J'ai perdu 9 kilos en réconciliant repas et plaisir.

Mélissa, 29 ans, Schiltigheim

Pourquoi Linecoaching?
Mélissa:

Mon histoire de poids est délicate, comme pour beaucoup de femmes. Elle remonte à l’enfance, où ma prise de poids était (je l’ai clairement découvert avec Linecoaching) liée à mon cadre familial. Après de nombreux régimes, et l’arrivée de bébé, additionné d’une vie active très stressante, je n’arrivais pas à retrouver une ligne convenable. Pire que tout, j’avais l’impression de faire des régimes et qu’aucun résultat n’apparaissait. J’étais pour ainsi dire dans une spirale sans fin. Je faisais beaucoup de voyages en train, et comme lecture, je prenais des magazines féminins. Psychologies Magazine m’a permis de découvrir Linecoaching. Je m'y suis ensuite inscrite en avril 2014.


Maintenant j’utilise mes sensations de faim comme des alliées et non plus comme des ennemies. Mon corps réagit moins mal au stress et sa traduction est moins violente le soir. A midi, j’arrive à partager mon repas tout en écoutant mes sensations de faim (avant qu’il ne soit trop tard). Reste encore à travailler avec mon mari pour que lui aussi se réconcilie avec la nourriture et arrête de m’entraîner dans un chemin que je ne souhaite plus suivre. J’ai redécouvert la sensation de faim, et je prends un plaisir à manger à chaque repas. Mon poids de départ était de 64kg, je suis aujourd’hui à 55kg. J'ai perdu 9 kilos en réconciliant repas et plaisir.

En quoi cette méthode est-elle différente ?
Mélissa:

Elle est complètement différente ! Ce n’est pas une méthode de régime, mais une méthode de découverte de soi-même et de son rapport à la nourriture. Je conseille cette méthode à toute personne qui n’arrive pas à prendre du plaisir à ce qu’elle mange. Avant même de régler les questions de poids, c’est avant tout de régler le problème qui nous pousse à penser que cet aliment-ci ou celui-là est un ennemi.

Quelles sont vos impressions sur le parcours de Linecoaching ?
Mélissa:

Le parcours alimentaire est très bien construit et m'a permis, pas à pas, de recommencer à avoir une relation saine avec la nourriture. Il m’a aidé à stabiliser mes émotions et à comprendre comment je fonctionnais vis-à-vis des stimuli extérieurs et ma traduction corporelle de ces derniers.


Le parcours forme m’a permis de reprendre petit à petit le sport et de comprendre que même 5 minutes de sport par jour fait travailler quelques muscles, et apporte une énorme satisfaction. Avant, j'étais déçue de n’avoir réussi à faire qu'une demi heure de sport je me rabattais sur du chocolat pour me consoler.

Vos interactions avec la communauté ?
Mélissa:

Les experts sont très réactifs. En revanche, je ne peux parler du « chat » du fait de n’avoir pas eu l’occasion d’y participer. Je n’ai également pas utilisé le blog et les forums. Je trouvais que l’interface me suffisait pour me sentir soutenue et suivie dans la démarche.

Votre outil favori ?
Mélissa:

Le parcours alimentaire a été une révélation pour moi et je l’applique quotidiennement.

Votre défi préféré ?
Mélissa:

Les défis étaient compliqués à mettre en œuvre en plus des nouvelles étapes. Je préférais scinder les deux, une fois les défis, une fois le parcours alimentaire. Ceux que j’ai le plus apprécié sont les défis alimentaires, car ils permettaient d’aller au-delà de ce qu’on pense être capable de faire.

Par Claire de Line…
0

D'autres témoignages de même profil

Haut de page 
X