diverses sensations physiques - 29012018

AOMAME208
Ancien abonné

bonjour à tous, 

voilà, je sais que je me restreind en permanence. Résultat, je ne sens pas la faim ni les autres sensations. Parfois je sors de table le ventre rempli mais en ayant toujours l'impression d'avoir faim. De plus, j'ai souvent des vertiges et je me demande si cela ne peut pas être dû au fait de se restreindre. D'ailleurs, j'ai souvent la sensation de ne plus avoir de "jus" dans les jambes, de ne pas avoir de force. Je suis maman d'un petit bout de 4 mois que j'allaite exclusivement et on m'a dit que je dépense de l'énergie en produisant du lait.

Que puis-je penser de tout ca ?

Je vous souhaite à tous une bonne journée.

Commentaires

reborn60
Abonné

Bonjour AOMAME,

C'est précisément l'enjeu de ce programme, ce qui t'interroge, apprendre à

- se mettre à table, dans le calme, quand on éprouve la "bonne faim", celle qui permet d'apprécier pleinement le repas, ou la prise alimentaire (pas facile avec un bout d'chou ayant ses propres besoins vitaux),

- se poser la question de savoir de quoi on a vraiment envie,

- déguster en conscience, pour pouvoir saisir le moment où l'on est rassasié d'un aliment, pour passer à un autre... ou pas,

- saisir le rassasiement "global", c'est à dire le moment où l'on n'éprouve tout simplement plus d'envie de manger du tout,

- tout ça en étant capable de quitter la table sans être allé(e) au-delà de ses besoins, sans se sentir inconfortable, en somme,

- si l'on a trop mangé, attendre tout simplement le retour de la "bonne faim" pour s'alimenter à nouveau, quelle que soit l'heure.

Voilà une grosse part du programme alimentaire, un vaste programme, il n'y a certainement pas tout, mais c'est déjà beaucoup wink.

L'essentiel est que tu suives le parcours qui t'a été donné, à ton rythme, en étant à l'écoute autant que possible de tes sensations, tant alimentaires qu'émotionnelles (ça c'est l'autre pan avec l'exercice physique)... et en tenant compte, ce qui n'est pas négligeable du fait que tu viens d'avoir un bb, que tu allaites, ce qui engendre évidemment de la fatigue.

Les forums sont très aidants pour suivre ce programme, n'hésite pas y passer et y échanger.

Peut-être existe-t-il un fil pour les jeunes mamans ?

Bon parcours.

Evelyne

"Entre le stimulus et la réponse, il y a un espace. Dans cet espace se trouve notre liberté, le pouvoir de choisir notre réponse." Victor Frankl
Fanette
Ancien abonné

Grossesse+accouchement+soins quasi permanents au tout petit+allaitement+le reste de la vie

Pas étonnant d'avoir des coups de pompe!

Entre le manque de sommeil qui durait depuis des mois, la perte de divers liquides, la césarienne, les douleurs et l'allaitement d'un beau bébé goulu et petit - mais alors très petit - dormeur, j'avais perdu 22 kg en 3 semaines après mon accouchement. Ereintée, vidée, rincée, je me sentais comme une vieille serpillière effilochée.

Mais revenons à toi, sois douce avec toi-même et tente d'éviter les restrictions cachées. Je te dis ça parce que je commence à comprendre ce que veulent dire les copines quand elles disent qu'il ne faut pas aborder le programme en bonne élève. Expérimenter d'abord et adapter, au besoin. Tout doux sur les aliments tabous.

Prends bien soin de toi et profite!

izabelle
Animatrice forum

c'est sûr que pour produire du lait, il faut bien que tu puises quelque part les minéraux et vitamines que tu donnes à ton enfant, et pour ne pas les puiser dans ton propre corps, autant  manger réellement ce dont il a besoin pour produire ce lait

normalement tu dois  "sentir" avec les envies spécifiques  de quoi ton corps a besoin  et y répondre

peut-être que la restriction cognitive t'empêche d'écouter ce que ton corps te demande

ou alors tu as perdu le contact avec tes sensations

le plus imiportant est donc de retravailler cela,  pour cela tous les exercices où tu te mets à l'écoute de ton corps vont être bénéfiques

fais-toi confiance et essaie de te donner à toi-même autant d'attention qu'à ton bb, ça lui sera profitable à lui aussi

AOMAME208
Ancien abonné

Bonjour Izabelle. D'abord je te remercie de m'avoir répondu :). 

Oui tu dois avoir parfaitement raison qu'il faut bien puiser quelque part les nutriments pour mon lait . D'ailleurs j'ai souvent des envies de fromage par exemple mais que je n'écoute pas car c'est gras, calorique ... ;). Enfin je me suis écoutée l'autre jour quand j'ai eu envie d'épinards et d'oeufs à la béchamel;).

La restriction calorique m'a fait perdre toutes mes sensations alimentaires. Je ne sais plus si j'ai réellement faim, de quoi j'ai envie, si je suis rassasiée... La fatigue n'arrange rien et elle me donne envie de manger. Ce qui doit être faux puisqu'il arrive souvent qu'après avoir manger j'ai des nausées, je me sens lourde, barbouillée...

Le manque de temps pour moi n'aide pas mais il faut que je m'oblige à trouver le plus de temps que je peux. J'ai essayé ce matin en posant ma fille sur son tapis d'éveil quand je prenais mon café. Il arrive souvent que je sois obligée de manger avec elle dans les bras. Ce n'est pas facile de trouver du temps pour soi avec deux filles .

Je crois aussi que les désagréments digestifs pendant tout le long de ma grossesse m'ont embêtée aussi ;). 

Je te souhaite un bon dimanche et comme j'ai une envie de petits pois je vais en faire cuire pour ce midi;).

 

izabelle
Animatrice forum

bravo écoute tes envies!!!  c'est la meilleure façon, la plus efficace, la plus simple de retrouver ses sensations alimentaires

parfois on a du mal à savoir si une envie vient du cerveau (besoin de s'apaiser) ou du corps (besoin nutritionnel), mais en en fait pas besoin de se prendre la tête, car les deux doivent être satisfaites

être à l'écoute de tes envies et leur répondre d'une façon aimante est ce qui t'aidera le plus

tu verras dans le programme il y a une étape spéciale  pour GOUTER les aliments caloriques comme le fromage et surtout apprendre à les consommer, en ressentant notamment  quand le gout diminue, ce qui permet d'en consommer de façon adaptée à ses besoins, avec les signaux du corps

le corps est merveilleusement fait, mais il faut le temps d'apprendre ou de réapprendre à l'écouter

je te dis pas le choc quand un beau jour j'ai ressenti que j'avais bien plus ENVIE d'un kiwi que d'un gateau !!!!

j'avais enfin écouté mon corps, mes papilles vibrent infiniment avec les fruits, mais bizarrement j'ai fait une sorte de restriction rebelle à l'envers  et je zappais ces envies-là

 

bref, essaie d'écouter tes envies, sans a priori, et surtout de les écouter dans ton corps

une envie de petit pois, essaie de bien la ressentir dans ton corps et puis tu la satisfais

une envie de n'importe quoi d'autre aussi

si tu sens que c'est trop tôt pour le fromage, tu attends l'étape du programme qui t'aidera bien la dessus

mais sinon juste un petit morceau, tu le dégustes

 

en fait la clé c'est surtout notre attitude à ce moment là

si on est en mode  "cerveau qui décide, qui agit",  on active les pensées, la résolution de problème et donc bien sûr restriction et compagnie  qui produisent les effets qu'on connait  (hyperphagie, c'est quand même  paradoxal)

mais si on est en mode  "j'écoute,  j'observe, je suis  là", sans chercher à résoudre, comprendre, décider,  on prend juste un moment avec soi-même et avec son envie, sans l'idée de se  FAIRE qqchse de spécial

alors là c'est miraculeux mais ça fonctionne, on peut manger une bouchée d'un truc et sentir que ça suffit.....

 

donc persévère bien sûr car cela ne se fait pas en un jour, mais Ecoute toi   sans chercher à contrôler dans le moment, ni réfléchir, mais juste ressentir et positionner ton attention sur ton corps et ce que tu ressens

Haut de page 
X