Chat du 4 janvier avec JP Zermati

04/01/2012 (18:31) JPZ Je vous souhaite à tous une belle année 2012 avec surtout plus de sérénité et de paix dans votre comportement alimentaire.
04/01/2012 (18:32) clem83 Bonjour, que faire lorsqu'on a une petite envie (entre les repas, ou à la fin d'un repas par exemple), par gourmandise, et non par faim, ni par compulsion? D'avance merci! Bonjour clem83, Le plus simple est de satisfaire cette petite envie en la dégustant du mieux possible. Satisfaire une petite envie en se reconnectant ensuite à sa faim n'a jamais fait grossir personne, ni empêcher personne de maigrir. Je rappelle que le but est de respecter globalement sa faim et sa satiété et non pas strictement. Il faut aussi apprendre à faire confiance à sa régulation. Bonne dégustation.
04/01/2012 (18:35) mag Bonjour. J'ai bien noté qu'il ne fallait pas faire des réserve en mangeant plus mais comment faire quand on sait qu'on aura une matinée fort chargée et qu'on ne sera pas faire de pause si on a faim ? J'ai alors c'est vrai tendance de manger un peu plus toujours le matin... Bonjour mag, La capacité à anticiper l'horaire du repas suivant s'appelle l'appétit prévisionnel. Il s'agit d'une compétence très utile qui permet de s'arrêter avant ou après la satiété pour avoir faim ensuite au moment voulu. Malheureusement cette capacité disparait chez les personnes qui présentent des problèmes de poids ou des comportements de restriction. Elles ne savent plus anticiper correctement et se mettent souvent à faire trop de réserves par peur de manquer. Les mangeurs régulés savent se servir de leur appétit prévisionnel et savent aussi supporter des faims raisonnables sans éprouver de stress excessif. Il semble que vous en preniez déjà le chemin. Mais attention chaque jour ne se ressemble pas. Par exemple, les jours de week-end, vous pouvez adapter plus facilement vos repas à votre faim. Certaines étapes du programme sont consacrés à ces deux difficultés. Bon courage.
04/01/2012 (18:40) Pipelette Merci pour votre programme. J'ose de plus en plus m'écouter vraiment et me faire confiance et je perds du poids sans efforts. A présent que le plus gros est "passé", j'aurais envie de mieux comprendre les mécanisme physiologiques liés à la prise ou la perte de poids : leptine, orexines, flore intestinale etc... mais où m'informer ? Pourriez-vous sur LC ou le site du gros nous expliquer clairement ce que l'on sait, ce que l'on suppose ou tout simplement où s'informer ? Merci encore d'avoir mis en place cette méthode. Bonjour Pipelette, Félicitations pour vos progrès ! C'est un joli cadeau pour commencer l'année. Je conçois bien votre soif de comprendre. Il n'est pas facile de trouver toutes ces informations regroupées en un seul lieu. Je peux vous suggérer l'ouvrage co-dirigé par GA et moi-même "Traiter l'obésité et le surpoids" qui rassemble les contributions d'une vingtaine de spécialistes du surpoids et du comportement alimentaire dans des domaines très variés : génétique, physiologie, psychiatrie, sociologie, santé publique... C'est un ouvrage assez complet. Mais pour des informations encore plus précises sur la flore intestinale ou les neurotransmetteurs, il faut consulter des revues spécialisées. Nous ferons un effort pour ouvrir une rubrique de vulgarisation scientifique sur le site LC. Ce sont nos bonnes résolutions pour 2012. Bonne année.
04/01/2012 (18:42) mamzelzoï Bonjour Dr. J'ai adoré lire vos livres, qui ont déjà modifié mon rapport à la nourriture, mais je me suis inscrite à LC la semaine dernière car je voyais bien que j'avais besoin d'aide pour sortir des compulsions alimentaires. Par contre, je sais que la méthode va m'apprendre à mieux gérer les EME (nombreuses), mais que faire quand j'ai envie de manger tout court? Juste pour le plaisir? Constater que je n'ai pas encore faim et devoir attendre me déprime infiniment... J'imagine que l'une des clés est la dégustation? Merci Bonjour mamzelzoï, Il est probable que ces envies de manger "juste pour le plaisir" soient en réalité des EME. La déprime qui résulte de votre résistance le laisserai bien penser. Dans ce cas, le plus efficace est d'utiliser l'exercice EME-zen. Vous commencez par un espace de respiration pour observer ce qui se passe en vous et vous choisissez ensuite de travailler sur le réconfort (qui comprend effectivement la dégustation) ou sur la tolérance aux inconforts. Les exercices de PC vont vous permettre de mieux détecter les inconforts auxquels vous réagissez et qui vous laissent parfois penser qu'on mange juste pour le plaisir. En réalité, les choses se passent souvent inversement. Le plaisir est généralement la conséquence du soulagement d'un inconfort. A très bientôt.
04/01/2012 (18:46) cesdu66 bonjour dr zermati et bonne année 2012, je suis entrain d' expérimenter la faim et vous nous conseillez de sauter le 1er repas, ne prenant pas de petit déjeuner, je ne suis pas arrivée à sauter le repas du midi puisque j ai eu très faim dans la matinée, j'ai attendu un peu puis j'ai pris une collation vers 10 heures ,peut-être n ai je pas bien compris l'exercice mais il m'était impossible du moins je le crois d'attendre plus longtemps .merci de donner qques éclaircies.... Bonjour cesdu66, L'expérience consiste, pour vous qui ne prenez pas de PDJ, à attendre l'apparition des premiers signaux de faim de la journée. Et d'attendre le temps qu'on veut pour tester différentes intensités de la faim. Ceci afin d'apprendre à distinguer et ne pas confondre la faim, quelle que soit la forme sous laquelle elle se présente. Et en second lieu, d'observer la façon dont on supporte la situation de faim. Bon courage.
04/01/2012 (18:47) mag Belle année 2012 pleine de 12ceurs en tout genre !
04/01/2012 (18:48) Cristina Je viens de commencer mon programme et j'essaie de manger ce dont j'ai envie. J'ai peur pour ma sante parce que j'ai souvent envie de sucre - gâteau, chocolat, etc. De l'autre cote, quand je m'efforçais de ne pas en manger je finissais par craquer aussi. On dit souvent que le sucre est a l'origine de maladies. Est-ce qu'on peut 'éduquer' ses envies pour aimer ce qui est bon pour la sante? Comment faire pour ne pas exagérer avec le sucre? Bonjour Cristina, Ne soyez pas inquiète de cette tournure des choses. Elle est très naturelle après plusieurs années de contrôle alimentaire. On est forcément plus attiré par tous ces aliments que l'on s'efforçait de contrôler avec plus ou moins de succès. Le passage de la restriction à la régulation est bien souvent associé à une plus forte consommation de produits riches, gras et sucrés. Une surconsommation comme pour rattraper tout ce temps perdu. Et puis des fois qu'il n'y en ait plus ! Sait-on jamais ? Il est important que vous suiviez bien les étapes du programme et que vous ne réintroduisiez pas trop rapidement tous ces aliments que vous aviez écartés. Le programme est conçu pour que leur réintroduction s'effectue en réduisant au maximum les risques de prises de poids. IL est essentiel que vous sachiez tout d'abord bien identifier vos sensations de faim et de satiété. Vous découvrirez ensuite que votre appétence ne concerne pas exclusivement les aliments sucrés et que votre corps vous réclame aussi des aliments de toute nature. Pour peu que vous ayez retrouvé une relation plus apaisée avec vos aliments. Soyez patiente, laissez vous guider par le programme sans tenter d'aller trop vite. Et vous verrez que cette période gâteaux-chocolat n'est qu'une phase de transition vers une relation bien plus sereine avec la nourriture. Bon courage.
04/01/2012 (18:50) lizzz Bonsoir et Bonne année!!!! Je voulais savoir comment faire car je me sens bloquée dans le programme. Je devais faire l'exercice 4 jours remplacer mon déjeuner par un aliment gras et salé. Je n'avais pas envie de le faire, mais bon, j'ai décidé de jouer le jeu. J'ai attendu une période calme et sans EME. J'ai tenu le premier jour, mais en mangeant + le soir, sans pouvoir m'arrêter. Le deuxième jour : EME tout l'après midi. Alors que je commençais à aller mieux, à mettre en place de bonnes choses et mincir. Voilà que cet exercice me fait plus de mal que de bien. Je voulais l'arrêter?? Je suis allée dans la rubrique "aide" et au final, je me retrouve à devoir le refaire entièrement car en le reprogrammant "plus tard" je dois tout refaire, mes 2 jours sont perdus! !!!! Cet exercice me déclenche des EME donc je ne perds pas de poids, mais j'en prends. Les aliments gras, salé, sucré, ne sont plus tabous pour moi. Je sais qu'ils ne font pas grossir! Ce qui fait grossir est de dépasser sa faim. Je n'ai aucun problème avec ça. Mon gros problème c'est que je ne peux pas manger en me forçant! Sans déclencher d'EME après...... Donc je me sens coincée dans le programme car je refuse de le "refaire 4 jours». Comment faire? Merci d'avance Bonjour Lizzz, Il ne s'agit pas seulement de savoir que les aliments gras et sucrés ne font pas grossir mais de savoir détecter et respecter le rassasiement quand on les consomme. Pour progresser sur la sensation de rassasiement, il faut effectivement réaliser l'exercice durant plusieurs jours consécutifs. Je vous rappelle au passage que vous êtes libre d'en déterminer la quantité et que cette quantité peut être extrêmement faible, si vous le décidez. Le rassasiement gustatif est le moment où l'envie de cet aliment disparaît. Ce qui peut venir très vite. Mais il me semble que votre problème est différent. J'ai le sentiment que vous bloquez sur cet exercice parce qu'on vous demande de consommer un aliment que vous n'avez pas forcément envie de manger pendant 4 jours. Le fait de vous sentir forcée a déclenché chez vous de fortes émotions. Il est possible que cela réveille de vieilles blessures de régimes. Comme beaucoup de traumatisés des régimes, peut-être ne supportez-vous plus qu'on vous dicte votre façon de manger. Vous avez bien raison ! Je pense que votre coach pourra trouver le moyen de débloquer l'exercice que vous pourrez reprogrammer quand bon vous semble. Il s'agit de travailler sur une sensation qui vous aidera à progresser dans votre comportement alimentaire. A vous de voir quand vous vous sentirez mieux prête à supporter un certain niveau de contrainte alimentaire. Bon courage.
04/01/2012 (18:53) mag et si on arrive pas à savoir ce dont on a envie, ce dont on a "faim" ?? Bonjour mag, Cela peut effectivement arriver quand on sort de la restriction. Manger est devenu une trop grande complication, trop chargée sur le plan émotionnel. Les aliments autorisés ne sont pas ceux dont on a envie. Les aliments dont on a envie ne sont pas ceux qui sont autorisés. Le plus simple pour le moment est de vous diriger vers les aliments que vous aimez. Ce sont ceux qui ont le plus de chance de réveiller vos envies et vos appétits spécifiques. A très bientôt.
04/01/2012 (18:55) petitsel Bonjour, je ne pourrai assister au chat mais le lirai jeudi matin... depuis le démarrage du programme, j'écoute toutes mes sensations et de fait je bois très peu... dois-je me forcer à boire (pendant les repas, entre les repas) pour arriver à au moins 1l, ou alors dois-je être patiente et attendre que cela se régule comme tout le reste ? Merci Bonjour Petitsel, On entend toujours dire que nous devons boire 1,5 litre d'eau par jour. Une étude très sérieuse a recherché d'où provenait cette recommandation et sur quelles bases scientifiques elle se fondait. Conclusion : elle n'a aucun origine authentifiée et ne s'appuie sur aucune donnée. L'auteur recommande de boire... quand on a soif ! Il semble que jamais personne ne ce soit laissé mourir de déshydratation. A très bientôt.
04/01/2012 (18:58) paloma bonjour, je suis en ce moment dans la phase de reconnaissance de la faim et j ai du mal à bien remplir le carnet, une fois par jour: exemple ce matin, j ai eu faim puis ai pris une collation très légère (thé au lait), qui m'a permis d attendre encore pour manger plus "sérieusement". Dois-je considérer ce thé comme un repas, comme le moment où j'ai décidé de manger, ou le repas plus solide? pour autant c est bien la collation qui a mis fin à ma première faim, et non le repas une heure plus tard! je voudrais que mes comptes rendus soient réellement exploitables, d'où ma question... pour le moment j'ai noté le lait comme le moment où j ai mangé... cela ne me semble pas vraiment correspondre à la réalité... bref, j espère que vous comprenez mes hésitations, merci beaucoup!! Bonjour Paloma, Le thé au lait, à moins que ce ne soit du lait au thé, n'est pas considéré comme un repas. Il ne correspond pas à un apport calorique. Pour autant, il est possible de tromper momentanément une petite faim avec des boissons acaloriques. Par ailleurs, la faim est une manifestation qui varie dans le temps, elle apparaît puis disparaît. Les deux phénomènes ont donc pu coïncider dans le temps. Il semble logique de considérer que votre première faim est celle que vous avez éprouvée au moment du thé au lait. A très bientôt.
04/01/2012 (19:01) arphiad Bonjour, je me suis abonnée ce matin et je ne sais pas trop comment commencer...Merci Bonjour arphiad, Et si vous commenciez... par le début ! Laissez-vous guider par le programme et adaptez-le à vos possibilités. La première étape consiste à observer votre comportement et à commencer à respecter votre faim. Tout en apprenant les premiers exercices de pleine conscience. Si vous le souhaitez vous pouvez également introduire quelques exercices du parcours forme. Bon courage et à très bientôt.
04/01/2012 (19:04) lys Bonjour Dr, j'en suis au carnet de la faim et je constate que je n'arrive pas du tout à savoir quand je suis à satiété : soit en terminant mon repas, j'ai encore faim mais je pense que manger déclenche chez moi une EME, soit j'ai trop mangé et je me sens l'estomac trop rempli. Est ce normal et que dois je faire pour connaitre la satiété ? merci lys Bonjour Lys, La satiété est une sensation qui revient généralement après celle de la faim. En travaillant sur votre sensation de faim, vous améliorerez la perception de votre satiété. Paradoxalement, vous détecterez mieux votre satiété si vous y mettez un certain détachement. Il est possible, par crainte de grossir, que vous soyez trop crispée sur votre satiété. Vous essayez de la respecter trop parfaitement. Attention de ne pas basculer dans un régime de sensations alimentaires ! Cette anxiété est probablement ce qui vous empêche de bien la ressentir. Dites-vous qu'une erreur sur la satiété se corrige en attendant le retour de la faim suivante. Par ailleurs, vous atteindrez bientôt une étape entièrement consacrée au travail sur la satiété. A très bientôt. Bonne résolution de 2012 : be cool !
04/01/2012 (19:07) mag pas facile de manger les aliments que l'on veut quand on est obligé de cuisiner le soir déjà sans plaisir...et puis se rendre compte que tout compte fait, c'était de la viande et non du poisson que l'on a envie ! Je mange alors sans plaisir, car j'ai cuisiné ca pour la famille... Bonjour mag, Ben, c'est un peu ça la vie de famille : des concessions et des compromis. Un jour on fait plaisir à l'un, un jour on fait plaisir à l'autre. Il faut seulement veiller à une certaine équité et faire en sorte que ce ne soit pas toujours les mêmes qui fassent les efforts et les concessions. Ça ne concerne d'ailleurs pas que l'alimentation ! A très bientôt.
04/01/2012 (19:08) PiaMaria Bonjour. Personnellement, je butte sur le fait de manger en ne faisant rien d'autre. J'ai déjà choisi le défi "manger sans télé" plusieurs fois, et je l'ai toujours annulé au bout de 2 ou 3 jours. Une semaine entière sans manger devant un écran me paraît presque insurmontable. Bonjour PiaMaria, Il serait intéressant que vous observiez attentivement le malaise que vous éprouvez. Est-ce de l'ennui, de l'anxiété, de la solitude... ? Vous pouvez vous servir de vos premiers exercices de PC. Manger sans rien faire ou se regarder manger peut parfois renvoyer des émotions ou des pensées difficiles qui étaient justement masquées par le fait de s'occuper en mangeant ! Si l'expérience est trop pénible vous pouvez peut-être utiliser des fonds sonores. A très bientôt.
04/01/2012 (19:11) lys je commence l'activité sur la sensation de faim et la pleine conscience. En fait une fois que j'ai réalisé l'exercice je suis plus calme et l'intensité de ma faim est un peu moins forte. C'est plutôt agréable comme sensation. En ce moment même je me sens légèrement fiévreuse, j'ai mal à la tête et bien je ne sais pas si je dois manger car j'ai l'impression d'avoir faim, j'ai des tiraillements dans l'estomac et ma tête me dit tu es malade tu devrais dormir et ne pas manger que faire ? Je ne sais pas quel est le bon signal faim ou fatigue? lys Bonjour Lys, Dans l'expérience de la faim, il vous procéder par tâtonnement. Vous allez progressivement détecter, par le système essais-erreurs, les différents signaux de la faim selon son intensité. Vous verrez la fatigue de la faim est très reconnaissable. Et surtout c'est bien la seule qui disparait en mangeant. Bonne continuation.
04/01/2012 (19:12) paloma que pensez vous du splenda? Bonjour Paloma, Le splenda est simplement un nouvel édulcorant issu du sucre. Je pense d'une façon générale que les aliments allégés ne sont guère utiles dans la mesure où ils n'ont jamais fait la preuve de leur efficacité dans la perte ou le maintien du poids. A bientôt.
04/01/2012 (19:14) mag Vous dites qu'importe l'heure à laquelle on mange...pourtant manger avant d'aller se coucher provoque un pic d'insuline et donc...stockage et autres troubles non ? Bonjour mag, Cette théorie a eu son heure de gloire. Mais elle n'a pas résisté aux observations cliniques. Il n'a jamais été possible de mettre en évidence des relations de causes à effets entre le poids et la répartition des repas. Des tas de contre exemples existent. Notamment, les mangeurs du Ramadan qui consomment un gros repas le soir et ne grossissent pas. Les britanniques qui consomment un petit déjeuner copieux le matin et qui sont parmi les plus gros d'Europe... Donc, mangez sereinement à l'heure qui vous convient le mieux. A très bientôt.
04/01/2012 (19:16) Pipelette Merci pour vos infos. Encore une question bizarre : avec un "régime" j'avais perdu la moitié de ma poitrine, avec la RA + sport je ne l'ai pas perdue, j'ai surtout perdu du torse. Je me demandais si face à la restriction le corps ne se servait pas "au plus facile" et sans restriction au plus proche des muscles. Alors là Pipelette, je sèche. Je demande le joker. Il est probable que la différence provienne de l'activité physique plus que de la réduction calorique. La perte de poids a pu être réorientée de façon différente. En tout cas, c'est une bonne idée d'introduire une activité physique. Bonne continuation.
04/01/2012 (19:17) mag comment fait-on pour suivre ses envies alors qu'on doit prévoir ses courses et repas à l'avance...on a envie de poisson le matin et arrive le moment du diner et là...on a envie de viande ?! J'ai l'impression d'être jamais satisfaite Mag, je crois qu'après toutes ces années de restriction vous êtes un peu perdue. Il n'est pas vraiment possible de savoir le samedi quand on fait ces courses ce dont aura envie chaque jour de la semaine. Donc tout simplement, on fait des provisions de tous les aliments qu'on apprécie et qu'on a l'habitude de consommer. Et jour après jour, on hésite entre l'improvisation et la planification. C'est pourquoi il faut avoir quelques réserves sous la main dans son frigo, placard, congélo...
04/01/2012 (19:18) lys cela rejoint ma question précédente en fait je "pense" ma faim je n arrive toujours pas à savoir réellement si j ai faim est ce que c est normal (inscrite depuis le 11 nov) lys Lys, vous pensez trop votre faim. Sans doute parce que vous avez encore du mal à la ressentir. Et sans doute aussi parce que vous avez très peur de grossir. Servez-vous des exercices de pleine conscience pour essayer de vous connecter au mieux à vos ressentis intérieurs. Bonne continuation.
04/01/2012 (19:19) Clémentine77 Bonjour, c'est la première fois que je pose une question sur ce chat... Juste avant Noël, j'ai chopé la gastro. Comme nous avons du faire de la route pour rejoindre le reste de la famille de mon ami, et que je ne voulais pas que l'on s'arrête toute les deux heures, j'ai très peu bu. Durant plusieurs jours, j'ai également assez peu mangé. En effet, bien que n'ayant plus les symptômes de la gastro (je vous passerai les détails), je n'avais que très peu d'appétit. Du coup, quelque jours après je me suis retrouvée à faire un malaise au travail, et le médecin m'a mise en arrêt pour une importante hypotension. Ma généraliste m'a dit que j'étais très déshydratée et mal nourrie. elle m'a donc fortement incitée à plus manger et bien sûr boire beaucoup d'eau (salée). Plutôt qu'une question, j'ai une interrogation : j'avais la sensation d'être attentive aux signaux d'appétit de mon corps. Sans parler de la soif, je me rends compte que je me suis trompée sur ces signaux puisqu'il s'avère que j'ai trop peu mangé (et bu). D'ailleurs mon appétit revient en même temps que mes forces. Notre corps peut-il nous "tromper" quand on est malade ? Faut-il finalement se forcer à manger quand on n'a pas faim ? Pour ma part j'ai toujours la sensation de trop manger, car j'ai encore cette culpabilité, et je ne croyais pas mon ami quand il me faisait remarquer que je ne mangeais quasi rien. Merci pour votre réponse.. Bonjour Clémentine77, Nous sommes plus souvent confrontés à la situation où nous avons envie de manger et pas faim. Mais effectivement, la situation inverse existe aussi, nous pouvons avoir faim et pas envie de manger. C'est le cas dans beaucoup de maladies (grippe, gastro, dépression) qui se manifestent par une perte de l'appétit. Il est donc prudent de s'alimenter légèrement et de s'hydrater correctement surtout si la maladie est associée à de la fièvre. Une alimentation normale ne passerait d'ailleurs pas et pourrait même entrainer des nausées, voire des vomissements. Sans le gaver, il est donc légitime de veiller à ne pas laisser son corps s'affaiblir. Chez les personnes se situant à leur poids d'équilibre, il est intéressant de noter que la perte de poids qui peut accompagner cette perte d'appétit est très rapidement suivi d'un retour au poids d'équilibre. A très bientôt.
04/01/2012 (19:21) martichou Tout d'abord je souhaite à tous et à toutes une excellente nouvelle année. Docteur, voici mon problème, je suis votre méthode sur LC depuis début novembre, j'en suis à la phase dégustation. J'ai toujours été obsédée par mon alimentation (c'est pour cela que je me suis inscrite et non à cause d'un problème de poids) depuis j'ai l'impression de penser un peu moins à la nourriture et de comprendre mieux mon mode de fonctionnement. Pourtant, depuis quelques jours je me rends compte que cette obsession a évolué. En effet, je commence à avoir peur de grossir, je ne me pèse plus, j'évite de me regarder trop dans la glace, je ne porte plus de vêtements trop serrés. En fait, j'évite tout ce qui pourrait me faire penser ou croire que j'ai grossi. Je me réveille le matin en pensant à ça et alors je me trouve tellement superficielle ! Cela se traduit par une petite déprime, un peu de découragement et des EME à répétitions. Qu'en pensez-vous et que puis-je faire ? Merci par avance pour votre réponse Bonjour martichou, Je me demande dans quelle mesure cette ancienne obsession et ce contrôle de la nourriture ne dissimulaient pas tout simplement une peur de grossir. Maintenant que la restriction commence par être remplacée par la régulation, c'est-à-dire un contrôle interne, il est possible que vous sentiez moins rassurée. Et que votre peur de grossir ne devienne plus apparente. Il vous faudra sans doute quelques temps pour que vous retrouviez confiance en vous. Bon courage.
04/01/2012 (19:23) mag Je pensais que j'étais détendue pendant les repas mais depuis que je prends conscience... je constate que je suis constamment occupée de me poser des questions sur ce que je mange, pense à d'autres aliments...est-ce que vous considérez ca comme être détendu pour bien remplir mon carnet ? Visiblement, manger est encore une situation anxiogène pour vous. Cela vous met sous tension et vous n'êtes guère détendue. Il va vous falloir quelques temps avant de retrouver votre calme. Servez-vous des exercices de dégustation et de pleine conscience. Ils vous seront bien utiles.
04/01/2012 (19:24) lys je lis votre réponse sur la satiété que je n arrive pas à trouver et maintenant j'en suis à la faim que je ne suis plus du tout sure de trouver non plus finalement, je suis vraiment dans le flou complet vous avez raison il faut que j essaie d être cool c est d ailleurs mon souhait moins de pression !!!! merci lys Bonne résolution pour 2012 !
04/01/2012 (19:25) mag j'ai aussi cette impression de manger de manière plus agréable devant la TV, en lisant (si je suis seule par exemple à midi) que si je ne fais rien... La télé et la lecture vous permettent très certainement de chasser vos émotions pénibles. Ce sont des évitements émotionnels qui vous empêchent d'être trop exposée à l'anxiété alimentaire.
04/01/2012 (19:26) mag Je crois que j'ai trop d'envies qui se sont accumulées ! Comment dois-je faire ? Les réaliser et les prendre toutes sur une semaine ?! Envie de frites, spaghetti, chocolat...me suis toujours restreinte mais que depuis que j'ai commencé le programme où je dois essayer d'écouter mes envies...toutes mes envies me sautent aux yeux ! Plus vous mangerez les aliments qui vous font envie et plus l'envie de les manger diminuera ! Mais attention, prenez votre temps. Et assurez-vous que vous savez déjà bien reconnaitre votre faim et votre satiété. Laissez-vous guider par le programme pour la réintroduction des aliments. Votre faim ne vous permettra pas de manger tous les aliments qui vous font envie au cours du même repas. Mais patience, chacun aura son tour ! Prenez surtout le temps de les déguster. Bonne dégustation.
04/01/2012 (19:27) lys est ce que c est intéressant d attendre une très grande faim quitte à avoir une eme pour savoir ce qu'est la faim enfin!!!! Oui, Lys. D'autant qu'il n'est pas certain que cela déclenche une EME si vous vous servez de le PC. Mais il ne faut pas être maso non plus ! Je vous suggère de faire l'exercice de faim retardée. Il vous sera d'une grande utilité.
04/01/2012 (19:28) mag c'est dingue : alors que j'adore manger c'est une tellement grande source de souffrance ! Peur de ne pas réussir à m'en sortir un jour !! Confiance, mag. Vous n'en êtes qu'au début. Les choses vont beaucoup progresser et s'améliorer. Ne vous découragez pas. Tout ira très bien.
04/01/2012 (19:28) LauraM Bonsoir, après ces fêtes malgré une tentative de maitriser mes prises alimentaires j'ai pris presque 3kg du coup je me retrouve un peu déçue. J'ai l'impression de ne pas réussir toujours à respecter mes sensations alimentaires, même si je n'ai pas faim je mange quand même. Que faire? Bonjour LauraM, La période des fêtes et même celle qui la suit ne sont pas des moments simples pour les personnes en difficulté avec leur comportement alimentaire qui précisément se caractérisent par leur difficulté à respecter leur faim. Elles se trouvent confrontées dans cette période à beaucoup d'embuches. Il leur est difficile de manger sans mauvaise conscience, de ne pas réagir à leurs émotions par des prises alimentaires ou de refuser les nourritures taboues exposées sous leurs yeux. Que de raisons de manger sans faim ! Tout cela ne se corrige pas du jour au lendemain. On ne sort pas si vite de plusieurs année de restriction. Laissez vous guidez par le programme pour sortir des comportements de restriction et je vous suggère dans cette période un périlleuse d'insister sur vos exercices de pleine conscience pour travailler sur vos EME. Ne vous découragez surtout pas. Les progrès sont faits de hauts et de bas. On ne s'en rend compte que si l'on persévère. Bon courage.
04/01/2012 (19:29) mag que pensez-vous de la morphonutrition ? Ben... rien de bon !
04/01/2012 (19:30) Paquito Bonsoir docteur, j'ai terminé le programme, et je suis un peu surpris par... l'absence de fin. C'est-à-dire que le programme termine par la reproduction en boucle du dernier exercice, la tenue du dernier carnet alimentaire, qui débouche sur un bilan, et un nouveau dernier carnet. J'aurais apprécié un message de fin, histoire de boucler la boucle. Heu... En principe, le programme n'est pas conçu pour boucler. Les derniers exercices sont destinés à consolider les acquis, à renforcer les points faibles ou à faire travailler sur des points qui n'ont pas été abordés au cours de la première partie.
04/01/2012 (19:31) JPZ Merci à tout le monde pour cette participation active à ce premier chat 2012. A très bientôt sur les forums.
04/01/2012 (19:36) Fanny Hello à tous. Dukan débloque non, avec sa proposition d'option "poids d'équilibre" au BAC...Une idée à fabriquer des troubles du comportement alimentaire non? Qu'en pensez-vous ? A part ça, juste pour l'anecdote je voulais vous raconter mon déjeuner d'hier avec une femme médecin (relation professionnelle) qui m' a annoncé fièrement avoir perdu 24 kilos en 4 mois. Elle n'exagère pas car j'ai c'est suffisamment spectaculaire pour m'avoir sauté aux yeux! Mais là où je me suis sentie juste, (et cela n'arrive pas si souvent) c'est que je lui ai répondu " ah, moi j'ai arrêté les régimes, ça me fait grossir". je pense qu'elle était déstabilisée car elle n'a pas réagi. il y a encore peu, je l'aurais enviée, et là non, pas du tout.Fanny Nous pourrions ouvrir ici un club de toutes les naufragées du régime Dukan ! Oui, je crois qu'il se trompe gravement mais que la phobie du poids fait débloquer toute notre société. Bravo pour votre réaction, Fanny ! Oui, c'est aussi ce que nous ressentons. Après avoir prescrit des régimes pendant des années, moi aussi aujourd'hui, je me sens juste. A très bientôt.
Haut de page 
X