hypersaturation et vacuité - 13012012

black-kam.
Abonné

Bonsoir à tous,

Je suis une jeune femme et grâce à mon dynamisme, ma popularité et ma malice j'ai réussi à obtenir un poste extrêmement convoité. Ce poste à toujours été attribué à des hommes, plus expérimenté et plus imprégné.

Ce poste surpasse tous mes sens. J'ai parfois même l'impression qu'il me transcende.

Depuis, j'ai l'impression de ne jamais réussir à faire "le vide" en mon esprit. Alors je me trompe en buvant trop, en dansant trop, en riant trop, en faisant l'amour trop, en mangeant trop...

J'ai longtemps zappé la RPC car je n'étais pas capable d'obtenir la séreinité nécessaire mais grâce à la série "Apprenez à vous détacher de vos pensées" j'y arrive parfois.

Pourtant, aujourd'hui était une journée "fast". En rentrant chez moi, j'ai tenté de décompresser en lisant, en prenant un bain, en écoutant des musiques douces, et en pratiquant ma série de RPC.

Mais rien n'y a fait, et j'ai compulsé. Fait surprenant, je n'ai pas su prendre le dernier gateau du paquet tant mon esprit "saturait" (tiens, tiens, encore ce mot) de ce met.

 

Pour autant, j'adore cette fonction. Elle me rend si fière !

J'aimerai apprendre à faire le vide, mais sans mettre de côté mes capacités. Car c'est souvent en me réveillant en sursaut la nuit que jailli une idée brillante, qui fait sensation.

Comment ne pas faire saturer mes sens? Et surtout, pourquoi le recherche-je alors que tout semble indiquer que le vide est signe de sagesse?

Commentaires

Gérard Apfeldorfer ancien
Votre coach

 

Bonjour black-kam,

Et bravo pour cette réussite professionnelle, cet enthousiasme dans le travail. À une époque où tout le monde se plaint de tout, voir quelqu'un d’enthousiaste me fait très plaisir.

Mais, comme vous l’avez constaté, vous êtes dans le « trop ». Trop de tout, n’est-ce pas ?

Alors, peut-on concilier la passion de vivre et la sérénité ?

Je le pense, je le crois.

Et de ce point de vue, la pleine conscience pourrait vous servir de porte d’entrée. Il s’agit là d’observer son fonctionnement mental, c'est-à-dire ses pensées, ses émotions, ses sensations physiques, et cela sans jugement, avec curiosité et bienveillance.

On ne fait donc pas le vide, on regarde ce qu’il y a à regarder, sans jugement. En acceptant ce qui se présente. Beaucoup de pensées ? Je prends conscience de ce flot tumultueux de pensées ? Beaucoup d’émotions ? Je les repère. Je ne cherche pas à changer cela, j’observe comment cela change, car rien ne reste longtemps à l’identique.

C’est quand on renonce à changer les choses qu’elles peuvent changer d’elles-mêmes.

jpzermati
Votre coach

Bonjour black-kam,

Bravo pour cet appétit de vivre et pour ce poste qui a tant l'air de faire votre fiérté. C'est sans aucun doute mériter.

Les exercices de PC ne sont pas destinés à faire le vide. Mais plutôt à prendre conscience de tout les pensées qui occupent votre esprit en apprenant à les observer sans le juger. Il s'agit simplement de noter leur présence. Pour cela, vous pouvez cvous aider de l'exercice de pc sur les sons et les pensées.

Accepter ses pensées, et de façon générale ses ressentis intérieurs,est moins épuisant que de lutter contre leur présence ou s'occuper sans cesse pour les chasser de son esprit. C'est au contraire toute cette énergie dépensée à lutter contre vos pensées, à rechercher "le vide" qui réduit votre capacité à agir dans le sens de ce qui compte pour vous.

Il ne s'agit surtout pas de mettre de côté vos précieuses capacités. Mais au contraire d'en tirer le profit maximum.

A très bientôt.

JP

Haut de page 
X