Des hauts et des bas - 14062014

Dulcita.
Abonné

J'ai perdu 5kg depuis le début de la méthode mais depuis je suis à nouveau obsédée par mon poids et j'ai peur de grossir. En plus, j'ai repris quelques kg ce qui réduit ma perte à 2kg effectifs en un mois. Je sais que c'est bien, je sais que c'est le début et que je suis juste avec moi-même mais du coup le moral fluctue un peu... c'est normal je le sais. En fait je découvre à quel point je pouvais être , je peux être exigente et dure avec moi!! La douceur la bienveillance et l'acceptation s'apprennent mais pas en un seul mois...

Commentaires

izabelle
Animatrice forum

c'est normal que tu aies peur, on est tous pareils....

laisse ces ressentis simplement être là, et pense à toujours te refocaliser sur ce que tu ressens

la peur ne disparaitra qu'avec le temps....   pour l'instant laisse-là simplement être là sans lui accorder  "trop" d'attention

Patience
Marraine

Dulcita,

Je suis pleinement d'accord avec toi : "La douceur la bienveillance et l'acceptation s'apprennent mais pas en un seul mois..."

Moi il m'a fallu quelques mois avant que je l'accepte.
Et ensuite il m'a fallu du temps pour que je le mette en pratique.

Mais ça, c'était avant ! ;-)

Au plaisir de te lire

nadia21.
Abonné

Bonjour Dulcita, 

 

Je  suis un peu dans les mêmes questionnements que toi.

je comprends. 

J'ai quant à moi commencé quasiment en même temps que toi. J'ai perdu à peu près deux kilos, avec des fluctuations constantes de 500gr environ. Je m'accroche beaucoup grâce à la lettre aux proches que j'ai rédigé. Mais je sais que perdre sera long et difficile. Je doute souvent par période d'une semaine, c'est assez dfficile à supporter. Avant LC, ça me faisait manger, ce genre de questions, en plus... 

Je crois que les régimes modifient notre sphère de la réalité à un niveau léger, car on rêve d'un corps, et notre corps, qu'on le veuille ou non, ne peut pas être comme dans notre représentation mentale 

Il est ce qu'il est. Et franchement, je trouve que c'est une vraie épreuve psychologique en soi quand on a le corps qui a changé dans un sens qu'on ne voulait pas, en mode prise de poids. 

Alors, je me dis parfois , lors de mes respirations de pleine conscience que ces moments de questionnement et de stress, de désespoirs ne feront ni aller plus vite la perte de poids, ni arranger les choses car en plus ça crée des émotions susceptibles de faire manger. 

 

Je peux te dire que les stoiques ne sont pas mes philosophes préférés, mais là, je pense que rester stoique, à l'écoute et observer, ça peut etre grandement utile, car LC, je vois ça comme de la rééducation, ni comme un régime ou autre. C'est pour moi un soin qui ne dit pas son nom, car les fonctions normalement intégrées qui gèrent l'alimentation sont déréglées. 

C'est long, c'est difficile, c'est un parcours initiatique, et je suis sûre que tu as déjà avancé, sur bien d'autres choses  déjà...

Dis toi que le poids est un objectif secondaire et ça t'aidera à passer le cap. 

Moi je souffre physiquement de mon surpoids et de la sédentarité que j'ai eu durant des mois... c'est pas facile car tous les jours j'ai envie d'avoir 20 kg en moins... mais je travaille à ne plus penser à cela et maintenant, le matin, meme si je susi en surpoids, je me vois mince en passant devant la glace, car je suis plus guillerette, j'ai l'estomac léger et pas de culpabilité. et ça , eh bien, je prends!!

je m'efforce de changer ma représentation mentale de mon corps qui était vraiment trop severe...

Il n'y a pas de petites victoires!!

Tu as perdu 2 KG, en bien bravo!! et peut etre peux tu déja faire le bilan de ce mois en regard de cette perte et cette reprise? pour comprendre ce qu'il se passe?

Les premiers mois sont peut etre les plus durs.. car on a pas encore soigné ses mauvais réflexes et comportements et on a beaucoup d'espoir.

Il faut tenir bon

courage

sorci.
Abonné

Oh oui ne te décourage pas maintenant ! tu as perdu, c'est le signe que la méthode marche vraiment, mais ce n'est pas automatique, et tellement variable d'une personne à l'autre ! je suis en stagnation depuis 2 mois maintenant, après avoir perdu 5 kilos régulièrement les 3 premiers mois, ce qui m'a grandement encouragée ; j'essaye de ne pas lâcher le cap, je repense à la RPC, à être bien attentive à ma faim, j'ai pris de bonnes habitudes, et les aliments dits "tabou" ne me font plus peur... je m'accroche, parce que je sais que ce n'est peut être qu'un cap à passer, si je continue à bien écouter mes sensations alimentaires, à ne pas manger au delà de ma faim, il n'y a pas de raison que ça ne continue pas à descendre... Je n'en suis pas encore au stade d'être indifférente au chiffre sur la balance, je crois qu'il faut du temps avant ça !  

moi aussi je vais te dire courage (et me le dire aussi un peu ^^)

dgiraud.
Abonné

Donner du temps au temps.

Quand je lis tous vos messages, je me dis qu'est ce qu'on est pressé!!!

Moi la première, même si j'ai intégré que LC n'est pas un régime mais une méthode pour se réapproprier nos sensations innées de faim et de sassiété et de ce fait on va maigrir, j'aimerai que cela aille plus vite.

Je pense aussi que le nombre de kilos perdus les 1er mois dépendent du nombre de kilos à perdre...

Il faut lacher la balance, mais que c'est difficile!!

Hier j'étais au 36ème dessous : compulsions++++ et un peu de culpabilité.

Mais aujourd'hui j'ai expérimenté la faim dans l'étape je saute le petit déjeuner et bien j'ai survécu. Et je n'ai mangé qu' à 13h00 après une 1ère sensation de faim. Moi qui ne pouvait pas mettre le nez dehors sans avoir mangé.

On est au bon endroit, j'en suis sûre et on va y arriver.

Mais on ne peut pas balayer des années de restrictions et de croyances en 1 mois.

Ah ces satanées croyances : il faut manger le matin, il ne faut jamais sauter un repas (on stocke....), manger 5 fruits et légumes par jour, etc...

On nous a bourré le crâne depuis toujours.

Bilan au bout d'un mois : 800g perdus mais surtout un changement total de mon rapport à la nourriture (toujours des complusions) mais au final je n'ai pas grossi car je respecte mieux ma faim.

Certains jours sont exemplaires et je sais qu'il y en aura de plus en plus, sans pour autant atteindre la perfection car ça n'existe pas.

Au plaisir de vous lire.

dgiraud.
Abonné

Bonjour,

j'ai eu la surprise, après avoir stagnée à un kg perdu au cours des 6 premières semaines, de m'apercevoir que j'en avais perdu un autre.

C'est vrai je me pèse trop souvent mais bon pour l'instant je ne peux pas oublier la balance.

J'ai beaucoup moins de compulsions, j'ai réduit mes quantités mais je me fais plaisir : un dessert en fin de reps et un carreau de chocolat.

Je n'achète plus de compléments alimentaires, ni de produits allégés.

Je fais tous les jours les exercides de pleine conscience : mon préféré c'est l'espace respiration 3 minutes : rapide et efficace.

Ce mois ci, je n'ai pas eu les complusions d'avant les règles.

Je sais que tout n'est pas gagné mais j'avance à mon rythme.

Bon courage à tous.

dominique

 

amie35.
Ancien abonné
Bonjour , Bonjour , ikuiuiuiuBonjour , 
J'ai repris le programme pour la seconde fois depuis 3 semaines et je constate une amélioration de mon comportement, une meilleur gestion de la faim , une meilleur façon d'accueillir le ressenti et une dégustation en pleine conscience qui s'améliore. 
Dulcita, tout comme toi ,  j'ai des pulsions à vouloir remonter sur la balance de façon assez compulsif. Ce sont mes vieux démons ressurgissent. Depuis 2 ans j'ai un poid stable mais avec des comportements alimentaires assez deraisonnables mais  je sais à peu prés ou j'en suis avec mon vieux jeans.
Mais depuis le début du programme j'ai perdu un kilo et je fais des compulsions avec ma balance, avec  toutes les émotions que cela produit. Une envie rapide et incontrôler de vouloir perdre du poids. Ma balance n' a pas du comprendre ce qui lui arrivait, je suis remontée dessus 3 fois en 3 semaines ( alors qu'en tant normale c'est l'utilisation d'une année ) et encore je me freine parce que sinon cela pourrait êtretout les jours !!!
 Les propos de Nadia me parlent quand elle dit "que Je crois que les régimes modifient notre sphère de la réalité à un niveau léger, car on rêve d'un corps, et notre corps, qu'on le veuille ou non, ne peut pas être comme dans notre représentation mentale ".  cela  entraîne vraiment de forte compulsion.
Lors de certaines RPC, je ressens comme un bouillonnement intérieur , comme si quelque chose d’incontrôlable et violent voulaient sortir de très loin, très enfouis,  avec un ressenti physiologique très désagréable dans tout le corps. J'essaie d'accepter mais cela demande beaucoup d'énergie.
Lorsque cela se calme je ressens une grande fatigue ou comme une anesthésie. , Je suis incapable de savoir quels sont les pensées qui y sont associées .
Dgiraud , j'ai aussi de fortes compulsions quelques jours avant les règles, ça va être aussi un point à travailler 
J'ai repris le programme pour la seconde fois depuis 3 semaines et je constate une amémioration de mon comportement, une meilleur gestion de la faim , une meilleur façon d'accueillir le ressenti et une dégustation en pleine conscience qui s'améliore. 
Dulcita, tout comme toi ,  j'ai des pulsions à vouloir remonter sur la balance de façon assez compulsif. Ce sont mes vieux démons ressurgissent. Depuis 2 ans j'ai un poid stable mais avec des comportements alimentaires assez deraisonnables mais  je sais à peu prés ou j'en suis avec mon vieux jeans.
Mais depuis le début du programme j'ai perdu un kilo et je fais des compulsions avec ma balance, avec  toutes les émotions que cela produit. Une envie rapide et incontroler de vouloir perdre du poids. Ma balance n' a pas du comprendre ce qui lui arrivait, je suis remontée dessus 3 fois en 3 semaines ( alors qu'en tant normale c'est l'utilisation d'une année ) et encore je me freine parce que sinon cela pourrait etre tout les jours !!!
 Les propos de Nadia me parlent quand elle dit "que Je crois que les régimes modifient notre sphère de la réalité à un niveau léger, car on rêve d'un corps, et notre corps, qu'on le veuille ou non, ne peut pas être comme dans notre représentation mentale ".  cela  entraine vraiment de forte compulsion.
Lors de certaines RPC, je ressens comme un bouillonnement intérieur , comme si quelque chose d'incontrolable et violent voulaient sortir de trés loin, trés enfouis,  avec un ressenti physiologique trés désagréable dans tout le corps. J'essaie d'accepter mais cela demande beaucoup d'énergie.
Lorsque cela se calme je ressens une grande fatigue ou comme une anesthésie. , Je suis incapable de savoir quels sont les pensées qui y sont associées .
Dgiraud , j'ai aussi de fortes compulsions quelques jours avant les régles, ca va etre aussi un point à travailler 
J'ai repris le programme pour la seconde fois depuis 3 semaines et je constate une amémioration de mon comportement, une meilleur gestion de la faim , une meilleur façon d'accueillir le ressenti et une dégustation en pleine conscience qui s'améliore. 
Dulcita, tout comme toi ,  j'ai des pulsions à vouloir remonter sur la balance de façon assez compulsif. Ce sont mes vieux démons ressurgissent. Depuis 2 ans j'ai un poid stable mais avec des comportements alimentaires assez deraisonnables mais  je sais à peu prés ou j'en suis avec mon vieux jeans.
Mais depuis le début du programme j'ai perdu un kilo et je fais des compulsions avec ma balance, avec  toutes les émotions que cela produit. Une envie rapide et incontroler de vouloir perdre du poids. Ma balance n' a pas du comprendre ce qui lui arrivait, je suis remontée dessus 3 fois en 3 semaines ( alors qu'en tant normale c'est l'utilisation d'une année ) et encore je me freine parce que sinon cela pourrait etre tout les jours !!!
 Les propos de Nadia me parlent quand elle dit "que Je crois que les régimes modifient notre sphère de la réalité à un niveau léger, car on rêve d'un corps, et notre corps, qu'on le veuille ou non, ne peut pas être comme dans notre représentation mentale ".  cela  entraine vraiment de forte compulsion.
Lors de certaines RPC, je ressens comme un bouillonnement intérieur , comme si quelque chose d'incontrolable et violent voulaient sortir de trés loin, trés enfouis,  avec un ressenti physiologique trés désagréable dans tout le corps. J'essaie d'accepter mais cela demande beaucoup d'énergie.
Lorsque cela se calme je ressens une grande fatigue ou comme une anesthésie. , Je suis incapable de savoir quels sont les pensées qui y sont associées .
Dgiraud , j'ai aussi de fortes compulsions quelques jours avant les régles, ca va etre aussi un point à travailler Bonjour , 
J'ai repris le programme pour la seconde fois depuis 3 semaines et je constate une amémioration de mon comportement, une meilleur gestion de la faim , une meilleur façon d'accueillir le ressenti et une dégustation en pleine conscience qui s'améliore. 
Dulcita, tout comme toi ,  j'ai des pulsions à vouloir remonter sur la balance de façon assez compulsif. Ce sont mes vieux démons ressurgissent. Depuis 2 ans j'ai un poid stable mais avec des comportements alimentaires assez deraisonnables mais  je sais à peu prés ou j'en suis avec mon vieux jeans.
Mais depuis le début du programme j'ai perdu un kilo et je fais des compulsions avec ma balance, avec  toutes les émotions que cela produit. Une envie rapide et incontroler de vouloir perdre du poids. Ma balance n' a pas du comprendre ce qui lui arrivait, je suis remontée dessus 3 fois en 3 semaines ( alors qu'en tant normale c'est l'utilisation d'une année ) et encore je me freine parce que sinon cela pourrait etre tout les jours !!!
 Les propos de Nadia me parlent quand elle dit "que Je crois que les régimes modifient notre sphère de la réalité à un niveau léger, car on rêve d'un corps, et notre corps, qu'on le veuille ou non, ne peut pas être comme dans notre représentation mentale ".  cela  entraine vraiment de forte compulsion.
Lors de certaines RPC, je ressens comme un bouillonnement intérieur , comme si quelque chose d'incontrolable et violent voulaient sortir de trés loin, trés enfouis,  avec un ressenti physiologique trés désagréable dans tout le corps. J'essaie d'accepter mais cela demande beaucoup d'énergie.
Lorsque cela se calme je ressens une grande fatigue ou comme une anesthésie. , Je suis incapable de savoir quels sont les pensées qui y sont associées .
Dgiraud , j'ai aussi de fortes compulsions quelques jours avant les régles, ca va etre aussi un point à travailler 
Anarion.
Abonné

Bonjour collègues linecoachés !

J'ai commencé LC il y a maintenant plus de 3 mois, et j'ai rapidement pris le pli des exercices (tant en rapport avec la nourriture, que les exercices physiques) que j'accomplis quotidiennement (ou presque).

Seulement voilà, avec une activité sportive quotidienne et sans manger plus qu'avant (pas moins non plus, certes, mais pas plus), la balance ne m'affichait aucune évolution jusque récemment... +2kg *DEAD*

Je désespère : comment cela est-il possible ? Alors que j'étais 100% sédentaire, voilà trois mois que je fais 2h de vélo chaque semaine, du renforcement musculaire chaque jour, et plutôt que de perdre du poids (ou tout du moins de le stabiliser), voilà que j'en prends ! 

Avez-vous été dans la même situation ? Est-ce que votre courbe de poids a fini par redescendre ?

Redonnez moi un peu d'espoir...

charlotte57.
Abonné

Hello Anarion,

Si tu étais sédentaire et que tu as fait du sport, il se peut que ces kg soient des kg de muscle (plus lourd que le gras - argh). Sans pousser à la consommation de la balance, il en existe qui t'indique la masse graisseuse et la masse musculaire (mon médecin vient de prendre ces mesures pour moi, au début du programme). Car c'est ça aussi qu'il faut voir : le gras disparaître au profit du muscle. 

Tu dois aussi te focaliser sur d'autres éléments pour juger de l'efficacité du programme. Pour ma part (avant de commencer LC il y a 1 semaine) j'ai repris le sport de manière régulière (marche et quelques exos taille/abdo) et je l'ai ressenti (taille plus marquée, ventre moins rebondi), d'autres l'ont vu et je l'ai enfin vu dans mon miroir. 

Mine de rien on fait plus attention à ce qu'on mange. On est plus à l'écoute de nos sensations (et pas seulement la faim - mais quand je suis fatiguée, je ne lutte plus... je vais me coucher). Je pense que c'est un tout (même si secrètement ça m'arrangerait de perdre une bonne dizaine de kg voire plus). 

Autre point, les régimes nous ont fait aussi perdre la notion du temps : on perdait rapidement nos kilos (tout aussi vite repris d'ailleurs). 

Courage, nous sommes au bon endroit.

C. 

Anarion.
Abonné

Merci Charlotte pour ta réponse yes

Je sais bien que lorsqu'on se remet au sport, on prend du muscle et donc du poids sur la balance, mais 2kg je trouve ça énorme (d'autant plus qu'ils me rapprochent fatalement des 3 chiffres sur la balance : ma plus grande crainte sad ).

J'ai bien sûr remarqué des changements depuis que j'ai commencé LC : je suis moins essouflée en montant les 2 étages menant à mon appartement, mon corps est globalement plus ferme, et je culpabilise moins de ressentir la faim à des heures où "on ne doit pas manger".

Je ne suis pas une obsédée de la balance (d'ailleurs, si j'en ai une aujourd'hui, c'est parce que je l'ai acheté à partir du moment où LC me demandait d'indiquer mon poids après la première étape franchie), et je n'y monte que 1 à 2 fois par mois pour ne pas fixer mon attention sur ce seul élément. Mais toujours est-il que ce poids affiché est profondément blessant, quelque soit les explications qu'on se donne... 

Merci quand même de tes encouragements smiley

Noelle
Marraine

Anarion, peut etre pourrais tu contacter une coach et voir précisement avec elle ce qui se passe pour toi . il arrive parfois que l'on ne mange pas plus mais différemment, notamment en s'autorisant les aliments tabous que l'on se refusait auparavant, avant de maitriser la faim et la sasiété..

mais ce n'est qu'une hypothèse, a voir precisement avec une coach

 et bravo , au passage, pour ton activité physique! j'ai decouvert cet été le plaisir de pratiquer une activité regulière, et ça m'apporte beaucoup d'énergie

bon courage

Anarion.
Abonné

Bonsoir Noelle et merci pour ta réponse.

J'ai justement un rendez-vous téléphonique avec un coach lundi prochain : je vais pouvoir lui exposer mon problème.

Je ne pense pas m'autoriser plus d'aliments tabous, il faut dire que je n'en ai pas vraiment... Donc mes habitudes alimentaires n'ont pas vraiment changées (hormis le fait que je réduis peut-être un peu les quantités, et que j'essaie d'écouter ma satiété). C'est pourquoi je suis étonnée de constater une prise de poids (même alimentation et plus de sport, je pensais au moins me stabiliser =/ )

Noelle
Marraine

Tu as eu bien raison de la contacter,

a bientot!

marie09.
Abonné

Bonsoir, 

étrange, cette nouvelle aventure qu'est linecoaching...

Premiers 15 jours, je m'étonne moi-même.... et bien si, je sais parfaitement ce qu'est la satiété, moi qui aurais pu jurer ne jamais l'avoir rencontrée ou presque...10 à 15 jours ideaux......  4kilos en moins.... et puis.... et puis.....

la réalité de la vie revient avec violence....je dois m'habituer à vivre autrement, avec ma mère handicapée mainenant, alors que j'ai quitté la maison à 18 ans.....

Argh... évidemment, j'aurais pu faire un autre choix... mais cet autre choix aurait été aussi compliqué sur un plan pratique, voire plus et n'aurait convenu à personne en fait. Alors, bon choix, mauvais choix... c'est mon choix que j'ai, sans réellement le réaliser, eu beaucoup de mal à assumer...

Alors les ..comment les appelez-vous déjà... les EME? je ne me souviens plus. Bizarre ... tiens j'ai dit bizarre, comme c'est bizarre...j'étais dans la totale incapacité d'avoir seulement envie de savoir  si j'avais faim ou pas etcetc....

Et  j'ai mangé, mangé.... je ne me suis pas repesée.. je ne sais pas si je me repèserai un jour d'ailleurs. Ras le bol de la balance...

J'ai continué ma psychanalyse..et puis lundi, tout s'est calmé. je n'ai plu eu besoin de dévorrer, de me venger. de quoi?!

Bref, lundi j'étais bien...et mardi, journée lourde dans ses activités.... une faim s'est emparée de moi! un vraie faim... faim le main au petit dej, faim le midi au boulot, faim l'après midi à l'hopital ou j'accompagnais ma mère et refaim le soir..... Alors j'ai mangé, des vrais aliments, choisis.. l'apres midi du saumon avec du riz et une sauce à l'oseille, avec un peu de riz au lait et un peu de gateau au caramel et un yogourt alors que j'avais mangé le midi blanc de poulet, tomates, pain de seigle,  yogourt, banane....

Je me suis dit que je capitulais, que c'était cuit, que jamais je ne serais normale... cela ne pouvait être de la faim avec tout ce que j'avais mangé. je me suis dit avant de me lever le mercredi que j'allais manger mon pain de seigle beurre confiture + cafe+ yogourt  comme d'habitude sans me demander si j'avais faim. puisque rien ne fonctionnait, autant manger ce que j'aime manger.

Et puis, une fois debout, juste faim d'un yogourt  et d'une une pomme......je n'allais pas m'obliger à manger mes tartines tout de même... 

j'ai préparé mon repas  à emporter pour le midi et suis partie bosser... et là... pas faim.. je n'allais pas m'obliger à manger tout de même....

J'ai filé chez mon psy en lui racontant cette faim illogique qui ne s'arrêtait pas.... et là, à ma grande surprise, il me dit que si , je pouvais avoir faim et qu'il semblait que c'était bien de la faim....et que oui, on avait le droit d'avoir faim, et même beaucoup faim... et que si on avait faim, ben il fallait manger puisqu'on en avait besoin.. mon corps en avait besoin..

d'après lui, la journée avait été si dense qu'il m'avait fallu des forces pour la vivre...

Quelle surprise... beaucoup manger peut être de la faim.. que le calcul des calories ou des points weight watchers n'est dans ce cas pas le bienvenu... en fait jamais bienvenu puisque le corps frustré se venge après en me tourneboulant le ciboulot...

Quelle surprise d'avoir le droit d'avoir faim..

J'ai été mise au régime presque à ma naissance , "pour mon bien " bien sûr.... et ce régime imposé par ma mère a rythmé toute mon enfance, adolescence  etcetc..; ou plutôt a rythmé et perturbé toute la vie de la famille..je n'avais droit a aucun féculent, aucun gateau etc... je ne parle pas du saucisson et du fromage....

C'étaient les conseils des médecins à l'époque. j'ai 54 ans...

Il n'y a pas si longtemps, ma soeur m'a dit un jour, en réalisant....." mais tu as du crever de faim en permanance quand on était gamines.."

oui enfant, mais très vite j'ai appris à manger en cachette...puisque qu'il était tacite que je ne devais pas avoir faim....

Et bien, encore maintenant, je n'ai pas le droit d'avoir faim, pourtant je suis une grande fille maintenant. et il aura fallu que mon psy m'explique que... ben si.. j'avais faim ... et alors???!!

J'ai écarquillé les yeux, je n'en revenais pas.....

Le mercredi, lendemain de cette faim vécue tranquillement en mangeant en fonction de ma faim, ..... je n'ai pas eu faim, ni le matin, ni le midi , ni même le soir.....j'ai mangé quelques yogourts et quelques fruits dans la journée...tranquillement,... mon corps avait ce dont il avait besoin...

Jeudi, vendredi, samedi......j'ai mangé tranquillement, en fonction de ma faim, en ne m'obligeant pas à suivre ce que mengaient les autres... ce soir j'ai mangé un super steack dans le filet avec de la mache, un bébé punch et un petit verre de vin avec une lichette de comté..apres avoir mangé avec mon bébé punch 3 à 4 amandes et grains de raisin, des petites tomates et des raids.

pas de pates pour moi ce soir....très peu de pain.. pas de champignon..

Bizarrement, autour de la table, ceux qui avaient mangé pates et champignons et qui n'en pouvaient plus, ont regardé mon assiette avec envie...j'ai mangé tout mon steack dans le filet en me régalant... le filet ne fait pas partie de notre quotiien..

J'ai par ailleurs réintroduit les exercices de sport de lineocaching depuis lundi

et j'ai enfin commencé ce matin le travail de respiration et de pleine conscience.

Cet exercice m'a fait le plus grand bien... aucun geste d'humeur de la journée....une alimentation tranquille et sereine toute la journée...

je ne me pèse pas....je crois que ca me fait du mal...

j'attends de voir ou vont mon corps et ma tête.....

Je tombe de sommeil....

Bonne soirée à tous....

capuccino
Marraine

Bonsoir Marie,

J'ai été très émue à la lecture de ton message. Toute cette souffrance imposée à des enfants juste pour qu'ils entrent dans un moule. C'est vrai à l'époque on ne savait pas...Aujourd'hui, on sait et certains professionnels imposent encore ça à des gamins, des ados, des adultes...J'en suis malade !!!

Comme cela fait du bien de lire cette zénitude face à ta faim ces derniers jours.

Apprendre à se faire confiance et croire que l'on est capable d'écouter son corps, sa faim, quelle que soir l'heure, quelle que soir la taille de cette faim et y répondre sans culpabilité, sans angoisse, tout un programme et c'est celui de LC.

Bienvenue dans ce monde merveilleux.

Haut de page 
X