« J'ai perdu 10 kilos avec une méthode bien-être, c'est toute la différence »

Karine

Karine, 35 ans, Châtillon sur Seine

Pourquoi Linecoaching?

Karine:

C'est une longue histoire débutée à la puberté. De la souffrance, du mal-être... Celui qui fait manger encore un peu plus pour se réconforter, et qui donc nous fait entrer dans un cercle vicieux. Régulièrement, les régimes m'ont fait perdre 3, 5, 7, 12 kg, et même jusque 17 kg. Tous repris bien entendu, et plus encore. Après avoir repris les 17 kg si fièrement perdus quelques années plus tôt, j'ai hésité à retourner voir un nutritionniste pour renouveler cette expérience. Mais au fond de moi, je sentais bien qu'il fallait aborder la question du poids différemment. J'avais lu il y a 2 ou 3 ans les livres des Dr Jean-Philippe Zermati et Gérard Apfeldorfer, et découvert leur approche si différente de celle couramment répandue. Au lancement du site Linecoaching, j'ai tout de suite été intéressée, mais il m'a fallu quelques mois pour franchir le cap et enfin m'inscrire en mai 2012, presque une impulsion... Mais mûrie intérieurement depuis longtemps !
Avec Linecoaching, j'ai appris à dédramatiser l'alimentation, en renouant avec la notion de plaisir. Pour une gourmande passionnée de cuisine et de pâtisserie comme moi, c'est un soulagement. Je ressens de façon consciente la satiété et peux beaucoup plus facilement qu'avant m'arrêter de manger, ou ne pas manger du tout quand je n'ai pas faim. Enfin, j'ai aussi appris à ne pas dramatiser les moments où je n'écoute pas ces sensations, quelles qu'en soient les raisons. Au départ, je pesais aux alentours de 103kg (je ne me suis pas pesée au tout début mais au bout de plusieurs jours). Très rapidement, je suis repassée sous la barre des 100kg, ce qui a été une première victoire pour moi, et un encouragement. Au total, j'ai perdu une dizaine de kilos. C'est un vrai bonheur, dans la tête d'abord et dans le corps ensuite, car cela représente une à deux tailles de vêtement et que je le sens déjà quand je monte mes 5 étages ! Et même si je ne me mets aucun objectif ni aucune pression, je suis sûre que cela ne va pas s'arrêter là, quelque chose s'est enclenché. Cela a changé ma façon de voir la vie, ma façon de m'y inscrire. J'ai l'impression de regagner un peu de confiance en moi, de « me reprendre en main ». C'est une énergie positive qui peut se répercuter dans d'autres domaines. Je me sens plus légère, mais pas uniquement sur la balance ! Je n'ai pas uniquement perdu 10 kg, j'ai surtout gagné en sérénité et en bienveillance vis à vis de moi-même.

En quoi cette méthode est-elle différente ?

Karine:

Pour moi, ce n'est pas une méthode minceur, c'est une méthode bien-être, c'est toute la différence ! Il n'y a pas de promesse de chiffres en moins sur la balance, il n'y a pas de menus, pas d'interdit ni de prescription d'aliments... C'est une méthode centrée sur l'écoute de soi, la bienveillance envers soi-même, là où les régimes, quels qu'ils soient, prônent une certaine lutte contre soi-même. Je conseille la méthode à mon entourage dès que possible. Ce n'est pas toujours simple, car les idées véhiculées par les régimes et toutes les prescriptions en matière d'alimentation et de diététique ont la vie dure. Mais je le fais car je sais que c'est la bonne voie à emprunter pour retrouver ses sensations alimentaires tout en apprenant à se connaître. Et parce que j'ai vraiment confiance en la méthode, qui a fait ses preuves, sur moi comme sur tant d'autres.

Quelles sont vos impressions sur le parcours de Linecoaching ?

Karine:

Le parcours alimentaire nous aide vraiment à progresser pas à pas sur la façon dont on mange. Même si je savais les choses de façon empirique (écouter ses sensations, manger quand on a faim, s’arrêter quand on n'a plus faim, pas d'aliment interdit...), et que je connaissais le déroulement des exercices, le fait de les mettre en pratique, de les expérimenter fait vraiment la différence. Ce parcours alimentaire m'a vraiment permis de mettre en évidence mes propres difficultés, les points à améliorer.  Et grâce à eux, j'ai pu (re)trouver une relation apaisée à la nourriture.
Le sport était ma hantise !
J'avais stoppé toute activité sportive depuis plusieurs années. J'ai donc mis un certain temps avant de me lancer dans le parcours forme, alors qu'en parallèle, mon parcours alimentaire progressait à vitesse grand V ! Et puis, une fois entamé, j'y ai pris de plus en plus de plaisir, jusqu'à reprendre des activités en plus, en dehors de ce parcours. Je suis aujourd'hui inscrite à un cours de sport, je vais régulièrement à la piscine et j'ai pédalé plus de 100km pendant l'été. C'est une vraie victoire pour moi, qui donne confiance et qui aide à renouer avec son corps de façon très valorisante. A mon sens, c'est le complément indispensable du parcours alimentaire.

Vos interactions avec la communauté ?

Karine:

Je n'ai fait appel à la coach qu'une ou deux fois, et j'y ai trouvé très vite les réponses dont j'avais besoin. Mais je n'en ressens pas plus le besoin que cela. Quant au chat, il m'est arrivé au début de suivre les échanges, sans pour autant y prendre part directement.

Votre outil favori ?

Karine:

Sans conteste, les carnets alimentaires sont les outils qui m'aident le plus à avancer dans le programme. Ils m'ont chaque fois permis de « mettre le doigt » sur les comportements à modifier. La respiration pleine conscience, même s'il j'ai eu beaucoup de mal à l'adapter au départ, m'a aussi aidée à passer certains moments plus compliqués. Je la néglige sans doute un peu trop aujourd'hui, mais je suis persuadée de son intérêt et de son efficacité.

Votre défi préféré ?

Karine:

Celui de la balance ! Parce que je l'ai réussi, au-delà de mes espérances. J'ai du me peser 4 ou 5 fois au maximum depuis le début de mon programme. C'est pour moi le vrai signe que ma relation à la nourriture et au poids est en train de changer profondément. Au début de l'été, ma balance est tombée en panne... je l'ai remplacée 1 mois ½ après seulement et entre temps, 4 kg s'étaient envolés ! Divine surprise, cela valait le coup de ne pas se peser tout ce temps !

Par Claire de Line… 0

D'autres témoignages de même profil

Haut de page 
X