"J’ai perdu 11 kilos en 5 mois, en me réconciliant avec la nourriture et mon corps"  

Alice, 54 ans, Saint-Gaudens

 

Pourquoi Linecoaching?
Alice:

Mon histoire avec le poids est une longue histoire. Elle est indissociable, me semble-t-il, de mon rapport au monde, avec les autres, avec mon corps. Mon surpoids a conditionné toute mon adolescence, toutes mes activités (ne pas aller à la piscine, ne pas me mettre en maillot de bain sur la plage, toujours porter des vêtements amples). Je me suis toujours refugiée, voire cachée derrière un corps que je niais et dénigrais, et me suis frustrée de beaucoup de choses. J’ai enchaîné à la fin de mon adolescence des régimes restrictifs, sans jamais arriver à me réconcilier avec mon image corporelle. Celle-ci n’existait que par rapport à ce que je croyais voir dans le regard des autres, et elle était toujours négative. Même lors des périodes « maigres », ce que je n’ai jamais été, loin de là. Donc, des effets yoyo, parce qu’une alternance de laisser-aller et de régimes.
J’ai lu, il y a longtemps « Maigrir c’est dans la tête » de Gérard Apfeldorfer. Son discours m’avait à l’époque séduite. Au mois de novembre dernier, je frôlais les 85 kg et ne trouvais plus de motivation pour entamer une énième démarche Weight Watchers. J’ai donc tapé le nom de G.Apfeldorfer par curiosité sur Internet et ai découvert la méthode Linecoaching.
J’ai commencé fin novembre 2014. Depuis, j’arrive à mieux prendre le temps de manger, de mastiquer, de déguster un aliment. D’apprécier la nourriture, comme une belle valeur. De sentir ma satiété et même quand je me laisse embarquer dans des envies émotionnelles, je les gère mieux, les identifie, et ne culpabilise pas. Les aliments gras ou sucré ne sont plus tabous, je les mange avec un plaisir gourmand, et j’arrive très souvent à n’en manger qu’en petite quantité. J’arrive aussi à sauter un repas, sans avoir peur. Le rapport au temps et à mon corps ont changé, j’ai une image plus positive de moi-même, une énergie nouvelle. J’ai l’envie de bouger, et de bouger mieux. J’ai appris l’acceptation de mes imperfections, l’acceptation de mes envies, de mes peurs aussi. Je sais que rien n’est acquis, et que mes anciens réflexes pourraient resurgir mais je me sens mieux armée. Je pesais 84 kg. J’ai perdu beaucoup en très peu de temps puis un peu très régulièrement. Je suis actuellement à 73 kg au bout de 5 mois.

En quoi cette méthode est-elle différente ?
Alice:

Elle est très différente des autres méthodes. Je n’étais pas prête à recommencer à peser, à compter. J’avais envie d’une expérience nouvelle. J’ai trouvé ici, des approches que je pouvais m’approprier, pas de recettes miracle, mais des pistes de réflexion, un apprentissage pour mieux me connaître, pour mieux être en conscience avec mon rapport à la nourriture, mon image, mes émotions. La méthode propose d’apprendre à se respecter, à s’écouter, de prendre le temps, de se faire confiance, ce sont-là les étapes nécessaires pour avancer sur plusieurs fronts y compris et surtout celui de se réconcilier avec la nourriture et son corps.

Quelles sont vos impressions sur le parcours de Linecoaching ?
Alice:

J’ai apprécié le côté « expérience » du parcours alimentaire. Prendre conscience de la dégustation, de la satisfaction alimentaire, de la satiété, prendre le temps, avoir le temps pour soi… Et même si je suis loin d’être en pleine conscience à chacun de mes repas, je sens, je sais, que j’ai intégré des outils, que ces outils sont à ma portée pour revenir à une sorte de conscience alimentaire.
J’ai beaucoup utilisé le parcours forme au départ, puis habitant en montagne, j’ai préféré faire de l’exercice toute seule. J’ai été un peu perdue par la multitude des vidéos proposées et n’ai pas trouvé le moyen de me faire un programme à l’intérieur de celles-ci et de m’y tenir.

Vos interactions avec la communauté ?
Alice:

Je ne suis que très peu intervenue dans le chat des experts. En revanche, je les ai beaucoup lus pour y puiser de la motivation et j’ai toujours été très touchée par leur bienveillance. Je n’ai pas eu recours au coach, je n’en ai pas ressenti le besoin. Je suis beaucoup allée fouiller dans les forums, tenter d’y trouver les réponses à mes doutes, mes peurs. Ils m’ont été très utiles, c’est un bon support pour se sentir moins isolée, mais je n’y ai jamais échangé, par timidité sans doute.

Votre outil favori ?
Alice:

Les enregistrements de pleine conscience. Je sais combien ces courtes séances me font de l’effet.

Votre défi préféré ?
Alice:

Je déguste les trois premières bouchées de chaque aliment pendant 7 jours.

Par Claire de Line…
0

D'autres témoignages de même profil

Haut de page 
X