vêtements, dans mon humeur.
J'ai pris conscience de ça quand j'ai été maman.Ma joie d'avoir un bébé m.a fait oublié que j'avais plus de 20k en plus...les autres étaient bienveillants car je dégageais du bonheur, j'étais sereine.

Quand j'ai pris conscience que le regard des autres était en fait le regard de mes parents, que j'étais une adulte de surcroît une mère à présent, je n'ai plus voulu chercher à plaire à mes parents et pfff le regard des autres disparaît

MERCI, lavienrose pour ton super témoiniage, tu portes en tout cas très bien ton nom.

je trouve tous ce que tu dis tellement simple et vrai!!!

[/quote]

je trouve ce que tu dis tout à fait juste Biloude!

Je m'en aperçois aussi. Les jours où je suis mal avec moi, je prends tous les regards pour moi, je me sens gênée, etc... Et les autres jours, il en va tellement autrement!

Bonne soirée,

Thalye.
Abonné

Bonjour à toutes !

Je suis moi aussi presque une revenante et je suis mieux depuis que j'ai lu que je n'étais pas seule à flancher. Je n'osais pas vraiment le dire et faire perdre la motivation des autres, donc je me suis abstenue. J'ai sûrement eu tort car je n'arrive plus à bien faire.

Dès le début j'avais réussi à reconnaitre ma faim et  à manger selon celle-ci. La satiété difficile mais je me sentais bien. Il y a eu des exercices sur la découverte de la faim, la première fois en décalant le petit déj, là j'ai réussi mais ne me sentait pas bien à l'aise mais j'étais motivée.

La seconde fois, fallait que j'attende la grande faim en essayant de "sauter" le petit déj voire le déj et de manger qu'au moment où je détectais la grande faim. Et là je n'ai pas réussi du tout, je me suis retranchée sur le fait que je n'avais pas le temps, que c'était en décalage avec ma vie de tous les jours (le boulot - les collègues....) etc etc....Je pense m'être trouvé des excuses !!

En fait, je pense aujourd'hui me rendre compte et peut-être m'avouer que j'ai peur de quelque chose, sûrement peur d'avoir faim mais je ne comprends pas pourquoi et du coup j'ai décroché en me disant que ce n'était peut-être pas pour moi. Je me voilais la face peut-être, j'avoue que je ne sais pas trop mais y'a quelque chose qui me dérange c'est sûr.

Je ne me suis pas empiffrée, mais je me suis autorisée de manger à ma faim, enfin c'est ce que je crois car en fait dès que j'avais faim je trouvais l'excuse et je mangeais en m'arrêtant pas trop tard mais je crois que je cède trop vite à cette faim et que ça m'arrange !! du coup, je reprends du poids au lieu d'en perdre et ça me déroute car je n'accepte pas d'en prendre moi qui ne me sent pas bien à ce poids !!

Alors est-ce cette faim qui me fait peur ? J'ai sûrement des EME mais je pense que je n'accepte pas ces EME.

Je me dis ne pas avoir le temps pour les RPC.

Je suis dans une spirale que je souhaiterai stopper et vous lire m'a fait du bien et me conforte dans l'idée que je me cache quelque chose, je ne sais pas si je suis prête à découvrir tout ça !!

Je vous souhaite un bon dimanche et comme vous dîtes si j'ai écrit c'est déjà un bon début pour bien repartir !!

A plus

Lyphaé.
Abonné

Salut Thalye,

Ne pas poster sur le forum quand ça ne va pas pour ne pas décourager les autres, je connais très bien ce sentiment. Ça a été très souvent mon réflexe ! Mais je pense que c'est un mauvais réflexe, on passe tous par des moments difficiles et les autres sont toujours prêts à nous soutenir. On est plus fort ensemble ! Il y a même un fil de discussion sur le forum vert spécialement dédié à ça, "Surmonter les difficultés du quotidien".

Pour l'exercice de la grande faim, je comprends ce que tu vis. Je suis passée par les mêmes peurs. J'ai également repoussé l'exercice. Et puis j'ai parlé de ma peur sur le forum et j'ai également contacté ma coach qui m'a fort rassurée. Tu peux peut-être faire la même chose ? Les coachs sont d'un grand soutien quand on a du mal avec une étape !

Autrement, moi, ce qui m'a aidée pour cette étape, c'est la pleine conscience appliquée à la faim (qui est l'exercice juste avant la grande faim pour moi). J'ai refait cet exercice régulièrement et petit à petit j'ai eu moins peur de ma faim. Et puis je me suis sentie capable de tester la grande faim alors je l'ai fait (hier), en me disant que l'objectif n'étiat pas de sauter le plus de repas possible mais d'expérimenter. En me répétant que je pouvais manger quand je voulais, même une heure après l'heure du petit déjeuner si je le souhaitais ! Le but n'est pas de t'affamer mais de te familiariser avec les sensations.

lorraine
Marraine

 

"Autrement, moi, ce qui m'a aidée pour cette étape, c'est la pleine conscience appliquée à la faim (qui est l'exercice juste avant la grande faim pour moi). J'ai refait cet exercice régulièrement et petit à petit j'ai eu moins peur de ma faim. Et puis je me suis sentie capable de tester la grande faim alors je l'ai fait (hier), en me disant que l'objectif n'étiat pas de sauter le plus de repas possible mais d'expérimenter. En me répétant que je pouvais manger quand je voulais, même une heure après l'heure du petit déjeuner si je le souhaitais ! Le but n'est pas de t'affamer mais de te familiariser avec les sensations."

Ah oui, tout à fait dans ton soutien à Thalye je me joins à toi Lyphaé. C'est vachement bien dit je trouve.

Bon courage Thalye, allez continue...smileyheart

Bon courage à nous tous

Lorraine

Noelle
Marraine

Bonjour  

 

les hauts et les bas, et parfois les  tres tres bas, c'est en fait assez normal, parceque la nourriture nous sert d'anesthésiant, et quand nous commençons a  faire un peu moins appel a cette anesthésie là, les emotions  remontent a la surface , et là ça peut nous tomber  dessus alors que nous etions bien parties

ça m'arrive encore  et  ça me surprend toujours...

par contre, je sais que la pratique de la rpc, , a la longue , me permet de prendre un peu plus de distance et surtout, je sais aussi que je me le pardonne, ou, pour etre au plus vrai de mes emotions, que je finirai par  me le pardonner quand ma colère contre moi sera passée

Bon courage a toutes

Thalye.
Abonné

Merci les filles de votre soutien.

Il est vrai qu'il est plus facile de refouler que voir au grand jour ce qui se passe en nous.

Je vais de ce pas faire un mot à ma coach pour avoir son avis. Il est vrai que je ne vis pas la grande faim comme une expérience mais comme une contrainte.

Vous me donnez l'envie de reprendre là où j'en étais alors je vous remercie et je vous tiendrais au courant.

A plus tard

domi 2111.
Abonné

coucou

un peu ça aussi pour moi,  moins de gargouillis mais à part le ptit dej ou gouter je n'arrive pas à sauter le pas de pas manger le midi ou le soir

le soir je peux reculer, mais je resterai pas à jeun , c'est là que j'ai l'EME ou gourmandise

et là je suis dans les 10j de dégustation, j'ai encore 2 jours,et j'avoue que j'aimerai bien que ce soit fini

semaine chargée aussi par mon assemblée générale asso hier, d'habitude je l'appréhende pour la présence des élus

j'ai pris comme dab le micro mais finalement fière d'avoir réussie à m'en passer, j'ai beaû être la présidente depuis plusieurs années je lance en avant ma vice présidente pour le dialogue 

mais elle a démissionné en octobre et du coup j'assume, pour me détendre j'aime bien prendre mon MP3 ou 4 (j'ai les deux) et j'écoute des chansons anciennes que j'aime pendant le trajet, beatles bee gees

les chansons d'une génération de mon âge que je connais bien car je n'avais pas encore mon handicap auditif

je peux décompresser un peu cette semaine, en attendant je ne perds pas de poids !!

comme Thalye, j'ai préféré me taire un peu, pour ne pas déstabiliser les nouvelles, peut être qu'on devrait faire un forum pour quand on se sent pas "bien"

bisous les filles

lorraine
Marraine

Domi, peut être peux tu aller voir et poster

à "surmonter les difficultés du quotidien" dans"venez raconter vos ressentis désagréables"

ou à  "expériences du programme" dans "coup de blues"

En tous les cas, j'ai plaisir à te relire, Thalye aussi heart

cassymoi.
Abonné

Bonjour tout le monde!

Je viens de tenter mon premier body-scan... j pense avoir encore besoin de sommeil à récupérer pare que me suis endormie, entendant de tant en tant cette voix guide (semi-sommeil)... bref, j'ai rien scanné du tout, me suis juste reposée!

Je retenterais quand j'aurais une demi heure de temps libre (ce qui est rare entre le boulot, le méange, la popotte, les enfants... la vie de maman solo active quoi!)

Bonne journée!

Thalye.
Abonné

Bonjour tout le monde

Alors comment cela se passe cette semaine ?

Cassymoi, je n'ai pas encore eu cette étape, mais tu devais en effet avoir besoin de sommeil...

Bonne journée

zerbinetta.
Abonné

Bonjour à toutes,

Tout va bien ? Cassymoi, c'est au moins la preuve que ça t'a détendu pour que tu sombres dans le sommeil ! c'est pas mal ça !

Bon, je suis dans la phase EME-Zen et j'ai un mal fou à prendre le temps de respirer avant de m'apaiser par la nourriture...C'est pas gagné !

Bonne journée,

Marion

domi 2111.
Abonné

coucou les filles

changement d'étapes sur la satiété, mais parfois difficile de répondre aux questionnaires pour les collations car chez moi c'est pas systématique, c'est selon que ma faim est supportable ou pas jusqu'au repas suivant

alors si je prends un ptit dej pas trop copieux, je peux avoir faim vers 10h comme ça peut être midi

donc la question prenz vous une collation à cette heure là  , oui non  bin pas évident car parfois parfois non

du coup je viens de faire un post dans les forums verts car je sais pas quoi répondre

hier matin j'ai eu faim vers 11h30, j'ai du mal à considérer que si je prends des tomates cerise vers midi que ce soit une collation du ptit dej,  ça me parait plutot un prévisionnel du repas 2

mais entre les tomates cerises et l'heure du repas il y a une heure de décalage ! 

mon mari mangera pas à midi, je veux pas manger seule le midi,  je le fais déjà le matin et un soir sur 2 selon que mon mari mange ou ne mange pas sa soupe !!

voilà, pas encore de body scan pour moi ce sera + tard

bises les filles et bonne journée

domi

oceane.
Abonné

Bonjour à toutes

voilà un moment que je n'avais plus "parlé" sur les forums.

J'en suis à l'étape sur la faim !!! c'est dur dur surtout quand on travaille et qu'on est très très très fatiguée.

J'avais déjà supprimé le petit déjeuner donc l'étape consiste à ne pas manger le midi .... et attendre la grande faim.

Mais debout à 3h30 le matin et attendre 14-15h pour manger une craquotte et un fruit c'est pas évident.  Ce midi j'ai mangé un sandwich sinon je tombais ( c'est le jour 3 sur 4 ).

Demain je dormirai plus tard ... enfin j'espère.

En plus on annonce un we ensoleillé .. j'adore !

Bonne fin de semaine

Lyphaé.
Abonné

Coucou Océane,

Je viens d'achever cette étape et comme toi j'étais inquiète à l'idée de sauter le petit déj ET le déjeuner, d'autant plus que comme j'ai faim le matin, la grande faim est déjà là vers 11h, pas besoin de sauter deux repas !

Du coup, j'ai contacté la coach. Sa réponse m'a beaucoup rassurée : le but est d'attendre la grande faim, pas de sauter le plus de repas possible et si la grande faim arrive à 11h, elle arrive à 11h. D'un autre côté, elle m'a conseillé de ne pas partir avec l'a priori que j'aurais une grande faim tôt : le but est d'expérimenter et pas de partir avec un a priori. J'ai donc suivi son conseil, rassurée à l'idée que je pouvais manger quand je voulais et comme toi, j'ai mangé vers 15h. Ma grande faim est apparue plus tôt mais j'ai décidé de patienter pour voir comme tout ça évoluait, par curiosité, par expérimentation. Et vers 15h, j'ai décidé que j'avais assez expérimenté.

Tout ça pour dire que tu ne dois pas te sentir obligée d'attendre si tard si tes sensations te disent que ta grande faim arrive avant ça ! Le but n'est pas de souffrir mais de ressentir les sensations de faim dans son corps et dans sa tête, et de les observer évoluer au cours du temps.

X