Acceptation émotionnelle en pratique

izabelle
Animatrice forum

Voici un fil pour pratiquer ce qui est le plus essentiel  pour "guérir"  de notre mauvais rapport à nos émotions

pour tous ceux qui ont tendance à considérer leurs émotions comme quelque chose de dangereux,  quelque chose à maîtriser, quelque chose à  anéantir  ou du moins à "calmer"

ce fil est fait pour vous....

 

c'est à dire tous les mangeurs émotionnels  en fait  wink

 

le but de cette pratique est d'apprendre à considérer  (peu à peu)  nos émotions comme nos amies  au lieu d'en faire des ennemies

notre cerveau a tendance à les considérer comme des ennemies car elles viennent souvent chambouler le plan qu'il se fait,  l'envie de tout maîtriser notamment,  d'effacer toute ambiguité, toute incertitude, etc...

 

cependant sans nos émotions nous aurions énormément de mal à nous adapter à notre environnement et à développer de bonnes relations avec les autres

elles sont beaucoup plus essentielles, indispensables, que notre cerveau le considère

grâce à elle on peut être guidés, comme avec un GPS,  et aussi trouver l'énergie pour faire ce qui doit être fait  en relation avec notre environnement

 

c'est pourquoi  développer une nouvelle relation  à nos émotions est essentielle si on veut à la fois enrichir sa vie, mais aussi pour ce qui nous intéresse, ne plus avoir besoin de manger en excès pour les calmer voir les anesthésier

 

le premier pas, qui est à peu près le plus important c 'est d'apprendre à vivre les émotions dans le présent

et c'est ce que je vous propose dans ce fil,  s'exercer à ressentir les émotions dans le moment présent

 

concrètement le plus simple,  pour ressentir une émotion dans le présent, c'est à dire sans aucune pensée,  c'est d'essayer de la ressentir dans son corps

ressentir dans son corps cette émotion, c'est la ressentir dans le présent

parfois il n'y a rien de tangible comme sensation dans le corps, et c'est souvent le cas pour les ressentis qui sont surtout liés aux pensées, mais dans ce cas ce n'est pas grave, car alors vous conviendrez  que ressentir  le  "rien"  n'est vraiment pas insupportable....

parfois il y aura des manifestations physiques importantes : serrements par exemple, pulsations cardiaque, montée d'adrénaline, envie de pleurer au fond des yeux (c'est là que je la ressens)

 

la pratique de l'acceptation émotionnelle c'est de ressentir l'émotion ainsi :  dans le corps,  c'est à dire dans le moment présent

 

si vous arrivez à maintenir cet état quelques secondes, quelques minutes, vous devriez constater par vous-même ce qui se passe après

l'émotion n'est pas  (du tout) anéantie, mais elle a fait son travail

 

cet exercice nous fait sortir de la lutte émotionnelle, c'est l'acceptation émotionnelle

 

alors je vous incite à pratiquer le plus souvent possible, car c'est comme tout le reste : plus on s'entraîne, plus ça devient facile

 

Commentaires

reborn60
Abonné

Acceptation des émotions, j'avance.

Reconnaissance et accueil de la colère, de la tristesse, de la joie même...

Pas tous les jours, pas toujours, mais de mieux en mieux.

Bon week-end, la communauté.

Evelyne

 

izabelle
Animatrice forum

bravo Evelyne

l'entrainement y'a que ça de vrai...

surtout pensons bien à ressentir les émotions dans notre corps, c'est la meilleure façon de pouvoir véritablement se relier à l'émotion dans le moment présent

et à force de le faire on développe une toute nouvelle relation avec nos émotions, une relation de coopération, d'amour même !!!! eh oui pour un lutteur émotionnel chevronné comme je l'étais, ça c'est une vraie révolution!

 

mais ça prend de l'entrainement, encore et toujours, ressentir son émotion dans le corps, même simplement tenter de la ressentir et se mettre à son contact, elle a quelque chose à nous dire, elle a toujours une bonne raison d'être là, elle est parfois aversive et c'est normal c'est aussi sa fonction, mais en apprennant à se mettre à son contact  on récolte de fruits merveilleux dans notre vie au quotidien

bon,  on n'a plus d'EME aussi, mais ça c'est presque la cerise sur le gateau par rapport à ce que ce travail peut nous apporter sur le plan personnel

eleo1240
Ancien abonné

qu'est ce que c'est important tout ça , et la mise en pratique aide beaucoup et libère encore plus,   je vais rester un moment sur ce travail de défusion  et c'est passionnant en même temps j'en parle (avec douceur et tact) avec mon compagnon dès que je le sens et le vois ou détecte à travers ses réactions sa souffrance , je l'initie à cette action  et curieusement il semble entendre .... parce que lui son truc c'est de bloquer ses émotions de se raidir autant qu'il peut ou de fuir donc bien sûr quand ça lâche ce qui est quasiment obligatoire et bien j'en prend plein les oreilles ! et le coeur ! c'est un travail mais au moins ça rapporte ! j'ai trouvé des liens sur internet pour les lui passer, à sa demande je précise, j'ai aussi quelques bouquins de Rhuss Harris mais c'est trop tôt , en tout cas d'être ici m'aide tellement je te remercie Izabelle  pour tout ça

reborn60
Abonné

Merci Izabelle d'avoir mis l'accent sur cette acceptation émotionnelle et de tes mots.

Merci pour les liens eleo et bravo pour le travail que tu effectues !

Serait-ce que les femmes initient souvent ce type de démarche chez leurs conjoints ?

Le mien n'est pas du tout "branché" développement personnel mais il se nourrit indirectement du travail que j'effectue.

Bonne semaine la communauté.

Evelyne

Loli2pop
Ancien abonné

Hello,

A lire tous vos messages j'apprends beaucoup.  Tout  comme eleo je fais l'amalgame méditation et acceptation.. et finalement je réalise que parfois la méditation me sert à mettre une distance avec mes inconforts. La petite maline  ;)

Un grand merci pour vos partages.

eleo1240
Ancien abonné

je viens reparler de mes soucis par rapport à mon mari qui maigri beaucoup depuis qu'il refuse de manger normalement ,plus aucun produits laitiers depuis aout , plus aucune céréales , très peu de protéines , je lui ai "suggérer de faire attention et de compenser "mais il se fâche et n'accepte aucun mot là dessus , de plus depuis son stage en Inde il y a 1 an et demi et bien il mange énormément de piment il se fait des mixture très violentes , piments les plus forts, écrasés avec de l'ail du gingembre et je ne sais plus quoi et il en ajoute à tout ce qu'il mange je ne peux rien dire alors je ne dis rien mais essaie de faire des repas équilibrés malgré tout , je lui  ai juste dis que les carences n'apparaissaient pas en 8 jours mais que c'était à la longue , mais bien sûr j'ai tord ! je ne devrai pas réagir avec mes émotions et que faire ? attendre qu'il tombe malade ? c'est terrible ces caractères orgueilleux et butés

TasseAThe
Abonné

Bonjour Eleo1240 !


Je te suggère le compromis.

Il veut manger comme en Inde ? et toi tu veux qu'il mange équilibré ?

En Inde on mange équilibré. J'ai l'impression que ton mari a fait une interprétation de ce qu'il a vu là-bas, il a une idée radicalisée avec son piment etc.

Je te suggère d'acheter 1 livre ou 2  de cuisine indienne, et de lui cuisiner des petits plats indiens. ça renouera le dialogue entre vous autour des repas, il se sentira compris, et toi tu auras ce que tu veux car les repas indiens sont des plats complets. Les recettes avec le curry rouge piquent beaucoup, tu fais un plat peu épicé pour toi, et très épicé pour lui si c'est ce qu'il veut.

Dans les livres de recette végétariennes, on remplace la viande par autre chose, comme légumes secs, et c'est pareil c'est des plats complets et bon pour la santé. Beaucoup de recettes évoque l'Inde, comme le dahl de légumes par exemple. Et surtout c'est très très bon ! 

Alors voilà mon conseil, prépares lui des repas qui correspondent à son nouveau trip tout en y mettant ce que toi tu souhaites y trouver... ni vi ni connu le tour est joué ;-) 

Je te souhaite une belle journée 

izabelle
Animatrice forum

nos émotions nous aident à réagir justement

est-ce que tu ressens de la tristesse, de la colère?

ton émotion te guide pour savoir comment réagir, t'adapter à la situation

si c'est de la colère cela montre qu'il faut mettre des limites

si c'est de la tristesse c'est que le détachement est nécessaire

et le lacher prise est souvent la seule réponse à l'impuissance

aide toi de tes émotions et surtout dis-toi bien que tu as le droit de les ressentir

le but n'est pas de ne plus en ressentir, mais au contraire de les écouter car elle nous donne des informations précieuses, même sur l'attitude adéquate à adopter avec les autres

reborn60
Abonné

Horaires du contrat bafoués par un couple d'employeurs, encore et encore... dans un travail exercé à mon domicile.

Limites évoquées, encore et encore... sans effet.

Sentiment d'arranger la vie de ces jeunes parents plus que de remplir un contrat...

Très grosse colère, gros ras-le-bol, valeur respect piétinée, malgré ma souplesse, quand s'affirmer ne suffit pas, impuissance...

izabelle
Animatrice forum

c'est bien que tu ressentes la colère elle est là pour t'aider à dire STOOOP

reborn60
Abonné

Merci Izabelle de me conforter dans ce que je ressens effectivement, cette colère qui, je le sais, m'incite à dire stop, à m'affirmer à nouveau.

Je la ressens, à sa juste place, dirais-je, ce qui est plus problématique pour moi (c'est un euphémisme wink, y'a pas plus fort comme mot ?), c'est la culpabilité à m'affirmer, cette histoire de légitimité à "remettre à leur place" des personnes que j'ai le sentiment d'infantiliser... Leurs besoins vs les miens, j'ai bien compris...

A suivre.

Belle journée.

 

eleo1240
Ancien abonné

j'ai fais ça , j'ai des bouquins , ! mais ça ne va pas ! , moi je ne veux rien je suggère juste et lui parle d'équilibre et de savoir  ce dont son organisme à besoin

 pour être en forme !

eleo1240
Ancien abonné

oui Izabelle c'est de la tristesse et lâcher prise et détachement sont mes moyens pour le moment et je vois que c'est ce qui fonctionne je ne dis plus rien par rapport à sa façon de se nourrir par rapport à rien d'ailleurs ,je fais normalement comme j'ai toujours fait j'ai de multiples cordes à mon arc tant en cuisine végétarienne qu'en cuisine indienne et exotique, moi je m'en fiche je n'impose rien et suis ouverte à toutes possibilités juste comme voulait faire autrement je lui avais proposé de rencontrer une diététicienne qui pourrai le guider dans ses choix pour éviter des carences parce qu'il n'y connait rien en ce domaine et ne sais pas compenser mais moi je ne peux dire .... nul n'est prophète en son pays ! donc j'oriente avec tact et retenue puis je laisse faire et c'est là que je vois que ça fonctionne c'est comme un enfant plus tu dis et moins il fait ,(rebelle) histoire de prendre du pouvoir et d'imposer sa propre loi ! alors moins je dis et mieux ça marche  , pour le définir juste un petit exemple il roule très vite et même dangereusement souvent je lui ai dis que mourir c'est pas grave mais rester en fauteuil le restant de sa vie , très peu pour moi alors il accélérait encore plus  et me lançait des regards en riant

 un jour on était pas loin de la maison je l'ai fait stopper et suis descendu ja'i fini à pieds , bien sûr il était en colère,

 puis ainsi de suite , il y a peu il s'est fait choper par  un radar ce n'est pas la 1er fois ! mais là il a reçu et l'amande et le retrait de point , bien sûr il n'a pas apprécié , je n'ai absolument rien dit , aucune réflexion , mais un matin il me dit , bon je pars plus tôt parce que il ne faut plus que joue à ça  , que dire ? juste " c'est sûr" sans sans rien ajouter

 et pour tout pareil alors lâcher prise c'est ce que j'ai de mieux à faire effectivement

 et puis ensuite je viens par ici et travaille sur la defusion !

 

izabelle
Animatrice forum

reborn je comprends tout à fait

justement ce qui nous aide c'est bien la colère

appuie-toi sur elle,  tant qu'elle est là, c'est bien ta preuve à 1000% que mettre les limites est la bonne réaction

c'est d'une merveilleuse aide dans nos relations

 

parfois je ne suis pas en colère contre des gens (alors que rationnellement je pourrais...) alors  je sais qu'il n'y a pas lieu.... et parfois la colère est intense

alors je me fais violence et je pose les limites, je dis les choses

pour moi c'est très dur car je déteste le conflit depuis toujours

mais je me force parce que la colère est là, donc je sais qu'elle n'est pas là pour rien

 

or à chaque fois il s'avère que cette réaction était bien la meilleure  également pour mes interlocuteurs

eh oui ça fait aussi du bien aux autres qu'on leur pose des limites!

 

alors courage c'est vrai que ce n'est pas évident, mais aide-toi de ta colère puisqu'elle est là justement pour t'apporter l'énergie nécessaire pour le faire

izabelle
Animatrice forum

tout à fait éléo !

et d'ailleurs lacher prise c'est aussi faire confiance aux ressources de l'autre

surtout les personnes qui se forgent par l'opposition,  si on arrête de s'opposer à eux, on a de meilleurs chances qu'ils prennent de bonnes décisions c ar dans leur cas ce n'est pas vraiment la rationnalité qui est à l'oeuvre, mais plutôt la volonté d'opposition

j'ai beaucoup cela chez certains enfants que je suis

il faut accepter que dans ce cas on ne peut pas vraiment passer par le côté rationnel   et vraiment travailler sur la façon dont on se relie à l'autre,  la façon qui nous plait  à nous (et donc pas l'opposition)

reborn60
Abonné

Merci de tes mots Izabelle,

Autant pour ce que tu m'écris que ce que tu écris à éléo, comme un écho...

Ressentir la colère, en faire une alliée car elle me dit quelque chose d'une situation, quand je pourrais peut-être aussi lâcher prise sur des éléments qui génèrent cette colère ?

Pas facile, mais qui a dit que ce serait facile wink ?

Belle journée à toi et à la communauté.

Evelyne

eleo1240
Ancien abonné

dur dur aujourd'hui et depuis quelques jours le pourquoi ? je l'ai trouvé , la mémoire du traumatisme il y a 1 an mon mari à été très violent avec moi , (il ne supporte pas de me voir émotive ) et cette fois là je n'ai pas pu cacher c'était tellement puissant une émotion qui remontait de si loin et reliée à mon passé et celui de ma famille ! trop fort pour maitriser alors il m'a attraper et tant serré le bras qu'il a été noir durant plusieurs semaines d'ailleurs je suis allée voir mon médecin pour faire constater , la honte de faire ça mais il le fallait parce que j'ai eu très peur , surtout de son regard haineux et j'ai pensé qu'il serait capable de pire à une autre occasion  , et il y a juste 1 an de ça alors mon corps et mon esprit , mon coeur , mon amour bafoué se souviennent avant que j'en ai conscience ! je ne me laisse plus "casser" mais aujourd'hui j'ai pleuré c'était trop beaucoup trop , je laisse aussi passer ma colère mais froide et lucide et j'avance mais c'est tellement difficile que je me demande jusqu'à quand j'aurai le courage ! pourtant je désir tant que ça aille mais en a-t-il , lui , le désir ?

izabelle
Animatrice forum

bravo d'avoir accueilli ta tristesse eleo

reborn  écoute-toi simplement : des fois il faut lacher prise, des fois il faut mettre des limites

selon moi, lorsque la colère ne passe pas c'est bien qu'il faut mettre des limites, c'est ce qui arrive quand son PROPRE territoire est envahi

par contre lacher prise sur les autres, leurs comportements, leurs territoires, leurs errances.... oui, certainement !

reborn60
Abonné

C'est ça Izabelle,

Dans cette situation d'horaires de travail bafoués de façon récurrente, c'est la valeur "respect", à laquelle je suis attachée, que je ne peux attendre de voir mise au même niveau par tout le monde.

Il faut parfois lâcher prise sur ses attentes vis-à-vis des autres, sinon c'est le désir de contrôle qui intervient.

Dans ce cas précis, j'ai décidé d'appliquer le coût prévu au contrat, ce que je me refusais à faire jusqu'alors, mais il en va de mes propres limites, de temps, de fatigue, de stress, de frustration qui ont un prix.

Merci de tes conseils avisés.

Belle soirée, la communauté.

Evelyne

izabelle
Animatrice forum

oui c'est bien pour ça que les contrats existent !!!!

reborn60
Abonné

wink

Belle journée à toutes et tous.

Evelyne

eleo1240
Ancien abonné

j'avance doucement les choses de place , je lâche beaucoup et me libère de l'emprise de l'autre c'est important j'ai toujours tout fait pour être plaisante , gentille attentionnée , j'ai refoulée mes colères mes mots durs à entendre pour lui le disant si sensible et succéptible , je me suis oubliée trop longtemps et lui ai laisser croire qu'il pouvait presque tout ce permettre que j'acceptais ses humeurs , ses rejets et que mes larmes étaient ma réponse enfin qu'il était le roi ,  le voilà tombé de son pied destale le voilà redevenu un adulte responsable et ordinaire face à lui mais il comprend mal , normal , il a des approches gentilles , séductrices auxquelles je ne réponds que peu , de toute façon je ne peux pas  , je ne le fais pas exprès je dirais cela ce fait ainsi , je n'ai plus peur de son abandon parce que c'est si facile de se poser en artiste maudit et mal aimé quand tout est fait à la maison ! de vivre au milieu de son propre film , qu'il se le joue mais pour lui ! moi je reste calme et non douloureuse , je commence à penser à d'autres choses qu'à lui , c'est bien, je suis bien , si il veut grandir c'est parfait  sinon c'est aussi parfait il fera ce qu'il sera capable de faire , je l'aime , il le sait , je le lui ai dit et que cela ne changerai pas mais je veux vivre autrement qu'en me laissant manger pour le nourrir

 je suis en grande partie responsable de ça , de ce que j'ai laisser s'installer par peur , peur de perdre , et bien j'ai payé cher très cher , je ne veux plus culpabiliser , je veux juste vivre le temps qui me reste dans le joie et la paix

Fanette
Ancien abonné

Si Maman si, si Maman si...

Pendant 10 ans j'ai essayé de cultiver la joie et la subtilité pour un homme qui n'en voulait pas. Il n'en avait que pour le contrôle et l'asservissement. Est-il vraiment possible de trouver paix et joie auprès d'un homme pareil?

Partir, partir...

Descendre d'un mariage comme on descend de voiture.

Courage!

maridoux
Abonné

bonjour  je suis nouvelle et ce forum m'intéresse au plus haut point , mais je ne sais pas par où commencer, merci de me guider!

y a -il une session spéciale pour apprendre ce lâcher prise? ou dois-je simplement lire toutes les interventions de ce forum?

bonne soirée à tout le monde

Fanette
Ancien abonné

Bienvenue Maridoux!

Explore le forum dans tous les sens, pour le plaisir de la découverte, pour le partage des expériences et des émotions. Ensuite, tu pourras sélectionner les fils qui t'intéressent le plus si tu le souhaites. 

Pour le lâcher-prise, c'est Izabelle la spécialiste, avec quelques anciennes de LC comme Reborn Evelyne, entre autres! winkPiste leurs interventions, elles sont très riches. Mais je crois que toutes te diront que la pratique de la PC et de l'acceptation émotionnelle sont indispensables à un changement de relation avec l'alimentation. Tu trouveras peut-être aussi des chats sur le sujet, et même s'ils sont fermés, leur lecture est très intéressante.

Bon parcours à toi!

izabelle
Animatrice forum

coucou Maridoux

pour le lacher prise, il y a ce fil : //www.linecoaching.com/forum-topic/le-lacher-prise-du-jour

rien de spécial à savoir, il s'agit juste de lacher prise  sur certaines choses et venir le noter sur le fil ci-dessus pour s'encourager les unes les autres

je t'encourage à lacher prise tout d'abord sur des petites choses, comme par exemple une faute d'orthographe non corrigée  ou ne pas donner son avis dans une discussion, ne pas vérifier qq chose

c'est important de commencer par les petites choses, car ensuite cela devient plus facile de lacher prise sur le reste

 

et concernant le fil de l'acceptation émotionnelle, celui-ci même,  eh bien il s'agit d'accueillir nos émotions comme de bons amis, parfois un chouilla désagréable (c'est peu de le dire) mais toujours des amis dans le fond, qui sont là pour nous donner énergie et informations

en s'entraînant à les accueillir dans notre corps, nos sensations, c'est le but de ce fil

maridoux
Abonné

merci Fanette et Isabelle, je vais suivre vos conseilssmiley

reborn60
Abonné

Bonjour la communauté,

Petit passage ici pour un partage.

J'ai découvert le site "change ma vie" sur un forum et je vous mets le lien vers un des podcasts, édité hier, sur l'accueil des émotions :

//www.changemavie.com/episodes/accueilemotions.

Belle journée.

Evelyne

eleo1240
Ancien abonné

j'avance en douceur mai j'avance , je lâche , c'est pas facile mais ça fonctionne assez bien j'arrive à ne plus me laisser envahir pas ce qui me mettait à terre

 et vous savez quoi je ne suis plus gourmande ... si je n'ai plus faim, plus envie de manger et bien aucune peine à laisser ,  ça c'est une victoire ...

ederl
Ancien abonné

Bonjour,

ce matin je n'étais pas en forme, hier soir j'ai bu 3 bières et ça m'a donné envie de manger plus que d'hab. Donc ce matin quand je vois ma tête dans le miroir je suis dégoûtée, j'ai pris du poids, je le vois direct et le vérifies en montant sur la balance.

Et là je regarde ce fil de discussion, je lis ce que Isabelle explique et en même temps j'accepte mon dégoût de moi même et j'ai envie de pleurer. L'acceptation fait du bien, de ne pas vivre ses émotions que dans sa tête, je n'avais je crois jamais testé.

 Merci.

izabelle
Animatrice forum

bravo ederl

le dégout c'est important de le ressentir et l'accepter

parce qu'il nous donne l'impulsion pour autre chose, il nous donne de l'énergie pour aller vers quelque chose qui  nous "plait"

et cela seulement si on accepte profondément sa présence

le but n'est pas d'accepter les kilos, mais bien les émotions, vivantes, qui arrivent face à ces kilos

cela te provoque du dégout,  le plus tu accepteras et vivras en pleine conscience cette émotion, le plus tu pourras utiliser son énergie pour se diriger maintenant vers ce qui a du  "GOUT"

puisque tu reviens, Ederl, n'hésite pas à utiliser pleinement ce fil, je viendrais toujours te répondre, c'est une clé réellement essentielle, pour  moi la clé fondamentale de l'alimentation émotionnelle

je suis très fière que tu aies fait l'expérience de ressentir le dégout dans ton corps et pas dans ta tête

refais-le sur d'autres émotions

ederl
Ancien abonné

Merci Izabelle.

La journée d'hier n'était pas terrible du tout, hier soir il y a des choses qui sont sorties, genre "je ne mérite que ça, souffrir" et "pourquoi m'aimerait-on ?".

J'aime bien quand ça sort car je peux agir, réagir.

Aujourd'hui ça va mieux.

ederl
Ancien abonné

Izabelle,

je voudrais savoir si ce genre de phrase "je ne mérite que ça, souffrir", on peut aussi l'éprouver dans son corps ? en fait c'est une émotion aussi, mais plus précise, du coup je ne sais pas.

Et si ça peut éclairer d'autres personnes, tant mieux.

Ederl.

maridoux
Abonné

hello EDerl,

je connais aussi ce sentiment ....c'est bien fait pour ma poire!.... je sens chez moi que ça vient de mon vécu, la honte que je garde toujours en moi, je ne mérite pas d'aller bien .... aller bien ce n'est pas pour moi...

 

je sais que c'est faux, que je mérite aussi d0'aller mieux...mais je pense que le travaille est de longue allène .... il ne faut pas se décourager...avancer petit à petit, se chouchouter un peu chaque jour, penser à soi comme on pense à ses enfants ou à ses amis, avec bienveillance.... s'il y a des moments noirs, se dire que c'est normal, que la lumière reviendra...on en est toutes là ! courage

maridoux
Abonné

c'est difficile de mettre un nom sur certaines émotions

c'est souvent des mélanges chez moi

aujourd'hui j'ai fait la soupe de carême de ma paroisse avec mes amies, tout s'est bien passé sauf peut-être que je n'avais pas envie de manger de soupe,ensuite j'ai fait du rangement dan cette grande salle avec des nanas sympas mais qui  finalement n'ont pas les mêmes intérêts que moi, enfin je suis rentrée chez moi et je pensais à l'arrivée de mon mari absent pendant toute la semaine, alors grosse EME! et je n'arrive pas à démêler mes émotions...

c'est compliqué......merci de votre aide

ederl
Ancien abonné

Oui Maridoux, moi aussi ça vient de mon vécu, trop habituée à souffrir et pas habituée à être bien, heureuse, et à réussir quelque chose.

Heureusement mon enfance jusqu'à mes 11 ans était belle et des fois quand ça va pas, que je n'arrive pas à accepter les belles choses, j'essaie de me rappeler ces temps doux pour moi et ça peut me rassurer.

Aussi je travaille toujours sur moi, je lâche pas l'affaire, des fois c'est trop, mais j'avance comme tu dis petit à petit, je sais que je n'ai pas de baguette magique.

merci pour ce soutien.

Oui tu as accumulé hier dis donc, en gros tu t'es sentie seule, abandonnée ?

Courage aussi.

 

ederl
Ancien abonné

Je continue à réfléchir, je pense du coup que c'est le sentiment de l'habitude, donc je peux éprouver dans mon corps cette habitude de souffrir.

je ne résiste pas, je vous mets ce lien, c'est un morceau de musique :

//www.youtube.com/watch?v=j0f5ZG9LG6k

en espérant que cela vous plaise.

 

maridoux
Abonné

merci Ederl, c'est beau cette musique!

il y a des jours ou je me dis à quoi bon faire ces efforts...mais je sais que je ne dois pas me décourager...ca ira mieux demain ...comme dit aussi la chanson 

je sens au fond de moi que c'est le bon chemin.... il faut s'y accrocher

ederl
Ancien abonné

Bonjour Maridoux,

je pense aussi qu' on a le droit d'être découragé des fois, car la destruction est plus rapide que la construction. Et on est pas des Wonder Woman. Bien sûr il faut pas que ça dure longtemps. ça m'arrive de craquer, de pleurer et de me dire que c'est injuste, la vie est trop dure pour moi, j'y arriverais pas... Et ça me fait du bien, on dirait que ça me lave pour régénérer les forces que j'ai en moi.

Mais oui, il faut s'accrocher comme tu dis.

 

izabelle
Animatrice forum

coucou Ederl

alors est-ce que tu as réussi à le ressentir dans ton corps, ce sentiment?

la musique t'y a aidée peut-être, la musique peut-être d'une grande aide pour se connecter à ses émotions

l'eau aussi, pour moi..... souvent j'y arrive mieux sous la douche.....

 

la phrase  "je ne mérite que ça, souffrir" est une pensée automatique, comme on dit, c'est une pensée qui s'est construite à une période de ta vie, parce qu'à ce moment là cette pensée était  "utile"  pour survivre dans des conditions certainement très difficiles

aujourd'hui elle te plombe, elle n'est plus vraiment utile, donc tu peux la lacher, mais si elle s'accroche c'est probablement parce qu'il y a des réminiscences des émotions de l'époque,  et donc automatiquement cette pensée vient  pour créer une structure, un "sens"  (même si c'est faux)

 

essaie en effet de la ressentir dans ton corps, pas tant cette phrase  que les émotions qui la font  "s'activer"

donc c'est ce  "souffrir" qu'il faut te ressentir dans ton corps

normalement au bout d'un moment, cela va te connecter à la tristesse et peut-être aussi la colère

c'est à elle qu'il faut faire de la place, pour pouvoir vivre tes émotions aux présents et pouvoir larguer les amarres avec les vieilles pensées automatiques qui n'ont plus d'utilité aujourd'hui

izabelle
Animatrice forum

maridoux ce n'est pas grave si tu ne mets pas de nom sur une émotion, on n'en a pas besoin...

le plus important c'est de la ressentir dans le présent

avant ton EME, il y a eu pas mal d'émotions, tu les as "bloquées" et ensuite c'était l'EME

c'est un processus naturel, ne t'en fais pas, mais plus tu vas pouvoir accepter de ressentir des émotions dans ton corps, plus tout cela va devenir souple et fluide

parfois on ne s'autorise simplement pas à ressentir certaines choses parce qu'on a pris le pli d'être un "bon petit soldat",  un peu comme dans vos histoires à toutes les deux je pense

alors il faut simplement s'autoriser à ressentir : la tristesse, la solitude, etc... même si on est dans des conditions pas si difficiles,  dès le moment que l'on ressent une émotion, c'est qu'elle est LEGITIME

cela ne veut pas dire se complaire dedans et se plaindre ou jouer la victime, mais vivre consciemment ces états intérieurs qui sont là comme les nuages et la pluie, utiles  à notre conscience....

Fouzia
Ancien abonné

Bonjour,

Je sens bien que ce que vous dites à un rapport avec ce que je vis mais c'est tellement flou ces nouveaux concepts. Je capte pas toutes les subtilités de votre discours. Ca veut dire quoi l'acceptation émotionnelle dans le concret? On est triste alors il faut pleurer et manifester son émotion physiquement?

"concrètement le plus simple,  pour ressentir une émotion dans le présent, c'est à dire sans aucune pensée,  c'est d'essayer de la ressentir dans son corps"

Je comprends pas ce que vous voulez dire dans cette phrase ? Comment on fait pour accepter ses émotions ?

 

Merci

 

#TCA #Hashimoto

maridoux
Abonné

pour ressentir mes émotions, j'essaie de m'arrêter et de me dire oui tu es triste, tu es anxieuse, viens dans mes bras, je vais te consoler.... ça me calme un peu, mais lorsque je suis submergée par une foule d'émotions c'est plus compliqué de lâcher prise..parfois je demande à mes petits anges protecteurs ou à l'univers de se charger de mes angoisses....ca marche aussi.....

ederl
Ancien abonné

Oui Izabelle, 

ben en fait je pense que sans le savoir je me re-connecte  à ce sentiment de temps en temps, je parle de cette souffrance et je pleure beaucoup, je la sens dans mon corps et je me tords de douleur et après c'est terminé, ça me régénère. Tu penses que c'est ce dont tu me parles ? 

La musique m'a toujours soutenue, oui c'est ma compagne de galère, ma tristesse, ma joie, mon bonheur...

Fouzia, et bien je ne suis pas sûre mais je pense que quand tu as une émotion, tu peux soit l'intellectualiser, la comprendre ou la ressentir et c'est la comprendre d'une autre manière. par ex si tu es triste et bien il ne faut pas se forcer à pleurer mais essayer que la tristesse te remplisse le corps (c'est une image) et peut-être tu pleureras. C'est du ressenti.

Maridoux heartheart

 

izabelle
Animatrice forum

fouzia, tu portes ton attention sur les sensations physiques dans ton corps : où est-ce que l'émotion "fait quelque chose" dans le corps, est-ce que le coeur est serré, la gorge, le ventre? les yeux?

c'est ça ressentir dans son corps,  porter son attention sur les sensations physiques de son corps : tiraillement, serrement, etc...

izabelle
Animatrice forum

Ederl, si tu la sens dans ton corps c'est bien là l'essentiel, si elle est ensuite terminé, c'est le signe que tu l'as laissé exister, faire son travail

le truc est toujours d'aller la ressentir dans le corps et de lacher les pensées

reborn60
Abonné

Bonsoir,

Je ne sais où venir "poser mes mots" alors il me semble que ce fil, dédié aux émotions, est approprié.

Mon cinéma, comme de nombreux autres en France, diffusera en direct ce mardi 27 mars 2018, à 20h00, une conférence de Christophe André, avec France Inter, intitulée "comment gérer ses émotions".

Voici le lien ://www.franceinter.fr/idees/2eme-conference-autour-du-bien-vivre-ensemble-animee-par-ali-rebeihi-et-christophe-andre-mardi-27-mars-2018-a-20hh, avec la liste des cinémas-partenaires.

Entre "théorie des émotions" et expérience de la méditation, si le coeur vous en dit...

Bonne soirée.

Evelyne

izabelle
Animatrice forum

c'est drole je viens de voir ça aussi, mais à l'instant

reborn60
Abonné

@ Izabelle,

J'ai réservé dans mon ciné, j'y vais avec Mr Mari.

On échangera si tu y vas wink.

Bonne journée à toi et à la communauté.

Evelyne

Haut de page 
X