"J'ai perdu 9 kilos et je ne culpabilise plus de manger"


Marie, 24 ans, Tours

Pourquoi Linecoaching?
Marie:

J'ai toujours été en surpoids, depuis mes 3 ans environ (si j'en crois mon carnet de santé), parfois léger, parfois beaucoup. Combiné à une mère (ancienne obèse) très stressée par le poids, je ne me souviens pas avoir vécu un instant de ma vie en paix avec l'alimentation et mon corps. J'ai été suivie par une diététicienne à l'âge de 13 ans pendant 2 ans, sans grands résultats. Dès lors, j'ai enchaîné des régimes (restriction calorique, Weight Watchers) qui ont souvent bien marché mais avec reprise de poids (rarement avec bonus) dans les 3 ans qui ont suivi.
J'ai progressé grâce au parcours alimentaire de façon assez linéaire mais avec des hauts et des bas. Je me sens plus libérée dans mes choix alimentaires. J'ai arrêté de choisir mes repas en fonction des calories. J'ai progressivement jeté les aliments « 0% ». Je mange moins et plus lentement. J'apprécie plus ce que j'ai en bouche, je cherche davantage à deviner les saveurs et odeurs. Je ne termine plus systématiquement mes assiettes. Ceci dit, j'ai encore du chemin à faire et mes angoisses reviennent de temps en temps me hanter mais je progresse. Ce programme m'aide à découvrir ce qu'est vraiment « manger ». Mon conjoint me trouve plus détendue, moins stressée (pour la nourriture mais aussi pour le reste). Il retrouve le plaisir de manger avec moi.
Je pense que ce qui a le plus changé, c'est que je ne considère plus la nourriture comme un ennemi. Cela m'arrive encore de m'angoisser pour mon poids, de culpabiliser en mangeant certains aliments mais je ne suis plus « en guerre ». Je ne m'étais pas pesée avant le programme mais j'estimais mon poids à 85 kg. J'ai beaucoup perdu au début, environ 7 kilos. J'ai repris après Noël 2 kg. Ensuite, j'ai de nouveau perdu 4 kg. En tout, j'ai perdu 9 kilos. J'ai rangé la balance depuis, c'est encore trop anxiogène. Je pense que j'ai encore un peu de marge pour arriver à mon set point.

En quoi cette méthode est-elle différente ?
Marie:

Elle est totalement différente pour plusieurs raisons :
- Pas d'interdit (que ce soit un interdit formelle ou de dissuasion avec un grand nombre de points comme dans Weight Watchers)
- Prise en compte de l'aspect psychologique (facteurs émotionnels surtout)
- Écoute du corps. La méthode est plus large que les autres. On ne travaille pas que l'alimentation et d'ailleurs, au cours du programme, on change sur d'autres aspects que la seule façon de s'alimenter.
- C'est un changement en profondeur donc plus long et avec des résultats qui peuvent se faire attendre. Il faut accepter les hauts et les bas, accepter qu'il n'y ait pas de formule magique.

Quelles sont vos impressions sur le parcours de Linecoaching ?
Marie:

Je n'ai pas encore fini le parcours alimentaire mais je le trouve très bien fait. J'ai eu des révélations extraordinaires. Je crois que j'avais très rarement ressenti la sensation de faim, la vraie. Ce fut magique de découvrir ça. Et aussi la dégustation. Quel bonheur même si ce n'est pas encore un automatisme (ça vient, ça vient) ! Quel plaisir ! Et surtout, je commence à ne plus culpabiliser de manger. C'était devenu pour moi une telle horreur. Se mettre à table, je ne le supportais plus. Je me sens de moins en moins en restriction, je suis en train de gagner une liberté face aux aliments et ça, je n'avais jamais connu.

Vos interactions avec la communauté ?
Marie:

C'est un très bon système de pouvoir chatter avec les experts. Malheureusement, travaillant en libéral, je n'ai jamais le temps d'y participer. En revanche, je les lis toutes les semaines et cela m'aide beaucoup. Les forums sont très riches et le soutien de la communauté est salvateur dans les moments de désenchantements et de baisse de motivation. Je les fréquente par période car parfois, cela me met la pression et j'ai besoin de faire les choses dans mon coin. On n'est pas tous pareils, lire des pertes de poids importantes entraîne chez moi une attitude de comparaison nocive.

Votre outil favori ?
Marie:

Je n'ai pas beaucoup utilisé les outils.

Votre défi préféré ?
Marie:

Les défis concernant la faim parce que c'est concret et que ça permet d'approfondir les notions du parcours alimentaire. J'ai eu du mal avec les défis émotionnels qui prennent trop de temps. Mais je pense les faire un jour car ils me conviendraient bien.

Par Claire de Line…
0

D'autres témoignages de même profil

Haut de page 
X