Zéro pointé en RPC - 24102015

Tinea.
Ancien abonné

Pffft je suis dans cette méthode depuis 9 mois...ben la RPC je n'y arrive pas. Je n'y arrive pas plus de 10 secondes sans rire...c'est nul non?

Je n'arrive pas à me concentrer je suis toujours sur la brèche,une vraie dingue...

J'arrive un peu à faire le body scan mai la rpc pas possible...je vais continuer à bouffer c'est ça?

D'ailleurs je ne vois toujours pas trop le rapport entre la bouf et les émotions d'autant plus que je n'ai pas spécialement l'impression que se sont les émotions qui me font bouffer...

Commentaires

Tinea.
Ancien abonné

Désolée mon post est parti après une fausse manoeuvre!

Merci si d'autres ex nuls passent par là et peuvent m'aider...

FRED73
Marraine
La pleine conscience ne sert pas qu'à gérer les problèmes que l'on a avec la bouffe. Elle sert à accepter ce que l'on vit et à ne plus se laisser entraîner par nos ruminations. Grâce à la pleine conscience, on apprend à laisser passer nos pensées et à ne plus penser qu'elles sont la vérité. La pleine conscience permet aussi d'être pleinement dans le moment présent.
capuccino
Marraine

Bonjour Tinéa,

As-tu repéré ce qui a entraîné ta prise de poids ?

On mange pour deux raisons essentielles  : soit parce qu'on a faim, signe que notre corps a besoin d'énergie pour fonctionner, soit à cause des émotions agréables (comment puis-je augmenter encore le plaisir que j'éprouve là en ce moment? ou alors à cause des émotions désagréables qui sont tellement inconfortables à vivre que je vais essayer de trouver un moyen pour m'apaiser, me calmer°.

Lorsque l'on prend du poids, il est hyper fréquent que l'on développe un rapport conflictuel avec la nourriture et du coup on développe une certaine posture vis à vis de celle-ci. Manger certains aliments diététiquement incorrects peut devenir angoissant, culpabilisant. On peut développer une peur d'avoir faim, de manquer et pour y faire face, on va s'organiser...Ce sont des émotions alimentaires.

Et puis il y a toutes les émotions dont nous sommes le siège tout au long de la journée et dont nous n'avons pas toujours conscience parceque les émotions nous bombardent, nous réagir de telle ou telle manière et nous quittent...Mais certaines émotions ne nous lâchent pas aussi facilement que ça, on ne les repère pas forcément tout de suite, on se sent juste mal à l'intérieur de soi et on est si mal que l'on veut que cet état cesse, alors on mange. On a l'impression d'être poussé par une force intérieure et qu'on est plus soi même. On se retrouve la tête dans le frigo ou dans le placard et on mange.  Quelquefois ça marche et puis quelquefois ça marche pas , parce qu'on a pas le bon aliment ou parce qu'on n'est pas présent à ce réconfort, ou parce qu'on se sent coupable de manger alors qu'on est déjà assez grosse comme ça...Alors, on part en vrille et mange encore et encore sans trouver le réconfort...

La pleine conscience nous permet d'être dans l'instant présent, d'être dans le ressenti de nos sensations. Est-ce vraiment de la faim ? Non ? Alors c'est de l'émotion ! Ah oui et laquelle ? Pas facile de mettre un mot sur ses émotions quand on a cherché à les éviter depuis bien longtemps ! Alors je vais m'interroger, je vais observer ce que me raconte mon corps qui lui, va m'aider à mettre des mots sur mes ressentis, puis sur mes émotions...Et là, je vais pouvoir décider de ce que je vais faire . Vais-je accepter cet inconfort et ne pas manger ou vais-je décider de manger pour me réconforter ?   

La pleine conscience n'est pas aisée pour tout le monde. La pleine conscience, il n'y a rien a en attendre, elle ne va pas nous permettre de nous calmer, de nous relaxer...Elle va juste nous permettre d'observer d'instant en instant nos ressentis et leur évolution.

C'est en forgeant qu'on devient forgeron...

Maridav.
Abonné

Wahou je ne suis pas rendue à la RPC mais ce que tu dis dans ta réponse cappucino me parle énormément! 

Ça m interpelle d'ailleurs! Je vais imprimer ton com et me le relire jusqu à ce que ça rentre  dans ma tite tête qui refuse de penser et à ma bouche qui m'anesthésie.

izabelle
Animatrice forum

[quote=Tinea]

.ben la RPC je n'y arrive pas. Je n'y arrive pas plus de 10 secondes sans rire...c'est nul non?

Je n'arrive pas à me concentrer je suis toujours sur la brèche,une vraie dingue...

J'arrive un peu à faire le body scan mai la rpc pas possible...

[/quote]

eh ben  tu peux rire !!!!

en fait la  RPC est un exercice dans lequel on ne peut pas avoir  zéro  puisqu'il suffit de se recentrer sur sa respiration  dès qu'on se rend compte qu'on est parti  "ailleurs"

 

simplement, pour certaines personnes, vu le nombres de pensées à la seconde, il s'agit d'un entrainement  intensif, et en une minute, on recentre genre 100 fois notre attention   là où d'autres la recentreront une ou deux fois

personnellement j'arrive même à me centrer sur ma respiration  et en même temps, en arrière plan, continuer à penser à des tonnes de trucs

 

c'est pourquoi de mon côté   quand je pratique la RPC  il s'agit d'un exercice intensif   et qu'au bout de trois minutes, j'ai du fournir un effort de concentration énorme

j'ai recentré mon attention des milliers de fois de ces trois minutes

et parfois j'ai eu du mal

 

peu importe, l'important c'est de le faire, de s'y entrainer

 

je pense que c'est plus fondamental pour nous  (les agités du bocal)  que pour ceux qui font de la RPC facilement  (yen a même qui aiment ça !!!!)

 

fais-toi simplement de petites séances, ne te focalise pas sur la performance puisque ça n'existe pas en RPC, simplement recentre ton atttention sur ta respi  à chaque fois que tu pars à penser à autre chose

 

si la respi n'est pas ton truc, tu peux le faire sur n'importe quoi d'autre dans le présent

de mon côté je l'ai beaucoup fait sur mes sensations corporelles,  tu peux tout à fait le faire là-dessus plutôt que sur la respir

 

 

le principe étant simplement de pouvoir être dans le présent, d'apprendre à lacher les pensées pour vivre les choses dans le présent

c'est vraiment un exercice essentiel

mais oui c'est dur

 

tu peux ceci dit faire le bodyscan à la place, aucun problème

CecB.
Ancien abonné

Ah ah je me reconnais dans les agitees du bocal ;) dur de perseverer quand on a l impression d echouer !

Moi j ai un petit truc en plus : j ai telecharge une appli sur mon smartphone qui s appelle "Simply being - Guided meditation", developpee par Meditation Oasis.

Le terme meditation est tres impressionnant, mais mediter c est juste se concentrer sur l instant present et laisser filer ses pensee... rien de bien neuf quoi ;)

Les + :

- la voix qui te guide est incroyable, moi il me suffit de l entendre pour me relaxer deja un peu

- choix de la duree de la partie guidee

- choix de la musique d accompagnement

- choix de la duree de misuque apres la partie guidee : cela permet de commencer par example 5 min guidee, et 5 min avec uniquement une musique ou des sons apaisants

 

Les - :

- C est en anglais, je sais que cela peut rebuter beaucoup de personnes... mais en fait, ce n est pas tres important de tout comprendre ! Et c est assez simple.

- Hum... c est addictif !!! J ai telecharge les applis de Meditation Oasis pour bien dormir, celle pour mediter en marchant (parfait pour une RPC active !), celle pour gerer les angoisses...

 

Je ne voudrais pas me facher avec nos experts, mais leurs enregistrement audios ne m aident pas autant que ceux ci !

Essayez et dites moi si vous aimez !

Kaylee
Marraine

Moi, j'aime bien la voix du Docteur Apfeldorfer... frown et celle de Bernard Giraudeau sur un CD qui accompagnait un livre (dont je ne me souviens d'ailleurs ni du titre ni de l'auteur). smiley

L'anglais, pour moi, c'est non ! S'il faut, en plus, se concentrer sur une langue étrangère pour se relaxer, pour moi cela va à l'encontre du bienfait recherché.

Mais je viens de faire un copier-coller des propos de Capuccino, vraiment, cela me réconcilie avec cette pratique, que je ne fais souvent qu'en cas d'urgence, style "bon, je suis mal, je n'ai rien à perdre à essayer une RPC, je n'irai pas pire". Et la plupart du temps, ça marche avec succès. Surtout lorsque je flippe lorsque je suis bloquée en voiture dans un embouteillage (je ne sais pas pourquoi, je suis claustrophobe des embouteillages alors qu'être coincée dans un petit ascenseur sans miroir en cas de panne ne me fait rien du tout).

Haut de page 
X