Vous avez commencé en juin-juillet 2012? - 04062012

izabelle
Animatrice forum

Bonjour et Bienvenue !

Voici presque un an que Linecoaching a été lancé et nous sommes heureux de vous aider à faire vos premiers pas dans cette communauté accueillante!

La communauté linecoaching prend tout son sens pour ce cheminement de développement personnel, car elle est portée par des personnes qui comme vous, ont décidé de sauter la case "régime" et d'entreprendre une évolution plus profonde et durable de leur comportement alimentaire.

Nous vous proposons de vous présenter ici pour faire connaissance avec d'autre nouveaux membres de la communauté. Celà vous permettra de bénéficier de l'entraide du groupe et d'avancer plus vite, et probablement aussi de faire de belles rencontres.

Si vous souhaitez vous trouver un binôme, n'hésitez pas en complément  à aller déposer votre recherche dans la rubrique " trouver un binôme"

G Apfeldorfer et JP Zermati répondent également à vos questions dans le forum qui leur est dédié...

Bon coaching!

Claire de Linecoaching

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Flo66.
Abonné

[quote=fablab]

la bienveillance est un mot que j'aime particulièrement et que je cite dès le premier jour à chaque nouvelle promo mais je ne sais pas bien me l'appliquer à moi même : ça va être du boulot.

a +++

[/quote]

Je crois que c'est la même chose pour beaucoup d'entre nous,  moi la première, mais je suis certaine que ça va changer d'ici quelques temps...;-)

fablab.
Abonné

66 c'est pour le département Flo ? concernée par les incendies ?

j'ai commencé ma première journée avec le carnet découverte : je trouve ça vraiment très adulte qu'on ne nous dise pas quoi manger : mais je me rends compte qu'inconsciemment, je suis encore dans l'hypercontrôle. Le fait d'avoir à noter quelque chose sur le carnet me conduite à changer mon attitude alimentaire pour ne pas "decevoir" mon carnet. je dois donc être moi même y compris dans mes failles et compulsions si je veux qu'il ressemble vraiment à moi. pas évident de lacher prise avec ce contrôle permanent...

j'ai comme l'impression d'entrouvrir les portes d'une prison... je me trompe ?

Zabouillette.
Abonné

Salut Fablab,

 

Non tu ne te trompes pas! tu as su mettre des mots sur cette sensation et je t'en remercie. C'est tellement vrai! Ne t'arre^te pas, ouvre-les en grand et n'aie pas peur, on est tous là!

Mélie.
Abonné

j'essaie de ne plus avoir le suivi de commentaires...

Flo66.
Abonné

[quote=fablab]

66 c'est pour le département Flo ? concernée par les incendies ?

j'ai commencé ma première journée avec le carnet découverte : je trouve ça vraiment très adulte qu'on ne nous dise pas quoi manger : mais je me rends compte qu'inconsciemment, je suis encore dans l'hypercontrôle. Le fait d'avoir à noter quelque chose sur le carnet me conduite à changer mon attitude alimentaire pour ne pas "decevoir" mon carnet. je dois donc être moi même y compris dans mes failles et compulsions si je veux qu'il ressemble vraiment à moi. pas évident de lacher prise avec ce contrôle permanent...

j'ai comme l'impression d'entrouvrir les portes d'une prison... je me trompe ?

[/quote]

Malheureusement oui pour le département... :-(

 

Sinon c'est vrai que de savoir que je vais noter mes comportements sur le carnet de découverte, non pas ça me force, mais ça m'aide à attendre vraiment la faim avant de manger. Après je reste naturelle dans ma façon de fonctionner sauf pour les repas (collation ) pris seule, ou j'essaye maintenant autant que possible de ne plus lire en même temps (ou de regarder la télé). Je trouve super de ne plus avoir à noter le genre d'aliment que je mange, j'ai mis quelques jours à m'habituer à ne pas penser forcément à ce que je choisi comme aliment, mais juste aux sensations que je resssentais avant, pendant et après la prise alimentaire. C'est super parce que les aliments deviennent plus "normaux", ils retrouvent leurs rôles de satisfaction psychique et physique. Calmer la faim, apporter l'énergie qu'il faut au corps pour avancer et faire plaisir...

 

à bientôt !

Bonne journée à tous !

 

 

Zabouillette.
Abonné

Bonjour,

 

J'étais super contente de tous les progrès que j'avais fait... jusqu'à ce que je cosntate que je continue à ma culpabiliser. Je vais vous donner un exemple, ça m'a même fait rire toute seule quand je m'en susi aperçue ce matin.... En mettant du beurre sur ma tartine, j'étais en train de penser que ce n'était pas "mal" car c'est plein de vitamine A.......... (ce qui est vrai, non?)

 

Biz à tous et à toutes

shackleton.
Abonné

Bonsoir tout le monde,

Un premier effet du LC ? Je me suis surprise, aujourd'hui, à manger nettement moins (entre autres, pas de prise alimentaire "hors faim") que d'habitude : une tartine ce matin, un bol de céréales à midi, deux tartines de confiture de coing (slurp !) au goûter, et du riz à la tomate (comme ma soeur m'a appris à le faire en s'inspirant des Cubains) et un yaourt ce soir. Pour les deux tartines, c'était vraiment une grosse faim (presque de l'hypoglycémie). Pour le repas du soir, c'était la bonne faim, celle qui fait grogner mon estomac. Et là, ô surprise, aucune, mais vraiment aucune envie de manger, seulement une très grosse soif à cause de la chaleur alsacienne. Et pour la soif, envie de rien d'autre que d'eau à température pas trop fraîche. Là, il y a un demi-litre qui vient de descendre et qui appelle un autre demi-litre.

Et le plus drôle est que même si ça ne paraît pas très orthodoxe (entendez équilibré comme on nous l'apprend dans les journaux), je ne culpabilise même pas. Le tout pour moi n'est pas d'arriver à la sainteté ditététique (ça se dit, ça ?) mais tout simplement de réapprivoiser quelque chose qui m'a échappé depuis des années.

J'imagine que l'équilibre alimentaire reviendra justement quand j'arrêterai de manger telle ou telle chose parce qu'on dit que c'est sain, mais tout simplement parce que j'en ai envie.

Une autre observation que j'ai faite est que, somme toute, je n'aime pas tant le sucré que ça. J'en mange de façon compulsive (avec de plus en plus de chocs insuliniques à la clé) mais : je n'aime pas tant ça que ça en fait.

Par exemple, les yaourts : depuis quelques mois, je mange des yaourts aux fruits bio. Pourquoi ? Pas par TOC écologique mais juste parce qu'ils sont bons et surtout pas trop sucrés par rapport aux yaourts conventionnels. Ils ont un vrai goût laitier acidulé que j'apprécie beaucoup. Ceux du conventionnel m'insupportent par leur odeur chimique et leur goût tellement sucré qu'on dirait du sirop.

Ca ne m'empêche pas, par exemple, de boulotter en vraie ogresse - surtout au travail quand ça chauffe - des barres chocolatées ou des biscuits ultra-sucrés et gras à suinter (pas très poétique je vous le concède mais je ne suis pas en mode langue de bois) pour me dire dans le même temps que ces choses sont parfaitement dég...

Je jette mes impressions un peu au hasard mais j'aimerais avoir vos ressentis sur la question : que vous soyez en début ou en cours, voire en fin de LC, vous êtes-vous rendus compte à un moment donné que les aliments objets de vos EME étaient après coup finalement pas bons du tout ? Avez-vous eu aussi des phases "bouffe junk" suivies - selon vos sensations alimentaires - d'envie de bonnes petites choses fraîches et saines ? Vous est-il déjà arrivé de trouver soudain succulent quelque chose de banal (comme mes tartines de confiture de coings ou le riz à la tomate tout simple) ? Et ça vous inspire quoi ?

Merci et bonne soirée

Shack' qui se pose un demi-million de questions ans être sûre de vouloir forcément un demi-million de réponses ...

fablab.
Abonné

bonsoir,

oui oui j'ai des phases de ce type : je mange ordinairement bio, je suis gourmande et un peu gourmet... mais en phase de compulsion je vais "bouffer" (il n'y a pas d'autres termes) des choses dégoutantes : un paquet de biscuits apéros ... à l'huile de palme, ou un paquet de prince (et j'en suis malade physiquement et ne parviens pas à le digérer), ... c'est ça la junk food ? immédiatement après j'ai envie de boire de l'eau fraiche ou d'une nectarine juteuse.... bref : c'est exactement ce que tu décris.

se bourrer de trucs dégoutants qui ne font même pas plaisir... je me demande si ça ne s'apparente pas un peu à de la boulimie mais je n'y connais rien.

Je peux bien confesser que l'autre jour, je n'avais pas pu manger le midi à cause du boulot, sur la route du retour (87 kms), je me suis arrêtée à 18 h au mac drive et j'ai acheté trois sandwichs ! oui ! compulsion ! alors que je trouve ordinairement ça décevant à chaque fois et que je préfère ceux faits à la maison.

voilà le genre de comportement irrationnel que j'ai aussi.

trop rationnel, c'est trop contrôler et mettre un qualificatif malthusien...céder à ses pulsions c'est pas bien non plus...

conclusion : y a du boulot.... lol

Hachi.
Abonné

Salut,

Moi au bout d'un mois et demi ma plus grande victoire est de ne manger que quand j'ai faim. Reste maintenant à manger des choses que j'aime et dont j'ai envie et surtout à respecter ma sasiété... C'est le plus dur pour moi.

Pour le moment j'ai l'impression que mon corps se gave de tous les féculents que je lui ai interdis pendant toutes ces années. Mais j'ai aussi envie de bonnes salades ou de petits légumes au bout d'un moment. Et j'ai aussi envie d'expérimenter! De tester de nouvaux goûts après m'être rendue compte que des choses que je mangeais étaient vaiment pas à mon goût. De la même manière certaines compulsions genre sur un certain chocolat s'est arrêté d'elle-même quand j'ai constaté que non ce n'était pas bon: trop sucré et pas assez chocolaté. 

Alors je trouve cela très déstabilisant mais finalement le constat est que je fais un peu mieux les choses et que je me pose un peu plus de questions sur comment je mange non pas de manière qualitative  ni quantitative mais plus psychologique: pourquoi je mange, est-ce que cela me plait... etc

Courage à nous toutes!

Flo66.
Abonné

[quote=Hachi]

je me pose un peu plus de questions sur comment je mange non pas de manière qualitative  ni quantitative mais plus psychologique: pourquoi je mange, est-ce que cela me plait... etc

[/quote]

J'adore cette phrase !! smiley 

c'est tout à fait ça...pourquoi toujours regarder si nous avons ingurgité la bonne dose de légumes, de fruits, de glucides, de lipides, de protéines etc...et ensuite, est-ce qu'on en a mangé suffisamment, trop ? etc...

ça rend fou non ?

De t'avoir lu,  je me dis que oui, c'est quand même là les questions essentielles lorsque l'on mange non ?

Pourquoi je mange ?  Est-ce que j'ai faim ? Est-ce que ça me plait ? 

Merci.

Bonne continuation !! 

Annemie.
Abonné

bonjour

(Turn bravo, même si tu sembles être le seul mec pour le moment:) jespère moi ne pas être la seule de mon âge, mais j'en ai déjà vu au moins deux qui s'en apporhcent )

je suis inscrite depuis hier mais un pro des prises et pertes de pods

Tout a commencé, hélas, quand j'étais ado et que je me trvouais, à tort, complètement à tort, trop grosse... et depuis le poids, ce que je pouvais ou ne pouvais pas manger n'a cessé d'envahir ma vie. commen j'ai 64 ans, je vous laisse imaginer

Régimes divers et variés toujours suivis de perte puis reprise de poids..

La balance a longtemps été une obsesssion, je l'emportais même au camping, faut le faire quand même,

Maintenant elle ne l'est plus du tout, je me suis même offerte cette toute belle et superbe balance qui marche en wifi et je ne regarde le poids sur internet qu'une fois par mois et oh miracle, il est stable, même s'il n'est pas descendu... depuis que j'ai repris et que je suis passée de 73 à 81 kilos 300 (au nvieau là même les grammes comptentà je me contente de me réjouir de voir que j'y reste et que je ne suis pas aux fatidiques 83 kilos que j'avais décidé de ne plus jamais faire :)

Mais voilà, hypertension modérée et refus de me voir augmenter les médicaments c'est ce qui m'a fait dire qu'il fallait à tout prix que ça change

mon problème n'est pas vraiment, ou pas tout à fait, ce que je mange pendant les repas, mais le fait que je continuais à manger TOUTE la journée

heureuse? je me récompense en mageant

Enervée? je déstresse en mangeant

Triste? je me donne de la joie en mangeant

et d'une tabllette de chocolat par semaine je suis passé à deux, puis à deux deux fois par semaine, puis j'ai complété par une patisserie, puis deux, puis trois

là je dis stop, 

Mais envie du tout de compter les calories ou les points, de peser, de mesurer et de me priver

j'avais déjà lu un livre du dr Apfeldorfer et suis tombée hier par hasard sur ce site..

hop, je me suis inscrite pour 6 mois car retravailler mon rapport à la nourriture sera un travail de longue halaine je pense

par contre, aujorud'hui, pour la première fois depuis longtemps, j'ai de nouveau la sensation de faim... _une bonne chose 

 

qui voudrait être en binome avec moi?

d'ailleurs ça consiste en quoi?

bonne fin de semaine

Annemarie

Marjoline.
Abonné

Bonjour!

je reprends LC après 3 semaines d'interruption où j'ai pensé à plein de choses mais pas qu'à la nourriture, j'ai pris du recul sur la préparation des repas et l'anticipation (y'a des tomates et des oeufs au frigo, des fruits... on se débrouillera toujours si pas envie ou pas le temps de mander), j'ai mangé de tout, parfois trop mais j'ai attendu pour remanger, parfois trop à 2 repas mais j'ai aussi su attendre... bref, y'a des choses qui fonctionnent! j'ai eu du mal avec la RPC : peu d'occasions pour être seule et tranquille au moins 20 minutes et difficulté de pratiquer sans l'aide de l'ordi et de la parole qui accompagne les exercices (j'ai pas de mp3...).

AUjourd'hui, j'expérimente la faim... je me suis levée en ayant faim... et j'attends... j'ai bu un thé mais mon ventre gargouille... j'ai cherché la sensation de gorge serrée et je l'ai trouvé... était-ce un signal de faim ? je ne l'avais interprété ainsi, mais je ne le ressens que si je déglutis et ça me semble disparaitre... je vais suivre cet indice...

Une part de moi a envie d'aller manger... pour contenter mon estomac et une autre part a envie de réussir le défi et d'attendre le déjeuner... je vais essayer de trauver des activités pour m'occuper l'esprit et les mains pour réussir mon défi...

Si j'ai une petite faim tout de suite, quand aurais-je une "bonne faim"? et une grande faim ? saurais-je vraiment faire la différence ???

fablab.
Abonné

[

heureuse? je me récompense en mageant

Enervée? je déstresse en mangeant

Triste? je me donne de la joie en mangeant

et d'une tabllette de chocolat par semaine je suis passé à deux, puis à deux deux fois par semaine, puis j'ai complété par une patisserie, puis deux, puis trois

là je dis stop, 

 

[/quote]

 

Bonjour et bienvenue sur ce forum. j'ai bien aimé ce passage : j'ai l'impression d'avoir déjà lu ça quelque part lol

j'ai commencé il y a à peine une semaine et ça se passe plutôt bien : rien qu'avec le carnet d'observation et la recherche de la faim et satieté je me sens mieux, plus apaisée.

j'espère qu'il en sera de même pour toi très vite. j'ai pris 6 mois aussi pour bien ancrer le parcours.

Annemie.
Abonné

merci Fablab pour ton acceuil

pour ce début je trouve aussi que ça se passe plutôt bien, et le mot "'apaisée" est aussi celui que je choisirai... et en plus, vois tu, je ne mange plus, le soir, devant la télé

du coup j'arrive bien mieux à savourer et prendre plaisir à manger ce que je mange

premier résultat, à voir s'il perdure, alors que j'ai supprimé l'un des deux médicaments pour baisser la tension car je ne le supportai pas, ma tension et maintenant depuis deux jours à 13 au lieu de 15... 

en ce qui concernen les 6 mois, il faut bien ça, pour oublier de manières erronées de se nourir instaurée de longue date

bon courage à toi aussi

Annemarie

aomame.
Abonné

Bonsoir Shackleton,

oui aussi étrange qye cela puisse paraitre je me rends compte que beaucoup de choses que je mangeais avant et bien je ne les aime plus : du genre les BN que je trouve trop qucré, le chocolat ua lait Poulain, le nutella, les danettes, les mousses au chocolat inductrielles, les chocapic. Ca m'a un peu déboussolé et j'avoue passé un peu dans une phase " je ne sais plsu trop quoi mangé et mettre dans mon repertoire alimentaire". Je me vois depuis quelques jours à vouloir des yaoruts natures tout simples, une bonne tranche de pain au leavin avec du bon beuure salé, ou du riz mélangé avec des pois chiches et du poulet au curry et au citron vert. Avant je craquais sur du sucre et maintenant ça me dégoute !! c'est complètement étrange (en tout cas pour moi^^). Maintenant je ne mange que des fruits en dessert alors qu'il y a des années je n'en mangeais jamais ! Et au goûter j'avais fait des petits moelleux au chocolat pour ma fille et bien je n'en ai mangé aucun tout simplement parce que ca ne me faisait pas envie mais alors pas du tout. Et lundi au peit déjeuner j'ai eu envie de comté et le lendemain un oeuf à la coque avec des mouillettes ! Comme quoi lorsuqe'on s'écoute le corps nous fait des surprises ! Et sans doute parce que ce sont des choses "qu'Il a envie", toute simple et qui nous procure "véritablement" du plaisir !

Oui moi aussi j'en suis à des demi-millions de questions et pensées^^

Annemie.
Abonné

bonosoir tout le monde

c'est pareil que pour Shakleton, moi c' est pareil pour les fruits,  je suis allé en acheter plein dans une ferme près de chez moi et c'est ce que je savoure et aime mainenant, les patisseries, pour le moment en tous cas, je n'en ai aucune envie... je suis déjà allée faire des courses,d espuis que j'ai commencé LC sans reveniir avec ma tablette de chocolat et sans que ça me manque

bien sur j'attends de voir la suite, on dit que les rechutes font partie de la guérison mais je ne crois pas des masses à une rechute

et si j'ai encore des envie de manger subitement, je suis aussi subitement rassasiée

et avant je trouvai que c'était une corvée que de marcher sur mon tapis de course alors que maintenant, si je ne le fais pas, ça me manque

et les exercices musculaires de LC c'est un réel bonheur

je ne sais pas si j'ai perdu du poids en cette première semaine, mais en fait je m'en fiche un peu, car je me sens déjà tellement mieux

demain je vais faire ces deux fameuses lettres à mes proches... vous les avez faites? ça s'est bien passé?

bonne nuit

Annemie

Marjoline.
Abonné

Bonjour,

j'avais envie d'avoir des nouvelles de tous ceux qui ont commencé en juin-juillet... je recroise certains par ailleurs sur d'autres fils mais je ne sais plus qui a commencé comme moi!

Si ça vous dit on se fait un tour de piste des nouvelles même si certains ont déconnecté pour cause de vacances ?

Je commence ? c'est parti !

satisfaction par rapport au programme : TB, les exercices me déboussolent parfois mais ils me plaisent

programme alimentaire OK, je suis le mouvement +/- mais ça me va

pleine conscience : c'est là où ça coince...j'ai du mal depuis que les enfants ne sont plus à l'école, je m'amménage des petits temps pour moi mais c'est rare et je suis intérrompue

exercice : pour l'instant je marche, je nage, je jardine... ça va, je suis moins sédentaire qu'en temps normal mais pas vraiment sportive non plus

EME : peu... et rarement assouvies

moral du jour : ++++

je viens  de terminer "découvrir la faim" et je commence aujourd'hui pour 10 jours l'observation des raisons qui me poussent à trop manger...

Et vous ?

 

poneyville92.
Abonné

Bonjour Marjoline,

J'ai commencé au même moment que toi (quasiment).

Bilan à 9 semaines de LC, et petit résumé (et désolée pour ceux qui auront déjà lu tout ça dans d'autres posts) :

Je suis convaincue que LC est LA bonne démarche pour apprendre à son corps à réapprivoiser sa faim et ses besoins. Je m'en veux encore un peu de ne pas y avoir penser plus tot alors que j'avais des exemples criants de personnes régulées sous les yeux (mes enfants), culpabilité, quand tu nous tiens...

J'ai gagné énormément en confort digestif car j'avais tendance à vraiment trop manger le soir et cela ne pardonne pas, mais je ne me rendais pas compte que je  mangeais trop à ce point là. Quand je mange à la cantine le midi, on fait son plateau d'avance et comme je sais qu'en général il y a bien trop à manger entre l'entrée,le plat et le dessert, je prends plutôt 1 plat et 2 desserts dont un que je peux emporter pour plus tard et je termine rarement mon assiette. Le soir j'applique la technique suivante : les plats restent dans la cuisine (c'est une cuisine semi-ouverte, mais on ne mange pas directement dedans), on se sert et on emporte son assiette sur la table; je mange dans une petite assiette, j'ai demandé à mon conjoint de ne pas me proposer de nourriture et de ne pas me resservir. Si je veux me resservir, cela doit être à mon initiative et je dois donc me lever pour cela. Pour finir je fais une pause d'au moins 15/20 min avant de me demander si j'ai faim pour un dessert. Au final, je me suis aperçue que je me ressers rarement, je ne mange plus systématiquement de dessert et je mange presque 2 fois moins qu'avant le soir. Mais je dois encore réfléchir consciemment à prendre 2 fois moins de quantité par rapport à ce que je prendrais par "réflexe" quand je me sers la première fois.

Je ne culpabilise plus du tout quand je mange sans faim sous le coup d'une compulsion, cela arrive peu souvent mais cela arrive quand même. Je me dis "pas grave, j'attendrai la faim suivante".

Je ne peux plus manger des aliments que je n'aime pas ou que je trouve insipide et sans saveur. Je préfère m'abstenir quitte à ne pas avoir assez mangé et à prendre une collation plus tard. J'ai envie de plus de légumes et de fruit, et j'ai recommencé à faire un peu de cuisine que j'avais totalement lachée depuis plusieurs années.

J'ai perdu un peu de poids et cela fait 15 jours que je stagne autour de -4 kilos, parfois c'est -5 parfois -3,5. Je semble être dans une phase de plateau, peut-être parce que je bloque un peu aussi dans mon programme. Je suis dans la phase : "j'apprends à déguster les aliments très caloriques" et je n'arrive pas à m'y mettre pour le moment. Je bloque aussi un peu psychologiquement dans ma vie personnelle et je pense que c'est lié.

La pleine conscience, j'en ai fait le minimum. Je n'en fait pas systématiquement, seulement quand j'en ressens le besoin.

Exercice : c'est là où ça blesse. Je n'ai pas suivi le programme de LC et je ne fais quasiment rien à part un peu de jardinage de temps en temps. Je réfléchis à me trouver une activité sympa que j'aime vraiment pour la rentrée. Ce sera difficile car je serai très souvent en formation durant le dernier trimestre de l'année.

Mon moral du moment est moyen mais bien meilleur que si je n'avais pas LC ;)

J'ai participé à une rencontre avec des filles de LC sur Paris et c'était vraiment sympa. Je vous encourage tous et toutes à faire de même car on se sent moins seul avec ses "fixettes" ;)

A bientôt, on s'accroche !!

poneyville92.
Abonné

zut double post. Je supprime le texte du 2eme.

Isana.
Abonné

Chouette initiative Marjoline :-),

Je me lance dans le tour de piste alors ;-).  Démarrage LC le 27/06/2012 ... ça va bientôt faire 6 semaines. 

Je suis le mouvement là où le programme m'emène, je me laisse "prendre en mains" en quelque sorte, et j'apprécie, notamment parce que je suis de nature très, très curieuse :-).  Tout comme Poneyville, je pense que c'est LA bonne démarche, et j'ai aussi un petit regret de ne pas l'avoir trouvée avant !  C'est que c'était comme ça ... il fallait que ça fasse son chemin ;-).

Même si ça a été difficile au début, j'adore la Pleine Conscience, et notamment la RPC et le Bodyscan, par contre, très, très difficile de trouver le temps sereinement quand les enfants sont là :-P.  Pourtant, c'est dans ces moments-là que ça a le plus son utilité je pense, du moins, je le constate pour moi !

Grande fan de sport auparavant, mais n'ayant plus le temps (même si le temps ça se trouve mdr ;-)), je recommence "en douceur" avec le programme LC.  Moi qui n'ai jamais vraiment aimé la gym (ça m'a toujours ennuyé), j'y retrouve ici un intérêt pour me remettre le pied à l'étrier.

Moral ... euh ... bof cette dernière semaine.  Plusieurs facteurs à mon avis : énorément de fatigue (ce qui fait que je ne trouve alors plus l'énergie pour prendre du recul, faire ma RPC, et pour ne plus être dans l'impulsivité, car c'est contre-nature pour moi) ; essai d'arrêt de la balance et là, je me sens comme "sans filet" et ça me stresse ; du coup, plus d'EME qu'au début, et plus de mal à les gérer :-P.

Niveau programme alimentaire, j'en suis à l'essai d'EME-Zen justement, essayer de pratiquer la RPC lorsque j'ai une EME, et décider ensuite, sans culpabilité, si je mange ou pas.  J'ai la sensation d'avoir un peu trop fait la "bonne élève" sur mes premiers carnets, car autant au début, j'avais l'impression de bien détecter la faim, autant maintenant que je dois me concentrer sur mes EME, je ne sais plus du tout à quel saint me vouer :-P.  Chaque fois que j'ai l'impression d'avoir faim, je ne sais plus dire si c'est vraiment la faim, ou une EME.  Je suis un peu perdue ... mais je garde le cap.

Sinon, effectivement, je constate également un attrait de plus en plus grand pour les aliments "sains", et ça va grandissant avec ma déculpabilisation quant aux aliments tabous que je ne m'interdis plus.  C'est agréable comme sensation : manger sainement par envie plutôt que par devoir :-) !

A bientôt :-)

Hachi.
Abonné

Salut tout le monde!

Oui c'est une super initiative! 

J'ai commencé depuis 7 semaines et pas un gramme de perdu cependant je ne dirais pas que je n'ai pas changé! Après 3-4 semaines de pâtes-pomme de terre-riz me revoilà dans une alimentation variée! Je ne dis pas que je n'en mange plus mais j'ai envie de verdure et de frais! 

Mon bilan est que je mange très légèrment moins mais surtout plus que quand j'ai faim! Et cela de manière totalement inconsciente ce qui est déjà une belle victoire car en mangeant ce qui me plait je n'ai pas pris un gramme! Maintenant manque à s'arrêter quand je n'ai plus faim! Mais bon une chose en son temps c'est le secret je pense! 

J'ai beaucoup travaillé sur moi-même et me suis rendue compte que j'avais une peur immense de la faim. Alors maintenant je l'attends avec impatience mais elle ne me fais plus autant peur. Alors oui je fais attention de manger avant la grande faim sinon c'est pire!

J'en suis à l'étape de la dégustation mais malgrés un bilan imminent je pense que je ne passerais pas à la prochaine étape. J'ai tout simplement l'impression de l'avoir baclé. J'ai un peu peur de ne plus manger si je ne trouve pas ça bon. Alors je fais comme si... Donc je reprendrais sérieusement.

Voilà LC m'a surtout appris à lâcher prise un peu... Alors bon courage et à bientôt!

Zabouillette.
Abonné

Bonjour,

En voilà une super initiative! merci d'y avoir pensé.... Et bravo à tous et à toutes, les progrès sont là, d'après les témoignages! En ce qui me concerne, j'ai commencé Lc début juin. J'avance très lentement, mais j'avance. Et surtout, j'ai le sentiment qu'après chaque étape, ce que j'ai acquis est durable. Et même si je mange quand je n'ai pas faim (peur d'avoir faim, convenance sociale, stress ou autre), je culpabilise moins. J'ai de temps en temps des sursauts d'nevie de faire un "vrai" régime, mais je me souviens de tous les kilos que j'ai repris après et surotut, de tout l'inconfort que ça a généré...

Je commence à apprivoier la RPC. J'ai eu beaucoup de mal, et je ne dis pas que c'est top chaque fois, mais ça avance bien. Je commence à avoir moins de mal à détecter la faim et à la distinguer des EME (encore que l'autre jour, j'ai eu l'impression d'avoir faim toute la journée....). Je fais les exercices régulièrement car je les trouve marrants. Et c'est vrai, j'aime bien ce programme car ila ttise la curiosité et il encadre sans autorité.

 

J'ai presque par perdu de poids, mais je m'habille mieux et je me sens plus jolie!

Et sincèrement, je crois que tout cela est possible gra^ce aussi à l'aide des forums et des amis et binômes!

bisous à tosu et à toutes

Zabouillette.
Abonné

Bonjour,

En voilà une super initiative! merci d'y avoir pensé.... Et bravo à tous et à toutes, les progrès sont là, d'après les témoignages! En ce qui me concerne, j'ai commencé Lc début juin. J'avance très lentement, mais j'avance. Et surtout, j'ai le sentiment qu'après chaque étape, ce que j'ai acquis est durable. Et même si je mange quand je n'ai pas faim (peur d'avoir faim, convenance sociale, stress ou autre), je culpabilise moins. J'ai de temps en temps des sursauts d'nevie de faire un "vrai" régime, mais je me souviens de tous les kilos que j'ai repris après et surotut, de tout l'inconfort que ça a généré...

Je commence à apprivoier la RPC. J'ai eu beaucoup de mal, et je ne dis pas que c'est top chaque fois, mais ça avance bien. Je commence à avoir moins de mal à détecter la faim et à la distinguer des EME (encore que l'autre jour, j'ai eu l'impression d'avoir faim toute la journée....). Je fais les exercices régulièrement car je les trouve marrants. Et c'est vrai, j'aime bien ce programme car ila ttise la curiosité et il encadre sans autorité.

 

J'ai presque par perdu de poids, mais je m'habille mieux et je me sens plus jolie!

Et sincèrement, je crois que tout cela est possible gra^ce aussi à l'aide des forums et des amis et binômes!

bisous à tosu et à toutes

Zabouillette.
Abonné

Bonjour,

En voilà une super initiative! merci d'y avoir pensé.... Et bravo à tous et à toutes, les progrès sont là, d'après les témoignages! En ce qui me concerne, j'ai commencé Lc début juin. J'avance très lentement, mais j'avance. Et surtout, j'ai le sentiment qu'après chaque étape, ce que j'ai acquis est durable. Et même si je mange quand je n'ai pas faim (peur d'avoir faim, convenance sociale, stress ou autre), je culpabilise moins. J'ai de temps en temps des sursauts d'nevie de faire un "vrai" régime, mais je me souviens de tous les kilos que j'ai repris après et surotut, de tout l'inconfort que ça a généré...

Je commence à apprivoier la RPC. J'ai eu beaucoup de mal, et je ne dis pas que c'est top chaque fois, mais ça avance bien. Je commence à avoir moins de mal à détecter la faim et à la distinguer des EME (encore que l'autre jour, j'ai eu l'impression d'avoir faim toute la journée....). Je fais les exercices régulièrement car je les trouve marrants. Et c'est vrai, j'aime bien ce programme car ila ttise la curiosité et il encadre sans autorité.

 

J'ai presque par perdu de poids, mais je m'habille mieux et je me sens plus jolie!

Et sincèrement, je crois que tout cela est possible gra^ce aussi à l'aide des forums et des amis et binômes!

bisous à tous et à toutes

Zabouillette.
Abonné

ohhhhhhhhhhh! désolée pour les trois messages.... il y a eu un problème de connexion et ..... voilà le résultat.

 

Bisous

frozzy.
Abonné

Bonjjour à toutes,

J'ai rejoint LC depuis début juillet et j'ai l'impression que mon bilan est bien moins positif que le votre :-( Je ne parle pas de kilos car je suis plutot stable depuis LC (ce qui estpositif car je sors d'un régime ou j'ai perdu 10kgs, j'en ai repris 2 depuis mais c'est avant LC donc au moins je me stabilise alors certes j'aimerais reperdre peut etre un peu plus mais si je reste au poids ou je suis tout en me nourissant de façon zen sans me prendre la tête je serais la plus heureuse!!!

Bref j'ai l'impression que pour vous c'est simple: mangez quand vous avez faim et vous arrêter à satiété. Vous tatonnez pour savoir si vous avez faim ou pas ou si c'est juste une envie, si c'est une grosse faim ou une petite - pareil avec la satiété, vous tannonez pour al reconnaître etc.... mais moi je n'y arrive pas, je sais reconnaitre quand j'ai faim et quand j'ai trop mangé (même si reconnaitre pile poile la satiété je ne sais pas encore, au moins je pourrais me dire que quand je suis sûre d'avoir trop mangé je stoppe).... mais ça s'arrête là, je n'arrive pas à respecter ces sensations: je sais que je n'ai pas vraiment faim et donc pas le droit de manger alors que je veux.... et du coup je me jette sur la nourriture, j'essaie de pratiquer l'EME-zen mais c'est pour me donner bonne conscience car avant de commencer ma "séance" j'ai déjà pris la décision que j'allais manger quand même - pareil si je trouve que j'ai trop mangé du coup je me dis que je devrais m'arrêter et du coup ça m'énerve, me frustre et je continue..... et pourtant je ne me sens pas bien quand j'ai trop mangé alors pourquoi je continue? pareil je trouve les aliments meilleurs quand j'ai faim alors pourquoi je continue à me jetter sur un truc sachant que j'ai pas faim et que je ne vais pas apprécier? je ne comprend pas pourquoi j'en arrive là, j'ai l'impression d'avoir encore plus d'EMEs... je ne suis pas découragée pour autant, je reste persuadée que c'est la bonne méthode mais voilà moi je n'y arrive pas pour l'instant et j'espère de tout coeur persévérer le plus possible jusqu'à ce que j'y arrive - j'ai quand même l'impression d'être une extra terrestre par rapport à la majorité d'entre vous.

La solution se trouve certainement dans la rpc... pour l'instant je pratique comme je peux, à contre coeur mais j'essaie et je persévère, pareil pour l'instant ça ne m'apporte rien du tout mais j'espère un jour un déclic.

Hachi.
Abonné

Salut Frozzy

Tu sais pour moi non plus ce n'est pas simple alors oui je tatonnes pour trouver mes sensations mais ça ne veut pas dire que je ne prends pas la décision de manger sans faim (même si c'est de plus en plus rare c'est toujours le cas) je pense qu'il faut laisser le temps au temps et qu'on ne changera pas un comportement ancien en deux coups de cuillère à pot! Et ne t'énerve pas après toi tu es humaine avec des faiblesses et des facilités! Tu sais reconnaitre ta faim! C'est super moi j'ai vraiment du mal! Ok tu la respecte pas toujours mais ce n'est pas dramatique et petit à petit tu la respectera de plus en plus et de mieux en mieux!

Alors ne lache rien  et on a toutes des solutions différentes si tu sens que pour toi c'est la rpc la clé du problème alors accroche toi!!!

Bon courage!

poneyville92.
Abonné

Bonjour frozzy, (j'aime ton avatar)

Ne te méprends pas, ce n'est pas simple tous les jours. Si on est là, c'est que notre rapport à la nourriture a été faussé à un moment ou à un autre, peut-être même depuis le début de notre vie. Donc chacun(e) arrive ici avec un vécu, des diffcultés différentes, des régimes ou pas.

Il ne faut pas te sentir nulle, tout ne va pas rentrer dans l'ordre du jour au lendemain. Sois bienveillante avec toi-même. Tu dis que tu sais reconnaitre ta faim et déjà, c'est un bon début. Visiblement, ton souci principal, ce sont les EME. Tu craques à chaque fois ? Ok, dans ce cas, essaie de tirer profit de ces EME, de te demander quel est ton état d'esprit à ce moment là, de repérer si ça arrive plutôt dans la journée, le soir, à un moment où tu es occupée ou pas...

Te trouver un binôme ou quelqu'un avec qui tu pourrais discuter à ce moment précis où tu sens que ça dérive, par messagerie instantanée par ex, pourrait peut-être t'aider à relativiser.

 

Courage !

Marjoline.
Abonné

Bonjour,

...merci d'être venues nombreuses à ce rendez-vous !

je suis OK avec ce que vous dites à Frozzie, c'est  vrai que c'est pas toujours facile de ne pas craquer, de s'arrêter de manger au bon moment... mais je tatonne, tu tatonnes, elle tatonne... vous connaissez la suite !

A défaut d'un vrai binome, j'aime bien mes rendez-vous sur le forum, pour lire les aventures des uns et des autres et pour partager mes états d'âme... le fait d'écrire, de décrire ce que je vis m'aide à avoir des prises de conscience, à tenir le coup et à avancer dans le labyrinthe de mes habitudes alimentaires.

Isana.
Abonné

Oh Frozzy, courage ! 

Pour moi non plus, ce n'est pas tout rose tu sais !  Tout comme toi, je sais dire quand j'ai faim (et encore ... plus ou moins, et ça varie d'un jour à l'autre cheeky), mais ça ne me permet pas encore de ne pas manger quand je n'ai pas faim, et en de qui concerne la satiété, c'est pas gagné pour la reconnaître, et la respecter c'est encore pire mdr !

Comme le disent les autres intervenantes, je pense qu'on doit être patiente et bienveillante avec nous-même ... mais pas facile hein wink ?  En grande perfectionniste, j'ai la fâcheuse tendance à regarder ce que je n'ai pas réussi à faire, plutôt que ce qu'être contente de ce que je suis parvenue à intégrer ... j'en veux toujours plus en quelque sorte.  Hyper exigente quoi cheeky.  Je suis ici pour modifier tout ça, mais un fonctionnement de 30 ans ne se change effectivement pas du jour au lendemain.

Courage !  Je suis de tout coeur avec toi.

frozzy.
Abonné

Merci beaucoup pour tous vos messages, ça fait du bien de se sentir entourée... je vais persévérer ça c'est sûr - je vais essayer de comprendre pourquoi ça bloque, pourquoi ces EMEs car pour l'instant j'ai seulement l'ipression qu'elles viennent à cause de la frustration que j'ai quand "je n'ai pas le droit de manger" ou "d'autant manger", et de la culpabilité de ne pas y arriver, je n'arrive pas à trouver le facteur déclanchant ou quelle autre émotion non liéeà la nourriture me fait faire ça (ennui stress peur???  de quoi???) - peut-être en effet dois-je essayer d'être moins perfectionniste, et de me dire que c'est pas grave si je craque etc...

Je pense que venir sur le forum va m'aider un peu aussi, déjà ce soir je me sens plus optimiste (malgré ce dessert certainement de trop à la fin de mon diner ce soir ;-) c'est pas grave je prendrai mon petit dej plus tard demian matin

Bonne soirée à toutes et encore merci, mais surtout à bientôt... on va y arriver

monautrevie
Marraine

Frozzy,

je crois que tu te mets trop la pression par rapport à cette fameuse satiété. Pour tout le monde, c'est la chose la plus difficile à reconnaître, alors sois zen et accorde toi le temps de tatonnemnts  qu'il te faudra pour y arriver. Dans la méthode, il n'y a pas "j'ai le droit de, j'ai pas le droit, je dois, je ne dois pas, il faut que, il ne faut pas que..." nfin toutes ces choses que nous avons entendues, vécues lors de tous les régimes que nous avons pû faire les unes et les autres. La sasiété se situe dans l' à peu près et n'est pas exacte à la bouchée près. Il faut souvent passer par les étapes "du trop manger", ou du "pas assez manger" pur savoir où se situe notre zone de confort avec notre sasiété...Rien n'est facile, pour personne.

Pour ce qui est de l'EME-Zen, cela marche bien pour savoir si la sensation ressentie comme étant de la faim, l'est ou pas et ensuite de savoir et de décider en pleine conscience et non de manière impulsive si l'on va manger ou pas. Ensuite, si l'on mange pour se réconforter, on le fait en mode dégustation et ça évite les orgies alimentaires qui nous laissent mal à l'aise à tous points de vue et qui au final ne nous apportent aucun réconfort..

Ici rien n'est obligatoire, interdit ou autorisé, chacun vient chercher une solution à ses problèmes alimentaires et essaie de trouver les outils qui lui permettent de les gérer au mieux au quotidien.

Aujourd'hui, après 1 an de LC, je suis toujours incapable de sauter le dîner lorsque j'ai fait un trop bon repas le midi et que je n'ai pas faim le soir. Pour moi, c'est impossible alors que je peux sans aucun problème sauter le petit déjeuner, ou le déjeuner sans pour autant me sentir frustrée mais après un "gueuleton" ne pas remanger le soir, c'est vraiment mission impossible. Je me suis donc débrouillée de ça en mangeant un tout petit quelque chose symbolique, qiitte à ne pas petit-déjeuner le lendemain. Ce n'est qu'un exemple, juste pour te dire qu'il n'y a pas de bonne ou mauvaise solution, on fait ce qu'on peut et on finit toujours par trouver sa voie.
Bon courage à toi.

Annemie.
Abonné

bonjour

cela fait maintenant une bonne semaine que j'ai commencé le programme et j'ai franchi le premier cap des 50 points (je n'arrive pas à voir mon image :(  )

j'ai perdu un kilo, mais ce n'est pas là le plus important

ce qui compte c'est que je me suis réconciliée avec la nourriture, que je fais mes exercices de respiration, 10 minutes et j'adore, et que je bouge tous les jours ou presque....

résultat, outre le kilo de perdu? je me sens plus joyeuse et plus dynamique, je savoure ce que je mange, j'ai retrouvé la sensation de me metttre à table en ayant faim et SURTOUT ma tension est passée de 15 à 12/13...

sans doute que je vais avoir des moments de découragements ou bien de baisse d'énergie... peut être pas..

en tous cas de vous lire, ça réconforte et ça aide énormément

bonne journée

Marjoline.
Abonné

Bonjour,

je remplis le carnet de découverte des raisons des excès alimentaires sans faire la bonne élève... c'est à dire en essayant de me comporter spontanément, en appliquant les principes retenus comme si je n'avais plus de compte à rendre à ... moi-m^me !

Hier soir je pense m'être fait piéger par une EME que j'ai prise pour de la faim, j'ai petit-déjeuné ce matin (j'avais prévu de le sauter pour rattraper!) car j'allais à la piscine et j'ai eu peur de mourir de faim smiley ... (cette peur est résistante chez moi... pourtant j'ai vraiment apprécié les 4 jours où je n'ai pas mangé le matinet où j'ai eu faim...)... à midi j'ai mangé de façon satisfaisante mais je viens de me faire une séance de EME-Zen pour réfréner mon envie d'aller me faire un mauvais café qui risquait de s'accompagner de sucre et de chocolat...

Résultat de ma sance de RPC, je n'ai vraiment plus faim...

mais je viens de trouver que je me sentais coupable... coupable d'être là devant mon ordi au lieu de préparer mes activités de la rentrée, coupable de ne pas être en activité ménage ou repassage ou je ne sais quoi... et je crois que cette culpabilité survient souvent en fin de journée ou de repas, quand je me pose... je pense que dans mon enfance, j'ai du entendre des choses dans ce sens... l'oisiveté, mère de tous les vices ou un truc dans ce genre... je cogite (vos pistes sont bonnes à prendre aussi!) et je vais lui tordre le coup à cette culpabilité !

poneyville92.
Abonné

[quote=Marjoline]

mais je viens de trouver que je me sentais coupable... coupable d'être là devant mon ordi au lieu de préparer mes activités de la rentrée, coupable de ne pas être en activité ménage ou repassage ou je ne sais quoi... et je crois que cette culpabilité survient souvent en fin de journée ou de repas, quand je me pose... je pense que dans mon enfance, j'ai du entendre des choses dans ce sens... l'oisiveté, mère de tous les vices ou un truc dans ce genre... je cogite (vos pistes sont bonnes à prendre aussi!) et je vais lui tordre le coup à cette culpabilité !

[/quote]

C'est un problème de fond, quand on ne sent pas coupable de trop manger on se sent coupable d'autre chose. Il faut vraiment travailler dessus car c'est très ancré dans la mémoire collective. Oui, on a le droit de ne rien faire !!

Isana.
Abonné

Aaaaaaaah cette bonne vieille cupabilité :-P !

Ma psy m'avait dit en son temps qu'elle avait inventé expressément pour moi le "syndrôme de Dobby" (après le syndrôme de Peter Pan" :-P) ... pour référence à l'Elfe de Maison dans Harry Potter, vous voyez ?  Celui qui disait tout le temps, en s'autoflagellant, "Méchant Dobby !  Méchant Dobby !" 

... eh ben ...

... c'est moi :-D !

Enfin, depuis, je me soigne MDR.

Tout ça pour rejoindre Poneyville : il y a un fameux poids des générations sur nos épaules par rapport au bien-être que procure le fait de ne rien faire.  Depuis que je vis avec un italien d'origine, pour qui la Dolce Vita est un des grands principes, je commence à m'assouplir, mais c'est loin d'être gagné !

Courage Mafalda.

 

 

Isana.
Abonné

Aaaaaaaah cette bonne vieille cupabilité :-P !

Ma psy m'avait dit en son temps qu'elle avait inventé expressément pour moi le "syndrôme de Dobby" (après le syndrôme de Peter Pan" :-P) ... pour référence à l'Elfe de Maison dans Harry Potter, vous voyez ?  Celui qui disait tout le temps, en s'autoflagellant, "Méchant Dobby !  Méchant Dobby !" 

... eh ben ...

... c'est moi :-D !

Enfin, depuis, je me soigne MDR.

Tout ça pour rejoindre Poneyville : il y a un fameux poids des générations sur nos épaules par rapport au bien-être que procure le fait de ne rien faire.  Depuis que je vis avec un italien d'origine, pour qui la Dolce Vita est un des grands principes, je commence à m'assouplir, mais c'est loin d'être gagné !

Courage Mafalda.

 

 

Isana.
Abonné

Aaaaaaaah cette bonne vieille cupabilité :-P !

Ma psy m'avait dit en son temps qu'elle avait inventé expressément pour moi le "syndrôme de Dobby" (après le syndrôme de Peter Pan" :-P) ... pour référence à l'Elfe de Maison dans Harry Potter, vous voyez ?  Celui qui disait tout le temps, en s'autoflagellant, "Méchant Dobby !  Méchant Dobby !" 

... eh ben ...

... c'est moi :-D !

Enfin, depuis, je me soigne MDR.

Tout ça pour rejoindre Poneyville : il y a un fameux poids des générations sur nos épaules par rapport au bien-être que procure le fait de ne rien faire.  Depuis que je vis avec un italien d'origine, pour qui la Dolce Vita est un des grands principes, je commence à m'assouplir, mais c'est loin d'être gagné !

Courage Mafalda.

 

 

StephZH.
Abonné

Bonjour à toutes et à tous!

 

Arrivée sur Linecoaching début juillet, cela fait en fait plusieurs années que j'avais découvert cette approche à travers les livres de JP Zermati et G. Apfeldorfer... Mais... parce qu'il y a évidemment un mais, sinon je ne serais pas là... Je pensais plutôt bien mettre de moi-même cette façon naturelle de manger en place et puis, cette année, suite à de grandes remises en question dans ma vie personnelle, cela a volé en éclat. Mon poids a fait le yoyo depuis janvier (grande baisse... suivie d'une grande hausse... avec à l'arrivée un poids supérieur à celui de janvier) et surtout, je me suis rendue compte qu'il y avait de nombreuses situations que j'arrivais à gérer uniquement quand tout allait bien. Or, dans la vie, malheureusement, tout ne va pas toujours bien...

Ces situations sont:

- l'ennui... (et là, pour peu que le moral ne soit pas bon et qu'un paquet de bonbons traîne, je lui fais un sort!)

- les buffets et repas conviviaux (j'ai l'impression d'être encore dans le "tout ou rien": soit je me contrôle, soit je me lâche... Moi qui pensait être sortie de cette spirale... et bien pas tout à fait...)

- les repas en tête à tête avec mon compagnon... Pareil, quand tout va bien, ça se passe bien, mais quand je vais moins bien, difficile de m'écouter et de ne pas suivre les quantités qu'il mange, ou bien, par moment, j'ai envie d'un apéro, de truc à grignoter. Pourquoi pas, après tout! Sauf qu'ensuite, je n'arrive pas à lui dire que je n'ai plus faim et pas envie/besoin de dîner. Lui est globalement bien régulé, mais avec en tête toutes les convictions "diététiquement correctes"... Enfin, au moins, il accepte (parfois en maugréant ;) ) que je ne finisse pas mes assiettes...

Là, je lui ai dit que je m'étais inscrite sur le site et que je voulais tout reprendre à zéro, à la base, pour que la nourriture ne soit définitivement plus un problème. Surtout que d'ici 1 à 2 ans, nous voulons avoir un enfant, et j'ai comme objectif d'avoir à ce moment-là un rapport apaisé à la nourriture et à mon corps, pour pouvoir vivre sereinement cette période.

 

Question poids, je suis juste à la limite du surpoids (imc d'environ 25 et des brouettes), mais je sais aussi que j'ai un physique "lourd": des épaules bien carrées, une forte poitrine... donc je sais très bien que je ne serai jamais une brindille! Mon objectif est de retrouver mon poids d'équilibre, qui est à 5-6 kilos de moins qu'actuellement, a priori, vu que c'est le poids que j'ai maintenu sans problème plusieurs années.

 

Voilà pour ma présentation. Question programme Linecoaching, j'ai fini le carnet découverte (pas simple de rester totalement spontanée en s'observant, je trouve), l'initiation à la pleine conscience, que j'essaie désormais de pratiquer tous les jours et là j'observe ma faim.

 

A+

Steph

 

Zabouillette.
Abonné

Bonjour,

Je viens de lire le post de Steph, et je me suis tellement reconnue dans ce qui est écrit..... dans les autres psots aussi. Par exemple, le fait de manger quand je n'ai pas faim mais parceque j'ai peur d'avoir faim.... alors que j'ai aussi très apprécié de sauter le petit déjeuner durant plusieurs jours.... Les porgrès sont lents et quelquefois, l faut revenir sur un sujet jusqu'à ce que ça marche... Je crois qu'il ne faut aps se décourager

 

Ensemble, on est plus fort

 

Bonne journée

Annemie.
Abonné

bonjour

ça marche toujours pour moi

bon, je dois reconnaître que l'essayge de vêtemens, dur dur 

mais c'est vrai, l'éclairage et le recul dans la cabine, c'est pas top

et j'ai fait fort, j'ai essayé un maillot de bain pas vraiment adapté..; alors je suis ressortie vite fait

mais la semaine prochaine je m'y recolle

je pars demain en alsace chez mon amie, j'espère arriver à ne pas manger au delà de ma faim, je recommencerai le carnet alimentaire du début

à bientôt

Annemie.
Abonné

alors? alors? vous en êtes ou?

je suis parite chez mes amis en Alsace, et pour la première fois de ma vie sans stress concernant la nourriture et la prise de poits

j'ai géré à deux jours prêt en ne mangeant pas au delà de ma faim

j'ai eu de la chance, car on a fait des marches...

et je suis revenue enchantée, petite prise de poids perdue le lendemain.. c'est super

je viens aujourd'hui de reprendre les exercices muscu et aussi cardio, avec bonheur

ma tension est toujours abaissé par rapport à avant

je suis contente

et vous?

lorraine
Marraine

Coucou Annemie,

BRAVO ! Parceque réussir à ne pas manger trop et trop gras en Alsace faut le faire...Moi j'ai passé une partie de mes congés en Moselle pas très loin de l'Alsace et j'ai été mangé  "La table Alsace" Miam miam les flammeküche et autre baekehoff

Comme toi je suis revenue avec un peu plus de poids en train de partir....Effectivement, en revenant aux bonnes habitudes, manger par faim uniquement, le poids se régule

Bonne soirée

Lorraine

Annemie.
Abonné

à rai dire, comme il faisait chaud nous avons mangé beaucoup de salades, mais quand même de la viande au barbecue, ainsi qu'une flammiche au restau et un repas gastronomique dans un autre restau

je crois que ce qui importe vraiment, c'est de bouger et de ne pas manger au delà de sa faim...

je pars la semaine prochaine chez mon fils, je suis d'ores et déjà rassurée

lorraine
Marraine

Je te souhaite, Annemie, de super bons moments avec ton fiston...

Annemie.
Abonné

merci

ma tension continue d'^étre plus basse, je crois qu'elle va pouvoir me diminuer mon médicament

quel bonheur d'avoir entamé line coaching

liza19.
Abonné

Bonjour Cara,smiley

Je ne sais si tu continues cette méthode mais presonellement, tout comme toi, je prends mon temps pour le faire.

j'ai 60 ans et ai essayé 2 fois la méthode mental slim avant celle-ci et bien d'autre avant.

Mentalslim m'avait confirmé ce que je soupçonnais au fond de moi : m'a prise de poids progressive est bien un problème de gestion du stress et de mes angoisses profondescrying; mais cette méthode est la seule qui m'aprenne vraiment à agir sur moi-même et de façon simple enlightened mais entre temps j'ai aussi repris le chemin du psy afin de tenir au loin les traumatismes passés ou tout au moins de mieux vivre avec wink

Pour ce qui est de ton mal être es-tu sûr qu'il n'y a pas un problème non résolu qui te mine à ton insu ?angleje ne désire pas connaitre tes secrets mais simplement te faire par de mon experience, même si "l'espérience est une lanterne qui n'éclaire que soi même" wink

Bonne continuation,

Annemie.
Abonné

en quelques mots voilà où j'en suis

cette métode est,, pour moi, un réel bonheur...

je suis pour la deuxième fois en vacances, cette fois ci chez mon fils

et non seulement je ne grossis pas, mais je continue à perdre du poids

je ne fait pas tous les défis, car je n'ai parfois que mon smartphone à disposition, je ferai cela en rentrant

mais je respire, je respire, je respire

mais je prends plaisir à manger

je ne culpabilise plus

je bouge... je ferai les excercices du coach en rentrant, mais ne manque pas de marcher, grimper des côtes

ma tension est toute basse, j'ai plein d'énergie et je me sens enfin réconciliée avec la nourriture, j'accèpte qu'on puisse prendre plaisir à manger et que c'est bien

Marjoline.
Abonné

Bonjour,

un petit bilan aussi en cette fin de vacances pour faire le point avec vous et moi !

2 kg perdus depuis le début du programme... ça c'est cool !.. surtout cette perte de poids n'est plus pour moi l'essentiel de ma motivation à suivre le programme. Je ressens vraiment que mon rapport à la nourriture change. Plus de pression pour manger aux heures de repas, pour ne plus manger des quantités importantes parce que la demie-journée qui suit va être sportive, ou chargée ou ???, plus de pression si je mange 2 barres de chocolat, je ne me sens plus obligée de terminerr la tablette pour me punir... et surtout plaisir de sentir la faim arriver, plaisir de cuisiner, de mettre dans mon assiette des produits que j'aime, cuisinés comme j'aime (avec autre chose que 3 grans de sels et un petit filet d'huile d'olive !).

La RPC est mon amie, je respire souvent dans la journée et je me donne RV le plus souvent possible pour suivre une séance enregistrée. Mais en voiture, en marchant, avant de petit déj ce matin... je me pose et j'observe mes sensations avec bienveillance !

J'en suis à la partie "tester les différentes faim" sur une semaine, je crois être familiarisée avec la petite faim (que je ressens maintenant fréquemment), la moyenne faim, la bonne faim, celle qui fait piaffer d'impatience de passer à table... la grosse faim...j'ai pas encore testé ! je la connais pour l'avoir déjà ressenti contrainte et forcée lors de quelques occasions de grosses journées de boulot... mais je ne l'aime pas et j'ai du mal à m'y astreindre... je crois que je vais essayer de sauter un diner et un petit déj, plus qu'un repas de midi car à midi nous déjeunons en famille et ça me parait compliqué. Comment vous y êtes-vous prises ? Je crois que beaucoup d'entre vous ont déjà fait cette partie bien avant moi.

J'ai lu que la grande faim arrive en cours d'ap-midi si on ne mange ni le matin ni le midi. Est-ce que c'était bien ça ?

Bon ça m'inquiétes un peu mais je vous arriver à jouer le jeu cette semaine... Les EME se font rares ou du moins quand elles sont là je ne me venge pas forcément sur la nourriture. 3 biscuits par ci, 2 carrés de chocolat par là... ça va, d'autant que j'attends d'avoir faim pour manger.

Pour le moment je suis à la maison les matins, je peux gérer mes repas du matin facilement, à midi on mange en famille mais je peux repousser un peu l'heure assez facilement et le soir, je me fais souvent une assiette composée que je mange seule. Les enfants aiment manger plus tot que moi et monsieur a faim en rentrant du boulot... pas moi !

J'ai envie de continuer à apaiser ma relation à la nouriture ! Et vous ?

A bientôt pour nos aventures de Lcoachées de juin/ juillet !

 

geisha.
Abonné

bonjour,

je fais un petit bilan de ces 2 mois de LC.

J'ai perdu 2 kg, je me sens mieux dans mes vêtements. Ce qui m'agace c'est qu'avant je ne me pesais jamais, sans doute la peur de voir le chiffre qui s'affiche et depuis LC, j'ai tendance à vouloir connaitre mon poids tout le temps. Va falloir que je travaille là-dessus.

Au niveau de l'avancée du programme, je progresse régulièrement. Certains exercices faits avec plus ou moins de sérieux : pas tester la grosse faim et la dégustation un peu survolée.

Mon problème était plus lié aux consignes de manger 3 repas /jour alors je mangeais sans faim. Maintenant j'ai ressenti le besoin d'avoir faim pour manger avec plaisir.

J'en suis à l'étape du fractionnement du repas, du coup, réduire les UA me permet de sentir la faim au moment des repas.

Je fais la RPC régulièrement mais étant dans une période calme, j'en ressens peu de bienfaits.

J'ai décidé de refaire de aquagym à la rentrée.

A bientot

X