J'ai perdu 6 kilos naturellement avec la méthode minceur Linecoaching

Catherine, 43 ans

Catherine, 43 ans, Gif-Sur-Yvette 

Pourquoi Linecoaching?

Catherine:

Dès l’âge de 2-3 ans  je me suis sentie grosse. A la puberté, j’ai pris du poids. Puis j’ai fait le yoyo jusqu’à la quarantaine. Malgré des périodes de stabilisation, je n’étais jamais satisfaite de mon poids. Le poids m'obnubilait et régissait ma vie.

Avec l’expérience, je savais que les régimes (miracles) ne menaient à rien. Un jour, j’ai tapé « troubles du comportement alimentaire » et je suis tombée sur Linecoaching qui m’a paru réaliste et pragmatique. J’ai donc démarré le programme Linecoaching à la fin du mois de janvier 2018

Linecoaching ne vend pas du rêve, c'est un programme qui nous permet d'être en paix avec la nourriture, avec son corps et soi et ne plus être dans le tout ou rien.  !

Je pesais au départ environ 68kg. Aujourd’hui je pèse environ 62kg. Les premières semaines je n’ai pas perdu de poids mais j’ai arrêté d’en prendre et de focaliser sur un chiffre. Puis j’ai perdu ces kilos assez naturellement, moins vite que lorsque je faisais un régime restrictif. C’est important pour 2 raisons : d’abord j’ai l’impression que cette perte de poids est naturelle et installée, ensuite j’ai eu le temps d’accepter mon corps qui changeait.

En quoi cette méthode est-elle différente ?

Catherine:

La méthode Linecoaching me semble différente car elle installe ou plutôt réinstalle des habitudes naturelles. Manger quand on a faim, s’arrêter de manger quand on n’a plus faim. Elle déculpabilise aussi le fait de pouvoir avoir envie de manger alors que l’on n’a pas faim. Et le fait de ne pas culpabiliser raréfie ces moments-là. Linecoaching ne dit jamais ce qu’il faut manger ou ce qu’il ne faut pas manger.

Avec toutes les méthodes précédentes, j’avais en tête une date de fin de programme où tout serait différent puisque j’aurais atteint mon poids idéal. Linecoaching vous fait voir la réalité en face et vous donne des clés pour vivre mieux le fait de manger, pour vivre mieux votre corps. Sans date ultime. Au jour le jour. 

Je conseillerais bien sûr cette méthode pour toutes les raisons que j’ai déjà évoquées. Le problème c’est que les personnes que je connais ont moins de temps que moi. Des enfants en bas âge, un boulot chronophage...

Je me demande où elles trouveraient le temps de faire toutes ces expériences Linecoaching. Car il faut souvent disposer de plusieurs journées avec des repas seule. Il faut aussi du temps pour remplir les carnets alimentaires, etc. Ce n’est pas évident.

Quelles sont vos impressions sur le parcours de Linecoaching ?

Catherine:

J’ai démarré le programme Linecoaching à la fin du mois de janvier 2018. Le parcours est évolutif.  Parfois il faut faire confiance car on se demande où veut en venir le programme et peu à peu de bonnes habitudes s’installent. Comme je l‘ai dit plus haut, on ne vous dit jamais quoi manger mais plutôt quand : lorsque vous avez faim.

 

Le plus important pour moi a été d’apprendre à accepter les moments où l’on a envie de manger sans avoir faim parce qu’on est fatigué, déprimé, content, désœuvré...

Ces moments arrivent moins souvent et quand ils arrivent, on a besoin de manger moins qu’avant pour être "rassasiée émotionnellement".

Ma vie a beaucoup changé, je ne suis plus dans le tout ou rien. J’avais tendance à être tout le temps dans la restriction jusqu’au moment où je craquais fortement. C’était non seulement usant mais aussi très déprimant.

Aujourd’hui j’ai une meilleure estime de moi. Je mange globalement moins sans pour autant être frustrée. Je ne culpabilise plus de manger. Je sais me rassurer et quelle attitude adopter quand je mange trop c’est-à-dire quand je mange alors que je n’ai plus faim ou alors que je n’ai pas faim.

Vos interactions avec la communauté ?

Catherine:

La coach m’a écoutée avec bienveillance et surtout m‘a déculpabilisée. C’est ce qui me plaît beaucoup chez Linecoaching en général : jamais la méthode ne culpabilise. C’est primordial pour l’estime de soi. Les coachs sont très réactifs, j’ai toujours eu une réponse dans les 24 heures. Là encore, pas de culpabilité, les coachs vous encouragent à poser des questions, à venir vers eux.

Votre outil favori ?

Catherine:

Le programme Linecoaching prend du temps. A chaque fois que j’ai voulu faire une activité en plus du programme, je me heurtais à un manque de temps. J’arrive à la fin du programme. Je vais continuer mon abonnement pour approfondir la méthode grâce aux défis, aux activités libres, peut-être en discutant avec d’autres abonnés sur le forum. 

Je faisais de la gym régulièrement avant de commencer Linecoaching. Cependant le parcours forme m’a apporté des exercices nouveaux et m’a incitée à faire davantage de cardio.

Votre défi préféré ?

Catherine:

Je n'ai pas exploré les défis. 

Par Votre coach 0

D'autres témoignages de même profil

Haut de page 
X