« J’ai perdu plus de 6 kilos et je ne me prive plus du plaisir de manger »

Sandrine

Sandrine, 36 ans, Nîmes

Pourquoi Linecoaching?

Sandrine:

J’ai fait mon premier régime à l’adolescence. Avec le recul je sais que je n’avais aucun kilo en trop, je n’arrivais juste pas à accepter ma silhouette. 20 ans plus tard, après des dizaines de régimes, je me suis retrouvée réellement en surpoids et avec un rapport à l’alimentation totalement conflictuel. Moi qui aime manger, je n’y prenais plus aucun plaisir car j’étais trop tiraillée entre la frustration quand j’essayais d’être raisonnable et la culpabilité quand je m’autorisais un écart. Il y a 6 ans environ, j’ai suivi un régime protéiné. J’ai perdu plus de 10 kg mais j’en suis sortie épuisée et déprimée. J’ai évidemment repris tous les kilos perdus. J’ai pris conscience que je jouais avec ma santé et j’ai alors décidé que ce serait mon dernier régime.

J’ai découvert la méthode par hasard, en lisant le blog de Gally. Par curiosité je suis allée jeter un coup d’œil et j’ai été emballée immédiatement. C’était exactement ce que je cherchais à faire sans trop savoir comment m’y prendre pour me sentir enfin en paix avec mon alimentation. Cela a été un vrai soulagement. Plus d’interdit, plus de culpabilité. C’était un poids énorme que je portais, je n’en pouvais plus. Le début de programme a été pour moi l’occasion de lâcher du lest et de me sentir plus légère, si ce n’est dans mon corps au moins dans ma tête. Je ne suis plus obnubilée par la nourriture ! Je me posais sans cesse des questions ou me faisais des reproches : « Qu’est-ce que je vais manger au prochain repas ? J’ai envie de manger de ça mais j’en ai déjà mangé hier, ce n’est pas raisonnable. Il faudrait que je réduise les portions, mais j’aurai faim par la suite… » Et j’en passe. J’ai aujourd’hui l’impression d’avoir l’esprit libre et de pouvoir consacrer  mes pensées à autre chose. Je me surprends parfois à ne pas avoir envie de chocolat alors qu’auparavant je devais lutter en permanence pour résister à mes pulsions. J’ai arrêté aussi de me faire des reproches, je suis plus sympa avec moi-même. Je cherche à me faire plaisir en mangeant. Ça fait tellement du bien de se lâcher la bride de temps en temps et d’être un peu cool avec soi-même. J’ai perdu plus de 6 kg à ce jour sans faire de régime.

En quoi cette méthode est-elle différente ?

Sandrine:

Il n‘est pas question de régime ici. La méthode me permet de me sentir plus sereine avec mon alimentation, ce que je n’avais jamais ressenti avec tous mes régimes. Mais surtout, elle permet d’engager un changement en profondeur de mon rapport à la nourriture qui aura une conséquence durable sur mon poids. Avec la méthode, pas d’aliment interdit, pas de privation, pas de portion à peser, de calorie à compter etc. Rien de toutes ces choses qui font ressembler la préparation des repas à un parcours du combattant. Maintenant, quand je prépare un repas, ma seule préoccupation est : qu’est-ce qui me ferait plaisir ? Et bien souvent je suis surprise de voir qu’un équilibre s’établit entre les aliments que je m’imposais et ceux que je m’interdisais auparavant. Le plaisir de manger reste au centre des préoccupations, bien plus que la perte de poids.

Quelles sont vos impressions sur le parcours de Linecoaching ?

Sandrine:

Je n’en suis qu’à la moitié du parcours alimentaire mais cela a déjà changé beaucoup de choses. Je peux me permettre d’avoir du chocolat ou des gâteaux dans mes placards sans que cela m’obsède ou que je me jette dessus de manière compulsive. J’ai retrouvé un réel plaisir à manger. J’ai découvert que certains aliments auxquels j’avais du mal à résister ne m’apportaient pas de réel plaisir à la dégustation. Et d’autres que je n’appréciais pas ou peu, tels que les haricots verts qui étaient pour moi l’aliment de régime par excellence, je les trouvais finalement délicieux.

Je ne suis pas une grande sportive, mais j’ai quand même démarré le parcours forme. Bien que je l’ai trouvé adapté à mon niveau je l’ai plutôt laissé de côté. Ma priorité va au parcours alimentaire pour l’instant.

Vos interactions avec la communauté ?

Sandrine:

Je ne suis pas présente chez moi au moment du chat avec les experts. Mais je suis allée les lire à plusieurs reprises par la suite. Certaines réponses apportées aux questions posées par les participants m’ont bien aidé.

Je n’ai pas participé aux forums bien qu’il me soit arrivé d’aller lire certains sujets. En partie par manque de temps, aussi parce que je n’en ai pas ressenti le besoin jusqu’à présent. Ils ne sont pas inutiles pour autant. Je les considère un peu comme un filet de sécurité. En cas de difficulté, je sais que je peux compter dessus.

Votre outil favori ?

Sandrine:

Les carnets à remplir au fur et à mesure des étapes. Le fait de savoir que je vais avoir à les compléter m’oblige à porter une vraie attention à ma faim et à mes sensations en général.

Votre défi préféré ?

Sandrine:

C’est celui qui a été le plus difficile pour moi au départ : lorsque je mange seule, prêter toute mon attention à mon repas. C’est-à-dire sans regarder la télé en même temps, lire, travailler ou toute autre activité qui détourne mon attention de ce que je mange. Les premières fois que j’ai réalisé ce défi c’était avec beaucoup d’appréhension. Je trouvais cela déprimant et angoissant. Aujourd’hui je ne peux plus m’en passer. Même si j’ai peu de temps à accorder à mon repas, je mange sans distraction. J’apprécie le goût de mes aliments, je ne me prive plus du plaisir de manger.

Par Claire de Line… 0

D'autres témoignages de même profil

Haut de page 
X