« J'ai perdu 10 kilos grâce à cette méthode encadrée par des professionnels bienveillants »

 

Cécile, 35 ans, Le Haillan

 

Pourquoi Linecoaching?
Cécile:

Je n’ai jamais vraiment fait attention à mon poids, ni à mon alimentation pendant des années. J’avais bien fait un régime, très draconien, pendant l’adolescence, mais ça n’a pas duré très longtemps. Je pense que j’étais à mon set point car je ne grossissais pas. Mon poids est resté très stable pendant des années, sans aucun contrôle. Mais, quand j’ai arrêté de fumer il y a 10 ans, j’ai pris beaucoup de poids. J’ai fait un régime et depuis je n’ai pas cessé de faire du yoyo. Je connais le travail des docteurs Apfelforfer et Zermati depuis presque 10 ans. Je l’ai découvert après mon régime, n’arrivant pas à m’en sortir et cherchant une autre « réponse » qu’un régime directif, hypocalorique et restrictif. Malheureusement, seule et sans cadre, sans base, j’ai adapté les principes à la manière d’un régime : « ne manger que quand on a faim. Si on mange quand on a pas faim, on est en faute ». Puis après avoir lu pas mal de choses sur Linecoaching sur le net, et n’ayant pas vraiment de possibilité de consulter facilement un praticien affilié au GROS, je me suis dit que j’allais essayer le site Linecoaching. Aujourd'hui, le gros point positif c’est de ne manger quasiment que quand j’ai faim. Avant je savais que c’était ce qu’il « fallait » faire mais je n’arrivais pas à l’appliquer. Aujourd’hui, je ne dirai pas que 100% du temps je ne mange que quand j’ai faim mais la plupart du temps oui. J’ajouterai aussi manger sans distraction. C’est vraiment grâce à Linecoaching que j’ai pris conscience que si je voulais progresser, il faillait que je mange sans télé. Ça permet vraiment de mieux se focaliser sur ses sensations, de se recentrer sur soi, même si ça signifie également devoir « entendre » toutes ses pensées et ruminations, pas toujours agréables….Et enfin, manger lentement en dégustant, en pleine conscience.

 

Perdre du poids et stabiliser

 

J'ai une meilleure relation avec la nourriture, moins empreinte de culpabilité, de peur. Mes craintes et mon ancien mode de fonctionnement sont toujours présents mais je les ressens moins forts et moins automatiques. J’ajouterai que les répercussions ne se sont pas limitées à la relation à la nourriture. Dans le même temps, j’ai réussi à développer et renforcer les compétences relationnelles : dialoguer avec l’autre, quel qu’il soit, ne me pose quasiment plus de souci. J’ai assaini ma relation à l’argent également, j’étais très dépensière et aujourd’hui j’arrive à me fixer des limites que je tiens. Je réussis à mieux vivre avec la culpabilité, quelle qu’elle soit et d’où qu’elle vienne, avec mes peurs, j’arrive à mieux prendre du recul et à considérer que mes pensées ne sont que des pensées, qu’elles ne sont ni bonnes, ni mauvaises, et qu’elles ne dictent pas mes actes. Même si je ne sais pas dans quelle mesure tout ça est lié, je reste persuadée que c’est le cas. J'ai appris à vivre et à ressentir pleinement toutes les expériences de la vie, bonnes ou mauvaises, sans plus les subir. Quand je me suis inscrite à Linecoaching, je pesais 70kg. J’ai perdu beaucoup de poids au début. J'ai réussi à maigrir sans regrossir: je me suis stabilisée vers 60kg, un poids que je n’avais pas pesé depuis très très longtemps.

En quoi cette méthode est-elle différente ?
Cécile:

Je n’ai pas beaucoup d’expérience dans les sites de « régimes ». Ce que je peux dire c’est que j’apprécie beaucoup le fait qu’il n’y ait aucune directive quant à ce que l’on doit/peut manger ou pas. Pas de comptage de calorie ou de recettes de cuisine toutes faites, très contraignantes, où il faut respecter au gramme près chaque ingrédient, à déployer à chaque repas, même quand on n’a pas faim. J’apprécie aussi le parcours personnalisé en fonction des réponses données au questionnaire du début mais aussi la souplesse de fonctionnement (annuler une étape, puis la reprendre…), qui donne l’impression que l’on peut avoir une prise en charge relativement personnalisée, pour un site internet. La « proximité » également avec des professionnels, qui semblent disponibles pour répondre aux questions, aux interrogations, aux doutes. La bienveillance dans les consignes qui donne l’impression de ne pas être contraint ou en faute si on ne fait pas quelque chose. Je conseillerais ce programme pour maigrir à un ami ou une amie qui aurait une relation compliquée avec la nourriture et qui aurait compris que les régimes ne sont en aucun cas la solution, bien au contraire. Je la conseillerais car c’est la seule méthode, à ma connaissance, qui permet de renouer une relation apaisée à la nourriture, car c’est une méthode bienveillante proposée et encadrée par des gens bienveillants et professionnels, qui n’obligent à rien, qui n’imposent rien.

Quelles sont vos impressions sur le parcours de Linecoaching ?
Cécile:

Au début, je pensais tout connaître et faire toutes les étapes facilement. Ça n’a pas été le cas. En fait, je dirai qu’à travers des petits exercices tout simples, c’est comme si on s’exerçait à apprivoiser les sensations de faim/de satiété, à quoi elles ressemblent, en fonction de leur intensité, des aliments que l’on consomme, des circonstances dans lesquelles les prises alimentaires se font, de nos pensées, des moments de la journée…. Cela nous permet également de mieux prendre conscience des mécanismes que l’on a mis en place et qui nous conduisaient de manière presque automatique à manger lorsque l’on rencontrait une situation « difficile » à gérer, liée à un ressenti positif comme négatif.
Je n’ai pas utilisé le parcours forme. Je fais déjà du sport toutes les semaines en salle (2 fois par semaine) et je n’aime pas faire du sport toute seule chez moi.

Vos interactions avec la communauté ?
Cécile:

La messagerie au coach est très bien. Pratique et rapide. A chaque fois que j’ai posté une question, j’ai eu une réponse rapide. Je trouve aussi très pratique de pouvoir poser des questions à l’avance, pour les chats. Le blog et le forum sont très utiles également. Ce sont les parties que j’utilise le plus. Il est écrit quelque part que la pratique de ces outils augmente les chances de réussite. Au début, j’étais dubitative, voulant tout faire toute seule, et finalement je trouve que c’est un des gros points positifs du site. Et oui, cela doit sûrement aider. Je ne saurai pas le quantifier mais j’ai pu le constater moi-même : pouvoir compter dessus m’a aidée à relativiser beaucoup de choses et à moins culpabiliser. Je dirais que c’est un peu dommage de ne pas pouvoir visionner l’historique de ses propres participations/interventions ou celles d’un autre membre. L’intégration de photos au niveau des billets du blog, aussi.

Votre outil favori ?
Cécile:

 

Les forums et les blogs.

 

Votre défi préféré ?
Cécile:

Le défi que j’ai apprécié le plus et surtout pour lequel j’ai vraiment ressenti une grande fierté après l’avoir réussi, c'est le défi de ne se peser que tous les 15 jours. Le réussir, moi la « balance addict », a vraiment signifié une grande avancée dans mon comportement, dans mon état d’esprit, ma façon de penser.

Par Claire de Line…
0

D'autres témoignages de même profil

Haut de page