« J'ai arrêté les régimes et j'ai perdu 7 kilos »

Marie-Gaëlle, 34 ans, Strasbourg

Pourquoi Linecoaching?
Marie-gaëlle:

Jusqu'à l'adolescence, j'étais très mince voire maigre, et les choses se sont dégradées vers 12-13 ans, quand on commence à se sentir mal dans sa peau et qu'on mange tout ce qui passe à sa portée en attendant que ça se finisse. Je n'ai cependant jamais été en fort surpoids, mais je suis devenue «  rondouillette », et ça s'est installé.
J'ai vraiment pensé au régime en devenant étudiante. Mais curieusement, la première fois que j'ai tenté, c'est en commençant le travail en bureau. Mon premier régime, il était « made by myself » et je suis tombée de 66 à 56 kilos en 6 mois, à grands renforts de yaourts 0% , de crudités et de litres d'eau ! J'exagère, quand j'y pense, je me suis pas mal débrouillée, mais je me suis privée de tellement de choses, que forcément après quelques mois, je suis retombée dans la spirale petits gâteaux, quantités de nourriture ingurgitées sans y faire attention etc...et j'ai pratiquement tout repris, misère ! Très déçue par moi-même, je me suis prêtée au jeu du régime Weight Watchers. J'ai détesté la façon dont j'ai commencé à considérer la nourriture, je ne mangeais plus, je comptais des points, je ne savourais plus rien, et en plus je ne perdais pas de poids. Après, j'ai testé d'autres régimes bien sûr, La Chrononutrition ou Dukan, qui fonctionnaient bien sûr mais dont les résultats finissaient toujours par s’évanouir en fumée.

Aujourd'hui quand je pense à tout ce que je me suis infligée, je souris et je me dis que j'ai de la chance de ne pas avoir pris plus de poids que ça avec le mal que je me suis fait. Je m'imaginais que perdre du poids règlerait tous mes problèmes et que je serai tellement plus heureuse en étant plus mince ! Alors que j'étais encore en train de me torturer en me disant que j'avais encore échoué, que je n'arriverais pas à perdre du poids, que j'étais en pleine déprime professionnelle, je me suis dit que j'en avais marre, et que si c'était comme ça, je resterais ronde, et que je devais apprendre à m'accepter.
Belle résolution, arrêter les régimes, chouette. Comment m'y prendre ? J’ai fait des recherches sur le net et je suis arrivée sur le site Linecoaching. J'ai lu les forums accessibles pendant quelques jours, parce que je voulais voir avant de croire et puis je me suis dit, si tu veux arrêter de te faire du mal, je pense que c'est le bon endroit, et je me suis inscrite en octobre 2012.
Depuis que je suis le programme, je suis devenue plus exigeante en matière de goût. Avant j'avalais de la nourriture pour me faire du bien, pour compenser un mal-être qui me suivait partout, je n'en sentais plus la saveur, je me remplissais et je culpabilisais de ne pas savoir m'arrêter. A présent, je me rends compte que tous les aliments « réconfortants » et sucrés que j'avalais sans y penser, et bien je les trouve...mauvais, ou décevants, du coup, je n'en mange plus. Je préfère déguster des choses vraiment bonnes, et le plus souvent j'arrive à m'arrêter lorsque le plaisir de les manger disparaît. Presque hein, j'ai encore du chemin à faire ! J’apprends le lâcher-prise, la bienveillance envers moi et je lutte contre mon propre perfectionnisme sans me rabaisser quand j'échoue. J'applique la respiration en pleine conscience à mes autres activités, notamment professionnelles, et travaille à moins d'auto-flagellation. J'ai changé ma garde-robe, ce que je n'avais pas fait depuis des années, et j'ai enfin acheté des vêtements à ma taille, et pas une taille au dessus, par manque de confiance. J'ai pris le temps d'essayer, et de me trouver jolie dedans, et d'admettre que j'avais bel et bien suffisamment minci. Lorsque je me suis inscrite je pesais environ 63 kilos, c'était fin octobre 2012, et début mars  j'avais perdu 7 kilos, et ce sans que j'aie l'impression de me faire violence !

En quoi cette méthode est-elle différente ?
Marie-gaëlle:

Déjà, le fait de ne pas avoir d'aliments prescrits, d'autres interdits, ça a été un grand soulagement. Me concentrer sur mes sensations, manger lentement, respirer, mais en mangeant ce que bon me semble, sans aucun tabou, j'avoue que j'ai été surprise de voir à quel point ça me parlait. En plus le site fourmille de trucs pour maigrir, d'explications sur la méthode et la communauté est tout bonnement extraordinaire.
Je recommanderais sans hésiter cette méthode, parce qu'elle est finalement tellement logique et rationnelle qu'une fois qu'on l'a testée, on peut l'utiliser pour changer plein de choses en soi. Plutôt que de se faire du mal avec un régime hyper restrictif, de se croire faible et nul quand inévitablement on craque et qu'on reprend insidieusement tout ce qu'on avait perdu à force d’efforts et de privations, je conseillerais à la place la méthode où on se parle avec gentillesse, et où on écoute pour une fois ce que notre corps nous dit.

Quelles sont vos impressions sur le parcours de Linecoaching ?
Marie-gaëlle:

Le parcours alimentaire peut déstabiliser les personnes qui comme moi ont été sur d'autres sites auparavant et ont pris l'habitude des menus pré programmés, des instructions toutes faites. Je reconnais que le fait de venir surtout pour arrêter les régimes m'a aidée à appréhender la méthode. Si j'étais venue dans l'optique de perdre vite fait bien fait des kilos, j'aurais peut-être eu plus de mal. Les étapes sont très bien faites, on les fait à son rythme, il n'y a aucune pression, et certains exercices sont presque des challenges, comme le fait de se convaincre qu'on peut survivre sans prendre de petit-déjeuner si on n’a pas faim ! Blasphème, ne m'avait-on pas appris que le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée ? Et bien avec le recul, j'ai compris qu'il n'est important que quand j'ai faim, et pas plus ni moins que les autres repas.
J'avoue ne pas avoir vraiment mis les pieds dans l' espace de Guillaume, le charmant coach sportif, tout simplement parce que je n'aime pas faire des exercices devant mon PC, et que je fais une heure de vélo par jour pour aller au travail, ce qui me paraît être déjà pas si mal pour une flemmarde accro aux jeux vidéo comme moi !

Vos interactions avec la communauté ?
Marie-gaëlle:

J'ai pu avoir une réponse de ma coach lorsque j'en ai eu besoin sur une étape, rapide et claire. Je lis régulièrement le chat, mais je n'ai pas osé intervenir en direct live ! J’apprécie vraiment l'implication que mettent les docteurs Zermati et Apfeldorfer à répondre aux questions lors des chats. Ce qui me sidère le plus ce sont les marraines et parrains, qui sont absolument incroyables de gentillesse et de dévouement pour aider les autres coachés.
Ce forum est de loin l'un des plus agréables à lire que j'ai vus ! Je vois régulièrement intervenir le Dr Apfeldorfer aussi dessus, et je trouve qu'il a toujours une façon réconfortante d'aborder les problèmes. Je ne suis pas la participante la plus assidue du forum ni du blog, mais j'adore les lire, et je trouve souvent une solution à mes propres questionnements dans les réponses qui y sont faites.

Votre outil favori ?
Marie-gaëlle:

Le forum incontestablement. Je trouve qu'il est un vrai outil, principalement grâce à la communauté très active qui s'échine à aider les personnes en difficulté.

Votre défi préféré ?
Marie-gaëlle:

Manger plus lentement, en pleine conscience. C'est le défi que je me fixe aussi souvent que possible, même si je ne le valide pas forcément. Il est pour moi, il me suit dans toutes les occasions, et en plus il est facile.

Par Claire de Line…
0

D'autres témoignages de même profil

Haut de page