apprendre la patience

apolline77.
Abonné

voilà 2 jours que j'ai commencé, et je sens qu'il va falloir que je réapprenne tout du début : réapprendre la patience...

là où beacoup de méthodes que j'ai essayé préconisaient des diètes, éviction d'aliment en tout genre, exercices de muscu compliqués etc...plus c'était violent au départ plus ça avait de chance de marcher...là, il faut simplement prendre le temps de s'observer...réapprendre à s'écouter...

ça me plait, j'ai hâte de voir la suite (encore mon impatience...)

Commentaires

lorraine
Marraine

Bienvenue à Linecoaching Appoline

 

Ton enthousiasme fait plaisir à lire....

 

Linecoaching est  effectivement une méthode qui nous relie à nous même,

Apprendre à nous libérer de nos automatismes pour devenir acteur de notre façon de manger

Pas d'injonctions extérieures par des prétendus détendeurs de savoir! Comme on le voit dans les régimes

 

Bonne continuation dans tes observations de toi même, tu verras tu es sur un chemin de connaissance de toi même..

 

C'est un chemin qui peut être long , pas toujours linéaire...Mais les effets de'apaisement intérieure peuvent arriver assez vite

apolline77.
Abonné

c'est encourageant merci

:)

finou.
Abonné
Bonjour appoline, tu as commencé il y a peu de temps...Moi je m'étais inscrite pour 3 mois au départ et maintenant je bascule à 6 mois car le plus difficile c'est de trouver son poids d'équilibre pour se stabiliser dans de bonnes conditions. Alors je prend patience.... Tu n'as pas beaucoup de poids à perdre alors tu vas sûrement y arriver mais qq x la perte de poids arrive plus tard.....
apolline77.
Abonné

merci pour ton message,

izabelle
Animatrice forum Coach marraines

bienvenue Appoline!!

FRED73
Marraine

Ma fille s'appelle Apolline aussi et c'est fou comme beaucoup de gens l'orthographie avec 2 P et un seul L ! N'est-ce pas les linecoachées

lorraine
Marraine

Je vois Fred que tu fais "ton instit" et que tu corriges les fotes! winkwinkwink

En tous les cas c'est un joli prénom que porte ta fille et notre copine linecoachée smiley

apolline77.
Abonné

smiley

nanouchka59.
Abonné

Salut Apolline, je suis d'accord avec toi, c'est compliqué d'etre patient ! On a envie de voir les resultats vite vite vite, car meme si on ne fait pas de régime, pour ma part je fais cela pour arreter mes compulsions alimentaires et malgré tout perdre dupoids... 

Le plus dur, c'est d'arreter de me dire : bon, dans 2 mois pour les vacances à la mer, il faut que tu fasses -8 kg, histoire d'arreter d'avoir honte surla plage ou de faire comme l'année dernière de rester en pantacourt sur la plage et de ne pas me baigneravec les enfants... C'est dingue ca en faite, le regard des autres et ma propre colère envers moi et mon incapacité à etre normale m'autocensure ! 

J'en pleure parfois de ne pas faire ce que je voudrais avec mes filles (notamment la piscine qu'elles adore).Et puis, il y a les projections que je fais sur mes louloutes ! Faut pas qu'elles soient trop grosseou trop maigre...

Est ce que vous vivez des choses comme ca aussi ?

Merci et bonne journée

Titeraphy.
Abonné

Clairement être patientes c'est pas facile :( C'est en train de me rattraper bien comme il faut là : ma non-tolérance à tout ce qui ne vas pas vite et qui n'apporte pas de résultats immédiats. Mon envie de perfectionnisme pour tous les sujets (à commencer par moi-même et mon corps).

Je te rejoins tout à fait Nanouchka59, le plus dur c'est de ne pas se comparer et de ne pas voir une sorte de "date de péremption" pour laquelle il faudrait qu'on soit parfaites. j'ai l'impression que c'est pas tant le but qui importe mais le voyage qu'on va faire pour y arriver (ou pas d'ailleurs car c'est le voyage l'important). C'est pas l'atteinte du but qui va nous faire apprendre et comprendre des choses, mais bel et bien le chemin qu'on va faire et les expériences qu'on va vivre :)

Quand à la colère et la tristesse qu'on ressent pour soi-même je ne la connais que trop bien aussi, j'ai toujours ce sentiment d'être en lutte contre moi-même, en colère perpétuelle contre moi et contre le monde autour (par comparaison à moi en plus) et c'est épuisant à force.

Mais on VA Y ARRIVER !! On est patientes déjà et continue à l'être! Respirer un bon coup en pleine conscience ça pose les choses, ça aide à apprendre à être patientes :)

apolline77.
Abonné

Je me reconnais tellement dans les souffrances  que vous évoquez Nanouchka et Titeraphy : la colère, le regard des autres, le sentiment d'impuissance et des situations qui se répetent, toujours les même, qu'on connait par coeur, qu'on pourrait même anticiper, et qui arrivent quand même...

Mais moi aussi je suis convaincue que nous ALLONS Y ARRIVER...

Pardonnez moi pour la comparaison, mais me concernant, j'ai l'impression d'avoir été longtemps comme ces petits insectes qui essaient des millions de fois de sortir d'une pièce en se fracassant en vain sur la vitre de la fênetre ouverte...et puis à un moment, elles trouvent la sortie...

myr22.
Ancien abonné

Bonjour à Toutes ! 

Moi aussi je me reconnais tellement dans tous ces messages ! 

J'espère bien enfin trouver la sortie à mon problème de poids par le biais de mon comportement alimentaire.

Je suis la méthode LC depuis 2 mois et je me rends compte de mes erreurs, du pourquoi de mes erreurs : j'ai mangé tellement souvent sans faim, pour x raisons...

Là, j'apprends à écouter ce que je ressens, c'est à dire d'être attentive à l'apparition de la faim ; ce que je ne faisais jamais auparavant.

J'ai encore du mal à écouter mon rassasiement et de continuer encore trop souvent à manger même si je n'en ai plus envie. Mais je vais travailler cela avec la dégustation, que j'ai découverte récemment.

C'est vrai que quand je déguste, je mange moins et je me sens rassasiée.... A suivre.

 

Pour te répondre Nanouchka59, à propos de tes craintes pour tes filles de devenir plus ou moins grosses : je pense qu'elles prendront le modèle de ta façon de manger, de déguster et de laisser dans l'assiette si la faim a disparu. Elles reproduiront ta façon de manger et ton attitude devant le réconfort alimentaire.

Moi, je m'efforce de retrouver cette direction. 

Il ne faut pas leur apprendre les interdits alimentaires, les privations et donc les frustrations, qui conduisent, nous l'avons toutes constaté, à l'échec des régimes.

L'un de mes fils, de 25 ans dans deux mois, voudrait consulter un nutritionniste. Je l'ai mis en garde sur tous ces régimes miracles et je lui ai conseillé de contacter un diététicien qui applique LC.

La route est longue mais déjà je me sens un peu plus déculpabilisée par rapport à la nourriture.

 

izabelle
Animatrice forum Coach marraines

[quote=nanouchka59]

Le plus dur, c'est d'arreter de me dire : bon, dans 2 mois pour les vacances à la mer, il faut que tu fasses -8 kg, histoire d'arreter d'avoir honte surla plage ou de faire comme l'année dernière de rester en pantacourt sur la plage et de ne pas me baigneravec les enfants... C'est dingue ca en faite, le regard des autres et ma propre colère envers moi et mon incapacité à etre normale m'autocensure ! 

[/quote]

c'est sûr que c'est vraiment dommage de s'empecher de vivre et de profiter de la vie alors même que tout le monde se fout bien que tu aies qq kilos en plus

personnellement je trouve que cela fait un bien fou d'être libérée de cette dictature du regard de l'autre

les personnes qui te portent de l'affection selon ton tour de taille sont surement les moins intéressantes de la plage

mais je sais aussi que ce fait de s'empêcher de vivre, de rire, d'EXISTER  est en fait la seule chose qui nous faire perdre de l'attrait

 

bien sûr c'est plus rassurant d'être dans la norme, mais c'est tout à fait, mais tout à fait une illusion quant à notre bien être

 

cela ne veut pas dire de ne pas faire ce qu'il faut pour trouver une relation sereine à son corps et à la nourriture

car j'ai pu faire l'expérience que la santé est tout de même la base indipensable pour vivre et exister

mais ces enjeux de regard d'autrui nous bloquent plutôt qu'autre chose

izabelle
Animatrice forum Coach marraines

[quote=myr22]

Il ne faut pas leur apprendre les interdits alimentaires, les privations et donc les frustrations, qui conduisent, nous l'avons toutes constaté, à l'échec des régimes.

[/quote]

c'est très important l'éducation

j'ai éduqué ma fille selon les principes de LC depuis sa naissance, aujourd'hui elle régule son poids naturellement, et la plupart de ses copines ne comprennent même pas ce qu'elle veut dire quand elle leur dit qu'elle se contente d'arrêter de manger quand elle n'a plus faim

bien sûr en parallèle j'ai toujours été là pour elle (parce que je n'ai pas eu ça)  pour l'aider à réguler ses émotions de façon plus saine qu'en engloutissant du chocolat

les enfants ont les bases naturellement pour la plupart, mais c'est important de les guider tout de même

de mon côté j'ai du apprendre à ma fille l'appétit prévisionnel et quand elle était petite  ne pas se couper l'appétit

en ce moment je lui apprends le réconfort alimentaire

nanouchka59.
Abonné

Bonsoir

C'est à la fois réconfortant et terrifiant de savoir que nous partageons les memes ressentis.

Pour l'histoire de la plage, ce n'est pas vraiment du regard des autres que j'ai peur, enfin, pas uniquement... C'est surtout mon propre regard sur moi-meme et comme je suis très exigeante avec moi - meme, ca n'aide pas et c'est à nouveau le chat qui se mord le queue. Le pire dans l'histoire, c'est qu'au niveau pro je suis tous les jours dans la bienveillance et la communication non violente et je n'arrive pas à l'etre avec mo-meme et c'est encore plus rageant !

Pour mes nanas, j'applique aussices principes depuis leur naissance et j'ai une medecin généraliste top qui connait mes angoisses et qui m'appaise autant que possible, ce qui m'évite de faire n'importe quoi avec elles... Mais je sais que je ne donne pas l'image d'une maman qui prend soin d'elle et je m'en veux de leur montrer cela. 

Il restera de les aider à reguler leur émotions...

Pour mon part, mes parents m'ont mis au regine sachet à 12 ans.... Et avec les insultes qui allait avec... Intellectuellement, j'ai fait le deuil de tout cela, mais la resiliance me semble encore loin...

Bonne soirée

...

finou.
Abonné
Coucou tout le monde. J'ai été élevée à finir mon assiette, à manger dans des tensions entre adulte et mon papa remplissait la cave avec des sodas pendant toute mon adolescence. Voilà j'ai pris 30kg après un super régime donné alors que j'avais 11 ans. Le pédiatre m'a dis clairement de me restreindre la sem et de manger ce que je voulais le week-end....alors je me suis battue à16 ans pour inverser la courbe alors que j'avais mis 5 ans à monter.... J'essaye aujourd'hui d'élever ma fille avec des principes de dégustation de connaître sa faim et sa sassiete autant que possible...qq confiseries qu'elle demande quand elle veut et je ne l'expose pas à des sodas ou des bonbons à profusion..... Je ne sais pas si je suis dans le droit chemin mais j'avance avec la conviction qu'il me faudra de la patience pour améliorer mes comportements alimentaires. Le chemin est long mais il vaut le coup...
finou.
Abonné
Coucou tout le monde. J'ai été élevée à finir mon assiette, à manger dans des tensions entre adulte et mon papa remplissait la cave avec des sodas pendant toute mon adolescence. Voilà j'ai pris 30kg après un super régime donné alors que j'avais 11 ans. Le pédiatre m'a dis clairement de me restreindre la sem et de manger ce que je voulais le week-end....alors je me suis battue à16 ans pour inverser la courbe alors que j'avais mis 5 ans à monter.... J'essaye aujourd'hui d'élever ma fille avec des principes de dégustation de connaître sa faim et sa sassiete autant que possible...qq confiseries qu'elle demande quand elle veut et je ne l'expose pas à des sodas ou des bonbons à profusion..... Je ne sais pas si je suis dans le droit chemin mais j'avance avec la conviction qu'il me faudra de la patience pour améliorer mes comportements alimentaires. Le chemin est long mais il vaut le coup...
nanouchka59.
Abonné

Ce qui me vient à l'esprit ce soir, c'est que malgré nos parcours de vie, on a compris que l'on peut faire autrement.... C'est dejà drolement positif, non ?

finou.
Abonné
Oui, nanouchka c'est vrai que l'on apprend à faire autrement... De faire du bien et réapprendre à manger des aliments caloriques en petite quantité!!!! Bonne journée à tous
FRED73
Marraine

[quote=lorraine]

Je vois Fred que tu fais "ton instit" et que tu corriges les fotes! winkwinkwink

En tous les cas c'est un joli prénom que porte ta fille et notre copine linecoachée smiley

[/quote]

Ben ouais, je peux m'empêcher ! Déformation professionnelle

lorraine
Marraine

Nanouchka et Finou écrivent :

"Ce qui me vient à l'esprit ce soir, c'est que malgré nos parcours de vie, on a compris que l'on peut faire autrement.... C'est dejà drolement positif, non ?"

"Oui, nanouchka c'est vrai que l'on apprend à faire autrement...
De faire du bien et réapprendre à manger des aliments caloriques en petite quantité!!!!
Bonne journée à tous"

 

C'est exactement cela qu'apporte Linecoaching : apprendre (ou réapprendre) un autre comportement alimentaire. Et il n'y a pas d'âge pour cela.

Un vrai travail, donc, avec plus ou moins d'efforts à fournir selon là où on en est, en fonction de notre personnalité aussi

C'est pour cela que la patience est nécessaire. Il faut du temps. Cest indéniable.

Et comme dans la démarche qualité c'est pour  l'amélioration en continu, qu'il faut opter...smileyRien ne se règle en une fois , c'est petit à petit avec des allers- retours dans les acquisitions...En tous les cas me concernant c'est comme cela que ça se passe...

 

 

Dans cet apprentissage de nombreuses habitudes sont à laisser tomber, cela déjà cela nécessite  que nous prenions connaissance de nos habitudes...

D'où le travail sur les observations sur nos façon de manger   Des observations sur nos sensations corporelles et émotionnelles aussi .

Car c'est à partir du repérage et de  l'identification de celles ci que des modifications vont pouvoir s'opérer.

 

Et puis on apprend aussi, à casser certaines croyances sur les aliments par exemple...

Et ce qui pour moi a été très salvateur c'est l'apprentissage de la bienveillance à mon égard : apprendre à m'octroyer de la douceur, du plaisir, arrêter de me juger et donc de me culpabiliser pour un oui ou un non...Ce qui met mal à l'aise avec bien sûr une envie de calmer en mangeant cette tension nerveuse

Et l'apprentissage de la pleine conscience essentiel avec la tolérance émotionnelle  qui augmente petit à petit et qui éloigne le besoin impérieux d'anesthésier compulsivement ses émotions avec de la nourriture.

 

Bonne continuation à vous dans le programme, petit à petit, pas à pas.....Rome ne s'est pas faite en un jour

izabelle
Animatrice forum Coach marraines

eh oui.....

 

[quote=nanouchka59]

C'est surtout mon propre regard sur moi-meme et comme je suis très exigeante avec moi - meme, ca n'aide pas et c'est à nouveau le chat qui se mord le queue. Le pire dans l'histoire, c'est qu'au niveau pro je suis tous les jours dans la bienveillance et la communication non violente et je n'arrive pas à l'etre avec mo-meme et c'est encore plus rageant !

[/quote]

mais cette exigence provient souvent d'une impression qu'être  "dans la norme"  va nous sauvegarder du rejet social

en tant qu'humain, nous sommes tout à fait programmés pour avoir une sainte horreur du rejet social, donc en fait tout cela n'est que normal, tout à fait normal

mais quand on arrive à prendre conscience de ces processus,  cela évite de partir dans l'extrême, à se gâcher la vie quand on est pas dans la norme

je passe mon temps à faire des tests pour enfants, et la loi normale c'est une loi statistique,  et par essence même,  eh bien, il n'y a pas 100% des gens qui sont dans la norme,  et ce  pour toute caractéristique

c'est moins confortable émotionnellement de s'éloigner de la norme, mais si on prend conscience de ces peurs et de leur conditionnement, on les dédramatise totalement

c'est aussi qqchse que je travaille avec ma fille pré-ado....   n'y a t'il pas plus normatif que ce monde des pré-ados?  et ma fille est bourrée de différences, de belles différences d'ailleurs (mais à cet âge, différence=danger),  donc j'ai l'occasion de m'exercer avec elle

d'ailleurs intéressant de voir qu'elle ne focalise que sur les différences, et les domaines où elle est dans la norme, eh bien elle n'y pense même pas.....

ah notre cerveau est véritablement une machine à  résoudre les problèmes, il en cherche un peu partout....

izabelle
Animatrice forum Coach marraines

[quote=finou]Je ne sais pas si je suis dans le droit chemin mais j'avance avec la conviction qu'il me faudra de la patience pour améliorer mes comportements alimentaires. Le chemin est long mais il vaut le coup...[/quote]

oui en effet je confirme!  ça vaut tellement le coup

et c'est que la patience et la bienveillance  sont vraiment des clés importantes

même si au début la plupart d'entre nous  en sont plutôt dépourvues !!!

enfin moi du moins

mais ça a fini par rentrer....

Haut de page 
X