Comment "éduquer" son enfant?? - 16022013

Violette28.
Abonné

Bonjour à toutes, je me pose de grandes questions sur ce que je dois inculquer, comme valeurs alimentaires, à ma fille de bientot 3 ans.

Le positif, c'est qu'elle a, depuis tout bébé, toujours été hyper régulée.

Et par chance pour elle, me sentant en difficulté face à l'alimentation, j'ai fait ce choix de ne jamais la forcer, jamais l'obliger à finir son assiette (malgré l'incompréhension de certaines personnes).

Un exemple, un jour, elle me demande un petit gateau chocolaté, après le repas. Ma belle-mère étant présente, elle lui dit: "mais tu le finiras!!!". Et moi de dire: "ah non, belle-maman, non! Je ne l'oblige jamais à finir! Vous rendrez-vous compte? Si elle est, à son âge, capable de déguster un  petit bout de ce gateau qui lui fait envie, et surtout, si elle est capable de laisser le trop plein quand sa gourmandise a été satisfaite, c'est un "don" qu'elle gardera toute sa vie, je l'espère!!!!"

Oui, mais, alors, l'autre soir, elle me réclamait un gateau à 18h30 alors qu'elle mange à 19h et que rien n'était encore pret.

Etait-ce de la faim ou de la gourmandise? Est-ce qu'on autorise, ou pas? J'aurais tendance à dire, bof, pas top!!!

Comment faites vous avec vos enfants?

Commentaires

Lavienrose.
Abonné
Je viens ici vous donner les avis des 2 spécialistes que nous avons vu. Un 1er rdv avec une Psy: elle m'a dit qu'elle pense que fillette n'a pas eu les limites dont un enfant a besoin pour grandir quant à son alimentation. Elle a étayé ce fait en remarquant que zhom et moi avons eu une enfance de restriction alimentaire et que par conséquence nous agissons en sens inverse. Un 2ème rdv avec une diététicienne spécialisée GROS....qui nous a dit que nous devons réduire les quantités en mangeant dans des petites assiettes et d'attendre que tout le monde ait fini son assiette avant de se resservir si la faim est la ou de demander si elle ne veut pas garder cette faim pour le dessert. Zhom est venu au 2ieme rdv..... J'en ai profité pour demander ce que c'était la restriction alimentaire, comment on faisait que les aliments deviennent tabous. Car en effet c'est le pb qu'on a Elle a parlé de discours et non d'interdit. Pour illustrer: elle ne veut pas que ses enfants soient sur écran après 21h... Ses enfants lui disent que leurs copains eux ont droit. Elle leur dit que chacun a ses règles et elle explique en plus que les écrans sont néfastes pour le sommeil.... Bref si l'intention de l'interdit est sensée, la frustration de l'enfant est plus facile à intégrer. On avait donné l'exemple des danettes.... Je trouve ça degue au goût et très/trop synthétique... Je ne pense pas que fillette en a besoin, le goût chocolat je peux lui faire des crèmes maison ou yaourt avec du cacao et sucre en poudre.... Zhom n'est pas d'accord avec moi, il pense que ces interdits vont faire des ces aliments des aliments tabous.... C'est pourquoi j'ai eu besoin d'aborder le sujet..... Qui je pense est le sujet de notre discussion ici. Bon mes impressions; Si j'étais régulée et zhom aussi on se poserait pas de questions!!! Je comprends que nous avons influencé fillette mais je ne me sens pas réconfortée: je connais beaucoup de parents non régulés qui ont des enfants qui le sont! Il manque un aspect important pour moi: ce que ressent fillette, pourquoi elle a besoin de manger vite et trop??? Toutes ces questions sont encore sans réponse... Je suis contente que zhom soit venu, qu'il ait pu entendre le discours LC, d'une autre personne que moi!;-)
Pattie.
Ancien abonné

Un "interdit" alimentaire de mon enfance : le Tang. Un jour, on préparait notre anniversaire, une amie née le même jour et moi, et nos mères ont eu l'idée saugrenue de lire la composition du Tang (boisson chimique qu'on adorait). A partir de ce jour, ça a été banni du village. Impossible d'en boire à la maison ni chez les copines voisines. Ma mère nous a expliqué, à mes frères et à moi, que ça n'était pas bon pour la santé, et qu'elle n'en achèterait plus. On a bien profité de la dernière carafe, et effectivement, c'était la dernière !

Je ne l'ai pas du tout vécu comme un interdit habituel. Par exemple : les Pim's : mes frères pouvaient en manger tant qu'ils voulaient, mais ma mère surveillait que je n'en mange pas trop. Ca me frustrait (d'autant que c'était rare : ma mère cuisinait quasiment tout ce qu'on mangeait, donc les gâteaux industriels, c'était la fête !) Le Tang, ça nous a frustré tous les trois, à égalité, et du coup ça m'a moins frustrée à moi : je n'étais pas seule dans la frustration. Et ça n'a pas fait du Tang un aliment tabou dans ma tête. Ca en a fait un aliment mauvais pour la santé.

Alors que les Pim's étaient un aliment tabou, je les ai même utilisés pendant mon étape sur le rassasiement gustatif, avec la gâteau industriel "Napolitain" et les M&M's.

La Danette était rare chez nous, ça coûtait trop cher pour le petit salaire de mon père. Là aussi, la rareté étant égalitaire (mes frères non plus n'en avaient pas), je ne l'ai jamais vécu comme un tabou. Ma mère faisait des crèmes maison qui avaient bien meilleur goût, mais quand ma grand-mère nous portait de la Danette, c'était la fête. Mais la fête pour tous : une part chacun. Un mets de riches !laugh

(Et en écrivant ce post, je me rends compte que j'étais super jalouse de mes frères ! Je vais avoir de quoi creuser, là !)

Lavienrose.
Abonné
Merci Pattie pour ton exemple. Ça me conforte dans mon cheminement.
izabelle
Animatrice forum

Attends, mais je ne comprends pas....  si ton fils a 22 mois, c'est normal que tu ne lui donnes pas des chips et du nutella!!!!

la mienne n'a gouté le chocolat noir qu'à 2 ans !!!

tes neveux ne sont pas un exemple à suivre, et je te comprends

il faut aussi suivre tes propres valeurs

moi pour ma fille (qui est mince aussi),  je n'interdis rien, mais elle sait qu'elle doit limiter la quantité pour garder de l'appétit pour le repas

franchement c'est la base de l'éducation à mon sens

ce n'est pas de l'ordre de "l'interdit", mais simplement le but est de se garder de l'appétit pour le repas

elle le fait sans problème, car elle apprécie les bons repas, surtout festifs

 

le nutella, elle n'en veut plus car elle est très sensible et comme je ne lui ai rien interdit, elle s'est dirigée d'elle même vers des aliments non-industriels

en ce mooment elle mange  du  "kokolo" le matin,  truc qui est aussi riche que du nutt, mais bio, et que moi par exemple je n'aime pas,je trouve ça beaucoup trop riche

 

maintenant qu'elle a 10 ans,  elle est très fière de savoir s'alimenter selon ses besoins,   ses envies

ça n'empêche qu'il faut toujours insister pour les légumes et les fruits c'est pire.....  mais elle élargit son répertoire peu à peu

 

bref, tout ça pour dire  que si ton fils est petit, c'est normal qu'il ne mange pas des aliments industriels

ensuite quand il les a découvert, c'est normal que tu restreignes les quantités pour lui apprendre à garder de l'appétit pour les repas

ensuite il le fera par lui-même, mais au début c'est de l'apprentissage

on peut manger des chips à l'apéro,  mais un enfant ne sait pas, à la base, s'arrêter pour avoir encore faim,  c'est aussi à nous de lui apprendre à le faire,  non pas en lui faisant honte et en interdisant,  mais en le guidant discrètement  et en l'aidant à se focaliser sur sa faim  (garder de l'appétit!!!   mon mantra depuis sa plus tendre enfance....)

et si une fois il fait un repas de chips, c'eest pas le drame non plus, c'est arrivé que ma fille ne mange  "que" des chips  parce que justement l'apéro trainait en longeur et qu'elle avait faim,   et bien sûr ce n'est pas un drame

mais ne pas vouloir que ces situations se répètent, ça me semble normal, en tant que parents

Pascaline.
Abonné
Ma fille de 8 ans est très attirée par les bonbons, biscuits, céréales, ...elle ne mange pas grand chose aux repas car souvent elle n'aime pas. Si j'arrête les sucreries c'est pas bien non plus. Je ne sais pas trop comment faire. Je vais relire vos astuces dans vos commentaires.
izabelle
Animatrice forum

pour la mienne,  je l'ai obligée à "gouter"  toutes sortes d'aliments, et à force sa palette de gout s'élargit

la seule qui semble rédibitoire à l'heure actuelle, c'est le poireau

je lui ai "appris" que le sucré, c'est pour le plaisir, donc on garde de la place certes, mais ce n'est pas la base de notre alimentation

peut-être pour ta fille faire en sorte qu'elle aime plus les repas

pourquoi ne pas faire de la cuisine avec elle, l'aider à trouver ses goûts?

Léonore.
Ancien abonné

Cette discussion m'intéresse fortement. Je prends vos conseils.
 

J'ai deux filles, elles sont jumelles, elles ont trois ans. Je pense m'être comportée de façon identique avec les deux concernant la nourriture mais elles ont réagit de façon très différente.


Les règles depuis toujours à la maison : on mange à table, ensemble. On goûte à tout, mais on n'est jamais obligé de finir. Ne pas finir son assiette n'empêche pas d'avoir le dessert. On peut se resservir si on a faim. On ne mange pas entre les repas. La TV est éteinte pendant les repas.

Le souci est que la nounou n'a pas exactement les mêmes règles et je pense que chez elle il faut finir son assiette. Mes filles m'ont dit aussi qu'elles n'avaient pas le droit de parler à table (vu les pipelettes que j'ai, je ne vois pas comment la nounou arrive à faire respecter cette règle... ) Je vais lui en parler à la rentrée, surtout le coup des assiettes finies.

A. qui a tendance à être un peu "rebelle" , nous teste souvent sur la règle "je goûte à tout". Mais une fois qu'elle a goûté au plat, elle gère très bien la suite, elle sait dire stop, elle sait ce qu'elle veut.

L. qui est plutôt "bonne élève" , ne fait pas d'histoire, mange de tout et finit toujours ses assiettes. Cet été, je me suis rendue compte qu'elle mangeait souvent sans faim, juste pour finir l'assiette. On a travaillé ensemble la notion : je n'ai plus faim, je n'en veux plus. Elle a très bien compris. Maintenant, c'est à moi d'expliquer à la nounou cette ligne de conduite, qu'elle ne fiche pas tout en l'air.

izabelle
Animatrice forum

t'en fais pas Léonore, les enfants ont cette faculté incroyable  d'enregistrer   la  "bonne"  manière de faire lorsqu'on leur en propose plusieurs

surtout si c'st maman qui propose la bonne....  dans ces cas là aucun souci, c'est bien le fait de s'arrêter à sa faim qu'elle va enregistrer à long terme, ta petite, même si sur le moment elle va vouloir faire plaisir à nounou, le plus important c'est que ce qu'elle retiendra c'est que c'est plus agréable de manger à sa faim,  et c'est ça le plus important

c'est bcp plus compliqué dans les cas où la mère est stressée (voire angoissée) que son enfant ne mange pas assez, et où ce sont les autres, les grands parents ou les nounous qui se rendent compte qu'il y a un problème

mais dans l'autre sens ça ne pose pas de problème

ré-explique quand même à la nounou tes règles éducatives, mais si elle ne capte pas, ne te stresse pas pour autant car cela n'aura très certainement que peu d'impact sur ta fille

Zuruiyagi.
Abonné

Bonjour,

DIscussion très intéressante! Moi aussi j'y ai pensé dès que j'ai commencé la méthode LC. Ma fille avait 1 an 1/2, et j'ai vraiment envie qu'elle n'ait jamais de problème avec la nourriture.

Le problème c'est qu'elle est souvent gardée par son père. Je ne sais pas comment ça se passe avec lui!

En attendant, la principale règle que j'essaye d'appliquer, c'est de respecter sa faim: en gros elle mange quand elle veut, ça ne pourra pas lui faire de mal puisque j'essaye de lui donner uniquement des bonnes choses.

Mais ça c'était à 1an1/2, maintenant à 2 ans elle doit quand même manger aux heures des repas (surtout avec la crèche!)  Alors j'essaye de ne rien lui donner entre les repas. Surtout pas des sucreries.

Je ne l'oblige pas à finir son assiette, si elle n'en veut plus je la mets au frigo pour le repas suivant. Elle a quand même un dessert si elle veut, ce qui est toujours le cas.

J'ai aussi trouvé une petite idée: j'essaye de rendre les repas ou plats qui risquent de ne pas lui plaire plus attractifs: j'ai acheté quelques petits gadgets de cuisine pour faire des petites boules, des oeufs au plat en forme de soleil, des formes sympas avec la nourriture...

J'ai un petit livre sur les bento japonais, qui sont les boîtes-repas préparées par les mamans pour les enfants ou maris, et il y a vraiment un art de la présentation, je trouve que ça aide beaucoup: on va plus déguster un plat présenté comme un joyau, ou amusant!

Et puis, moi qui ne suis pas une grande cuisinière, ça m'amuse beaucoup!

Bien sûr on mange à table et sans télé... je n'en ai pas d'ailleurs.

boudicca.
Abonné

c'est une idée très intéressente ce carnet, ma fille à 6 ans et c'est compliqué de la faire manger et elle est plutôt rét!cente à goûter de nouvelles choses. 

J'essaie aussi de lui inculquer des règles, ne pas manger de gateaux après 18h, manger à table non devant la télé, ce genre de petites choses.

Léonore.
Ancien abonné

Zuruiyagi, les références de tes moules rigolos et de ton bouquin japonais m'intéressent fortement ! Pourrais-tu me les donner, s'il te plait (en message privé si tu le préfères)

Zuruiyagi.
Abonné

Le livre, c'est "mes petits bento sains et gourmands" de Laure Kié.

Pour les moules, j'en ai acheté certains au Japon (eh oui..cool) car ils ont toute la panoplie pour pas cher là bas! Mais tu peux trouver de quoi faire en France. sur internet il y a

//casabento.com/shop/fr/3-accessoires-bento

//www.bentoandco.com/

Par exemple!

Sinon, tu trouves de quoi faire dans la plupart des foir fouille ou drogueries: après à toi d'avoir de l'imagination!

Mais avec le riz et la feuille de nori, tu peux faire plein de décorations sympa.

Le truc utile c'est un petit "cutter" à nourriture, pour donner plein de formes. Je n'ai pas le temps de chercher mais si tu veux je regarderai. Sinon, n'importe quel moule en silicone en forme de coeur ou de nounours et tu fais déjà un truc sympa!

Ca ouvre à plein d'idées, et puis je trouve super que ma fille ouvre sa boîte à la crèche en se disant "chouette ça va être quoi aujourd'hui"! Ou alors on le prépare ensemble, par exemple quand il ne fait pas beau elle me dit qu'elle veut des oeufs au plat en forme de soleil!

//www.amazon.fr/Casa-Linga-moules-oeufs-silicone/dp/B003CXY8DM

(je te donne des références comme ça, mais il y a sûrement moins cher...)

En tout cas, le livre est très bien, il y a des recette japonaises faciles, et d'autres plus accessibles aux produits français, le tout très facile et bien présenté.

Léonore.
Ancien abonné

merci yes

X